loader

Principal

Traitement

Accouchement et grossesse avec diabète sucré de type I et II

Selon les caractéristiques individuelles de la femme enceinte et le développement du fœtus, la naissance dans le diabète se développe de différentes manières.

Le diabète sucré est une maladie associée à des quantités insuffisantes d'insuline dans le corps humain. Pour cette hormone, le pancréas répond.

Jusqu'à récemment, les médecins interdisaient aux femmes diabétiques de devenir enceintes et de donner naissance à des enfants. Les progrès de la médecine ne s'arrêtent pas, la situation a donc complètement changé et permet de donner naissance à des enfants, des femmes atteintes de diabète de type 1 et de type 2. La maladie n'est pas transmise à l'enfant. Les risques sont trop faibles si la mère est atteinte de diabète de type 1, le pourcentage de transmission de la maladie ne dépassant pas 2%. Si le père est malade de cette maladie, le risque monte à 5%. Avec la maladie des deux parents, le risque passe à 25%.

Contre-indications de base pour la grossesse et l'accouchement

loading...

Les types de diabète 1 et 2 exercent une forte pression sur les organes du corps de la femme. Cela peut menacer non seulement la femme enceinte, mais aussi le fœtus. Pour aujourd'hui, il n'est pas souhaitable de devenir enceinte et de donner naissance à des personnes qui ont:

  • Diabète résistant à l'insuline, sujet à l'acidocétose.
  • Tuberculose non traitée.
  • Conflit Rhésus.
  • Certains types de maladies cardiaques.
  • Insuffisance rénale sévère.

Types de diabète sucré

loading...

Il existe trois types de diabète:

  • Le premier type est appelé insulinodépendant. Il se développe principalement chez les adolescents.
  • Le second type est appelé insulino-indépendant, souvent trouvé chez les personnes de plus de 40 ans avec un poids corporel élevé.
  • Le diabète gestationnel ne survient que pendant la grossesse.

Les principaux signes du diabète pendant la grossesse

loading...

Si le diabète est apparu au cours de la grossesse, il est presque impossible de le détecter immédiatement, car il se déroule lentement et n'est pas exprimé tel quel. Les principales caractéristiques comprennent:

  • La fatigue
  • Besoin constant d'uriner.
  • Soif accrue.
  • Perte de poids importante
  • Haute pression

Habituellement, peu de personnes font attention à ces symptômes, car ils conviennent à presque toutes les femmes enceintes. Dès que le patient est venu chez le gynécologue et qu'il a révélé la grossesse, il doit nécessairement procéder à une analyse de l'urine et du sang, dont les résultats peuvent révéler la présence ou l'absence de diabète.

Quels dangers peuvent causer le diabète de type 1 et de type 2 chez les femmes enceintes?

loading...

Il est important de savoir que le diabète gestationnel, 1 er ou 2 ème type chez une femme enceinte, peut avoir plusieurs conséquences indésirables, à savoir:

  • L'apparition de la gestose (hypertension artérielle, apparition de protéines dans les urines, apparition d'œdèmes).
  • Polyhydramnios.
  • Violation de la circulation sanguine.
  • Mort du fœtus
  • Malformations congénitales de l'enfant.
  • Mutation chez l'enfant.
  • Changement de la fonction rénale.
  • Déficience visuelle chez les femmes enceintes.
  • Augmentation significative du poids du fœtus.
  • Violation dans les navires.
  • Toxicose tardive.

Les règles de la grossesse et de l'accouchement dans le diabète de type 1

loading...

Si la mère souffre de diabète, elle devrait être constamment surveillée par des spécialistes tout au long du trimestre. Cela ne signifie pas qu'une femme devrait être hospitalisée. Il est juste nécessaire de consulter constamment les médecins et de surveiller la glycémie.

Le diabète sucré de type 1 est assez fréquent et est diagnostiqué chez les personnes dès l'enfance. Pendant la grossesse, cette maladie est très instable et endommage les parois, les troubles métaboliques et la violation du métabolisme des glucides.

Les règles de base de la gestion de la grossesse dans le diabète:

  • Visite permanente auprès de spécialistes nommés.
  • Respect rigoureux de tous les conseils du médecin.
  • Surveillance quotidienne de la glycémie.
  • Surveillance constante des cétones dans les urines.
  • Respect strict du régime.
  • Prendre l'insuline à la dose requise.
  • Passage de l'examen, qui comprend un hôpital dans un hôpital sous la supervision de médecins.

Les femmes enceintes sont hospitalisées en plusieurs étapes:

  1. La première hospitalisation est obligatoire jusqu'à 12 semaines, dès que le médecin a identifié une grossesse. Cette procédure est nécessaire pour identifier les complications possibles et les menaces sanitaires ultérieures. Un examen complet est effectué. Sur cette base, la question du maintien ou de l’interruption de la grossesse est abordée.
  2. La deuxième hospitalisation est effectuée jusqu'à 25 semaines pour un réexamen, une détection des complications et une éventuelle pathologie. Et aussi pour ajuster le régime, l'utilisation de l'insuline. Une échographie est prescrite, à la suite de laquelle la femme enceinte subit cet examen chaque semaine pour suivre l'état du fœtus.
  3. La troisième hospitalisation est effectuée en 32 à 34 semaines afin que les médecins puissent délivrer avec précision la durée de l'accouchement. Ainsi, la femme reste dans un hôpital avant les sortes.

Si pendant la grossesse il y avait des complications, alors la naissance est artificielle par la méthode de la césarienne. Si la grossesse était calme, il n'y avait pas de pathologies, alors la naissance aura lieu naturellement.

Gestion appropriée de la grossesse et de l'accouchement dans le diabète de type 2

Comme dans le cas précédent, la femme enceinte devrait être régulièrement sous la supervision d'un médecin, suivre toutes les procédures prescrites et suivre les conseils du médecin.

En plus de toutes les obligations ci-dessus, il est également nécessaire de mesurer les taux d'hémoglobine toutes les 4 à 9 semaines et de prendre des urines pour les analyses afin de détecter la présence d'infections dans le corps.

Diabète gestationnel

loading...

Les femmes enceintes peuvent être exposées au diabète gestationnel causé par des changements hormonaux. Ce problème survient chez environ 5% des femmes enceintes, pendant 16 à 20 semaines. Plus tôt la maladie ne peut pas apparaître, puisque le placenta n'était pas complètement formé.

Cet effet temporaire n'est maintenu que pendant la grossesse. Après la naissance, toutes les anomalies disparaissent. Si une femme qui porte un diabète gestationnel pendant la grossesse souhaite retrouver une grossesse, le problème peut reprendre.

La durée de l'accouchement est fixée à 38 semaines au plus tard. Avec le diabète gestationnel, l'accouchement est susceptible de se produire naturellement. L'enfant porte parfaitement ces genres.

La méthode de la césarienne est utilisée en présence d'indications obstétricales. Il peut s'agir d'hypoxie, de grande taille fœtale, de bassin étroit chez les femmes enceintes et autres. Pour que le travail réussisse normalement, il est nécessaire de consulter un médecin et de faire toutes les recommandations nécessaires.

Si une femme a acquis un diabète gestationnel pendant la grossesse, après l'accouchement, au plus tard 5-6 semaines, il est nécessaire de faire une analyse de sang pour déterminer le taux de sucre.

Les principales caractéristiques de HS du diabète comprennent:

  • Besoin constant d'uriner.
  • Démangeaisons constantes.
  • Sécheresse de la peau.
  • L'apparition de furoncles.
  • Appétit accru avec perte de poids intensive.

Conseils généraux sur le déroulement de la grossesse en cas de diabète sucré de type 1 et 2, en fonction de la période

loading...
  1. Au premier trimestre, vous devez constamment surveiller le niveau de sucre. À ce stade, le niveau est presque toujours réduit, de sorte que la dose d'insuline devrait être inférieure à la normale.
  2. Au deuxième trimestre, la posologie doit être augmentée et une alimentation équilibrée doit être observée.
  3. Au troisième trimestre, il y a une glycémie, donc la dose d'insuline doit être réduite.

Mesures préventives contre le diabète de type 1 et de type 2 chez les femmes enceintes

loading...

En règle générale, le diabète gestationnel cesse d’observer les régimes. Dans le même temps, la forte teneur en calories des aliments est fortement déconseillée. Le régime quotidien devrait être: 2500-3000 kcal. Il est préférable de manger par portions et souvent (5-6 fois par jour).

Le régime alimentaire devrait inclure des fruits et légumes frais et ne pas contenir:

  • Bonbons (bonbons, petits pains, tartes, etc.) glucides digestibles. Parce qu'ils contribuent à l'hyperglycémie.
  • Aliments gras (graisses, huiles, viande grasse, crème).
  • Sucre raffiné
  • Nourriture salée.

Régime de diabète

loading...

La principale raison du développement du diabète de type 1 et de type 2 chez les femmes enceintes étant le manque d'insuline, l'utilisation d'hydrocarbures facilement digestibles est hautement indésirable. Les principaux composants de l'alimentation:

  • Boisson abondante.
    Enceinte par jour devrait boire au moins 1,5 litre d'eau purifiée. Ne mangez pas de sirops sucrés, de boissons gazeuses avec ou sans colorants, de kvass, de yaourts avec des garnitures différentes. Toutes les boissons alcoolisées.
  • Puissance fractionnée.
    Les femmes enceintes atteintes de diabète de type 1 et de type 2 doivent être nourries au moins 5 fois par jour en petites portions. Les aliments protéiques doivent être consommés séparément des glucides. Par exemple, si vous avez des pâtes au poulet pour le déjeuner, alors avec le diabète, vous devriez d'abord manger des pâtes avec des légumes cuits à l'heure du déjeuner et pour une collation de poulet avec du concombre frais en milieu de matinée.
  • Les salades de légumes peuvent être consommées avec n'importe quel repas. Les fruits sont recommandés pour manger avec des aliments glucidiques.
  • Soupes et autres premiers plats.
  • La seconde vaisselle

Comme second plat, plats adaptés au poulet, au poisson maigre, au bœuf ou à l'agneau. Les légumes peuvent être dans le régime alimentaire tout.

  • Produits laitiers fermentés (crème sure, fromage blanc).
  • Snack (pâté faible en gras, jambon, fromage).
  • Boissons chaudes (thé chaud au lait).
  • Pain de seigle ou diabétique.

Mesurer la glycémie chez une femme enceinte devrait être un glucomètre, avec lequel elle peut mesurer elle-même les données et ajuster la posologie de l'insuline. La glycémie normale est de 4 à 5,2 mmol / litre sur un estomac vide et pas plus de 6,7 mmol / litre quelques heures après avoir mangé. Si le taux de sucre ne diminue pas pendant un régime, les médecins prescrivent un traitement par insuline.

À noter! Les femmes enceintes ne doivent pas boire de comprimés médicinaux pour réduire la glycémie. Ils peuvent nuire au développement du fœtus. Pour l'administration correcte d'une dose d'insuline, la femme enceinte doit être placée dans un hôpital. Tous les points ci-dessus peuvent être évités si le produit est productif pour effectuer toutes les mesures préventives du diabète.

Facteurs pouvant causer le diabète sucré de type 1 et 2 chez la femme

loading...
  • Une femme enceinte est âgée de plus de 40 ans.
  • Le diabète est un problème pour les proches.
  • Une femme enceinte est une race non blanche.
  • Excès de poids avant la grossesse.
  • Fumer
  • Un enfant déjà né pèse plus de 4,5 kilogrammes.
  • Des naissances antérieures ont entraîné la mort d'un enfant pour des raisons inconnues.

Accouchement avec diabète

loading...

Chez les femmes enceintes atteintes de diabète de type 1 et de type 2, les naissances sont quelque peu différentes de la normale. Pour commencer, les canaux de naissance sont préparés en perforant le liquide amniotique et en injectant des hormones. Assurez-vous d'entrer un médicament anesthésique avant le début du processus.

En cours de route, les médecins surveillent attentivement le rythme cardiaque et le taux de sucre du bébé dans le sang de la mère. Si l'activité de la naissance s'estompe, la femme enceinte reçoit de l'ocytocine. Lorsque le taux de sucre est élevé, l'insuline est injectée.

Si, après l’ouverture du col et l’administration d’un médicament, mais le travail diminue, les médecins peuvent utiliser des forceps. Lorsque l'hypoxie survient chez le fœtus avant l'ouverture de l'utérus, l'accouchement est réalisé par la méthode de la césarienne.

Quelle que soit la naissance, les chances d'avoir un bébé en bonne santé sont très élevées. L'essentiel est de surveiller votre santé, de consulter des médecins et de suivre leurs recommandations.

Événements néonataux

loading...

Après la naissance, le bébé reçoit des mesures de réanimation, qui dépendent de l'état et de la maturité du bébé, des méthodes utilisées lors de l'accouchement.

Chez les nouveau-nés, nés chez des femmes atteintes de diabète, marquent très souvent les signes de fœtopathie diabétique. Ces enfants ont besoin de soins spéciaux et de la supervision de spécialistes.

Les principes de réanimation des nouveau-nés sont les suivants:

  • Prévention de l'hypoglycémie.
  • Surveillance attentive de la condition de l'enfant.
  • Thérapie Posindromnaya.

Dans les premiers jours de la vie, un enfant atteint de fœtopathie diabétique est très difficile à adapter. Il peut y avoir certains troubles: perte de poids significative, développement de la jaunisse et autres.

Nourrir le bébé

loading...

Après la naissance d'un enfant, bien sûr, chaque mère veut allaiter. Dans le lait humain, il contient une énorme quantité de substances nutritives et utiles qui influencent favorablement la croissance et le développement du bébé. Par conséquent, il est si important de préserver la lactation autant que possible.

Avant d'allaiter, la mère devrait consulter un endocrinologue. Il prescrira un certain dosage d'insuline et recommandera un régime au moment de l'alimentation. Très souvent, il y a un cas où les femmes pendant la période d'alimentation diminuent le taux de sucre dans le sang. Pour éviter cela, vous devez boire une tasse de lait avant de commencer à vous nourrir.

Conclusion

loading...

La grossesse et la naissance chez les femmes atteintes de diabète constituent une étape très grave. Il est donc très important de consulter constamment les spécialistes, de suivre leurs recommandations et de surveiller leur santé de manière indépendante. Mangez plus de vitamines, respirez l'air frais et bougez plus. Et n'oubliez pas non plus une alimentation équilibrée.

Qui a accouché avec le diabète de type 1, type 2

loading...

Grâce au développement de la médecine en ce moment, il est possible de donner naissance à de nombreuses femmes atteintes de tout type de diabète sucré - 1 ou 2. Tout se résume à un examen médical et à un contrôle obligatoires.

Qui a accouché avec le diabète de type 1? Avis

loading...

Comme le montrent les témoignages et les statistiques, le problème de la glycémie chez les futures mères est souvent causé non par le respect des prescriptions médicales. Par conséquent, il est toujours utile de rappeler qu'une violation du cours de médecine désigné par un spécialiste peut entraîner la manifestation de maladies chroniques, tant chez la femme enceinte que chez le fœtus.

Cette attitude négligente envers sa propre santé affecte le développement d'un futur enfant.

Les examens des accouchements avec diabète de type 1 sont différents, en fonction du glucose dans le sang et de l'évolution de la grossesse elle-même. Certaines mères ont eu la possibilité de donner naissance naturellement, fournissant un fond hormonal stable.

Qui a accouché avec le diabète de type 2?

loading...

Il est très rare que les jeunes mères présentent un diabète de type 2. Depuis ce type se trouve principalement chez les femmes ménopausées, ou juste avant sa frontière.

Et pourtant, les exceptions sont remplies. Mais ce n'est pas une limite dans la planification de la grossesse. Il est seulement nécessaire de comprendre, toute la responsabilité pendant la grossesse.

Plus souvent enceintes de type 2, accouchent par chirurgie, par césarienne. Ceci est fait pour prévenir les blessures à la fois la mère et l'enfant. Dans le cas du diabète, un enfant peut être très gros et, en raison de l'étroitesse du bassin ou de la mauvaise position du fœtus dans l'utérus, l'accouchement peut être compliqué.

Qui a accouché avec le diabète? Le forum

loading...

Sur les forums, il y a toujours ceux qui parlent des naissances, partagent leurs impressions et conseillent, mais il y a ceux qui écoutent et essayent de trouver toutes les informations dont ils ont besoin. Ceci est très utile pour que les femmes enceintes apprennent beaucoup de nouvelles choses et élargissent leurs horizons.

Grossesse et diabète: Est-il possible d'accoucher et quelles difficultés peuvent survenir?

loading...

Lorsqu'une femme pense à planifier un enfant, elle essaie d'exclure les facteurs négatifs qui peuvent affecter sa santé.

Beaucoup de futures mères refusent de fumer et d’alcool, commencent à observer des régimes spéciaux et prennent des préparations multivitaminées. Les femmes qui souffrent de diabète doivent non seulement se préparer plus soigneusement à la grossesse, mais aussi se préparer à des surprises très désagréables.

Dans certains cas, vous devez abandonner l'idée de donner naissance à un bébé. Est-il justifié une telle peur de la grossesse dans cette maladie et s'il est possible d'accoucher avec le diabète de type 1 et le diabète de type 2?

L'essence de la maladie

loading...

Beaucoup de gens considèrent le diabète comme une maladie unique. Son essence réside dans un phénomène: l’augmentation du sucre dans le sang.

Mais, en fait, le diabète est différent selon les mécanismes de son apparence. Le diabète de premier type est diagnostiqué chez des personnes dont le pancréas ne fonctionne pas correctement.

Ses cellules synthétisent moins d'insuline, capables d'éliminer le glucose du sang dans le foie et de le transférer sous forme de glycogène, une molécule insoluble. D'où le nom de la maladie - diabète insulino-dépendant.

Le diabète du second type est associé non pas à une diminution de la synthèse de l'insuline, mais à l'immunité de cette hormone aux cellules du corps. C'est-à-dire que l'insuline est suffisante, mais elle ne peut pas remplir sa fonction, de sorte que le glucose reste également dans le sang. Cette forme de maladie peut rester asymptomatique et subtile beaucoup plus longtemps.

Les femmes enceintes ont une forme différente de diabète: le diabète gestationnel. Il survient plusieurs semaines avant la naissance et s'accompagne également de difficultés dans l'utilisation du glucose dans le sang.

Avec le diabète, une personne développe diverses pathologies qui compliquent sa vie. Violé le processus de métabolisme eau-sel, la personne a soif, il se sent faible.

La vision peut diminuer, la pression augmenter, l'apparence de la peau se détériorer et ses dommages ne guérissent pas très longtemps. Ce n'est pas une liste complète des difficultés et des dangers rencontrés par un diabétique.

Le phénomène le plus dangereux est un coma hyperglycémique, qui peut se développer avec un saut de sucre incontrôlé plusieurs fois par rapport à la norme. Une telle condition peut causer la mort du corps.

Grossesse et naissance dans le diabète

Avant la découverte de l'insuline, les gens croyaient qu'avec le diabète, on ne peut pas donner naissance. Cela s'explique par le faible taux de survie des nouveau-nés, un pourcentage élevé de décès intra-utérin, un danger pour la vie de la mère.

Plus de la moitié des grossesses se sont terminées tragiquement pour une femme ou un enfant. Mais après avoir développé une méthode de traitement du diabète de type 1 (le plus courant) par l’introduction de l’insuline, ces risques ont commencé à diminuer.

Aujourd'hui, dans de nombreuses cliniques, la mortalité chez les mères diabétiques a diminué en moyenne de 15% et dans les établissements où les soins médicaux sont très nombreux, allant même jusqu'à 7%. Par conséquent, vous pouvez donner naissance à un diabète sucré.

La probabilité de complications chez les femmes enceintes atteintes de diabète est toujours la même. Le processus même du port du fœtus est beaucoup plus difficile pour les femmes atteintes de cette pathologie, le risque de fausse couche ou de naissance prématurée reste élevé. Leur corps est déjà affaibli par une maladie chronique et la grossesse multiplie le fardeau sur tous les organes.

Si le mari a le diabète de type 1, puis-je accoucher?

Il existe une probabilité de transmission de la maladie par héritage (2% si la mère est malade, 5% si le père est malade et 25% si les deux parents souffrent de la même maladie).

Même si le bébé n'hérite pas de cette maladie, il ressent toujours les effets négatifs d'une augmentation du sucre dans le sang de sa mère pendant la période de développement intra-utérin.

Un grand foetus peut se développer, souvent la quantité d'eau amniotique augmente excessivement, un enfant peut souffrir d'hypoxie ou d'un trouble métabolique. Ces nouveau-nés s'adaptent plus longtemps à la vie en dehors du corps de la mère et sont plus susceptibles d'avoir des maladies infectieuses.

Certains enfants dus à un déséquilibre permanent du métabolisme naissent avec des anomalies congénitales du développement. Cela non seulement réduit la qualité de leur vie, mais peut aussi entraîner la mort à un âge précoce. Il existe de tels nouveau-nés et signes extérieurs caractéristiques - un visage arrondi, un développement excessif de graisse sous-cutanée, une surcharge pondérale, une peau cyanosée et la présence de points saignants.

La naissance dans le diabète sucré peut être très compliquée. L'activité générique peut être affaiblie et le processus d'apparition du bébé est retardé.

Ceci est lourd avec le développement de l'hypoxie chez l'enfant, une violation de son cœur. Par conséquent, l'accouchement avec ce facteur de risque devrait se faire sous le contrôle le plus strict.

Il est intéressant de noter que pendant la grossesse, le corps d’une femme subit un diabète différemment. Dans les premiers mois et avant la naissance, une femme enceinte peut ressentir un soulagement, elle réduit la dose d'insuline administrée.

Ceci est dû aux changements hormonaux. Le milieu de la grossesse est la période la plus difficile lorsque les manifestations de maladie peuvent être amplifiées et accompagnées de complications. Comment le corps de la femme se comporte dans l'accouchement - dépend de ses caractéristiques individuelles: il peut y avoir à la fois une réduction du sucre et un bond en avant.

Est-il possible d'accoucher avec un diabète de type 1?

Personne ne peut interdire à une femme de donner naissance à un enfant, mais en présence de circonstances complexes, le médecin peut recommander le rejet de l'idée d'avoir un enfant ou proposer de mettre fin à une grossesse si la conception a déjà eu lieu.

  1. la mère progresse rapidement;
  2. la lésion vasculaire est observée;
  3. les deux partenaires sont diabétiques;
  4. Le diabète est associé à la présence d'un conflit Rh ou d'une tuberculose.

Si la décision d'interrompre la grossesse est prise, cela se fait jusqu'à 12 semaines.

Dans le cas où une femme décide toujours de continuer à porter un bébé, les médecins devraient avertir de tous les risques auxquels elle peut s'attendre.

Comment sauver une grossesse?

Sur cette question, il convient de réfléchir avant la conception. Et dans cet aspect, le succès du bébé dépend du comportement correct des parents de la future mère.

En règle générale, la forme la plus commune de diabète se manifeste pendant l'enfance ou l'adolescence.

Si les parents surveillent de près l'état de la fille, contrôlent le sucre et prennent en temps utile les mesures nécessaires pour le normaliser, le corps de la fille souffrira moins de la maladie. Il faut non seulement prendre soin de votre enfant, mais aussi lui apprendre à tout faire lui-même.

Si une femme suit constamment les indicateurs de sucre et, si nécessaire, prend des médicaments, il lui sera plus facile de se préparer à la grossesse. Il peut être nécessaire de passer des examens supplémentaires et de consulter plus souvent le médecin, qui donnera des recommandations sur la planification familiale.

Pendant la grossesse, vous devez vérifier le niveau de sucre quotidiennement, plusieurs fois (combien le médecin vous le dira).

Il est nécessaire de subir tous les examens, analyses prescrits. Dans la plupart des cas, il est recommandé de se rendre trois fois à l'hôpital pour surveiller de plus près l'état d'une femme, d'un fœtus et d'une correction d'insuline.

Lorsque le diabète est recommandé d'introduire constamment de l'insuline, au moins à petites doses, il atténue l'effet nocif de la maladie sur le fœtus. La manière de mener le travail doit être pensée à l'avance. Dans la plupart des cas, les médecins préfèrent un accouchement naturel. Si l'état de la mère n'est pas satisfaisant et que l'activité de naissance est faible, vous devez faire une césarienne.

L'affirmation que le diabète est une indication pour une césarienne est plus un mythe, une femme peut donner naissance avec succès de manière indépendante s'il n'y a pas de complications. Pendant le travail pour faciliter le processus, les médecins peuvent administrer de l'ocytocine pour normaliser la contraction utérine. Dans certains cas, une épisiotomie est faite, ce qui aide le bébé à se déplacer le long du canal génital.

Vous devez adhérer à un régime spécial.

D'une part, il ne devrait inclure que les produits ne favorisant pas la glycémie, d'autre part, le régime alimentaire nécessite un régime à part entière, tenant compte de tous les besoins de la mère et du fœtus.

Une femme devra suivre la teneur en calories de la nourriture, mais cela ne signifie pas qu'elle devrait mourir de faim - le manque de substances de valeur exacerbera l'impact du diabète sur le corps du bébé. L'apport quotidien en calories et les nuances de la nutrition doivent être discutés avec un médecin.

Accouchement avec diabète de type 2: qui a accouché avec un diabète gestationnel?

diabétique Genera déterminée individuellement, compte tenu des caractéristiques de la maladie, sa gravité, le degré de compensation et l'état fonctionnel du fœtus en développement, ainsi que la présence de complications obstétricales.

Le niveau de développement actuel de la médecine permet de donner naissance à un diabète de type 1 et de type 2 sans transmettre la maladie à un fœtus en développement. Le risque de transmission de la maladie à un enfant, si seulement une femme atteinte de diabète de type 1 est de 2%, et en présence d'une maladie chez le père, le risque de développer la maladie atteint 5%. Lorsque le diabète sucré de type 1 ou de type 2 chez les deux parents, la probabilité de la maladie chez un nouveau-né augmente à 25%.

Une femme enceinte atteinte de diabète de type 1 et de type 2 doit réagir de manière responsable à la planification de la grossesse. Cela est dû au fait que la gestation d'une femme enceinte avec le diabète dans le corps il y a un changement affectant l'état général de la mère de l'avenir, et cela peut nuire à la santé de l'enfant.

De tels changements peuvent être:

  • détérioration générale postpartum de la santé de la femme;
  • des complications peuvent survenir qui ne permettent pas à l'enfant de supporter;
  • un enfant en voie de développement intra-utérin peut recevoir diverses pathologies congénitales.

Une femme diabétique doit planifier et se préparer à la grossesse 3 à 4 mois avant la conception. Une préparation aussi longue est nécessaire pour compenser l’impact du développement de la maladie sur le fœtus.

Si la grossesse se déroule normalement, et la maladie est au stade de la compensation du passage du travail avec le diabète ne pose aucun problème, la livraison est le moment venu.

Les femmes qui ont accouché dans le diabète, savent que si le diabète est pas entièrement compensée, il est possible la formation des complications qui provoquent obligé d'utiliser la naissance dans le diabète.

Après 37 semaines, il est recommandé de planifier une césarienne élective.

En cas de diabète de type 1 ou 2, une femme enceinte doit choisir au préalable un établissement médical dans lequel se trouve une maternité spécialisée. Dans cette institution, la femme enceinte est sous la surveillance étroite du médecin-endocrinologue, si nécessaire, la femme est assistée par d'autres médecins spécialistes.

Tous ceux qui ont eu un diabète sucré savent qu’avant la naissance et après la naissance de l’enfant, il est nécessaire de surveiller régulièrement le taux de sucres dans l’organisme.

Quel est le danger du diabète pour le développement du fœtus?

Le diabète sucré et la grossesse sont dangereux en ce sens que le développement d'une maladie augmente la probabilité d'une variété de vices chez le fœtus. Cela est dû au fait que le développement du fœtus reçoit la nourriture de l'hydrate de carbone de la mère et le fœtus de glucose consommé en même temps ne reçoit pas la quantité requise de l'hormone de l'insuline, en dépit du fait que son propre pancréas développement enfant ne se développe pas et incapable de produire de l'insuline.

Dans le cas du diabète de type 1 et de type 2, l’état constant d’hyperglycémie provoque l’apparition d’un manque d’énergie à la suite duquel le corps de l’enfant ne se développe pas correctement.

Le propre pancréas du fœtus commence à se développer et à fonctionner au deuxième trimestre. Dans le cas de l'excès de sucre dans le corps du pancréas du fœtus après la formation de la mère commence à éprouver une charge accrue, car elle produit une hormone qui devrait non seulement utiliser le glucose dans votre propre corps, mais aussi pour normaliser les niveaux de sucre dans le sang dans le sang de la mère.

L'augmentation de la production d'insuline provoque le développement d'une hyperinsulinémie. L’augmentation de la production d’insuline entraîne une hypoglycémie chez le fœtus. De plus, le fœtus présente une violation de la respiration et de l’asphyxie.

Une très faible teneur en sucre chez le fœtus peut menacer la mort.

Diabète gestationnel chez la femme enceinte

Les femmes enceintes ont tendance à augmenter la quantité de sucre dans le plasma sanguin après avoir mangé. Cette situation est due à l’accélération de l’absorption des sucres et à l’augmentation du temps nécessaire pour assimiler les aliments consommés. Cela est dû à une diminution de l'activité du tractus gastro-intestinal. Si le fonctionnement du pancréas présente des anomalies pendant la grossesse, une femme peut développer un diabète gestationnel.

Déterminer la prédisposition à ce type de maladie, lors du premier test d'admission pour la tolérance au glucose. Si un résultat négatif est obtenu pendant le test, un deuxième test doit être effectué entre 24 et 28 semaines de gestation.

Si le résultat du test est positif, le médecin est tenu d’observer la femme enceinte pendant toute la durée de la grossesse, en tenant compte du développement de tout type de diabète dans le corps. Le test de tolérance doit être effectué après 8 à 14 heures de jeûne, pendant lesquelles seule l'eau est autorisée à boire. Le meilleur moment pour tester est le matin.

Simultanément au test de tolérance au glucose, le sang est prélevé dans la veine pour être analysé en laboratoire. Après avoir pris du sang veineux, une méthode de laboratoire détermine la quantité de sucre contenue dans le plasma.

Si l'analyse détermine que le sucre dans le sang dépasse 11,1 mmol / l, la femme reçoit un diagnostic de diabète gestationnel.

Traitement d'une femme enceinte et accouchement avec diabète de type 1

Pour compenser le diabète gestationnel, un régime spécial est utilisé. En cas de nécessité d'introduction d'un aliment diététique, il est nécessaire de se rappeler que la valeur énergétique des produits consommés par la femme enceinte ne peut pas être fortement réduite. La suppression des aliments à haute teneur énergétique contenant de grandes quantités de glucides devrait être effectuée progressivement.

Une bonne alimentation d'une femme enceinte implique de consommer une petite quantité de nourriture en un seul repas. Il est préférable de manger des aliments fractionnés - cinq à six fois par jour. De l'alimentation doit exclure les glucides légers et réduire la consommation d'aliments gras.

Cela est dû au fait que les glucides légers peuvent fortement augmenter la teneur en sucre dans le sang et que les graisses avec une carence en insuline entraînent la formation de corps cétoniques qui provoquent l’apparition d’une intoxication. Dans le régime alimentaire des femmes enceintes doivent être présents des fruits et légumes frais, ainsi que des légumes verts.

La femme doit contrôler elle-même constamment le sucre dans le corps et ajuster, en fonction de cet indicateur, la dose d'insuline. Si le régime ne diminue pas le taux de sucre dans le sang, le médecin qui surveille la grossesse nomme alors un traitement par insuline.

Les comprimés pour réduire la glycémie, pendant cette période d'utilisation, ne sont pas recommandés, car ils peuvent nuire au fœtus. Pour sélectionner correctement la dose d'insuline pendant le traitement, la femme enceinte doit être hospitalisée dans le département d'endocrinologie de l'établissement médical.

Si une femme reçoit un diagnostic de diabète gestationnel, la meilleure option est une naissance naturelle à un moment ne dépassant pas 38 semaines. La stimulation du travail devrait être sous la surveillance constante du médecin derrière le corps de la femme enceinte. Le travail stimulant est nécessaire après l'examen du corps d'une femme et d'un fœtus.

Un enfant né à cette époque est bien toléré par le processus de la naissance physiologique.

Dans le cas du diabète gestationnel pour le traitement de l'insuline, un endocrinologue après l'accouchement détermine la nécessité d'une utilisation ultérieure de l'insulinothérapie.

Les femmes qui ont accouché avec un diabète savent qu'une césarienne remplaçant la naissance est effectuée uniquement dans les cas où des preuves obstétricales sont disponibles pour cela.

De telles indications peuvent être la probabilité de développer une hypoxie, un retard de développement ou d'autres complications.

L'accouchement de patients atteints de diabète sucré

En présence de diabète et d’accouchement, tout le processus de la grossesse doit se dérouler sous la stricte surveillance d’un endocrinologue.

La question du choix de la prestation d'un médecin est choisie individuellement et dépend de plusieurs facteurs dont les principaux sont:

  • la gravité de l'évolution de la maladie;
  • le degré de compensation utilisé;
  • l'état de l'enfant en développement;
  • la présence de complications obstétricales identifiées.

Le plus souvent, en raison de l'augmentation du nombre de divers troubles, l'accouchement est effectué à 37-38 semaines.

L'option optimale est la méthode d'accouchement dans laquelle l'enfant naîtra par le canal de naissance naturel de la mère. Pendant l'accouchement, la glycémie est mesurée toutes les 2 heures chez la parturiente. Ceci est nécessaire pour décompenser correctement le diabète en utilisant un traitement à l'insuline.

La question de l'accouchement spontané est acceptée avec la céphalée fœtale et la présence d'un bassin normal chez la femme, ainsi qu'en l'absence de complications chez le fœtus et la mère, provoquées par la présence du diabète. La césarienne est pratiquée si la femme enceinte est la première et que le fœtus est de grande taille avec un petit bassin chez la femme.

En effectuant un travail pour le diabète de type 1, le contrôle de la glycémie est obligatoire, l'objectif de cette procédure est de réduire le risque d'hypoglycémie, allant jusqu'au coma hypoklikémique. Pendant les contractions du travail, il se produit un travail musculaire actif qui entraîne une forte diminution de la quantité de sucre dans le plasma sanguin sans utilisation de préparations contenant de l'insuline.

Réanimation pour les nouveau-nés

Le principe de base de la réanimation pour un nouveau-né dépend de son état, de son degré de maturité et des méthodes utilisées pour l'accouchement. Chez les nouveau-nés, nés de mères atteintes de diabète, il existe très souvent des signes de foetopathie diabétique, qui peuvent survenir à différentes fréquences dans diverses combinaisons.

Les enfants nés avec des signes de foetopathie diabétique nécessitent des soins particuliers. Au début, après la naissance de ces nouveau-nés, un contrôle particulier de la respiration, de la glycémie, de l'acidose et des dommages possibles au système nerveux central est nécessaire.

Les principaux principes de la réanimation sont les suivants:

  1. Prévention du développement de l'hypoglycémie.
  2. Effectuer une surveillance dynamique de la condition de l'enfant.
  3. Conduite d'une thérapie post-pelliculaire.

À la période néonatale initiale, les nouveau-nés atteints de fœtopathie diabétique s'adaptent très durement au monde qui les entoure. Une forte adaptation s'accompagne souvent de l'apparition de troubles tels que l'ictère conjonctif, l'érythrème toxique, une perte de poids significative et une récupération lente des paramètres normaux. La vidéo de cet article vous aidera à comprendre quelle est la norme du sucre.

Les filles racontent ou disent les pozhalujsto qui ont accouché ou se sont fait du travail avec un diabète de type 1 alors que je me sentais alors?


A moi déjà 38 semaines de grossesse imposées à l'hospitalisation dans 29 maternités ont dit ou dit pas kosoj kesarego je donnerai lui-même. Je suis très curieux qui proshol à travers cette part

J'espère vraiment que tout ira bien. Mais comment vont-ils agir si l'utérus n'est pas encore prêt pour la livraison

Oui Daria, je suis intéressé si je vais à la 40ème semaine. On m'a juste dit que le diabète est seulement 39 semaines que vous pouvez marcher

Daria m'a dit de boire de l'huile non raffinée et de rester chez moi avec la vie sexuelle de son mari

et à propos de la bougie que je vais demander à la bibliothèque

Daria Merci je vais essayer

Et moi avec ça en 29 planno a mis bientot... Bon, je ne peux pas manger mon envie de manger sucré sucré)))

Elena, je mange aussi du bonbon mais je mange de l'insuline et contrôle l'augmentation du sucre


Complications Anyutka, surtout non, je suis malade pendant 17 ans avec la grossesse, les normalisés étaient normaux 6; 5.7; Maintenant, en général 5, il est simple, puis après des sortes ou des travaux comme si ne pas apparaître

Glikirovany excellent)))) avec mon expérience, tous ont été surpris que glycated 4 et un maximum de 5,2 pendant la grossesse n'est pas possible. J'ai réussi à les convaincre)

Bien fait, Rituyla, un gage de réussite givré) et un faible risque de complications chez vous et le bébé)

Anyuta et ils ne le prêchent pas

J'ai accouché dans ce genre de maison (je n'avais pas de SD), je suis tombé amoureux. En paiement aux filles qui avaient le diabète sucré, CS. Mais ils regardent l'Etat, etc. En général, j'ai aimé la maternité. L'année dernière, ch. Le docteur Elle fait souvent des rondes, donc il y a un ordre complet.

A la connaissance de tout cela est normal Julia et sans connaissance comme d'habitude. Je suis resté là pendant 9 jours tellement entendu que la tête autour d’hier était déjà dans l’église.

Oui, je suis dans la topologie couché médecin nouvelle Yulia Vladimirovna Je ne connais pas le nom de famille

Anyutka, j'essaie aussi à la maison avec mon mari, tout va bien, j'espère que le meilleur

Julia somnoj dans la salle était une fille avec un contrat, il a mis exactement ne sais pas le nom de Faley ou quoi que ce soit elle ne dormait toute la nuit saigné le matin, il a fallu 8h30 toute la journée a souffert de l'utérus ne se ouvre pas et son 20.00 prokesarili et pourquoi payer tant d'argent si vous souffrez encore

Eh bien, tout le monde a différent

désolé si tard avec komintariem, je sahzarny sucré 1er type malade, j'avais 21 ans, mon fils est presque 4, rozhalaya aussi dans 29 l'hôpital, prévoit maintenant un deuxième enfant, et je veux dire que je ne donne naissance à ne pas poydu.ya a été toute la grossesse sur la pompe, ma naissance a été nommés 3 Novembre à 12 heures, la pompe j'ai enlevé la 2ème nuit, le matin avant la naissance, je me suis levé avec de l'acétone, que j'étais mal, si quelqu'un sait ce qu'il est que je comprends, et ainsi prokesarili moi et zhudko ketaatsidozom nskolko plus d'heures me piquais pas d'insuline, quand j'ai commencé à appeler être mari et dire que je me sens mal, médecin de réanimation anastaziolog avec des obscénités m'a volé mon téléphone, en général, que je n'ai pas seulement grâce à l'infirmière, le chat m'a donné un appel, même en donnant naissance, je ne suis pas seulement là parce que, comme une connaissance et un accord avec les chefs de vrachem.a avec une telle expérience du diabète de type 1, je suis bien supporté son fils, couché jamais sur le maintien de tous nos tripes, mon grand... maintenant, mon mari et je veux que ma fille, et nous devrons donner naissance dans le centre de perenatalnom Lapino!

Diabète et grossesse: de la planification à l'accouchement

Assez récemment, les médecins se sont catégoriquement opposés au fait que les femmes atteintes de diabète sucré soient tombées enceintes et ont donné naissance à des enfants. On croyait que dans ce cas, la probabilité d'un bébé en bonne santé est trop faible.

Aujourd'hui, la situation dans le cortex a changé: dans n'importe quelle pharmacie, vous pouvez acheter un glucomètre de poche qui vous permettra de surveiller le taux de sucre dans le sang quotidiennement et, si nécessaire, plusieurs fois par jour. Dans la plupart des consultations et des maternités, il y a tout l'équipement nécessaire pour mener une grossesse et un accouchement chez les diabétiques, ainsi que pour nourrir les enfants nés dans de telles conditions.

Grâce à cela, il est devenu évident que la grossesse et le diabète sucré - les choses sont tout à fait compatibles. Une femme atteinte de diabète avec le même succès peut produire un enfant en parfaite santé, comme une femme en bonne santé. Cependant, au cours de la grossesse, les risques de complications chez les patients diabétiques sont extrêmement élevés, la condition principale pour une telle grossesse est la surveillance constante d'un spécialiste.

Types de diabète sucré

La médecine distingue trois types de diabète:

  1. Diabète insulino-dépendant, il est également appelé diabète de type 1. Il développe en règle générale l'adolescence;
  2. Diabète non insulino-dépendant, respectivement, diabète de type 2. Il se produit chez les personnes de plus de 40 ans avec un surpoids;
  3. Gestationnel diabète sucré pendant la grossesse.

La plus fréquente chez les femmes enceintes est le type 1, pour la simple raison que cela affecte les femmes en âge de procréer. Le diabète de type 2, bien qu’il soit en soi plus courant, est beaucoup moins courant chez les femmes enceintes. Le fait est que les femmes sont confrontées à ce type de diabète beaucoup plus tard, avant la ménopause et même après son apparition. Le diabète gestationnel est extrêmement rare et cause beaucoup moins de problèmes que tous les types de maladie.

Diabète sucré gestationnel

Ce type de diabète ne se développe que pendant la grossesse et passe complètement après l'accouchement. Sa cause est la charge croissante sur le pancréas due à la libération d'hormones dans le sang, dont l'action est à l'opposé de l'insuline. Habituellement, le pancréas fait face à cette situation, mais dans certains cas, le taux de glycémie augmente sensiblement.

Bien que le diabète gestationnel soit extrêmement rare, il est souhaitable de connaître les facteurs de risque et les symptômes afin d’exclure ce diagnostic de vous-même.

Les facteurs de risque sont:

  • l'obésité;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • sucre dans l'urine avant ou au début de la grossesse;
  • présence de diabète sucré chez un ou plusieurs parents;
  • diabète dans les grossesses précédentes.

Plus il y a de facteurs dans un cas particulier, plus le risque de développer la maladie est grand.

Les symptômes diabète sucré pendant la grossesse, généralement exprimé pas clairement, et dans certains cas, il se produit de manière asymptomatique. Cependant, même si les symptômes sont suffisamment prononcés, il est difficile de suspecter le diabète. Jugez par vous-même:

  • forte soif;
  • un sentiment de faim;
  • mictions fréquentes;
  • vision floue.

Comme vous pouvez le constater, presque tous ces symptômes sont courants pendant une grossesse normale. Par conséquent, il est si nécessaire de prendre régulièrement et en temps opportun un test sanguin pour le sucre. Lorsque le niveau est élevé, les médecins prescrivent des études supplémentaires. Plus sur le diabète gestationnel →

Diabète et grossesse

Donc, il est décidé, il devrait y avoir une grossesse. Cependant, avant de procéder à la mise en œuvre du plan, il ne serait pas mauvais de comprendre le sujet afin de représenter ce qui vous attend. En règle générale, ce problème est pertinent pour les patients atteints de diabète de type 1 pendant la grossesse. Comme déjà mentionné ci-dessus, les femmes atteintes de diabète de type 2 n'aspirent généralement pas et ne peuvent souvent pas accoucher.

Planification de la grossesse

Rappelez-vous une fois pour toutes, avec toute forme de diabète, seule une grossesse planifiée est possible. Pourquoi Tout est assez évident. Si la grossesse est accidentelle, une femme en sera informée quelques semaines seulement après le jour de la conception. Durant ces quelques semaines, tous les systèmes et organes de base de la future personne sont déjà en train de se former.

Et si pendant cette période le taux de sucre dans le sang chute au moins une fois, les pathologies développementales ne peuvent être évitées. De plus, les sauts idéaux du taux de sucre ne devraient pas se produire au cours des derniers mois avant la grossesse, car cela pourrait affecter le développement du fœtus.

De nombreux patients atteints de diabète sucré de forme légère ne mesurent pas régulièrement la glycémie et ne se souviennent donc pas des chiffres exacts qui sont généralement considérés comme la norme. Ils n'en ont pas besoin, il suffit simplement de faire un test sanguin et d'écouter le verdict du médecin. Cependant, pendant la planification et la prise en charge de la grossesse, ces indicateurs devront être surveillés de manière indépendante. Vous devez donc les connaître maintenant.

Normal est le niveau 3,3-5,5 mmol. La quantité de sucre de 5,5 à 7,1 mmol est appelée état de prédiabète. Si le taux de sucre dépasse le chiffre de 7,1 prières, nous parlons déjà d'un stade de diabète sucré.

Il s'avère que la préparation à la grossesse doit commencer dans 3-4 mois. Procurez-vous un lecteur de glycémie de poche pour pouvoir vérifier le niveau de sucre à tout moment. Alors, rendez visite à votre gynécologue et endocrinologue et leur dire que vous planifiez une grossesse.

Le gynécologue examine la femme pour détecter la présence d’infections concomitantes d’infections génito-urinaires et aidera à les traiter si nécessaire. L'endocrinologue vous aidera à choisir une dose d'insuline à compenser. La communication avec l'endocrinologue est obligatoire et tout au long de la grossesse.

Non moins obligatoire sera consultation ophtalmologiste. Sa tâche est d'examiner les vaisseaux du fond de l'œil et d'évaluer leur état. Si certains d'entre eux semblent peu fiables, ils sont cautérisés pour éviter les ruptures. Une consultation répétée d'un ophtalmologiste est nécessaire avant l'accouchement. Des problèmes avec les vaisseaux du jour ophtalmique peuvent bien devenir des indications pour la césarienne.

On vous conseillera peut-être de consulter d’autres spécialistes pour évaluer les niveaux de risque pendant la grossesse et vous préparer aux conséquences possibles. Ce n'est qu'après que tous les experts auront donné leur accord pour la grossesse qu'il sera possible d'annuler la contraception.

À partir de ce moment, la quantité de sucre dans le sang doit être surveillée attentivement. La réussite dépend souvent de la santé de l’enfant, de sa vie et de celle de la mère.

Contre-indications à la grossesse dans le diabète sucré

Malheureusement, dans certains cas, une femme souffrant de diabète sucré est toujours contre-indiquée. En particulier, la combinaison du diabète avec les maladies et les pathologies suivantes est absolument incompatible avec la grossesse:

  • ischémie;
  • insuffisance rénale;
  • gastro-entéropathie;
  • facteur Rh négatif chez la mère.

Caractéristiques du cours de la grossesse

Au début de la grossesse sous l'influence de l'hormone œstrogène chez les femmes enceintes atteintes de diabète sucré, il existe une amélioration de la tolérance aux glucides. Dans ce contexte, la synthèse de l'insuline augmente. Pendant cette période, la dose quotidienne d'insuline devrait naturellement être réduite.

À partir de 4 mois, lorsque le placenta se forme enfin, il commence à produire des hormones contre-insuline, telles que la prolactine et le glycogène. Leur action revient à l'action de l'insuline, à la suite de quoi le volume des injections devra être augmenté à nouveau.

En outre, à partir de à partir de la 13ème semaine il est nécessaire de renforcer le contrôle du taux de sucre dans le sang, car cette période commence le pancréas de l'enfant. Elle commence à réagir au sang de sa mère et s'il y a trop de sucre en elle, le pancréas réagit en s'injectant de l'insuline. En conséquence, le glucose se décompose et est transformé en graisse, c'est-à-dire que le fruit recrute activement la masse grasse.

En outre, si, pendant toute la grossesse, un enfant rencontre souvent du sang maternel «sucré», il est fort probable qu’à l’avenir, il sera également confronté au diabète. Bien entendu, pendant cette période, l’indemnisation pour le diabète est nécessaire.

Faites attention à ce que la dose d’insuline soit choisie à tout moment par un endocrinologue. Seul un spécialiste expérimenté peut le faire rapidement et avec précision. Bien que des expériences indépendantes puissent mener à des résultats désastreux.

Vers la fin de la grossesse l'intensité de la production d'hormones contre-insuline diminue à nouveau, ce qui oblige à diminuer la dose d'insuline. En ce qui concerne l'accouchement, il est presque impossible de prévoir le niveau de glucose dans le sang. Par conséquent, le contrôle sanguin est effectué toutes les quelques heures.

Principes de gestion de la grossesse dans le diabète sucré

Il est tout à fait naturel que la prise en charge de la grossesse de ces patients soit fondamentalement différente de la prise en charge de la grossesse dans toute autre situation. Le diabète sucré pendant la grossesse est assez prévisible, ce qui crée des problèmes supplémentaires pour les femmes. Comme on peut le voir dès le début de l'article, les problèmes associés à la maladie commenceront à déranger la femme, même au stade de la planification.

La première visite chez un gynécologue aura lieu chaque semaine et en cas de complications, les visites seront quotidiennes ou la femme sera hospitalisée. Cependant, même si tout se passe bien, il reste plusieurs fois à rester à l’hôpital.

L'hospitalisation pour la première fois est fixée rapidement, jusqu'à 12 semaines. Pendant cette période, un examen complet de la femme est effectué. Identification des facteurs de risque et des contre-indications à la grossesse. Sur la base des résultats de l'enquête, il est décidé de garder la grossesse ou de l'interrompre.

La deuxième fois qu'une femme doit se rendre à l'hôpital dans 21-25 semaines. À ce moment, un réexamen est nécessaire, au cours duquel les complications et les pathologies possibles sont identifiées et le traitement est également prescrit. Au cours de la même période, une femme est référée pour une échographie et l'étude est ensuite effectuée chaque semaine. Ceci est nécessaire pour surveiller l'état du fœtus.

La troisième hospitalisation est pour une période de 34 à 35 semaines. Et dans un hôpital, la femme reste déjà en forme. Encore une fois, l'affaire ne se passera pas sans enquête. Son but est d'évaluer l'état de l'enfant et de décider quand et comment l'accouchement aura lieu.

Le diabète seul n'empêchant pas un accouchement naturel, cette option est toujours la plus souhaitable. Cependant, le diabète entraîne parfois des complications, à cause desquelles il est impossible d'attendre une grossesse à terme. Dans ce cas, le début du travail est stimulé.

Il existe également un certain nombre de situations qui obligent les médecins à arrêter initialement la version de la césarienne, notamment:

  • un gros fruit;
  • présentation pelvienne;
  • complications diabétiques prononcées chez la mère ou le fœtus, y compris ophtalmique.

Accouchement avec diabète sucré

Pendant l'accouchement a également ses propres caractéristiques. Tout d'abord, vous devez préparer le canal de naissance à l'avance. Si cela peut être fait, la naissance commence généralement par une ponction du liquide amniotique. En outre, pour améliorer l'activité professionnelle, les hormones nécessaires peuvent entrer. Un composant obligatoire dans ce cas est l'anesthésie.

Le taux de sucre dans le sang et le rythme cardiaque du foetus sont contrôlés à l'aide du KGT. Lorsque l’activité de naissance de la femme enceinte est atténuée, l’ocytocine est injectée par voie intraveineuse et l’insuline lorsque le sucre est injecté brusquement.

Au fait, dans certains cas, le glucose peut être administré en parallèle avec l'insuline. Il n'y a rien de séditieux et de dangereux en cela, il n'est donc pas nécessaire de résister à un tel parcours de médecins.

Si, après l'administration d'ocytocine et l'ouverture du col de l'utérus, l'activité de la naissance commence à s'estomper ou qu'une hypoxie fœtale aiguë se produit, les obstétriciens peuvent avoir recours à des forceps. Si l'hypoxie commence avant l'ouverture du col, il est fort probable que l'accouchement aura lieu par césarienne.

Cependant, que la naissance ait lieu naturellement ou par césarienne, les chances d'avoir un bébé en bonne santé sont suffisamment élevées. L'essentiel est de soigner soigneusement votre corps et de répondre à temps à tous les changements négatifs, tout en respectant strictement les prescriptions du médecin.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Informations théoriques sur la structure et les fonctions de base du pancréasLes principales fonctions du pancréasLe pancréas dans le système digestif est le deuxième après le foie en termes de signification et de grandeur de l'organe, qui a deux fonctions importantes.

Vieillissement et causes physiologiques d'altération de la tolérance aux glucidesMême chez une personne en parfaite santé, la glycémie à jeun augmente de 1 mg% (0,06 mmol / l) tous les 10 ans et l’augmentation de ce niveau pendant le test standard de tolérance au glucose est de 5 mg% (0,28 mmol / l).

La législation russe oblige les personnes qui ont atteint l'âge de dix-huit ans à servir dans l'armée. Les jeunes, ayant reçu une convocation, se rendent au poste de recrutement.