loader

Principal

Diagnostic

Comment ne pas tomber malade et ne pas devenir diabétique?

La question la plus importante est de savoir comment ne pas avoir le diabète pour ceux qui ont des parents proches avec un tel diagnostic.

On sait que cette maladie est génétiquement conditionnée. Mais l'hérédité n'est pas un verdict. Même s'il y a une prédisposition, il y a une chance d'éviter la maladie.

Pour ce faire, vous devez savoir ce qu'est le diabète, comment ne pas tomber malade avec cette maladie.

Il convient de noter qu'il n'y a pas d'infection d'une personne malade à une personne en bonne santé.

Facteurs de risque du diabète sucré

Sous le diabète, nous comprenons tout un groupe de maladies, mais toutes sont en quelque sorte liées à des troubles métaboliques dans le corps. La cause de la maladie peut être des violations du système endocrinien qui ont pris une forme chronique, ou une quantité insuffisante d'insuline pancréatique synthétisée.

Selon la cause du trouble, la maladie peut non seulement se développer en raison d’un manque d’insuline, mais aussi en raison de la résistance à l’insuline des tissus.

Les causes de la maladie sont différentes. Mais la question de savoir comment être infecté par le diabète sucré peut être une réponse sans ambiguïté. Le diabète s'appelle l'épidémie du XXIème siècle. À l'heure actuelle, 4% de la population mondiale est malade et ce chiffre ne fait qu'augmenter avec les années. Mais la maladie n'est pas contagieuse et ne peut donc pas être infectée.

Les gens ne contractent pas le diabète d'une personne qui souffre de cette maladie. Cette maladie ne peut être acquise qu'à la suite d'une exposition à certains facteurs de l'organisme.

Facteurs contribuant au développement du diabète, beaucoup:

  1. L'hérédité.
  2. Excès de poids
  3. Stress constant.
  4. Maladies différées.
  5. Âge (plus de 40 ans).

La présence de l'un de ces facteurs ne signifie pas une probabilité accrue de développer la maladie. Mais la combinaison de facteurs augmente significativement le risque de diabète sucré - pas moins de 10 fois.

La probabilité de développer la maladie est la plus élevée avec une prédisposition héréditaire. La probabilité de pathologie chez un enfant dont l'un des parents est diabétique est de 30%. Si les deux parents sont malades, le risque passe à 60% ou plus. Les différences de chiffres sont dues à différentes études, mais le risque de développer cette maladie chez les enfants est très élevé. Ce facteur doit être pris en compte lors de la planification d'une grossesse.

Avec la malnutrition régulière, la charge sur le pancréas augmente. Surtout il "souffre" dans les amateurs d'aliments gras et d'alcool. Par conséquent, si vous voulez apprendre par votre propre exemple comment gagner du diabète, il est nécessaire de continuer à adhérer à ce type de nutrition. L'obésité du 1er degré augmente le risque de troubles pancréatiques de 20%. 50% du surpoids augmente déjà le risque jusqu'à 60%.

Les tensions nerveuses entraînent différentes maladies. Mais vous pouvez contracter le diabète à cause du stress si plusieurs facteurs sont combinés (hérédité, obésité).

La probabilité de la maladie est la plus élevée chez les personnes de plus de 50 ans. Il est connu que tous les 10 ans suivants, 2 fois augmentent le risque de développer une hyperglycémie.

L'opinion selon laquelle la cause principale du diabète est l'amour pour les sucreries existe depuis longtemps. Cependant, il s'est avéré que les bonbons n'ont pas d'effet direct sur le développement de la maladie.

L'influence dans ce cas est indirecte: l'abus de bonbons entraîne un excès de poids et, à son tour, le diabète.

Troubles d'un mode de vie sain - la cause du diabète

Ayant compris quels facteurs influencent le développement de la maladie, il est facile de comprendre comment on peut devenir diabétique, c'est-à-dire Comment gagner du diabète. Vous n'avez pas besoin de surveiller le courant pour cela. Il vaut mieux manger plus nocif, rôti et sucré.

Avec un tel régime (ou plutôt son manque), le poids est gagné très rapidement. Mais vous pouvez accélérer le processus à l’aide de l’activité physique - il faut le minimiser. Comme le mouvement stimule le travail des muscles et améliore l’absorption du glucose par les cellules du corps, il ne fera qu’entraver l’augmentation du taux de sucre.

Ne prenez pas le contrôle du poids - plus il y a de graisse dans le corps, plus vous risquez de remplir les rangs des diabétiques. De plus, s'il y a déjà un excès de poids important, alors «accepter vous-même comme vous êtes» est un excellent moyen de savoir comment vous pouvez contracter le diabète. Cela s'explique simplement: non seulement la maladie elle-même peut être la cause de l'apparition de la couche graisseuse, mais l'accumulation peut aussi provoquer le développement du diabète.

Il existe un risque élevé de contracter la maladie chez ceux dont la famille souffre de la même maladie. S'il existe une prédisposition héréditaire, une attitude d'inattention à l'égard de sa propre santé peut entraîner le développement du diabète dans un laps de temps assez court.

En outre, pour devenir diabétique, vous n'avez pas besoin d'apprendre à faire face au stress. Les perturbations en elles-mêmes n'affectent le développement de la maladie qu'indirectement, mais dans certains cas, elles peuvent devenir le déclencheur à partir duquel des problèmes de santé commencent à se développer.

Comment ne pas devenir diabétique?

Connaissant les causes du diabète et le mode de vie le plus probable à l'apparition de la maladie, il devient clair comment ne pas tomber malade avec le diabète. Pour ce faire, il vous suffit de minimiser l'effet des facteurs nuisibles sur l'état du corps.

Le moyen le plus efficace, qui devrait être utilisé pour ne pas avoir le diabète, est simple et banal, c'est le mode de vie approprié.

Il y a quelques décennies, la maladie du diabète sucré était caractéristique des personnes âgées. Les personnes modernes sont plus susceptibles d'abuser des aliments nocifs, de sorte que le diabète se manifeste chez les jeunes et parfois chez les adolescents. Pour éviter les problèmes de poids, les médecins recommandent de déterminer votre IMC et de vous assurer qu'il ne dépasse pas la norme.

La «nocivité» familière (frite, sucrée, farine) peut vous aider à apprendre à contracter le diabète. Les aliments malsains nuisent au fonctionnement normal du pancréas et, avec une utilisation prolongée, une personne tombe automatiquement dans un groupe à risque. Par conséquent, afin d'éviter les problèmes liés au travail du pancréas, il est nécessaire d'exclure tous les aliments nocifs et de les remplacer par des fruits et des légumes frais.

Vous devez boire de l'eau. Dans ce cas, le mot "eau" ne désigne pas les liquides (thés, café, bouillons et bouillons), à savoir l'eau potable pure. Le taux recommandé est de 30 ml par 1 kg de poids. Si l'eau est trop élevée pour commencer, il est nécessaire de réduire le volume et boire autant qu'il semble nécessaire - une forte augmentation du volume de liquide que vous buvez donnera un lourd fardeau sur les reins, ce qui a eu un impact négatif sur leur travail. La quantité d'eau bue est recommandée pour augmenter progressivement jusqu'à un taux individuel.

La suralimentation ne présente aucun avantage pour le corps. Au contraire, c'est souvent la cause du diabète non insulino-dépendant. Par conséquent, vous devez vous concentrer sur la sensation de faim, mais pas sur l'appétit.

Le tabagisme et l'alcool augmentent la probabilité de développer un diabète. Cependant, ceux qui ne sont pas soumis à ces habitudes, la probabilité de diabète est beaucoup plus faible.

S'il y a une prédisposition héréditaire, alors il est clair comment obtenir un diabète. Bien sûr, les gènes ne sont pas résolus par tout le monde, mais il ne faut pas perdre le contrôle de la vie.

Pour une maladie héréditaire ne se manifeste pas aussi longtemps que possible - et il est préférable si jamais - ne sera pas inutile de deux fois par an pour passer un examen complet, à temps pour révéler la progression de la maladie. S'il y a des problèmes avec le cœur et les vaisseaux sanguins, ou un taux de cholestérol élevé, il est également utile de subir des examens chaque année.

Donc, pour que le diabète ne vous dérange pas:

  • garder le poids du corps sous contrôle;
  • manger pleinement et diversement;
  • observer l'équilibre eau-sel du corps;
  • éviter de trop manger;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • Se soumettre régulièrement à un examen médical s'il existe des conditions préalables au développement de la maladie.

La mise en œuvre de ces recommandations évitera le développement de la maladie.

Comment guérir le diabète?

Si des symptômes de diabète sucré sont déjà présents, des mesures urgentes doivent être prises. Il faut dire que l'efficacité du traitement dépend du type de maladie.

Le diabète sucré de type I est incurable, car les processus pathologiques se produisant dans le corps sont irréversibles. Dans ce cas, la seule possibilité est de maintenir le niveau de sucre normalement. Ce type de maladie est également appelé insulino-dépendant, car pour contrôler le taux de sucre, le patient est obligé de faire constamment des injections d'insuline. Les patients atteints de diabète sucré insulino-dépendant doivent changer radicalement le type d'aliment et abandonner complètement un certain nombre de produits qui provoquent une forte augmentation de la glycémie. Pour le traitement, les patients reçoivent tout ce dont ils ont besoin: des médicaments, un glucomètre électrochimique, des bandelettes de test, etc.

Le diabète sucré de type II est indépendant de l'insuline. Dans ce cas, le patient n'a pas besoin d'injections d'hormones, car son niveau est normal ou élevé. Le problème est que, pour une raison quelconque, les cellules de tissus perdent la capacité de « percevoir » l'insuline, t. E. développer un syndrome de résistance à l'insuline.

Lors des premiers signes de la maladie, il est urgent de commencer le traitement, car le diabète entraîne la défaite de petits vaisseaux sanguins. En raison du niveau élevé de sucre, le processus de cicatrisation normal est rompu - les plaies ne disparaissent pas longtemps, souvent - elles commencent à s’altérer. Dans les cas négligés, même une petite égratignure peut avoir de graves conséquences: la gangrène peut commencer, ce qui entraînera une amputation.

Le diabète non insulino-dépendant peut être pris sous contrôle, mais il est impossible de guérir complètement cette maladie. Pour contrôler la maladie, il est nécessaire de respecter le schéma thérapeutique, le régime alimentaire et le programme d’exercices recommandés. Ce n’est que dans de telles conditions que le patient pourra mener une vie normale.

La prévention du diabète est décrite dans la vidéo de cet article.

Comment obtenir un diabète sucré

Directeur de "l'Institut du diabète": "Jetez le lecteur et les bandelettes de test. Plus de Metformine, Diabeton, Siofor, Glukofazh et Yanuvia! Traitez-le avec ceci. "

Comment se produit le métabolisme du glucose

Le glucose est la base de l'approvisionnement énergétique du corps. Les aliments et les boissons contiennent différents glucides, simples et complexes:

Dans le processus de digestion sous l'action d'enzymes du tractus gastro-intestinal, tous les glucides sont divisés en glucose, puis absorbés dans le sang. Lorsque le taux de glucose atteint un seuil de 5,5 mmol / litre, un signal pénètre dans les cellules du pancréas. Ces cellules s'appellent les îlots de Langerhans, elles effectuent la synthèse de l'insuline.

Les récepteurs de l'insuline se trouvent dans pratiquement tous les tissus et organes, à l'exception du cerveau.

L'insuline est responsable du maintien de la glycémie de 3,3 à 5,5 mmol / litre.

Après avoir mangé, le taux de glucose dans le sang augmente. L'insuline favorise le dépôt de glucose en excès dans les tissus du foie et dans les muscles sous forme de glycogène. Pour quoi De tels stocks de glucose sont créés dans le corps afin d'assurer un métabolisme énergétique normal lorsque le taux sanguin est abaissé.

Ce processus est également régulé par l'insuline. Avec une diminution de la glycémie inférieure à 3,3 mmol / litre, l'insuline glycogène commence à sortir du dépôt.

Types et causes de la maladie

Si le pancréas ne produit pas d'insuline ou si les cellules deviennent insensibles à cette hormone, le diabète sucré se développe. Ce nom était dû à un taux élevé de sucre dans le sang et l’urine.

Il existe plusieurs types de diabète:

  • diabète insulino-dépendant de type I;
  • diabète de type II, indépendant de l'insuline;
  • le diabète des femmes enceintes;
  • diabète secondaire, se développe à la suite de maladies endocriniennes, troubles de l'alimentation, prendre des médicaments.

Diabète de type 1

Le diabète de type I se développe si la plupart ou la totalité des îlots pancréatiques ne produisent pas d'insuline. Cette pathologie peut être congénitale ou se développer à la suite des maladies transférées:

  • oreillons (oreillons);
  • varicelle;
  • rougeole rubéole;
  • hépatite.

Ces maladies sont d'origine virale. Dans ces cas, le diabète ne résulte pas des effets directs des virus sur le pancréas, mais du processus auto-immun. C'est à dire les îlots de Langerhans meurent sous l'influence de complexes immuns, qui peuvent survenir en réponse à une agression virale.

La maladie commence principalement dans l'enfance ou l'adolescence.

Diabète de type 2

Le diabète de type II, ou non insulinodépendant, se développe en raison de la résistance à l'insuline des cellules à l'insuline. Dans ce cas, la fonction hormonale du pancréas ne peut pas souffrir. L'hormone est produite, mais il n'y a pas de récepteur. Soit les récepteurs existent et se lient à l'insuline, mais il n'y a pas de diminution du sucre dans le sang. Cette condition est appelée résistance à l'insuline.

La maladie se développe après 40 ans sur le fond d'autres troubles métaboliques. La plupart des personnes atteintes de diabète de type II sont en surpoids et ont une pression artérielle élevée.

La consommation d'un grand nombre d'aliments sucrés augmente en partie le risque de développer un diabète. Sweet favorise la formation de poids excessif et provoque également le développement de troubles métaboliques.

Diabète des femmes enceintes

La maternité liée au diabète est une forme transitoire ou transitoire de la maladie. Les troubles du métabolisme du glucose dans ce cas sont temporaires et disparaissent d'eux-mêmes après la fin de la grossesse.

Cependant, une telle caractéristique du système endocrinien pendant la période de gestation signifie qu’avec le développement ultérieur de troubles métaboliques, il existe un risque de développer un diabète de type II. Par conséquent, si une telle pathologie se développe pendant la grossesse, après l'accouchement et pour le reste de sa vie, il est recommandé qu'une femme choisisse soigneusement un régime alimentaire pour réduire le risque d'obésité. Tout d'abord, vous devrez limiter la consommation de bonbon.

Diabète Secondaire

Le diabète secondaire se développe après un certain nombre de maladies et de manipulations:

  • inflammation chronique du pancréas;
  • maladies endocriniennes: tumeurs surrénaliennes et hypophysaires;
  • utilisation de certains médicaments qui inhibent la synthèse de l'insuline. Par exemple, de fortes doses d'œstrogène ou de glucocorticoïdes ou de médicaments psychotropes.

Séparés de ces conditions, une violation de la synthèse ou de la sensibilité des cellules à l'insuline peut se développer dans un contexte de modification du régime alimentaire. Au cours des dernières années, le terme diabète MODY a émergé, ou un type de diabète mature chez les jeunes. Cette condition provoque de graves troubles de l'alimentation, à savoir - l'enthousiasme pour la restauration rapide et les aliments à haute teneur en acides gras trans. Le développement de la résistance à l'insuline est également favorisé par l'utilisation de boissons sucrées telles que le Coca-Cola. Ces boissons contiennent une énorme quantité de sucre caché, environ 20 cuillères à café par 200 ml.

Symptômes du diabète insulino-dépendant

Le diabète insulino-dépendant se développe à un jeune âge, souvent ses signes sont exprimés dès la petite enfance. Pour une maladie de ce type est caractéristique:

  • Soif constante et mictions fréquentes. La soif provoque une augmentation de la teneur en sucre dans le sang, ceci étant dû à une augmentation de l'osmolarité du plasma. L'augmentation de la quantité d'urine est proportionnelle au liquide à boire.
  • Appétit accru, faim constante. Les personnes qui souffrent de ce type de maladie se caractérisent par un corps asthénique - un poids corporel réduit, malgré la consommation constante de nourriture. La sensation de saturation complète ne vient pas du fait que les cellules du corps ne reçoivent pas le glucose en quantité suffisante. Le cerveau envoie constamment des signaux sur le besoin de manger.
  • Faiblesse constante, fatigue rapide.
  • Démangeaisons cutanées, associées à une augmentation des produits de la dégradation du glucose dans le sang. L'accumulation de corps cétoniques entraîne une irritation permanente des récepteurs cutanés.
  • Cicatrisation lente des plaies et des égratignures, ainsi qu'un long flux de maladies infectieuses par rapport à une personne en bonne santé. Cela est dû à un état d'immunité réduit. Souvent, ces patients souffrent de furonculose chronique de la peau du visage et du corps.

Au fur et à mesure que la maladie se développe, des symptômes de dysfonctionnement de plusieurs organes sont ajoutés. Ils sont associés à une angiopathie diabétique et à une neuropathie. Les troubles métaboliques dans le diabète sucré entraînent avec le temps des lésions des parois vasculaires et une altération de l'apport sanguin aux nerfs. Cela se manifeste par la défaite de nombreux organes:

  • L'angiopathie de la rétine se caractérise par une déficience visuelle. Au stade initial du patient, il faut déranger le clignotement des "mouches" devant les yeux. À l'avenir, des dommages persistants à la rétine se développeront. Peut progresser pour compléter la cécité.
  • L'engourdissement et la froideur des extrémités sont associés à une violation de l'approvisionnement en sang et de l'innervation. Aux derniers stades de la maladie, une gangrène des extrémités peut se développer et une opération d'amputation est nécessaire.
  • Les troubles cardiaques sont également associés à la défaite des parois vasculaires. Développer une ischémie du myocarde, pouvant mener à une crise cardiaque.

Les lésions vasculaires diabétiques affectent tous les organes. Les troubles de l'apport sanguin et de l'innervation entraînent la perte de cheveux et la fragilité des ongles, une inflammation des tissus rénaux, une diminution du désir sexuel, des signes d'insuffisance hépatique et bien d'autres.

Ce type de diabète a une évolution très défavorable. Les patients ont besoin d'un maintien constant des taux d'insuline dans le sang. Une forte diminution du taux de sucre et une augmentation de l'acétone dans le sang peuvent déclencher l'apparition d'un coma diabétique. Au fil du temps, ces personnes deviennent handicapées.

Symptômes du diabète non insulino-dépendant

Une forme de maladie indépendante de l'insuline se développe à l'âge adulte, le plus souvent après 40 ans. Pour cette forme de maladie, les manifestations de défaillance multiviscérale sont moins prononcées. Les lésions des organes diabétiques sont extrêmement rares, à condition que la maladie ne soit pas traitée correctement depuis de nombreuses années.

Les diabétiques de type II sont en surpoids. Aux premiers stades de la maladie, il est possible de normaliser le taux d'insuline et de sucre dans le sang uniquement en réduisant le poids. Si l'élimination de l'excès de graisse n'entraîne pas l'effet désiré, le traitement est ajouté à des médicaments réduisant le sucre. Une introduction supplémentaire d'insuline avec cette forme de la maladie est nécessaire dans de très rares cas.

Symptômes du diabète gestationnel

Le diabète gestationnel peut être suspecté avec une forte augmentation du poids corporel pendant la grossesse, la soif et une augmentation de la miction. Les symptômes de cette forme de maladie sont facilement corrigés par une alimentation équilibrée. Mais même sans restrictions particulières, la maladie disparaît d'elle-même après la naissance de l'enfant.

Le diabète MODY peut être suspecté chez les adolescents et les jeunes qui ont une dépendance à la restauration rapide à la suite de plaintes:

  • des épisodes périodiques de faiblesse, non liés au stress physique ou mental;
  • déficience visuelle spontanée - turbidité et clignotement des "mouches" devant les yeux;
  • attaques de maux de tête.

Ces symptômes se confondent facilement avec les manifestations de la dystonie végétative, qui se manifeste chez de nombreux adolescents pendant la période de la puberté active. Cependant, si un enfant perturbe systématiquement un régime alimentaire, ces signes devraient devenir un signal pour l’étude de la glycémie.

Prévention de la maladie

Les maladies dans certains cas peuvent être évitées si vous contrôlez la quantité et la qualité des aliments que vous mangez. Après 40 ans, il est nécessaire de subir un examen prophylactique - la détermination du taux de glucose à jeun et après une charge. Ceci s'applique au diabète de type II et à la variante MODY. La prévention de la forme insulino-dépendante est réalisée pendant le traitement des maladies virales.

À quelles violations sont attribués le groupe de handicap. Quel groupe puis-je obtenir

Malgré le fait que le diabète sucré ne soit pas traité, cela ne constitue pas une base pour l'enregistrement du handicap. Tout dépend de la difficulté de la maladie - quels troubles du corps accompagne-t-elle. En même temps, il n’ya pas de différence entre le type de maladie du sucre et le premier ou le second.

L'invalidité par la loi peut être appropriée à tout patient, s'il ne peut pas aller travailler, pour subvenir à ses besoins. Dans certains cas, le patient perd complètement sa capacité juridique et ne peut se passer d’aide extérieure. Ici, la question du handicap n'est pas du tout discutée.

Malheureusement, les enfants dès leur plus jeune âge souffrent également de diabète sucré, souvent insulino-dépendant. Dans de tels cas, l'enfant reçoit le statut de enfance handicapée sans la nomination d'un groupe particulier. Considérez tout dans l'ordre.

Les médecins ont accepté quatre degrés de troubles fonctionnels dans le corps du patient:

  • 1 degré - des désordres fonctionnels insignifiants mais stables dans le corps du patient, liés aux traumatismes, aux maladies, aux défauts mineurs compris entre 10 et 30%.
  • 2 degré - Des violations modérément stables par des indicateurs analogiques de 40 à 60%, respectivement.
  • 3 degré - des troubles fonctionnels exprimés de manière persistante dans les mêmes paramètres, de 70 à 80%, respectivement.
  • 4 degré - des altérations fonctionnelles stables et significativement marquées par des indicateurs similaires de 90 à 100%, respectivement.

La base pour la délivrance d'un certificat d'invalidité Le patient est considéré comme une complication dans le corps, à commencer par le deuxième degré. Un patient qui a altéré les fonctions du corps, entraînant une restriction d'activité dans la vie, peut prétendre deuxième ou troisième groupe handicap.

Les patients chez lesquels des troubles fonctionnels du corps sont associés à une invalidité complète et à la nécessité de soins externes pour le diabétique sont appropriés premier groupe handicap.

De cette manière, handicap du groupe 1 recevoir des patients souffrant d'une "maladie sucrée", qui se produit avec des complications et des conséquences particulières. Certains indicateurs médicaux, sur lequel le patient peut compter lors de la soumission de documents pour invalidité:

  • Rétinopathie diabétique, lorsque le patient est aveugle aux deux yeux.
  • Neuropathie diabétique, lorsque la capacité motrice du patient est altérée, la coordination des mouvements, la paralysie se produit.
  • Cardiomyopathie diabétique - maladies du système cardiovasculaire.
  • Encéphalopathie diabétique, Lorsque le patient est perturbé par le psychisme, la démence se produit.
  • Coma fréquent chez un patient en relation avec l'introduction intempestive de l'insuline.
  • Néphropathie diabétique - c'est la dernière étape de l'insuffisance rénale, les reins perdent complètement leurs fonctions.

Avec de tels indicateurs, le patient devient socialement non adaptatif. Ces patients ne peuvent pas se soigner eux-mêmes, cesser de communiquer, ne bougent pas sans aide, parfois ils se déconnectent complètement du monde, c'est-à-dire que la démence se produit.

Invalidité de 2 groupes donner aux patients atteints d'une maladie du sucre avec les mêmes troubles graves, mais moins prononcés:

  • La cécité patient, mais exprimé moins.
  • Après une greffe de rein, le patient est constamment en dialyse, c'est-à-dire sur un nettoyage artificiel permanent du corps.
  • Neuropathie diabétique de type 2 - la coordination du patient est altérée, il existe une parésie, mais le patient peut bouger de manière indépendante.
  • Encéphalopathie diabétique dans la même mesure.

Les patients présentant de tels indicateurs ont des limitations des fonctions vitales, mais ils n'ont pas besoin d'une aide extérieure.

Handicap du troisième groupe peut être prescrit pour les mêmes maladies qui ont un processus lent. En règle générale, ce sont des patients dont la maladie est attribuée au premier degré par critères médicaux. Les diabétiques sont pleinement capables, mais pour certains paramètres, le patient est contre-indiqué dans le travail de la profession.

Les jeunes insistent souvent sur un troisième groupe avec la possibilité de se recycler. Les patients sont autorisés à travailler mentalement et facilement.

Ainsi, lorsqu'un handicap est prescrit, les diabétiques du premier et du second type ne sont pas divisés. Tout dépend des maladies concomitantes, à quel point elles sont difficiles. Les degrés et les critères pour les deux types sont les mêmes.

Dans quelles circonstances les enfants sont-ils handicapés?

Les enfants atteints de diabète dès la naissance et après avoir atteint l'âge de dix-huit ans reçoivent handicap automatiquement Cependant, le groupe n'est pas affecté. Un enfant ou un jeune est considéré enfance handicapée.

Pour obtenir la conclusion pertinente, les documents suivants doivent être soumis:

  1. Demande de délivrance d'un certificat d'invalidité du patient ou de ses parents.
  2. Direction d'un établissement médical sur le lieu de résidence où le patient est enregistré pour une maladie du sucre.
  3. Carte d'identité selon l'âge du patient: passeport ou certificat de naissance.
  4. Carte médicale et applications associées: images, informations, extraits.
  5. Si le patient étudie ou travaille, soumettez un document sur l'éducation ou un dossier de travail.
  6. Caractéristiques d'un lieu de travail ou d'étude.
  7. Si vous repassez l'enquête, présentez les données sur l'examen précédent et une attestation de l'invalidité reçue.

Comment avoir un handicap dans le diabète

Si le diabète se produit avec des complications graves pour le patient, il a le droit de demander à Expertise médico-sanitaire (ITU) pour la nomination d'un handicap. C'est un processus assez long et vous devez le faire étape par étape.

Au début, il est nécessaire de consulter un thérapeute qui vous surveille pour la délivrance d'un certificat approprié.

Il y a des moments où un médecin refuse de le faire. Il n'a pas de tels droits!

Le thérapeute délivre d'abord une référence pour un examen médical. Vous serez examiné par des spécialistes tels que ophtalmologiste, cardiologue, endocrinologue, gynécologue, néphrologue, urologue. Chacun d'eux donne son avis sur votre état de santé en ce moment selon votre profil. Une condition obligatoire est la délivrance de tests généraux d'urine et de sang, ainsi que de sang pour le sucre.

Ensuite, vous serez dirigé vers les ultrasons des reins, du cœur, des vaisseaux, de la glande thyroïde.

Selon la difficulté de la maladie, il se peut que l'on vous propose d'aller à l'hôpital pendant un certain temps sous la supervision de spécialistes.

Après l'examen, en recueillant tous les résultats et conclusions, le thérapeute remplit direction selon formulaire 088 /y-06, avec lequel vous allez à l'UIT. Sur la base de ce document, l'UIT vous désignera une date pour l'examen de votre maladie. Les experts, à l'heure convenue, étudient les documents et décident de vous accorder un handicap à un groupe donné ou de refuser de le faire.

En cas de refus du médecin traitant de donner des instructions à la commission, vous avez le droit de vous adresser à l'UIT de manière indépendante.

En plus de la direction de l'examen, des documents supplémentaires devraient être soumis à l'UIT:

  • une déclaration du patient pour l'examen à des fins d'invalidité;
  • le passeport
  • une copie certifiée conforme de la fiche de travail, si le patient travaille actuellement;
  • documents sur l'éducation, si le patient en a;
  • documents de l'établissement médical dans lequel le patient est enregistré sur la base de la maladie, confirmant l'état du patient pour le moment.

Si la commission prend une décision positive, vous recevez un certificat sur la base duquel vous recevrez une attestation de personne handicapée d’un certain groupe. Le service social bénéficiera d'une maintenance mensuelle.

Les patients ayant reçu le premier groupe de handicaps, réexamen non requis Les patients qui étaient sur le deuxième et troisième groupe d'invalidité sont réexaminés après un certain temps, et un deuxième examen est effectué, malgré le fait que diabète sucré - une maladie incurable.

Lors de la réinscription à l'UIT, en plus des documents susmentionnés, il est nécessaire de soumettre à la commission:

DPI Est Programme de réadaptation individuelle désactivé. C'est un document qui confirme qu'un ensemble de mesures ont été prises pour éliminer les complications de la maladie, c'est-à-dire que des mesures médicales, psychologiques, pédagogiques et sociales ont été mises en place. Le programme Il est conçu pour que la personne handicapée "se remette sur pied". L'objectif principal de la réhabilitation - indépendance et adaptation sociale du patient.

Si vous la délivre commission d'experts un certificat de refus de nommer un groupe d'invalidité et vous êtes en désaccord, vous devriez consulter une autorité supérieure - la principale UIT Bureau. S'il y a problème est résolu en votre faveur, ne hésitez pas à communiquer avec le tribunal. Comme le montre la pratique, le problème est résolu rapidement en dernière instance.

Diabète et caractéristiques d'une maladie insidieuse

Comme on le sait, le pancréas produit une hormone spéciale appelée insuline. Cette substance contrôle le taux de glucose dans le sang, qui ne dépasse pas 5,5 mmol. Mais tout cela peut être dit à propos d'une personne en bonne santé.

Lorsqu'il y a diabète sucré, le fer ne peut pas produire de l'insuline en quantité suffisante, car une personne est constamment confrontée à une glycémie élevée.

IMPORTANT: De nombreuses personnes atteintes de diabète tombent immédiatement dans la dépression, ne sachant pas quoi faire. À ces moments, il est important de vous calmer et de décider de vous battre pour votre santé. Cette maladie, même si elle est dangereuse et désagréable, mais peut être contrôlée, alors ne paniquez pas et faites des conclusions hâtives. Adresse à l'endocrinologue professionnel qui vous aidera ou vous aidera à faire face à un problème.

Comment attraper le diabète?

Il convient de noter immédiatement que les médecins ne connaissent toujours pas la cause exacte de la maladie. Cependant, certains facteurs (dans ce cas - chez les femmes) contribuent au développement du diabète. Juste au sujet de ces facteurs sera discuté plus tard dans l'article. Ces informations utiles doivent être connues de tous afin de répondre rapidement à tout changement dans votre système endocrinien.

  1. Prédisposition chez les enfants

Le diabète sucré n'est pas une infection, il n'est donc pas transmis d'une personne à une autre ni transmis par héritage. Dans le même temps, la maladie est étroitement liée à la prédisposition. Si les deux parents d'un enfant souffrent de diabète, la probabilité d'avoir un bébé atteint de cette maladie augmente considérablement.

Même si un enfant ne développe pas le diabète pendant son enfance, le risque de développer une maladie durera toute la vie. Après 40 ans, les chances de développer un diabète sucré de type 2, en particulier si une personne souffre d'un excès de poids, consomment des aliments gras, entraînent un mode de vie incorrect.

Certains problèmes liés à la santé des femmes peuvent également entraîner le développement du diabète. Ces questions devraient inclure des ovaires polykystiques, diverses maladies tumorales pendant la grossesse, le cytomégalovirus, la grippe, etc. Susceptibles d'obtenir diabète de type 1 augmente plusieurs fois, étant donné que toutes les maladies ci-dessus et la pathologie affectent négativement le pancréas et l'ensemble du système immunitaire.

Ce n'est un secret pour personne que le stress affecte le système nerveux d'une personne, mais pas toutes les caractéristiques de ce phénomène. Le stress à long terme peut également provoquer l'apparition du diabète. Cela est particulièrement vrai pour les jeunes enfants qui vivent une grande peur et les personnes matures qui vivent constamment des situations stressantes au travail, dans la famille, etc.

  1. Abus d'alcool, tabagisme, activité physique intense

S'il sera apprécié par tous avec l'alcool et le tabac, car il est des substances toxiques qui empoisonnent le corps et perturbent les processus métaboliques, pourquoi l'exercice peut causer des maladies du système endocrinien? Le fait est que le corps des pneus de charge excessive, ne donnent pas de fonctionner normalement, à cause de ce métabolisme perturbé, le pancréas commence à travailler à moins de pleine force.

Comment puis-je contracter le diabète pendant la grossesse?

Le diabète gestationnel sucré - un type particulier de maladie endocrinienne, qui se caractérise par des taux élevés de sucre dans le sang pendant la grossesse, mais après le diabète de livraison passe, et le pancréas continue à fonctionner comme avant.

Pendant la grossesse, il existe les facteurs de risque suivants:

  • l'excès de poids causé par la suralimentation et la consommation de mauvais aliments;
  • si vous avez déjà reçu un diagnostic de diabète lors d'une grossesse précédente;
  • Si vos proches parents ont souffert de cette maladie;
  • pathologie des ovaires polykystiques.

IMPORTANT: Pour éviter le diabète et l'hyperglycémie pendant la grossesse, il est nécessaire d'observer régulièrement un endocrinologue-gynécologue expérimenté. Il convient de rappeler que le sucre élevé est un phénomène dangereux pour vous et votre futur enfant. Une aide médicale rapide vous permettra de survivre à cette période et de donner naissance à un enfant en parfaite santé. Peut-être que l'insuline, un régime spécial, l'exercice sera prescrit. Tout dépendra de votre santé et des caractéristiques de votre corps.

Questions populaires sur le diabète

Cette section abordera les questions les plus fréquemment posées sur le traitement d'une maladie telle que le diabète sucré.

Puis-je avoir le diabète de mon mari, de ma femme, de mes parents, de mes enfants et de mes proches parents? Réponse: non, le diabète n’est pas une maladie infectieuse.

Est-ce que je peux attraper le diabète après le cud? Réponse: Une consommation trop fréquente de chewing-gum sucré peut mener à la maladie, mais cela ne signifie pas que c'est le chewing-gum qui cause le diabète. Si vous êtes prédisposé à une maladie, il vaut la peine de renoncer à bon nombre des sucreries que vous consommez.

Que faire si le médecin diagnostique: diabète de type 1? La réponse: tout d'abord, vous devriez vous calmer, car ce n'est pas la fin de la vie - les gens vivent bien avec cette maladie pendant de nombreuses années, alors vous pouvez prendre soin de vous. L'essentiel est de trouver un bon spécialiste qui vous aidera à poser un diagnostic précis, à passer les examens nécessaires et à commencer le traitement approprié.

En attendant, le diabète de type II (et c'est la majorité qui est affectée) peut être évité si l'on se comporte correctement. Et inversement, aucun des meilleurs endocrinologues ne peut faire face si le patient ne l’aide pas. Cela a été discuté à la "table ronde" "Commencez la journée avec le bon petit-déjeuner" à la veille de la Journée mondiale du diabète. Et les complications de ce «tueur silencieux» sont les plus graves: crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, cécité, amputations.

« Pour faire face à l'épidémie de diabète ne peut vaincre l'épidémie d'obésité, - affirme le directeur de l'Institut d'endocrinologie pédiatrique Valentine Peterkova - incidence croissante rapidement non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants et les adolescents Mais vous protéger simplement :. nécessité de modifier le régime alimentaire et augmenter l'activité physique.. Et sur la prévention des coûts plusieurs fois moins que le coût du traitement, qui coûte environ 150000. roubles par an et par personne ».

Pourquoi devriez-vous perdre du poids? Il est la graisse accumulée chez les personnes atteintes de diabète de type II conduit à une diminution de la sensibilité des tissus à sa propre insuline et, en conséquence, l'augmentation du taux de glucose sanguin. En fait, tout notre corps « plis », « travail » comme un organe endocrinien puissant, et de travailler à la détérioration de la santé. Donc, se débarrasser de l'excès de poids est vital. « Parmi les patients répartis de nombreux mythes - explique le chef du département d'endocrinologie Centre scientifique, ministère russe de la Santé, MD Alexander Mayorov - Par exemple, un patient arrive et dit que je suis bien, rien à manger, mais je ne peux pas perdre les références de poids pour le teint, l'âge, les troubles hormonaux... On.. réduire effectivement le poids d'une personne, si l'apport calorique limite. travaille ici la loi de conservation de l'énergie ".

Quelques règles simples

1. Pour comprendre si vous êtes en surpoids, vous pouvez calculer l'indice de masse corporelle (IMC) à l'aide d'une formule simple: le poids (kg) est divisé par la taille (mètres) du carré.

IMC = 20-25 - poids dans les limites normales, tout va bien.

25-30 - un petit excès de poids, il vaut mieux se mettre en forme;

30-35 - le stade initial de l'obésité, il est temps de vous prendre au sérieux;

35 et plus - vous avez l'obésité; le risque de diabète est élevé; Il faut être interrogé (en particulier, remettre un sang sur klikozilirovannyj une hémoglobine) et si le diagnostic sera confirmé, être traité.

2. Il est important de savoir que 1 g de protéines et de glucides - 4 kcal, 1 g de matières grasses - 9 kcal et 1 ml d'alcool - 7 kcal.

Par conséquent, il est nécessaire de limiter les aliments riches en calories (viandes grasses, des saucisses, du beurre, des produits laitiers à la crème et de graisses végétales) et les hydrates de carbone « rapide » (sucre, miel, confiture).

Aliments en protéines et en glucides (glucides "lents") - il est recommandé de réduire la portion habituelle deux fois, c'est-à-dire d'agir selon le principe de la "moitié de la plaque". La "vacuité" qui en résulte est remplie de nourriture à faible teneur en calories - des herbes et des légumes.

3. La quantité exacte de calories n'est pas nécessaire: il est important de veiller uniquement à ce que la teneur calorique quotidienne diminue, mais pas moins de 1200 kcal pour les femmes et 1500 kcal pour les hommes.

4. Vous ne pouvez pas mourir de faim. Le poids est soulagé lentement. Optimum - pas plus de 0,5 kg par semaine.

"La perte de poids est un processus individuel", explique Alexander Mayorov: "Si le poids ne diminue pas, le patient ne suit pas correctement les instructions du médecin et le régime doit être ajusté."

Peut-être en Russie, il y aura une loi sur la protection médicale et sociale des citoyens atteints de diabète. Le Conseil d'experts sur la santé du Conseil de la fédération a suggéré d'inclure des indicateurs caractérisant la situation du diabète dans les indicateurs de qualité pour évaluer la performance des responsables de la santé et des gouverneurs. Mesures spécifiques: inclure dans le programme d'examen clinique des méthodes supplémentaires de diagnostic du diabète et fournir à tous les enfants malades nécessitant des injections des pompes à insuline.

Six mythes sur la nutrition "antidiabétiques"

1. Pain, pâtes et pommes de terre interdits.

Mauvais Il est impossible d'exclure les glucides, mais nous devons tenir compte du fait que le sucre, le miel, les jus sucrés et les sodas augmentent immédiatement et considérablement le taux de glucose. Une façon de manger est fractionnaire, c'est-à-dire souvent et graduellement.

2. Le sarrasin et le pain noir sont utiles et le pain blanc est nocif.

Mauvais Il n'y a pratiquement pas de différences dans la teneur en calories de ces produits. Tous devraient être dans le régime, sans fanatisme.

3. Le beurre n'est pas autorisé, mais l'huile végétale est autorisée.

L'huile végétale est trois fois plus calorique que la crème et devrait également être limitée (y compris l'huile d'olive «diététique»).

4. Les produits diabétiques ne causeront aucun dommage.

Dans les biscuits spéciaux «diabétiques», les gaufrettes, les sucreries ajoutent du fructose, du xylitol, du sorbitol, dont la teneur en calories est légèrement inférieure à celle du sucre. Donc, il n'y a pas de point dans ces produits.

5. L’alcool est absolument contre-indiqué.

Ce n'est pas comme ça. Les médecins interdisent de boire avec une pancréatite, une neuropathie, une hypertriglycéridémie. Pour d'autres, la recommandation est de ne pas boire plus d'un cond. unités par jour pour les femmes et 2 conv. unités pour les hommes. 1 cu Est-ce que 15 g d'éthanol pur (alcool). Cela représente environ 40 grammes de spiritueux, soit 140 grammes de vin sec ou 300 g de bière. Dans le même temps, la bière la moins nutritive est la bière (il y a moins d'alcool) et son effet néfaste sur la figure consiste en une collation abondante et une quantité excessive.

6. Si vous buvez des médicaments hypoglycémiques, le régime ne peut pas être respecté.

C'est fondamentalement faux. Les médicaments aident à contrôler la glycémie. Mais les médecins sont unanimes: une bonne nutrition est une condition essentielle à la réussite du traitement. Dans certains cas, des patients diabétiques de type II se voient prescrire de l'insuline de la même manière qu'avec le diabète. Cela ne doit pas être craint. Si l'utilisation de pilules pour faire face à l'apparition de la maladie échoue, l'insuline est le seul moyen d'aider ces patients. Si, bien sûr, il est correctement appliqué et observe à nouveau les règles de l'alimentation.

Comment se développe le diabète?

Il existe deux types de diabète. Dans le premier cas, le diabète est appelé insulino-dépendant, dans la seconde, non insulino-dépendant.

Pour comprendre comment ne pas contracter le diabète, vous devez d'abord répondre à la question suivante: qu'est-ce que l'insuline et pourquoi est-ce si important?

C'est une hormone produite par le pancréas humain, ses cellules endocrines. Sans elle, le métabolisme dans le corps est impossible. C'était L'insuline aide à réduire la glycémie (le même sucre dans le sang, pour lequel nous donnons l'analyse).

Le glucose est une source d'énergie importante, nous le tirons des aliments. Normalement, l'insuline élimine le glucose de la circulation sanguine et fournit aux cellules du foie, aux muscles et à d'autres endroits, l'énergie nécessaire. Lorsque ce processus est rompu, il y a alors du diabète - la glycémie augmente.

Passez brièvement en revue les principaux signes de l’un et de l’autre pour savoir quoi craindre et comment ne pas tomber malade.

Diabète de type 1 (insulino-dépendant)

Avec le diabète de type 1, le corps ne peut pas produire de l'insuline en quantité suffisante et doit le recevoir de l'extérieur. La raison de cela - la mort de plus de 90% des cellules endocrines pancréatiques, ce qui peut se produire à la suite de maladies transférées (infectieuses, oncologiques, auto-immunes).

  • prédisposition héréditaire (défectuosité de certains gènes)
  • âge relativement jeune des malades - jusqu'à 30 ans (chez les enfants diagnostiqués avec ce type de diabète)
  • une introduction continue d'insuline est nécessaire.

Diabète de type 2 (non insulino-dépendant)

Dans ce cas, le corps produit suffisamment d'insuline ou même plus que nécessaire. Mais il y a un soi-disant "résistance à l'insuline". Le corps ne réagit pas à sa propre insuline, le taux de sucre dans le sang ne baisse pas, le pancréas commence à travailler pour l'usure.

Les causes peuvent être surpoids, des problèmes avec le système cardiovasculaire, le pancréas (par exemple, la pancréatite), le système endocrinien.

  • l'obésité - plus elle est importante, plus les chances de rejoindre les rangs des diabétiques sont élevées
  • la maladie survient à l'âge de 30 ans et plus la personne est âgée, plus le risque de développer un diabète est grand
  • une absence possible de symptômes - la maladie peut durer des années tranquillement et ne pas causer d'anxiété.

Comment ne pas contracter le diabète si vous présentez l'un des facteurs de risque ci-dessus? À propos de cela plus tard dans l'article.

Comment ne pas avoir le diabète: des habitudes utiles pour la vie

Surveillez votre poids

S'il y a 30 ans de plus, le diabète dans les pays développés était considéré comme un compagnon peu fréquent des personnes âgées, à la suite de "l'épidémie d'obésité" qui a commencé, il est nettement "plus jeune" et largement répandu. Si le vous avez un excès de poids, si le médecin a diagnostiqué une «obésité» (IMC 29 et plus) - c'est déjà une excuse pour prendre votre santé, jusqu'à ce que le diabète vous touche.

Comment ne pas avoir le diabète dans l'obésité? Rien de nouveau n’a été inventé ici (et il est peu probable qu’il soit inventé) - il est nécessaire, pour son propre bien, de commencer bien manger (voir ci-dessous!) et bouger plus.

Ajustez votre régime

Surtout s'il comprend beaucoup d'aliments gras et sucrés, les aliments transformés. Pour ne pas avoir le diabète, le menu quotidien devrait inclure plus de fruits et légumes frais (de 7 à 9 pièces au total par jour).

Il convient de noter que même les fruits et légumes en conserve doivent être évités, car du sel ou du sucre leur est ajouté.

Dans votre assiette devrait apparaître régulièrement légumes verts et orange (chou, brocoli, carottes, citrouille, poivron), légumineuses, grains entiers et céréales (Même les pâtes doivent être recherchées dans la farine de grains entiers!).

Abandonnez les boissons sucrées et sucrées - mieux vaut boire plus eau pure, thé et café sans sucre aussi sont autorisés.

Probablement, nous ne devrions pas rappeler que les frites, bonbons, gâteaux et autres petits pains sont totalement interdits ou (si la santé le permet) sont autorisés à titre exceptionnel et occasionnellement.

Ne pas trop manger

Une autre bombe à retardement dans le cas du diabète - c'est une tendance à la boulimie, c'est-à-dire à trop manger sur les nerfs. De là, c'est une pierre à l'obésité. Le site sympaty.net a expliqué en détail la dangerosité de la boulimie. Apprendre à changer, soulager la tension dans d'autres façons moins caloriques!

Arrêter de fumer

Si vous fumez, peu importe, la question «comment ne pas tomber malade avec le diabète» (ainsi que de nombreuses autres plaies effrayantes) entre dans la catégorie de la rhétorique.

Surveillez votre santé

Une condition préalable si quelqu'un dans votre famille a déjà un diabète de type 2. Prédisposition héréditaire au diabète - C'est l'occasion de vous poser la question "comment ne pas tomber malade", faire une analyse tous les six mois pour la glycémie, les analyses générales de sang et d'urine, subir d'autres tests prescrits par un médecin.

Aussi si vous avez diagnostiqué maladies cardiovasculaires (y compris des sauts de pression réguliers!) ou un taux de cholestérol élevé - malheureusement, vous entrez dans un groupe à risque et vous souffrez de diabète.

Femmes avec l'apparition de la ménopause devrait être particulièrement prudent sur tout ce qui précède.

Si avant leur augmentation du niveau de glucose dans le sang est partiellement protégé l'oestrogène, une hormone féminine, puis avec l'apparition de la ménopause, ils risquent non seulement le diabète, mais aussi l'ostéoporose, l'athérosclérose et d'autres maladies « liées à l'âge ».

Enfin, nous notons - non insulinodépendant Le diabète ne se développe pas soudainement, pas immédiatement. Comment ne pas tomber malade avec le diabète, même s'il y a une prédisposition - la tâche est complètement résoluble, avec une attitude prudente envers soi-même.

-
Auteur - Mama Puma, site www.sympaty.net - Beau et réussi

La copie de cet article est interdite!

Caractéristiques de la maladie

La varicelle est un nom répandu pour la maladie virale aiguë, la varicelle, qui est transmise par les gouttelettes en suspension dans l'air et présente une sensibilité unique - elle est presque de 100%. L’agent responsable de la varicelle est le virus de la famille des Herpesviridae - varicelle-zona. Il est capable de causer deux maladies différentes sur le plan clinique - la varicelle et le zona. Si la première maladie est plus fréquente chez les enfants, alors la seconde souffre de patients adultes.

Comme on le sait, la varicelle se caractérise par une éruption généralisée de rose-olyse et de vésicule qui n'affecte pas la couche germinale de l'épiderme et finit par cicatriser sans laisser de traces. Cependant, si vous n'attendez pas que le séchage se peigne et arrache les croûtes, vous pouvez endommager la couche de germes de la peau. Dans ce cas, la cicatrice atrophique restera sur le site des vésicules pour la vie, donc les médecins recommandent fortement de guérir les morceaux de vent jusqu'à la fin.

Qui risque la varicelle?

Parmi les experts, il est d'avis que si la première fois les manifestations cliniques ne sont pas très marquées (aucune température est maintenue globalement assez satisfaisante, l'éruption n'est pas très fréquent), l'homme avait été malade « pas complètement », et pour la vie, il fait face à la réinfection. Cependant, la confirmation scientifique, ainsi que la réfutation de cette théorie, n’existe pas encore.

Dans la plupart des cas, selon les médecins, le zona est l'activation du virus varicelle-zona, « assoupi » dans le corps des patients-années, et parfois des décennies.

Dans le même temps, il est prouvé qu'une infection répétée par la varicelle est possible dans un certain nombre de cas. Cela se produit très rarement, généralement dans le contexte d'une diminution significative de l'immunité - due à des conditions chroniques, après des maladies graves, pendant le traitement du cancer. Selon certains experts, le risque de réinfection peut également menacer les personnes âgées, les femmes enceintes, les donneurs de sang, ainsi que ceux qui ont subi une perte de sang abondante.

Bien que l'immunité après la varicelle soit considérée à vie, l'agent causal de la maladie peut exister dans le corps humain pendant très longtemps après la maladie. Avec une exacerbation chez l'homme, en règle générale, il n'y a plus de varicelle classique, et le deuxième type de maladie responsable de la varicelle-zona est le "zona". Selon certaines sources, des cas ont été enregistrés chez des personnes non seulement deux fois, mais aussi trois fois tolérées par la varicelle. Comme vous le savez, les patients adultes, contrairement aux enfants, souffrent de la varicelle pas aussi rapidement et facilement. Parfois, il faut au moins un mois pour restaurer le corps. Il est presque impossible de dire à l’avance combien de temps il faudra pour la réhabilitation.

Prévention de la varicelle, vaccination

En 1974, un scientifique japonais Mitiaki Takahashi a créé une souche de vaccin, appelé Oka (en l'honneur de l'enfant, des vésicules varicelleuses dont il était possible d'isoler le virus). Sur la base de cette souche, le premier vaccin contre la varicelle, "Okavax", a été mis au point, ce qui a établi une immunité durable pendant de nombreuses années. Il a été établi à la suite d'une étude menée au Japon pendant 20 ans après la drogue de vaccination « Okavaks » aucun des patients vaccinés n'a pas été malade, qui est formé presque cent pour cent l'immunité. En Russie, le vaccin japonais "Okavaks" est officiellement autorisé depuis 2010.

Depuis 1995, la vaccination contre la varicelle fait désormais partie du calendrier de vaccination aux États-Unis. Les vaccins contre la varicelle sont également inclus dans le calendrier pertinent en Australie et en Autriche, dans plusieurs provinces du Canada.

En Russie, la vaccination contre la varicelle n'est pas encore incluse dans la liste obligatoire.

Causes du diabète sucré

Le diabète sucré est divisé en 2 types: le diabète sucré de type 1 et le diabète sucré de type 2. Ce sont deux maladies complètement différentes, mais dans les premier et deuxième cas, la cause de la maladie est une glycémie élevée.

Sucre (glucose) - une matière nutritive qui nous fournit l'énergie et de l'insuline - une hormone produite par le pancréas qui aide à l'entrée du glucose dans les cellules de notre corps. Nous allons essayer d'expliquer avec un exemple: dans le fonctionnement normal du corps, après un repas, l'insuline aide le glucose entrer dans les cellules de notre corps :. Dans les cellules du cerveau, les cellules nerveuses, les cellules musculaires, etc. Dans le diabète, l'insuline est soit pas produit du tout, ou les cellules, il ne réagit pas, et donc le glucose ne peut pas pénétrer à l'intérieur de la cellule. En conséquence, le niveau sucre dans le sang augmente, et le corps humain est déshydraté, la décomposition des graisses, etc.

Si vous ne contrôlez pas votre glycémie et que vous ne traitez pas le diabète, cela peut conduire une personne à un coma diabétique. Outre le coma, le diabète entraîne également d’autres conséquences négatives: le sucre détruit les vaisseaux sanguins et peut entraîner la cécité, l’insuffisance rénale, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques, ainsi que l’amputation des jambes.

Considérons maintenant spécifiquement les causes du diabète dans les premier et deuxième types.

Les causes du diabète de type 1

Dans le diabète de type 1, l'insuline est réduite ou cesse de produire du pancréas. Fondamentalement, la cause du diabète de type 1 est une prédisposition génétique. Dans ce cas, génétiquement, une personne n'est pas transférée au diabète lui-même, mais une prédisposition à celui-ci.

La raison pour laquelle nous avons découvert est l'hérédité, mais comment la maladie peut-elle se manifester? L'hérédité du diabète peut être dans le corps, mais sous l'influence de bactéries et de virus, d'une intervention chirurgicale, etc. La "menace cachée" peut entrer dans la phase active. Dans ce cas, chez les personnes prédisposées au diabète, les infections virales peuvent provoquer la création d'anticorps qui détruisent les cellules formant l'insuline, entraînant l'apparition de la maladie.

Une personne qui a des antécédents familiaux de diabète tout au long de la vie ne peut jamais devenir diabétique, se contrôler lui-même, un mode de vie sain, une bonne nutrition, l'activité physique, la surveillance par un médecin, etc. Typiquement, le premier type de diabète se manifeste chez les enfants et les adolescents.

En conséquence de la recherche, les médecins sont venus à la conclusion que les causes du diabète hérédité à 5% en fonction du côté de la mère, 10% sur le père, et si les deux parents souffrent de diabète, la probabilité de transmission de la sensibilité au diabète augmente à près de 70%.

Les causes du diabète de type 2

Si, dans le cas du diabète, le premier type d'insuline n'est pas produit par l'organisme, alors dans le cas du diabète du second type d'insuline dans le corps, le glucose ne pénètre pas dans les cellules.

La cause du diabète de type 2 est une diminution de la sensibilité des cellules à l'insuline. La faute de ce processus est la graisse qui produit l'hormone adiponectine, à cause de cela la sensibilité des récepteurs à l'insuline diminue, ce qui conduit au diabète sucré. Il se trouve qu'il y a du glucose, de l'insuline, mais les cellules ne reçoivent pas de glucose. Dans ce cas, une surabondance d'insuline provoque encore plus l'obésité, et une teneur élevée en sucre conduit à la destruction des vaisseaux sanguins dans le corps et, comme nous l'avons dit, il se heurte à la cécité et d'autres effets négatifs mentionnés ci-dessus.

L'obésité est la cause la plus fréquente du diabète de type 2. Avec l'obésité, la graisse enveloppe le pancréas et le foie, ce qui a pour conséquence que les cellules perdent leur sensibilité à l'insuline et ne commencent pas le glucose.

À notre époque, il est très difficile de trouver une personne qui mange bien. Étant donné que nous: abusons de produits nocifs, notre alimentation souffre d’un manque de fibres et de protéines, nous consommons une grande quantité de sucre - tout cela conduit au développement du diabète. La suralimentation se traduit par l’apparition d’un excès de poids et, par conséquent, par l’obésité.

Le mode de vie sédentaire contribue à l’apparition d’un excès de poids et entraîne non seulement l’obésité, mais affecte également négativement le taux de glucose dans le sang. Le manque de mobilité est inhérent aux employés de bureau, aux propriétaires de voitures qui se déplacent uniquement en voiture, aux personnes âgées, etc.

Plus récemment, les médecins ne faisaient pas partie situation stressante, les principales causes du diabète, mais la croissance rapide des personnes qui ont le stress est devenu la cause du diabète, le stress est entré dans la liste des causes principales de diabète de type 2.

Ce qui caractérise, si le diabète prévalait auparavant, prédomine maintenant massivement le diabète de type 2. Selon les statistiques, seulement 17% du nombre total de patients diabétiques présentent le premier type de maladie, alors que l’ensemble du type de maladie touche jusqu’à 83% des patients.

Symptômes du diabète

Symptômes du diabète de type 1

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Chèvre avec diabète sucré

Les complications

Le diabète sucré est une maladie systémique grave caractérisée par une glycémie élevée. En médecine moderne, divers médicaments réducteurs du sucre et des injections d'insuline sont utilisés pour le stabiliser.

Thé du diabète

Alimentation électrique

Contenu

La publicité affirme qu'il existe un thé thérapeutique spécial pour les diabétiques, qui aidera à lutter contre les complications de la maladie, à abaisser la glycémie et à améliorer la santé globale.

Malgré le fait que le diabète nécessite des restrictions alimentaires, la nutrition diététique vous permet de prendre soin de vous avec vos aliments préférés. Ainsi, les semences diabétiques sont également autorisées à manger.