loader

Principal

Alimentation électrique

Effets secondaires de l'insulinothérapie

Tout médicament, malheureusement, peut avoir des effets secondaires. Pour certains médicaments, ils sont moins prononcés, d'autres plus forts. Cela s'applique en particulier aux médicaments puissants et sur ordonnance. L'insuline est une hormone par nature. Les hormones sont capables de montrer un effet biologiquement actif prononcé même à des doses microscopiques.

Le risque d'effets secondaires du médicament augmente quand il est mal administré, mal adapté au dosage et si les conditions de conservation ne sont pas respectées. Il doit être prescrit uniquement par un médecin, en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps du patient.

Lors de l'injection, il est nécessaire de toujours suivre les instructions d'un médicament et les recommandations de l'endocrinologue. Si des symptômes inhabituels apparaissent, le patient n'a pas besoin d'hésiter à consulter un médecin, car certains effets secondaires de l'insuline peuvent aggraver son état de santé et nuire aux systèmes et organes vitaux.

Hypoglycémie

loading...

L'hypoglycémie est l'un des effets secondaires les plus fréquents de l'insulinothérapie (une condition dans laquelle la glycémie chute en dessous des niveaux normaux). Parfois, le taux de glucose peut être réduit à 2,2 mmol / l ou moins. Ces balançoires sont dangereuses car elles peuvent entraîner une perte de conscience, des convulsions, un accident vasculaire cérébral et même le coma. Mais avec une aide opportune aux stades initiaux du développement de l'hypoglycémie, l'état du patient, en règle générale, est assez rapidement normalisé, et cette pathologie passe pratiquement sans laisser de trace.

Il y a des raisons qui augmentent le risque de développer une diminution pathologique de la glycémie dans le traitement de l'insuline:

  • amélioration spontanée de la capacité des cellules à absorber le glucose pendant les périodes de rémission (symptomatologie) du diabète sucré;
  • violation du régime ou sauter des repas;
  • effort physique débilitant;
  • dose d'insuline mal sélectionnée;
  • boire de l'alcool;
  • diminution de l'apport calorique en dessous du niveau recommandé par le médecin;
  • les conditions associées à la déshydratation (diarrhée, vomissements);
  • prendre des médicaments incompatibles avec l'insuline.

Particulièrement dangereux n'est pas une hypoglycémie diagnostiquée en temps opportun. Ce phénomène se produit généralement chez les personnes atteintes de diabète depuis longtemps mais ne peut pas les compenser correctement. S'ils conservent un taux de sucre faible ou élevé pendant une longue période, ils peuvent ne pas remarquer de symptômes anxieux, car ils pensent que c'est la norme.

Lipodystrophie

loading...

La lipodystrophie est l'amincissement de la graisse sous-cutanée, qui survient chez les diabétiques en raison d'injections fréquentes d'insuline dans la même région anatomique. Le fait est que dans la zone des injections, l'insuline peut être absorbée avec retard et ne pas pénétrer complètement dans les tissus nécessaires. Cela peut entraîner une modification de la force de son influence et de l'amincissement de la peau à cet endroit. En règle générale, les médicaments modernes ont rarement un tel effet négatif, mais pour la prévention, il est souhaitable de changer périodiquement les sites d'injection. Cela protégera contre la lipodystrophie et maintiendra la couche de graisse sous-cutanée inchangée.

La lipodystrophie elle-même, bien sûr, ne menace pas la vie du patient, mais cela peut être un grave problème pour lui. Premièrement, à cause de la lipodystrophie, le taux de cholestérol dans le sang augmente et, de ce fait, il existe un risque de développer des maladies cardiovasculaires. Deuxièmement, à cause de cela, le pH physiologique du sang peut évoluer vers une acidité croissante. Le diabétique peut commencer à avoir des problèmes de poids corporel en raison de troubles métaboliques locaux. Une autre nuance désagréable dans la lipodystrophie - c'est l'apparition d'une douleur dans les endroits où le tissu graisseux sous-cutané atteint.

Influence sur la vision et le métabolisme

loading...

Les effets secondaires des yeux sont peu fréquents et surviennent généralement au cours de la première semaine suivant le début de l'insulinothérapie régulière. Le patient peut éprouver une diminution temporaire de l'acuité visuelle, car une modification de la concentration de glucose dans le sang affecte la turgescence (pression interne) des tissus.

L'acuité visuelle, en règle générale, revient complètement au niveau précédent dans les 7 à 10 jours suivant le début du traitement. Pendant cette période, la réponse de l'organisme à l'insuline devient physiologique (naturelle) et tous les symptômes désagréables des yeux disparaissent. Pour faciliter la transition, il est nécessaire de protéger le corps contre le surmenage. Pour ce faire, il est important de ne pas lire longtemps, de travailler avec un ordinateur et de regarder la télévision. Si le patient souffre de maladies oculaires chroniques (myopie, par exemple), il est préférable, au début de l'insulinothérapie, de porter des lunettes et non des lentilles de contact, même s'il est habitué à les porter constamment.

Étant donné que l'insuline accélère le processus métabolique, parfois, au début du traitement, le patient peut développer un fort gonflement. En raison de la rétention d'eau, une personne peut gagner 3-5 kg ​​par semaine. Ce poids supplémentaire devrait disparaître environ 10-14 jours après le début du traitement. Si l'enflure ne disparaît pas et persiste plus longtemps, le patient doit consulter un médecin et effectuer un diagnostic supplémentaire du corps.

Allergie

loading...

Les préparations d'insuline modernes, obtenues à l'aide de méthodes de biotechnologie et de génie génétique, sont de grande qualité et provoquent rarement des réactions allergiques. Mais malgré cela, ces médicaments contiennent toujours des protéines et, de par leur nature, ils peuvent être des antigènes. Les antigènes sont des substances qui sont étrangères à l'organisme et, en s'y engageant, elles peuvent provoquer des réactions immunitaires protectrices. Selon les statistiques, une allergie à l'insuline se produit chez 5 à 30% des patients. Il existe également une tolérance individuelle du médicament, car le même médicament peut ne pas convenir à différents patients présentant les mêmes manifestations de diabète.

Les allergies peuvent être locales et générales. Le plus souvent, il existe une réponse allergique locale, qui se manifeste par une inflammation, une rougeur, un gonflement et un gonflement au site d'injection. Parfois, une petite éruption cutanée comme l'urticaire et les démangeaisons peut s'attacher à ces symptômes.

Les formes les plus terribles d'allergie générale sont l'œdème et le choc anaphylactique de Quincke. Heureusement, ils sont très rares, mais ces conditions pathologiques doivent être connues, car elles nécessitent des soins d'urgence.

Si des réactions locales à l'insuline surviennent précisément dans la zone proche du lieu d'administration du médicament, alors avec les formes courantes d'allergie, l'éruption cutanée se propage dans tout le corps. Il ajoute souvent de fortes poches, des problèmes respiratoires, des dysfonctionnements du cœur et des sauts de pression.

Comment aider? Il est nécessaire d'arrêter l'introduction de l'insuline, d'appeler une ambulance et de libérer le patient des vêtements de contention afin que rien ne comprime le thorax. Les diabétiques doivent assurer la paix et l'accès à l'air frais. Le répartiteur d'ambulance, lorsqu'il appelle la brigade, peut dire comment aider en fonction des symptômes, afin de ne pas nuire au patient.

Comment réduire le risque d'effets secondaires?

loading...

Lorsque vous utilisez le bon médicament et que vous respectez les recommandations du médecin traitant, vous pouvez réduire considérablement le risque d'effets indésirables de l'insuline. Avant l'introduction de l'hormone, veillez toujours à l'apparence de la solution (si le patient le recrute à partir d'un flacon ou d'une ampoule). En cas de turbidité, de décoloration et d'apparition de sédiments, l'hormone ne peut pas être piquée.

L'insuline doit être conservée conformément aux recommandations du fabricant, qui sont toujours indiquées dans les instructions. Souvent, les effets secondaires et les allergies surviennent précisément en raison de l'utilisation d'un médicament périmé ou altéré.

Pour vous protéger des effets secondaires de l'insuline, il est conseillé de respecter ces recommandations:

  • Ne pas aller seul à un nouveau type d'insuline (même si différentes marques ont le même principe actif avec un dosage similaire);
  • ajuster la dose du médicament avant et après l'effort physique;
  • Lors de l'utilisation de poignées d'insuline, surveillez toujours leur fonctionnement et la date de péremption des cartouches;
  • N'arrêtez pas l'insulinothérapie en essayant de la remplacer par des remèdes populaires, l'homéopathie, etc.
  • suivre le régime et respecter les règles d'un mode de vie sain.

Les médicaments modernes de haute qualité pour diabétiques permettent de minimiser l'impact négatif sur le corps. Mais des effets secondaires, malheureusement, personne n'est assuré. Parfois, ils peuvent apparaître même après une longue période en utilisant le même médicament. Pour vous protéger des effets graves sur la santé, lorsque des symptômes douteux apparaissent, ne retardez pas la visite chez le médecin. L'endocrinologue traitant aidera à choisir le médicament optimal, si nécessaire, corrigera la dose d'administration et formulera des recommandations pour un diagnostic et un traitement ultérieurs.

Les effets secondaires de l'insuline: plus il est dangereux?

loading...

Parfois, les patients atteints de diabète sucré présentent divers effets secondaires de l'insuline. Les effets secondaires de l'insuline peuvent se manifester par des réactions allergiques, des processus inflammatoires et d'autres changements.

Les conséquences des injections dépendent directement des caractéristiques individuelles de la personne, de l'exactitude de la dose choisie et de la technique d'administration du médicament.

La plupart des gens sont bien tolérés par les médicaments injectés.

Quelles sont les principales propriétés de l'insuline?

loading...

Dans le corps humain, l'hormone insuline est produite par le pancréas et sert à réduire la régulation du sucre dans le sang. La fonction principale de cette hormone est d'utiliser et de préserver les acides aminés, les acides gras et le glucose au niveau cellulaire.

Déjà dans l'insuline synthétique est largement utilisé depuis de nombreuses années dans le traitement du diabète, et trouvé son utilisation en athlétisme et en musculation (comme anabolisant).

L'effet principal de l'insuline est le suivant:

  • favorise l'excrétion du foie, du tissu adipeux et des muscles provenant du sang des nutriments;
  • active les processus métaboliques de telle sorte que le corps puise son énergie de base dans les glucides, en préservant les protéines et les graisses.

En outre, l'insuline remplit les fonctions suivantes:

  • a la propriété de retenir et de stocker le glucose dans les muscles et le tissu adipeux;
  • permet d'effectuer le traitement du glucose par les cellules du foie en glycogène;
  • favorise l'augmentation des processus métaboliques des graisses;
  • est un obstacle à la dégradation des protéines;
  • augmente les processus métaboliques des protéines dans les tissus musculaires.

L'insuline est l'une des hormones qui favorise la croissance et le développement normal de l'enfant. Les enfants ont donc particulièrement besoin de la production hormonale nécessaire par le pancréas.

Le niveau d'insuline dépend directement de la nourriture et du mode de vie actif de la personne. Par conséquent, de nombreux régimes populaires sont développés sur la base de ce principe.

Dans le diabète de type 1, il n'y a pas de développement d'insuline dans le corps, ce qui entraîne la perception par le patient d'un besoin constant d'injections de cette hormone.

Variétés et types de médicaments modernes

loading...

À ce jour, il existe deux moyens principaux d’obtenir l’insuline:

La préparation de synthèse pharmaceutique reçue grâce à l'utilisation de technologies modernes;

un médicament qui est produit à la suite de la production d'hormones par le pancréas des animaux (dans la médecine moderne est utilisé moins souvent, est un vestige des années passées).

À son tour, les préparations médicales d’origine synthétique peuvent être:

  1. L'insuline ultracourte et l'exposition courte, qui manifestent leur activité après vingt minutes après l'administration, comprennent l'actrapid, l'humuline-régulateur et l'insulan-normal. De telles préparations sont solubles et administrées par voie sous-cutanée. Parfois, il y a une injection intramusculaire ou intraveineuse. La plus grande activité du médicament injecté commence deux à trois heures après l’injection. Appliquez une telle insuline, en règle générale, pour réguler les sauts de glycémie, avec une violation de l'apport alimentaire ou un fort choc émotionnel.
  2. Médicaments de moyenne durée. Ces médicaments affectent le corps de quinze heures à une journée. C'est pourquoi, pour les patients diabétiques, il suffit de faire deux ou trois injections par jour. En règle générale, ces médicaments comprennent le zinc ou la protamine, qui fournissent le niveau d'absorption nécessaire dans le sang et ralentissent la dissolution.
  3. Médicaments à action prolongée. Leur principale caractéristique est que l'effet après l'injection dure plus longtemps - de vingt à trente-six heures. L'effet de l'insuline commence à apparaître dans une heure ou deux à partir du moment de l'injection. Le plus souvent, les médecins prescrivent un médicament de ce type aux patients dont la sensibilité à l'hormone est réduite, aux personnes âgées et à celles qui doivent constamment se rendre à la polyclinique pour recevoir des injections.

Seul le médecin traitant peut prescrire les médicaments nécessaires au patient. Il est donc difficile de déterminer quelle insuline est la meilleure. En fonction de la complexité de l'évolution de la maladie, de la nécessité d'une hormone et d'un certain nombre d'autres facteurs, le médicament optimal pour le patient est sélectionné. Un facteur important est combien d'années une personne.

Il y avait une opinion que l'insuline devient plus épaisse, mais il convient de noter que dans le diabète sucré de nombreux processus métaboliques qui se produisent dans le corps sont perturbés. Par conséquent, il peut y avoir des problèmes de surpoids chez le patient.

Potolstet peut être dû à de nombreux autres facteurs, les effets secondaires de l'insuline ont d'autres caractéristiques.

Comment l'effet négatif de l'insulinothérapie peut-il se manifester?

loading...

Malgré l’importance de l’utilisation de l’hormone, il existe également un certain risque d’administration d’insuline. Ainsi, par exemple, certains patients observent un bon effet de l'introduction du médicament, l'utilisant depuis plus d'un an, tandis que d'autres peuvent se plaindre du développement de diverses réactions allergiques. Dans ce cas, l'allergie peut survenir non seulement à l'ingrédient actif, mais également à d'autres composants du médicament. En outre, à la suite d'injections permanentes, il peut être difficile de se débarrasser des cônes ou des cônes.

Qu'est-ce que l'insuline dangereuse, quels effets secondaires peuvent survenir après l'introduction de l'insuline? Parmi les effets négatifs les plus courants de l'insulinothérapie, citons:

  1. Manifestation de réactions allergiques à l'endroit où l'injection est faite. Peut se manifester sous la forme d'une variété de rougeurs, de démangeaisons, d'enflure ou d'inflammation.
  2. Il existe une possibilité de développement d’allergies résultant d’une hypersensibilité à l’un des composants du médicament. Les principales manifestations sont les maladies de la peau, le développement du bronchospasme.
  3. Intolérance individuelle du médicament à la suite d'une hyperglycémie prolongée.
  4. Il peut y avoir des problèmes de vue. En règle générale, l'insuline provoque des effets secondaires temporaires. L'une des principales mesures consiste à réduire toute pression exercée sur les yeux et à assurer le repos.
  5. Dans certains cas, le corps humain est capable de produire des anticorps en réponse à l'administration du médicament.
  6. La première fois après le début de la réception, le risque d'insuline peut être l'apparition d'une forte bouffissure qui dure plusieurs jours. L'œdème peut survenir en raison du retard dans l'excrétion de sodium par l'organisme. En règle générale, les patients qui utilisent des médicaments depuis de nombreuses années ne sont pas confrontés à ce problème.

Si vous injectez des préparations d'insuline, des effets secondaires peuvent survenir suite à une interaction avec d'autres médicaments. Afin d'éviter les effets secondaires liés à la prise d'insuline, il est nécessaire de coordonner chaque nouveau médicament avec le médecin traitant.

Lors de l'utilisation de l'insuline, les effets secondaires du médicament peuvent ne pas apparaître uniquement si le patient respecte strictement toutes les recommandations du médecin.

Quelles sont les contre-indications à l'utilisation du médicament?

loading...

L'insulinothérapie peut comporter un certain nombre de contre-indications. La prise de médicament dépend du mode de vie du patient et de l'apport alimentaire correct.

Si vous suivez strictement toutes les recommandations du médecin traitant, vous pouvez réduire les doses du médicament administré. De plus, les facteurs pouvant affecter la présence de contre-indications sont le nombre d'années et la santé globale du patient.

Il est interdit de pratiquer l'insulinothérapie dans les cas suivants:

  • le développement d'une hypoglycémie dans le diabète sucré peut entraîner des complications;
  • les processus pathologiques ayant lieu dans le foie comprennent la cirrhose et l'hépatite sous forme aiguë;
  • maladies du pancréas et des reins (pancréatite, néphrite, lithiase urinaire);
  • certaines maladies du tractus gastro-intestinal (ulcère gastrique ou duodénal);
  • Pathologies graves du coeur.

Si le patient présente des maladies telles que l'insuffisance coronarienne ou des problèmes de circulation cérébrale, toutes les interventions thérapeutiques doivent être effectuées sous la supervision du médecin traitant. La vidéo de cet article vous parlera des effets secondaires de la prise d’insuline.

L'insuline

loading...

Instructions d'utilisation:

Nom latin: Insuline

Ingrédient actif: insuline (insuline)

Description en cours le: 13.10.17

L'insuline est un médicament à base d'hormone de protéine et de peptide utilisé comme traitement spécifique du diabète sucré. Le médicament affecte activement le métabolisme des glucides. Il aide à réduire la teneur en glucose dans le sang et son assimilation par les tissus. En outre, l'insuline favorise la synthèse du glycogène et empêche la conversion des acides aminés et des graisses en glucides.

Forme d'émission et composition

loading...

Les préparations d'insuline sont produites sous la forme de solutions, sous forme d'une suspension dans les flacons et les cartouches de systèmes spéciaux (cartouches, des cartouches et des systèmes conçus pour une utilisation avec une seringue-stylo).

Indications d'utilisation

loading...

La principale indication de l'utilisation de l'insuline est le diabète insulinodépendant sous forme. De petites doses d'environ 5-10 unités, le médicament aide à guérir certaines maladies du foie, ainsi qu'avec acidose, prostration et de l'épuisement, hyperthyroïdie et abrasions. L'insuline est largement utilisé en dermatologie dans le traitement de la réaction antidiabétiques, l'eczéma, l'urticaire, l'acné et le psoriasis, pyodermite chronique et une lésion de la peau de levure.

Il est possible d'utiliser l'insuline dans la pratique psycho-neurologique et psychiatrique. Il est utilisé dans le traitement de l'alcoolisme, avec l'épuisement du système nerveux. Certaines formes de schizophrénie sont traitées avec succès par une co-thérapie à l’insuline. Avec ce traitement, le médicament est administré au patient à des doses pouvant provoquer un choc hypoglycémique.

Contre-indications

loading...

Contre-indications à l'utilisation de l'insuline sont des maladies telles que la pancréatite, la néphrite, l'hépatite, la maladie de calculs rénaux, décompensée maladie cardiaque, la cirrhose du foie, l'ulcère gastro-duodénal et de l'ulcère duodénal.

Mode d'emploi de l'insuline (méthode et dosage)

loading...

Dans la plupart des cas, le médicament est administré par voie sous-cutanée ou intramusculaire avec une seringue spéciale pour insuline. Ce n'est que dans les situations les plus difficiles, par exemple avec le coma diabétique, qu'il peut être administré par voie intraveineuse. Les préparations sous forme de suspension ne peuvent être administrées que par voie sous-cutanée.

La dose quotidienne d’insuline est généralement administrée 2 à 3 heures avant les repas (par heure et demie). L'effet d'une administration unique du médicament commence dans une demi-heure et dure environ 4 à 8 heures. Avec l'administration intraveineuse du médicament, l'effet maximal est obtenu en 20 à 30 minutes et après 1 à 2 heures, le taux d'insuline dans le sang revient à l'original. Avant de prendre le médicament dans une seringue sous forme de suspension d'action prolongée, le contenu du flacon doit être agité pour former une suspension uniforme.

En traitant le diabète avec ce médicament, vous devez en même temps suivre un régime spécial. La dose d'insuline dans le diabète est toujours choisie individuellement, en fonction de la gravité de la maladie, de la teneur en sucre dans l'urine et de l'état du patient.

Effets secondaires

loading...

Les principaux effets secondaires de l'insuline se manifestent par un surdosage. Cela augmente de manière significative le niveau d'insuline dans le sang, parallèlement à la consommation intempestive de glucides, cela peut conduire à un choc hypoglycémique. Généralement, l'augmentation de l'hormone dans le sang entraîne une faiblesse générale, des vertiges et des palpitations, une augmentation de la transpiration et de la salivation, un essoufflement. Dans des situations graves, cela peut entraîner une perte de conscience, des convulsions et un délire, voire un coma hypoglycémique.

Surdosage

loading...

Un surdosage entraîne une hypoglycémie. Elle se manifeste par une forte sensation de soif, des mictions fréquentes, une fatigue accrue, une faiblesse, une arythmie, des démangeaisons cutanées. Développement possible du coma hypoglycémique.

Pour éliminer l'insuline élevée dans le sang, il est nécessaire de donner au patient environ 100 grammes de pain blanc, de thé sucré ou juste quelques cuillerées de sucre lors des premières manifestations d'hypoglycémie. S'il y a déjà des signes de choc, du glucose par voie intraveineuse sera nécessaire. Si nécessaire, du glucose supplémentaire peut être administré par voie sous-cutanée. L'adrénaline est injectée par voie sous-cutanée.

Analogues

loading...

Analogs pour le code ATX: aucun.

Médicaments ayant un mécanisme d'action similaire (coïncidence du code ATC du 4ème niveau): aucun.

Ne prenez pas la décision de remplacer le médicament vous-même, consultez un médecin.

Préparations comprenant de l'insuline

loading...

L'insuline est un membre des médicaments suivants: Depo-N-insuline, isophane, Iletin I, Insulatard, l'insuline B-B de l'insuline SC, Insuline Insuline PD M, insuline Actrapid MC, insuline Actrapid FM FM insuline Actrapid Penfill, insuline Velosulin, la bande d'insuline bande d'insuline GP bande insuline MC insuline Monotard insuline Monotard MC insuline Monotard HM, HM insuline protofan Penfill, insuline rapitard MC insuline est semilente MS insuline superlente, l'insuline insuline ultra-lente insuline ultra-lente MS Ultratard HM, Insuline, insulinemilent e Insulinsemilong, Insulinultralong, Insulong, GLP Insulrap, Insulrap P Insulrap CPR, Insuman Basal, Insuman Comb, Insuman Rapid, Insuman Rapid pour optipena, Combe H insuline Hoechst, Lente Iletin I, II Iletin boucle, Monosuinsulin, H- insuline Hoechst, H-insuline 100 Hoechst, NPH Iletin I, II NPH Iletin, Iletin Regular I, II Regular Iletin, Suinsulin, Homorap 100, 100 Homofan, Humulin L, Mi Humulin, Humulin Mj, Humulin Ms, M4 Humulin, Humulin N, Humulin NPH, Humulin R, Humulin C, bande Humulin Humulin régulière, Humulin ultralente.

Action pharmacologique

loading...

L'insuline est une hormone ou une protéine de haut poids moléculaire produite dans le pancréas de tous les mammifères. C'est un régulateur spécifique du volume des glucides. L'action de l'insuline se manifeste par l'activation de l'hexokinase, qui favorise l'utilisation du glucose et stimule la synthèse du glycogène à partir du glucose. Pour l'unité active, prendre une activité réductrice de sucre de 0,045 mg de substance cristalline et, dans un millilitre de solution, 40 unités.

Les effets thérapeutiques de l'insuline dans le diabète est associé à l'élimination des troubles interstitiels dans le métabolisme des graisses et des glucides qui se produisent habituellement dans cette maladie. L'effet est d'améliorer l'état des patients, la réduction marquée du taux de sucre dans le sang, l'élimination ou acétonurie de réduction significative et glycosurie, et une diminution des manifestations de la plupart des troubles qui accompagnent habituellement le diabète, comme polynévrite, la fièvre, les furoncles. L'insuline est une partie intégrante de nombreux médicaments qui sont utilisés dans le diabète et d'autres états pathologiques.

Instructions spéciales

Une attention particulière est nécessaire dans la nomination de l'insuline aux patients souffrant d'insuffisance coronarienne, ainsi que des troubles de la circulation cérébrale.

Avec l'utilisation de médicaments à action prolongée dans un premier temps, il est nécessaire d'effectuer systématiquement des tests d'urine et de sang pour le sucre, ce qui vous permettra de spécifier les heures d'administration du médicament pour obtenir un effet maximal. Les médicaments d'action prolongée ne sont pas utilisés pour le traitement des affections comateuses et précocomales. L'effet de l'utilisation de l'insuline augmente avec un rendez-vous parallèle avec la lipocaïne.

Traditionnellement, pour les injections, utilisez des seringues spéciales pour l'insuline. Seringues modernes très pratiques sous la forme de poignées. Leur utilisation ne nécessite pas de compétences particulières. Ces seringues mesurent avec précision la dose du médicament et aident à faire l'injection correcte.

Le médicament est injecté par voie sous-cutanée, moins souvent dans le muscle et uniquement dans les cas particulièrement difficiles (coma ou précomatose) - dans une veine. L'injection sous-cutanée est réalisée dans l'abdomen, l'épaule et la face avant de la cuisse. Il est important de changer constamment de site d'injection.

Le médicament réduit la tolérance à l'alcool. Lorsqu'il est utilisé avec des boissons alcoolisées, le risque de développer une hypoglycémie augmente également.

À la grossesse et à l'alimentation thoracique

Il est utilisé pendant la grossesse et l'allaitement en présence de diabète.

Dans l'enfance

Il est utilisé dans l'enfance avec une sélection individuelle du dosage du médicament.

Dans la vieillesse

L'insuline est appliquée selon la posologie recommandée.

Interactions médicamenteuses

Saharoponizhayuschy effet est augmenté lors de l'application complexe avec de l'insuline: les bloqueurs α-adrénergiques, l'acide acétylsalicylique, le clofibrate, la fluoxétine, inhibiteurs de la MAO, le cyclophosphamide, la méthyldopa, des tétracyclines, ifosfamide.

Saharoponizhayuschy effet est réduit par l'utilisation de l'insuline en combinaison avec: hlorprotiksenom, les contraceptifs oraux, les corticostéroïdes, le diazoxide, l'héparine, le carbonate de lithium, un moyen salidiurétique, l'acide nicotinique et ses dérivés, l'hormone thyroïdienne, la phénytoïne, les sympathomimétiques, les antidépresseurs tricycliques.

Conditions de congé des pharmacies

Il est libéré sur ordonnance.

Conditions de stockage

L'insuline doit être conservée dans un endroit sombre et frais, à une température de 2 à 8 ° C. La congélation des médicaments de ce groupe, ainsi que le réchauffement excessif, sont inacceptables. La température supérieure à 30-35 degrés Celsius pour le médicament est fatale. Durée de vie - 2 ans.

Prix ​​en pharmacie

Prix ​​Insuline pour 1 emballage à partir de 99 roubles.

La description affichée sur cette page est une version simplifiée de la version officielle de l'annotation au médicament. L'information est fournie à titre informatif seulement et n'est pas un guide pour l'auto-traitement. Avant d'utiliser le médicament, vous devriez consulter un spécialiste et lire les instructions approuvées par le fabricant.

Effets secondaires et effets secondaires de l'insuline

La plupart des patients atteints de diabète sucré tolèrent bien l'insuline s'ils utilisent les bonnes doses. Mais dans certains cas, il peut y avoir une réaction allergique à l'insuline ou à d'autres composants du médicament, ainsi que d'autres caractéristiques.

Manifestations locales et hypersensibilité, intolérance

Manifestations locales au site d'administration de l'insuline. Ces réactions comprennent la douleur, la rougeur, l'enflure, la démangeaison, l'urticaire, les processus inflammatoires.

La plupart de ces symptômes ont des manifestations mineures et surviennent généralement quelques jours ou semaines après le début du traitement. Dans certains cas, il peut être nécessaire de remplacer l'insuline par un médicament contenant d'autres conservateurs ou stabilisants.

Hypersensibilité du type immédiat - de telles réactions allergiques se développent très rarement. Ils peuvent se développer eux-mêmes en insuline et en composés auxiliaires et se manifester sous la forme de réactions cutanées généralisées:

  1. spasme des bronches,
  2. angioedème,
  3. chute de tension, choc.

Autrement dit, ils peuvent tous mettre en danger la vie du patient. Avec les allergies généralisées, il est nécessaire de remplacer le médicament par une insuline à action brève et des mesures antiallergiques doivent être prises.

Une faible tolérance à l'insuline due à une baisse de l'indice normal de glycémie élevée habituelle prolongée. Si de tels symptômes surviennent, vous devez maintenir le taux de glucose à un niveau plus élevé pendant environ 10 jours afin que le corps puisse s'adapter à la valeur normale.

Déficience visuelle et élimination du sodium

Les effets secondaires du point de vue. Des changements importants des concentrations de glucose dans le sang en raison de la réglementation peut causer une vision floue temporaire, car changer la valeur de turgescence des tissus et une lentille de réfraction avec une diminution réfractive (augmentation de l'hydratation de la lentille).

Une telle réaction peut être observée au tout début de l'utilisation de l'insuline. Cette condition ne nécessite pas de traitement, seulement:

  • réduire la fatigue oculaire,
  • moins d'utiliser un ordinateur,
  • moins à lire,
  • moins regarder la télévision.

Les patients doivent savoir que ce n'est pas dangereux et que dans quelques semaines, la vision se rétablira.

Formation d'anticorps pour l'administration d'insuline. Parfois, avec une telle réaction, un ajustement de la dose est nécessaire pour éliminer la probabilité de développer une hyper ou une hypoglycémie.

Dans de rares cas, l'insuline retarde l'excrétion de sodium, à la suite de laquelle l'œdème commence. Cela est particulièrement vrai dans les cas où une insulinothérapie intensive entraîne une nette amélioration du métabolisme. Le gonflement de l'insuline se produit au début du processus de traitement, ils ne sont pas dangereux et passent généralement de trois à quatre jours, même si, dans certains cas, ils peuvent durer jusqu'à deux semaines. Par conséquent, il est si important de savoir comment piquer l'insuline.

Lipodystrophie et réaction aux médicaments

Lipodystrophie Il peut se manifester sous la forme d'une lipoatrophie (perte de tissu sous-cutané) et d'une lipogypertrophie (augmentation de la formation des tissus).

Si une injection d'insuline entre dans la zone de lipodystrophie, l'absorption d'insuline peut ralentir, entraînant une modification de la pharmacocinétique.

Pour réduire les manifestations de cette réaction ou prévenir l'apparition de lipodystrophie, il est recommandé de changer constamment de site d'injection dans les limites d'une zone du corps, destiné à l'introduction d'insuline par voie sous-cutanée.

Certains médicaments affaiblissent l'effet hypoglycémiant de l'insuline. Ces médicaments comprennent:

  • glucocorticostéroïdes;
  • les diurétiques;
  • le danazol;
  • le diazoxide;
  • l'isoniazide;
  • le glucagon;
  • les œstrogènes et les gestagènes;
  • la somatotropine;
  • dérivés de phénothiazine;
  • hormones thyroïdiennes;
  • sympathomimétiques (salbutamol, adrénaline).

L'alcool et la clonidine peuvent à la fois entraîner une augmentation et affaiblir l'action hypoglycémiante de l'insuline. La pentamidine peut entraîner une hypoglycémie, qui est ensuite remplacée par une hyperglycémie, comme l’action suivante.

Autres effets secondaires et actions

syndrome Somogyi - postgipoglikemicheskaya hyperglycémie qui se produit à la suite d'hormones kontrinsulinovyh d'action de compensation (glucagon, le cortisol, l'hormone de croissance, les catécholamines) en réponse à une carence en glucose dans les cellules du cerveau. Des études montrent que 30% des patients atteints de diabète ne sont pas diagnostiqués hypoglycémie lieu tous les soirs, ce n'est pas un problème avec le coma hypoglycémique, mais ne l'ignorez pas.

Les hormones ci-dessus augmentent la glycogénolyse, un autre effet secondaire. Maintenir la concentration nécessaire en insuline dans le sang. Mais ces hormones, en règle générale, sont allouées en quantité beaucoup plus grande que nécessaire et, par conséquent, la glycémie de réponse est aussi beaucoup plus que les coûts. Cet état peut durer de quelques heures à plusieurs jours et est particulièrement prononcé le matin.

La valeur élevée de l’hyperglycémie du matin soulève toujours la question suivante: l’insuffisance ou la quantité excessive d’une insuline prolongée la nuit? La réponse correcte serait une garantie que le métabolisme des hydrates de carbone sera bien compensée, comme dans une situation la nuit de la dose d'insuline doit être réduite, et dans d'autres - a augmenté ou distribué.

« Phénomène Dawn » - un état d'hyperglycémie le matin (de 4 à 9 heures) en raison de l'augmentation glycogénolyse, dans laquelle glycogène dans le foie décompose due à une sécrétion excessive d'hormones sans hypoglycémie kontrinsulinovyh avant.

En conséquence, la résistance à l'insuline se développe et le besoin d'insuline augmente, ici on peut noter que:

  • L'exigence de base est au même niveau de 22 heures à minuit.
  • Sa diminution de 50% se produit de 12h à 4h du matin.
  • Augmentation du même montant de 4h à 9h.

Une glycémie stable la nuit est difficile à fournir, car même les préparations d'insuline modernes d'action prolongée ne peuvent pas simuler complètement ces changements physiologiques dans la libération d'insuline.

Pendant physiologiquement en raison d'un besoin réduit d'insuline l'effet secondaire de la nuit est le risque d'hypoglycémie nocturne lorsqu'il est administré à l'heure du coucher du produit étendu augmentera en raison d'une activité accrue de l'insuline prolongée. Résoudre ce problème, peut-être, aidera de nouveaux médicaments prolongés (hors pointe), par exemple le glargine.

Jusqu'à présent, il n'y a pas de traitement étiotrope pour le diabète de type 1, bien que des tentatives pour le développer soient menées de manière continue.

Effets secondaires de l'insuline

L'effet secondaire le plus commun de l'insuline - hypoglycémie. Un article séparé est consacré à ce problème. Les autres effets secondaires sont beaucoup moins fréquents et se développent avec une utilisation prolongée.

Allergie à l'insuline et résistance à l'insuline [citation requise]

Avec l'apparition de l'insuline humaine et des préparations hormonales hautement purifiées, le risque de résistance à l'insuline et de réactions allergiques à l'insuline a considérablement diminué. Cependant, ces effets secondaires se produisent toujours. Elles sont causées par la présence d'insuline dénaturé et ses agrégats (contenues en petites quantités dans toutes les préparations), des impuretés et des auxiliaires (protamine, zinc, phénols et autres). Les réactions allergiques les plus fréquentes sont la peau, médiée par les anticorps IgE. De temps en temps il y a des réactions allergiques systémiques, ainsi que la résistance à l'insuline médiée par des anticorps IgG (Kahn et Rosenthal, 1979). Pour déterminer la cause de la réaction allergique, les taux d'anticorps IgE et IgG dirigés contre l'insuline doivent être mesurés. Les tests cutanés sont également utiles. Cependant, chez de nombreux patients, l’administration intradermique d’insuline provoque une réaction allergique et sous-cutanée - non. Si une réaction allergique survient sur une insuline mixte bovine / porcine, le patient est transféré à un être humain. Dans les cas où cette mesure n'aide pas, recourir à la désensibilisation. Il réussit dans 50% des cas. Lorsque la peau des réactions allergiques à l'insuline aide H2-bloquants dans les réactions allergiques systémiques glucocorticoïdes et résistance à l'insuline sont utilisés.

Lipoatrophie et lipohydrophie [modifier]

L'atrophie des tissus sous-cutanés au niveau des injections d'insuline (lipoatrophie) est peut-être une sorte de réaction allergique à l'hormone. La croissance locale de graisse sous-cutanée (lipohypertrophie) est attribuée à l'effet lipogénétique de fortes concentrations d'insuline (LeRoith et al., 2000). Il est possible que les deux complications soient causées non pas par l'insuline elle-même, mais par des impuretés. Dans tous les cas, avec l'utilisation de préparations hautement purifiées, ces complications sont rares. Cependant, si l'insuline humaine est administrée en même temps, la lipohypertrophie est très probable. En créant un défaut cosmétique, la lipohypertrophie perturbe également l’absorption de l’insuline. Par conséquent, il n'est pas recommandé d'injecter dans la zone hypertrophiée. En ce qui concerne la lipoatrophie, des injections d'insuline à proximité du site atrophié peuvent aider à restaurer le tissu adipeux sous-cutané.

Œdème insulinique [modifier]

De nombreux patients présentant une hyperglycémie sévère ou acidocétose diabétique après le début de l'insuline apparaissent gonflement, ballonnements et troubles de la vision (Wheatley et Edwards, 1985). Ces symptômes s'accompagnent généralement d'une augmentation de poids de 0,5 à 2,5 kg. S'il n'y a pas de maladie concomitante du cœur et des reins, la complication se résout d'elle-même pendant plusieurs jours, au maximum une semaine. L'œdème est principalement dû à la rétention de sodium, bien que la perméabilité accrue des capillaires due à des troubles métaboliques soit également importante.

Acidocétose diabétique et autres situations cliniques [modifier]

Dans le cas d'une maladie aiguë chez les diabétiques, des troubles métaboliques sévères peuvent survenir, nécessitant une injection d'insuline. Ceci est nécessaire pour l'acidocétose diabétique (Scha-de et Eaton, 1983; Kitabchi, 1989). Il existe des désaccords concernant les doses optimales, cependant, la perfusion d’insuline à un taux relativement faible (0,1 U / kg / h) crée une concentration plasmatique d’hormone d’environ 100 mcd / ml. Chez une personne en bonne santé, cela suffit pour arrêter complètement la lipolyse et la gluconéogenèse et presque autant que possible pour stimuler la capture du glucose par les tissus. Chez la plupart des patients atteints d'acidocétose diabétique, la concentration de glucose dans le sang avec ce traitement diminue d'environ 10% par heure, le pH sanguin est normalisé plus lentement. Dans le futur, il peut être nécessaire d'introduire le glucose avec l'insuline - afin de prévenir l'hypoglycémie et d'éliminer tous les corps cétoniques du corps. Certains médecins préfèrent commencer avec une dose saturée d'insuline. Nous ne pensons pas que cela soit nécessaire, car la concentration thérapeutique d'insuline dans le sang n'est atteinte que 30 minutes après le début de la perfusion. Les patients atteints de coma hyperosmolaire se retrouvent souvent plus sensibles à l'insuline que les patients atteints d'acidocétose diabétique. Dans les deux cas, le remplacement des pertes d’eau et d’électrolytes, qui sont généralement très importantes, doit faire partie intégrante du traitement. Quel que soit le schéma d'administration de l'insuline, la clé du succès réside dans une surveillance attentive de l'état du patient et une mesure régulière des taux de glucose et d'électrolyte. Au moins 30 minutes avant la fin de la perfusion intraveineuse d'insuline, vous devez faire une injection d'hormone, car il a un très court T1/2. Malheureusement, cela est souvent négligé.

Dans le cadre de l'introduction de l'insuline, les personnes atteintes de diabète sucré sont également utilisées pendant la période périopératoire et pendant l'accouchement. En ce qui concerne la voie optimale d'administration de l'insuline pendant la chirurgie, il existe toutefois des désaccords. Certains médecins insistent sur les injections, mais la plupart sont toujours enclins à la perfusion intraveineuse. Les deux circuits les plus couramment utilisés I / insuline: la perfusion à taux variable (Watts et al, 1987) et co-perfusion de glucose, d'insuline et de potassium (Thomas et al,. 1984). Les deux régimes offrent des taux plasmatiques stables de glucose et de l'eau et l'équilibre électrolytique pendant la chirurgie et post-opératoire. En dépit de ces lignes directrices, de nombreux médecins prescrivent les patients moitié de leur dose quotidienne sous la forme n / injection k intermédiaire insuline à action le matin avant la chirurgie et pendant la chirurgie pour maintenir le niveau de glucose plasmatique est effectuée INFU Zia-glucose à 5%. Pour certains patients, cette approche est bonne, mais fournir l'ensemble, il ne permet pas toujours avec précision l'évolution des besoins métaboliques, comme dans / perfusion d'insuline. Les données disponibles, même si elles sont légèrement confirment les avantages I / perfusion d'insuline avant l'injection s / c dans la période périopératoire.

Interactions médicamenteuses et métabolisme du glucose. De nombreux médicaments peuvent provoquer une hypoglycémie ou une hyperglycémie ou modifier la réponse des patients atteints de diabète sucré à un traitement (Koffleret, 1989; Seltzer, 1989). Certains de ces fonds, ainsi que leur emplacement prévu, sont répertoriés dans le tableau. 61.5.

Mis à part les agents de réduction de sucre et d'insuline par voie orale, qui sont plus susceptibles de provoquer une hypoglycémie éthanol, bêta-bloquants, et les salicylates. L'éthanol inhibe principalement la gluconéogenèse. Cet effet n'est pas une réaction idiosyncratique et est observé chez toutes les personnes. Les bêta-bloquants inhibent les effets des catécholamines dans la néoglucogenèse et la glycogénolyse. Par conséquent, chez les patients atteints de diabète sucré, le traitement par β-adrénobloquants est associé à un risque d'hypoglycémie. De plus, ces médicaments camoufler les symptômes adrénergiques causés par une diminution des taux de glucose sanguin (en particulier les tremblements et palpitations). Les salicylates ont un effet réducteur de sucre, augmentant la sensibilité des cellules ß au glucose et améliorant la sécrétion d'insuline. Dans les tissus périphériques, les salicylés ont une faible action d'insuline. Le médicament antiprotozoaire pentamidine, couramment utilisé pour traiter la PCP, peut provoquer à la fois une hypoglycémie et une hyperglycémie. L'effet antipyrétique est dû à la destruction des cellules β et à la libération d'insuline. La poursuite du traitement par la pentamidine entraîne une hypoinsulinémie et une hyperglycémie.

Au moins un certain nombre de médicaments provoquent une hyperglycémie chez les personnes en bonne santé et aggravent les troubles métaboliques chez les patients atteints de diabète sucré. Beaucoup d'entre eux, comme l'adrénaline et exercent sur glucocorticoïdes tissus périphériques effet opposé à l'insuline. Autre cause de l'hyperglycémie en inhibant la sécrétion d'insuline - directement (phénytoïne, la clonidine, les antagonistes du calcium) ou des réserves qui appauvrissent potassium (diurétiques). De nombreux médicaments ne possèdent pas eux-mêmes une action hypoglycémiante, mais d'améliorer l'effet des dérivés sulfonylurée (voir. Ci-dessous). Il est important de se rappeler toutes les interactions médicamenteuses afin de corriger en temps opportun le traitement des patients diabétiques.

L'insuline

La description est actuelle sur 29/12/2014

  • Nom latin: L'insuline
  • Code ATX: A10A
  • Ingrédient actif: Insuline (insuline)

Composition

Généralement, un millilitre de médicament sous forme de solution ou de suspension contient 40 unités de substance active.

La composition de médicaments antidiabétiques peut inclure l'insuline extraite de du pancréas animaux (porcs ou bovins), insuline humaine ou substance biosynthétique obtenue par génie génétique.

La composition des composants auxiliaires est différente pour chaque préparation particulière.

Forme d'émission

Les préparations d'insuline sont produites sous la forme de solutions, sous forme d'une suspension dans les flacons et les cartouches de systèmes spéciaux (cartouches, des cartouches et des systèmes conçus pour une utilisation avec une seringue-stylo).

La solution d'injection est libérée dans des flacons de verre stériles de volume 5 et 10 ml, avec une activité en règle générale de 20 à 100 unités pour 1 ml de solution.

La substance destinée à un usage médical est une poudre hygroscopique hydrosoluble de couleur blanche contenant 3,1% de soufre.

Les solutions apparaissent sous forme de liquide incolore transparent ou légèrement jaunâtre, avec une acidité (pH) de 2,0 à 3,5),. Pour préparer la solution de la poudre cristalline est diluée dans de l'eau pour injection (Aqua pro injectionibus), acidifié avec de l'acide chlorhydrique (acidum hydrochloricum) additionné de solution de glycérol (Glycerinum) et 0,25 au 0,3% phénol (Phenolum) ou tricrésol (Tricresolum) pour la mise en conserve.

Les suspensions d'action prolongée entrent dans les pharmacies dans des flacons stériles de 5 et 10 ml. Chaque bouteille est fermée hermétiquement avec un bouchon en caoutchouc avec un bouchon en aluminium.

Le profil de contrôle le plus physiologique hypoglycémie caractérisé Novomiks de médicament biphasique, qui est une suspension en deux phases, qui se compose de 30% d'insuline asparte effet et 70% - de l'insuline asparte protamine cristallisée.

À ce jour, les scientifiques ont réussi à résoudre le problème du passage de l’insuline par l’estomac (car la protéine, il subit la destruction sous l'influence des sucs digestifs) et crée également un outil efficace pour les diabétiques dans les comprimés.

Action pharmacologique

Les préparations d'insuline appartiennent à un groupe de médicaments qui affectent Digestion et évolution des processus métaboliques dans le corps.

L'insuline endogène est la plus importante régulateur du métabolisme des glucides dans le corps, l'exogène est un spécifique agent réducteur de sucre.

Les principales fonctions de l'insuline:

  • régulation du métabolisme glucidique;
  • stimulation de l'absorption du glucose par les tissus et processus de sa transformation en glycogène;
  • faciliter la pénétration du glucose dans les cellules tissulaires;
  • augmentation des réserves de glycogène dans les tissus musculaires;
  • stimulation de la synthèse peptidique;
  • diminution de la consommation de protéines;
  • stimulation de la glucosyltransférase, complexe de polyenzymes de la pyruvate déshydrogénase, enzyme hexokinase;
  • inhibition de la lipase, dont l'action vise à activer les acides gras du tissu adipeux;
  • inhibition de la lipoprotéine lipase, ce qui réduit le "trouble" sérum sanguin après un repas riche en matières grasses.

L'insuline affecte métabolisme des glucides. Cela est dû au fait que la substance stimule le transport glucose à travers le membranes cellulaires, renforce son utilisation par les tissus et contribue également à sa biotransformation en glycogène dans le foie.

En raison de la inhibition de la glycogénolyse (un processus dans lequel le glycogène est divisé en glucose) et gluconéogenèse (le processus d'éducation glucose à partir de sources non glucidiques: à partir de acides aminés, acides gras etc.) l'insuline supprime la production glucose endogène.

L'effet de la substance sur métabolisme des lipides se manifeste par la suppression lipolyse (fractionnement des graisses). En conséquence, acides gras libres dans le débit sanguin systémique.

L'insuline empêche la formation de corps d'acétone (cétone) dans le corps, stimule synthèse d'acides gras et l'éducation à l'avenir esters. Il participe également à métabolisme des protéines: renforce le transport acides aminés à travers les membranes cellulaires, stimule synthèse peptidique, réduit la consommation de tissus les protéines, inhibe le processus de transformation acides aminés en acides oxo-carboxyliques.

Pharmacodynamie et pharmacocinétique

Le mécanisme d'action de l'insuline est associé à sa capacité à interagir avec un récepteur spécifique, qui est localisé une membrane plasmique, et forme complexe récepteur d'insuline.

En conjonction avec récepteur d'insuline il entre dans la cellule, où il affecte les processus phosphorylation de protéines cellulaires; Il n'y a pas de données précises sur les réactions ultérieures dans la cellule à ce jour.

L’insuline affecte presque tous les organes et tissus du corps humain, alors que ses principales cibles sont les suivantes: foie, tissu musculaire et adipeux.

Le degré d'absorption de l'insuline est terminée et comment se fait rapidement de l'effet de son application dépend du site d'administration (plus précisément, le degré d'approvisionnement en sang au tissu adipeux sous-cutané au niveau du site d'injection) dose administrée (en un seul endroit ne doit pas être donné plus de solution de 12 à 16 UI / suspension), la concentration en substance active dans la formulation, le type d'insuline, le taux d'écoulement du sang local, l'activité musculaire au niveau du site d'injection.

Le profil de l’action du médicament est soumis à des fluctuations importantes tant chez les personnes différentes que chez la même personne.

Entrer dans le sang, l'insuline se fixe à α- et β-globulines. En règle générale, le taux de liaison est compris entre 5 et 25%.

Education: des anticorps provoque le développement d'une résistance à l'insuline, cependant, lors de l'utilisation de médicaments modernes et bien nettoyés, ce phénomène se produit rarement.

Demi-vie de le sang ne dépasse pas 10 minutes. La plupart des le sang l'insuline est exposée dans hydrolyse enzymatique du foie et des reins, qui est catalysée enzymes protéolytiques.

L'excrétion de la substance se produit très rapidement: environ 60% de celle-ci est excrétée les reins, environ 40% - foie (40%), un peu moins de 1,5% est éliminé avec l'urine sous sa forme pure.

Indications d'utilisation

L'utilisation d'insuline est principalement indiquée pour le traitement diabète sucré insulinodépendant (Diabète de type I). Dans certaines conditions, il est conseillé d'administrer le médicament aux patients atteints de diabète insulinodépendant (Diabète de type II).

Les médicaments à courte durée d'action sont utilisés pour abaissement du taux de sucre sous certaines formes la schizophrénie, furonculose, thyrotoxicose, maladies de l'estomac, hépatite chronique, aux premiers stades de développement cirrhose du foie.

En outre, ils sont souvent désignés comme agent anabolisant (moyens de prise de poids) aux patients souffrant d’épuisement général et aux patients souffrant d’une carence nutritionnelle.

L'agent peut également être utilisé comme l'un des composants des solutions "polarisantes" utilisées pour traiter insuffisance coronarienne aiguë (une condition causée par spasme coronaire).

Insuline dans la musculation

Il y a une opinion que l'utilisation de l'insuline dans le sport est une vraie découverte. Dans ce cas, l’effet nécessaire est assuré par l’utilisation de médicaments à courte durée d’action et, en particulier, en association avec certains médicaments. anabolisant ou agent androgène.

Que se passe-t-il si une personne en bonne santé reçoit une injection d'insuline? Sous l'influence de l'hormone augmente perméabilité des membranes des cellules musculaires et, par conséquent, la pénétration de ces substances dans la cellule est accélérée et facilitée. En conséquence - même dans la dose minimale stéroïdes ont un résultat beaucoup plus prononcé que lorsqu'ils sont utilisés seuls.

Alors, comment prendre de l'insuline dans la musculation? Tout d'abord, ne pas trop manger (l'excès de nutriments entrant dans le corps stocke sous la forme gras). Deuxièmement, pour réduire l'utilisation maximale glucides simples. Et, troisièmement, concentrez-vous non pas sur le poids, mais sur le reflet dans le miroir et sur une bande centimétrique (vous devez naviguer en fonction du volume du tibia, des biceps, des cuisses). L'apparition de plis de graisse dans l'abdomen est la preuve d'une dose mal sélectionnée.

Contre-indications

L’insuline ne doit pas être prescrite pour les maladies hypoglycémie: quand ictère hémolytique, hépatite aiguë, pancréatite, cirrhose du foie, jade, dystrophie amyloïde, lithiase urinaire, maladie cardiaque décompensée; ulcère gastrique, affectant l'estomac et le 12-colon.

Avec prudence, les préparations d'insuline sont prescrites:

  • les patients diabétiques qui ont insuffisance coronarienne ou altération de la circulation sanguine dans le cerveau;
  • les patients avec troubles de la thyroïde;
  • à La maladie d'Addison (insuffisance corticosurrénale, qui survient lorsque plus de 90% des tissus sont atteints) glandes surrénales);
  • à insuffisance rénale.

Effets secondaires

Lors de l'injection sous-cutanée de préparations d'insuline lipodystrophie (une pathologie caractérisée par atrophie ou hypertrophie du tissu adipeux) au site d’injection.

L'insuline moderne est nettoyée à fond, donc réactions allergiques dans le contexte de leur utilisation sont extrêmement rares, mais la probabilité de tels effets secondaires n'est pas exclue.

En cas de développement réactions allergiques type immédiat de patient nécessite une hyposensibilisation spécifique immédiate et le remplacement du médicament.

Instructions pour l'utilisation de l'insuline

Caractéristiques de l'administration d'insuline

Selon les instructions d'utilisation, l'insuline peut être injectée sous la peau, dans le muscle ou dans une veine. Il s'ensuit que seuls les médicaments à courte durée d'action peuvent être administrés par voie intraveineuse, et seulement si le patient présente des symptômes. état de prekomatoznogo ou il est tombé dans coma diabétique.

L'introduction de médicaments dans la veine, disponibles sous forme de suspension, est contre-indiquée. Avant l'injection, le médicament doit être réchauffé à température ambiante. Cela est dû au fait que l'insuline froide est absorbée beaucoup plus lentement.

Il est préférable d'utiliser une seringue d'injection en plastique (pas de verre). La raison en est que dans une seringue en verre, l’espace dit "mort" est plus grand que dans les seringues de leur plastique. Cela réduit la précision du dosage du médicament et entraîne des pertes d'insuline.

Les stylos-seringues à insuline sont pratiques à utiliser et contiennent des cartouches spéciales remplies. Ils sont utilisés pour l'administration de solutions courtes, moyennes et mixtes (combinées). Lorsque vous utilisez de tels systèmes, avant de saisir le médicament, vous n'avez pas besoin de le recruter ou de le mélanger à chaque fois.

Utilisées dans les seringues et les seringues modernes pour insuline, les aiguilles sont si fines et courtes qu'elles provoquent une légère douleur lors de l'injection. L'épaisseur de l'aiguille est généralement de 0,3 à 0,4 mm), la longueur ne dépasse pas 12 mm (généralement 8 à 12 mm).

Où poignarder la drogue?

La question "Où est l'insuline koljat?" Se produit assez souvent.

L'absorption la plus rapide en flux sanguin après injection sous-cutanée en partie antérieure de la paroi abdominale, plus lentement la substance est absorbée dans le sang de l'épaule et de la face avant de la cuisse, l'absorption la plus lente est observée après l'injection du médicament dans le tissu graisseux sous-cutané sous l'omoplate ou sur la fesse.

Par conséquent, dans la pratique clinique, le mode d'administration optimal pour la thérapie continue est l'injection sous-cutanée.

Compte tenu du fait que de différentes parties du corps le médicament est absorbé dans la circulation sanguine à des rythmes différents, les médecins recommandent des préparations à coups de couteau court l'action (qui ressemble à une solution claire) dans la région de l'estomac tout en évitant la zone du nombril, et des formulations à libération prolongée (solution turbide) - dans la région les cuisses ou les fesses.

Une autre règle importante - la zone d'administration du suppléant de la drogue, à la suite d'un ordre strict selon le moment de la journée (ainsi, par exemple, le matin, une solution courte durée d'action est introduite dans l'estomac, dans l'après-midi - à la cuisse, dans les heures du soir - sous la peau des fesses.

Cela est dû au fait que pour différents sites, le calcul de la quantité de XE sera différent (ainsi qu'à différents moments de la journée).

L'algorithme d'injection d'insuline par voie sous-cutanée

Les principales règles pour l'introduction de l'insuline: avant de faire l'injection, vous devez vérifier l'aptitude du médicament, son type, sa durée et sa posologie, vous laver les mains et assurer la pureté du lieu d'administration du médicament;

La technique d'administration de l'insuline est la suivante:

  • Avant l'introduction, la préparation est réchauffée dans les mains à température ambiante. La bouteille ne doit pas être secouée car cela peut entraîner la formation de vésicules.
  • Le couvercle de la bouteille est essuyé avec de l'alcool à 70 °.
  • Recueillir l'air dans la seringue pour le nombre requis d'unités d'insuline, puis l'injecter dans la fiole, obtenir la dose nécessaire du médicament + jusqu'à 10ED de plus.
  • La dose de la solution est ajustée en maintenant la seringue au niveau des yeux (si l'angle est modifié, une erreur de vision de 1-5 ED est possible)
  • Percez le flacon, retirez les vésicules.
  • Ne pas traiter la peau au point d’injection avec de l’alcool, car l’alcool détruit l’insuline et, par conséquent, le patient peut lipodystrophie. Si cela est nécessaire, la peau est simplement lavée et essuyée. Autorisé à introduire le médicament dans les vêtements.
  • L'injection se fait dans les zones recommandées du médicament: 2,5 cm du nombril, 3 cm de l'épaule, la cuisse, la fesse supérieure. pli cutané est formé avec le pouce et l'index afin de ne pas saisir la couche musculaire (en contact avec le muscle, le médicament est absorbé dans la circulation sanguine plus rapidement que la couche de sous-cutanée). Comment capturer correctement la peau, montre l'illustration suivante:
  • La solution doit être administrée une demi-heure avant les repas (l’insuline est absorbée pendant une heure, de sorte que la prise d’alimentation doit être effectuée environ 15 à 30 minutes après l’injection).

Comment mettre une seringue lors d'une injection

L'aiguille est injectée dans la peau à un angle de 45º, si l'injection est faite dans le pli cutané, à un angle de 90º - si l'injection est faite sans pli cutané.

Pliez est formé, si l'on suppose l'administration des médicaments dans l'épaule ou de la hanche, ne pas plier si le médicament à introduire dans l'estomac ou les fesses (puisqu'ici une épaisse couche de graisse sous-cutanée).

Comment piquer correctement une préparation?

Après l'administration du médicament, il faut compter jusqu'à 5 (ou 10), retirer l'aiguille et appuyer sur le site d'injection avec le doigt. Ne pas masser! À la suite d'une absorption rapide, hypoglycémie.

Vidéo-instruction sur la façon de poignarder l'insuline avec un stylo

Quelle est la meilleure insuline?

Il n'y a pas de réponse unique à cette question. insuline de sélection primaire (comme dose réglée et l'administration du médicament) est effectuée dans des conditions d'hospitalisation en fonction de la gravité de la maladie et les caractéristiques de la situation clinique, l'état général du patient, le taux d'apparition effet hypoglycémique et la durée de son action.

Calcul de la dose et administration d'insuline

La dose du médicament est sélectionnée individuellement dans chaque cas.

Les médicaments à courte durée d'action sont destinés à être administrés sous la peau ou dans les muscles (dans certains cas, l'administration intraveineuse est autorisée). Ces solutions agissent rapidement, l'effet de leur application est relativement court.

L'insuline à courte durée d'action est administrée une à plusieurs fois 15 à 20 minutes avant les repas (en fonction des caractéristiques de la maladie) pendant la journée. Effet réducteur se développe après 15-20 minutes et atteint son maximum après 2 heures (la durée totale d'action ne dépasse pas 6 heures).

Des médicaments de ce type sont principalement utilisés à l’hôpital afin d’établir la dose nécessaire pour le patient, ainsi coma et précoma diabétiques (conditions nécessitant un changement rapide de l'activité de l'insuline dans l'organisme).

De plus, des solutions à courte durée d’action sont utilisées agent anabolisant. À cette fin, ils sont généralement appliqués à petites doses (de 4 à 8 unités une ou deux fois par jour).

Les médicaments d'action longue (prolongée) ont plusieurs formes de dosage et se caractérisent par une durée d'effet différente (par exemple, isoler l'insuline semilongue, longue, ultralongue).

En règle générale, l'effet est observé dans les 10 à 36 heures. L'utilisation de médicaments de ce type peut réduire le nombre d'injections quotidiennes.

Le plus souvent, les insulines à action prolongée sont une suspension. Ils sont introduits sous la peau ou dans le muscle, l'administration intraveineuse est inacceptable. Il est également interdit d'utiliser des drogues de ce groupe lorsque états comateux et précomptés.

Lors du choix d'un médicament, vous devez vous assurer que la période pendant laquelle effet sucre exprimé le plus fortement, a coïncidé dans le temps avec la réception de la nourriture.

Si cela est nécessaire, il est permis de mélanger simultanément deux médicaments à action prolongée dans la même seringue.

Dans un certain nombre de cas, les patients n'ont pas seulement besoin d'un maintien à long terme du niveau requis. glucose, mais aussi dans sa normalisation rapide. Pour ce faire, on leur prescrit l'administration de médicaments à courte et à longue durée d'action.

En règle générale, l'injection d'une suspension d'action prolongée se fait le matin, avant le premier repas, mais l'introduction à d'autres moments de la journée est autorisée.

Les injections sont recommandées pour les patients à combiner avec l'adhésion à un régime spécial pour les diabétiques. La valeur énergétique de la nourriture dans chaque cas particulier devrait être déterminée par le poids corporel du patient pendant la période de traitement et le degré de son activité physique.

Avec un manque de nutrition et une activité physique accrue, il est démontré que le patient consomme au moins 3000 kilocalories par jour, avec une nutrition excessive et hypodynamie Le nombre de calories ne devrait pas dépasser 2000 (de manière optimale - environ 1700).

Comment taper correctement dans une seringue à insuline un médicament?

Si vous voulez une seule espèce d'insuline, la seringue est tirée au niveau correspondant au nombre d'unités souhaité, puis percer le bouchon du flacon avec le médicament et, poussant le piston, l'air est admis dans celui-ci.

Ensuite, retournez le flacon avec une seringue et, en le tenant d’une main à la hauteur des yeux, tirez le piston jusqu’à un repère légèrement supérieur à la dose souhaitée.

La perforation dans un bouchon avec un médicament se fait mieux en son centre, en utilisant une aiguille épaisse pour les seringues ordinaires. Pour introduire de l'air et obtenir des médicaments, utilisez une seringue à insuline - son aiguille est insérée dans le site de ponction.

Si des bulles d'air sont visibles dans la seringue saisie, vous devez cliquer légèrement sur la seringue avec vos doigts et pousser doucement le piston jusqu'à la marque de dose souhaitée.

Calcul de la dose d'insuline

Le calcul et l'administration d'une dose du médicament sont effectués à partir du fait que la dose quotidienne la plus élevée du médicament ne doit pas dépasser 1 unité par kilogramme de poids corporel du patient.

Des recommandations sur la manière de calculer correctement la dose du médicament sont données en fonction des caractéristiques de l'évolution de la maladie.

Dans le diabète de degré I, la dose est:

  • 0,5 U / kg pour les patients récemment diagnostiqués avec la maladie;
  • 0,6 ED / kg - si la compensation est maintenue pendant un an ou plus;
  • 0,7 ED / kg - en cas de compensation instable;
  • 0,8 ED / kg - en cas de décompensation;
  • 0,9 ED / kg - si la maladie est compliquée acidocétose;
  • 1,0 U / kg pour les femmes au cours des 3 derniers mois de grossesse.

Comment calculer la dose d'insuline et ne pas commettre d'erreur? Pour éviter les erreurs, vous pouvez vous concentrer sur l'exemple ci-dessous.

Calcul pour les formulations à libération prolongée à une dose de 0,6 U / kg et 75 kg de poids du patient: 0,6 * 75 = 45. Il est nécessaire de prendre 50% de la valeur du tour résultant et vers le bas (20). Ainsi, avant le repas du matin, il faut entrer 12 unités et les 8 autres avant la soirée.

Le calcul correct pour les médicaments à action brève à la dose de 0,6 U / kg et le poids du patient de 75 kg est effectué selon la formule: 0,6 * 75 = 45; 45-20 = 25. Par conséquent, de 9 à 11 unités doivent être inscrites avant le repas du matin, de 6 à 8 unités - avant le dîner, le résidu - de 4 à 6 unités - avant le dîner.

Surdosage

Dépasser la dose prescrite par le médecin provoque inévitablement le développement de syndrome hypoglycémique, qui est accompagné de faible taux de sucre dans le sang et peut causer la mort pour le patient.

Avec l'introduction d'une dose mortelle, le patient doit immédiatement fournir les premiers soins.

Les symptômes hyperglycémique les états sont:

  • soif;
  • fréquence des mictions;
  • la fatigue;
  • augmentation de la sécheresse de la muqueuse buccale et de la peau;
  • démangeaisons de la peau;
  • vision floue;
  • conscience altérée;
  • arythmie;
  • précombat;
  • le coma.

La conséquence d'une surdose d'insuline est dysfonctionnement du cerveau (qui constitue un danger particulier pour les personnes d'âge avancé). Le patient peut développer paralysie ou parésie, les facultés mentales sont grandement réduites.

Il faut également se rappeler que les fortes doses nuisent aux vaisseaux. Dans le contexte de leur application diminue l'élasticité des artères et l'approvisionnement en sang au cerveau s'aggrave.

Dans les premières étapes hypoglycémie normaliser le niveau de sucre aidera le thé sucré, l'utilisation de miel ou de jus de fruits.

Quand le coma une introduction immédiate dans la veine de 10-20 ml d'une solution concentrée glucose (20-40%). S'il n'y a aucune possibilité d'introduire une solution dans la veine, il est permis de le faire:

  • injection intramusculaire de 1-2 mg le glucagon (le glucagon est un antagoniste physiologique de l'insuline);
  • injection sous-cutanée 0,5 ml chlorhydrate d'adrénaline solution à 0,1%;
  • lavement à l'aide de 150 ml de solution à 10% glucose.

Interaction

Effet réducteur augmente avec l'insuline en combinaison avec:

  • α-adrénorécepteurs bloquants;
  • acide acétylsalicylique;
  • clofibrate;
  • la fluoxétine;
  • Inhibiteurs de la MAO;
  • cyclophosphamide;
  • méthyldopa;
  • tétracyclines;
  • ifosfamide.

L'effet hypophysaire est réduit lorsque le médicament est utilisé en combinaison avec:

  • chloroprotoxy;
  • contraceptifs oraux;
  • GCS;
  • diazoxide;
  • l'héparine;
  • carbonate de lithium;
  • médicaments salurétiques;
  • acide nicotinique et ses dérivés;
  • hormones thyroïdiennes;
  • diphénine;
  • sympathomimétiques;
  • antidépresseurs tricycliques.

Conditions de vente

Sous la prescription La prescription d'insuline en latin doit être écrite par le médecin traitant.

Conditions de stockage

Comment conserver l'insuline?

Le médicament est stocké dans un endroit sombre et frais. On considère que la température optimale pour le stockage se situe entre +2 et +8 degrés Celsius (meilleur dans le réfrigérateur, loin du congélateur).

La congélation des médicaments de ce groupe, ainsi que le réchauffement excessif, sont inacceptables.

La température supérieure à 30-35 degrés Celsius pour le médicament est fatale.

Pour les personnes qui mènent un mode de vie actif, la solution optimale est une bouteille thermos pour l'insuline.

Quand le médicament est-il considéré comme gâté?

En cas de violation d'une seule condition de stockage, le médicament doit être éliminé. En outre, une solution qui, pour une raison ou une autre, a changé de couleur, et une solution dans laquelle des morceaux, des suspensions, des fibres sont apparus, ne peuvent pas être utilisés.

La suspension est considérée comme gâtée si, sous agitation, elle ne forme pas une suspension blanche ou blanchâtre uniforme.

Il est important de se rappeler que seules les insulines d’action ultracourte, courte et rapide doivent rester transparentes et insuline glargine action prolongée.

Date d'expiration

Le médicament est disponible pour utilisation dans les 24 mois suivant la libération.

Si les conditions de stockage sont remplies, le flacon ouvert contenant de l'insuline peut être utilisé dans un délai d'un mois.

Instructions spéciales

Qu'est-ce que l'insuline?

Wikipedia indique que l'hormone insuline est une substance qui exerce une influence multiforme sur l'évolution des processus métaboliques dans pratiquement tous les tissus.

L'insuline immunoréactive rend les membranes plasmiques plus perméables au glucose, ce qui permet une transition plus rapide et plus facile de ce dernier du sang vers l'espace intracellulaire.

L'absence de synthèse de l'insuline provoque des troubles métaboliques qui entraînent le développement d'un diabète sucré.

Insuline immunoréactive - c'est quoi? Quel corps produit de l'insuline?

Les questions « ce que l'insuline de vyrabtyvaet de fer? » Ou « où la production de l'insuline? » Wikipedia dit que produire l'hormone insuline à partir de cellules des îlots β-(principalement localisées dans la queue pancréas (PZH) accumulations de cellules endocrines).

L'hormone synthétisée par l'organisme est appelée insuline ou insuline immunoréactive (en abrégé IRI).

La source initiale pour la production de préparations d'insuline qui offre la possibilité de mener une vie normale aux personnes dont le corps ne produit pas d'hormone indépendamment dans les quantités requises est pancréas cochons et bovins.

Il y a un peu plus de 30 ans pour le traitement des patients diabète sucré a commencé à utiliser l'insuline humaine. Pour l'obtenir, l'une des deux méthodes suivantes est utilisée:

  • la méthode de transformation de l'insuline porcine, qui implique le remplacement de l'acide aminé qui y est contenu alanine sur le thréonine;
  • La méthode du génie génétique, qui implique la modification d'une section spécifique de l'ADN.

Classification des préparations d'insuline

Les médicaments actuellement utilisés sont divisés en plusieurs caractéristiques:

  • par la durée de l'action;
  • par source d'origine;
  • en fonction du pH de la solution (peut être neutre ou acide);
  • par la présence de conservateurs dans la formulation (phénol, méthylparaben, crésol, phénol-crésol);
  • en fonction de la concentration en insuline (40, 80, 100, 200, 500 unités par ml).

Classification en fonction de la durée de l'action:

  • préparations de l'action ultracourte;
  • médicaments à courte durée d'action;
  • les préparations d'une action prolongée (y compris la durée moyenne d'action (intermédiaire) et à long terme);
  • médicaments à action prolongée;
  • préparations d'action combinée (agents biphasiques).

L'action ultra-courte se caractérise par lyspro, aspart, ainsi que glulisine.

Insuline à action brève, nomme:

  • insuline soluble humaine génétiquement modifiée;
  • semisynthétique humaine soluble;
  • monocomposant porcin soluble.

Les insulines intermédiaires sont l'insuline isophane (génie génétique humain); l'insuline isophane (semi-synthétique humain); insuline-zinc suspension de composé.

Quels sont les types d'insuline à action prolongée? Cette catégorie comprend le glargine et le detemir.

Les préparations biphasiques sont un semi-synthétique humain à deux phases; génie génétique humain en deux phases; Aspart en deux phases.

Selon la classification, en fonction du degré de purification, les préparations obtenues à partir de tissus animaux sont divisées en:

Types d'insuline selon l'origine:

  • cochon (désigné par la lettre C; monopole - SMP, monocomposant - SMK);
  • bovins (viande bovine, désignée par la lettre G; monopole - BPF, monocomposant - GMK);
  • humain (désigné par la lettre H).

Le niveau d'insuline dans le sang - la norme et les options pour s'en écarter

L'indicateur montrant le niveau de l'hormone dans le sang personne en bonne santé, est dans la gamme de 3 à 20 microU / ml.

Sa réduction est une condition préalable au développement diabète sucré. Dans ce cas, la cause des conséquences graves peut être un excès de goule dans le sang.

Augmentation de l'insuline dans le sang - qu'est-ce que cela signifie?

L'insuline inhibe le processus de la synthèse du glucose à partir de protéines et de lipides. Ainsi, avec une augmentation de la concentration en hormone de plus de 20 µU / ml (hyperinsulinisme), chez l'homme, comme chez l'insuline, les symptômes commencent à apparaître hypoglycémie - L'irritabilité augmente, la mémoire se détériore et la concentration de l'attention diminue, la fatigue générale augmente (éventuellement elle devient chronique), elle augmente pression artérielle et ainsi de suite.

Causes de l'insuline accrue

Si l'insuline est augmentée dans le sang, La raison peut être qu'une personne a mangé trop d'aliments riches en glucides (c'est-à-dire du glucose).

Parce que les aliments contenant des glucides contribuent à une forte augmentation du niveau de l’hormone, vous ne devez pas manger avant de donner du sang à analyser pour effectuer un test d’insuline. le sang faire sur un estomac vide).

Provoquer une augmentation des niveaux d'hormones peut également altérer la fonction cellules β de PGJ (dans ce cas ils parlent de primitif, pancréatique, hyperinsulinisme), ainsi que la violation de la sécrétion d'autres hormones (par exemple les catécholamines ou corticotropine), dommages au système nerveux, hypersensibilité récepteurs d'insuline (dans tous ces cas, le diagnostic est "hyperinsulinisme secondaire ou extra-pancréatique").

Violations de la fonction d'appel PJ, devenir en même temps la cause de l'insuline élevée, peut:

  • tumeurs sur PJ, qui contribuent à la production de l'hormone;
  • diminution de la concentration produite dans le corps le glucagon;
  • hyperplasie des îlots de Langerhans.

On observe également souvent une augmentation de l'insuline avec un excès de poids. L'augmentation de la concentration de l'hormone indique que PJ fonctionne avec une charge supplémentaire.

Comment réduire la concentration d'insuline dans le sang

Avant de traiter une augmentation de l'insuline, il est nécessaire d'établir la cause qui l'a provoquée. En règle générale, après son élimination, l'état du patient est normalisé.

Pour éviter une attaque hypoglycémie, vous devriez manger quelque chose de sucré ou ajouter une solution glucose. Dans les cas particulièrement graves, une introduction le glucagon ou épinéphrine.

Comment abaisser le niveau d'une hormone à la maison? Pour normaliser le niveau d'insuline, vous devez tout d'abord ajuster votre alimentation. L'aliment doit être fractionné (il est préférable de manger de petites portions au moins cinq fois par jour) et la quantité quotidienne de glucides ne doit pas dépasser 150 g.

Dans le régime devrait prévaloir la farine d'avoine, bouillie de sarrasin, yogourt faible en gras et le lait, le lait caillé non sucré, le son, les œufs, les légumes, le poisson et des fruits.

La normalisation des indicateurs est également facilitée par l'activité physique et la perte de poids.

À quel sucre est prescrite l'insuline?

L'analyse pour déterminer la concentration de l'hormone pour différencier la forme de la maladie est effectuée par des personnes qui n'ont jamais reçu de préparations d'insuline auparavant. Cela est dû au fait que le corps réagit à l'introduction d'hormones exogènes par la production d'anticorps.

Un niveau élevé de sucre normal est l'un des symptômes syndrome métabolique. La condition est considérée comme prédiabète.

Si l'insuline est élevée et que le sucre est normal, parlez-en forme d'intolérance au glucose insulino-résistante et le diabète. Cela peut également indiquer un certain nombre d'autres conditions insulino-résistantes.

Un niveau élevé de sucre faible est souvent un indicateur hyperinsulinémie pathologique. Dans certains cas, de fortes concentrations de le sang les hormones sont associées à hypertension, maladies du coeur et des vaisseaux sanguins.

Les faibles niveaux de sucre normale exige également un traitement à un endocrinologue pour déterminer la cause de cette condition et la réalisation des essais nécessaires (HLI typage, le test des anticorps à l'insuline, la détermination du taux d'anticorps GAD, pour analyser l'hémoglobine glycosylée).

La décision sur la nécessité de prescrire les injections est prise, non pas sur la base d’indicateurs du taux de sucre, mais compte tenu des raisons qui ont déclenché une telle augmentation.

En règle générale, l'introduction d'un médicament devient inévitable si la concentration de sucre dans le sang est maintenue pendant une période prolongée dans les 12 mmol / l, et que les comprimés et un régime alimentaire strict ne conduisent pas à leur diminution.

Obtenir les données nécessaires pour le médecin vous permet de déchiffrer le test sanguin pour l'insuline.

La norme chez les femmes et les hommes est la même. Les indices 3,3-7,8 mmol / l témoignent de la norormoglycémie. La norme du sucre dans le sang à jeun est de 3,3 à 5,5 mmol / l. Après un repas, un indicateur est considéré comme normal et ne dépasse pas 7,8 mmol / l.

Le taux d'insuline après la charge en glucose peut atteindre 7,7 mmol / l. Si l'indice se situe entre 7,8 et 11,1 mmol / l, ils parlent de la violation de la tolérance au glucose.

Analogues

Humalog (insuline lispro), insuline Levemir, Khumulin NPH, Humulin R, Humulin M, l'insuline Apidra, l'insuline Humalog Mix 50, l'insuline Lente (NM et NGN), NovoRapid FlexPen, l'insuline Protafan NM Penfill, l'insuline Actricesd, l'insuline Rapide (Insuman Rapid GT), l'insuline Bazal-N, Insuline humaine recombinante, etc.

Insuline et alcool

Le médicament réduit la tolérance à l'alcool. Lorsqu'il est utilisé avec des boissons alcoolisées, le risque de développer une hypoglycémie augmente également.

Insuline pendant la grossesse

Restrictions de traitement diabète sucré avec l'utilisation de l'insuline pendant la grossesse et l'allaitement.

Avis

Beaucoup de personnes diagnostiquées le diabète, rechercher des informations sur les forums sur tel ou tel médicament sur les forums, poser des questions sur les examens de l'insuline Lantus ou, par exemple, des critiques sur l'insuline Levemir.

Cependant, il est extrêmement important de se rappeler que le choix du type de médicament et de la dose optimale est effectué exclusivement par le médecin traitant. Un traitement adéquat est une garantie que le patient sera en mesure de mener un mode de vie normal et à part entière. L'automédication est donc inacceptable.

Certains patients pensent que l'insuline n'aide pas et que son administration s'accompagne parfois de complications. Le médicament a un effet prononcé sur le corps avec faibles concentrations de glucose dans le sang.

Le recevoir aux premiers stades du développement de la maladie, et non en dernier recours, aide à prévenir ou à retarder quelque peu les complications potentielles.

En plus des personnes avec diabète sucré, les fans de sports lourds laissent leurs commentaires sur le médicament. En se concentrant sur eux, nous pouvons conclure que dans le bodybuilding, l'outil s'est avéré être un outil inégalé. anabolisant.

Prix ​​de l'insuline

Le coût en pharmacie varie en fonction de l'entreprise du fabricant et des particularités de tel ou tel médicament. Par exemple, le prix de l'insuline Actrapid en Ukraine - de 166 à 435 UAH, et NovoRapid FlexPeMonsieur vous pouvez acheter en moyenne 850 UAH (plus précisément, combien coûte l’insuline en contactant une pharmacie particulière).

Le prix de l'insuline Lantus dans les grandes villes d'Ukraine (par exemple, à Kiev ou à Donetsk) - environ 1050 UAH, acheter de l'insuline NovoRapid il est possible pour 780-900 UAH, le prix Protafan NM - à partir de 177 UAH, Humalogh - de 760 à 1135 UAH, la bouteille avec le médicament Insuman basal coûtera environ 72 UAH, le prix de l'insuline Levemi- de 1280 UAH.

Le prix moyen d'un stylo-seringue et de l'emballage des aiguilles est de 800-850 UAH. Acheter un stylo seringue pour l'insuline NovoPen 4 peut être approximativement pour 700 UAH, mais le coût du stylo NovoPen Echo - environ 1000 UAH.

Insuline en comprimés (médicament Novonorm) coûte de 150 à 200 UAH.

Vous pouvez acheter le médicament dans les pharmacies régulières, les pharmacies en ligne, ainsi que dans les forums pour les diabétiques, où les publicités «achètent / vendent» souvent. Grâce à ces ressources, vous pouvez également vendre de l'insuline.

Où acheter de l'insuline à Moscou et à Saint-Pétersbourg? Le médicament est vendu dans presque toutes les pharmacies, les informations les concernant sont régulièrement mises à jour sur Internet.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Dès le premier jour de la conception et tout au long de la période périnatale, l'organisme de la femme fonctionne différemment.

Les conséquences de la malnutrition, tant chez les femmes que chez les hommes, peuvent constituer une violation de la production d'insuline, qui se traduit par le développement du diabète.

Mal aux pieds avec le diabète

Alimentation électrique

La pathologie des membres est une complication fréquente associée à une hyperglycémie prolongée. Dans ce cas, les patients se plaignent de leurs maux de pieds liés au diabète.