loader

Principal

Alimentation électrique

Maladies de la glande thyroïde dans le diabète sucré

On sait peu de choses sur le fait qu'il existe un lien entre le diabète sucré et la glande thyroïde. Les médecins restent souvent silencieux à ce sujet, et pourtant le dysfonctionnement de la thyroïde peut entraîner des complications du diabète, telles que la cécité ou la perturbation des reins. De plus, le risque de développer un diabète de type 2 chez les patients présentant une altération de la fonction thyroïdienne est augmenté de 40%. Ceux qui sont prévenus sont armés, nous devons donc étudier la relation entre les deux pathologies pour éviter les problèmes.

Comment la thyroïde affecte-t-elle le développement du diabète?

La glande thyroïde est l'un des organes importants du système endocrinien, car elle produit des hormones thyroxine (T3) et triiodothyronine (T4). T3 et T4 participent au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines, apportent un taux d'oxygène et de calcium stable dans l'organisme. Avec le diabète, le pancréas souffre, ce qui arrête de produire la bonne quantité d'insuline. L'insuline assure l'assimilation réussie du glucose par l'organisme afin qu'il ne se dépose pas dans les vaisseaux sanguins. Le diabète sucré se caractérise par une violation du métabolisme naturel dans l'organisme, en particulier des glucides.

Les maladies de la glande thyroïde diffèrent de deux manières: la production excessive d'hormones - l'hyperthyroïdie ou, inversement, l'insuffisance - l'hypothyroïdie. L'hypothyroïdie conduit à ce que les processus pathologiques suivants se produisent chez un diabétique ou chez une personne pré-diabétique:

  • perturbation du métabolisme lipidique, ce qui augmente le taux de «mauvais» cholestérol et le nombre de graisses saines diminue;
  • les vaisseaux sont affectés, l'athérosclérose se développe, ce qui augmente le risque de développer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque;
  • il y a un gonflement des organes, dû à une diminution du sang des hormones thyroïdiennes (myxoedème).

L'hyperthyroïdie est dangereuse, une quantité excessive d'hormones thyroïdiennes, qui accélèrent tous les processus dans l'organisme, tout en augmentant la glycémie. Ce dernier phénomène se développe en raison d'un grand nombre de produits de désintégration hormonale. Le sang est sursaturé par ces produits, ce qui augmente l'absorption du glucose à travers les parois de l'intestin. Pour cette raison, des complications surviennent dans le diabète. Il existe donc un lien indirect entre la pathologie thyroïdienne et le diabète sucré.

Les symptômes des maladies thyroïdiennes avec le diabète

Hypothyroïdie

Lorsqu'une personne a reçu un diagnostic de «diabète» ou qu'elle a constaté l'état de prédiabète, il faut vérifier son hypothyroïdie, car la maladie progresse déjà ou se fera bientôt sentir. Le fait est que le diabète améliore les symptômes de l'hypothyroïdie, ce qui nécessite un diagnostic rapide. Les signes d'hypothyroïdie sur fond de diabète coïncident souvent et acquièrent la forme suivante:

  • troubles du sommeil;
  • perte de cheveux et mauvaise croissance des ongles;
  • fatigue rapide;
  • faible défense immunitaire, à cause de laquelle une personne est plus souvent malade;
  • guérison lente des plaies;
  • hypertension et arythmie;
  • perte de masse musculaire, mais excès de poids;
  • violation du cycle menstruel chez les femmes.
Retour au sommaire

Hyperthyroïdie

Distinguer entre l'hyperthyroïdie et le diabète est plus facile, car les signes ne coïncident pas et qu'il existe des traits distinctifs. La pathologie se manifeste par ce qui suit:

  • nervosité
  • perte de cheveux;
  • perte rapide de poids corporel;
  • perturbation du fonctionnement du tube digestif et, par conséquent, nausées, vomissements ou constipation;
  • arythmie;
  • transpiration élevée.
La combinaison de deux diagnostics est souvent exprimée par la fatigue accrue du patient.

Le diabète et la quantité excessive d'hormones produites provoquent une violation de l'équilibre acido-basique, ce qui conduit à un coma diabétique. De telles maladies affaiblissent le tissu osseux, violent le rythme cardiaque. L'hyperthyroïdie sur fond de diabète acquiert des caractéristiques supplémentaires telles que:

  • sensation de peau sèche, soif persistante;
  • fatigue rapide;
  • mictions fréquentes.
Retour au sommaire

Goitre et hyperthyroïdie

Le terme "goitre" signifie que la glande thyroïde est de taille agrandie et que la forme toxique se caractérise par une évolution rapide du processus pathologique avec une production excessive d'hormones thyroïdiennes. En d'autres termes, la maladie est considérée comme la principale cause de l'hyperthyroïdie. Les facteurs de développement n'ont pas encore été étudiés jusqu'à la fin, mais un rôle particulier est attribué au facteur héréditaire. Le goitre toxique est difficile à rater, car les symptômes sont clairs:

  • faiblesse générale et fatigue;
  • irritabilité
  • perte de poids avec un fort appétit;
  • transpiration
  • arythmie;
  • glande thyroïde élargie;
  • pipette
Retour au sommaire

Mesures de diagnostic et traitement

Le diabète sucré peut être diagnostiqué au moment de passer des tests sanguins ou lors du diagnostic d'un trouble thyroïdien. Lorsque le diagnostic de «diabète» est posé plus tôt, vous devez immédiatement vérifier votre glande thyroïde et inversement. Le diagnostic des problèmes thyroïdiens comprend des méthodes instrumentales, de laboratoire et physiques. Ces méthodes comprennent:

L'automédication est exclue dans ces maladies, car les conséquences peuvent entraîner une invalidité ou la mort. S'il y a des symptômes de dysfonctionnement thyroïdien, en particulier s'il y a un diabète de type 2, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Après avoir diagnostiqué le problème de la glande thyroïde, procéder immédiatement au traitement, puis seulement à la thérapie du diabète. Le traitement de l'hypothyroïdie et de l'hypothyroïdie est réalisé grâce à l'hormonothérapie. Pour normaliser le niveau d'hormones produites par la thyroïde, utilisez des médicaments "L-thyroxine" ou "Eutiroks". Le dernier médicament peut être utilisé comme prophylaxie des problèmes de thyroïde. En plus de l'hormonothérapie «Eutiroksom», des aliments spéciaux sont prescrits dans le régime alimentaire des fruits de mer.

Diabète sucré et thyroïdite auto-immune

La thyroïdite auto-immune (AIT) est une affection fréquente, en particulier chez les personnes atteintes de diabète de type 1. Avec AIT, le système immunitaire humain produit des protéines spéciales (anticorps) qui endommagent la glande thyroïde. Ce processus conduit finalement à une perte de fonction de la glande.

Les scientifiques ont prouvé que si une personne avait déjà une maladie auto-immune, le risque de développer la maladie suivante serait plus élevé que celui des autres personnes de la population. Jusqu'à 30% des personnes atteintes de diabète de type 1 ont également un TAI, dont 10% présentent une déficience en hormones thyroïdiennes. En outre, le risque est plus élevé chez les femmes et chez les proches parents des personnes atteintes de thyroïdite auto-immune.

Existe-t-il des schémas similaires pour le diabète de type 2? Sur ce sujet en 2016, une étude intéressante a été publiée. Des scientifiques allemands ont examiné 8450 personnes et ont découvert que le risque de développer un diabète de type 2 augmente presque 1,5 fois avec une carence en hormones thyroïdiennes!

Pourquoi ai-je besoin d'une thyroïde?

La glande thyroïde produit de la triiodothyronine (T3) et de la thyroxine (T4). Ces hormones sont responsables du métabolisme normal dans chaque cellule, de la production d'une quantité adéquate d'énergie et de chaleur, de l'absorption d'oxygène par les cellules. En outre, les hormones thyroïdiennes stimulent le travail du cœur et augmentent la sensibilité des tissus à l'action de certaines autres hormones (par exemple, l'adrénaline).

Comment puis-je savoir s'il y a une thyroïdite auto-immune?

Pour diagnostiquer l'ACI, vous devrez peut-être évaluer les indicateurs suivants:

  • Hormone stimulant la thyroïde (TSH) - hormone de l'hypophyse, qui assure que la glande thyroïde sécrète une quantité suffisante d'hormones. Si la glande thyroïde est paresseuse, le taux de TSH augmente et force la glande à fonctionner. Si T3 et T4 et beaucoup, le niveau de TSH est réduit. L'hormone stimulant la thyroïde est l'indicateur le plus sensible de la fonction thyroïdienne.
  • T4 gratuit - dans le sang, une partie des hormones thyroïdiennes sont à l'état protéique (inactif). Nous ne sommes intéressés que par la partie libre (active). Dans certains cas, il peut être nécessaire d'estimer le niveau de T3
  • Anticorps contre la thyréperoxydase (TPO), anticorps anti-thyroglobuline augmenté dans la plupart des gens avec AIT
  • Échographie de la glande thyroïde

Comment se manifeste la thyroïdite auto-immune?

Dans différents patients, AIT peut se manifester de différentes manières. Deux variantes du développement des événements sont possibles en principe. Le premier est associé à une diminution de la fonction de la glande (hypothyroïdie), le second à son augmentation (thyrotoxicose). Analysons chacun plus en détail.

Diminution de la fonction thyroïdienne (hypothyroïdie)

Avec l'AIT, la glande thyroïde est endommagée par les anticorps, ce qui entraîne une violation de la synthèse des hormones T3 et T4 et une augmentation du taux de TSH. Jusqu'à ce qu'un taux élevé de TSH puisse maintenir une production suffisante d'hormones thyroïdiennes, l'hypothyroïdie peut ne présenter aucun symptôme et ne pas être détectée.

Si l'augmentation de la TSH n'est pas suffisante pour maintenir une fonction thyroïdienne adéquate, le taux d'hormones T3 et T4 commencera à diminuer. En conséquence, les éléments suivants peuvent se développer:

  • Des faiblesses
  • Somnolence
  • Gain de poids
  • La perte de cheveux
  • Sécheresse de la peau
  • Œdème

Lorsque l'hypothyroïdie chez les personnes atteintes de diabète:

  • Plus le risque d’hypoglycémie est élevé, plus la capture et l’accumulation de glucose par les cellules du foie sont violées, ce qui est nécessaire pour arrêter rapidement l’hypoglycémie.
  • Moins besoin d'insuline: l'élimination de l'insuline du corps est ralentie
  • La sensibilité à l'insuline a diminué

Par conséquent, le contrôle du diabète devient plus difficile.

Lorsque l'hypothyroïdie peut avoir besoin de combler le manque d'hormones de la glande thyroïde. Ce traitement de substitution par lévothyroxine (L-thyroxine, eutirox) est indiqué à tout le monde à un faible taux de T4 libre. Si le taux d'hormones thyroïdiennes reste normal et que seule la TSH est élevée, votre médecin déterminera le besoin de traitement, en tenant compte:

  • Niveau TTG
  • L'âge
  • Présence de symptômes d'hypothyroïdie
  • Maladie cardiaque concomitante
  • Grossesse planifiée

Les résultats du traitement peuvent être évalués en fonction du taux de TSH au plus tôt 4 à 6 semaines. Il est recommandé aux personnes atteintes d’ACI qui n’ont pas besoin de traitement substitutif avec des hormones thyroïdiennes de contrôler la TTG 1 fois en 6 mois.

Augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes (thyrotoxicose)

À l'occasion, avec la destruction simultanée de nombreuses cellules thyroïdiennes, un grand nombre d'hormones T4 et T3 pénètrent dans la circulation sanguine. En conséquence, une thyrotoxicose temporaire (transitoire) se développe, ce qui conduit à:

  • Transpiration
  • Frissons
  • Palpitations cardiaques
  • Augmentation de la pression artérielle
  • Excitation, anxiété
  • Larmes
  • Troubles du sommeil
  • Réduction de poids

Dans la thyréotoxicose chez les personnes atteintes de diabète:

  • Augmente la glycémie en raison de l'absorption accrue de glucose dans l'intestin
  • La sensibilité des tissus à l'insuline diminue
  • Besoin accru d'insuline
  • Risque accru d'acidocétose

Lorsque le niveau d'hormones thyroïdiennes est normalisé, le besoin d'insuline revient au niveau habituel.

Pour arrêter la thyrotoxicose, vous devrez peut-être prendre des glucocorticoïdes. Ces médicaments suppriment l'activité du système immunitaire. Les indications de ce traitement sont établies par l'endocrinologue.

Jusqu'à présent, personne ne sait comment guérir AIT, comme toute autre maladie auto-immune. Mais dans le cas de l’AIT, le plus favorable de ce groupe, il est possible de compenser pleinement les dommages causés. Maintenant tu sais comment!

Maladies de la glande thyroïde dans le diabète: complications possibles et moyens de les prévenir

S'il y a une maladie telle que le diabète, cela affecte la glande thyroïde.

Le médecin ne peut poser un diagnostic précis que lorsque des complications sont déjà apparues.

Jusqu'à présent, il est possible de reconnaître ces maladies avec difficulté. Tout le monde est conscient de la menace de taux élevés de cholestérol dans le sang.

Par conséquent, certaines personnes le réduisent sans réfléchir, même si c'est normal. Pour ce faire, ils prennent des médicaments, ne sachant pas qu'ils peuvent entraîner le diabète.

Thyroïde et diabète

La glande thyroïde est un organe important dans la vie d'une personne, car les substances libérées, appelées hormones, déterminent principalement le métabolisme énergétique de l'organisme. Leur vie dépend de leur nombre.

Les maladies peuvent être héréditaires et acquises. Souvent, ils se manifestent sous forme de léthargie, de faiblesse. Lorsque négligé, le long parcours de la maladie forme un œdème muqueux - la personne gonfle, l'apparence change, le poids du corps est ajouté.

Le diabète sucré est une maladie chronique du système endocrinien. La maladie est accompagnée d'un dysfonctionnement du métabolisme et du pancréas qui forme l'insuline.

Qu'est-ce qui peut affecter le développement du diabète?

  • surmenage, chocs émotionnels;
  • avoir plus de 40 ans;
  • la présence d'hypothyroïdie (il sera discuté plus loin);
  • valeurs de la TSH - teneur en hormone thyréotrope supérieure à 4, indiquant une violation du système endocrinien, entraînant certaines complications dans le travail du corps;
  • les médicaments qui réduisent le cholestérol dans le sang, les statines;
  • présence du gène SNP de l'enzyme de méthylation intracellulaire (MTHFR-méthylènetétrahydrofolate réductase), qui peut affecter le développement de nombreuses maladies.

Le diabète sucré et la glande thyroïde sont liés. Un nombre écrasant de personnes atteintes de diabète ont un problème associé à une altération de la fonction thyroïdienne. Selon la recherche scientifique, les complications qu'elle augmente le risque de développer le diabète de type 2, même si une personne est dans un état de pré-diabète lorsque sont modérément les niveaux élevés de sucre dans le sang.

Comment reconnaître le prédiabète?

Il n'y a pas de symptômes clairement identifiés, mais ils comprennent: des mictions fréquentes, une soif constante, la faim, l'odeur d'acétone de la bouche, une vision temporairement floue.

Prévenir que la maladie ne dégénère pas en diabète de type 2 sera: un mode de vie sain, des charges sportives modérées qui favorisent la perte de poids, s'il y a un excès, parfois une intervention médicale.

Il est nécessaire de prendre en compte le fait qu'un médecin peut ne pas reconnaître la maladie lors d'un examen de routine. Mais s'il existe déjà des ganglions dans la glande thyroïde, il convient de prendre des mesures urgentes et d'éliminer ce dysfonctionnement. Sinon, si la condition n'est pas détectée, cela peut affecter la maladie rénale, qui dure insensiblement longtemps jusqu'à ce qu'elle apparaisse.

Il peut également y avoir des difficultés avec le diabète sucré, car les causes de son apparition dépendent directement de l'état de la glande thyroïde.

Cela entraîne des complications dans le travail du muscle cardiaque, de la vision, de la peau, des cheveux et des ongles.

Peut développer l'athérosclérose, l'hypertension, les ulcères, les tumeurs, les troubles émotionnels (par exemple, peut se manifester par un comportement agressif).

Hypothyroïdie (maladie de Hashimoto)

L'hypothyroïdie est un trouble causé par un faible nombre d'hormones thyroïdiennes.

Les causes de l'hypothyroïdie:

  1. une surabondance ou un manque d'iode. Ce composant est synthétisé par la glande thyroïde. La carence de l'élément oblige ce corps à travailler dur, ce qui conduit à sa croissance. La décision concernant la pénurie d'iode ne peut être prise que par un médecin.
  2. environnement pollué;
  3. manque de vitamine D;
  4. infection par des infections thyroïdiennes;
  5. problèmes d'approvisionnement en sang, innervation;
  6. maladie thyroïdienne héréditaire;
  7. présence dans le sang d'un grand nombre d'inhibiteurs de la synthèse des hormones thyroïdiennes;
  8. travail incorrect de l'hypophyse, hypothalamus (organes de contrôle).

À la suite de l'hypothyroïdie, il peut y avoir des complications:

  1. Dans le système du métabolisme - déviation des normes de cholestérol et de graisses saines. Le manque d'hormones thyroïdiennes peut entraîner des problèmes de métabolisme (constipation), une prise de poids due à un métabolisme lent.
  2. Dans le système des vaisseaux sanguins. À la suite d'une diminution de la lumière interne - l'athérosclérose et la sténose, suggérant la possibilité de développer un accident vasculaire cérébral et une crise cardiaque.

Les symptômes de l'hypothyroïdie: faiblesse musculaire, arthralgie, paresthésie, bradycardie, l'angine de poitrine, l'arythmie, l'état émotionnel troubles (anxiété, colère), l'insomnie, diminution de la performance, la fatigue, une mauvaise tolérance de la chaleur, la sensibilité des yeux à la lumière.

On observe également chez les patients avec des tremblements des mains, des menstruations irrégulières, l'infertilité et le risque d'apparition précoce de la ménopause, l'apparition de nodules et des kystes dans l'utérus, les ovaires et les glandes mammaires, des problèmes avec l'activité cardiaque, la violation de la pigmentation de la peau, la sensation de soif.

Traitement de la glande thyroïde

Traitement de la glande thyroïde:

  1. médicamenteux à l'aide de médicaments spéciaux qui modifient la quantité d'iode dans le sang. Il existe des contre-indications pour les maladies du foie, il n'est pas démontré aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi que souffrant de leucopénie;
  2. thérapie à l'iode radioactif Il est utilisé chez les patients de plus de 40 ans à l'aide d'iode radioactif. Il y a des difficultés dans le traitement, les effets secondaires sont possibles;
  3. intervention chirurgicale, si les méthodes restantes étaient inactives;
  4. traitement avec des remèdes populaires, qui luttent avec les causes de la maladie, et pas avec l'enquête, comme dans d'autres cas.

Remèdes populaires ont à sa disposition tous les éléments nécessaires pour le traitement et le rétablissement du fonctionnement normal de la glande thyroïde en consommant des quantités suffisantes d'iode avec: l'utilisation de sel iodé, noix, algues, abeille Podmore, tisanes, même dans le corps de suppression chronique.

En augmentant le nombre de tireogormonov dans le sang, ce qui aggrave la santé et porter le fardeau sur les autorités pour les aider: pour le thé blanc traité hyperfonctionnement de la thyroïde bloodroot Lycopus, l'infusion de cynorrhodon et de cassis.

Qu'est-ce qui lie le diabète et l'hypothyroïdie?

Le diabète sucré et la glande thyroïde sont associés à une mauvaise utilisation des composants hormonaux, à savoir l'insuline dans le diabète et la thyroxine dans l'hypothyroïdie.

Ces deux hormones absolument dissemblables forment la même affection compliquée, qui peut affecter la perte osseuse, l'apparition d'ostéoporose, l'apparition de fractures pour obtenir des blessures même mineures.

Chez une personne souffrant de faibles taux d'hormones thyroïdiennes et de la maladie de Hashimoto (hypothyroïdie), les symptômes du diabète sont susceptibles de se manifester. À l'inverse, les personnes atteintes de diabète peuvent souffrir d'hypothyroïdie.

Si la maladie de Hashimoto n'est pas encore détectée, mais qu'il existe un taux élevé de sucre dans le sang, le diabète, il est nécessaire de passer un diagnostic pour identifier les problèmes de thyroïde. Si cette maladie est détectée, son traitement mérite également d'être envisagé, de sorte qu'il n'y a pas de difficultés avec le contrôle du sucre dans le sang.

Les mêmes symptômes dans le diabète et les maladies thyroïdiennes, selon lesquels on peut déterminer que la maladie est présente:

  • fatigue rapide, perte de force;
  • troubles du sommeil, insomnie;
  • exposition aux infections, rhumes fréquents;
  • ongles cassants, mauvaise croissance, perte de cheveux;
  • hypertension artérielle, arythmie;
  • haute sensibilité au sel, addiction alimentaire;
  • mauvaise cicatrisation des plaies.

Qu'advient-il du corps?

Le diabète craint ce remède, comme le feu!

Vous avez juste besoin de postuler.

Tout d'abord, les vaisseaux sanguins sont affectés, puis le problème de la fonction rénale commence. Les déchets sont stockés dans le sang, l'eau et le sel stagnent dans le corps, il y a un gonflement des jambes (chevilles). Apparaît démangeaisons. Il y a également une perturbation du travail du système nerveux, la vessie en raison de l'apparition d'infections.

Traitement du diabète

Le traitement du diabète sucré consiste en sa correction: abaissement du taux de sucre dans le sang grâce à une nutrition, une alimentation et des doses d’insuline adaptées.

Les hormones de la glande thyroïde sont responsables de l'excrétion du glucose et de son traitement, de son absorption dans l'organisme.

Il devient difficile de choisir une dose d'insuline lorsque les fonctions thyroïdiennes s'améliorent et que la teneur en sucre du sang augmente.

Vidéos connexes

À propos des maladies shitovidki à un diabète dans une cassette vidéo:

Dans le cas du diabète, l’approche individuelle et le traitement du système endocrinien dans son ensemble sont importants, rétablissant son équilibre afin que le corps puisse produire la bonne quantité d’insuline et de thyroxine. Et même pour ceux qui tombent dans la zone à risque, n'oubliez pas les procédures préventives convenues avec le médecin.

  • Stabilise le niveau de sucre pendant longtemps
  • Restaure la production de pancréas d'insuline

Diabète sucré et glande thyroïde

Maladies de la thyroïde chez les patients atteints de diabète sucré

Le diabète sucré est une maladie dangereuse, le nombre de cas avec lesquels il croît chaque année, les scientifiques prédisent que dans 10 ans, le nombre de patients avec un tel diagnostic doublera. Le diabète sucré est causé par un trouble du pancréas. Il fait partie du système endocrinien humain, donc il affecte souvent le fonctionnement de la glande thyroïde et vice versa. Environ dix fois plus de diabétiques ont des violations dans la glande thyroïde.

Types de troubles endocriniens

Le plus grand et le plus important organe du système endocrinien humain est la glande thyroïde. La glande thyroïde produit des hormones qui participent au métabolisme des glucides, des graisses et des protéines dans l'organisme, procurent un taux d'oxygène normal dans les cellules et du calcium dans les tissus osseux. En outre, le travail de tous les organes et systèmes internes dépend de la glande thyroïde.

Le diabète est une maladie qui survient lorsque le pancréas produit une petite quantité d'insuline. L'insuline est une hormone responsable de l'absorption par les cellules du sucre (glucose), source d'énergie. Car cette maladie se caractérise par une violation de tous les processus métaboliques, mais dans une plus grande mesure par les glucides.

Le travail shchitovidki est cassé dans 2 directions - les hormones sont produites trop, ou au contraire pas assez. L'hypothyroïdie (manque d'hormones thyroïdiennes dans le sang) et le diabète sont indirectement liés. Dans le contexte de l'hypothyroïdie chez un diabétique ou chez des personnes prédisposées, la probabilité de complications telles que:

  1. Violation du métabolisme lipidique. Avec cette condition, les taux sanguins de cholestérol et autres substances nocives augmentent. Dans le même temps, la quantité de graisses utiles diminue rapidement.
  2. Dommages vasculaires, rétrécissement de la lumière. Les patients développent une athérosclérose et une sténose, qui augmentent le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, même chez les jeunes.

Pour l'hypothyroïdie se caractérisent par de tels signes:

  • surpoids;
  • ralentir le travail du système cardiovasculaire;
  • la constipation;
  • fatigue rapide;
  • troubles menstruels chez les femmes.

Si l'hypothyroïdie se développe simultanément avec une diminution des taux d'insuline dans le sang, tous les symptômes s'aggravent.

L'hyperthyroïdie est une condition dans laquelle la quantité d'hormones thyroïdiennes augmente dans le sang, ce qui entraîne une augmentation de la vitesse de tous les processus. L'hyperthyroïdie est plus dangereuse pour les personnes ayant une déficience en insuline dans le sang, elle augmente le taux de sucre en raison de la grande quantité de produits de dégradation des hormones thyroïdiennes. Dans de telles circonstances, le diabète sucré se développe beaucoup plus rapidement que dans les cas où la fonction thyroïdienne n'est pas altérée.

Le diabète, compliqué par l'hyperthyroïdie, se caractérise par des manifestations telles que:

  • acidose - une condition dans laquelle un changement dans l'équilibre normal des acides et des alcalis mène au coma diabétique;
  • maladies des tissus osseux, diminution de leur densité et de leur force (ostéoporose);
  • trouble cardiaque - arythmie, la nutrition musculaire s'aggrave.

Le diabète peut se développer avant l’hyperthyroïdie, à un moment donné ou à mesure que la maladie se développe.

L'hyperthyroïdie se manifeste comme suit:

  • perte de poids rapide;
  • un trouble intestinal - constipation fréquente;
  • attaques de nausées et de vomissements;
  • accélération du coeur;
  • transpiration et intolérance à la chaleur;
  • perte de cheveux;
  • irritabilité

Avec le diabète de tout degré, ces signes sont ajoutés;

  • augmentation de la sécheresse de la peau;
  • augmentation de la séparation de l'urine;
  • une sensation de sécheresse dans la bouche;
  • diminution des performances.

Certains endocrinologues sont d’avis que l’hyperthyroïdie chez les diabétiques améliore l’état de santé des patients, car au début, elle contribue à réduire la quantité de cholestérol dans le sang.

Traitement de la pathologie

Le diabète sucré se trouve le plus souvent par hasard lors de l'administration de sang ou de tests d'urine. Chez les patients présentant un dysfonctionnement de la glande thyroïde, il est nécessaire de vérifier un indicateur tel que le sucre. Le traitement du diabète ne commence qu'après l'élimination de la maladie concomitante de la glande thyroïde.

Ainsi, les patients souffrant d'un manque d'hormones thyroïdiennes, un traitement hormonal est prescrit, y compris la réception d'analogues synthétiques, dont le nombre est déterminé par le médecin traitant. En plus de stimuler la glande thyroïde, il est nécessaire de prendre des préparations contenant de l'iode et d'inclure dans le régime alimentaire des fruits de mer (choux de mer, poissons).

Le traitement de l'hyperthyroïdie comprend des médicaments qui réduisent la fonction de la glande thyroïde. Dans les cas où un excès d'hormones thyroïdiennes est causé par une tumeur ou une inflammation, un prélèvement complet ou partiel des organes est supposé. Dans ces cas, les hormones artificielles sont prises toute la vie. Après avoir éliminé les problèmes de thyroïde, le traitement du diabète sucré est effectué selon le schéma standard.

La nutrition des patients diabétiques, compliquée par divers troubles de la thyroïde, ne devrait inclure que les produits que le médecin traitant autorisera. Dans tous les cas, le régime alimentaire devrait être exclu des boissons alcoolisées, du thé et du café fort, des aliments gras et des sucreries. Les patients présentant un taux élevé d'hormones thyroïdiennes devraient s'abstenir de consommer des fruits de mer et d'autres produits contenant de l'iode.

Avec une détérioration de la santé et l'apparition de signes de dysfonctionnement de la thyroïde, en particulier chez les patients souffrant de diabète, vous devez vous rendre dans un établissement médical pour un endocrinologue. Il sélectionnera un traitement complet prenant en compte deux maladies. L'automédication dans ce cas est exclue, car les conséquences peuvent être un handicap ou un décès.

Le lien entre la glande thyroïde et le diabète sucré

Entre l'apparition du diabète et les maladies de la glande thyroïde, il existe un lien assez étroit. Le fait est que la grande majorité des diabétiques présentent une déficience associée au système physiologique présenté. Il est également important de tenir compte du fait que la présence de tels écarts affecte la formation plus rapide de complications associées aux fonctions visuelles, au muscle cardiaque et aux reins.

Relation de deux états

Il existe un lien certain entre l'hypothyroïdie et le diabète sucré. En parlant de cela, je voudrais attirer votre attention sur le fait qu'il s'agit d'une mauvaise utilisation des composants hormonaux. Ainsi, en présence de diabète, il est question d'une mauvaise utilisation de l'insuline et, dans le cadre d'une hypothyroïdie, de la thyroxine. Bien que nous parlions de deux hormones complètement différentes, elles provoquent des symptômes identiques, qui s’aggravent avec le temps.

L'hyperthyroïdie est une quantité excessive d'hormones des glandes endocrines dans le sang. Le diabète sucré, associé à l'hyperthyroïdie, est identifié chez 1% du nombre total de diabétiques. Le changement et augmentation des taux d'hormones des glandes endocrines dans le sang altère le cours de l'état pathologique, car à la suite de sursaturation du composant hormonal de la thyroïde sanguine est améliorée l'absorption du glucose dans la zone de l'intestin.

Tout ceci affecte le développement d'une augmentation de l'étendue et de l'étendue du clivage du glycogène en glucose et de l'isolement de ce dernier de la région du foie directement dans le sang. En conséquence, le corps ne peut pas utiliser de manière optimale l'insuline, et les algorithmes de destruction de la composante hormonale dans l'hyperthyroïdie sont plus intenses.

L'hyperthyroïdie est tout à fait capable de provoquer le développement d'un coma diabétique, car elle est associée à une accélération des algorithmes métaboliques et à une probabilité accrue de développer une acidose.

À cet égard, la restauration du métabolisme optimal des glucides chez les diabétiques en présence d’hyperthyroïdie ne peut être obtenue qu’après une diminution du rapport entre les composants hormonaux de la glande endocrine.

En parlant de la glande thyroïde et la connexion du diabète, il est nécessaire d'attirer l'attention sur le fait que la présence du diabète augmente non seulement la probabilité de la formation de maladies cardiaques et vasculaires. C'est ce qui aggrave considérablement le cours de toutes les pathologies associées au système physiologique présenté. Prenant la parole au sujet du niveau excessif des hormones de la glande endocrine, il est nécessaire d'attirer l'attention sur le fait que, dans ce cas, il est déstabilisation du rythme cardiaque, et est exacerbée par l'offre de l'algorithme du muscle cardiaque.

L'hyperthyroïdie, qui n'a pas été traitée pendant une période suffisamment longue, en association avec le diabète sucré, affecte le développement d'une perte significative de la masse osseuse. Bien sûr, cela accélère considérablement le processus d'ostéoporose, une augmentation de la probabilité de fracture, même avec des blessures mineures.

Informations complémentaires

Dans une condition telle que l'hypothyroïdie, qui est le contraire de l'hyperthyroïdie, le manque de composants hormonaux produits par la glande endocrine est identifié. Il faut faire attention au fait que:

  1. à un état pathologique similaire, tous les processus associés au métabolisme ralentissent;
  2. selon les experts, cela est dû à l'influence de l'hypothyroïdie sur l'évolution du diabète sucré;
  3. L'hypothyroïdie provoque non seulement des modifications du taux de sucre dans le sang, mais a également un effet sur la réduction de l'inactivation du composant hormonal dans le sang. Tout cela réduit naturellement les besoins en insuline de l'organisme, provoquant des anomalies et des changements graves.

Le plus pertinent concerne les patients atteints de diabète de type 1 et de type 2 qui suivent un traitement par insuline. En conséquence, la formation probablement un état hypoglycémique, qui, dans la plupart des cas n'est pas arrêté en raison des méthodes standard (en référence à l'application ou du sucre, par exemple, le glucose). Cela est dû au fait que l'algorithme d'absorption du glucose de la région intestinale dans l'état pathologique actuel est considérablement ralenti.

Avec la carence en hormones de la glande endocrine, un trouble supplémentaire est associé au métabolisme des lipides.

Cela entraîne également une probabilité accrue de collision avec une maladie cardiaque et vasculaire, en particulier une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Compte tenu de tout cela, si la glande thyroïde et son état général ont été jumelés avec des symptômes de la maladie, il est fortement recommandé de prendre rendez-vous avec un endocrinologue, recevoir des tests diagnostiques appropriés et commencer à taux de récupération. Pour tous ceux qui ne sont pas à risque, il est fortement recommandé de ne pas oublier la mise en œuvre de mesures préventives, qui devraient également être recommandées par un spécialiste.

DIABÈTE - PAS UN CONSPIRATION!

Myasnikov a dit toute la vérité sur le diabète! Le diabète disparaîtra pour toujours après 10 jours si vous buvez le matin. »Lire plus >>>

Relation entre le diabète et la glande thyroïde.

L'article d'aujourd'hui est consacré à la relation entre le diabète et la glande thyroïde. Le fait que les patients atteints de diabète ont une déficience de la fonction thyroïdienne, je l'ai écrit ranee.Vy peut se familiariser avec cet article « Le diabète que vous ne savez pas. »

Maintenant, je trouve un article médical, par ailleurs, que l'expert, donc aussi l'homme qui, à fond dans la pratique, sur elle-même a étudié la maladie de Hashimoto (hypothyroïdie) et se débarrasser de cette maladie.

"La maladie de la thyroïde est la principale cause du diabète, et j'ai bien peur que personne ne vous le dise encore."

Les lecteurs du blog, atteints de diabète, m'écrivent que les médecins ne leur disent pas qu'ils ont une maladie de la thyroïde, même s'ils ont déjà des nœuds!

C'est effrayant! Après tout, si vous n'éliminez pas le dysfonctionnement de la thyroïde, vous pouvez éventuellement avoir des complications du diabète, telles qu'une perte de la vision, une crise cardiaque ou une maladie rénale.

Pour vous, cela peut être une surprise, mais en fait, il existe une forte corrélation entre le diabète et l'hypothyroïdie.

Ces deux maladies ont une commune: mauvaise utilisation de leur hormone associée.

Avec le diabète, c'est le mauvais usage de l'insuline.

Avec l'hypothyroïdie, il s'agit d'une mauvaise utilisation de la thyroxine.

Ce sont deux hormones complètement différentes, mais le résultat final est le même, les symptômes malheureux sont les mêmes et, malheureusement, la fréquence du diagnostic incorrect de ces maladies est assez élevée.

Et si vous avez l'une de ces deux maladies et que vous ne le savez pas encore?

Les médecins ont du mal à découvrir le diabète et les troubles de la thyroïde. Et ils diagnostiquent seulement quand il y a déjà des blessures dans le corps.

Le danger de cholestérol élevé dans le sang était intimidé par toutes les personnes. Même ceux qui ont un taux de cholestérol sanguin normal le savent.

Et ceux qui ont un taux de cholestérol élevé dans le sang, ils prescrivent donc de prendre des médicaments pour le réduire. Et qu'ils mèneront au diabète, ils oublient de prévenir.

Tant de personnes prenant des médicaments pour réduire le cholestérol ont maintenant le diabète!

Et c'est parce que les statines mènent à l'hyperglycémie!

Vous, lecteurs du blog, souffrez-vous de statines?

Jusqu'à présent, les médecins ne contrôlent que le sucre dans le sang. Même lorsque le taux de sucre dans le sang à la limite supérieure de la norme ne vérifie pas le niveau d'insuline dans le sang.

Mais cela pourrait prévenir certaines crises cardiaques, perte de vision, insuffisance rénale et amputation.

Vous pouvez être un article utile "Insuline, foies longs, vieillissement et maladie"

L'hypothyroïdie et le diabète sont deux maladies qui ont atteint des proportions épidémiques dans le monde entier.

Les symptômes sont souvent les mêmes pour eux:

  • Basse énergie,
  • L'insomnie,
  • Perte de cheveux,
  • Infections plus fréquentes,
  • La perte de masse musculaire,
  • Hypertension artérielle,
  • Arythmies,
  • Prédilections alimentaires,
  • Hypersensibilité au sel,
  • Lente guérison des plaies,
  • Faible croissance des ongles.

Les personnes avec des hormones thyroïdiennes faibles et Hashimoto sont beaucoup plus susceptibles d'avoir des signes et des symptômes de diabète.

Vous pouvez être article utile "Thyroïde et des signes qu'il ne fonctionne pas normalement"

À l'inverse, l'incidence de l'hypothyroïdie augmente avec le diabète de type 1 et le diabète de type 2.

Facteurs de risque pour le développement du diabète

  • prendre des statines pour réduire le cholestérol dans le sang,
  • la présence d'hypothyroïdie,
  • souffrant de fatigue, d'intolérance au froid, de perte de cheveux,
  • avoir un TTG supérieur à 4
  • être une femme,
  • âgé de plus de 40 ans,
  • ayant un gène de méthylation de SNP (MTHFR)

Malheureusement, la réalité est que de nombreuses personnes atteintes de diabète ont une hypothyroïdie, mais elles n'ont pas encore été diagnostiquées.

Si une personne a une glycémie élevée ou si on lui a dit qu'il souffrait de «prédiabète» ou de diabète, il devrait alors subir un test de dépistage de la maladie de la thyroïde.

En cas de déficit en hormones thyroïdiennes, cette situation doit être corrigée. Ensuite, il deviendra plus facile de contrôler le niveau de sucre dans le sang.

Une condition non identifiée peut affecter les reins.

La maladie rénale se développe une douzaine d'années avant l'apparition de la maladie. Vous pouvez lire à ce sujet dans l'article "Maladies rénales et habitudes qui peuvent les conduire"

Les symptômes qui indiquent une maladie rénale cachée.

  • protéine dans l'urine,
  • gonflement de la cheville (ou gonflement des jambes)
  • crampes aux jambes,
  • mictions fréquentes la nuit,
  • démangeaisons inexpliquées, pas à cause des allergies,
  • nausées ou nausées matinales,
  • faiblesse, fatigue et / ou anémie

Quelqu'un a déjà ces signes, mais ils n'ont toujours pas de diagnostic de "diabète".

Ces signes peuvent aller jusqu’à 10 ans jusqu’à ce que l’hyperglycémie apparaisse.

Que se passe-t-il dans le corps en ce moment?

Avec le diabète, les petits vaisseaux sanguins souffrent, alors les reins ne peuvent pas filtrer les débris aussi efficacement qu'auparavant.

Les toxines et les poisons s'accumulent dans le sang. Le corps essaie de garder de l'eau et du sel, les chevilles gonflent.

La protéine peut apparaître dans l'urine.

Lorsque des déchets s'accumulent dans le sang, des démangeaisons peuvent survenir.

Le diabète (et l'hypothyroïdie) endommage le système nerveux et affecte le contrôle de la vessie.

Si l'urine reste dans la vessie et qu'il contient beaucoup de glucose, les bactéries s'y installent et se développent rapidement.

Il existe des infections de la vessie et des infections rénales, des difficultés à vider la vessie.

Les analyses montreront une teneur élevée en azote et en créatinine.

En présence de Hashimoto, de maladie cœliaque, de polyarthrite rhumatoïde et d’autres maladies, il existe une possibilité d’atteinte auto-immune du pancréas, suivie de diabète.

L'incidence des maladies thyroïdiennes chez les diabétiques est significativement plus élevée que dans la population générale.

Les scientifiques croient que

"La maladie thyroïdienne reste la maladie auto-immune la plus fréquente associée au diabète de type 1. Des anticorps anti-TPO positifs ont été détectés chez 38% des patients diabétiques »

Qu'est-ce que l'anticorps TPO?

TPO signifie "thyroïde peroxydase", c'est une enzyme.

Si une personne a des anticorps à cette enzyme, la glande thyroïde est une telle personne est exposée à une attaque auto-immune, et les taux d'enzymes fluctue, et il peut être diagnostiqué avec la maladie de Hashimoto, hypothyroïdie auto-immune.

Les chercheurs disent que les personnes atteintes de diabète ont des anticorps contre leur glande thyroïde.

Ils tuent leurs glandes thyroïdiennes elles-mêmes avec des attaques auto-immunes!

Quelles sont les causes de ces attaques?

Cela peut être une infection, de la nourriture, comme le gluten, les produits laitiers, le soja ou le maïs.

Il s’agit d’un problème complexe, mais l’intestin qui fuit en est responsable, ce qui permet de pénétrer dans la circulation sanguine des substances qui ne sont pas accessibles dans l’état normal de l’intestin.

En savoir plus sur le « leaky gut » vous pouvez voir l'article « Comment stimuler l'immunité - pour contrôler les entrailles, » Prenez soin de vous, vous aimer, regarder votre santé, et ne pas tomber malade.

Écrivez dans les commentaires, s'il vous plaît, si cet article vous a été utile.

Relation entre le diabète et la glande thyroïde.

41 voteNote moyenne: 4,8 sur 5

Maladies de la glande thyroïde dans le diabète sucré

On sait peu de choses sur le fait qu'il existe un lien entre le diabète sucré et la glande thyroïde. Les médecins restent souvent silencieux à ce sujet, et pourtant le dysfonctionnement de la thyroïde peut entraîner des complications du diabète, telles que la cécité ou la perturbation des reins. De plus, le risque de développer un diabète de type 2 chez les patients présentant une altération de la fonction thyroïdienne est augmenté de 40%. Ceux qui sont prévenus sont armés, nous devons donc étudier la relation entre les deux pathologies pour éviter les problèmes.

Comment la thyroïde affecte-t-elle le développement du diabète?

La glande thyroïde est l'un des organes importants du système endocrinien, car elle produit des hormones thyroxine (T3) et triiodothyronine (T4). T3 et T4 participent au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines, apportent un taux d'oxygène et de calcium stable dans l'organisme. Avec le diabète, le pancréas souffre, ce qui arrête de produire la bonne quantité d'insuline. L'insuline assure l'assimilation réussie du glucose par l'organisme afin qu'il ne se dépose pas dans les vaisseaux sanguins. Le diabète sucré se caractérise par une violation du métabolisme naturel dans l'organisme, en particulier des glucides.

Les maladies de la glande thyroïde diffèrent de deux manières: la production excessive d'hormones - l'hyperthyroïdie ou, inversement, l'insuffisance - l'hypothyroïdie. L'hypothyroïdie conduit à ce que les processus pathologiques suivants se produisent chez un diabétique ou chez une personne pré-diabétique:

  • perturbation du métabolisme lipidique, ce qui augmente le taux de «mauvais» cholestérol et le nombre de graisses saines diminue;
  • les vaisseaux sont affectés, l'athérosclérose se développe, ce qui augmente le risque de développer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque;
  • il y a un gonflement des organes, dû à une diminution du sang des hormones thyroïdiennes (myxoedème).

L'hyperthyroïdie est dangereuse, une quantité excessive d'hormones thyroïdiennes, qui accélèrent tous les processus dans l'organisme, tout en augmentant la glycémie. Ce dernier phénomène se développe en raison d'un grand nombre de produits de désintégration hormonale. Le sang est sursaturé par ces produits, ce qui augmente l'absorption du glucose à travers les parois de l'intestin. Pour cette raison, des complications surviennent dans le diabète. Il existe donc un lien indirect entre la pathologie thyroïdienne et le diabète sucré.

Retour au sommaire

Les symptômes des maladies thyroïdiennes avec le diabète

Hypothyroïdie

Lorsqu'une personne a reçu un diagnostic de «diabète» ou qu'elle a constaté l'état de prédiabète, il faut vérifier son hypothyroïdie, car la maladie progresse déjà ou se fera bientôt sentir. Le fait est que le diabète améliore les symptômes de l'hypothyroïdie, ce qui nécessite un diagnostic rapide. Les signes d'hypothyroïdie sur fond de diabète coïncident souvent et acquièrent la forme suivante:

  • troubles du sommeil;
  • perte de cheveux et mauvaise croissance des ongles;
  • fatigue rapide;
  • faible défense immunitaire, à cause de laquelle une personne est plus souvent malade;
  • guérison lente des plaies;
  • hypertension et arythmie;
  • perte de masse musculaire, mais excès de poids;
  • violation du cycle menstruel chez les femmes.
Retour au sommaire

Hyperthyroïdie

Distinguer entre l'hyperthyroïdie et le diabète est plus facile, car les signes ne coïncident pas et qu'il existe des traits distinctifs. La pathologie se manifeste par ce qui suit:

  • nervosité
  • perte de cheveux;
  • perte rapide de poids corporel;
  • perturbation du fonctionnement du tube digestif et, par conséquent, nausées, vomissements ou constipation;
  • arythmie;
  • transpiration élevée.
La combinaison de deux diagnostics est souvent exprimée par la fatigue accrue du patient.

Le diabète et la quantité excessive d'hormones produites provoquent une violation de l'équilibre acido-basique, ce qui conduit à un coma diabétique. De telles maladies affaiblissent le tissu osseux, violent le rythme cardiaque. L'hyperthyroïdie sur fond de diabète acquiert des caractéristiques supplémentaires telles que:

  • sensation de peau sèche, soif persistante;
  • fatigue rapide;
  • mictions fréquentes.
Retour au sommaire

Goitre et hyperthyroïdie

Le terme "goitre" signifie que la glande thyroïde est de taille agrandie et que la forme toxique se caractérise par une évolution rapide du processus pathologique avec une production excessive d'hormones thyroïdiennes. En d'autres termes, la maladie est considérée comme la principale cause de l'hyperthyroïdie. Les facteurs de développement n'ont pas encore été étudiés jusqu'à la fin, mais un rôle particulier est attribué au facteur héréditaire. Le goitre toxique est difficile à rater, car les symptômes sont clairs:

  • faiblesse générale et fatigue;
  • irritabilité
  • perte de poids avec un fort appétit;
  • transpiration
  • arythmie;
  • glande thyroïde élargie;
  • pipette
Retour au sommaire

Mesures de diagnostic et traitement

Le diabète sucré peut être diagnostiqué au moment de passer des tests sanguins ou lors du diagnostic d'un trouble thyroïdien. Lorsque le diagnostic de «diabète» est posé plus tôt, vous devez immédiatement vérifier votre glande thyroïde et inversement. Le diagnostic des problèmes thyroïdiens comprend des méthodes instrumentales, de laboratoire et physiques. Ces méthodes comprennent:

La palpation de l'organe est une méthode très instructive.

  • palpation - méthode de détermination de la taille de la glande et vérification de la présence de formations nodales;
  • test sanguin;
  • dosage immunoenzymatique, qui aidera à déterminer le niveau de production d'hormones thyroïdiennes;
  • les méthodes de laboratoire comprennent l'échographie, l'IRM et la thermographie.

L'automédication est exclue dans ces maladies, car les conséquences peuvent entraîner une invalidité ou la mort. S'il y a des symptômes de dysfonctionnement thyroïdien, en particulier s'il y a un diabète de type 2, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Après avoir diagnostiqué le problème de la glande thyroïde, procéder immédiatement au traitement, puis seulement à la thérapie du diabète. Le traitement de l'hypothyroïdie et de l'hypothyroïdie est réalisé grâce à l'hormonothérapie. Pour normaliser le niveau d'hormones produites par la thyroïde, utilisez des médicaments "L-thyroxine" ou "Eutiroks". Le dernier médicament peut être utilisé comme prophylaxie des problèmes de thyroïde. En plus de l'hormonothérapie «Eutiroksom», des aliments spéciaux sont prescrits dans le régime alimentaire des fruits de mer.

Certaines caractéristiques du diabète sucré avec une diminution de la fonction thyroïdienne

L. V. Kondratieva, Ph.D., Professeur associé au Département d'endocrinologie et de diabétologie, GBOU DPO RMAPO, Ministère de la santé de la Russie

Chers lecteurs! Aujourd'hui, je voudrais vous présenter à l'une des maladies les plus courantes de la glande thyroïde - hypothyroïdie, qui est souvent associée au diabète à la fois 1 et de type 2, d'attirer votre attention sur certaines caractéristiques des manifestations cliniques du diabète avec diminution de la fonction de la thyroïde.

Le terme même "hypothyroïdie" suggère que la glande thyroïde, pour certaines raisons, produit une quantité insuffisante d'hormones. De nombreuses raisons contribuent au développement de cette maladie, parmi lesquelles les facteurs environnementaux deviennent maintenant très importants. Il convient de noter que la plus grande prévalence de la maladie est observée chez les personnes âgées, atteignant 10-15%. C’est un fait très important, car l’âge est souvent accompagné par de nombreuses autres maladies et, en premier lieu, par le système cardiovasculaire. Comme on le sait, et le diabète et l'hypothyroïdie, en particulier dans l'état non compensée, autrement dit, un état dans lequel a violé presque tous les processus métaboliques qui contribuent à la fois le développement et la progression des maladies cardio-vasculaires.

Les symptômes cliniques de l'hypothyroïdie, ainsi que du diabète sucré de type 2, se développent souvent lentement, progressivement, parfois de manière imperceptible pour le patient. Malheureusement, de nombreux patients ne cherchent pas tôt un médecin, écrit de ceux-ci ou d'autres symptômes de la pas très bon état de santé en raison de la présence de maladies concomitantes, comme, par exemple, les maladies du système cardio-vasculaire, ou même le diabète. D'autres patients associent leur santé à des tempêtes magnétiques, à une augmentation ou à une diminution de la pression atmosphérique, etc.

Un point très important, sur lequel je voudrais attirer l'attention, est la participation des hormones thyroïdiennes à pratiquement tous les processus métaboliques qui se produisent dans chaque organe et dans chaque cellule du corps humain. En conséquence, une baisse de leur production de la glande thyroïde, peu importe dans quelle mesure il est exprimé viole ces processus dans tous les organes et systèmes, ce qui contribue à la formation de nombreux symptômes cliniques empêchent en grande partie le diagnostic précoce de l'hypothyroïdie, en particulier dans les premiers stades de son développement. Pas un hasard si de nombreux patients souffrant d'hypothyroïdie sous le « masque » de diverses maladies sont envoyées aux différents départements cliniques, où ils ont vérifié diagnostics complètement différents et traitent en conséquence.

Les difficultés dans le diagnostic sont associés au patient lui-même, ce qui est souvent, en raison de la variété des manifestations cliniques, ne sait pas ce que le médecin à appliquer en premier lieu, se réfère généralement à un spécialiste particulier, en fonction de ce qu'il est dominé par plaintes Par exemple, avec une douleur dans la région du cœur ou une pression artérielle élevée, la première réunion du patient est susceptible d'avoir lieu avec un cardiologue ou un thérapeute. Les verrous tenaces qui assaillent le patient, ainsi que d'autres, mais perturbent dans une moindre mesure ses symptômes, conduiront au cabinet d'un gastro-entérologue. Violation de la motilité intestinale fait partie des manifestations cliniques de l'hypothyroïdie, mais le patient est en aucun cas associée à des troubles de la thyroïde. Et donc, il peut être répertorié pendant longtemps, en tenant compte, comme nous l’avons déjà noté, de troubles métaboliques dans tous les organes et systèmes.

Les manifestations les plus typiques de l'hypothyroïdie, en présence desquelles il est nécessaire d'évaluer la fonction de la glande thyroïde, sont énumérées dans la Fig. 1.

Fig. 1. Les manifestations cliniques les plus typiques de l'hypothyroïdie

Dans cette publication, je souhaiterais développer les violations du système cardiovasculaire et du tractus gastro-intestinal chez les patients atteints d’hypothyroïdie.

En cas de violation de tous les processus métaboliques, l'apport de nutriments et d'oxygène au muscle cardiaque est réduit. La «souffrance» du myocarde se manifeste dans ce cas par le développement de la dystrophie myocardique. Cependant, si le diagnostic n'est pas établi en temps opportun, le patient développe, avec la dystrophie du myocarde, des symptômes d'insuffisance cardiaque. La taille du cœur, en règle générale, augmente. La raison de cette augmentation est l'accumulation de liquide mucineux dans la région péricardique (hydropéricarde), qui peut atteindre de grandes tailles, créant un risque d'arrêt cardiaque soudain (tamponnade cardiaque). Cependant, il convient de noter que l'hydropéricarde est souvent observé chez les patients atteints d'hypothyroïdie, mais la tamponnade cardiaque est un phénomène plutôt rare en raison de la lente accumulation de liquide et de la grande dilatabilité des feuilles péricardiques.

La fréquence cardiaque (fréquence cardiaque) peut se manifester de différentes manières. Environ 30 à 60% des patients présentent une diminution de la fréquence cardiaque (bradycardie) et, dans 10% des cas, une augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie) chez les autres patients, la fréquence cardiaque n’est pas altérée. La pression artérielle peut également se manifester de diverses manières. Chez certains patients, il diminue légèrement, dans d'autres, il augmente et, dans la plupart des cas, la tension artérielle diastolique (hypertension diastolique), les autres patients ne modifient pas leur tension artérielle. Il est également important de noter que l'hypothyroïdie perturbe le métabolisme des lipides, qui se manifeste par une accumulation préférentielle et une élimination inadéquate des fractions lipidiques athérogènes de l'organisme. L'augmentation du cholestérol, qui augmente plusieurs fois avec l'hypothyroïdie, contribue au développement et à la progression de l'athérosclérose et de ses complications. L'hypothyroïdie non compensée peut entraîner le développement d'un infarctus du myocarde et contribuer à l'apparition de crises d'angine de poitrine plus fréquentes. Il convient de noter que chez les patients diabétiques, ces maladies surviennent souvent de manière asymptomatique et dans la variante indolore.

Les modifications du tractus gastro-intestinal avec hypothyroïdie sont aussi caractéristiques que non spécifiques. L'appétit est souvent réduit, un peu de nourriture est perdue. L'attention est attirée sur une certaine sécheresse de la langue avec les impressions des dents sur la surface latérale, la langue ne rentre guère dans la cavité buccale. Patients souffrant de flatulences (ballonnements). La violation de la motilité du tractus gastro-intestinal entraîne le développement d'une constipation, parfois obstinée, difficile à guérir.

Souvent, l'hypothyroïdie chez les patients atteints de diabète est vérifiée dans un lit d'hôpital Département d'endocrinologie, dans lequel le patient entre dans un état de sous-ou décompensation due au diabète. En outre, la principale plainte chez les patients atteints de diabète avec une hypothyroïdie non compensée et non encore diagnostiquée est réduite à un développement plus fréquent des conditions hypoglycémiques. Il semblerait que le patient suivre attentivement les recommandations du médecin, formés et savoir comment gérer le diabète, mais malgré cela, il le plus souvent que d'habitude, l'hypoglycémie observée.

Pourquoi cela arrive-t-il? Nous avons déjà mentionné que la caractéristique de l'hypothyroïdie est une accumulation de liquide mucineux et un gonflement des tissus, y compris la muqueuse intestinale, à partir de laquelle la nourriture est absorbée. Chez les patients présentant une hypothyroïdie non compensée, le processus de prise alimentaire, y compris les glucides, ralentit, parfois considérablement dans le temps. Supposons un patient diabétique de type 1 avec une hypothyroïdie non compensée et non encore diagnostiquée, situé sur le mode de l'insulinothérapie Intensification, s'injecte avec une insuline à action rapide pour digérer les hydrates de carbone de la nourriture pour le déjeuner préparé lui. Dans cette situation, compte tenu de l'absence d'indemnisation pour l'hypothyroïdie et, par conséquent, l'oedème de la muqueuse intestinale, l'absorption des glucides est retardée par rapport à une insuline d'action plus rapide et atteint son pic d'activité. Par conséquent, nous avons le droit de supposer que le patient présentera bientôt une hypoglycémie après l'administration d'insuline (selon le type d'insuline). La recherche sur la fonction de la thyroïde chez les patients diabétiques de type 1 ont montré que de nombreux patients avec la durée du diabète de plus de 10 ans ont connu une diminution de l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde.

Donc, comme vous pouvez voir une violation des processus métaboliques qui se produisent à la fois dans le diabète et l'hypothyroïdie, ainsi, et les manifestations cliniques, similaires à bien des égards, ce qui rend difficile le diagnostic précoce de l'hypothyroïdie, si elle se développe sur le fond du diabète.

Le traitement par hormone thyroïdienne est prescrit à tous les patients dont la fonction thyroïdienne est réduite. Selon les raisons qui ont contribué au développement de l'hypothyroïdie et de l'état du corps, le patient est prescrit des médicaments de la thyroïde, ou quelques mois ou plusieurs années, ou pour la vie. L'objectif principal du traitement des préparations thyroïdiennes, par exemple la lévothyroxine (Eutiroks®), est de restaurer le métabolisme perturbé dans l'hypothyroïdie par l'atteinte et le maintien d'un corps stable à des concentrations bien définies de ces hormones, correspondant aux besoins physiologiques. Les critères d'efficacité du traitement est la disparition progressive des symptômes cliniques, ainsi que la normalisation et de maintenir le niveau de TSH (hormone stimulant la thyroïde) dans les limites normales. TSH est le principal critère pour la dose correctement sélectionnée de médicaments de la thyroïde chez les patients souffrant d'hypothyroïdie primaire (violations au niveau de la glande thyroïde elle-même).

Toutefois, chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires concomitantes, il n’est pas toujours possible d’obtenir une compensation idéale pour l’hypothyroïdie au niveau de la TSH. Dans de tels cas, le critère d'adéquation dans le choix de la dose de lévothyroxine (Eutiroks®) sera un niveau de TSH au cours de laquelle le patient ne sera pas observée ou une arythmie cardiaque ou d'une maladie cardiaque ischémique aigu ou augmentation de la fréquence des crises d'angine de poitrine, etc. Le traitement par hormones thyroïdiennes est soigneusement réalisée dose sélectionnée pour chaque patient individuellement sous le contrôle de la fréquence cardiaque, l'ECG, les plaintes possibles de la douleur au cœur, les taux de lipides sanguins. Le calcul de la dose de lévothyroxine chez les patients souffrant de troubles cardiaques proviennent de la demande moyenne de 0,9 Pg / kg de poids corporel. Le traitement commence avec une dose de 12,5-25 µg, en fonction de la gravité et des manifestations cliniques des maladies cardiovasculaires. Ensuite, la dose du médicament est progressivement augmentée pour normaliser le niveau de TSH. La dose «graduelle» d’eutirox est de 12,5 μg, augmentée de 6 à 8 semaines avant l’entretien. Les patients adultes sans pathologie cardiaque reçoivent de la lévothyroxine à un taux de 1,6 à 1,8 µg / kg (tableau 1).

Table

Doses estimées de lévothyroxine

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Les diabétiques font souvent face au fait qu’en raison d’une violation du métabolisme des glucides, les problèmes commencent avec les yeux.

Chaque personne, adulte ou petite, doit subir périodiquement divers examens. Cela s'applique également à la recherche de diabète sucré. La norme de la glycémie chez les enfants est l'indicateur que les parents doivent connaître afin que, lorsqu'ils analysent leurs enfants, il soit facile de déterminer si leur santé est en ordre.

Le diabète sucré entraîne des complications dangereuses. Dans le diabète, divers groupes d'organes humains sont touchés, y compris la fonctionnalité des reins.