loader

Principal

Les complications

Qu'est-ce que le métabolisme en langage clair: définition et description

Le métabolisme est le processus qui se produit chaque seconde dans le corps humain. Ce terme doit être compris comme la totalité de toutes les réactions du corps. Le métabolisme, cependant, est l’intégrité de toutes les réactions énergétiques et chimiques qui assurent une activité vitale normale et une auto-reproduction. Il se produit entre le liquide intercellulaire et les cellules elles-mêmes.

La vie est tout simplement impossible sans métabolisme. Grâce au métabolisme, l'adaptation de tout organisme vivant à des facteurs externes se produit.

Il est à noter que la nature a si bien organisé une personne que son métabolisme se produit automatiquement. C'est ce qui permet aux cellules, aux organes et aux tissus de récupérer indépendamment de l'influence de certains facteurs externes ou de certaines défaillances internes.

Grâce au métabolisme, le processus de régénération se déroule sans interférence.

En outre, le corps humain est un système complexe et hautement organisé, capable de s’auto-protéger et d’autoréguler.

Quelle est l'essence du métabolisme?

Il sera vrai de dire que le métabolisme est un changement, une transformation, une transformation des produits chimiques et de l'énergie. Ce processus comprend 2 étapes principales et interdépendantes:

  • destruction (catabolisme). Il permet la désintégration de substances organiques complexes qui pénètrent dans l’organisme, jusqu’à des substances plus simples. C'est un échange d'énergie spécial qui se produit pendant l'oxydation ou la désintégration d'une certaine matière chimique ou organique. En conséquence, le corps libère de l'énergie;
  • récupération (anabolisme). Dans son cours, la formation de substances importantes pour le corps - acides, sucre et protéines. Cet échange plastique se produit avec la dépense d'énergie obligatoire, ce qui donne à l'organisme la possibilité de nourrir de nouveaux tissus et cellules.

Le catabolisme et l'anabolisme sont deux processus égaux dans le métabolisme. Ils sont étroitement liés les uns aux autres, mais se produisent de manière cyclique et cohérente. Si dire dans un langage simple, les deux processus sont extrêmement importants pour une personne, car ils lui donnent la possibilité de maintenir un niveau de vie adéquat.

S'il y a une violation de l'anabolisme, alors, dans ce cas, il y a un besoin important d'utilisation supplémentaire d'anabolisants (ces substances pouvant améliorer le renouvellement cellulaire).

Au cours de la vie, il existe plusieurs étapes importantes du métabolisme:

  1. obtenir les nutriments nécessaires qui pénètrent dans l'organisme avec les aliments;
  2. absorption de substances vitales dans la lymphe et la circulation sanguine, où les enzymes se décomposent;
  3. la distribution des substances obtenues par le corps, la libération de l'énergie et leur assimilation;
  4. excrétion de produits métaboliques par miction, défécation et transpiration.

Les causes et les conséquences des perturbations métaboliques et du métabolisme

Si l'une des étapes du catabolisme ou de l'anabolisme se dégrade, ce processus devient une condition préalable à la perturbation du métabolisme. Ces changements sont tellement pathologiques qu’ils empêchent le corps humain de fonctionner normalement et de mener à bien le processus d’autorégulation.

Le déséquilibre des processus métaboliques peut se produire sur tout segment de la vie d'une personne. C'est particulièrement dangereux dans l'enfance, lorsque tous les corps et toutes les structures sont au stade de la formation. Chez les enfants, les perturbations du métabolisme se heurtent à de telles maladies graves:

Il existe des facteurs de risque majeurs pour ce processus:

  1. hérédité (mutations au niveau du gène, maladies héréditaires);
  2. mauvais mode de vie humain (habitudes nuisibles, stress, malaise, travail sédentaire, manque de routine quotidienne);
  3. vivre dans une zone polluée (fumée, air poussiéreux, eau potable sale).

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’échec des processus métaboliques. Ceux-ci peuvent être des changements pathologiques dans le travail des glandes importantes: les glandes surrénales, la glande pituitaire et la glande thyroïde.

En outre, la non-conformité au régime alimentaire (nourriture sèche, excès de nourriture fréquent, enthousiasme douloureux pour les diètes dures), ainsi qu’une mauvaise hérédité, sont à l’origine de ces échecs.

Il existe un certain nombre de signes externes sur lesquels vous pouvez apprendre indépendamment à reconnaître les problèmes de catabolisme et d'anabolisme:

  • poids corporel insuffisant ou excessif;
  • fatigue somatique et gonflement des extrémités supérieures et inférieures;
  • plaques de clou affaiblies et cheveux cassants;
  • éruptions cutanées, acné, desquamation, pâleur ou rougissement du tégument.

Comment organiser des échanges avec la nourriture?

Quel est le métabolisme dans le corps a déjà compris. Vous devez maintenant comprendre ses fonctionnalités et ses moyens de récupération.

Métabolisme primaire dans le corps et son premier stade. Au cours de son parcours, les aliments et les nutriments sont fournis. Il y a beaucoup d'aliments qui peuvent avoir un effet bénéfique sur le métabolisme et le métabolisme, par exemple:

  • riche en fibres végétales rugueuses (betteraves, céleri, chou, carottes);
  • viande maigre (filet de poulet sans peau, veau);
  • thé vert, agrumes, gingembre;
  • un poisson riche en phosphore (surtout les poissons marins);
  • fruits exotiques (avocats, noix de coco, bananes);
  • verts (aneth, persil, basilic).

Si le métabolisme est excellent, alors le corps sera mince, les cheveux et les ongles forts, la peau sans défauts cosmétiques et le bien-être toujours bon.

Dans certains cas, les aliments qui contribuent à améliorer les processus métaboliques peuvent ne pas être suffisamment agréables à goûter et peu appétissants. Malgré cela, il est difficile de s'en passer en ce qui concerne l'ajustement du métabolisme.

Non seulement en raison des produits alimentaires d'origine végétale, mais aussi avec une approche correcte de sa routine, il est possible de restaurer le corps et le métabolisme. Cependant, il est important de savoir que cela ne fonctionnera pas rapidement.

La restauration du métabolisme est un processus long et graduel, ne nécessitant pas de déviations par rapport au cours.

En traitant de cette question, il faut toujours être guidé par les postulats suivants:

  • petit déjeuner complet obligatoire;
  • régime strict;
  • consommation maximale de liquide.

Pour maintenir le métabolisme, vous devez manger souvent et fractionné. Il est important de se rappeler que le petit-déjeuner est le repas le plus important qui déclenche le métabolisme. Il devrait inclure les céréales riches en glucides, mais le soir au contraire, il est préférable de les abandonner et de privilégier les produits à faible teneur en calories, par exemple le kéfir et le fromage blanc.

Accélérer le métabolisme qualitativement en utilisant une grande quantité d'eau minérale ou purifiée sans gaz. Il ne faut pas oublier les collations, qui doivent inclure des fibres grossières. Cela aidera à extraire du corps le maximum de scories et de cholestérol, à tel point que vous n'avez pas besoin de médicaments réduisant le cholestérol dans le sang, le métabolisme fera tout.

Métabolisme

Le rôle et les causes des troubles métaboliques

Métabolisme dans le corps humain

Le métabolisme est un ensemble de réactions chimiques qui assurent l'activité vitale et la croissance de la cellule. Le métabolisme est la base d'un organisme vivant, c'est l'échange entre la composition chimique d'une personne et l'environnement.

Dans les processus métaboliques de notre corps, tous les éléments chimiques et naturels - protéines, lipides et glucides - participent. Réaliser chacun de ses rôles - protéines, créer un matériau de construction et matières grasses avec des glucides, réguler l'équilibre des coûts énergétiques - interagir de manière claire et transparente. Les minéraux et les vitamines les aident à améliorer l'environnement cellulaire.

Le métabolisme se compose de deux côtés:

1. dissimilation - décomposition, dégradation des nutriments.

2. assimilation - synthèse, création et assimilation de nouvelles substances par l'organisme.

Ces processus sont parallèles et permanents. Il y a les étapes suivantes:

1. L'apport de nutriments dans le corps

2. Absorption du tube digestif

3. Redistribution et assimilation des nutriments (stade tissulaire)

4. Isolement des résidus de produits de décomposition qui ne peuvent être absorbés par l'organisme

Les processus du métabolisme vont dans le corps rapidement et intensément, bien que le corps n'ait pas une pression et une température élevées. Cette vitesse est assurée par la participation d'enzymes et d'autres substances

Le rôle du métabolisme

Le métabolisme mérite une attention particulière. Après tout, l’approvisionnement de nos cellules en substances utiles dépend de son travail. Les bases du métabolisme sont les réactions chimiques qui se produisent dans le corps humain. Substances nécessaires à la vie du corps avec la nourriture.

De plus, nous avons besoin de plus d'oxygène, que nous respirons avec l'air. Idéalement, il devrait y avoir un équilibre entre les processus de construction et de décomposition. Cependant, cet équilibre peut souvent être violé et il y a plusieurs raisons à cela.

Causes des troubles métaboliques

Parmi les premières causes de troubles métaboliques, on peut identifier le facteur héréditaire. Bien que ce soit incorrigible, vous pouvez et devez le combattre! De même, les maladies métaboliques peuvent être causées par des maladies organiques. Cependant, ces violations sont souvent la conséquence de notre malnutrition.

Comme une surabondance de nutriments, et leur carence est très nocif pour notre corps. Et les conséquences peuvent être irréversibles. L'excès de certains nutriments provient d'une consommation excessive d'aliments gras et d'une carence - avec un strict respect des divers régimes pour la perte de poids. Le régime principal est le plus souvent un régime monotone, ce qui conduit à un manque de nutriments nécessaires, ce qui entraînera inévitablement le développement de diverses maladies. Il peut y avoir une allergie à la plupart des aliments.

Maladies du métabolisme

Même en équilibrant tous les processus métaboliques, en fournissant au corps les vitamines manquantes, nous risquons d’avoir un certain nombre de maladies graves causées par les produits de la désintégration de nos cellules. Les produits de décomposition ont tout ce qui vit et grandit, et c'est peut-être l'ennemi le plus dangereux pour notre santé. En d'autres termes, le corps doit être nettoyé des toxines à temps, ou il commence simplement à l'empoisonner. Restant en excès, les produits de décomposition provoquent des maladies chroniques et ralentissent le travail de l'organisme entier.

Lorsque des violations du métabolisme des glucides se produit de graves maladies - diabète, si pas correctement stocké le cholestérol métabolisme des graisses (Comment réduire le taux de cholestérol dans la maison sans médicaments?), Entraînant des maladies du cœur et les vaisseaux sanguins. Les radicaux libres, qui deviennent abondants, contribuent au développement de tumeurs malignes.

L'obésité est également une conséquence fréquente des problèmes métaboliques. Le même groupe peut également inclure la goutte, les troubles digestifs, certaines formes de diabète sucré, etc. La violation de l'équilibre des substances minérales et des vitamines entraîne la défaite des muscles, des os et des troubles cardiovasculaires graves. Chez les enfants, cela peut avoir des conséquences très graves sous forme de retard de croissance et de développement. Il convient de noter qu'il n'est pas toujours recommandé d'utiliser des vitamines supplémentaires, car leur surabondance peut également avoir des conséquences négatives.

La prévention

Pour réguler les processus métaboliques dans notre corps, il faut savoir que certaines substances empêchent la formation de laitier et améliorent la qualité du métabolisme.

Tout d'abord, c'est de l'oxygène. La quantité optimale d'oxygène dans les tissus active significativement les processus métaboliques.

Deuxièmement, les vitamines et les minéraux. Avec l'âge, tous les processus ralentissent, une occlusion partielle des vaisseaux se produit, il est donc important de contrôler la production d'une quantité suffisante de minéraux, de glucides et d'oxygène. Cela garantira un bon travail des cellules d'échange eau-sel, car après un certain temps, la cellule se dessèche, ne reçoit plus tous les éléments nécessaires à sa vie. Sachant cela, il est important pour nous de nourrir artificiellement les cellules vieillissantes.

Il y a beaucoup de recommandations et de médicaments qui régulent le métabolisme. En médecine traditionnelle, les algues de la mer Blanche, le fucus, ont acquis une grande popularité. Elles contiennent un ensemble précieux de minéraux et de vitamines utiles pour améliorer le métabolisme. Une bonne nutrition, l'exclusion des aliments contenant du cholestérol et d'autres substances nocives de l'alimentation est une autre façon de perfectionner le fonctionnement du corps.

L'auteur de l'article: Docteur en sciences médicales, thérapeute Mochalov Pavel Alexandrovich

Quel est le métabolisme et quelles sont les causes de sa violation?

Les scientifiques ont longtemps donné une définition précise du métabolisme. Quel est le métabolisme? Cet ensemble complexe de réactions chimiques qui se produisent dans le corps humain ou d'autres êtres vivants et affectant sa viabilité, le maintien de la vitalité, la croissance, le développement et la reproduction, ainsi qu'à la protection contre les expositions environnementales néfastes. Le métabolisme est une condition préalable à l'existence normale d'un organisme vivant.

Un apport régulier de nutriments aux cellules, ainsi que l'élimination permanente des produits finaux de désintégration, résultant de divers processus chimiques, constituent la base du métabolisme biochimique et énergétique. La nature de ces phénomènes et le résultat de leur influence sur un organisme vivant sont étudiés par une science telle que la biologie. Quel est le métabolisme, quel est l'impact de la vitesse des processus biochimiques et énergétiques sur les changements dans la forme et la structure du corps, la nutrition et le mode de vie, et l'adaptabilité aux différentes conditions de l'existence humaine? Ce sont toutes des catégories de recherche biologique.

Les principaux types de métabolisme

Considérons le processus et sa définition plus en détail. Quel est le métabolisme? C'est un processus qui facilite le recyclage provenant de l'extérieur des nutriments (protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux et de l'eau), ce qui dans le corps humain sont créés propres protéines, des glucides et des graisses. Dans ce cas, les produits de la décomposition (fractionnement), en d’autres termes, les déchets sont éliminés au moyen d’un système excréteur dans l’environnement extérieur. Les biologistes ont identifié plusieurs types majeurs de processus métaboliques.

Ceci - métabolisme des protéines, des lipides (graisses), des glucides, du sel et de l'eau. Une variété d'enzymes qui participent aux processus de transformation de divers nutriments sont simultanément un composant nécessaire de la digestion. Ils structurent notre nourriture. Le métabolisme de ces enzymes est régulé dans la bonne direction.

Les deux étapes les plus importantes du processus métabolique

Comment se produisent les transformations biochimiques dans le corps? En raison de la fluctuation du métabolisme? Chez une personne en bonne santé, les processus métaboliques dans l'organisme se déroulent de manière intensive et rapide.

La technologie de ces réactions chimiques comprend deux étapes parallèles, interdépendantes et continues: dissimilation et assimilation.

L'anabolisme (assimilation) est un processus associé à la formation des composés nécessaires au cours de la synthèse duquel l'énergie est absorbée.

Le catabolisme (dissimilation) est un processus qui, au contraire, favorise la séparation de diverses substances et, par conséquent, la libération d'énergie. Le catalyseur principal (accélérateur) de ce processus d'oxydation est considéré comme de l'oxygène.

Facteurs affectant le métabolisme principal

En donnant une définition de ce qu'est un métabolisme, les scientifiques ont identifié la dépense minimale nécessaire en composants nutritifs et en énergie pour maintenir les fonctions vitales de l'organisme dans des conditions idéales et confortables lorsque la personne est au repos. L'intensité des processus métaboliques peut être affectée par:

  • mémoire génétique ou hérédité;
  • l'âge d'une personne (parce que le taux métabolique diminue progressivement avec les années);
  • conditions climatiques
  • l'activité motrice ou son absence;
  • le poids corporel d'une personne (les personnes en pleine santé ont besoin de plus de calories pour maintenir leur niveau de vie).

À la recherche d'une réponse à la question du métabolisme de base ou du métabolisme de base, les physiologistes suggèrent de prendre en compte 4 facteurs: le sexe, l'âge, la taille et le poids corporel d'une personne. En moyenne, l'intensité du métabolisme de base est de 1 kcal par heure pour 1 kg de poids corporel. Chez les hommes, le taux métabolique de base par jour est d'environ 1500-1700 kcal. Chez les femmes, ce chiffre est d'environ 1300-1500 kcal. Chez l'enfant, le métabolisme est généralement plus élevé que chez l'adulte, mais diminue avec l'âge.

Bilan métabolique et énergétique

Chaque personne a un indicateur individuel du niveau de métabolisme et d'énergie. L'apport d'énergie de l'extérieur et ses dépenses pour le maintien de la vie de l'organisme (échange de base et apport énergétique pour l'activité physique et mentale) doivent être équilibrés. Cette énergie est mesurée en termes de calories calorifiques. L'équilibre entre la quantité d'énergie entrante et le consommable fournit un bilan énergétique normal.

Régulation des processus métaboliques

Sous l'influence de facteurs affectant le métabolisme principal, et la différence entre l'apport et la consommation de calories varie l'intensité des processus métaboliques. Le rôle le plus important de la régulation à tous les niveaux appartient au système nerveux. Des changements peuvent survenir directement dans les tissus ou dans les organes et résultent également de la régulation de la quantité et de l'activité des enzymes et des hormones.
Grâce au principe de rétroaction, notre corps est capable de réguler indépendamment le niveau de métabolisme. Par exemple, lorsqu'une grande quantité de glucose pénètre dans le sang, de l'énergie est libérée, ce qui augmente la sécrétion d'insuline. Il inhibe la production de glucose à partir du glycogène dans le foie, ce qui entraîne une diminution de sa concentration dans le sang.

Quel est le désordre métabolique et quelles sont ses causes

Avec divers troubles métaboliques, des conséquences graves, parfois irréversibles, peuvent survenir. Les perturbations dans le métabolisme des glucides peut déclencher le développement du diabète, le métabolisme lipidique anormal - entraîner une accumulation de mauvais cholestérol qui provoque des maladies cardiaques et les vaisseaux sanguins. L'excès de radicaux libres entraîne un vieillissement prématuré et l'apparition de problèmes de cancer. Les causes de ces échecs peuvent être à la fois internes et externes.

Qu'est-ce qu'un trouble métabolique de l'intérieur? Il s'agit d'une variété de problèmes génétiques associés à un facteur héréditaire (mutation génétique, qui code pour la synthèse d'enzymes causant des défauts dans les processus métaboliques). Les autres causes peuvent être des maladies du système nerveux, des troubles endocriniens (dysfonctionnement de la glande thyroïde, de l'hypophyse, des glandes surrénales).

Pour des raisons externes, les physiologistes intègrent les troubles de l'alimentation (suralimentation, régimes déséquilibrés, etc.), en ignorant les règles d'un mode de vie sain. Comprendre ce qui est mauvais métabolisme, vous devez vous rappeler qu'il ya des raisons individuelles pour sa présence, et complexe, ainsi que lorsque la maladie chez l'homme peuvent être des irrégularités présentes dans l'alimentation, le manque d'exercice.

Métabolisme des graisses

Une conversation spéciale mérite un échange de lipides (gras). Les graisses dans le corps humain - c'est la source d'énergie la plus riche. Quel est le métabolisme des lipides? Lors de l'oxydation des lipides, plus d'énergie est libérée que lors du traitement des glucides et des protéines combinés. En plus d'une grande quantité d'énergie, la décomposition des graisses crée beaucoup d'humidité, ce qui favorise le métabolisme de l'eau.

Les graisses dans le corps sont des nutriments essentiels. Dans les lipides, les vitamines individuelles se dissolvent, elles servent de composants des membranes cellulaires, un matériau de synthèse de certaines hormones et enzymes, participent à la transmission neuromusculaire. Le tissu gras assure une isolation thermique et une fonction protectrice, adoucit et hydrate la peau. Une quantité suffisante et équilibrée de matières grasses dans le régime alimentaire garantit un métabolisme, une santé et une apparence excellents des lipides.

Quel est le métabolisme rapide, ou comment prendre du poids

À quelle fréquence les personnes insatisfaites de leur maigreur se plaignent-elles du fait qu'elles ne mangent pas de nourriture pour une utilisation future. Ils ne peuvent pas gagner un poids optimal en raison du métabolisme rapide. Le taux métabolique accru est établi génétiquement chez les personnes ayant un type de construction ectomorphe. Ils se caractérisent par une faible quantité de graisse sous-cutanée et un faible développement musculaire. Quel est le métabolisme rapide? C'est un taux élevé de réactions métaboliques.

Les personnes atteintes d'un tel "don de la nature" bénéficient d'une activité accrue, d'une bonne forme physique et ne sont pas sujettes à l'apparition d'un excès de poids. Après 30 ans, en particulier chez les femmes, en raison de l'insuffisance et de la malnutrition, un épaississement de la couche de graisse sous-cutanée peut se produire dans certaines parties du corps. Cela s'explique en partie par le fait que tous les six mois, à partir de cet âge, le taux métabolique diminue de 3 à 4%. Mais ajuster le chiffre dans ces cas-là est très simple: il suffit de suivre un régime équilibré et d'augmenter l'activité motrice.

Comment restaurer le métabolisme correct?

De nombreux amateurs de régimes alimentaires déséquilibrés durs qui garantissent une perte de poids rapide, se retrouvent bientôt dans un dilemme. En continuant à réduire la teneur en calories de leur alimentation, ils obtiennent une réduction du métabolisme, ce qui conduit à la fixation des échelles. Un déficit calorique ne conduira pas à la perte de l'excès de poids. Nutritionnistes conseillons dans ce cas pour augmenter le métabolisme. Qu'est-ce que le métabolisme est accéléré? Il est le petit-déjeuner obligatoire, les repas équilibrés fractionnaires au cours de la journée, une grande quantité d'eau bue, l'exercice aérobie et anaérobie, marche en plein air, et des bains de sauna, sommeil de moins 8-9 heures. De plus, vous devez inclure dans le régime alimentaire des aliments qui accélèrent le métabolisme: épices (poivre, cannelle, gingembre, moutarde), fruits de mer, les agrumes (pamplemousse), le ginseng, la vitamine B, le thé vert.

En fait, quel est le métabolisme idéal? C'est un ratio compétent de la quantité de nourriture consommée et de ses dépenses. Un petit-déjeuner matinal aidera à «réveiller» le corps et à amorcer le processus métabolique, la nutrition fractionnée donnera des substances vitales sans faim et sans dommage pour le corps, et les activités physiques conduiront le corps à la forme désirée. La faim, au contraire, ralentit et stoppe le métabolisme, ce qui entraîne la fin du processus de perte de poids.

Conclusion

Prévention des troubles métaboliques est non seulement de visites chez le médecin régulièrement, mais dans une alimentation saine, le travail et un repos suffisant, le respect des normes environnementales et sanitaires (si possible), l'activité motrice. Connaissant le métabolisme, vous pouvez assurer le travail impeccable de votre corps et rester en bonne santé pendant de nombreuses années!

Métabolisme (métabolisme)

Métabolisme (ou métabolisme,. Du grec μεταβολή - «le changement de transformation») (ci-après la - la « O. ») - est l'ordre naturel sous-jacent de la transformation de la vie de la matière et de l'énergie dans les systèmes vivants, visant à leur préservation et à l'auto-reproduction; un ensemble de toutes les réactions chimiques ayant lieu dans le corps.

Le philosophe et penseur allemand Friedrich Engels, tout en déterminant la vie, a souligné que sa propriété la plus importante est celle des O. constants. avec la nature extérieure environnante, avec la cessation de laquelle la vie cesse. Ainsi, le métabolisme est un signe essentiel et indispensable de la vie.

Tous les organes et tissus d'organismes sans exception sont en état d'interaction chimique continue avec d'autres organes et tissus, ainsi qu'avec l'environnement externe. En utilisant la méthode des indicateurs isotopiques, il a été constaté que le métabolisme intensif se produit dans n'importe quelle cellule vivante.

Avec de la nourriture dans le corps reçoit de l'environnement extérieur variété de substances. Dans le corps, ces substances peuvent être modifiées (métabolisés), de sorte qu'ils sont en partie convertis en la substance de l'organisme. C'est le processus d'assimilation. En étroite collaboration avec l'assimilation se produit un processus inverse - dissimilation. Les substances de l'organisme vivant ne restent pas inchangées, mais plus ou moins rapidement clivée pour libérer l'énergie; nouvellement assimilé leurs composés substitués, comme causé par la décomposition des déchets sont éliminés. Les procédés chimiques dans les cellules vivantes sont caractérisés par un haut degré d'ordre: des réactions de décomposition et de synthèse sont organisées d'une certaine manière dans le temps et dans l'espace alignés les uns avec les autres et forment une partie intégrante, système régulé superfine a mis au point dans une longue évolution. La relation étroite entre les processus d'assimilation et de dissimilation manifeste dans le fait que celui-ci est non seulement une source d'énergie dans le corps, mais aussi une source de matières premières pour les réactions de synthèse.

L'ordre des phénomènes caractéristiques du métabolisme repose sur la consistance des taux de réactions chimiques individuelles, qui dépendent de l'action catalytique de protéines-enzymes spécifiques. Presque n'importe quelle substance, pour participer aux O., doit interagir avec l'enzyme. Dans le même temps, il changera très rapidement dans une direction très précise. Chaque réaction enzymatique est un lien distinct dans la chaîne de ces transformations (voies métaboliques), qui constituent ensemble un métabolisme. L'activité catalytique des enzymes varie dans une très large gamme et est contrôlée par un système de régulation complexe et fin qui fournit à l'organisme des conditions de vie optimales dans des conditions environnementales changeantes. Ainsi, l'ordre régulier des transformations chimiques dépend de la composition et de l'activité de l'appareil enzymatique, en accord avec les besoins de l'organisme.

Pour apprendre le métabolisme, il est essentiel d'étudier à la fois l'ordre des transformations chimiques individuelles et les causes immédiates qui déterminent cet ordre. O. dans. Elle formait à l'origine de la vie sur la Terre, il est basé sur la même pour tous les organismes sur notre plan biochimique planète. Cependant, dans le processus de développement de la matière vivante, les changements et la perfection des O.V. ils n'étaient pas les mêmes chez les différents représentants du monde animal et végétal. Par conséquent, les organismes appartenant à différents groupes taxonomiques et sont à différents stades de développement historique, en plus de la similitude de base est principalement transformations chimiques fines sont des différences essentielles et caractéristiques. L'évolution de la nature accompagnée par des changements dans la structure et les propriétés des biopolymères et des mécanismes d'énergie, les systèmes de régulation et de coordination du métabolisme.

Le schéma du métabolisme

I. Assimilation

Différences particulièrement importantes dans le métabolisme des représentants de différents groupes d'organismes dans les premières étapes du processus d'assimilation. On croit que les organismes primaires ont été utilisés pour nourrir la matière organique d'origine abiogénique (voir l'origine de la vie); Avec le développement ultérieur de la vie, certains des êtres vivants avaient la capacité de synthétiser des substances organiques. Sur cette base, tous les organismes peuvent être divisés en hétérotrophes et en autotrophes (voir organismes autotrophes et organismes hétérotrophes). Chez les hétérotrophes, à laquelle appartiennent tous les animaux, les champignons et de nombreux types de bactéries, O. v. est basé sur la nutrition de substances organiques prêtes à l'emploi. Certes, ils ont la capacité d'absorber une quantité relativement faible de CO2, en l'utilisant pour la synthèse de substances organiques plus complexes. Cependant, ce processus est accompli par les hétérotrophes uniquement par l'utilisation de l'énergie contenue dans les liaisons chimiques des substances alimentaires organiques. Les autotrophes (plantes vertes et certaines bactéries) n'ont pas besoin de substances organiques prêtes et effectuent leur synthèse primaire à partir des éléments constitutifs. Certains des autotrophes (bactéries soufrées, bactéries du fer et bactéries nitrifiantes) utilisent à cet effet l'énergie d'oxydation de substances inorganiques (voir chimiosynthèse). Les plantes vertes forment des substances organiques en raison de l'énergie de la lumière solaire dans le processus de photosynthèse, principale source de matière organique sur Terre.

Dans le processus de la photosynthèse, les plantes vertes assimilent le CO2 et la formation d'hydrates de carbone, la photosynthèse est une chaîne de réactions d'oxydoréduction se produisant successivement dans laquelle participe Chlorophylle - le pigment vert capable de piéger l'énergie solaire. En raison de l’énergie de la lumière, la décomposition photochimique de l’eau se produit, l’oxygène étant libéré dans l’atmosphère et l’hydrogène étant utilisé pour restaurer le CO.2. A un stade relativement précoce de la photosynthèse est formé l'acide phosphoglycérique, qui est en cours de restauration, donne sucre trohuglerodnye - triose. Deux triose - phosphoglycéraldéhyde fosfodioksiatseton et - sous l'action de la condensation de l'aldolase de l'enzyme pour former hexose - fructose-diphosphate qui, à son tour, se transforme en un autre hexose - le glucose, le mannose, le galactose. fosfodioksiatsetona de condensation avec plusieurs autres. Aldéhydes conduit à la formation de pentoses. L'hexose résultant dans les plantes sont le matériau de départ pour la synthèse de glucides complexes - saccharose, l'amidon, l'inuline, la cellulose (cellulose) et d'autres.

Les pentosomes donnent naissance à des pentosanes de poids moléculaire élevé impliqués dans la construction des tissus de soutien des plantes. Dans de nombreuses plantes, les hexoses peuvent être convertis en polyphénols, acides phénol carboxyliques et autres composés aromatiques. À la suite de la polymérisation et de la condensation, des substances tanniques, des anthocyanes, des flavonoïdes et d'autres composés complexes sont formés à partir de ces composés.

Les animaux et autres hétérotrophes produisent des glucides sous forme prête avec de la nourriture, principalement sous forme de disaccharides et de polysaccharides (saccharose, amidon). Dans le tube digestif, les hydrates de carbone sous l'action des enzymes sont divisés en monosaccharides, qui sont absorbés dans le sang et transportés dans les tissus de l'organisme. Dans les tissus des monosaccharides, un polysaccharide de réserve des animaux, le glycogène, est synthétisé. Voir le métabolisme des glucides.

Les principaux produits de la photosynthèse, chimiosynthèse et formé d'eux ou avec des glucides alimentaires sont Absorbé le matériau de départ pour la synthèse des lipides - graisses et d'autres substances comme. Par exemple, l'accumulation de graisses dans les graines de maturation des plantes oléagineuses est due aux sucres. Certains micro-organismes (par exemple, Torulopsis lipofera) lorsqu'elles sont cultivées sur une solution de glucose pendant 5 heures pour former un 11% de matière grasse sur matière sèche. Glycérine est nécessaire pour la synthèse des graisses, obtenue par phosphoglycéraldéhyde de récupération. les acides gras de haut poids moléculaire - palmitique, stéarique, oléique et d'autres, ce qui donne l'interaction de la glycérine avec de la graisse, synthétisé dans le corps à partir d'acide acétique - produit de l'oxydation de la photosynthèse ou des substances formées par la décomposition des hydrates de carbone. Les animaux sont aussi gras avec de la nourriture. Dans cette graisse dans les lipases du tractus digestif clivés en acides gras et glycérine et absorbés par le corps. Voir. Le métabolisme des graisses.

Chez les organismes autotrophes, la synthèse des protéines commence par l'assimilation de l'azote inorganique (N) et la synthèse des acides aminés. Certains micro-organismes en cours de fixation de l’azote absorbent de l’azote moléculaire de l’air, converti dans ce cas en ammoniac (NH3). Les plantes supérieures et les microorganismes chimiosynthétiques consomment de l'azote sous forme de sels d'ammonium et de nitrates, et ces derniers sont préalablement soumis à une réduction enzymatique en NH.3. Sous l'action des enzymes correspondantes NH3 se combine alors avec les céto ou hydroxyacides, entraînant la formation d'acides aminés (par exemple, l'acide pyruvique et le NH3 donner l'un des acides aminés les plus importants - l'alanine). Les acides aminés ainsi formés peuvent être soumis à une ré-amination et à d'autres transformations, donnant tous les autres acides aminés qui constituent les protéines.

Les organismes hétérotrophes sont également capables de synthétiser des acides aminés à partir des sels d'ammonium et des glucides, mais les animaux et les humains reçoivent l'essentiel des acides aminés avec les protéines alimentaires. Un certain nombre d'acides aminés ne peuvent pas être synthétisés par des organismes hétérotrophes et doivent être préparés sous forme prête dans le cadre de protéines alimentaires.

Les acides aminés reliés les uns aux autres sous l'action d'enzymes appropriées pour former des protéines différentes (voir protéine de biosynthèse de la section des protéines d'articles). Toutes les enzymes sont des protéines. Certaines protéines structurelles et contractiles ont également une activité catalytique. Ainsi, une protéine musculaire myosine capable d'hydrolyser adénosine triphosphate (ATP), qui fournit l'énergie nécessaire à la contraction musculaire. protéines simples qui entrent en interaction avec d'autres substances donnent naissance à des protéines complexes protéiques: - liaison avec des glucides, des protéines formant des glycoprotéines, des lipides - lipoprotéines, des acides nucléiques - nucléoprotéines. Lipoprotéines - le principal composant structurel des membranes biologiques; nucléoprotéines font partie des noyaux cellulaires chromatine, sous forme de particules synthèse des protéines cellulaires - ribosome. Voir aussi l'azote dans le corps, le métabolisme des protéines.

II. Dissimilation

La source d'énergie nécessaire pour maintenir la vie, la croissance, la reproduction, la mobilité, l'excitabilité et d'autres manifestations de l'activité vitale sont les processus d'oxydation de certains produits de clivage utilisés par les cellules pour la synthèse de composants structurels.

Le plus ancien et donc le plus commun pour tous les organismes est le processus de clivage anaérobie des substances organiques, effectué sans la participation de l'oxygène (voir fermentation, glycolyse). Plus tard, ce mécanisme initial de production d'énergie par les cellules vivantes a été complété par l'oxydation des produits intermédiaires résultants avec de l'oxygène de l'air, qui est apparu dans l'atmosphère terrestre suite à la photosynthèse. Il y avait donc une respiration intracellulaire ou tissulaire. Pour plus de détails, voir Oxydation biologique.

La principale source d'énergie stockée dans les liaisons chimiques dans la plupart des organismes sont des hydrates de carbone. Le clivage des polysaccharides dans le corps commence à leur hydrolyse enzymatique. Par exemple, les plantes avec la germination des graines amylases d'amidon hydrolysé stockée dans celle-ci, les animaux absorbés à partir de l'amidon alimentaire est hydrolyse par l'amylase de la salive et du pancréas, en formant maltose. Le maltose est encore hydrolysé par la formation de glucose. Dans le corps de l'animal, le glucose est également formé à la suite de la scission de glycogène. Le glucose est soumis à d'autres transformations dans des procédés de fermentation ou de la glycolyse, à la suite de laquelle un acide pyruvique. Ce dernier, en fonction du métabolisme du type d'organisme, formé dans le développement historique peut en outre être soumis à diverses transformations. Lorsque divers types de fermentation et de la glycolyse dans de l'acide pyruvique de muscle subit des transformations anaérobies. Dans des conditions aérobies, - lors de la respiration - il peut subir une décarboxylation oxydative avec formation de l'acide acétique ainsi que d'une source de formation Drugh acides organiques: acides oxalique, acétique, citrique, cis-aconitique, l'acide isocitrique, l'acide oxalique, succinique, cétoglutarique, l'acide succinique, fumarique, malique. Leurs transformations enzymatiques mutuelles conduisant à l'oxydation complète de l'acide pyruvique en CO2 et H2O, sont appelés acides tricarboxyliques par un cycle ou par un cycle de krebs.

La dissociation des graisses commence aussi par leur clivage hydrolytique par les lipases avec la formation d'acides gras libres et de glycérol; ces substances peuvent être facilement oxydées, ce qui, en fin de compte,2 et H2O. L'oxydation des acides gras se trouve essentiellement en ce que l'on appelle β-oxydation, à savoir. E. Alors que les molécules d'acides gras sont clivés deux atomes de carbone, ce qui donne le résidu de l'acide acétique, et la formation d'un nouvel acide gras, qui peut subir une oxydation supplémentaire de β-. Les résidus d'acide acétique, soit utilisés pour la synthèse de divers composés (par exemple, des composés aromatiques, et d'autres isoprénoïdes.), Ou oxydé en CO2 et H2O. Voir aussi métabolisme des graisses, lipides.

les protéines de dissimilation commence par leur clivage hydrolytique par des enzymes protéolytiques, entraînant la formation de peptides de faible poids moléculaire et des acides aminés libres. Ce type de formation secondaire d'acides aminés se produit, par exemple, de manière très intensive au cours de la germination, lorsque les protéines contenues dans l'endosperme ou les cotylédons de la graine sont hydrolysés pour former un amino libre partiellement utilisé pour la construction des tissus en développement de la plante, et souffrent en partie contre la dégradation par oxydation. Se produisant dans le processus de dissimilation décomposition oxydante est effectuée par désamination des acides aminés conduit à la formation des acides céto ou hydroxy correspondant. Ces derniers subissent une oxydation supplémentaire en CO2 et H2O, ou utilisé pour synthétiser divers composés, y compris de nouveaux acides aminés. Chez l'homme et l'animal, une désintégration particulièrement intense des acides aminés se produit dans le foie.

À la désamination des acides aminés sans MN3 toxique pour le corps; il se lie aux acides ou se transforme en urée, acide urique, asparagine ou glutamine. Chez les animaux, les sels d'ammonium, l'urée et l'acide urique sont excrétés par l'organisme. Chez les plantes, la même asparagine, la glutamine et l'urée sont utilisées dans l'organisme comme sources d'azote. Ainsi, l’une des différences biochimiques les plus importantes entre les plantes et les animaux est l’absence presque totale des premiers déchets azotés. La formation de l'urée lors de la dissimilation des acides aminés par oxydation s'effectue principalement à l'aide du cycle dit d'ornithine, qui est étroitement lié aux autres transformations des protéines et des acides aminés dans le corps. La dissimilation d'acides aminés peut également se produire par décarboxylation, dans laquelle le CO est formé à partir de l'acide aminé2 et toute nouvelle amine ou un acide aminé (par exemple, formés par decarboxylation de l'histamine histidine - une substance physiologiquement active, et la decarboxylation de l'acide aspartique - nouvel acide aminé - amines (α- ou β-alanine) peut subir une méthylation pour former différentes bétaïnes et autres. des composés importants, tels que la choline. les plantes utilisent des amines (ainsi que certains acides aminés) pour la biosynthèse des alcaloïdes.

III. Relation entre le métabolisme des glucides, des lipides, des protéines et d'autres composés

Tous les processus biochimiques se produisant dans le corps sont étroitement liés. L'interrelation de l'échange de protéines avec les processus d'oxydoréduction est réalisée de différentes manières. Les réactions biochimiques individuelles qui sous-tendent le processus de respiration sont dues à l'action catalytique des enzymes correspondantes, c'est-à-dire des protéines. Dans le même temps, les produits de clivage des protéines-acides aminés eux-mêmes peuvent subir diverses transformations d'oxydo-réduction-décarboxylation, désamination, etc.

Ainsi, les produits de désamination acide aspartique et glutamique - acide oxaloacétique et α-cétoglutarique - sont des liens cependant le plus important glucides transformations oxydatives qui se produisent pendant la respiration. L'acide pyruvique - un produit intermédiaire clé formée pendant la fermentation et la respiration, - est étroitement lié au métabolisme des protéines: l'interaction avec NH3 et l'enzyme correspondante, il donne un acide aminé important α-alanine. La relation étroite des processus de fermentation et de la respiration avec le métabolisme des lipides dans l'organisme semble que phosphoglycéraldéhyde formé dans les premiers stades de dissimilation d'hydrate de carbone est le matériau de départ pour la synthèse du glycerol. D'autre part, l'oxydation de l'acide pyruvique, les résidus d'acide acétique sont obtenus, qui sont synthétisés à partir d'acides gras de haut poids moléculaire et des isoprénoïdes diverses (terpènes, les caroténoïdes, les stéroïdes). Ainsi, les processus de fermentation et de respiration entraînent la formation de composés nécessaires à la synthèse des graisses et autres substances.

IV. Le rôle des vitamines et des minéraux dans le métabolisme

Dans la transformation des substances dans le corps, une place importante est occupée par les vitamines, l'eau et divers composés minéraux. Les vitamines sont impliquées dans de nombreuses réactions enzymatiques dans la composition des coenzymes. Donc, le dérivé de la vitamine B1 - pyrophosphate de thiamine - sert de coenzyme dans la decarboxylation oxydative d'acides (α-céto y compris l'acide pyruvique, l'ester phosphate de vitamine B6ème - phosphate de pyridoxal - est nécessaire pour la transamination catalytique, la décarboxylation et d'autres réactions d'échange d'acides aminés. Le dérivé de la vitamine A fait partie du pigment visuel. Les fonctions d'un certain nombre de vitamines (par exemple l'acide ascorbique) n'ont pas été complètement clarifiées. Différents types d'organismes diffèrent par leur capacité à biosynthétiser les vitamines, ainsi que par leurs besoins en matière de recrutement de certaines vitamines qui accompagnent les aliments, nécessaires au métabolisme normal.

Le Na, le K, le Ca, le P ainsi que les micro-éléments et autres substances inorganiques jouent un rôle important dans le métabolisme minéral. Na et K sont impliqués dans les phénomènes bioélectriques et osmotiques dans les cellules et les tissus, dans les mécanismes de perméabilité des membranes biologiques. Ca et P sont les composants principaux des os et des dents; Le fer fait partie des pigments respiratoires - l'hémoglobine et la myoglobine, ainsi qu'un certain nombre d'enzymes. D'autres microéléments (Cu, Mn, Mo, Zn) sont nécessaires à l'activité de ces derniers.

Un rôle essentiel dans les mécanismes du métabolisme énergétique jeu esters d'acide phosphorique principalement d'acide adenozinfosfornye qui absorbent et stockent l'énergie libérée dans le corps dans le processus de glycolyse, la photosynthèse d'oxydation. Ceux-ci et d'autres composés riches en énergie (voir le. Composé Macroergic) transmettant enfermé dans leur énergie de liaison chimique pour une utilisation dans le procédé de travaux mécaniques, osmotiques et autres ou pour des réactions de synthèse de procéder à la consommation d'énergie (voir. De plus bioénergie).

V. Régulation du métabolisme

La cohérence et la cohérence étonnantes des processus métaboliques dans un organisme vivant sont obtenues grâce à la coordination stricte et plastique de l'O. C. à la fois dans les cellules et dans les tissus et les organes. Cette coordination détermine pour l'organisme donné le caractère du métabolisme qui s'est développé au cours du développement historique, soutenu et dirigé par les mécanismes de l'hérédité et l'interaction de l'organisme avec l'environnement externe.

La régulation du métabolisme au niveau cellulaire est réalisée en régulant la synthèse et l'activité des enzymes. La synthèse de chaque enzyme est déterminée par le gène correspondant. Divers intermédiaires dans l'arthrose., Agissant sur une certaine portion de la molécule d'ADN, dans lequel est contenue l'information sur la synthèse de l'enzyme peut induire (plage, amplifier) ​​ou, au contraire, pour réprimer (cessation) sa synthèse. Ainsi, E. coli avec un excès d'isoleucine dans le milieu nutritif arrête la synthèse de cet acide aminé. L'isoleucine en excès agit de deux manières:

  • a) inhibe (inhibe) l'activité de l'enzyme thréonine déshydratase, qui catalyse le premier stade de la chaîne de réactions conduisant à la synthèse de l'isoleucine, et
  • b) réprime la synthèse de toutes les enzymes nécessaires à la biosynthèse de l'isoleucine (y compris la thréonine déshydratase).

L'inhibition de la thréonine déshydratase est réalisée sur le principe de la régulation allostérique de l'activité enzymatique.

Proposé par les scientifiques français F. théorie Jacob et J. Monod de la régulation génique considère la répression et l'induction de la synthèse des enzymes comme les deux faces d'un même processus. Répresseurs sont différentes dans les récepteurs des cellules spécialisées, dont chacun est « accordé » pour interagir avec un métabolite spécifique induisant ou réprimant la synthèse d'une enzyme particulière. Ainsi, dans les cellules, les chaînes polynucléotidiques de l'ADN enfermés « Instructions » pour la synthèse d'une variété d'enzymes, avec la formation de chacun d'eux peut être due à l'influence du métabolite de signal (inducteur) pour le répresseur correspondant (voir. La génétique moléculaire, un opéron).

rôle crucial dans la régulation de l'échange de matière et d'énergie dans les cellules jouent un membranes biologiques protéines-lipides entourant protoplasme et restent noyau dans celui-ci, les mitochondries, plastes et d'autres structures subcellulaires. Le flux de diverses substances entrant et sortant de la cellule est régulé par la perméabilité des membranes biologiques. Une partie importante des enzymes est liée aux membranes dans lesquelles elles sont "intégrées". L'interaction d'une enzyme particulière avec la membrane lipidique et les autres composants de la conformation de ses molécules, et donc les propriétés du catalyseur sera différente de celle dans une solution homogène. Cette circonstance est d'une grande importance pour la régulation des processus enzymatiques et du métabolisme en général.

Les hormones sont le moyen le plus important par lequel la régulation du métabolisme chez les organismes vivants est réglementée. Ainsi, par exemple, chez les animaux présentant une diminution significative de la teneur en caxapa dans le sang, la libération d'adrénaline, qui favorise la dégradation du glycogène et la formation de glucose, augmente. Avec un excès de sucre dans le sang, la sécrétion d'insuline augmente, ce qui inhibe le processus de clivage du glycogène dans le foie, entraînant une moindre pénétration de glucose dans la circulation sanguine. Un rôle important dans le mécanisme d'action des hormones appartient à l'acide adénosine monophosphorique cyclique (AMPc). Chez l'animal et chez l'homme, régulation hormonale du métabolisme. est étroitement lié à l'activité de coordination du système nerveux (voir régulation nerveuse).

En raison de plusieurs réactions biochimiques étroitement liées qui composent le métabolisme, l'interaction avec l'environnement, qui est une condition sine qua non de la vie. Friedrich Engels a écrit: "En raison du métabolisme grâce à la nutrition et l'excrétion... suivez tous les autres facteurs simples de la vie..." ( "Anti-Dühring", 1966, p 80.). Ainsi, le développement (ontogenèse) et la croissance des organismes, l'hérédité et de la variation, l'irritabilité et plus l'activité nerveuse - peuvent être compris les manifestations les plus importantes de la vie et sont soumis à la volonté d'une personne sur la base de trouver des modèles métaboliques héréditaires et les changements qui se produisent dans sous l'influence des conditions changeantes environnement externe (dans la norme de la réaction de l'organisme). Voir aussi biologie, biochimie, génétique, biologie moléculaire et littérature sous ces articles. (biochimiste, docteur en sciences biologiques, professeur (1944), membre correspondant de l'Académie des sciences de l'URSS [en] Vatslav Leonovich Kretovich)

VI. Troubles métaboliques

Toute maladie est accompagnée de troubles métaboliques. En particulier, ils se distinguent par des troubles des fonctions trophiques et régulatrices du système nerveux et des glandes de sécrétion interne contrôlées par celui-ci. Le métabolisme est également perturbé par une alimentation anormale (régime excessif ou inadéquat et qualitativement inadéquat, par exemple un manque ou un excès de vitamines dans les aliments, etc.). L'expression de la violation générale de l'O. v. (et donc l'échange d'énergie), provoqués par un changement d'intensité des processus oxydatifs, sont les changements dans l'échange principal. Son augmentation est caractéristique des maladies associées à une fonction thyroïdienne accrue, à une diminution de la déficience de cette glande, à une perte des fonctions hypophysaires et surrénaliennes et à une famine générale. On distingue les violations du métabolisme protéique, lipidique, glucidique, minéral et hydrique; mais toutes les formes de métabolisme sont si étroitement liées que cette division est conditionnelle.

Métabolique exprimé dans l'accumulation insuffisante ou excessive de substances impliquées dans l'échange, de changer la nature de leurs interactions et transformations dans l'accumulation de produits intermédiaires du métabolisme, dans une allocation incomplète ou excessive des produits O.. et dans la formation de substances non caractéristiques du métabolisme normal. Ainsi, le diabète sucré se caractérise par une digestion insuffisante des glucides et une violation de leur transition vers les graisses; avec l'obésité, il y a une conversion excessive des glucides en graisse; La goutte est associée à une altération de l'excrétion d'acide urique par l'organisme. L'excès de l'excrétion urinaire d'acide urique, l'acide phosphorique et les sels d'acide oxalique peut conduire à la précipitation des sels pour précipiter et au développement de néphrolithiase. L'isolement insuffisant d'un certain nombre de produits finaux du métabolisme protéique dû à certaines maladies rénales entraîne une urémie.

L'accumulation dans le sang et les tissus d'un certain nombre de produits métaboliques intermédiaires (acides lactique, pyruvique, acétoacétique) est observée lors de la perturbation des processus oxydatifs, des troubles de l'alimentation et du béribéri; la violation du métabolisme minéral peut entraîner des modifications de l'équilibre acido-basique. Le trouble du métabolisme du cholestérol est à la base de l'athérosclérose et de certains types de cholélithiase. Les troubles métaboliques graves comprennent une violation de l'absorption des protéines dans la thyréotoxicose, la suppuration chronique, certaines infections; perturbation de l'absorption d'eau dans le diabète insipide, les sels de chaux et le phosphore dans le rachitisme, l'ostéomalacie et d'autres maladies du tissu osseux, les sels de sodium - avec la maladie d'addition.

Diagnostic des troubles métaboliques

Diagnostic des troubles métaboliques se base sur l'étude des échanges gazeux, la relation entre la quantité de l'une ou l'autre substance entrant dans l'organisme et son allocation, la détermination des constituants chimiques du sang, de l'urine et d'autres sécrétions. Pour étudier les troubles métaboliques, des indicateurs isotopiques sont introduits (par exemple, l'iode radioactif - principalement 131 I - avec la thyrotoxicose).

Traitement des troubles métaboliques vise principalement à éliminer les causes qui les causent. Voir aussi "maladies moléculaires", maladies héréditaires et littérature dans ces articles. (SM Leites)

En savoir plus sur le métabolisme dans la littérature:

  • Engels F., Dialectique de la nature, Karl Marx, Engels F., Works, 2e édition, volume 20;
  • Engels F., Anti-Dühring, ibid.
  • Wagner P., Mitchell G., Génétique et métabolisme, traduit de l'anglais par M., 1958;
  • Christian Bemer Anfinsen. Fondements moléculaires de l'évolution, traduction de l'anglais, M., 1962;
  • Jacob Francois, Mono Jacques. Mécanismes biochimiques et génétiques de la régulation dans la cellule bactérienne, dans le livre: Biologie moléculaire. Problèmes et perspectives, Moscou, 1964;
  • Oparin Alexander Ivanovich. L'émergence et le développement initial de la vie, M., 1966;
  • Skulachev Vladimir Petrovich. Accumulation d'énergie dans une cellule, M., 1969;
  • Molecules and cells, traduction de l'anglais, in. 1 - 5, M., 1966 - 1970;
  • Kretovich Vatslav Leonovich. Principes fondamentaux de la biochimie des plantes, 5e édition, Moscou, 1971;
  • Zbarsky Boris Ilyich, Ivanov II, Mardashev Sergey Rufovich. Biological Chemistry, 5th ed., Leningrad, 1972.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Il est important de comprendre que la glycémie est généralement la même chez les femmes et chez les hommes. Le niveau peut varier selon l'âge, la présence d'une maladie particulière et les caractéristiques féminines du corps.

?

Les causes

., .,.,.

L'analyse de la glycémie est l'indicateur le plus fiable et le plus objectif de l'état de santé des personnes atteintes de diabète. Décrypter le test sanguin pour le sucre est nécessaire pour comprendre la gravité de la situation avec une maladie aussi insidieuse que le diabète, car il n'y a souvent aucun symptôme.