loader

Principal

Les complications

Insuline - la fonction de l'hormone dans le corps humain

C'est un mot mordant d'insuline. Pisano réécrit beaucoup à son sujet. Certains le perçoivent comme un verdict, quelqu'un comme un espoir et quelqu'un est complètement indifférent au sujet.

Mais si, pour une raison quelconque, le lecteur est intéressé par cette problématique, alors il reste des questions en suspens et tout n’est pas clair pour lui.

Nous allons essayer de l'expliquer dans un langage compréhensible, en utilisant moins de termes médicaux, pour lesquels le corps a besoin de ce produit du pancréas, quelles fonctions lui sont assignées et à quel point cet îlot de vie est important pour l'homme.

Oui, c'est comme ça que l'insula est traduit du latin.

Qu'est-ce que l'insuline?

Ceux qui considèrent la fonction de l'insuline de manière unilatérale ne sont pas tout à fait justifiés. lui attribuant le rôle d'un taxi biologique, qui devrait fournir le glucose du point A au point B, tout en oubliant que cette hormone fournit non seulement le métabolisme des hydrates de carbone, mais aussi des électrolytes, des graisses et des protéines.

Sa capacité de communication à travers la membrane cellulaire des éléments biologiques tels que les acides aminés, les lipides, les nucléotides ne peut pas être surestimée.

Par conséquent, il ne faut pas nier que c'est l'insuline immunoréactive (IRI) qui remplit la fonction régulatrice essentielle de la perméabilité de la membrane.

Les caractéristiques de performance mentionnées ci-dessus permettent à ce produit biologique de se positionner comme une protéine aux propriétés anabolisantes.

Il existe deux formes de l'hormone:

  1. Insuline libre - stimule l'absorption du glucose par les tissus adipeux et musculaires.
  2. Cohérent - il ne réagit pas avec les anticorps et n'est actif que contre les cellules graisseuses.

Quel corps fonctionne?

Immédiatement, il convient de noter que l’organe synthétisant le «facteur d’échange», ainsi que le processus de sa production, n’est pas un banc de shirpotrebovskaya provenant d’une salle semi-souterraine. C'est un complexe biologique multifonctionnel complexe. Dans un corps sain, son effet sur la fiabilité est comparable à une horloge suisse.

Le nom de ce maître est le pancréas. Depuis l'Antiquité, sa fonction d'affirmation de la vie a été connue, qui influence la transformation de la nourriture consommée en énergie vitale. Plus tard, ces processus ont été appelés métaboliques ou métaboliques.

Pour plus convaincant donnera un exemple: dans l'ancien Talmud, livre de vie des règles et canons des Juifs, le pancréas est appelé « le doigt de Dieu. »

En touchant légèrement l'anatomie humaine, nous soulignons qu'il se situe derrière l'estomac dans la cavité abdominale. Par sa structure, le fer ressemble vraiment à un organisme vivant séparé.

Il a presque tous ses composants:

Le "pancréas" est constitué de cellules. Ces derniers, à leur tour, forment des îlots qui ont reçu le nom d'îlots pancréatiques. Un autre nom est donné en l'honneur du découvreur de ces îlots vitaux du pathologiste allemand Paul Langerhans - îlots de Langerhans.

La présence de formations de cellules insulaires a été corrigée par un allemand, mais le médecin russe L. Sobolev a découvert que ce sont ces cellules qui isolent (synthétisent) l'insuline.

Rôle dans le corps humain

Le processus de compréhension du mécanisme de la production d'insuline et de compréhension de son effet sur le métabolisme prend en compte non seulement les médecins, mais aussi les biologistes, les biochimistes et les ingénieurs en génétique.

La responsabilité de sa production est attribuée aux cellules β.

En réponse au niveau de sucre dans le sang et les processus métaboliques, il remplit les fonctions suivantes:

  • motive les cellules membranaires pour augmenter leur perméabilité;
  • est le principal catalyseur du clivage du glucose;
  • motive la synthèse du glycogène, un composant glucidique complexe qui stocke l'énergie vitale;
  • active les processus de production de lipides et de protéines.

En l'absence d'hormones, les conditions préalables à l'apparition d'une maladie grave - le diabète sucré - sont créées.

Un lecteur qui ne comprend pas parfaitement pourquoi cette hormone est nécessaire peut avoir une opinion erronée sur son rôle dans le processus de la vie. Disons que c'est un régulateur absolu de toutes les fonctions de la vie, qui n'apporte qu'un seul avantage.

C'est loin d'être le cas. Tout devrait être dosé avec modération, alimenté correctement, à la bonne quantité, au bon moment.

Imaginez un instant que vous deveniez une "cuillère" avec des cuillères, des canettes, des tasses, un miel si utile de mai.

On peut dire la même chose du doux soleil du matin et du soleil impitoyable de midi.

Pour comprendre, considérons un tableau qui donne une idée de ses fonctions de polarité différente:

Il motive la production de glycogène, appelée ainsi. polysaccharide - la deuxième installation de stockage d'énergie la plus importante.

Il arrête le processus de décomposition du glycogène.

Renforce le mécanisme de dégradation du sucre.

Active le processus de création des ribosomes, qui à leur tour synthétisent les protéines et, par conséquent, la masse musculaire.

Empêche le catabolisme (destruction) des protéines.

Sert de communicateur d'acides aminés pour les cellules musculaires.

Garde la graisse, empêchant l'utilisation de son énergie.

Transporte le glucose dans les cellules adipeuses.

Ses excédents agissent comme des destructeurs des artères, car ils provoquent leur blocage, créant autour d'eux des tissus musculaires mous.

À la suite du phénomène ci-dessus, la pression artérielle augmente.

Établi sa relation dans l'émergence de nouvelles formations dangereuses dans le corps. L'insuline est une hormone et son excès sert de facteur de motivation pour la reproduction cellulaire, y compris le cancer.

Tissus dépendant de l'insuline

La division des tissus corporels en fonction des signes de dépendance repose sur le mécanisme par lequel le sucre pénètre dans les cellules. Dans l'insulinzavisimye, le glucose est ingéré par l'insuline et, au contraire, par d'autres, indépendamment.

Le premier type est le foie, le tissu adipeux et les muscles. Ils ont des récepteurs qui interagissent avec ce communicateur, augmentent la sensibilité et le débit des cellules, déclenchant des processus métaboliques.

Avec le diabète, cette "compréhension mutuelle" est violée. Voici un exemple avec une clé et un cadenas.

Le glucose veut entrer dans la maison (dans la cage). La maison a une serrure (récepteur). Pour cela, elle a une clé (insuline). Et tout va bien, quand tout va bien - la clé ouvre doucement la serrure, laissant entrer la cage.

Mais voici le problème - la serrure s'est brisée (pathologie dans le corps). Et la même clé, ne peut pas ouvrir le même verrou. Le glucose ne peut pas pénétrer dans la maison, c’est-à-dire dans le sang. Qu'est-ce que le pancréas, à quels tissus envoyer un signal - nous n'avons pas assez de glucose, pas d'énergie? Eh bien, elle ne sait pas que le verrou est cassé et donne au glucose la même clé, produisant encore plus d'insuline. Qui est également incapable d'ouvrir la porte.

Au début de la résistance à l'insuline (immunité), le fer produit de plus en plus de portions. Le niveau de sucre augmente. En raison de la forte concentration accumulée de l'hormone, le glucose se «presse» néanmoins dans les organes insulino-dépendants. Mais cela ne peut pas continuer si longtemps. En travaillant sur l'usure, les cellules β sont épuisées. Le taux de sucre dans le sang atteint une valeur seuil, qui caractérise l'apparition du diabète de type 2.

Le lecteur peut avoir une question légitime et quels facteurs externes et internes peuvent déclencher une résistance à l'insuline?

C'est assez simple. Désolé pour la grossièreté, mais il est irrépressible zhor et l'obésité. C'est gras, enveloppant les tissus musculaires et le foie, ce qui conduit à ce que les cellules perdent leur sensibilité. 80% de la personne elle-même, et seulement lui-même, par manque de volonté et d'indifférence envers lui-même, entre dans un état aussi grave. Un autre 20% fait l'objet d'une conversation d'un format différent.

Il est intéressant de noter un fait intéressant - comme dans le corps humain, une des lois évolutionnistes de la philosophie est réalisée - la loi de l'unité et la lutte des contraires.

Il s'agit du pancréas et du fonctionnement des cellules α et des cellules β.

Chacun d'eux synthétise son produit:

  • cellules α - produisent du glucagon;
  • Les cellules β sont respectivement l'insuline.

L'insuline et le glucagon, étant en fait des antagonistes inconciliables, jouent néanmoins un rôle décisif dans l'équilibre des processus métaboliques.

L'essence est la suivante:

  1. Le glucagon - une hormone polypeptidique, stimule l'augmentation du taux de glucose dans le sang, provoquant le processus de lipolyse (formation de graisse) et de métabolisme énergétique.
  2. L'insuline est un produit protéique. Au contraire, il est inclus dans le processus de réduction du sucre.

Leur lutte irréconciliable, aussi paradoxalement que cela puisse paraître, stimule de manière positive de nombreux processus vitaux dans le corps.

Vidéo de l'expert:

Normes dans le sang

Inutile de dire l'importance de son niveau stable, qui devrait aller de 3 à 35 microU / ml. Cet indicateur indique un pancréas sain et une performance de haute qualité des fonctions qui lui sont assignées.

Dans l'article, nous avons évoqué l'idée que "... tout devrait être avec modération". Ceci, bien sûr, s'applique au travail des organes endocriniens.

Le niveau surélevé est une bombe avec une horloge armée. Cette condition indique que le pancréas produit des hormones, mais en raison d'une certaine pathologie, les cellules ne le perçoivent pas (ne le voient pas). Si vous ne prenez pas de mesures d'urgence, la réaction en chaîne se produira immédiatement, affectant non seulement les organes internes individuels, mais également les composants complexes entiers.

Si vous avez une insuline élevée, cela peut être provoqué:

  • effort physique significatif;
  • dépression et stress à long terme;
  • dysfonctionnement hépatique
  • l'émergence du diabète dans le second type;
  • acromégalie (excès anormal d'hormone de croissance);
  • l'obésité;
  • myotonie dystrophique (maladie neuromusculaire);
  • insulinome - tumeur active des cellules β;
  • une violation de la résistance des cellules;
  • déséquilibre de l'hypophyse;
  • ovaire polykystique (maladie gynécologique polyendocrine);
  • oncologie des glandes surrénales;
  • pathologie du pancréas.

De plus, dans des cas particulièrement graves, avec un taux élevé d'hormones, les patients peuvent ressentir un choc insulinique entraînant une perte de conscience.

Lorsque les niveaux élevés de l'hormone chez l'homme apparaît la soif, les démangeaisons de la peau, la léthargie, la faiblesse, la fatigue, une miction excessive, une mauvaise cicatrisation des plaies, la perte de poids avec un bon appétit.

La faible concentration, au contraire, parle de la fatigue corporelle et de la détérioration du pancréas en particulier. Il est déjà incapable de bien fonctionner et ne produit pas la bonne quantité de substance.

Raisons d'un indicateur réduit:

  • présence de diabète sucré de type 1;
  • hypodynamie;
  • dysfonctionnements dans la glande pituitaire;
  • Effort physique excessif, surtout sur un estomac vide;
  • abus de produits raffinés à partir de farine blanche et de sucre;
  • épuisement nerveux, dépression;
  • maladies infectieuses chroniques.
  • trembler dans le corps;
  • tachycardie;
  • irritabilité
  • anxiété et anxiété non motivée;
  • transpiration, évanouissement;
  • faim anormalement forte.

En contrôlant le niveau de sucre, l'introduction rapide de l'insuline dans le sang d'une personne supprime cette symptomatologie et normalise le bien-être général du patient.

Alors, après tout, quelle est la concentration d'insuline normale pour les hommes et les femmes?

Dans la forme moyenne, il est presque le même pour les deux sexes. Cependant, une femme a certaines circonstances que le sexe fort n'a pas.

La norme de l'insuline dans le sang chez la femme à jeun (μU / ml):

Insuline: l'action de l'hormone, la norme, les espèces, les fonctions

L'insuline est une substance biologiquement active, une hormone protéique produite par les cellules β des îlots (îlots de Langerhans) du pancréas. Influence les processus métaboliques de tous les tissus du corps. La fonction principale de l'insuline est d'abaisser le taux de glucose dans le sang. Le manque de cette hormone peut conduire au développement du diabète.

La molécule d'insuline est constituée de 2 chaînes polypeptidiques comprenant 51 résidus d'acides aminés: la chaîne A (contient 21 résidus d'acides aminés) et la chaîne B (contient 30 résidus d'acides aminés). Les chaînes polypeptidiques sont reliées par les résidus de cystéine par deux ponts disulfure, la troisième liaison disulfure étant située dans la chaîne A.

En raison de l'action de l'insuline, la perméabilité des membranes plasmiques augmente par rapport au glucose, les principales enzymes de la glycolyse sont activées. Il influence la conversion du glucose en glycogène, qui se produit dans les muscles et le foie, stimule la synthèse des protéines et des graisses. En outre, il a un effet anti-catabolique, supprimant l'activité des enzymes impliquées dans le clivage du glycogène et des graisses.

L'insulinothérapie traditionnelle ou combinée se caractérise par l'introduction d'un mélange de médicaments d'action de courte et moyenne / longue durée en une seule injection. Il est applicable dans le cours labile du diabète.

Dans le cas où les cellules ß produisent une déficience en insuline, le diabète sucré de type 1 se développe. Dans le diabète de type 2, les tissus et les cellules sont incapables de répondre correctement à cette hormone.

L'action de l'insuline

D'une manière ou d'une autre, l'insuline affecte tous les types de métabolisme dans l'organisme, mais tout d'abord, elle intervient dans le métabolisme des glucides. Son effet est dû à l'augmentation du taux de transport du glucose excédentaire à travers les membranes cellulaires (en activant le mécanisme intracellulaire régulant la quantité et l'efficacité des protéines membranaires délivrant du glucose). En conséquence, la stimulation des récepteurs de l'insuline se produit et les mécanismes intracellulaires qui influencent l'absorption du glucose par les cellules sont activés.

Les tissus adipeux et musculaires sont dépendants de l'insuline. Lorsque vous obtenez des aliments riches en glucides, l'hormone est produite et provoque une augmentation du taux de sucre dans le sang. Lorsque la glycémie chute en dessous du niveau physiologique, la production d'hormones ralentit.

Types d'action de l'insuline sur le corps:

  • métabolique: augmentation de l'absorption du glucose et d'autres substances par les cellules; activation des enzymes clés du processus d'oxydation du glucose (glycolyse); une augmentation de l'intensité de la synthèse du glycogène (l'accélération du stockage du glycogène par polymérisation du glucose dans les cellules et les muscles du foie); une diminution de l'intensité de la gluconéogenèse par la synthèse dans le foie du glucose provenant de différentes substances;
  • anabolisant: améliore l'absorption des acides aminés par les cellules (le plus souvent la valine et la leucine); augmente le transport vers les cellules des ions des ions potassium, magnésium et phosphate; augmente la réplication de l'acide désoxyribonucléique (ADN) et de la biosynthèse des protéines; accélère la synthèse des acides gras suivie de leur estérification (dans le foie et le tissu adipeux, l'insuline favorise la conversion du glucose en triglycérides et, à défaut, la mobilisation des graisses);
  • anti-catabolique: inhibition de l'hydrolyse des protéines avec une diminution du degré de leur dégradation; diminution de la lipolyse, ce qui réduit le flux d'acides gras dans le sang.

Injections d'insuline

La norme de l'insuline dans le sang d'un adulte est de 3 à 30 μED / ml (jusqu'à 240 pmol / l). Pour les enfants de moins de 12 ans, ce chiffre ne doit pas dépasser 10 mcd / ml (69 pmol / l).

Chez les personnes en bonne santé, le niveau de l'hormone fluctue tout au long de la journée et atteint son apogée après avoir mangé. Le but de l'insulinothérapie est non seulement de maintenir ce niveau tout au long de la journée, mais aussi de simuler des pics de concentration pour lesquels l'hormone est administrée juste avant les repas. Le médecin choisit la dose individuellement pour chaque patient, en tenant compte du taux de glucose dans le sang.

la sécrétion d'hormone basale chez une personne en bonne santé est d'environ 1 U par heure, il est nécessaire de supprimer l'opération de cellules alpha produisant le glucagon, qui est le principal antagoniste de l'insuline. Lors de la réception de la nourriture une sécrétion accrue de 1-2 unités par 10 g de glucides prises (le nombre exact dépend de nombreux facteurs, r. H. L'état général et l'heure de la journée). Cette différence nous permet d'établir un équilibre dynamique, dû à une production accrue d'insuline en réponse à la demande accrue.

Chez les personnes atteintes de diabète de type 1, la production d'hormones est réduite ou totalement absente. Dans ce cas, une insulinothérapie de remplacement est nécessaire.

À la suite d'une administration orale, l'hormone est détruite dans l'intestin, de sorte qu'elle est administrée par voie parentérale, sous forme d'injections sous-cutanées. Dans ce cas, plus les fluctuations quotidiennes du taux de glucose sont faibles, plus le risque de développer diverses complications du diabète est faible.

Si vous recevez des quantités insuffisantes d’insuline, vous pouvez développer une hyperglycémie, si l’hormone est en excès, une hypoglycémie est probable. À cet égard, les injections du médicament doivent être traitées de manière responsable.

Des erreurs qui réduisent l'efficacité du traitement, à éviter:

  • utilisation du médicament avec une durée de conservation expirée;
  • violation des règles de stockage et de transport de la drogue;
  • application d'alcool sur le site d'injection (l'alcool a un effet destructeur sur l'hormone);
  • utilisation d'une aiguille ou d'une seringue endommagée;
  • extraction trop rapide de la seringue après injection (en raison du risque de perdre une partie du médicament).

Insulinothérapie traditionnelle et intensifiée

L'insulinothérapie traditionnelle ou combinée se caractérise par l'introduction d'un mélange de médicaments d'action de courte et moyenne / longue durée en une seule injection. Il est applicable dans le cours labile du diabète. Le principal avantage est la possibilité de réduire le nombre d'injections à 1-3 par jour, mais il est impossible d'obtenir une compensation complète du métabolisme glucidique avec cette méthode de traitement.

Traitement traditionnel du diabète:

  • dignité: facilité d'administration du médicament; pas besoin d'un contrôle glycémique fréquent; la possibilité de mener un traitement sous le contrôle d'un profil glucosurique;
  • les carences: le besoin de respecter scrupuleusement le régime alimentaire, le régime quotidien, le sommeil, le repos et l'exercice; apport alimentaire obligatoire et régulier, lié à l'introduction du médicament; l'incapacité à maintenir les niveaux de glucose au niveau des fluctuations physiologiques; risque accru d'hypokaliémie, d'hypertension artérielle et d'athérosclérose en raison de l'hyperinsulinémie constante, caractéristique de cette méthode de traitement.

La thérapie combinée est indiquée chez les patients d'un âge avancé dans le cas de difficultés avec l'assimilation des exigences de la thérapie intensifiée, les troubles mentaux, faible niveau d'instruction, les besoins en soins à domicile, ainsi que les patients indisciplinés.

Pour effectuer une insulinothérapie intensive (IIT) est affecté à un patient d'une quantité suffisante pour le recyclage entrant dans le corps de glucose à cet effet, sont administrés insulines, conçu pour imiter la sécrétion basale et médicaments à action brève fournir séparément les pics de concentration de l'hormone après les repas. La dose quotidienne du médicament consiste en une insuline à courte et longue durée d'action.

Chez les personnes atteintes de diabète de type 1, la production d'hormones est réduite ou totalement absente. Dans ce cas, une insulinothérapie de remplacement est nécessaire.

Traitement du diabète sucré selon IIT:

  • dignité: imitation de la sécrétion physiologique de l'hormone (stimulée par la base); mode de vie plus libre et routine quotidienne chez les patients utilisant un «régime libéralisé» avec une variété de temps de repas et un ensemble de produits; améliorer la qualité de vie du patient; un contrôle efficace des troubles métaboliques, assurant la prévention des complications tardives;
  • inconvénients: le besoin de glucose dans le sang régulier d'auto-surveillance (jusqu'à 7 fois par jour), la nécessité d'une éducation spéciale, les changements de style de vie, les coûts supplémentaires pour les agents de formation et d'auto-contrôle, une sensibilité accrue à l'hypoglycémie (surtout au début IIT).

Conditions obligatoires pour l'application de l'IIT: niveau suffisant d'intelligence du patient, capacité à apprendre, capacité à exercer les compétences acquises, possibilité d'acquérir des moyens de maîtrise de soi.

Types d'insuline

L'insuline médicale est basale ou en bolus. Basal est efficace pendant 24 heures, en relation avec laquelle est introduit une fois par jour. Grâce à cela, il est possible de maintenir une valeur constante du taux de sucre dans le sang pendant toute la durée de l'action du médicament. L'effet maximal dans une telle insuline est absent. Le bolus, qui pénètre dans le sang, entraîne une diminution rapide de la concentration de glucose et sert à corriger son niveau lors de la consommation.

Trois caractéristiques principales (profil d'action) de l'hormone insuline:

  • le début du médicament - le temps de l'introduction de l'hormone dans le sang;
  • pic - la période où la diminution du taux de sucre atteint son maximum;
  • la durée totale est l'intervalle de temps pendant lequel le niveau de sucre reste dans la norme.

En fonction de la durée d'action, les préparations d'insuline, en tenant compte du profil de leur action, sont réparties dans les groupes suivants:

  • ultra: Effet de court est détecté dans le sang en quelques secondes après l'injection (de 9 à 15 min), l'effet maximal se produit dans les 60-90 minutes, durée d'action - 4 heures;
  • bref: l'action commence dans 30-45 minutes et dure 6-8 heures. L'efficacité maximale est de 2 à 4 heures après l'injection.
  • durée moyenne: l'effet se produit après 1 à 3 heures, au maximum - 6 à 8 heures, durée - 10 à 14 heures, parfois jusqu'à 20 heures;
  • longue durée d'action: durée 20-30 heures, parfois jusqu'à 36 heures, ce type d'hormone n'a pas d'action maximale;
  • action à long terme: durée jusqu'à 42 heures.

Lors de l'application d'insuline à action prolongée, 1-2 injections par jour, à courte durée d'action 3-4 peuvent être prescrits. Si vous avez besoin d'ajuster rapidement le taux de glucose, des médicaments ultra-courts sont utilisés, car ils peuvent y parvenir plus rapidement. L'insuline mixte contient une hormone à la fois d'action courte et prolongée, alors que leur rapport est compris entre 10/90% et 50/50%.

Différenciation de l'insuline par espèce:

  • bovins - la différence avec l'humain est de 3 acides aminés (non utilisés en Russie);
  • porc - la différence avec l'humain dans 1 acide aminé;
  • baleine - diffère des 3 acides aminés humains;
  • humain;
  • combiné - comprend des extraits du pancréas de différentes espèces animales (pour le moment, il n'est plus appliqué).

Les tissus adipeux et musculaires sont dépendants de l'insuline. Lorsque vous obtenez des aliments riches en glucides, l'hormone est produite et provoque une augmentation du taux de sucre dans le sang.

Classification par degré de purification de l'hormone:

  • traditionnel: extrait avec de l'éthanol acide, filtré, salé et cristallisé de manière répétée pendant la purification (cette méthode ne permet pas de purifier la préparation des impuretés d'autres hormones du pancréas);
  • monopole: après avoir passé le nettoyage traditionnel, il est filtré sur un gel;
  • monocomposant: passe une purification plus profonde au moyen d'un tamis moléculaire et d'une chromatographie par échange d'ions sur DEAE-cellulose. Avec cette méthode de purification, la pureté de la préparation est de 99%.

Le médicament est administré par voie sous-cutanée avec une seringue à insuline, une seringue à stylo ou un doseur-pompe à insuline. L'introduction la plus courante d'un seringue-stylo, moins douloureuse et plus pratique à utiliser par rapport à une seringue à insuline conventionnelle.

La pompe à insuline est principalement utilisée aux États-Unis et en Europe occidentale. Ses avantages comprennent l’imitation la plus précise de la sécrétion physiologique d’insuline, l’absence du besoin d’administrer indépendamment le médicament, la capacité de contrôler virtuellement le niveau de glucose dans le sang. Les inconvénients comprennent la complexité du dispositif, la question de la fixer sur le patient, les complications de l'aiguille constamment placée dans le corps pour alimenter la dose de l'hormone. À l'heure actuelle, la pompe à insuline est le dispositif le plus prometteur pour l'administration de médicaments.

En outre, une attention particulière est portée au développement de nouvelles méthodes de thérapie à l'insuline, capables de créer une concentration constante de l'hormone dans le sang et d'injecter automatiquement une dose supplémentaire avec une augmentation du taux de sucre.

Fonctions de l'insuline et sa valeur pour le corps humain

L'insuline est l'une des hormones les plus importantes pour l'organisme. Quelles sont ses principales fonctions et quel est l'inconvénient de cette substance? Quelles maladies apparaissent en raison du déséquilibre de l'insuline?

Types d'enzymes pancréatiques

Pancréas synthétise différents types de substances biologiquement actives. A partir des autres composants du corps humain se caractérise en ce qu 'il est capable d'une sécrétion endocrine et exocrine simultanément. Le premier type est caractérisé par une sécrétion d'éjection d'hormones directement dans le flux sanguin, le second type de toutes les substances sont libérées dans la petite région de l'intestin grêle.

La composante exocrine occupe plus de 95% du volume pancréatique total. Jusqu'à 3% des îlots pancréatiques (appelés aussi îlots de Langerhans) sont synthétisés:

L'insuline

C'est une hormone de nature protéique. Il régule le métabolisme à presque tous les niveaux de la vie. Principalement, son action vise à maintenir l'équilibre glucidique. Cela est dû à l'amélioration du transport du glucose à travers la membrane cellulaire de la cellule. Le récepteur d'insuline est déclenché et un mécanisme spécial régule la quantité et l'intensité de l'activité des protéines membranaires. Ce sont ces composants qui transfèrent les molécules de glucose dans la cellule et modifient ainsi sa concentration.

Le transport du glucose par l'insuline est le plus important pour les muscles et les tissus adipeux, car ils sont insulino-dépendants. Ils représentent environ 75% de la masse cellulaire du corps et accomplissent des tâches importantes telles que le stockage et la libération d'énergie, de mouvement, de respiration et autres.

Régulation du taux de glucose

L'effet de l'insuline sur les processus métaboliques de l'énergie et des composants nutritifs est assez complexe. La réalisation de la plupart de ses effets dépend de la capacité de l'insuline à affecter l'activité de certaines enzymes. L'insuline est la seule hormone qui régule la glycémie. C'est sa fonction de base. Il est produit par:

  • Activer le travail des enzymes qui supportent la glycolyse (oxydation de la molécule de glucose pour en obtenir deux molécules d'acide pyruvique);
  • Suppression de la glycogénèse - production de glucose et d'autres composants dans les cellules du foie;
  • Augmenter l'absorption des molécules de sucre;
  • La stimulation de la production de glycogène est une hormone de l'insuline qui accélère la polymérisation des molécules de glucose en glycogène par les cellules musculaires et hépatiques.

L'action de l'insuline est due à un récepteur protéique. C'est une protéine membranaire complexe de type intégral. La protéine est construite à partir des sous-unités a et b, qui sont formées par une chaîne polypeptidique. L'insuline est amarrée à une particule et, lorsqu'elle est connectée, la conformation change. A ce stade, la particule b devient active dans la tyrosine-kinase. Après cela, toute une chaîne de réactions est déclenchée par l'activation de différentes enzymes.

Les scientifiques n'ont pas encore complètement étudié le processus d'interaction entre l'insuline et le récepteur. Il est connu que, dans la période intermédiaire synthétisé triphosphate de diacylglycérol et l'inositol, qui activent la protéine kinase C. Ces substances stimulent l'incorporation dans des vésicules de membrane avec la composition de protéine-sucre support cytoplasmique. En raison de l'augmentation des porteurs libres de glucose, davantage de cellules entrent dans la cellule.

Comme on peut le comprendre, la régulation du taux de glucose est un processus complexe et à plusieurs étapes. Cela affecte le travail coordonné de tout le corps et de nombreux autres facteurs. La régulation hormonale est l'une des plus importantes dans cet équilibre dynamique. Normalement, le taux de sucre devrait être de 2,6 à 8,4 mmol / litre de sang. En maintenant ce niveau (en plus des hormones hypoglycémiques), les hormones de croissance, le glucagon et l'adrénaline participent également. Ils appartiennent aux hormones hyperglycémiques.

Ces substances stimulent la libération de sucre du stock cellulaire. Les hormones du stress et de l'adrénaline, notamment inhibent la libération d'insuline dans le sang. Ainsi, l'équilibre optimal est maintenu.

Autres fonctions de l'insuline

En plus de la régulation du glucose, l’insuline a un certain nombre d’effets anabolisants et anti-cataboliques;

  • Amélioration de l'assimilation des composés d'acides aminés dans les cellules (en particulier la valine et la leucine);
  • Catalyse de la réplication de l'ADN et de la biosynthèse des protéines;
  • Accélération du transport cellulaire des ions Mg, K, Ph;
  • Catalysant la production d'acides gras et d'estérification (en composés du foie et de l'insuline du tissu adipeux aider à mobiliser le glucose en graisse ou transformés en triglycérides).
  • Réduction de l'intensité de la lipolyse - le processus de pénétration des molécules d'acides gras dans le sang;
  • Suppression de l'hydrolyse des protéines - déshydratation des composés protéiques.

Les effets anabolisants accélèrent la création et le renouvellement de certaines cellules, tissus ou structures musculaires. Grâce à eux, le volume de masse musculaire dans le corps humain est maintenu, le bilan énergétique est contrôlé. L'effet anticatabolique est dirigé vers l'inhibition de la dégradation des protéines et de la guérison du sang. Cela affecte également la croissance des muscles et% de la graisse corporelle.

Qu'est-ce qui arrive au corps s'il n'y a pas d'insuline

Premièrement - le transport du glucose est perturbé. En l'absence d'insuline, il n'y a pas d'activation des protéines qui transfèrent le sucre. En conséquence, les molécules de glucose restent dans le sang. Il y a un impact négatif dans les deux sens sur:

  1. État de sang. En raison de la quantité excessive de sucre, elle commence à s'épaissir. En conséquence, les thrombi peuvent se former, bloquer le flux sanguin, les substances utiles et l'oxygène ne pénètrent pas dans toutes les structures du corps. Le jeûne commence et la mort subséquente des cellules et des tissus. La thrombose peut entraîner des maladies graves telles que les varices (dans différentes parties du corps), la leucémie et d’autres pathologies graves. Dans certains cas, les thrombus peuvent créer une pression tellement importante à l'intérieur du vaisseau que ce dernier est rompu.
  2. Échangez des processus dans la cellule. Le glucose est la principale source d'énergie pour le corps. Si cela ne suffit pas, tous les processus intracellulaires commencent à ralentir. Ainsi, la cellule commence à se dégrader, ne se renouvelle pas, ne se développe pas. De plus, le glucose cesse de se transformer en réserve d'énergie et, en cas de manque d'énergie, les tissus adipeux, plutôt que les graisses, entrent dans la dépense et les muscles. Une personne va rapidement perdre du poids, devenir faible et dystrophique.

Deuxièmement, les processus d'anabolisme sont rompus. Les acides aminés dans le corps et seront absorbés pire en raison de leur manque sera tremplin absent pour la synthèse des protéines et la réplication de l'ADN. Les ions de différents éléments entreront dans les cellules en quantités insuffisantes, à la suite de quoi l’échange d’énergie sera émoussé. Ceci est particulièrement mauvais pour les cellules musculaires. La graisse dans le corps sera mal divisée, donc une personne prendra du poids.

Ces processus au niveau cellulaire affectent presque immédiatement l'état général du corps. Une personne devient plus difficile à faire les tâches quotidiennes, il ressent des maux de tête et des vertiges, des nausées, peut perdre conscience. Avec une forte perte de poids, il ressent une faim d’animal.

La carence en insuline peut causer une maladie grave.

Quelles maladies provoquent un déséquilibre de l'insuline

Le diabète sucré est considéré comme la maladie la plus courante associée à la violation du niveau d'insuline. Il est divisé en deux types:

  1. Insulinodépendant. La cause est une violation du pancréas, elle produit trop peu d'insuline ou ne la produit pas du tout. Dans le corps, les processus déjà décrits commencent. Les patients atteints de diabète de type 1 reçoivent un apport d'insuline de l'extérieur. Cela se fait au moyen de médicaments spéciaux contenant de l'insuline. Ils peuvent être d'insuline animale ou de nature synthétique. Tous ces agents sont présentés sous forme de solutions injectables. Le plus souvent, les injections sont placées dans l'abdomen, l'épaule, les omoplates ou la face avant des cuisses.
  2. Non insulinodépendant. Ce type de diabète se caractérise par le fait que le pancréas synthétise suffisamment d'insuline, tandis que les tissus résistent à cette substance. Ils perdent leur sensibilité à l’insuline, ce qui entraîne une hyperglycémie chronique. Dans une telle situation, la régulation du niveau de sucre est contrôlée par la nutrition. Réduit l'apport en glucides et prend en compte l'index glycémique de tous les aliments consommés. Le patient est autorisé à manger des aliments uniquement avec des glucides lents.

Il existe d'autres pathologies dans lesquelles le déséquilibre de l'insuline naturelle est diagnostiqué:

  • Maladies du foie (hépatite de tous types, cirrhose et autres);
  • Le syndrome de Cushing (un excès chronique d'hormones qui produit le cortex surrénalien);
  • Surpoids (y compris différents degrés d'obésité);
  • Insulinome (une tumeur qui jette involontairement de l'insuline dans la circulation sanguine);
  • La myotonie (une maladie du complexe neuromusculaire dans laquelle se produisent des mouvements involontaires et des spasmes dans les muscles);
  • Excès d'hormones de croissance;
  • Résistance à l'insuline;
  • Dysfonctionnement de la glande pituitaire;
  • Tumeurs dans la glande surrénale (la synthèse d'adrénaline régulant le taux de sucre est perturbée);
  • Autres maladies du pancréas (tumeurs, pancréatites, processus inflammatoires, maladies héréditaires, etc.).

Provoquer une violation de la concentration d'insuline peut également être l'épuisement physique et mental. De tels phénomènes sont basés sur le fait que, pendant ces conditions, le corps passe beaucoup de stocks tampons pour restaurer l'homéostasie. La même raison peut être un mode de vie passif, une variété de maladies chroniques et infectieuses. Dans les cas avancés de dysfonctionnement de l'insuline, un choc de l'insuline humaine peut se produire ou syndrome de Somogyi (surdosage d'insuline chronique).

La thérapie de ces pathologies vise à stabiliser le niveau d'insuline. Le plus souvent, les médecins prescrivent des médicaments avec des animaux ou de l'insuline artificielle. Si la pathologie était due à une consommation excessive de sucre dans le corps, un régime spécial est prescrit. Dans certains cas, une tolérance hormonale est prescrite. Si le patient a été diagnostiqué avec un myome, le patient est orienté vers la chirurgie et la chimiothérapie.

Conclusion

L'insuline est une hormone multidisciplinaire du groupe peptidique, qui affecte à la fois les processus cellulaires et généralisés. Sa tâche principale est de réguler l'équilibre glucidique. Il contrôle également les échanges d'énergie et de matières dans différentes structures du corps. Son manque se heurte à une violation de tous ces processus.

Le déséquilibre de l'insuline peut provoquer l'apparition d'un diabète sucré et de nombreuses autres pathologies dangereuses. Certains d'entre eux ne répondent pas au traitement et restent avec une personne à vie. Un fort défaut et un excès de cette substance dans certains cas peuvent entraîner une issue fatale.

Insuline hormonale: fonctions, valeurs, taux de contenu

L’insuline est l’hormone la plus étudiée. Plus de 300 000 citations l’affectent dans la liste de la littérature scientifique. Cette substance affecte activement le métabolisme. Et ça arrive partout dans le corps. Les problèmes liés à la production d'insuline entraînent de graves conséquences pour l'organisme.

Fonctions de l'insuline, mécanisme d'action

Cette hormone est produite dans le pancréas, ou plutôt dans les cellules bêta situées dans les îlots de Langerhans. L'effet le plus prononcé est la diminution de la glycémie.

L'insuline permet d'améliorer la perméabilité des membranes cellulaires au glucose. De plus, il participe au lancement des fonctions et processus suivants:

  1. Stimule la conversion du glucose en glycogène, il se produit dans le foie et les muscles;
  2. Active le travail des enzymes de glycolyse;
  3. Supprime le travail des enzymes qui décomposent le glucose et les graisses.

Ce mécanisme d'action de l'insuline combine un effet anabolisant et anti-catabolique.

Dans tout scénario, la substance affecte pratiquement tous les systèmes possibles du corps. Cependant, l'impact principal et le plus important est la régulation du métabolisme des glucides. La raison en est un effet important sur le processus de transport à travers la membrane du glucose. L'insuline active le récepteur, ce qui affecte le travail des protéines qui transportent le glucose dans la cellule. Dans le processus, une réaction d'auto-phosphorylation des récepteurs se produit.

Le transport du glucose dans les muscles et les tissus adipeux dépend fortement de l'insuline, ils sont considérés comme dépendants de l'insuline. Puisque ces tissus constituent la majeure partie du corps humain, vous pouvez appeler l'insuline l'une des hormones les plus importantes. Avec son aide, la respiration, le mouvement et l'apport de nutriments sont réalisés.

La norme de l'insuline dans le sang (chez les femmes et les hommes)

L'indicateur de la norme dans son ensemble ne dépend pas du sexe et de l'âge, mais ses valeurs admissibles peuvent varier considérablement. En général, la quantité d'insuline dans le sang dépend directement des caractéristiques de la consommation d'énergie. Plus une personne a besoin d'énergie, plus la production d'insuline est importante, plus la quantité de sang dans le sang en nombre absolu augmente.

Généralement, la quantité est mesurée en μU / ml. Une telle unité est approximativement égale à 3 mg / litre. Cette méthode de mesure simplifie grandement le processus de comparaison.

En général, tant chez l'homme que chez la femme, le taux d'insuline dans le sang peut varier de 3 à 25 μU / ml. Tout dépend des caractéristiques du corps, des charges, de la nutrition. Par conséquent, il n'est pas toujours possible de déterminer exactement si le taux d'insuline est normal. Parfois, le taux d'insuline chez les femmes dans le sang peut varier légèrement d'un côté à l'autre.

Il y a des périodes dans la vie où la quantité de cette hormone dans le sang devient proche des valeurs maximales:

  1. Les adolescents. Pendant la croissance rapide du corps, il y a une grande consommation d'énergie, le corps y répond;
  2. Grossesse La consommation d'énergie augmente 2 fois. En conséquence, plus d'hormone est nécessaire pour la fournir;
  3. Les athlètes et les personnes engagées dans un travail physique intense.

Dans certains cas, le seuil est dépassé de 1-2 μU / ml. Cela est généralement dû à la prise de médicaments hormonaux, auquel cas une personne doit être sous le contrôle de médecins.

Les enfants de moins de 12 ans ont moins besoin d'insuline. Par conséquent, pour eux, la norme ne dépasse pas 20 microU / ml. Chez les personnes âgées, au contraire, cet indicateur peut augmenter et le plafond de la norme est de 37 μU / ml.

Il convient de noter que les fluctuations de l’insuline dans le sang peuvent se produire de manière répétée tout au long de la journée. En particulier, un niveau élevé peut être observé dans les 1 à 2 heures suivant l'ingestion. Cela est dû à l'apport de glucose dans la circulation sanguine, ce qui stimule la production de l'hormone.

Fonctions de l'insuline, où une hormone est produite, sa norme et conséquence de la teneur accrue

Tout le monde sait que l’insuline est injectée à un patient diabétique. Et quelle est cette substance? À quoi sert l'insuline et comment affecte-t-elle l'organisme? D'où vient-il dans notre corps? Tout sur l'insuline, nous essayons de le dire dans cet article.

Une préparation d'insuline est quoi?

Quelle est la substance de l'insuline? L'insuline est une hormone importante. En médecine, les hormones sont des substances dont les molécules, qui remplissent les fonctions de communication entre les organes du corps, favorisent le métabolisme. En règle générale, ces molécules sont produites par diverses glandes.

L'insuline chez l'homme, pourquoi est-ce nécessaire? Le rôle de l'insuline dans le corps humain est très important. Dans notre corps, tout est pensé jusque dans les moindres détails. De nombreux corps remplissent plusieurs fonctions à la fois. Chaque substance accomplit des tâches importantes. Sans eux, la santé et la santé des gens sont perturbées. L'hormone insuline maintient une teneur en glucose normale. Le glucose est nécessaire pour l'homme. C'est la principale source d'énergie, c'est l'occasion pour une personne d'effectuer un travail physique et mental, permettant ainsi aux organes du corps d'accomplir leurs tâches. Est-ce que la fonction de l'insuline dans notre corps n'est épuisée que par cela? Comprenons.

La base de l'hormone est la protéine. La formule chimique d'une hormone détermine quels organes elle influencera. Sur le système circulatoire, les hormones pénètrent dans l'organe désiré.

La structure de l'insuline repose sur le fait qu'il s'agit d'une hormone peptidique constituée d'acides aminés. La molécule comprend 2 chaînes polypeptidiques - A et B. La chaîne A a un résidu d'acide aminé de 21 et la chaîne B en a 30. La connaissance de la structure de l'hormone a permis aux scientifiques de créer un médicament artificiel pour lutter contre le diabète.

Où est produite l'hormone?

Quel corps produit de l'insuline? La production de l'insuline de l'hormone humaine est réalisée par le pancréas. La partie de la glande responsable des hormones est appelée les îlots de Langerhans-Sobolev. Cette glande est incluse dans le système digestif. Le pancréas produit du suc digestif qui intervient dans le traitement des graisses, des protéines et des glucides. Le travail de la glande consiste à:

  • le développement d'enzymes par lesquelles les aliments sont assimilés;
  • neutralisation des acides contenus dans les aliments digestibles;
  • fournir au corps les substances nécessaires (sécrétion interne);
  • traitement des glucides.

Le pancréas est la plus grande de toutes les glandes humaines. Par fonctions, il est divisé en 2 parties - la plupart et les îles. La plus grande partie est impliquée dans le processus digestif, les îlots produisent l'hormone décrite. De même, à l'exception de la substance recherchée, le glucose est produit par des îlots, qui régulent également le flux de glucose dans le sang. Mais si l'insuline limite la teneur en sucre, les hormones glucagon, adrénaline et hormone de croissance l'augmentent. La substance recherchée en médecine est appelée hypoglycémie. C'est l'insuline immunoréactive (IRI). Maintenant, il est clair où l'insuline est produite.

Le travail de l'hormone dans le corps

Le pancréas envoie de l'insuline dans le sang. L'insuline humaine fournit aux cellules du corps du potassium, un certain nombre d'acides aminés et de glucose. Il régule le métabolisme des glucides, fournit à toutes nos cellules la nutrition nécessaire. Influencer le métabolisme des glucides, il régule le métabolisme des protéines et des graisses, car les troubles métaboliques des glucides affectent également d'autres processus métaboliques.

Comment fonctionne l'insuline? L'action de l'insuline sur notre organisme est qu'elle affecte la plupart des enzymes produites par l'organisme. Mais encore, sa fonction principale est de maintenir le niveau de glucose dans la norme. Le glucose est la source d'énergie d'une personne et de ses organes individuels. L'insuline immunoréactive l'aide à digérer et à se transformer en énergie. Les fonctions de l'insuline peuvent être définies par la liste suivante:

  1. Il favorise la pénétration du glucose dans les cellules musculaires et les tissus adipeux et l'accumulation de glucose au niveau cellulaire.
  2. Il augmente la transmissibilité des membranes cellulaires, ce qui facilite la pénétration des cellules dans les substances souhaitées. Les molécules qui endommagent la cellule sont évacuées par la membrane.
  3. Grâce à cette hormone, le glycogène apparaît dans les cellules et les muscles du foie.
  4. L'hormone du pancréas favorise le processus de formation d'une protéine et l'accumule dans l'organisme.
  5. Il favorise les tissus adipeux pour obtenir du glucose et le convertir en graisse.
  6. Aide les enzymes à renforcer la destruction des molécules de glucose.
  7. Il interfère avec d'autres enzymes qui ont tendance à décomposer les graisses et un glycogène utile.
  8. Favorise la synthèse de l'acide ribonucléique.
  9. Aide à la formation de l'hormone de croissance.
  10. Empêche la formation de corps cétoniques.
  11. Supprime le clivage des lipides.

L'action de l'insuline s'étend à tous les processus métaboliques du corps. Les principaux effets de l’insuline sont qu’il résiste à lui seul aux hormones hyperglycémiques, qui chez les humains sont beaucoup plus importantes.

Comment fonctionne la formation de l'hormone

Le mécanisme d'action de l'insuline est le suivant. L'insuline est produite en augmentant la concentration de glucides dans le sang. Tout aliment que nous mangeons, après être entré dans le système digestif, déclenche la production d'une hormone. Il peut s'agir d'aliments protéinés ou gras, et pas seulement de glucides. Si une personne a beaucoup mangé, la teneur en substance augmente. Après le jeûne, son niveau baisse.

Une autre insuline dans le corps humain est produite par d'autres hormones, ainsi que par certaines substances. Celles-ci incluent le potassium et le calcium, nécessaires à la santé des os. Un certain nombre d'acides aminés gras stimulent également la production d'une hormone. L'effet inverse a été la somatotropine, qui favorise la croissance humaine, et la somatostatine dans une certaine mesure.

Si une personne a suffisamment d'insuline, cela peut être déterminé en faisant une analyse du sang veineux pour déterminer la quantité de glucose. Dans l'urine, le glucose ne devrait pas être, d'autres résultats indiquent une maladie.

Niveau de glucose normal, son excès et sa diminution

Le sang, dit le sucre, est donné le matin à jeun. La norme de la quantité de glucose est de 4,1 à 5,9 mmol / l. Chez les enfants, il est inférieur - de 3,3 à 5,6 mmol / l. Les personnes âgées ont plus de sucre - de 4,6 à 6,7 mmol / l.

La sensibilité à l'insuline est différente pour tous. Mais en règle générale, le niveau excès de sucre indique un manque de substance ou d'autres pathologies du système endocrinien, le foie, les reins et le pancréas qui est mauvais. Son contenu est augmenté en cas de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Sur la pathologie de ces organes peuvent parler et diminuer l'indicateur. Il y a peu de glucose chez les patients qui abusent de l'alcool, chez ceux qui sont exposés à trop d'activité physique, chez ceux qui sont dépendants de régimes et chez ceux qui ont faim. La réduction de la teneur en glucose peut parler de troubles métaboliques.

L'absence d'hormone peut être déterminée avant l'examen de l'odeur caractéristique de l'acétone de la bouche, qui provient des corps cétoniques qui ne sont pas supprimés par cette substance.

Le niveau de l'hormone dans le corps

L'insuline dans le sang par la quantité ne diffère pas chez les enfants et les adultes. Mais il est influencé par la réception d'une variété d'aliments. Si le patient mange beaucoup d'aliments riches en glucides, le contenu de l'hormone augmente. Par conséquent, l'analyse de l'insuline dans le laboratoire sanguin rend le laboratoire, après au moins 8 heures d'abstinence, de manger le patient. Avant le test, vous ne pouvez pas vous poignarder avec une hormone, sinon l'étude ne sera pas objective. De plus, la sensibilité à l'insuline peut conduire un patient.

Teneur accrue en hormones

L'effet de l'insuline sur une personne dépend de sa quantité dans le sang. Les niveaux hormonaux excessifs peuvent parler de:

  1. Présence d'insulinome - néoplasmes sur les îlots du pancréas. La valeur de la présence de glucose dans ce cas est réduite.
  2. Maladie du diabète sucré non insulino-dépendant. Dans ce cas, le niveau d'hormone commence à diminuer progressivement. Et la quantité de sucre - à cultiver.
  3. L'obésité du patient. Il est difficile de distinguer la cause de l'enquête. Au départ, une hormone élevée favorise le report des graisses. Cela augmente l'appétit. L'obésité contribue alors à augmenter le contenu de la substance.
  4. Maladie de l'acromégalie C'est une violation des fonctions du lobe antérieur de l'hypophyse. Si une personne est en bonne santé, l'abaissement du contenu hormonal entraîne une augmentation de la teneur en somatotropine. Avec l'acromégalie, cela ne se produit pas. Bien qu'il soit nécessaire de faire une réduction pour une sensibilité différente à l'insuline.
  5. L'apparition du syndrome Itenko-Cushing. Cette condition, dans laquelle il y a une augmentation de la teneur en hormones glucocorticoïdes dans le corps des glandes surrénales. Avec elle, la pigmentation de la peau augmente, le métabolisme des protéines et des glucides augmente, le métabolisme des graisses diminue. Dans ce cas, le potassium est excrété par le corps. La pression artérielle augmente et de nombreux autres problèmes surviennent.
  6. Manifestation de la dystrophie musculaire.
  7. Grossesse, coulant avec une augmentation de l'appétit.
  8. Intolérance au fructose et au galactose.
  9. Maladies du foie.

Une diminution de l'hormone dans le sang parle de diabète sucré de type 1 ou de type 2:

  • Le premier type de diabète - la production d'insuline dans le corps diminue, le niveau de glucose est élevé, il y a présence de sucre dans les urines.
  • Le deuxième type - l'hormone est augmentée, le glucose dans le sang est également plus élevé que la normale. Cela se produit lorsque le corps perd sa sensibilité à l'insuline, comme s'il ne remarquait pas sa présence.

Le diabète sucré est une maladie redoutable lorsqu'une personne n'a pas d'énergie pour le fonctionnement de tous les organes du régime régulier. La maladie est facile à reconnaître. Le médecin prescrit généralement un traitement complexe - guérit le pancréas, qui ne fait pas face à ses fonctions, et augmente simultanément artificiellement le taux de l'hormone dans le sang à l'aide d'injections.

Dans le diabète de type 2, la sensibilité à l'insuline diminue et un indice élevé peut entraîner la formation de plaques de cholestérol dans les vaisseaux des jambes, du cœur et du cerveau. Avec elle, les fibres nerveuses sont endommagées. Une personne est menacée de cécité, d'accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque, d'insuffisance rénale, de la nécessité d'amputer une jambe ou un bras.

Types de l'hormone

L'effet de l'insuline sur le corps est utilisé lors de la guérison. Le traitement du diabète est prescrit par le médecin après l'étude. Quel type de diabète affecte le patient, quelles sont ses caractéristiques personnelles, ses allergies et son intolérance aux médicaments. Quel est le besoin d'insuline dans le diabète, il est clair - d'abaisser le niveau de glucose.

Types d'insuline hormone prescrits pour le diabète:

  1. Insuline à grande vitesse. Son action commence 5 minutes après l'injection, mais se termine rapidement.
  2. Court Qu'est ce que c'est pour une hormone? Il commence à agir plus tard - dans une demi-heure. Mais cela aide plus longtemps.
  3. Durée moyenne. Il est déterminé par l'effet sur le patient pendant environ une demi-journée. Souvent, il est administré avec un rapide afin que le patient se sente immédiatement soulagé.
  4. Action longue Cette hormone est active pendant une journée. Il est administré le matin à jeun. Aussi souvent utilisé avec une hormone d'action rapide.
  5. Mixte Il est obtenu en mélangeant l'hormone à action rapide et l'action moyenne. Il est destiné aux personnes qui ont du mal à mélanger 2 hormones de différentes actions au bon dosage.

Comment l'insuline fonctionne, nous avons examiné. Chaque personne réagit différemment à son injection. Cela dépend du système de nutrition, de l'éducation physique, de l'âge, du sexe, des maladies concomitantes. Par conséquent, un patient diabétique doit être sous surveillance médicale continue.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Les fruits sont des fruits juteux et sucrés, contenant beaucoup de vitamines de divers groupes, des micro et macro éléments, des fibres, de la pectine, des acides organiques.

Après 50 ans dans le corps des hommes, de sérieux changements hormonaux commencent. Cet état de fait provoque souvent l'apparition de diverses anomalies, dont le diabète.

L'utilisation de l'homéopathie dans le diabète est un moyen efficace et sûr de traiter cette maladie, car elle ne provoque pas de sauts de glycémie et ne cause pas d'effets secondaires indésirables.

Types De Diabète

Catégories Populaires

Blood Sugar