loader

Principal

Les complications

Préparations d'insuline

L'insuline est une hormone qui remplit plusieurs fonctions à la fois: elle décompose le glucose dans le sang et le délivre aux cellules et aux tissus du corps, les saturant ainsi de l'énergie nécessaire au fonctionnement normal. Lorsqu'une déficience de cette hormone se produit dans le corps, les cellules cessent de recevoir l'énergie nécessaire, bien que le taux de sucre dans le sang soit beaucoup plus élevé que la normale. Et lorsqu'une personne révèle de telles violations, il lui est prescrit des préparations d'insuline. Ils ont plusieurs variétés et, pour comprendre quelle est l’insuline qui convient le mieux, il est nécessaire d’examiner plus en détail ses types et l’étendue de ses effets sur le corps.

Informations générales

L'insuline joue un rôle important dans l'organisme. C'est grâce à lui que les cellules et les tissus des organes internes reçoivent de l'énergie, grâce à laquelle ils peuvent fonctionner normalement et effectuer leur travail. Le pancréas est impliqué dans la production d'insuline. Et avec le développement de toutes les maladies qui entraînent des dommages à ses cellules, il devient une cause de la diminution de la synthèse de cette hormone. En conséquence, le sucre, pénétrant directement dans l'organisme avec les aliments, n'est pas clivé et se dépose dans le sang sous forme de microcristaux. Ainsi, le diabète commence à se développer.

Mais il peut être de deux types - le premier et le second. Et si un dysfonctionnement partiel ou complet du pancréas est observé avec le CD1, alors, dans le cas du diabète de type 2, d'autres troubles surviennent dans le corps. Le pancréas continue à produire de l'insuline, mais les cellules du corps perdent en sensibilité, empêchant ainsi toute absorption d'énergie. Dans ce contexte, le sucre ne se fend pas jusqu'à la fin et s'installe également dans le sang.

Mais dans certaines situations, même avec le diabète appartenant au second type de régime ne donne pas de résultats positifs, comme le pancréas éventuellement « l'usure » et empêche également la production de l'hormone dans la bonne quantité. Dans ce cas, des préparations d'insuline sont également utilisées.

Ils sont produits sous deux formes - sous forme de comprimés et de solutions pour injection intradermique (injection). Et en parlant du fait que c'est mieux, l'insuline ou les comprimés, il convient de noter que les injections ont le plus fort taux d'impact sur le corps, puisque leurs composants actifs sont rapidement absorbés dans la circulation sanguine systémique et commencent leur action. Et l'insuline dans les comprimés entre d'abord dans l'estomac, après quoi elle subit un processus de clivage et ne pénètre alors que dans le sang.

Mais cela ne signifie pas que l'insuline en comprimés est peu efficace. Il vous permet également d'abaisser le taux de sucre dans le sang et contribue à améliorer l'état général du patient. Cependant, en raison de la lenteur de son action, elle ne convient pas aux cas d’urgence, par exemple lorsqu’un coma hyperglycémique s'installe.

Classification

La classification de l'insuline est très élevée. Il est subdivisé par type d’origine (naturel, synthétique), ainsi que par le taux d’introduction dans la circulation sanguine:

Insuline à courte durée d'action

La préparation d'insuline à courte durée d'action est une solution de zinc-insuline cristalline. Leur particularité est qu'ils agissent dans le corps humain beaucoup plus rapidement que les autres types de préparations d'insuline. Mais le temps de leur action se termine aussi vite qu’il commence.

Ces médicaments sont administrés par voie sous-cutanée une demi-heure avant l’alimentation par deux méthodes: intradermique ou intramusculaire. L'effet maximal de leur application est atteint après 2-3 heures après l'administration. En règle générale, les médicaments à courte durée d'action sont utilisés en association avec d'autres types d'insuline.

Insuline à action moyenne

Ces médicaments se dissolvent beaucoup plus lentement dans les tissus sous-cutanés et sont absorbés dans la circulation sanguine systémique; ils ont donc l'effet le plus long par rapport aux insulines à courte durée d'action. Le plus souvent en pratique médicale, l'insuline NPH ou le ruban d'insuline est utilisé. La première est une solution de cristaux de zinc-insuline et de protamine, et la seconde est un agent mixte qui contient de l'insuline-zinc cristalline et amorphe.

L'insuline d'action moyenne est d'origine animale et humaine. Ils ont des pharmacocinétiques différentes. La différence entre eux est que l'insuline d'origine humaine a la plus grande hydrophobie et interagit mieux avec la protamine et le zinc.

Pour éviter les conséquences négatives de l'application d'insuline de durée d'action moyenne, il convient de l'utiliser strictement selon le schéma - 1 ou 2 fois par jour. Et comme déjà mentionné ci-dessus, ces fonds sont souvent combinés avec des insulines à courte durée d'action. Cela est dû au fait que leur association contribue à une meilleure combinaison de la protéine avec le zinc, ce qui entraîne un ralentissement significatif du niveau d'absorption de l'insuline à courte durée d'action.

Insulines à action prolongée

Ce groupe pharmacologique de médicaments a un faible taux d'absorption dans le sang et fonctionne donc très longtemps. Ces fonds, réduisant l'insuline dans le sang, assurent la normalisation des taux de glucose tout au long de la journée. Ils sont introduits 1 à 2 fois par jour, le dosage est sélectionné individuellement. Peut être combiné à la fois à l'insuline et à courte durée d'action.

Méthodes d'application

Quel type d'insuline à prendre et à quelles doses, ne résout que le médecin en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient, du degré de progression de la maladie et de la présence de complications et d'autres maladies. Pour déterminer le dosage exact de l'insuline, il est nécessaire de surveiller en permanence le taux de glycémie après leur administration.

En parlant de l'hormone, qui devrait être produite par le pancréas, son nombre devrait être d'environ 30 à 40 unités par jour. La même norme est requise et les diabétiques. S'il a un dysfonctionnement pancréatique complet, la dose d'insuline peut atteindre 30 à 50 unités par jour. En même temps, les 2/3 doivent être utilisés le matin et le reste le soir avant le dîner.

Le meilleur schéma de prise du médicament est une combinaison d’insuline courte et moyenne. Naturellement, cela dépend grandement du schéma d'application des médicaments. Le plus souvent dans de telles situations, les schémas suivants sont utilisés:

  • utilisation simultanée de l'insuline pour une action courte et moyenne sur un estomac vide avant le petit-déjeuner, et le soir seulement une préparation à action brève (avant le dîner) et après plusieurs heures d'action moyenne;
  • les médicaments caractérisés par une courte action sont appliqués tout au long de la journée (jusqu'à 4 fois par jour) et avant d'aller au lit, une injection d'un médicament à action longue ou courte est effectuée;
  • heures à 5 ou 6 heures du matin, on injecte de l'insuline avec une action moyenne ou prolongée, et avant le petit-déjeuner et tous les repas suivants, une dose courte.

Dans le cas où le médecin a désigné le patient avec un seul médicament, celui-ci doit être appliqué strictement à intervalles réguliers. Ainsi, par exemple, l'insuline à courte durée d'action est administrée 3 fois par jour pendant la journée (dernière heure avant le coucher), en moyenne 2 fois par jour.

Effets secondaires possibles

Un médicament correctement sélectionné et son dosage ne provoquent presque jamais l'apparition d'effets secondaires. Cependant, il y a des situations où l'insuline elle-même ne convient pas à une personne et, dans ce cas, il peut y avoir des problèmes.

Très souvent, les personnes effectuent indépendamment un ajustement de la posologie, en augmentant ou en diminuant la quantité d'insuline administrée, ce qui entraîne une réaction inattendue de l'oranisme. L'augmentation ou la diminution de la posologie entraîne des fluctuations de la glycémie dans l'une ou l'autre direction, provoquant ainsi le développement d'un coma hypoglycémique ou hyperglycémique, pouvant conduire à la mort subite.

Un autre problème souvent rencontré par les diabétiques est celui des réactions allergiques, qui surviennent généralement sur l'insuline d'origine animale. Leurs premiers signes sont l'apparition de démangeaisons et de brûlures au site d'injection, ainsi qu'une hyperémie de la peau et de leurs poches. En cas d'apparition de tels symptômes, vous devez immédiatement demander l'aide d'un médecin et vous rendre à l'insuline d'origine humaine, tout en réduisant son dosage.

L'atrophie des tissus adipeux est un problème tout aussi courant chez les diabétiques souffrant d'une utilisation prolongée d'insuline. Cela est dû à l'introduction fréquente de l'insuline au même endroit. Il ne cause aucun dommage particulier à la santé, mais la zone d'injection doit être modifiée à mesure que le niveau de leur absorption est perturbé.

En cas d’utilisation prolongée d’insuline, il est également possible que l’apparition d’une surdose se manifeste par une faiblesse chronique, des maux de tête, une baisse de la tension artérielle, etc. En cas de surdosage, il est également nécessaire de consulter un médecin immédiatement.

Vue d'ensemble des préparations

Vous trouverez ci-dessous une liste des médicaments à base d'insuline les plus couramment utilisés dans le traitement curatif du diabète sucré. Ils sont présentés uniquement à titre informatif, ils ne peuvent pas être utilisés à l'insu du médecin. Pour que les fonds fonctionnent de manière optimale, ils doivent être sélectionnés sur une base individuelle!

Humalog

La meilleure insuline à courte durée d'action. Contient de l'insuline humaine. Contrairement aux autres médicaments, il commence à agir très rapidement. Après son application, la diminution du taux de sucre dans le sang est observée après 15 minutes et reste dans les limites de la norme pendant 3 heures supplémentaires.

Les principales indications pour l'utilisation de ce médicament sont les maladies et conditions suivantes:

  • diabète de type insulino-dépendant;
  • une réaction allergique à d'autres préparations d'insuline;
  • hyperglycémie
  • résistance à l'utilisation de drogues réductrices de sucre;
  • diabète insulino-dépendant avant la chirurgie.

La dose du médicament est sélectionnée individuellement. Son administration peut être effectuée à la fois par voie sous-cutanée et intramusculaire et par voie intraveineuse. Cependant, pour éviter l'apparition de complications à la maison, administrer le médicament uniquement par voie sous-cutanée avant chaque repas.

Les médicaments modernes à action rapide, y compris Humalog, ont des effets secondaires. Et dans ce cas, chez les patients ayant des antécédents d'utilisation, le plus souvent, il existe un précome, une diminution de la qualité de la vision, une allergie et une lipodystrophie. Pour que le médicament soit efficace pendant longtemps, il doit être stocké correctement. Et cela devrait être fait au réfrigérateur, mais vous ne devriez pas le laisser geler, car dans ce cas le produit perd ses propriétés curatives.

Insuman Rapid

Un autre médicament lié à l'insuline à courte durée d'action basé sur l'hormone humaine. L'efficacité du médicament atteint son apogée 30 minutes après l'administration et est bien supportée par le corps pendant 7 heures.

Appliquer le remède 20 minutes avant chaque repas. Chaque fois que le site d'injection change. Vous ne pouvez pas toujours mettre un coup à deux endroits. Il est nécessaire de les changer constamment. Par exemple, la première fois dans la région de l'épaule, la seconde dans l'abdomen, la troisième dans la fesse, etc. Cela évitera l'atrophie du tissu adipeux, souvent provoquée par ce remède.

Biosuline H

Médicament à action moyenne qui stimule la sécrétion du pancréas. Contient une hormone, identique à l'homme, est facilement tolérée par de nombreux patients et provoque rarement des effets secondaires. L'action du médicament se produit une heure après l'administration et atteint son maximum 4 à 5 heures après l'injection. Il reste efficace pendant 18-20 heures.

Dans le cas où une personne remplace ce médicament par des médicaments similaires, il peut présenter une hypoglycémie. Pour provoquer son apparition après l’application de la Biosuline H, des facteurs tels que le stress sévère ou l’absence de nourriture peuvent se produire. Par conséquent, il est très important de l'utiliser régulièrement pour mesurer le taux de sucre dans le sang.

Gensulin N

Il s'agit d'une insuline de taille moyenne qui augmente la production de l'hormone pancréatique. Le médicament est administré par voie sous-cutanée. Son efficacité intervient également 1 heure après l’administration et dure 18-20 heures. Il provoque rarement l'apparition d'effets secondaires et peut facilement être associé à des insulines courtes ou prolongées.

Lantus

Insuline prolongée, utilisée pour augmenter la sécrétion d'insuline par le pancréas. Valable 24 à 40 heures. Son efficacité maximale est atteinte après 2-3 heures après l'administration. Introduit une fois par jour. Ce médicament a ses analogues, qui portent les noms suivants: Levemir Penfill et Leveemir FlexPen.

Levemir

Un autre médicament à action prolongée qui est activement utilisé pour contrôler la glycémie dans le diabète sucré. Son efficacité est atteinte 5 heures après l’administration et persiste toute la journée. Les caractéristiques du médicament, décrites sur le site Web officiel du fabricant, indiquent que cet outil, contrairement aux autres préparations d'insuline, peut être utilisé même chez les enfants de plus de 2 ans.

Il y a beaucoup de bonnes préparations d'insuline. Et dire quel est le meilleur est très difficile. Il faut comprendre que chaque organisme a ses propres caractéristiques et réagit à sa manière à certains médicaments. Par conséquent, le choix d'une préparation d'insuline doit être effectué individuellement et uniquement par un médecin.

Utilisation d'insuline pour une maladie de type 2

La survenue d'un diabète sucré due à une interaction incorrecte de l'insuline avec les tissus, lorsqu'elle est suffisante, est appelée le second type. Le plus souvent, cette maladie se manifeste au moyen-âge, généralement après 40 ans. Au départ, le patient ajoute ou perd significativement du poids. Pendant cette période, le corps commence à manquer d'insuline, mais tous les signes de diabète ne se manifestent pas.

L'examen révèle que les cellules productrices d'insuline sont présentes en grand nombre mais qu'elles sont progressivement épuisées. Pour un traitement approprié, vous devez vous injecter de l'insuline dans le diabète, mais vous devez d'abord calculer le nombre d'injections d'insuline et ses volumes.

L'insuline dans le diabète de type 2 est indiquée dans les conditions suivantes:

  • glycémie incorrigible sur le fond de la consommation de médicaments hypoglycémiques;
  • développement de complications aiguës (acidocétose, précoma, coma);
  • complications chroniques (gangrène);
  • valeurs extrêmes du sucre chez les personnes atteintes de diabète nouvellement diagnostiqué;
  • intolérance individuelle aux médicaments pour réduire le sucre;
  • décompensation
  • diabète chez les femmes enceintes et allaitantes;
  • lors d'interventions chirurgicales.

Pour piquer une hormone à SD de 2 types

L'insuline pour le diabète de type 2 est utilisée lorsque les patients deviennent déjà dépendants de l'insuline et que leur propre hormone ne suffit pas. Vous pouvez suivre un régime, faire de l'exercice, mais sans injection, le niveau de sucre sera toujours élevé. Des complications et une aggravation de toute maladie chronique peuvent survenir. Le calcul de la dose d'insuline doit être effectué par un endocrinologue.

Mais il est très important que le médecin enseigne aux diabétiques comment calculer la dose correctement et passer sans douleur à l’insuline. Pour dire quelle insuline est la meilleure, vous pouvez utiliser la méthode de sélection. Après tout, quelqu'un n'a besoin que d'une version étendue, et quelqu'un a une combinaison d'action prolongée et courte.

Il existe les critères suivants, dont la présence nécessite le transfert d'un patient atteint de diabète de type 2 à l'insuline:

  • en cas de suspicion de diabète, le taux de glucose chez l'homme est supérieur à 15 mmol / l;
  • l'hémoglobine glyquée augmente de plus de 7%;
  • la dose maximale de médicaments réduisant le sucre ne permet pas de maintenir une glycémie à jeun inférieure à 8 mmol / l et après avoir consommé moins de 10 mmol / l;
  • Le peptide C du plasma ne dépasse pas 0,2 nmol / L après l'échantillon contenant du glucagon.

Dans le même temps, il est nécessaire de surveiller constamment et régulièrement le taux de sucre dans le sang et de prendre en compte les glucides dans l'alimentation.

Puis-je retourner aux tablettes?

La cause du développement du diabète de type 2 est la faible sensibilité des cellules du corps à l'insuline. Chez beaucoup de personnes ayant ce diagnostic, l'hormone est produite dans l'organisme en grande quantité. S'il est déterminé que le sucre augmente légèrement après avoir mangé légèrement, vous pouvez essayer de remplacer l'insuline par des comprimés. Pour cette "Metformine" est approprié. Ce médicament est capable de restaurer les cellules et peut percevoir l'insuline, qui produit le corps.

De nombreux patients ont recours à cette méthode de traitement pour ne pas faire d'injections quotidiennes d'insuline. Mais cette transition est possible tout en maintenant une partie suffisante des cellules bêta, qui sont en mesure de maintenir de manière adéquate sur fond médicaments glycémie antidiabétiques, ce qui se produit lorsque l'administration à court terme de l'insuline en préparation pour la chirurgie, pendant la grossesse. Dans le cas où lors de la prise de comprimés, le niveau de sucre augmentera toujours, alors vous ne pouvez pas vous passer d'injections.

Schéma de réception

Lors du choix de l'insuline dans le diabète sucré, vous devez prendre en compte le régime alimentaire et le stress physique que ressent le patient. Si vous avez choisi le régime à faible teneur en glucides et une petite charge, il est nécessaire de procéder à sucre dans le sang autosurveillance pendant une semaine, ce qu'il faut faire mieux avec l'aide du compteur et le plomb dans ce journal. La meilleure option est de passer à l'insulinothérapie dans un hôpital.

Les règles pour l'administration de l'insuline sont présentées ci-dessous.

  1. Il est nécessaire de savoir s'il faut faire des injections d'hormone la nuit, ce qui peut être compris en mesurant le taux de sucre et la nuit, par exemple, à 2-4 heures du matin. La quantité d'insuline prise peut être ajustée pendant le traitement.
  2. Déterminez l'injection du matin. Dans ce cas, vous devez faire des injections à jeun. Certains patients n'ont pas recours à un médicament prolongé, administré dans le calcul de 24 à 26 unités / jour une fois le matin.
  3. Il est nécessaire de savoir comment faire les injections avant de manger. Pour cela, un médicament à courte durée d'action est utilisé. Sa quantité est calculée en partant du fait que l'IED couvre 8 g de glucides, 57 g de protéines nécessitent également 1 unité de l'hormone.
  4. Des doses d'insuline ultracourte doivent être utilisées comme aide d'urgence.
  5. Chez les patients obèses, le niveau de la drogue injectée doit souvent être augmenté par rapport à la dose moyenne chez les personnes ayant un poids normal.
  6. L'insulinothérapie peut être associée à des hypoglycémiants, qui ne doivent être déterminés que par un médecin.
  7. Effectuez la mesure de la glycémie et la méthode de sélection pour savoir à quelle heure, avant de manger, vous devez faire une injection d'insuline.

Assurez-vous que le patient a besoin d'internaliser que la prise de glucides soit compensée par l'introduction d'insuline. Si une personne utilise une combinaison de comprimés réducteurs de sucre et d'insuline, l'hormone pénètre non seulement dans l'organisme, mais les tissus absorbent adéquatement le glucose.

Types de préparation

À l'heure actuelle, l'insuline est différenciée au moment de leur exposition. Cela signifie pour quelle heure le médicament pourra abaisser le taux de sucre dans le sang. Avant la nomination du traitement, il est nécessaire de sélectionner individuellement le dosage du médicament.

  1. Agissant très rapidement appelé ultrashort, qui commence à jouer son rôle dans les 15 premières minutes.
  2. Il y a une définition de «court», ce qui signifie que l'impact n'est pas si rapide. Les calculer devraient être avant de manger. Au bout de 30 minutes, leur effet se manifeste, le pic atteint en 1 à 3 heures, mais après 5 à 8 heures, leur effet s'estompe.
  3. Il y a un concept de "moyenne" - leur impact est d'environ 12 heures.
  4. Les insulines à action prolongée qui sont actives pendant la journée sont administrées une fois. Ces insulines créent un niveau basal de sécrétion physiologique.

À l'heure actuelle, l'insuline est produite, qui est développée sur une base de génie génétique. Il ne provoque pas d'allergies, ce qui est très bon pour les personnes qui y sont enclines. Le calcul de la dose et les intervalles entre les injections doivent être déterminés par un spécialiste. Cela peut être fait dans un hôpital ou en consultation externe, en fonction de la santé globale du patient.

À la maison, il est important de contrôler la quantité de sucre dans votre sang. L'adaptation au traitement du diabète de type 2 n'est nécessaire que sous la supervision d'un médecin et il est préférable de le faire dans un hôpital. Progressivement, le patient peut lui-même effectuer le calcul de la dose et de son ajustement.

Schémas thérapeutiques à l'insuline

Afin de traiter adéquatement le diabète sucré de type 2 et de le transférer à l'insuline, le patient doit recevoir un mode d'administration et une posologie du médicament. Il y a 2 de ces modes.

Le mode des doses standard

Sous cette forme de traitement, il est entendu que tous les dosages sont déjà calculés, le nombre de repas par jour reste inchangé, même le menu et la taille de la portion sont définis par un diététicien. C'est un programme très strict et il est prescrit aux personnes qui, pour une raison quelconque, ne peuvent pas contrôler la glycémie ou calculer la dose d'insuline en fonction de la quantité de glucides dans l'aliment.

L'inconvénient de ce mode est qu'il ne tient pas compte des caractéristiques individuelles du corps du patient, du stress éventuel, d'une violation du régime alimentaire et d'un effort physique accru. Le plus souvent, il est prescrit pour les patients âgés. Plus de détails à ce sujet peuvent être lus dans cet article.

Insulinothérapie intensive

Ce régime est plus physiologique, prend en compte les caractéristiques nutritionnelles et les charges de chaque personne, mais il est très important que le patient soit sensible et sensible au calcul des doses. Cela déterminera sa santé et son bien-être. L'insulinothérapie intensive peut être étudiée plus en détail à partir du lien donné précédemment.

Traitement sans injection

Beaucoup de diabétiques ne recourent pas aux injections car ils ne peuvent pas s'en débarrasser. Mais un tel traitement n'est pas toujours efficace et peut entraîner de graves complications. Les injections vous permettent d'atteindre un niveau normal d'hormone, lorsque les comprimés ne peuvent pas faire face. Avec le diabète de type 2, il est possible que le retour aux comprimés soit tout à fait possible. Cela se produit dans les cas où les injections sont administrées pendant une courte période, par exemple, en préparation d'une opération, en portant un enfant ou en allaitant.

Les injections d'hormone peuvent en retirer la charge et les cellules ont la possibilité de récupérer. Dans le même temps, l'adhésion à un régime alimentaire et un mode de vie sain ne feront que contribuer à cela. La probabilité de cette option n'existe que dans le cas d'une conformité totale avec le régime alimentaire et les recommandations du médecin. Beaucoup dépendra des caractéristiques du corps.

Conclusions

Vous pouvez traiter le diabète de type 2 avec un régime ou d'autres médicaments, mais il existe des cas où vous ne pouvez pas vous passer de l'insulinothérapie.

Les injections peuvent être administrées:

  • si la dose maximale de médicament utilisée n'apporte pas l'effet souhaité;
  • pendant l'opération;
  • en période de gestation, de lactation;
  • s'il y avait des complications.

Il est nécessaire de faire un calcul de la dose et du temps entre les injections. Pour cela, des études sont menées au cours de la semaine. Chaque patient est sélectionné individuellement pour un médicament.

Il est recommandé d’acheter un glucomètre pour surveiller le sucre à tout moment. Ces mesures aideront à déterminer correctement la dose d'insuline et à surveiller l'efficacité du médicament sélectionné.

Qu'est-ce que l'insuline est mieux: les principes du choix du meilleur médicament

Avant que toute personne souffrant de diabète, tôt ou tard, la question du choix de la forme optimale d'utilisation de l'insuline puisse se poser. La pharmacologie moderne offre à la fois des injections et une variante de comprimé de cette hormone.

Dans certains cas, en fonction de la sélection correcte, non seulement la qualité du traitement peut dépendre, mais aussi la durée de vie moyenne d'un diabétique.

Comme le montre la pratique médicale, le transfert de diabétiques à des injections est une tâche plutôt difficile. Cela peut s'expliquer par l'existence d'un grand nombre de mythes et d'idées fausses qui entourent la maladie.

Il est à noter qu'un tel phénomène est noté non seulement chez les patients, mais aussi chez les médecins. Tout le monde ne sait pas ce que l’insuline est vraiment mieux.

Pourquoi ai-je besoin d'injections?

Le diabète sucré de type 2 se caractérise par une diminution du pancréas et une diminution de l'activité des cellules bêta, responsables de la production d'insuline.

Ce processus ne peut qu'affecter la glycémie. Cela peut être compris à travers l'hémoglobine glyquée, qui reflète le niveau de sucre moyen au cours des 3 derniers mois.

Pratiquement tous les diabétiques sont obligés de déterminer soigneusement et régulièrement leur indicateur. S'il dépasse de manière significative les limites de la norme (dans le contexte d'un traitement prolongé avec les doses maximales possibles de comprimés), il s'agit clairement d'une condition préalable au passage à l'administration d'insuline sous-cutanée.

Environ 40% des diabétiques du second type ont besoin d’injections d’insuline.

Nos compatriotes, souffrant de la maladie du sucre, passent aux injections 12-15 ans après le début de la maladie. Cela se produit avec une augmentation significative des taux de sucre et une diminution de l'hémoglobine glyquée. Dans le même temps, dans la majorité de ces patients, il existe des complications importantes de l'évolution de la maladie.

Les médecins expliquent un tel processus par l'impossibilité de satisfaire aux normes internationales reconnues, malgré la disponibilité de toutes les technologies médicales modernes. Une des principales raisons à cela peut être appelée la peur des diabétiques avant les injections à vie.

Si un patient diabétique ne sait pas quelle insuline est meilleure, refuse de passer aux injections ou arrête de les prendre, il se heurte alors à une glycémie extrêmement élevée. Un tel état peut entraîner le développement de complications dangereuses pour la santé et la vie d'un diabétique.

Une hormone correctement sélectionnée contribue à assurer la vie du patient. Grâce aux dispositifs réutilisables modernes de haute qualité, il est devenu possible de réduire au minimum les sensations désagréables et les douleurs causées par les injections.

Erreurs nutritionnelles des diabétiques

Loin d'être toujours, l'insulinothérapie peut être recommandée lorsque le stock de votre propre hormone insuline est épuisé. Une autre raison peut être de telles situations:

  • pneumonie
  • grippe compliquée;
  • autres maladies graves;
  • l'incapacité d'utiliser des médicaments en comprimés (avec une réaction allergique alimentaire, des problèmes avec le foie et les reins).

La transition vers les injections peut être réalisée si le diabétique souhaite mener un mode de vie plus libre ou s’il n’est pas possible d’observer un régime rationnel et riche en glucides.

Les injections ne peuvent en aucun cas affecter négativement l'état de santé. Toute complication pouvant survenir pendant la transition aux injections peut être considérée comme une simple coïncidence et une coïncidence. Cependant, vous ne devriez pas manquer le moment où il y a une surdose d'insuline.

La raison de cette situation n'est pas l'insuline, mais une existence continue avec un taux de sucre sanguin inacceptable. Au contraire, selon les statistiques médicales internationales, le passage aux injections augmente l'espérance de vie moyenne et sa qualité.

Lorsque le taux d'hémoglobine glyquée est réduit de 1%, la probabilité des complications suivantes diminue:

  • infarctus du myocarde (de 14%);
  • amputation ou décès (de 43%);
  • complications microvasculaires (37%).

Long ou court?

Pour simuler la sécrétion basale, il est d'usage d'utiliser l'insuline pour une exposition prolongée au corps. À ce jour, la pharmacologie peut offrir deux types de médicaments de ce type. Il peut s'agir d'une insuline de longueur moyenne (qui fonctionne jusqu'à 16 heures) et d'un effet ultra-durable (sa durée est supérieure à 16 heures).

Les hormones du premier groupe sont généralement:

Préparations du deuxième groupe:

Levemir et Lantus diffèrent significativement de tous les autres médicaments en ce sens qu’ils ont une période d’exposition complètement différente chez le diabétique et sont complètement transparents. Les insulines du premier groupe sont plutôt blanchâtres. Avant d'utiliser l'ampoule avec eux, vous devriez rouler soigneusement entre les paumes pour obtenir une solution nuageuse uniforme. Cette différence résulte de différentes manières de produire des médicaments.

Les insulines du premier groupe (durée moyenne) sont maximales. En d'autres termes, le pic de concentration peut être tracé dans leur action.

Les préparations du deuxième groupe ne sont pas caractérisées par cela. Ce sont ces caractéristiques qui doivent être prises en compte lors du choix du bon dosage d'insuline basale. Cependant, les règles générales pour toutes les hormones sont égales.

Le volume d'insuline à exposition continue doit être choisi de manière à maintenir la glycémie entre les repas dans les limites du taux admissible. Le médicament suppose des fluctuations insignifiantes dans la plage de 1 à 1,5 mmol / l.

Si la dose d'insuline est choisie de manière adéquate, la glycémie ne doit ni tomber ni augmenter. Cet indicateur doit être conservé pendant 24 heures.

L'insuline prolongée doit être injectée par voie sous-cutanée dans la cuisse ou la fesse. En raison de la nécessité d'une absorption douce et lente, les injections dans le bras et l'estomac sont interdites!

Les injections dans ces zones donneront le résultat inverse. L'insuline à courte durée d'action, appliquée dans l'estomac ou le bras, fournit un bon pic au moment de l'absorption des aliments.

Comment poignarder la nuit?

Les médecins recommandent aux diabétiques d’injecter de l’insuline avec une exposition prolongée à partir de la nuit. De plus, il est important de savoir où injecter l'insuline. Si le patient ne sait toujours pas comment procéder, il doit effectuer des mesures spéciales toutes les 3 heures:

Si, à un moment quelconque, un saut de sucre a été observé chez le patient atteint de diabète sucré (diminué ou augmenté), la posologie appliquée doit être ajustée.

Dans une telle situation, il est nécessaire de prendre en compte que loin d’augmenter toujours le niveau de glucose est une conséquence de l’insuffisance d’insuline. Parfois, cela peut être la preuve d'une hypoglycémie latente, qui a eu un effet sur l'augmentation du taux de glucose.

Afin de comprendre la cause de l’augmentation du taux de sucre pendant la nuit, il convient d’examiner attentivement l’intervalle entre les heures. Dans ce cas, il est nécessaire de surveiller la concentration de glucose de 00h00 à 03h00.

S'il y a une réduction de cet intervalle, il est fort probable qu'il y ait un "progypovka" caché avec un retrait. Si tel est le cas, la dose d'insuline de nuit doit être réduite.

Chaque endocrinologue dira que l'évaluation de l'insuline de base dans le corps d'un diabétique est significativement affectée par la nourriture. L'estimation la plus précise de la quantité d'insuline basale n'est possible que s'il n'y a pas de glucose dans le sang avec les aliments, ainsi que de l'insuline à courte durée d'action.

Pour cette raison simple, avant d'évaluer votre insuline de nuit, il est important de sauter un repas du soir ou de dîner beaucoup plus tôt que d'habitude.

Il est préférable de ne pas utiliser d'insuline courte pour éviter une image floue de l'état du corps.

Pour l'auto-surveillance, il est important d'éviter la consommation de protéines et de graisses pendant le dîner et avant de surveiller la glycémie. Donner de préférence des produits glucidiques.

Cela est dû au fait que les protéines et les graisses sont absorbées par l'organisme beaucoup plus lentement et que la nuit peut augmenter considérablement le taux de sucre. La condition devient à son tour un obstacle à l'obtention d'un résultat adéquat d'une insuline basale de nuit.

Insuline diurne

Pour vérifier l'insuline basale pendant la journée, vous devez exclure l'un des repas. Idéalement, vous pouvez même mourir de faim tout au long de la journée, en parallèle, en mesurant la concentration horaire de glucose. Cela permettra de voir clairement le temps de réduction ou d'augmentation de la glycémie.

Pour les jeunes enfants, cette méthode de diagnostic ne convient pas.

Dans le cas des enfants, le travail de l'insuline de base doit être revu à certains moments. Par exemple, vous pouvez sauter le petit-déjeuner et mesurer les numérations sanguines toutes les heures:

  • dès le réveil de l'enfant;
  • Depuis l'injection d'insuline basique.

Continuez à faire des mesures avant le déjeuner et, après quelques jours, sautez le déjeuner et dînez ensuite.

Pratiquement toute l'insuline d'une exposition prolongée doit être coupée deux fois par jour. Une exception peut être appelée seulement la préparation Lantus, qui est injectée une seule fois par jour.

Il est important de se rappeler que toutes les insulines ci-dessus, à l'exception de Lantus et Lewemir, ont une sécrétion de pic particulière. En règle générale, le pic de ces médicaments survient déjà 6 à 8 heures après le début de l’exposition.

Aux heures de pointe, la glycémie peut diminuer. Cela doit être ajusté avec une petite dose d'unités de pain.

Les médecins recommandent de répéter les contrôles de l'insuline basale à chaque changement de posologie. Il suffit de 3 jours pour comprendre la dynamique d’une des parties. Déjà, en fonction des résultats, le médecin prescrira des mesures appropriées.

Pour évaluer l'insuline de base quotidienne et comprendre quelle est l'insuline optimale, vous devez attendre au moins 4 heures après le repas précédent. L'intervalle optimal peut être appelé 5 heures.

Les patients diabétiques qui utilisent de l'insuline courte doivent résister à un intervalle de temps supérieur à 6-8 heures:

Cela est nécessaire en raison de certaines caractéristiques de l'effet de ces insulines sur le corps du patient. Les insulines ultra-courtes (Novorapid, Apidra et Humalog) ne respectent pas cette règle.

Diabète sucré de type 2: alimentation et nutrition, avec quel sucre est inséré dans l'insuline avec la déplétion du pancréas

Dans le cas du diabète de type 2, il est important de se rappeler des règles de régime et de nutrition pour stabiliser les valeurs de sucre. Violation des glucides, des unités comptables, une mauvaise pain cuisine en violation des recommandations, l'utilisation de produits interdits pourrait conduire à un pic de glucose provoque des complications dangereuses.

À quel niveau de sucre versent-ils de l'insuline? Ce problème inquiète les patients qui ont confirmé une pathologie endocrinienne. La concentration de glucose et d'hémoglobine glyquée restera-t-elle à un niveau acceptable? Quand l'hormonothérapie sera-t-elle nécessaire? Les réponses dépendent à plusieurs égards d'une bonne nutrition. Les caractéristiques de l'alimentation pour le diabète de type 2 et les nuances associées à l'utilisation de l'insuline sont reflétées dans l'article.

Causes et symptômes du diabète de type 2

La pathologie endocrinienne se développe sur le fond des troubles métaboliques et des défaillances hormonales. Dans le deuxième type de diabète, le pancréas produit de l'insuline en quantité suffisante ou la sécrétion de l'hormone est légèrement réduite, mais les tissus sont insensibles aux effets de l'hormone. Les conséquences du processus pathologique sont des problèmes d'absorption du glucose.

En raison d'un manque d'énergie, l'équilibre du corps et le déroulement de nombreux processus sont perturbés. Pour corriger les déviations du pancréas est nécessaire en tout temps pour produire plus d'insuline à une petite partie seulement de l'effet hormonal sur l'absorption du glucose. Une charge excessive sur l'arrière-plan de résistance à l'insuline porte rapidement la glande, en particulier dans une mauvaise nutrition, la boulimie, l'utilisation fréquente des aigus, fumés, aliments gras, des muffins, des bonbons.

Facteurs provoquant le développement de la pathologie endocrinienne:

  • prédisposition génétique;
  • l'obésité;
  • violation des processus métaboliques;
  • surmenage, diminution de l'immunité;
  • la vie en état de stress;
  • manque de repos et de sommeil;
  • troubles hormonaux;
  • processus pathologiques et les tumeurs du pancréas.

Des anticorps élevés contre la thyroglobuline: qu'est-ce que cela signifie et comment réduire les taux? Nous avons la réponse!

Instructions pour l'utilisation des comprimés et des gouttes Mastodinon sur la mastopathie des glandes mammaires est décrit sur cette page.

Symptômes:

  • sécheresse des muqueuses;
  • constamment soif;
  • démangeaisons;
  • miction plus fréquente;
  • vision floue
  • mauvaise cicatrisation des plaies;
  • fluctuations de l'appétit et du poids;
  • nervosité ou apathie;
  • candidose vaginale (chez la femme);
  • diminution de la libido, dysfonction érectile (chez les hommes);
  • perte auditive;
  • augmentation de la pression.

À quel niveau de sucre versent-ils de l'insuline

Le traitement du diabète de type 2 doit tenir compte de l'âge et des caractéristiques individuelles d'une personne, du mode de travail, de la nutrition, de la présence d'autres pathologies chroniques, du degré d'endommagement du pancréas, du taux de sucre.

Nuances importantes:

  • un endocrinologue expérimenté explique au patient qu'il est nécessaire de prendre calmement la transition vers les injections d'insuline, et non de paniquer: de nombreux diabétiques font face à cette étape du traitement. La seule différence est qu'une injection quotidienne est prescrite après le diagnostic, et que d'autres injections sont nécessaires 5 à 10 ans après le début du traitement;
  • insuline - ce n'est pas une punition pour la mauvaise nourriture, ou le non-respect des recommandations, et une mesure essentielle pour maintenir un flux optimal des processus physiologiques, ce qui réduit le risque de coma gipeglikemicheskoy;
  • le retard dans le passage aux injections d'une hormone de stockage peut entraîner une forte augmentation de la concentration de glucose. Il n'est pas nécessaire d'attendre si le pancréas ne fait pas face à ses fonctions, régime alimentaire, comprimés de sucres réducteurs, l'activité physique ne permet pas de maintenir de bonnes valeurs en sucre.

Quand les injections d'insuline seront-elles nécessaires? Le plus souvent, les diabétiques présentant une pathologie de type 2 entament une insulinothérapie après une longue période après le diagnostic. Il est important de considérer à quel stade le médecin a diagnostiqué le diabète.

Lors de la prescription des injections de l'hormone-store, prenez en compte:

  • les valeurs d'hémoglobine glyquée ne dépassent pas 7,7,5%, les taux de glucose de 8 à 10 mmol / l, les fonctions du pancréas sont préservées. Le patient peut maintenir les valeurs de sucre pendant longtemps avec l'aide de préparations pour administration orale;
  • les niveaux de glycoglobine sont augmentés à 8% ou plus, le niveau de glucose dépasse 10 mmol / l. Dans la plupart des cas, une traduction en injections d'insuline sera nécessaire plus rapidement que 5 ans après.

L'insulinothérapie pour le diabète de type 2 est:

Le patient peut recevoir:

  • injections d'insuline. Les médicaments antihyperglycémiques sont inefficaces.
  • combinaison de comprimés avec des injections d'insuline. Le nombre d'injections varie d'un à deux ou trois ou plus par jour. Le dosage est également sélectionné individuellement.

Le patient reçoit des injections:

  • immédiatement après la détection de l'hyperglycémie, confirmation du diagnostic;
  • sur le déroulement du traitement, à différents stades du traitement, dans le contexte de la progression de la pathologie endocrinienne, si la prise de comprimés ne réduit pas le sucre à des valeurs optimales. Beaucoup de gens passent aux injections après 7 à 10 ans.

But de l'insulinothérapie temporaire:

  • en cas d'hyperglycémie de stress (augmentation de la concentration en glucose en cas de maladie grave avec intoxication, augmentation de la température) sur le fond du diabète de type 2, des injections d'insuline sont administrées pendant un certain temps. Avec une forme active de pathologie, les médecins identifient les valeurs de sucre supérieures à 7,8 mmol / l. Le rétablissement se produit plus tôt si le diabète est surveillé avec attention pour la concentration de glucose;
  • à une thérapie à l'insuline temporaire est nécessaire dans les états où le patient ne peut pas prendre des pilules: période pré et post-opératoire pour les interventions chirurgicales dans le tractus gastro-intestinal, les infections intestinales aiguës.

Règles de conformité alimentaire

Tableau n ° 9 - la meilleure option pour maintenir les niveaux de sucre dans des limites acceptables. Le régime alimentaire pour le diabète de type 2 est suffisamment strict, mais avec un type de maladie indépendant de l'insuline, c'est la nutrition qui est mise en avant. Les injections ou les comprimés d'insuline et de médicaments réducteurs de sucre sont des mesures supplémentaires.

Principes généraux de nutrition

Avec le diabète de type 2, il est important de suivre scrupuleusement les instructions, respecter les règles de cuisson:

  • exclure de la ration le nom avec du sucre;
  • pour donner un goût agréable aux compotes, au thé, à la purée de fruits, aux kissels, utilisez des substituts de sucre: sorbitol, xylitol, fructose, stévia. Posologie - selon les directives d'un médecin
  • cuisiner des plats pour un couple, cuisiner, faire cuire;
  • remplacer les graisses animales et la margarine par des huiles végétales. Le bacon salé et les grésillements, que beaucoup aiment - sont interdits. Le beurre sans sel est rarement utilisé et consommé;
  • adhérer au régime: s'asseoir à la table en même temps, ne pas sauter le prochain repas;
  • par jour, vous devez prendre au moins un litre et demi de liquide;
  • refuser les aliments frits, fumés, les produits de boulangerie, les marinades et les marinades, le sel en excès, les légumes et les fruits en conserve;
  • la valeur énergétique optimale d'un régime quotidien est de 2 400 à 2 600 kilocalories;
  • Assurez-vous de compter les unités de grains, de manger des aliments à faible indice glycémique et d'indice d'insuline. Sur le site, vous pouvez trouver des tableaux pour les diabétiques, dont l'utilisation permet d'éviter d'augmenter la concentration de glucose;
  • obtenir des glucides lents (son, céréales, pâtes à base de blé dur, flocons d'avoine, fruits). Refuser les glucides inutiles et rapides. Les diabétiques sont lésés par le halva, les biscuits, le sucre, les tartes, les gâteaux, les quenelles, les confitures et les confitures. Vous ne pouvez pas manger des bonbons, des barres, du lait et du chocolat blanc. Une variété noire de chocolat contenant 72% de cacao est rare, en petite quantité: IG - seulement 22 unités;
  • mangent plus souvent des fruits et des légumes sans traitement thermique. Dans les aliments cuits et bouillis, les valeurs de l'IG augmentent, ce qui affecte négativement le niveau de sucre. Par exemple, les carottes sont crues: Gl-35, bouillies - déjà 85, abricots frais - 20, fruits en conserve avec du sucre - 91 unités;
  • les pommes de terre consommées dans des « uniformes »: GI est de 65 ans Si un diabétique choisit de manger des chips de pommes de terre ou frites, le sucre augmente l'activité: l'indice glycémique lorsque vous faites frire est augmenté à 95 unités.

Produits autorisés

Chez les diabétiques, il est utile d'utiliser les noms et les plats suivants:

  • soupes de légumes;
  • kéfir, fromage blanc, yaourt (espèces à faible teneur en matières grasses, avec modération);
  • fruits de mer;
  • céréales, à l'exception du riz et de la bouillie de semoule;
  • blanc d'oeuf, jaune d'oeuf - une fois par semaine. La variante optimale du plat est une omelette protéinée;
  • légumes avec le diabète: courgettes, citrouille, tomate, concombre, aubergine, poivre, toutes sortes de choux. Les légumes à index glycémique élevé (pommes de terre, carottes bouillies et betteraves) sont autorisés peu à peu, pas plus de trois fois par semaine;
  • bouillon plutôt faible « seconde eau » (la première fois après que le liquide bouillant avec des substances d'extraction fusion) sur la base de poisson maigre, la dinde, le poulet, le bœuf peut être préparé deux fois par semaine;
  • du son - un peu, plusieurs fois par semaine, du pain de meulage grossier, des céréales, du potiron, du seigle - pas plus de 300 grammes par jour. Crackers, muffins, pizza, gâteaux, gâteaux, pâtes alimentaires, gâteaux, boulettes - à exclure. Le pain blanc et le pain se limitent fortement - l'indice glycémique est égal à 100 unités;
  • baies et fruits pour le diabète sucré de type 2 à faible teneur en sucre, faible indice glycémique: cerise, prune, groseille, pomme verte, poire, aronia, agrume. Limitez fortement les bananes. Les jus fraîchement pressés sont interdits: il y a une forte augmentation du taux de glucose;
  • desserts sans sucre. La gelée de fruits et de baies avec du fructose est utile, des compotes avec des édulcorants, des gelées, de la marmelade sans sucre, une salade de fruits frais et de baies;
  • Fromage à pâte dure (petit à petit, deux ou trois fois par semaine);
  • poisson faible en gras, viande de dinde, viande de lapin, poulet, veau, bœuf;
  • chou de mer;
  • les huiles végétales - petit à petit, ajouter aux salades et aux plats cuisinés, le poisson frit et la viande sont interdits;
  • champignons - petit à petit, bouillis ou cuits au four;
  • Noix (en petite quantité), trois à quatre fois par semaine;
  • verts: aneth, coriandre, ciboulette, persil, laitue;
  • boisson au café à base de chicorée, thé vert, café moelleux au lait (nécessairement sans matières grasses), eau minérale (légèrement chaude, sans gaz).

Comment frotter Divigel et sous quelles maladies prescrire un médicament à base d'estradiol? Nous avons la réponse!

A propos de ce qui est responsable de la sérotonine et comment augmenter le niveau de l'hormone avec son manque de lecture à cette adresse.

S'il vous plaît visitez http://vse-o-gormonah.com/vnutrennaja-sekretsija/shhitovidnaya/normalnye-razmery.html et en apprendre davantage sur les nodules de la thyroïde normale, ainsi que les causes et les symptômes des écarts.

Noms interdits

Vous ne pouvez pas manger:

  • tablettes de chocolat;
  • sucre et sucre raffiné;
  • l'alcool;
  • fromages salés;
  • produits laitiers gras;
  • bouillie de manne et de riz;
  • desserts avec du sucre;
  • gros porc, canard, oie;
  • sous-produits;
  • aliments en conserve;
  • saucisses;
  • graisses animales;
  • produits fumés;
  • mayonnaise, sauces prêtes à l'emploi et ketchups;
  • restauration rapide;
  • la cuisson, en particulier les gâteaux frits;
  • gâteaux et pâtisseries;
  • fromage à pâte molle dans un glaçage au chocolat, masse de caillé;
  • fruits à IG élevé, y compris ceux séchés: raisins, dattes, figues;
  • soda sucré;
  • halva, confiture, pastille, confiture, marmelade, autres sucreries au sucre, colorants artificiels, parfums.

À partir de la vidéo suivante, vous pouvez en apprendre davantage sur les règles alimentaires pour la maladie, ainsi que sur les recettes de plats diététiques avec diabète de type 2:

Que vaut-il mieux utiliser pour le diabète de type 2: comprimés ou insuline?

Les comprimés d'insuline pour beaucoup étaient un excellent substitut à la forme d'injection. Cependant, c'est le spécialiste qui doit juger des avantages et des autres caractéristiques de la composante hormonale. Il doit décider de ce qu'il est préférable d'utiliser: des comprimés ou de l'insuline. Pour ce faire, l'endocrinologue devra connaître l'âge du patient, les caractéristiques de l'évolution du diabète, les méthodes utilisées auparavant et bien plus encore.

Quel est le meilleur: insuline ou comprimés?

Il est important de comprendre que le diabète de type 1 est traité exclusivement à l’aide d’insuline, alors que pour les maladies de type 2, il est permis d’utiliser des médicaments de substitution. Le composant hormone comprimé a ses avantages. Tout d’abord, c’est une commodité en termes d’application. Ils peuvent être utilisés à tout moment, ils sont faciles à transporter avec eux, un tel traitement n'apporte aucune sensation désagréable.

En comparant les comprimés ou l'insuline, faites attention au fait que les premiers fournissent un contrôle plus naturel en termes de taux d'hormones. Les spécialistes, parlant de l'insulinothérapie, font attention au fait que:

  • lors de l'utilisation d'une hormone sous forme de comprimés, celle-ci sera libérée de la coquille dans la région de l'intestin grêle. Ainsi, son influence est complètement sous le contrôle du foie et coïncide également avec les processus naturels;
  • Dans le traitement du diabète et des injections, l'insuline pénètre directement dans le sang;
  • Si la posologie n'est pas choisie correctement, les complications du travail du système cardiovasculaire, ainsi que les conséquences associées au travail du cerveau, sont probables.

Décider quoi utiliser (insuline ou comprimés), prêter attention au coût élevé du composant du comprimé, ainsi qu'au fait que des contre-indications peuvent être identifiées.

En choisissant parmi la liste des médicaments pour les diabétiques, les spécialistes cessent de se concentrer sur les caractéristiques du corps, la propension à l'allergie.

Avec cette approche, le médicament n'aura pas d'effet négatif sur l'organisme. Pour choisir de bons comprimés à un diabète de 2 types indépendamment, c'est impossible.

Les comprimés, abaissant le niveau de sucre, ne peuvent pas complètement remplacer la thérapie hormonale. Ils ont un impact de deux manières: une catégorie contribue à la production d'insuline par le pancréas et l'autre lutte contre la résistance à l'insuline. L'utilisation de tels médicaments permet de retarder le passage à l'insulinothérapie pendant deux à trois ans, voire parfois pendant 10 à 15 ans, ce qui constitue un bon résultat.

Quand devrais-je passer des comprimés d'insuline?

Si un patient utilise une pilule pour le traiter, il doit être examiné régulièrement par un endocrinologue, en surveillant constamment le glucose et l'hémoglobine glycosylée. Toutefois, avec un taux de sucre élevé et de longue durée, si une intervention chirurgicale est prévue ou si la forme de la maladie est aggravée, les médecins reçoivent toujours une injection, assurant ainsi une insulinothérapie.

Myasnikov a dit toute la vérité sur le diabète! Le diabète disparaîtra pour toujours après 10 jours si vous buvez le matin. »Lire plus >>>

Il est inacceptable de considérer l'hypophyseutique comme un substitut universel à la composante hormonale. Dans chaque cas individuel, le problème du choix de l'insuline ou des comprimés doit être considéré par un endocrinologue, qui indiquera les risques perçus et les comparera aux avantages probables.

Puis-je passer des injections aux comprimés?

Aller aux comprimés peut être dû à certaines indications, à la demande du diabétique lui-même, ainsi que dans le plan expérimental, si cela est recommandé par un spécialiste. Les points suivants doivent être pris en compte:

  • les injections aident à arrêter l'épuisement des cellules bêta du pancréas, ce qui aide à maintenir un niveau optimal de glycémie;
  • le passage aux comprimés peut être souhaitable s’il n’est pas possible d’appliquer ou d’utiliser des injections de façon continue;
  • le remplacement par des comprimés n'est efficace que si l'expérience du diabète n'est pas supérieure à 10-12 ans et qu'il n'y a pas de complications critiques.

Si le diagnostic révèle une glycémie modérée et que la tension artérielle est optimale, le taux de cholestérol dans le sang est optimal, puis il est possible de passer de l’insuline aux comprimés.

Dans le même temps, un diabétique doit être pratiqué non seulement à la maison, mais aussi sur des études plus spécialisées. Ainsi, il est recommandé de vérifier une fois par mois l'hémoglobine glycosylée, d'effectuer des échographies du pancréas et d'autres méthodes d'investigation.

Est-il possible d'être traité simultanément avec de l'insuline et des comprimés?

Un traitement simultané avec de l'insuline et des comprimés est acceptable, mais pas dans tous les cas. Plus souvent, les endocrinologues insistent sur l'utilisation d'une forme particulière du médicament. Toutefois, si l’état de santé général exige de combiner différents types d’insuline, cette approche peut être justifiée.

Cela permettra d'éviter certaines des conséquences indésirables des injections fréquentes, par exemple, exclure la probabilité de développer une lipodystrophie. De plus, l'utilisation simultanée d'insuline et de comprimés permet de stabiliser l'effet sur le système digestif, sur l'activité cardiaque et vasculaire. Pour que la combinaison des injections et des pilules soit correcte et efficace, il est conseillé de commencer ce traitement avec des doses minimales. Donc, si un diabétique utilise des injections, les comprimés doivent être administrés en petites portions. Cela évitera le développement de réactions allergiques et contribuera à des effets optimaux sur le corps dans son ensemble et sur la glycémie.

L'insuline en comprimés - est-ce possible?

L'insuline en comprimés est vraiment possible. Ils peuvent être utilisés sans aucun problème où et quand. Cela élimine complètement le syndrome de la douleur, ce qui est un grand avantage pour les jeunes enfants. Les spécialistes font attention au fait que:

  • Lorsque l'insuline est utilisée dans les comprimés, elle pénètre d'abord dans la région du foie;
  • là exactement sous la forme où cela était nécessaire, la substance est transportée plus loin dans le sang;
  • De cette manière, l'insuline pénètre dans la circulation sanguine d'une personne qui n'a pas souffert de diabète sucré. Après la création des comprimés, les diabétiques peuvent également le recevoir de manière aussi naturelle.

Remplacer les comprimés d'insuline peut présenter un autre avantage: étant donné que le foie participe au processus, une sorte de contrôle de la quantité de composant pénétrant dans le sang se forme. En raison de ce qui se passe l'ajustement automatique, ce qui permet d'exclure le surdosage.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Normalement, le sucre (glucose) se trouve dans le sang de toute personne. Certaines hormones entraînent une augmentation du glucose, mais l'une d'entre elles la réduit - c'est l'insuline.

Le diabète sucré est une maladie endocrinienne caractérisée par une augmentation du glucose dans le sang due à un manque d'insuline. Le pancréas ne produit plus d'insuline, qui intervient dans la transformation du sucre en glucose.

Sucre dans le sang

Les complications

Informations généralesDans le corps, tous les processus métaboliques se produisent en étroite relation. Lorsqu'elles sont perturbées, une variété de maladies et de conditions pathologiques se développent, y compris une augmentation glucose dans le le sang.

Types De Diabète

Catégories Populaires

Blood Sugar