loader

Principal

Les complications

Qu'est-ce que le diabète compensé: les étapes, les niveaux et les caractéristiques du régime

Le diagnostic de "diabète sucré" n'est pas encore un verdict, vous ne devez donc pas paniquer lorsqu'il est détecté.

Se débarrasser de cette maladie, malheureusement, ne fonctionnera pas. Mais pour ajuster votre santé, se rapprocher de la santé d'une personne en bonne santé, c'est tout à fait possible.

régime Sujet prescrit par un médecin, un contrôle permanent du niveau de sucre et passage régulier des procédures thérapeutiques dans les niveaux de glucose sanguin peut être proche de l'optimum, ce qui améliore le bien-être, ce qui donne au patient une chance de vivre une pleine, sans vie gêne douloureuse.

Diabète compensé: qu'est-ce que c'est?

Le diabète compensé est un type de diabète dans lequel le taux de glucose dans le sang est proche de celui d'une personne en bonne santé.

Habituellement, cette affection survient après les mesures thérapeutiques, à la suite d'un régime et d'un entretien au niveau d'activité physique approprié. Dans une telle situation, ils parlent du début de l'indemnisation.

Avec la PPC, le risque de complications est minimisé, de sorte que l'espérance de vie du patient augmente. Avec une bonne compensation, il est possible de réduire les manifestations de la maladie à des indicateurs pratiquement nuls.

Dans des cas cliniques particulièrement difficiles, l'observance du régime et la réalisation d'exercices pour l'apparition de la compensation ne suffisent pas. Dans ce cas, les injections d'insuline sont recommandées pour corriger la condition et la maintenir au niveau optimal.

Étapes de

Il existe trois phases de compensation de la maladie: compensée, sous-compensée, décompensée.

Avec le diabète compensé, il n'y a pas de changement significatif dans le pire pour le patient. Dans ce cas, la teneur en sucre dans le sang revient à la normale, le patient est dans un état de santé satisfaisant, la probabilité de complications est réduite à zéro.

Le stade sous-compensé est un lien intermédiaire entre une affection proche de la normale et accompagnée de modifications pathologiques graves. Dans ce cas, le sucre contenu dans le sang ne dépasse que légèrement les valeurs normales (pas plus de 13,9 mm / l).

Lorsque le diabète subcompensated dans l'urine il n'y a pas d'acétone et la perte de sucre pendant la miction ne dépasse pas '50 à ce stade peut entraîner des complications, mais leur développement se produira plus lentement que dans le diabète de dekompenirovannom.

L'étape décompensée présente un problème particulier pour les spécialistes, car l'état du patient et les paramètres de laboratoire sont difficiles à corriger.

Même avec les mesures thérapeutiques intensives niveaux de sucre dans le sang, à ce stade sont toujours augmenté (plus de 13,9 mm / l), la production de glucose dans l'urine plus de 50, avec le même est également présent dans l'acétone d'urine.

De tels indicateurs sont extrêmement dangereux non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie humaine, car ils peuvent entraîner un coma diabétique, ce qui peut entraîner la mort. En règle générale, le stade décompensé se produit lorsque la maladie est dans un état négligé.

Caractéristiques du mode

Lorsqu'un patient a un taux de glycémie élevé, les recommandations du médecin doivent être suivies et tous les efforts sont faits pour stabiliser cet indicateur afin d'obtenir une compensation maximale. En effet, dans le cas du diabète, le succès du traitement dépend à 80% du patient lui-même et seulement 20% des patients sont pris en charge par des médicaments et des médecins.

Le retour à des indicateurs normaux permettra non seulement d’améliorer l’état de santé, mais aussi d’éviter des complications pouvant entraîner des maladies graves, des handicaps et même la mort. Alors, quelles sont les caractéristiques du mode de vie qui devront conduire à la stabilisation du niveau de sucre?

Avant d'avoir besoin d'un régime strict, vous devrez respecter les règles suivantes:

  • exclure les produits de boulangerie de la farine de blé;
  • refuser des produits pointus, salés ou frits, des produits de confiserie et des sucreries;
  • faire un choix en faveur de la nourriture bouillie et cuite;
  • s'habituer à de petits repas et à des repas fractionnés (jusqu'à 6 fois par jour);
  • contrôler la quantité de glucides consommés pendant la journée;
  • ne pas manger plus de 12 grammes de sel par jour;
  • Ne dépassez pas le nombre maximum de calories par jour.

Il est également très souhaitable d'abandonner les mauvaises habitudes et l'introduction obligatoire d'un programme d'exercices quotidien. Très utiles seront les promenades en plein air après le dîner, le cyclisme, la natation et beaucoup d'autres types d'activités physiques réalisables pour vous.

De plus, un patient essayant d'obtenir une compensation doit nécessairement mesurer le niveau de sucre. Pour ce faire, vous devez utiliser un périphérique spécial.

Si le patient atteint le stade de la compensation, après avoir effectué des tests de laboratoire, il recevra les résultats suivants:

  • le sucre sur un estomac vide ne dépassera pas 5,5 unités;
  • AD - pas plus de 140/90;
  • le niveau de cholestérol - pas plus de 5,2 unités;
  • l'hémoglobine glyquée ne dépasse pas 6,5%;
  • 2 heures après le repas, la concentration de sucre dans le sang ne dépasse pas 8 unités.

La correspondance des données obtenues après l'étude avec les normes énumérées est un bon signe. Dans le futur, afin de maintenir le résultat, il est nécessaire de continuer le régime et l'exercice subséquent. Dans ce cas, il sera possible de maintenir une compensation et d'éviter complètement les situations où des complications peuvent survenir.

Niveaux de compensation

Pour les patients atteints de diabète de type 1, l'absence de syndrome métabolique indique qu'ils ne développeront pas d'insuffisance rénale et de rétinopathie diabétique.

Pour les détenteurs de diabète de type 2, ces changements seront également positifs, car ils excluent la possibilité de développer des crises cardiaques. Si l'on a trouvé chez le patient un diabète sucré sous-compensé de n'importe quel type, le risque de développer des anomalies dans le travail du système cardiovasculaire est préservé. De plus, les violations peuvent avoir différents degrés de gravité.

Avec le diabète décompensé de tout type, il existe un risque d'apparition d'une hyperglycémie chronique qui peut endommager de nombreux systèmes d'organes. Après le glucose contenu dans le sang en grandes quantités, interagit avec de nombreuses substances et entraîne la destruction des petits vaisseaux et les capillaires, ce qui peut souffrir les yeux et les reins.

Vidéos connexes

5 étapes pour compenser le diabète sucré de type 1:

Si les symptômes du diabète sont détectés, le principal est de prendre des mesures en temps opportun et d'obtenir une compensation. Autrement, vous risquez de contracter une hyperglycémie chronique, ce qui sera presque impossible même si toutes les exigences du médecin sont satisfaites.

Atteindre un état compensatoire dans les premiers stades du développement de la maladie n'est pas une tâche difficile. Cependant, la possibilité d'une normalisation de la condition devient plus compliquée à mesure que le degré de gravité de la maladie augmente et que les complications qui en découlent surviennent.

  • Stabilise le niveau de sucre pendant longtemps
  • Restaure la production de pancréas d'insuline

Compensation de la sous-compensation de la compensation du diabète sucré

Compensation de la sous-compensation de la compensation du diabète sucré

Le diabète décompensé est une condition dans laquelle la glycémie n'est pas corrigée ou sa correction par les médicaments est insuffisante. Dans de telles situations, des lésions graves des systèmes et des organes du patient diabétique se développent, nécessitant l’aide urgente d’un médecin qualifié et la nomination d’un traitement adéquat.

Le critère de compensation de base est le niveau de concentration d'hémoglobine lié au glucose, qui ne dépasse normalement pas 7%.

La décompensation du diabète sucré peut entraîner l'apparition de complications aiguës et chroniques.

Types de complications

La forme aiguë se produit rapidement pendant plusieurs heures ou minutes. Si, dans ces conditions, le patient ne reçoit pas une assistance rapide, les conséquences peuvent être très graves, voire irréversibles.

La forme aiguë du diabète décompensé provoque:

  • Hypoglycémie (pour un tel état se caractérise par une forte baisse du taux de sucre, se manifestant dans un sens aigu de la faim, de la faiblesse).
  • Acidocétose (peut se développer lors d'empoisonnement avec des toxines (corps cétoniques), formés lors de la division des graisses).
  • Hyperglycémie (caractérisée par une forte augmentation de la concentration de sucre dans le sang, l'une des conditions les plus dangereuses d'un diabétique).
  • Glucosoria (le sucre apparaît dans les urines).
  • Coma diabétique (complication grave qui se développe dans le contexte d'un traitement inadéquat du diabète ou dans des conditions nécessitant de l'insuline).

Avec l'une quelconque de ces formes de diabète sucré au stade de la décompensation, un traitement médical urgent est nécessaire, qui sera utilisé pour compenser la maladie.

Décompensation des complications chroniques du diabète sont des systèmes de graves défaites et les organes qui sont causées par une augmentation soutenue de la quantité de sucre dans le sang, ce qui provoque des vaisseaux sanguins souffrent -Vienne, les artères, les petits vaisseaux, organes de la vision. terminaisons nerveuses.

Le diabète au stade de la décompensation provoque des complications graves:

Le diabète au stade de décompensation est très sévère et effets irréversibles: insuffisance rénale, la gangrène, l'amputation des membres, et souvent fatales.

Diabète de type 2 décompensé

Ce type de diabète sucré se caractérise par une insensibilité aux doses d'insuline.

  • Perte de poids forte.
  • Fatigue rapide.
  • Besoin fréquent d'uriner.
  • Forte soif.
  • Vision altérée.

Cette maladie est imprévisible comparée au diabète de type 1.

Aimez-vous l'article? Parlez-en à vos amis.

Qu'est-ce que le diabète sucré décompensé?

Le développement du diabète sucré est une violation du métabolisme des glucides. En fonction de la perturbation de cet échange, on distingue trois formes de la maladie: compensées, sous-compensées et décompensées. Dans cet article, nous discuterons de la forme la plus grave du diabète sucré.

Il existe plusieurs classifications du diabète:

  • En raison du développement de la maladie (type 1, type 2, gestationnel, autres formes).
  • La gravité de la maladie (légère, moyennement lourde, lourde).
  • Par le degré de compensation du métabolisme glucidique (compensé, sous-compensé, décompensé).

Le diabète le plus défavorable et la plus rapide des complications, et selon les prévisions pour la vie du patient, est le diabète sucré décompensé. Cependant, il se développe rarement chez les patients qui adhèrent clairement aux recommandations du médecin, suivre un régime, reçoivent un traitement adéquat, engagés dans la maîtrise de soi, bien organiser votre journée (suffisamment de sommeil, non traité), éviter les situations stressantes.

Forme de diabète décompensée: qu'est-ce que c'est?

Le degré de compensation du métabolisme glucidique est jugé à l'aide des indicateurs suivants:

  • Le niveau de glycémie (concentration dans le glucose sanguin).
  • Le niveau de glucosurie (la teneur en sucre dans l'urine).
  • Le niveau de cétonurie (la présence de cétones dans l'urine).
  • Glikirovannomu hémoglobine (hémoglobine, associée au glucose, cet indicateur reflète de manière plus fiable à quel point la glycémie était élevée au cours du mois précédant l'enquête).

Les tests énumérés sont inclus dans la liste des études que chaque diabétique devrait prendre régulièrement. Ceci est nécessaire pour une correction rapide du traitement et la prévention de la progression de la maladie. décompensation Pro dire quand au cours du prochain examen de l'exposition du patient marqué hyperglycémie (sucre de plus de 14 mmol / l), la perte abondante de glucose dans l'urine (50 grammes ou plus par jour), les corps cétoniques dans l'urine (acétone) et de l'hémoglobine glyquée sur 8 % Ces indicateurs soulignent le fait que l'obtention d'un traitement hypoglycémiant malade ne fait pas son travail et que le patient a un risque très élevé de complications aiguës de la maladie - acidocétose et le coma hyperglycémique.

Symptômes du diabète sucré décompensé

La décompensation du métabolisme glucidique a des conséquences négatives sur l'organisme entier. Par conséquent, les patients présentant une forme décompensée de diabète sucré présentent des modifications pathologiques de la part de nombreux organes:

  • Peau
  • L'oeil
  • Système cardiovasculaire
  • Os et articulations
  • Organes digestifs.
  • Les reins
  • Le système nerveux
  • Organes reproducteurs

Les patients développent diverses maladies de la peau (allant des lésions pustuleuses et se terminant par des troubles trophiques profonds, la nécrobiose lipoïde, la lipodystrophie). Beaucoup plus rapide (si on la compare aux personnes du même âge, mais ne souffrant pas de troubles endocriniens) développe une ostéoporose et des processus dégénératifs dans les articulations. Le cours des maladies cardiovasculaires de base s'aggrave.

En outre, les patients diabétiques avec décompensation du métabolisme des glucides ont des problèmes digestifs graves (diarrhée chronique, stéatose, etc.), les reins perturbé, la vision se détériore de façon spectaculaire, les patients mâles apparaissent des troubles de la fonction sexuelle, et les femmes - les perturbations dans le cycle menstruel cycle.

Dans le cadre de la constante et les effets hyperglycémie toxiques sur le métabolisme du cerveau des glucides et des produits de graisses chez les patients diabétiques de développer une variété de troubles mentaux, et, dans les cas graves, les effets toxiques peuvent entraîner le coma. Par conséquent, si ne pas prendre rapidement des mesures pour normaliser le métabolisme du glucose et empêcher le transfert de la maladie sous la forme décompensée, un patient diabétique peut mourir de complications de la maladie.

Diabète sucré décompensé

Le diabète sucré décompensé est une condition dans laquelle il n'y a pas d'effet du traitement, exprimé par un taux élevé de glucose dans le sang du patient. Le danger dans ce cas est qu'avec la longue absence d'indemnisation et de sucre élevé, la probabilité de développer toutes sortes de complications du diabète augmente de nombreuses fois, dont beaucoup entraînent une invalidité et le décès du patient.

Par le degré de compensation de la maladie, on distingue le diabète décompensé auquel la glycémie se maintient de manière stable à un niveau élevé. Avec un diagnostic tel que le diabète sucré, la sous-compensation est exprimée par une légère augmentation des taux qui reviennent à la normale suite à une révision du régime et du traitement. Le plus favorable est le stade de la compensation, lorsque les médicaments hypocholestérolémiants, le régime alimentaire et le régime quotidien entraînent une glycémie aussi proche que possible de la normale.

Causes du développement de la décompensation

Pour chaque patient, il peut y avoir différentes raisons à l'apparition d'une affection telle que le diabète sucré non compensé, mais certaines d'entre elles sont communes à tous:

• violation des normes alimentaires, manger de grandes quantités de nourriture;

• utilisation de doses insuffisantes de médicaments ou rejet complet de leur consommation;

• erreur du médecin dans le choix du type de médicament ou de la mauvaise dose;

• traitement avec des remèdes populaires, sans consulter un médecin;

• refus du patient de passer à une insulinothérapie substitutive;

• surmenage physique ou psycho-émotionnel;

• syndrome d'intoxication ou perte de liquide grave dans certaines maladies infectieuses.

Complication due à la décompensation

Comme cela a déjà été noté, une décomposition du diabète sucré peut entraîner des complications. Ils sont tranchantes (hypo ou hyperglycémie, l'acidocétose, glycosurie) et chroniques (pied diabétique, une maladie cardiaque ischémique et l'infarctus, la gangrène. Néphropathie, l'athérosclérose, les lésions vasculaires de la rétine de l'œil).

La manifestation extrême des complications aiguës porte un nom commun: le coma diabétique. Cependant, ils diffèrent des symptômes cliniques, résultats de laboratoire (niveau de glucose, l'équilibre acide-base, etc.) sont unis par le fait qu'ils sont le résultat d'un phénomène connu sous le nom de diabète décompensé sont état grave, et le défaut de fournir d'urgence aider à conduire à la mort du patient.

La défaite qui survient avec un statut actuel à long terme, comme le diabète non compensé, affecte les systèmes suivants:

1. Os-joint. Cela se manifeste par le développement de l'ostéoporose et de l'ostéoarthropathie, qui surviennent à la suite de perturbations de la microcirculation et du métabolisme. Les os deviennent fragiles et les articulations sont déformées.

2. La peau et les muqueuses. À la suite de troubles de la circulation sanguine, des changements atrophiques se développent. Il y a une sécheresse prononcée de la peau, une tendance à former des pustules et des dermatoses, des ulcères trophiques apparaissent souvent sur les jambes. Dans la variante la plus grave, la nécrose peut se développer. Souvent, il lipodystrophie - la disparition de la graisse dans les endroits des injections d'insuline, ou l'obésité dysplasique, consistant dans le fait qu'il augmente l'accumulation de graisse dans le corps supérieur et des membres inférieurs en même temps perdre du poids.

3. Organes de digestion. Des caries, des gingivites ou des parodontites se développent dans la cavité buccale. Il y a des violations de l'estomac et des intestins. Lorsque l'acidocétose développe une diathèse hémorragique, compliquée par un saignement de l'estomac et des intestins. Une péritonite aiguë peut se développer.

4. Organes de vision. La violation de la microcirculation affecte le maillage de l'œil. En cas de diabète, le stade de décompensation se manifeste par le développement de cataractes ou de rétinopathies. Cela se traduit par une perte totale de vision.

5. Le système nerveux. Il apparaît dans la défaite des fibres nerveuses périphériques, ce qui conduit à des violations de tous les types de sensibilité, à une atrophie du tissu musculaire des extrémités et, par la suite, à une parésie. Les violations du système nerveux central consistent à modifier le caractère du patient, l’apparence d’irritabilité, le manque d’intérêt pour la vie, la dépression, l’efficacité réduite, l’aggravation des processus de mémorisation.

Il convient de noter que la décompensation du diabète sucré de type 2 se manifeste parfois par l’absence de réaction aux injections d’insuline. Un tel patient commence à développer des symptômes nettement marqués - soif, polyurie, perte de poids. Prédire l'issue de cette variante de la maladie est très difficile.

Quels indicateurs déterminent le degré de compensation

• la quantité de glucose dans le sang à jeun et 2 heures après avoir mangé;

• la présence de sucre dans les urines.

Les méthodes auxiliaires sont:

Ainsi, l'hémoglobine glycosylée est normalement de 6%, avec un diabète compensé, ce chiffre ne dépasse pas 6,5%. Si les chiffres varient entre 6,5 et 7,5, il s’agit d’une sous-compensation du diabète sucré, et plus de 7,5% indiquent une décompensation complète et la nécessité d’agir.

Le taux de triglycérides de compensation est de 1,7 mmol / l, la pression osmotique n'est pas supérieure à 300 mmol / l, le corps de cétone ne dépasse pas 0,43 mmol / l, le sucre dans l'urine n'est pas déterminé. Ces études ne peuvent pas être effectuées en continu, car elles nécessitent certaines conditions et ne peuvent être effectuées que dans des laboratoires biochimiques, en direction de l'endocrinologue. Pour la surveillance constante de son état, le patient doit effectuer lui-même une mesure de la glycémie dans le sang, en utilisant un glucomètre.

Caractéristiques cliniques

Car un état de compensation pour le diabète est caractéristique de l'absence de soif et de bouche sèche sévères, symptôme d'une forte diminution de la glycémie, mictions fréquentes.

Le patient se sent normal, il a une humeur égale, maintient son efficacité, a un niveau élevé d'activité physique et mentale, à jeun et après avoir mangé, le taux de sucre ne dépasse pas la normale. Les phénomènes aigus, caractéristiques des fluctuations soudaines de la glycémie, sont absents.

La prévention

Si le diabète sucré développe l'état de décompensation, la prévention est la suivante:

• surveillance constante de la glycémie, tenue d'un journal;

• respect d'un régime strict prescrit par un médecin;

• prise régulière de médicaments réducteurs de sucre et d'insuline;

• au moindre changement de la condition pour le pire - une visite imprévue chez le médecin et la révision du traitement;

• attitude positive et activité motrice.

Sources: http://diabetiky.com/profilaktika/posledstviya/dekompensirovannyj-diabet-2-tipa.html, http://prodiabet24.ru/content/chto-takoe-dekompensirovannyy-saharnyy-diabet, http: // opecheni. com / diabet / tipy / dekompensirovannyj-saharnyj-diabet.html

Pas encore de commentaires!

Diabète décompensé

Le diabète est appelé maladie endocrinienne, qui se manifeste comme une violation de tous les processus métaboliques dans le corps. La pathologie a plusieurs types, différents en raison du mécanisme de leur développement. Le diabète est considéré comme un problème mondial de société, car le nombre de patients dépasse actuellement le chiffre de 200 millions et la maladie elle-même ne peut être guérie.

Le diabète décompensé est considéré comme la forme la plus grave de pathologie. Au cours de cette période, les complications aiguës et chroniques progressent, ce qui peut entraîner une invalidité et même la mort.

L'article examine comment la forme décompensée de la maladie se manifeste, quel type de maladie elle est et comment la combattre.

Compensation et son degré

Afin de choisir les bonnes tactiques de prise en charge du patient, les endocrinologues distinguent plusieurs degrés de compensation pour le diabète sucré. Chacun a certaines caractéristiques, des indicateurs de laboratoire, nécessite une intervention spécifique.

Le degré de compensation est caractérisé par la meilleure condition du corps du patient. Les indicateurs de sucre approchent de la normale, les symptômes de la maladie ne sont presque pas exprimés. La compensation nécessite le respect des règles de régime et des modes de vie actifs. Pendant la période de diabète compensé, les endocrinologues peuvent réduire la dose de comprimés réducteurs de sucre, d'insuline ou refuser complètement de les utiliser.

La sous-compensation du diabète sucré est la prochaine étape de l'évolution de la maladie. L'état du patient s'aggrave, le tableau clinique est clairement prononcé. Les patients ont les plaintes suivantes:

  • un désir pathologique de boire;
  • grande quantité d'urine excrétée;
  • mal de tête
  • sécheresse des muqueuses;
  • sécheresse et démangeaisons de la peau.

Important! Le processus sous-compensé est également confirmé par des indicateurs de laboratoire. Le niveau de sucre dans le sang dépasse les limites admissibles du plus grand côté, la présence de glucose dans l'urine est déterminée.

Le diabète sucré décompensé s'accompagne d'une violation de tous les processus métaboliques dans le corps. Caractérisé par des indicateurs critiques de la glycémie, la présence de sucre dans l'urine, le développement de complications aiguës et chroniques. Ces derniers progressent activement.

La polydipsie est l'un des principaux symptômes de la maladie

Quels sont les critères pour déterminer la rémunération?

Il existe plusieurs indicateurs sur la base desquels l’endocrinologue détermine le degré d’indemnisation de la maladie. Ils comprennent:

  • le niveau d'hémoglobine glycosylée;
  • index glycémiques avant que la nourriture ne pénètre dans l'organisme et quelques heures après ce processus;
  • la présence de sucre dans l'urine.

Des critères supplémentaires sont les chiffres de la pression artérielle, du cholestérol et des triglycérides dans la circulation sanguine, la présence de corps cétoniques (acétone), l'indice de masse corporelle.

Le degré est caractérisé par les indicateurs suivants:

  • le niveau de glycémie avant les repas n'est pas supérieur à 5,9 mmol / l;
  • les indicateurs de sucre après avoir mangé ne sont pas supérieurs à 7,9 mmol / l;
  • absence de glucosurie;
  • hémoglobine glycosylée non supérieure à 6,5%;
  • valeurs de cholestérol inférieures à 5,3 mmol / l;
  • indice de masse corporelle inférieur à 25;
  • indicateurs de pression (systolique - jusqu'à 140 mm Hg, diastolique - jusqu'à 85 mm Hg).
La présence de sucre dans l'urine peut être vérifiée à la maison à l'aide de bandelettes express

Décompensation

Les paramètres suivants permettent au médecin traitant de répondre correctement au besoin de corriger l'état du patient. Cela signifie que la maladie est passée au stade terminal, qui nécessite une action radicale et une surveillance constante.

Le diabète non compensé a la confirmation suivante en laboratoire:

  • glycémie à jeun supérieure à 7,7 mmol / l;
  • Glycémie de 1,5 à 2 heures après avoir consommé plus de 10 mmol / l;
  • la glucosurie est supérieure à 0,5%;
  • taux d'hémoglobine glycosylée supérieur à 7,5%;
  • le taux de cholestérol total dans le sang est supérieur à 6,4 mmol / l;
  • l'indice de masse corporelle dépasse 27;
  • La pression artérielle franchit le seuil de 160/95 mm Hg. Art.

Important! Plus les résultats des diagnostics de laboratoire sont proches des indices du degré de compensation, plus le pronostic du patient est favorable.

Les experts disent que le corps de chaque patient est considéré comme un système unique, de sorte que la même cause peut provoquer un changement dans l'état de la maladie non compensée chez un patient et ne absolument concerne pas la santé de l'autre.

Un endocrinologue est un spécialiste qualifié qui aide un patient à lutter contre le diabète

Les facteurs possibles de provocation sont considérés comme une consommation excessive de glucides, arrêtant la prise de médicaments, introduisant une dose de médicament incorrecte pendant un certain temps. La liste comprend également l'utilisation d'additifs biologiquement actifs et de remèdes populaires au lieu de la thérapie traditionnelle, l'impact de situations stressantes, les maladies de nature infectieuse.

Les causes de la progression de la maladie peuvent être des lésions traumatiques, la consommation d’alcool, l’infarctus du myocarde, la prise de médicaments par désordre.

La décompensation du diabète sucré se manifeste par un tableau clinique lumineux de la pathologie, du développement et de la progression des complications:

Complication du diabète sucré

  • rétinopathie;
  • encéphalopathie;
  • néphropathie;
  • cardiopathie;
  • polyneuropathie;
  • dommages à la peau et aux muqueuses.

Des complications aiguës de la "maladie sucrée" sous forme d'acidocétose (à type 1) à l'état hyperosmolaire et de lactatacidose (à type 2) peuvent survenir.

Complications aiguës de la décompensation

L’acidocétose et l’état hyperosmolaire sont considérés comme les deux variantes les plus dangereuses des complications. L'American Diabetes Association a confirmé que le taux de mortalité dans le contexte de l'acidocétose atteint 5%, le coma hyperosmolaire dépassant 15%.

Un patient sur le fond du coma devrait recevoir une aide immédiate, sinon le résultat serait fatal

La base à la fois le mécanisme de développement d'états de carence en insuline est situé, les antagonistes de l'hormone de production augmente parallèles (absolue ou relative) qui inhibent l'action et en outre la synthèse de l'insuline. Il en résulte une production accrue de sucre par les cellules du foie et une violation de sa consommation par les cellules et les tissus périphériques.

L'état cétoacidotique résulte de l'accumulation massive dans le sang et l'urine des corps acétoniques (cétones), qui modifient l'acidité du sang en acidose. Dans le second cas, la quantité d'hormone est suffisante pour supprimer la formation de corps cétoniques, mais développer une déshydratation importante, ce qui nécessite une attention médicale immédiate.

Diagnostic des complications aiguës

L'état hyperosmolaire se développe sur plusieurs semaines et l'acidocétose peut se former en quelques heures. Les principales manifestations dans les deux variantes sont:

  • grande quantité d'urine excrétée;
  • soif;
  • perte de poids forte;
  • signes de déshydratation;
  • augmentation de l'appétit;
  • la faiblesse
  • mal de tête.

Important! L'examen du patient est déterminé par une diminution du tonus de la peau, l'affaissement des globes oculaires, les traits du visage deviennent plus prononcés.

La pression artérielle diminue, le pouls devient fréquent et filiforme. Sa respiration est forte, il peut être entendu de loin. Un quart des patients sur le fond de l'acidocétose ont des nausées et des vomissements. Le diagnostic de laboratoire repose sur la détermination de la glycémie, des cétones dans l'urine et le sang, le sucre dans l'urine, la créatinine, l'urée, l'équilibre électrolytique.

Le traitement des complications aiguës repose sur les points suivants:

  • réhydratation (restauration de la quantité de liquide dans le corps) - utiliser une solution de chlorure de sodium isotonique, une solution de glucose à 10%;
  • Insulinothérapie: l'hormone est injectée à petites doses dans l'organisme du patient, ce qui vous permet de réduire progressivement le taux de sucre dans le sang et d'éviter une issue fatale.
  • correction de l'équilibre électrolytique - administrer la solution de chlorure de potassium en parallèle avec l'hormonothérapie;
  • traitement de maladies concomitantes - prescrire un traitement antibiotique, un traitement médicamenteux de la symptomatologie.
Le traitement par perfusion doit être effectué dans un hôpital

Complications chroniques de la décompensation

diabète écoulement continu, qui a passé en décompensation pas manifeste des conséquences graves qui se posent sous la forme de membranes de la peau et des muqueuses, système musculo-squelettique, les reins, les yeux, le système nerveux, le cœur et les vaisseaux sanguins.

Peau et muqueuses

Les conditions pathologiques qui surviennent dans le contexte de la "maladie sucrée" sont décrites dans le tableau.

Un diabète insuffisamment compensé se manifeste par une déformation des surfaces articulaires, des os du pied. Une manifestation fréquente est un pied diabétique. Le processus s'accompagne de modifications infectieuses et inflammatoires, de la formation d'ulcères trophiques et même de gangrène.

Important! Une ostéoporose est fréquente, à la suite de quoi les éléments osseux deviennent plus fragiles, plus fragiles, plus minces. Augmentation de la propension aux déformations et aux fractures.

Si la maladie n'est pas compensée à temps, les patients se présenteront chez le médecin avec les plaintes suivantes:

  • attaques de nausées et de vomissements;
  • douleur dans l'abdomen;
  • sensation de lourdeur dans l'hypochondrie;
  • processus inflammatoires de la cavité buccale;
  • caries dentaires;
  • ictère de la peau et des muqueuses (les diabétiques surviennent souvent dans un contexte d'hépatose graisseuse);
  • la diarrhée.

Vision

Une des complications graves de la "maladie sucrée" est la rétinopathie. Cette défaite de la rétine de l'œil se manifeste par la formation de petits anévrismes, d'hémorragies et d'une acuité visuelle réduite. Les changements critiques de la glycémie dans le sang, du côté plus ou moins important, provoquent un trouble du cristal. Le résultat est la cataracte.

L'état de la rétine avec progression progressive de la maladie

Dans la plupart des cas, il n'est pas possible de restaurer la vision en raison du taux élevé de progression de la pathologie. Il est important pour les diabétiques de s’efforcer d’obtenir une compensation pour le diabète. Cela empêchera le développement de complications de la maladie.

Les reins

Il y a des dommages aux glomérules des reins, contre lesquels le développement de l'insuffisance rénale. Augmente progressivement la quantité de protéines excrétées dans l'urine. La condition est considérée irréversible, dans les cas graves, une transplantation d'organe est nécessaire.

Afin d'éviter le développement d'une néphropathie diabétique, il est important de maintenir l'hémoglobine glycosylée dans une fourchette allant jusqu'à 6,5%. Si la complication s’est déjà produite, il est recommandé aux patients de suivre un régime strict, d’utiliser des néphroprotecteurs, afin de réduire le taux de glycémie.

La compensation est la tâche principale de tout diabétique, qui passe par la correction de la nutrition et du mode de vie, la thérapie par l'exercice, la pharmacothérapie. Le respect maximal des recommandations permet de prolonger la vie du patient et d'améliorer sa qualité.

Diabète sucré décompensé

Le diabète est l'une des maladies endocriniennes les plus dangereuses. Il s'agit d'une grave défaite des tissus des îlots du pancréas, responsables de la production de l'hormone insuline. Jusqu'à présent, aucune technique capable de restaurer les cellules mortes n'a été développée, de sorte que la maladie est considérée comme incurable. La découverte de l'insuline dans les années 20 du siècle dernier a permis de priver le diabète du statut de maladie mortelle. Les patients ont la possibilité de mener une vie normale, compensant le manque d'injections d'hormones d'insuline artificielle. Grâce à cela aujourd'hui, le diagnostic du diabète sucré n'est pas un verdict pour une personne. Changement d'attitude à l'égard de la maladie, les patients perçoivent calmement leur état, ne font pas paniquer et ne tombent pas dans la dépression. Et beaucoup, compte tenu des recommandations des médecins réassureurs, violent souvent le traitement et le traitement prescrits. Cette attitude conduit à diagnostiquer de plus en plus souvent un diabète sucré décompensé. Quelle est cette condition? C’est la forme la plus grave de la maladie, qui nécessite des soins d’urgence, car la question concerne le développement rapide de conséquences graves et souvent la vie et la mort d’une personne.

Classification du degré de compensation

Le concept de compensation du diabète exige le maintien durable du taux normal maximal de sucre circulant dans le sang, le facteur le plus important dans le traitement du diabète étant la compensation du déficit en insuline et la normalisation du taux de glucose. Si, avec un traitement prescrit, il est possible d'obtenir une compensation stable, le risque de développer des complications précoces et tardives du diabète sucré est considérablement réduit.

Les patients doivent être conscients que la perte de β - îlots de cellules de Langerhans, ou de violation de la connexion hypothalamo-hypophyso implique un changement majeur de tous les types de métabolisme, décompose la graisse, minéraux, protéines, eau et sel, et, bien sûr, le métabolisme des glucides.

La progression de la maladie entraîne des lésions vasculaires persistantes, qui provoquent un état d'hypoglycémie ou d'hypoglycémie et se terminent finalement par le coma.

Malheureusement, de nombreux patients diabétiques ne sont pas conscients de la gravité de leur état et ne respectent pas le régime thérapeutique et le régime alimentaire. Une violation du traitement prescrit et du mode de vie conduit au développement d'un diabète de type persistant de type décompensé. L'état de décompensation est critique, car il provoque des perturbations irréversibles dans les systèmes internes et dans de nombreux organes.

Une approche compétente du traitement du diabète sucré fournit, en premier lieu, un contrôle constant du taux de glucose dans le plasma sanguin et l'urine. Le déroulement de la maladie est déterminé par le degré de compensation, par exemple:

Diabète compensé

La forme la plus favorable du cours de la maladie, dans laquelle les valeurs en sucre sont régulièrement rapprochées de la norme.

Diabète sous-compensé

Avec cette forme, le niveau de glucose augmente périodiquement de quelques unités, mais il revient rapidement à la normale en ajustant le schéma thérapeutique.

Le diabète sucré décompensé est une maladie grave dans laquelle des troubles graves se développent rapidement et le taux de sucre ne diminue pas malgré l'introduction de médicaments.

L'état de décompensation peut survenir dans différentes situations et pour diverses raisons. Mais dans la très grande majorité des cas, le patient lui-même s’attaque avec diligence à la crise.

Causes du développement de la décompensation

Selon les statistiques médicales, les causes les plus courantes sont liées uniquement au facteur humain, elles représentent jusqu'à 80% des cas, à savoir:

  • Suralimentation régulière ou consommation d'aliments interdits. La faim constante, qui persécute constamment les diabétiques, exige de faire preuve d'endurance et de volonté, ce qui resterait dans le cadre assigné. Et beaucoup de gens essaient de se persuader qu'une cuillerée de sucre, un petit morceau de gâteau ou un petit pain ne feront pas beaucoup de mal.
  • Attitude négligente envers les recommandations du médecin. Trop de gens, en étudiant constamment les pages d’Internet, croient qu’ils ont étudié la maladie en profondeur et qu’ils réduisent indépendamment le dosage des médicaments prescrits, voire refusent de les prendre.
  • Traitement des méthodes des ménages guérisseurs traditionnels. À travers-la fascination des méthodes alternatives de traitement, et, surtout ignorants de leur application conduit finalement à l'apparition de complications graves. Ignorant les diplômés de conseils, les patients de pourboires tous les amis et connaissances des guérisseurs et des grands-mères omniscient voisins, ce qui entraîne souvent dans la transition de la maladie sous la forme décompensation du diabète, et l'incapacité totale de rétablir l'équilibre perdu.
  • Un refus catégorique d'utiliser l'insulinothérapie substitutive. Une autre option de l'entêtement humain, qui doit traiter avec les médecins. En pensant qu'il est possible de restaurer l'état antérieur à l'aide d'un régime strict, les patients ne veulent absolument pas passer à un traitement de substitution. Dans le même temps, aucun argument de l'endocrinologue n'est pris en compte jusqu'à ce que la situation se termine par une réanimation.
  • Réticence à se séparer de mauvaises habitudes. En premier lieu, l’amour des condiments épicés, puis la dépendance à l’alcool et, dans une moindre mesure, au tabac. La nourriture aiguë fait travailler le pancréas avec une force redoublée, en synthétisant les enzymes nécessaires. Avec un tel rythme, il est difficile de faire face à un organe sain. Et si le fer est malade, alors l'état de diabète décompensé reste très faible.

Les 20% restants de causes possibles sont rares, c'est:

  • Rendez-vous incorrect d'un médicament par le médecin ou erreur de dosage;
  • Stress psycho-émotionnel constant ou stress fréquent;
  • Maladies infectieuses avec attaques massives d'agents pathogènes.

Symptômes du diabète décompensé

La tâche principale du traitement réussi du diabète est d'enseigner au patient le contrôle de son état et de prendre en temps utile les mesures nécessaires pour compenser l'insuline ou le glucose.

En outre, les patients doivent connaître exactement les caractéristiques de la compensation, qui sont déterminées par les paramètres suivants:

  • L'hémoglobine glycolique ou le degré de concentration d'hémoglobine associé au glucose. Normalement, ce chiffre ne doit pas dépasser 6,5%, avec l'augmentation de la décompensation, le niveau dépasse 7,5%.
  • Le niveau de sucre dans le sang avant les repas et après 2,5 heures. Les indices doivent dépasser 6,2 mmol / litre et 8,1 mmol / litre.
  • La présence de sucre dans l'urine. Avec une compensation normale, le sucre est absent.
  • Le niveau de corps cétoniques ne doit pas dépasser 0,43 mmol / litre.
  • Le taux de cholestérol ne doit pas dépasser 6,5 mmol / litre.
  • La quantité de triglycérides dans le sang, pas plus de 2,2 mmol / litre.

En outre, l’indice de masse corporelle et la pression artérielle peuvent être des indicateurs de détérioration. Par conséquent, un patient diabétique doit toujours avoir une balance et un tonomètre à portée de main. Le facteur de masse corporelle est calculé selon la formule - kg / (m) 2. Chez les hommes, le chiffre est légèrement supérieur à 25 chez les femmes 24. La pression artérielle n'est pas supérieure à 150/90.

Bien sûr, dans la vraie vie, surveiller constamment tous les indicateurs de sang et d'urine est impossible. Le patient doit apprendre à utiliser le glucomètre et à maintenir son taux de glycémie sous contrôle constant.

Si l'état s'aggrave, il y a une faiblesse générale prononcée, une confusion des pensées, une soif sévère et d'autres symptômes du diabète. Et les chiffres sur l’affichage du compteur et le tonomètre approchent de la critique, vous devriez consulter immédiatement un médecin. Un état de décompensation prolongé entraîne des conséquences graves et parfois irréversibles.

Les conséquences de la décompensation

Dans le contexte d'une indemnisation insuffisante ou en son absence, des complications aiguës et chroniques ou des conséquences d'insuline insuffisante et une quantité accrue de sucre non réclamé apparaissent.

Crises aiguës

La réaction aiguë du corps s'exprime dans des conditions sévères, se développant pendant plusieurs heures voire plusieurs minutes. L'aide d'urgence dans ce cas devrait être immédiate, sinon le patient sera difficile à sauver.

  • Hypoglycémie - chute brutale de la glycémie. Les signes avant-coureurs de cette maladie sont une forte faiblesse, des vertiges et une sensation de faim intolérable. Prévenir le développement peut être donné au patient de manger quelque chose de sucré. Les diabétiques expérimentés ont toujours une tablette de chocolat ou juste quelques morceaux de sucre.
  • L'hyperglycémie est une augmentation rapide de la quantité de sucre dans le sang. Le patient ressent une faiblesse insurmontable, une forte soif et une faim intense. Seule l'introduction immédiate de l'insuline peut sauver une personne. Une telle réaction à la décompensation est considérée comme la plus dangereuse, car tout ce qui est nécessaire à l'injection n'est pas toujours à portée de main et on ne sait pas combien d'unités d'insuline sont administrées.
  • Coma diabétique - ce concept combine l'acidocétose, la glycosurie et le coma hyperosmolaire. Dans tous les cas, le patient nécessite une hospitalisation immédiate et des médicaments d'urgence.

Complications chroniques

Les défaites, développant une longue période, sont particulièrement astucieuses. Ils sont accompagnés de symptômes légers et, si vous ne suivez pas les résultats du test, ils sont faciles à éviter. Des signes de lésions internes sévères apparaissent lorsque la situation devient difficile à guérir. Le diabète sucré décompensé prolongé crée des conditions favorables au développement d'une maladie coronarienne, d'une crise cardiaque, d'une néphropathie, d'une gangrène, de l'athérosclérose et d'autres maladies.

Des violations graves se produisent dans des systèmes tels que:

  • Appareil ostéoarticulaire. Dans le contexte de la microcirculation dans les vaisseaux et le métabolisme de presque tous les éléments importants, développe l'ostéoporose, arthropathie, pied diabétique. Dans ces conditions, les terminaisons nerveuses sont affectées, les articulations sont déformées et des lésions ulcéreuses des tissus mous sont possibles.
  • Peau et muqueuses. En raison de l'insolvabilité des vaisseaux sanguins et de la violation du flux sanguin dans les capillaires, la peau est gravement affamée. Chez les diabétiques, la peau est plus sèche, à certains endroits, elle ressemble à du papier sulfurisé. Les couches sous-cutanées souffrent, une lipodystrophie ou une obésité dysplasique peuvent se développer. Les patients souffrent souvent de différents types de dermatoses avec des lésions pustuleuses et ulcéreuses. Souvent, le développement des ulcères trophiques.
  • Tractus gastro-intestinal La cavité buccale, la muqueuse de l'estomac et les intestins souffrent beaucoup. Une décompensation longue est accompagnée d'une perte de dents due aux ouragans, aux caries, à la gingivite ou à la parodontite. Sur la muqueuse gastrique se développe une gastrite hémorragique et l'intestin est recouvert d'ulcères hémorragiques. Le patient est à tout moment menacé par une hémorragie interne ou une péritonite.
  • Le système nerveux La défaite des terminaisons nerveuses périphériques s'accompagne d'une perte de sensibilité, d'une atrophie du tissu musculaire et d'une parésie. Si les cellules du SNC sont impliquées dans le processus pathologique, le patient peut perdre la vue, la mémoire, l'ouïe. Souvent, ces patients souffrent d'une irritabilité accrue, d'une tendance à la dépression et à l'hystérie.

En conclusion

Aujourd'hui, il existe une réelle opportunité de prévenir la formation de diabète sucré décompensé. La plupart des tests nécessaires peuvent être effectués à la maison. L'essentiel est de surveiller de près votre état, à observer régulièrement par le médecin traitant et à respecter strictement ses recommandations.

Note 4.9 basée sur 48 votes

Complications du diabète sucré décompensé

Parlant du diabète décompensé, nous entendons un état pathologique dans lequel le taux de sucre n’est pas ajusté dans le sang, ou sa modification par des préparations spéciales ne suffit pas. Dans de telles situations, des dommages importants aux systèmes, ainsi qu'aux organes du patient diabétique, nécessitent l'aide immédiate d'un spécialiste qualifié et l'introduction d'un cours de récupération correct. Le critère principal de compensation doit être considéré comme la concentration d'hémoglobine, qui se combine avec le glucose et à l'état normal ne dépasse pas sept pour cent.

Pourquoi commence la décompensation et qu'est-ce que c'est?

Les experts accordent une attention à ces principaux facteurs provoquant le diabète décompensé, comme une violation de l'alimentation thérapeutique, le dosage mal choisi des médicaments. Un facteur non moins important est le traitement indépendant, le surmenage mental, ainsi que des situations stressantes permanentes. Bien entendu, le refus de passer à la composante hormonale est non moins critique.

Afin d'éviter la formation d'un état pathologique similaire, il est fortement recommandé de surveiller en permanence le taux de glucose. Pour ce faire, vous devez vérifier la glycémie, la concentration en sucre et la présence d'acétone dans l'urine. Le rapport entre le glucose dans le sang des patients atteints de diabète sucré doit contrôler indépendamment jusqu'à cinq fois dans les 24 heures, en particulier si l'asthme est suspecté forme. C'est l'une des méthodes les plus efficaces pour contrôler les indicateurs du sucre, qui peuvent être régulés par des composants alimentaires ou hormonaux. Sinon, de nombreuses complications et conséquences critiques sont susceptibles de se produire.

Complications dans la décompensation aiguë

La forme aiguë de la condition est formée à la vitesse de la foudre, à savoir pendant un certain nombre d'heures voire de minutes. Si, en développant cette condition, les diabétiques ne fournissent pas l'aide la plus précoce possible, les conséquences peuvent être plus que graves. En général, en parlant de la forme aiguë du diabète décompensé, il faut comprendre que cela provoque:

  • l'hypoglycémie, qui se caractérise par une diminution soudaine des indicateurs de sucre, qui se manifeste par une sensation aiguë de faim ou même de faiblesse;
  • acidocétose - il peut se développer à la suite d'une intoxication par les composants toxiques, à savoir, les corps cétoniques, qui sont formés lors de la décomposition de matières grasses;
  • Hyperglycémie, qui est déterminée par un changement brusque de la proportion de sucre dans le sang. Cette condition est connue comme l'une des conditions les plus critiques d'un patient diabétique;
  • glucosurie - l'apparition de sucre dans l'urine, qui a une forte décompensation du diabète.

Il est également probable que le coma diabétique se développe, à savoir une telle complication, qui se forme à la suite d'un mauvais traitement de la maladie ou dans des conditions impliquant l'utilisation de l'insuline. Avec chacune des formes présentées de la maladie, il est nécessaire au stade de la décompensation de mettre en œuvre immédiatement des mesures thérapeutiques visant à compenser le diabète. Pas moins d'attention mérite des complications chroniques, qui peuvent également être associées à la décompensation du diabète sucré.

Complications chroniques

Des complications similaires devraient être considérées comme des dommages sérieux non seulement aux systèmes, mais aussi aux organes.

En règle générale, ils sont provoqués par un changement prolongé de la proportion de sucre dans le sang, dont souffrent beaucoup les vaisseaux. Il est, en particulier, les veines, les valves, les petits vaisseaux artériels, ainsi que les terminaisons nerveuses et oculaires. Le diabète au décompensation étape provoque de telles complications graves, telles que la néphropathie ou la rétinopathie diabétique.

En outre, le développement d'une affection telle que la microangiopathie est probable. Ceci est une complication dans laquelle la lésion totale des petits vaisseaux du cerveau est identifiée. Les spécialistes identifient également des accidents graves tels que la cécité, l'infarctus du myocarde, les maladies ischémiques et l'athérosclérose. Le diabète sucré au stade de la décompensation provoque des changements assez graves et même irréversibles, notamment une insuffisance rénale. Ne pas oublier la gangrène, l'amputation des membres inférieurs et souvent assez - la mort. Tout cela fait du diabète au stade de la décompensation une condition pathologique extrêmement dangereuse et il est donc fortement recommandé de prêter attention aux changements directement liés à la maladie du deuxième type.

Décompensation du diabète de type 2

Le diabète sucré de type 2 pourrait bien être associé à certains symptômes d'anxiété à ce stade. En parlant de cela, ils font attention au fait que, comme on le sait, une telle maladie est déterminée par une immunité aux composants de l'insuline. Parlant des symptômes indiquant de tels changements, il est fortement recommandé de faire attention à la perte de poids soudaine, à la fatigue rapide et même à la miction fréquente.

De plus, le stade de décompensation peut être associé à une soif importante, à une aggravation des fonctions visuelles. En général, il est difficile de prédire à l'avance quelles complications seront formées et à quel point elles seront graves, car vous devrez prendre en compte de nombreuses caractéristiques de l'état de santé du patient.

Ainsi, la détection de la décompensation du diabète est un signe très grave et alarmant, ce qui implique la nécessité d'un traitement précoce.

DIABÈTE - PAS UN CONSPIRATION!

Myasnikov a dit toute la vérité sur le diabète! Le diabète disparaîtra pour toujours après 10 jours si vous buvez le matin. »Lire plus >>>

Il est très important de commencer le processus de récupération le plus rapidement possible afin d’exclure le développement de complications pouvant menacer la préservation de la vie humaine. C'est dans ce cas qu'il n'y aura pas de questions sur ce qui est décompensé et comment mettre en œuvre ce processus de récupération.

Diabète sucré sous-compensé

La sous-compensation du diabète sucré est l'une des formes de la maladie, dans laquelle un risque élevé de complications potentiellement mortelles persiste. Dans le processus de traitement, il est possible de réaliser la transition du stade sous-compensé du diabète à la compensation, la réalisation de la dynamique positive n'est possible que si le patient remplit toutes les prescriptions du médecin.

Qu'est-ce que la sous-compensation du diabète?

Dans le diabète sucré de tout type, il est courant de distinguer trois variantes de l'évolution de la maladie:

  • Étape de la compensation;
  • Forme sous-compensée;
  • Étape décompensée.

Le diabète compensé est le cours de la pathologie, dans lequel les taux de sucre dans le sang sont proches de la normale et, par conséquent, il n'y a pas de risque de développer des complications diabétiques. Vous pouvez y parvenir en utilisant constamment des médicaments prescrits, en suivant un régime alimentaire et en adhérant à un certain régime de vie.

La phase décompensée du diabète sucré est la conséquence d'un traitement insuffisant ou de son absence complète. A ce stade de la maladie, il existe de grandes chances de développer une cétcidose, un coma hyperglycémique.

La teneur constante en glucose du sang en grandes quantités provoque des lésions vasculaires, qui à leur tour entraînent une perturbation des reins, la fonction visuelle, le système cardiovasculaire souffre. La décompensation est difficile à inverser, les patients sont gravement malades, le pronostic de l'évolution de la pathologie est défavorable.

Le diabète sucré sous-compensé est une condition limite entre la compensation et la décompensation de la maladie. Les symptômes de la maladie progressent, le risque de développer des complications aiguës augmente.

Avec une évolution prolongée de la phase sans transition vers une forme compensée, la probabilité de complications diabétiques tardives augmente. Les patients atteints de diabète sous-compensé doivent revoir leur traitement et leur régime alimentaire.

La compensation du diabète est plus facile à réaliser avec un second type de maladie insulino-dépendant. La pathologie de type 1 entraîne une destruction irréversible des cellules productrices d'insuline. Par conséquent, le traitement de cette forme de diabète est plus difficile.

Avec un diabète sous-compensé, la plupart des patients vivent. Pour éviter le passage de la maladie à la phase décompensée, il faut constamment examiner et, sur la base des analyses, ajuster la thérapie.

Critères d'établissement de la sous-rémunération du SD

Lors de la détermination du stade de la compensation pour le diabète, les tests de laboratoire et les données physiques sont pris en compte.

Aux analyses de laboratoire porter:

  • Détermination du sucre dans le sang à jeun. Chez les personnes en bonne santé, cet indicateur devrait se situer entre 3,3 et 5,5 mmol / g. Si l'analyse montre des valeurs proches de la norme chez les patients diabétiques, cela indique un bon degré de compensation de la pathologie;
  • Analyse de la tolérance au glucose. Faire ou faire dans les deux heures après l’utilisation du patient d’une solution de glucose. La norme est de 7,7 mmol / l. Outre le degré de compensation du diabète, l'analyse est utilisée pour déterminer la prédisposition à la prédisposition;
  • Hémoglobine glycosylée (HbA1c). Affiche le rapport entre les molécules d'hémoglobine ayant réagi avec les molécules de glucose et le reste de l'hémoglobine. La norme est de 3 à 6%, HbA1c détermine les valeurs de glucose moyennes environ 3 mois avant la prise de l'analyse;
  • Sucre dans l'urine. Normalement, il n'y a pas de glucose dans l'urine. La limite admissible est de 8,9 mmol / l, tandis que la fonction rénale est toujours retenue pour la filtration;
  • Cholestérol. Défini comme cholestérol "nocif", sa valeur ne doit pas dépasser 4 mmol / l. Le dépassement des indices indique le début des changements pathologiques dans les vaisseaux;
  • Triglycérides. L'analyse est assignée pour déterminer la probabilité de modifications vasculaires diabétiques. Avec le diabète, les valeurs optimales des triglycérides peuvent atteindre 1,7 mmol / l.

La compensation pour le diabète dépend du poids d'une personne. Chez les diabétiques, l'indice de masse corporelle doit être compris entre 24 et 25, il est calculé selon la formule dans laquelle le poids en kilogrammes est divisé par la taille en mètres.

Les valeurs de la pression artérielle ne sont pas moins importantes. Une lecture normale est la limite allant jusqu'à 140/90 mm. gt; Art. L'hypertension indique un mauvais état vasculaire.

On parle de diabète sucré compensé lorsque les tests ci-dessus ne dépassent pas les valeurs normales ou ne les approchent pas plus près. La sous-compensation peut être déterminée à partir du tableau ci-dessous.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Certains diabétiques croient à tort que l'alcool a un effet positif sur la glycémie. Les boissons fortes, telles que la vodka, sont vraiment capables d'abaisser les taux de glucose.

Le niveau de sucre est affecté par divers facteurs: il peut s'agir de causes physiologiques, du développement de certaines maladies graves. Le sucre peut augmenter en raison du tabagisme, avant la menstruation, à cause de la nervosité inutile et de l'excitation.

Une boisson aussi ancienne que le kvass est très populaire aujourd'hui. La boisson non seulement désaltère bien, mais possède également de nombreuses qualités médicinales.