loader

Principal

Traitement

Menu approximatif pour la semaine pour les diabétiques de type 1

Le diabète de type 1 est une pathologie très désagréable, qui implique une approche intégrée de son traitement. Presque tous les diabétologues recommandent aux patients de réexaminer leur régime alimentaire et conseillent de donner la préférence à certains plats. Cette approche permet de stabiliser l'échange de sucre, de parvenir à la normalisation de la glycémie, d'éviter ses sauts brusques. Et pour cela, vous devriez développer un menu individuel pour le diabète de type 1, un menu approximatif pour une semaine avec des recettes sera encore meilleur. Par conséquent, cela sera bénéfique pour les organes internes, ce qui améliorera seulement le pronostic pour les diabétiques.

Principes

Le principe de substitution des aliments à index glycémique élevé par ceux à faible indice glycémique est pris comme base pour nourrir un patient souffrant de diabète de type 1. De plus, les gens doivent savoir comment compter les unités de grains correctement. Une unité de grain équivaut à un morceau de pain, soit 25 grammes, contenant environ 12 grammes de glucides. Les médecins ne recommandent pas de manger plus de 2,5 unités de pain.

C'est un point important, car sur la base de la quantité de glucides ou d'unités de grains, vous pouvez titrer les doses d'insuline. Cela s'applique non seulement au nombre quotidien d'unités d'action, mais également à ce qui est introduit juste avant les repas.

Produits autorisés

Les patients atteints de cette maladie ont une liste assez complète de produits approuvés. Certains médecins n'interdisent même pas à leurs patients de consommer des sucreries s'ils voient que le contrôle de la maladie est très bon et que la personne fait tout pour continuer dans cette voie.

Habituellement, divers bonbons sont autorisés en cas d'entraînement ou de travail associé à un effort physique intense. La personne habituelle est autorisée à manger ce qui suit.

  1. Le pain de seigle d’hier.
  2. Viande de veau, boeuf, poitrine de volaille.
  3. Soupes à base de bouillons de légumes.
  4. Poisson faible en gras
  5. Oeufs sans jaune dans des quantités illimitées, jaune - maximum 2 par jour.
  6. Haricots
  7. Macaroni de qualités fermes.
  8. Café ou thé, alors qu'il ne devrait pas être fort en raison de ses effets sur les vaisseaux.
  9. Jus de fruits fraîchement pressés, l'utilisation en magasin n'est pas recommandée.
  10. Le beurre et les huiles végétales, mais il est important qu'ils soient utilisés pour la cuisson. Autrement dit, les sandwichs ou les salades au beurre sont interdits.
  11. Produits laitiers - lait écrémé, kéfir et fromage blanc, le yaourt ne peut être sans additifs. Il est préférable de les fabriquer vous-même à partir de fruits non sucrés - agrumes, kiwi, bananes non sucrées.

Les personnes qui ont des problèmes de surpoids, il est souhaitable d'enrichir le régime nutritif avec du chou, des pois, des concombres et d'autres légumes. Ils apaisent la faim à cause de la forte teneur en fibres.

Pour maintenir une fonction hépatique normale, vous devriez faire attention à la farine d'avoine, qui est cuite sur l'eau, le fromage blanc et le soja. Il convient de noter que le foie subit un coup très dur dû au diabète.

Produits interdits ou restreints

Une liste exhaustive est disponible non seulement pour les produits autorisés. Interdite peut également plaire avec leur diversité. Mais, comme déjà mentionné ci-dessus, ils peuvent parfois être utilisés, en particulier dans les cas où le contrôle de la maladie est au niveau approprié. Les produits les plus populaires dont l'utilisation doit être évitée:

  • chocolat, en particulier produits laitiers, bonbons au chocolat;
  • sucettes, gommes à mâcher;
  • produits à base de pâte, à l'exception du pain de seigle;
  • les aliments fumés, aigus, gras, frits, épicés et salés, y compris la viande et le poisson en particulier;
  • n'importe quel alcool;
  • boissons gazeuses;
  • bouillie de riz ou de semoule;
  • pommes de terre bouillies, surtout jeunes;
  • confiture, crème glacée, confiture;
  • produits laitiers gras;
  • sucre;
  • fruits secs

Avec la restriction autorisée pastèques, melons, courgettes, carottes. Il est préférable de privilégier les légumes et les aliments riches en fibres. Ils sont bons pour satisfaire la faim et augmenter légèrement la glycémie.

Chaque jour, les patients ne devraient pas recevoir plus de 1400 kcal. Ce chiffre est dû au fait que la plupart des diabétiques ont des problèmes de surpoids, qui doivent être réduits. Si ce problème n'existe pas, vous pouvez augmenter légèrement la quantité de nourriture consommée. Les recettes de cuisson indiquent souvent qu’il est préférable d’utiliser un multivark à cette fin, car il ne nécessite pas d’addition d’huile, de graisse.

Le meilleur régime est trois repas par jour, soit trois repas principaux, avec une ou deux collations. Les principaux repas sont associés à des injections d'insuline courte.

Le premier jour

Petit déjeuner: comprend 150 grammes d'orge perlé avec deux tranches de fromage à pâte dure. Le pain à volonté, le thé ou le café ne devraient pas être forts. Le sucre ajouté est interdit.

Déjeuner: se compose de 200 grammes de salade de chou, de concombres, de tomates ou de tout autre légume frais. Il est préférable de ne pas les remplir, mais simplement de les mélanger soigneusement et de les manger sous cette forme. À la salade sont ajoutés deux escalopes de poulet cuites à la vapeur, et environ 200 grammes de chou cuit. Du liquide - un bortsch sans zazharki, il est important que le bouillon ne soit pas gras.

Une salade est également recommandée pour le dîner, environ 150 grammes avec une tranche de poitrine de poulet.

Des collations peuvent être faites comme: un verre de fromage cottage ou 3 syrnik, la deuxième collation est un verre de kéfir.

Le deuxième jour

Pour le petit-déjeuner, vous pouvez manger une omelette composée de deux blancs d'œufs et d'un jaune. À cela s'ajoutent jusqu'à 100 grammes de veau bouilli, une tomate. Pain, thé, café à volonté.

Pour le déjeuner, il est très bon de manger de la salade, car c'est le plus gros repas. Vous avez besoin d'environ 200 grammes de légumes, vous pouvez ajouter 100 grammes de poitrine de poulet ou en manger séparément. Un autre plat - la bouillie de citrouille, il faut aussi 100 grammes.

La première collation se compose de pamplemousse et d'un verre de kéfir.

Pour le dîner - une portion de chou cuit avec du poisson bouilli.

Le troisième jour

Comprend du chou farci à la viande pour le petit-déjeuner. Il est hautement indésirable qu'ils contiennent du riz. Portion - 200 grammes, pain à volonté.

Le déjeuner comprend une salade, environ 100 grammes, une garniture de pâtes de variétés solides avec de la viande bouillie ou du poisson. Au lieu de thé, vous pouvez boire un verre de jus de pomme cuit à la maison.

Collation de l’après-midi - une orange.

Pour le dîner - casserole de fromage cottage faible en gras, il peut atteindre 300 grammes.

Le quatrième jour

S'il est commode de compter sur les jours de la semaine - jeudi, veuillez s'il vous plait avec la variété suivante. Le premier repas est de l'avoine, cuit sur l'eau. Vous pouvez ajouter un peu de fruit fraîchement autorisé. Pour le thé, vous pouvez prendre quelques morceaux de fromage, jusqu'à 100 grammes.

Pour le déjeuner: 150-200 grammes de rassolnik, une tranche de pain et une tranche de ragoût.

La collation peut être composée de deux ou trois morceaux de biscuits.

Pour le dîner, des haricots avec de la viande bouillie ou du poisson.

Le cinquième jour

La ration de nourriture du cinquième jour comprend du vareniki paresseux pour le petit-déjeuner, environ 100 grammes. On leur ajoute un verre de yaourt et une petite poignée de fruits secs. Ils sont autorisés quand il y a un besoin d'énergie avant l'exercice.

Le deuxième repas est une salade - 200 grammes, pommes de terre au four - jusqu'à 100 grammes et compote. Il est important que la compote soit préparée sans ajout de sucre.

Snack - mors, également sans sucre, environ 1 verre, environ 100 grammes de citrouille cuite.

Pour le dîner, vous pouvez avoir des escalopes cuites à la vapeur avec de la salade.

Le sixième jour

Le samedi peut plaire un petit morceau de saumon salé avec un oeuf. Si vous enlevez le jaune, vous pouvez manger 2-3 écureuils bouillis. Thé ou café à volonté, surtout sans sucre.

Pour le déjeuner - des rouleaux de chou sans riz, jusqu’à 200 grammes, une louche sans torréfaction, le bouillon ne doit pas être gras. Vous pouvez avoir un morceau de pain de seigle.

La collation se compose de deux pains diabétiques et d'un verre de kéfir.

Pour le dîner, vous pouvez manger 100 grammes de filet de poulet, cuit à la vapeur ou cuit, jusqu'à 100 grammes de pois frais et jusqu'à 200 grammes d'aubergines cuites.

Le septième jour

Le dimanche pour le petit-déjeuner, le sarrasin sur l'eau avec de la viande de poulet cuite. Le volume total de nourriture peut atteindre 300 grammes.

Pour le déjeuner - soupe ou soupe au poulet ou au bouillon de légumes. Pour eux, vous pouvez ajouter une côtelette de poulet, du pain à volonté.

La collation se compose de 2 ou 3 prunes fraîches et de 100 grammes de fromage cottage.

Pour le dîner, un verre de yaourt avec plusieurs biscuits. Vous pouvez même manger une petite pomme.

Il convient de noter que les portions sont relativement exemplaires. Ils peuvent se développer en fonction de l'activité physique et, avec une formation régulière, les médecins recommandent même d'ajouter des aliments sucrés à leur alimentation. Mais tous les diabétiques ne sont pas activement impliqués dans le sport.

Avec ce régime, vous pouvez également utiliser toutes sortes de perfusions d'herbes médicinales. Un avantage particulier vient du bouillon de dogrose. Ils ne contiennent pratiquement pas de calories, si vous n’ajoutez pas de miel, du sucre, pour les sucrer un peu. Ils peuvent être consommés absolument à tout moment de la journée. La quantité d'eau n'est pas non plus limitée, elle est utile même aux personnes en bonne santé.

Cette disposition pour une semaine implique l'absence d'une des collations entre le petit-déjeuner et le déjeuner. Cela est dû à des repas assez denses le matin. Mais s'il y a un besoin ou s'il y a une forte faim, il est préférable de l'étancher avec de la salade de légumes, du yaourt sans additifs ou des fruits.

Caractéristiques de la table de régime n ° 9 pour Pevzner

Les tables diététiques de Pevzner sont conçues pour accélérer la récupération des patients présentant diverses pathologies, ainsi que pour prévenir les exacerbations de maladies. Avec le diabète, le tableau n ° 9 est utilisé, le plus populaire au monde. Le principe de base est de limiter le sel, le sucre et le traitement thermique correct des produits - cuisson, cuisson à la vapeur. Pour éteindre ou frire ce tableau, il est possible, mais pas catégorique, d'apporter des modifications mineures.

La disposition quotidienne approximative a cette forme.

  1. Pour le petit-déjeuner, vous pouvez boire du thé avec des produits laitiers à faible teneur en matières grasses: fromage blanc, lait ou yaourt.
  2. Le deuxième petit-déjeuner, ou, comme on dit à l’étranger, le déjeuner comprend du gruau de perle avec de la viande bouillie sans pain.
  3. Borsch pour le déjeuner doit nécessairement contenir du chou frais, et sa préparation devrait être sur un bouillon de légumes. À cela s'ajoute une gelée de fruits et une petite quantité de viande bouillie.
  4. Pour une collation entre le déjeuner et le dîner, un fruit est autorisé, de préférence un pomme ou un agrume, mais pas sucré comme un mandarin.
  5. Pour le dîner, il est recommandé de manger du poisson cuit sans pâte, de la salade de légumes, du meilleur des choux et des concombres, il peut être rempli d'huile d'olive.

Les sucres sont remplacés par des substituts de sucre, tels que la stévia. Le régime est sujet à ajustement, l’essentiel est d’exclure du menu tous les produits interdits.

Caractéristiques de la nutrition des enfants

Le développement du diabète chez l’enfant pose un gros problème. Les médecins dans cette situation recommandent la nomination d'un régime spécial d'hydrates de carbone, pouvant aller jusqu'à 2/3 du régime. L'une des conséquences indésirables de cette étape est la fluctuation constante de la glycémie. Ils peuvent provoquer une détérioration significative de l'état de tout patient. Par conséquent, la meilleure façon de sortir de cette situation est l’utilisation de la table de régime n ° 9 pour Pevzner.

Pour faire le bon menu, vous devez privilégier ces produits:

  • viande - variétés à faible teneur en matière grasse, poulet, porc et agneau sont exclus;
  • légumes - carottes, concombres, tomates, choux sous quelque forme que ce soit;
  • fruits - pommes, pêches, cerises.

Il est recommandé d'éliminer complètement le sucre dans sa forme pure et dans les additifs tels que la compote, la confiture. Pour édulcorer, vous pouvez le remplacer par du sorbitol ou du fructose, mais il est préférable de passer à la stévia - un édulcorant naturel pratiquement exempt de glucides et de calories. Les produits de boulangerie, les brioches sont également strictement interdits.

Avant de commencer un tel régime, les éléments suivants doivent être considérés.

  1. Hypoglycémie possible, vous devez donc apprendre à les prévenir.
  2. Le sucre doit être contrôlé beaucoup plus souvent, jusqu'à 7 fois par jour. Cela vous permettra d'attribuer les doses nécessaires d'insuline.
  3. Il est extrêmement important de protéger le bébé contre le stress et d'essayer de l'habituer à approximativement le même régime d'activité physique et motrice. Cela permettra de stabiliser l'insulinothérapie, le métabolisme des glucides et aidera également le bébé à suivre un régime qui apparaîtra favorablement sur sa santé future.

Le diabète sucré n'est pas un verdict. Et le fait que les diabétiques mangent sans goût peut également ne pas être considéré comme vrai. Si vous montrez votre imagination, diversifiez votre menu avec tous les produits autorisés, la maladie vous rappellera beaucoup moins souvent.

Régime pour le diabète chez les enfants: un menu diététique pour un enfant diabétique de type 1

Le diabète sucré est une maladie endocrinienne. Les personnes qui en souffrent doivent tout d'abord respecter le régime strict recommandé pour cette maladie. La nutrition diététique dans le diabète sucré est la principale méthode de traitement pathogénique.

Mais si le traitement de la maladie chez l'adulte peut être limité à un seul régime, alors, dans le cas du diabète, les enfants, dans la plupart des cas, nécessitent une insulinothérapie. Cela est dû au fait que le diabète chez les enfants est souvent insulino-dépendant. Par conséquent, dans de telles situations, l'alimentation doit toujours être associée à des injections d'insuline.

Apparaître le diabète chez les enfants peut à n'importe quel âge et reste le compagnon constant pour le reste de la vie. Bien entendu, le traitement diététique ne devrait pas perturber de manière significative les besoins physiologiques de l'enfant dans les aliments. C'est une condition préalable pour assurer à l'enfant un développement, une croissance et un soutien normaux.

À cet égard, lors de la préparation d'un régime pour un enfant diabétique, un diététicien doit respecter les règles de base.

Contrôle des glucides

La nutrition de l'enfant doit être basée sur la consommation d'aliments. Le médecin doit tenir compte de l'essence des troubles métaboliques associés au diabète. Le régime doit être conçu de manière à ce que le corps reçoive le moins de graisses et de glucides possible.

Dans l'alimentation d'un enfant malade (ceci s'applique aux adultes), les glucides occupent une place particulière, car ils sont considérés comme les principales sources d'énergie. Dans les produits riches en glucides contient un grand nombre de vitamines et de sels minéraux.

Avec le diabète, l'utilisation des glucides est fortement perturbée, mais le niveau de ces changements est différent selon les glucides. Voilà pourquoi, si les parents permettent l'alimentation de l'enfant dans la norme physiologique du patient diabétique de glucides, ils doivent garder un contrôle strict sur la teneur en glucides de haute qualité, qui ne restent pas longtemps dans l'intestin et rapidement absorbé, augmentant ainsi la concentration de glucose dans le sang.

Quels aliments contiennent en premier lieu des glucides de haute qualité? Voici leur liste incomplète:

  • le sucre et tous les produits dans la fabrication desquels il a été utilisé (confiture, confiture, gelée, compotes);
  • les pâtes;
  • du pain, en particulier de la farine blanche de la plus haute qualité;
  • les céréales, en particulier la mangue;
  • les pommes de terre - un produit que l'on trouve le plus souvent dans l'alimentation;
  • fruits (bananes, pommes).

Tous ces produits doivent être surveillés quotidiennement en ce qui concerne le régime alimentaire d'un enfant diabétique. Certains d’entre eux doivent être supprimés.

Édulcorants

Malheureusement, le sucre pour un enfant diabétique est interdit à vie. Bien sûr, cela est très difficile et provoque souvent des émotions négatives chez le bébé. Ce n'est pas facile à fabriquer et à manger sans ce produit.

Pour corriger le goût des aliments dans le diabète sucré, la saccharine est utilisée depuis longtemps. Mais les comprimés de saccharine ne peuvent être utilisés que comme additif dans le café ou le thé, ils n'ont donc pas été utilisés dans l'alimentation des enfants.

Récemment, des édulcorants tels que le xylitol et le sorbitol sont devenus populaires. Ces deux médicaments appartiennent à des alcools polyhydriques et sont disponibles dans le commerce à la fois sous forme d'édulcorant et sous forme pure. Le xylitol et le sorbitol sont souvent ajoutés aux aliments prêts à l'emploi:

Grâce à cela, la gamme de produits autorisés pour les diabétiques s'est élargie et les enfants diabétiques ont la possibilité de manger des sucreries.

L'utilisation de substituts de sucre, le sorbitol et le xylitol, permet d'améliorer la gamme de produits et les caractéristiques gustatives des aliments. En outre, ces médicaments se rapprochent des valeurs normales des diabétiques à valeur calorique et glucidique.

Le xylitol dans le diabète sucré est utilisé depuis 1961, le sorbitol a été utilisé beaucoup plus tôt - depuis 1919. L'intérêt des édulcorants réside dans le fait qu'ils sont des glucides, qui ne provoquent pas le développement de la glycémie et ne provoquent pas d'effets secondaires significativement différents de ceux du sucre.

Les résultats des études cliniques ont montré que le xylitol et le sorbitol se caractérisent par une absorption lente par rapport aux autres glucides connus. Pour un patient diabétique, cette qualité est très importante.

Comme le glucose dans les intestins est rapidement absorbé, le corps d'une personne qui a une déficience en insuline relative ou absolue en est très vite saturé.

Cependant, les produits dans lesquels le xylitol est présent au lieu du sucre ne peuvent pas être appelés absolument adaptés aux diabétiques. Cela est dû au fait que la teneur en graisse de cet aliment (en particulier les sucreries, le chocolat, les biscuits et les gâteaux) est un îlot de Langerhans très chargé, situé dans le pancréas.

Important! La quantité de graisse dans le diabète devrait être plusieurs fois inférieure à celle d'un bébé en bonne santé. Cela est dû aux violations importantes du métabolisme des lipides-graisses dans le diabète sucré. La nutrition sans graisse, bien sûr, est inacceptable, car cet élément fournit à l'organisme de l'énergie et des vitamines liposolubles, si nécessaires aux processus physiologiques.

Par conséquent, avec cette maladie, l'alimentation ne permet d'utiliser que du beurre et de l'huile végétale, et le légume peut constituer la moitié de la ration quotidienne. Il est bénéfique pour le niveau d'acides gras perturbés par le diabète sucré. Dans l'enfance, et plus encore le diabète, il n'est pas nécessaire d'utiliser des graisses réfractaires (agneau, oie et saindoux).

La masse totale de graisse diurne dans le régime alimentaire d'un petit diabétique ne doit pas dépasser 75% de la quantité de graisse dans le menu d'un enfant en bonne santé du même âge.

Si possible, le régime alimentaire doit répondre aux besoins physiologiques liés à l'âge. Ceci est nécessaire pour que l'enfant grandisse et grandisse correctement. Compte tenu des limites qui sont établies pour faciliter la viabilité de l'appareil d'îlots en fonction des besoins physiologiques et de l'alimentation est essentiellement destinée à créer un équilibre entre les calories, les vitamines, les protéines et les composants minéraux.

Le besoin de diabétiques en protéines devrait être pleinement satisfait (2 à 3 grammes par kg de poids corporel par jour, en fonction de l'âge). Dans le même temps, au moins 50% des protéines animales doivent être stockées dans l'alimentation.

Pour que l'organisme des enfants soit rempli de substances lipotropes, il est nécessaire d'introduire de la viande jeune, en particulier de la viande maigre, dans la nutrition du bébé. L'agneau et le porc conviennent.

La quantité sous-normale de glucides et une légère diminution de la quantité de graisse dans le régime alimentaire, pendant que les protéines sont stockées, entraînent une modification du rapport entre les principaux composants alimentaires dans le régime alimentaire des patients.

Pour les enfants en âge d'aller à l'école primaire et en âge préscolaire, les patients diabétiques, le coefficient de corrélation B: F: F est 1: 0,8-0,9: 3-3,5. Alors que chez les enfants en bonne santé du même âge, il est 1: 1: 4. Pour les adolescents et les étudiants plus âgés 1: 0,7-0,8: 3,5-4, au lieu de mettre 1: 1: 5-6.

Devrait s'efforcer de faire en sorte que la quantité quotidienne de glucides dans l'alimentation des patients atteints de diabète a été une constante et correcte, conformément à la teneur en matières grasses et en protéines, l'âge et le poids de l'enfant. Cette exigence est particulièrement importante dans l'évolution labile de la maladie, qui se rencontre souvent chez les enfants et les adolescents.

Dans certains cas, la réalisation du principe de l'ingestion quotidienne de glucides régulée devient possible en raison du remplacement des produits, qui se produit en fonction de leur valeur glucidique.

Produits interchangeables

Vous pouvez utiliser ce ratio: une quantité de 60 grammes d’orge ou de sarrasin équivaut à 75 g de pain blanc ou 100 g de pain noir ou 200 g de pommes de terre.

Si le produit désiré au moment convenu pour donner à l'enfant est impossible, il peut être remplacé par un produit similaire en quantité de glucides. Pour ce faire, vous devez apprendre à recalculer.

En outre, les patients atteints de diabète insulinodépendant doivent toujours avoir eux-mêmes des produits contenant des glucides instantanés (bonbons, sucre, biscuits, petits pains). Ils joueront le rôle de "soins d'urgence" en cas de développement d'une hypoglycémie. La vue la plus détaillée peut être obtenue à partir de la liste ci-dessous.

Sur le contenu en glucides, 20 grammes de pain blanc ou 25 grammes de pain noir peuvent être remplacés:

  • lentilles, pois, haricots, farine de blé - 18 g;
  • craquelins - 17 gr;
  • flocons d'avoine - 20 gr;
  • macaroni, céréales à la manne, maïs, orge, sarrasin, céréales, riz - 15 gr;
  • carottes - 175 g;
  • pommes ou poires - 135 g;
  • oranges - 225 g;
  • pommes séchées - 20 gr;
  • cerises douces - 100 gr;
  • pêches, abricots framboises, groseilles mûres, groseilles, prunes - 150 gr;
  • raisins - 65 gr;
  • myrtilles - 180 g;
  • lait entier - 275 gr.

Selon le contenu des graisses, un morceau de viande de cent livres peut être remplacé:

  • 3 oeufs;
  • 125 grammes de fromage blanc;
  • 120 grammes de poisson.

Au nombre de protéines, 100 g de viande crémeuse sont remplacés:

  • 400 g de crème sure, crème;
  • 115 grammes de saindoux.

En plus de calculer le contenu des éléments de base de la nourriture et du contenu calorique dans l'alimentation, il faut calculer la valeur quotidienne du sucre. Il peut être déterminé par la quantité de tous les glucides contenus dans les aliments et les ½ protéines. Ce compte est nécessaire pour déterminer la tolérance aux glucides et à l'équilibre glucidique des aliments chez l'enfant malade.

Pour pouvoir juger de la tolérance aux glucides et en glucides sur le bilan, à l'exception de la valeur de sucre de l'alimentation est nécessaire pour déterminer le montant de la perte quotidienne de sucre dans l'urine. Pour ce faire, utilisez le profil glyukozuricheskim, ce qui donne une représentation précise non seulement sur le nombre de glucides non digérés, mais aussi au niveau de glycosurie dans différents intervalles de la journée en fonction de la quantité consommée en même temps les ingrédients alimentaires.

Correction de régime

Le régime alimentaire des enfants diabétiques doit être adapté en fonction de la phase de la maladie. Nous avons déjà mentionné que les exigences de puissance les plus strictes, en vue de décharger le pancréas (ce qui réduit la quantité de glucides et l'exclusion du sucre) sont présentés dans la phase infraclinique du diabète et la première étape du diabète manifeste.

Le développement de l'état d'acidocétose nécessite non seulement une réduction du nombre de calories dans les aliments, mais aussi une limitation marquée de la quantité de graisse dans le régime alimentaire des enfants.

Pendant cette période, la nourriture devrait être la plus épargnante. Dans le menu, il est nécessaire d'exclure complètement:

Ces aliments doivent être remplacés par des aliments contenant suffisamment de glucides à pleine valeur:

  • pommes de terre sans restrictions;
  • rouleau sucré;
  • du pain
  • fruit sucré
  • sucre

Au cours de la période précédant et suivant le coma, la nourriture ne devrait contenir que des jus de fruits et de légumes, des purées et des kissels. Ils contiennent des sels de calcium et ont une réaction alcaline. Les nutritionnistes recommandent l'introduction d'eau minérale alcaline (Borjomi) dans l'alimentation. Le deuxième jour du post-coma, le pain est attribué, le troisième est la viande. L'huile ne peut être introduite dans les aliments qu'après la disparition complète de la cétose.

Comment manipuler des aliments avec le diabète

La transformation culinaire des produits alimentaires doit correspondre à la nature des modifications de la maladie ou de ses maladies.

Par exemple, avec l'acidocétose, le régime alimentaire devrait épargner le tractus gastro-intestinal des enfants à un niveau mécanique et chimique. Par conséquent, les produits doivent être écrasés (en purée), tous les types d'irritants sont exclus.

Faites attention! Avec le diabète, il existe une forte probabilité de maladies concomitantes du foie et du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, pour les patients diabétiques, a recommandé des produits de cuisson plus prudents.

Idéalement, la nourriture devrait être cuite pour un couple et sa quantité devrait être modérée, mais contenant beaucoup de fibres. Le pain doit être consommé sous forme séchée, ne pas oublier l'eau minérale.

Pendant le régime d'un patient diabétique, une grande attention devrait être portée aux produits contenant des médicaments lipotropes:

  • certaines variétés de jeunes agneaux et porcs;
  • veau;
  • poisson;
  • céréales d'avoine et de riz;
  • fromage blanc, yaourt, lait.

Manger un enfant malade devrait inclure ces aliments. Lors du calcul du régime alimentaire des enfants de moins de 3 ans, il existe des recommandations distinctes. Les adolescents augmentent la quantité de protéines et d'autres éléments. Mais tout devrait correspondre au niveau d'activité physique d'un jeune organisme.

Le régime alimentaire d'un enfant diabétique doit être surveillé au moins une fois tous les 10-14 jours en ambulatoire. Lors de l'observation d'un enfant à la maison, un calcul individuel de la nutrition est recommandé en fonction de l'âge, du degré d'activité physique et du poids corporel.

Nutrition diabétique pour les enfants de moins d'un an, 1-3 ans, plus de 3 ans: règles pour la préparation des menus, liste des aliments autorisés, recettes pour les repas

Contenu de l'article:

Les enfants diabétiques ont besoin d'un régime spécial. Dans l'article, nous avons recueilli des informations sur les règles de nutrition et les caractéristiques de la création de menus pour les enfants diabétiques de différents âges, ainsi que des recettes étape par étape pour les repas.

Nutrition des enfants atteints de diabète: règles de base

Les principaux objectifs de la diétothérapie pour les diabétiques:

  • apporter des valeurs de glycémie aussi proches que possible de celles d'une personne en bonne santé;
  • prévenir une forte hausse ou baisse de la glycémie;
  • fournir à l'enfant les substances, vitamines et minéraux nécessaires, utiles et nécessaires au fonctionnement normal du corps;
  • transformer le diabète de la maladie en mode de vie.

Règles pour nourrir un enfant atteint de diabète sucré :

  • fractionnalité (manger jusqu'à six fois par jour);
  • apport alimentaire strictement par horloge pour réguler la dose d'insuline et de sucre;
  • Exclusion des aliments qui favorisent la glycémie;
  • Introduction au menu des plats à haute teneur en fibres.

Caractéristiques de la création de menus pour un enfant diabétique: prise en compte de l'index glycémique et du nombre d'unités de pain dans les aliments

Avec la consommation d'aliments contenant des hydrocarbures, le taux de sucre dans le sang augmente, il est donc important de prendre en compte la quantité de glucides dans les produits, mesurée en unités de pain (XE). Un XE est égal à 12 g de glucides ou 25 g de pain. Il existe des tableaux spéciaux permettant de calculer le contenu de XE dans différents produits.

Déterminer le taux de consommation de XE chez un enfant atteint de diabète, mais uniquement chez le médecin traitant, en fonction de l'âge et du degré de développement du diabète chez l'enfant. Le tableau ci-dessous présente des normes approximatives pour la consommation de XE chez les enfants d'âges différents.

Une personne en bonne santé consommant des produits contenant des hydrocarbures commence à produire de l'insuline pour transformer le sucre obtenu en énergie.. La vitesse à laquelle un aliment consommé augmente le taux de sucre dans le sang, appelé indice glycémique (IG).

Les produits à faible indice glycémique sont un bon moyen de contrôler la glycémie. Vous pouvez télécharger le tableau ci-dessous, qui répertorie un grand nombre de produits avec un index glycémique élevé, moyen et faible.

L'indice glycémique est une variable variable. Facteurs influant sur l'évolution de l'indice glycémique des produits :

  • Un moyen de préparation des produits. L'indice glycémique de tous les produits est invariablement augmenté pendant la friture. Le même produit, cuit à la vapeur, cuit au four ou au four multivark a un index glycémique plus petit que celui frit dans une poêle à frire.
  • Décapage mécanique. Par exemple, le riz moulu a un indice glycémique plus élevé que le riz brun.
  • Glucose pur augmente l'indice glycémique de la vaisselle.
  • Ingrédients de protéines aider à réduire l'indice glycémique du plat.

Caractéristiques de la nutrition chez les enfants de moins de 1 an

Un enfant atteint de diabète dès son plus jeune âge devrait être allaité aussi longtemps que possible. Mais la mère qui allaite le bébé diabétique doit suivre un régime spécial. Le régime le plus populaire et recommandé dans ce cas est le régime numéro 9, basé sur la restriction de la consommation de glucides facilement digestibles et de graisses animales. Dans ce cas, l'utilisation de protéines dans ce cas devrait correspondre à la norme, sinon leur absence peut entraîner une détérioration de la santé.

Dans le menu des mères qui allaitent un enfant atteint de diabète, vous pouvez inclure les aliments suivants:

  • viande diététique;
  • bouillie utile (orge perlé, gruau et sarrasin);
  • soupes de légumes;
  • les soupes de poisson faible en gras;
  • produits laitiers à faible teneur en matières grasses;
  • pain: son, seigle ou farine de deuxième qualité;
  • fruits de mer;
  • poisson maigre, cuit à la vapeur, dans une multivariée et cuit au four;
  • les légumes et les herbes frais ou bouillis (l'utilisation des pommes de terre devrait être limitée);
  • les fruits (autres que ceux énumérés dans la liste des produits interdits);
  • thé;
  • blancs d'œufs.

Liste des produits interdits pour les bébés diabétiques:

  • boissons alcoolisées;
  • sucre;
  • pain blanc, brioches, gâteaux, biscuits, bonbons divers;
  • aliments frits;
  • macaroni;
  • viande grasse et gras;
  • saucisses, saucisses, produits fumés, produits semi-finis divers, chips, fast-food;
  • aliments en conserve et marinades;
  • confiture, bonbons, quelques fruits (figues, bananes, dattes et raisins).

S'il n'y a aucune possibilité de préserver l'allaitement, il est nécessaire pour l'enfant de choisir une préparation pour nourrissons spéciale à teneur réduite en sucre. Il est important de nourrir le bébé à des heures bien définies et d'observer les intervalles de temps. La meilleure solution consiste à nourrir l’enfant par voie intraveineuse cinq fois.

Caractéristiques de l'introduction d'aliments complémentaires aux bébés diabétiques

Lure baby diabetic doit être introduit conformément au régime alimentaire d'un bébé en bonne santé. Cependant, vous devez commencer à nourrir avec des purées de légumes, mais seulement au dernier endroit pour offrir au bébé une céréale sans produits laitiers. En outre, cela vaut la peine et avec l'introduction dans le régime d'un bébé atteint de diabète de jaune d'oeuf.

Nutrition diabétique pour les enfants de 1 à 3 ans et plus: aliments autorisés et interdits, méthodes de cuisson

Les parents d'un enfant atteint de diabète devraient tenir un journal alimentaire dans lequel ils indiqueraient la teneur en calories des aliments et indiquer les produits que l'enfant a utilisés pendant la journée. Ceci est nécessaire pour contrôler XE (unités de pain), le contenu calorique et l'utilité des aliments.

L'alimentation quotidienne d'un enfant atteint de diabète devrait comprendre 50% de glucides, 30% de graisses et 20% de protéines.

Quelle devrait être la nutrition des enfants atteints de diabète?

Un régime correctement organisé chez les enfants atteints de diabète sucré de type 1 et 2 contribue à la solution de la tâche principale du traitement, à savoir la normalisation du métabolisme.

Photo: Depositphotos.com Auteur: Simpson33.

Le but principal du régime thérapeutique est de: maintenir des taux de sucre constants dans le sang sans sauter soudainement dans le sens d’une augmentation ou d’une diminution de ses indices et fournir au corps les nutriments nécessaires en fonction de l’âge de l’enfant.

Types et causes d'apparence

Le diabète sucré est une maladie endocrinienne qui survient en violation du métabolisme des glucides. Il existe deux types de maladie: le diabète de type 1 et le diabète de type 2.

Diabète de type 1

Chez les enfants, la principale partie des maladies est le diabète de type 1. La raison de son développement est associée à la destruction des cellules pancréatiques, appelées à produire de l'insuline. L'absence d'insuline perturbe l'échange de glucose, qui accompagne la nutrition dans le corps. Sucre dans le plasma sanguin augmente, mais pénétrer dans les cellules pour une plus grande synthèse d'énergie ne peut pas.

Les provocateurs de la maladie sont:

  • facteurs héréditaires;
  • effet destructeur d'un certain nombre de maladies auto-immunes;
  • immunité affaiblie.

Chez les enfants, la maladie est détectée à tout âge: moins souvent dans la période néonatale, plus souvent à l'âge de 5 à 11 ans.

Dans ce cas, le seul moyen de maintenir un métabolisme glucidique normal consiste à administrer régulièrement de l'insuline.

Diabète de type 2

L'émergence du diabète de type 2 est généralement associée à des troubles alimentaires persistants (aliments riches en glucides, excès alimentaires) et à une faible activité physique. En conséquence, l’obésité apparaît - un précurseur du développement de la maladie. Violé la sensibilité des tissus à l'insuline et la capacité de l'organisme à l'utiliser de manière adéquate dans le processus de fractionnement du glucose.

Le nom de la maladie "diabète des personnes âgées" a perdu de son intérêt depuis que le type 2 a commencé à être de plus en plus diagnostiqué chez les enfants d’âge scolaire.

Manifestations cliniques

La détection de la maladie aux stades initiaux permet le lancement rapide de médicaments, de traitements diététiques et de prévenir une complication aussi dangereuse que le coma diabétique.

Les parents doivent alerter les symptômes de l'enfant, appelés "triade classique": "

  • une soif constante et de gros volumes de liquides consommés par jour;
  • miction fréquente et abondante, y compris la nuit;
  • augmentation de l'appétit dans un contexte de perte de poids sévère.

Peut-être l'apparition de maladies de la peau avec une peau persistante et persistante.

À l’âge de l’école, il ya une faible assimilation du matériel éducatif et une diminution des résultats scolaires, une fatigue accrue et un sentiment périodique de faiblesse.

Chez les nourrissons avec un bon appétit, il n'y a pas d'augmentation de poids et l'anxiété ne disparaît qu'après une consommation abondante.

Les signaux d'anxiété identifiés sont une excuse pour demander rapidement l'aide d'un médecin et examiner un enfant.

Principes de nutrition thérapeutique

Le traitement des enfants présentant un diagnostic de diabète sucré est prescrit par un endocrinologue. Au moment de l'administration de l'insuline, les heures d'alimentation sont strictement «liées» aux recommandations pour choisir un régime alimentaire pour l'enfant.

Lors de la compilation d'un menu pour enfants, des facteurs tels que l'âge, le stade et la phase de la maladie sont pris en compte. Il est nécessaire de choisir le rapport optimal entre les matières grasses, les protéines et les glucides (BZH), la teneur en calories des produits, et d’envisager la possibilité de les remplacer par d’autres dont la composition est équivalente.

Aux règles de nutrition inébranlables, les parents devraient être traités avec une grande responsabilité, en respectant strictement les principes suivants:

  • l'apport alimentaire à des heures précises (une erreur de 15 à 20 minutes est autorisée si l'alimentation est transférée à une heure antérieure);
  • alimentation - 6 temps, où 3 repas sont basiques (petit déjeuner, déjeuner, dîner), et le reste 3 - sont introduits en plus (snack) dans un deuxième petit-déjeuner, le dîner, collation et fin;
  • l'apport calorique au cours de la journée devrait correspondre à 25% pour les principaux aliments (30% pour le déjeuner) et 5 à 10% pour les autres aliments;
  • La proportion de graisses, de protéines et de glucides dans le menu quotidien exige une consistance de 30: 20: 50%.

Lors des visites programmées chez le médecin, un examen périodique des composants du régime thérapeutique est effectué. La correction du menu permet de fournir à l'organisme de l'enfant la quantité nécessaire de nutriments contribuant aux processus normaux de croissance et de développement.

La première année de la vie

  • Le lait maternel comme aliment est la meilleure offre pour un enfant malade jusqu’à un an. Continuez à allaiter le plus longtemps possible, jusqu'à 1,5 ans.
  • Nourrir le bébé strictement à l’horaire exclut le mode libre d’alimentation «à la demande».
  • Les nourrissons en alimentation artificielle choisissent des mélanges spéciaux pour enfants à faible teneur en sucres.
  • À partir de l'âge de six mois, il a introduit les leurres, en commençant par les jus de légumes et la purée de pommes de terre, puis seulement à la suite de la bouillie.

Jeune âge

Photo: Depositphotos.com Auteur: AndreyPopov

La maladie chez les enfants d'âge préscolaire exige que les parents non seulement fassent un bon menu, mais aussi de la patience. Privés des mets et des plats habituels, les enfants peuvent exprimer leur mécontentement face aux changements de régime. Un moment négatif défini est également introduit par la caractéristique complexe "nechochukha" pour cet âge.

Pour le traitement réussi de l'enfant, toute la famille devra s'adapter à son horaire de repas: ne l'utilisez pas avec des aliments interdits, ne les laissez pas dans un endroit accessible.

L'ensemble de produits autorisés pour l'alimentation des enfants d'âge préscolaire atteints de diabète sucré diffère peu de celui des enfants en bonne santé.

  • Limitée à la consommation minimale de jaunes d'œufs, crème sure, pâtes, riz, pommes de terre, semoule, sel.
  • Une bouillie de gruau grossier dans l'alimentation est offerte une fois par jour (gruau, sarrasin, orge perlé, orge).
  • Le pain de seigle, le blé avec son et le pain protéiné sont autorisés.
  • Le lapin, la dinde, le veau, l'agneau et le poisson maigre sont autorisés.
  • Une variété de premiers plats sont préparés sur des bouillons de viande, de légumes et de champignons non soudés. Ils préfèrent les produits laitiers faibles en gras: lait, fromage blanc et fromage.
  • graisses APERCU l'huile et le beurre, et la proportion de graisses végétales (huile d'olive, l'huile de maïs, huile végétale) devraient représenter plus de 50% du total.

La priorité dans le menu de l'enfant doit être occupée par des légumes, car la composition des fibres ralentit l'absorption du glucose. Des salades fraîches, des plats mijotés et bouillis additionnés de viande ou de fruits de mer sont préparés à partir de:

Parmi les fruits recommandés, vous pouvez lister les variétés de pommes, poires, prunes, pêches non sucrées. Les agrumes sont autorisés pamplemousses, oranges et citrons, de fruits exotiques - ananas, kiwi, papaye. Pratiquement aucune restriction sur la liste des baies. Dans le régime de l'enfant dont vous avez besoin: groseilles, groseilles à maquereau, framboises, mûres, melons, grenades.

Les sucreries avec des substituts de sucre compensent l'interdiction des sucreries sur les desserts préférés: biscuits, bonbons, chocolat, limonade. L'industrie alimentaire spécifiquement pour la nutrition diabétique les libère avec du xylitol ou du sorbitol. Cependant, ces aliments contiennent des graisses et des glucides, ce qui nécessite leur consommation limitée d'aliments. En outre, plus récemment dans la presse, on signale des effets nocifs sur la santé des substituts du sucre. À cet égard, il est bon de consulter un médecin.

Âge scolaire

Un écolier peut évaluer objectivement ses sentiments et apprendre à gérer le problème seul. Les parents doivent signaler la maladie et ses manifestations aux enseignants, à une infirmière scolaire et porter une attention particulière au menu de l'école.

Votre enfant aura besoin de comprendre le personnel enseignant. L'insuline injectée ne réagit pas à la prise alimentaire - elle abaisse constamment la glycémie. Pour éviter l'hypoglycémie, l'élève doit grignoter à certains moments. Les enseignants ne devraient pas détenir un enfant atteint de diabète après l'école ou le priver de son temps réservé à un changement.

L'éducation physique revêt une importance particulière pour les enfants malades. Non seulement ils le renforcent physiquement, mais ils aident aussi à faire face à la maladie et, dans le cas du diabète sucré de type 2, ils luttent également contre le surpoids. Les activités sportives augmentent la charge sur le système musculaire et nécessitent une dépense d'énergie importante, ce qui entraîne une diminution de la glycémie.

30 minutes avant la leçon de l'éducation physique d'un enfant doit manger un produit supplémentaire contenant des glucides simples - un morceau de sucre ou des bonbons. Pour prévenir l'hypoglycémie, il est nécessaire de prendre soin de la présence de « douce » à portée de main, et pendant toute la durée de l'événement en dehors de l'école (marche, visite cross-country) - le thé ou compotée doux.

Le diabète sucré de type 2 est plus fréquent chez les enfants à la puberté et jusqu'à 80% - avec un excès de poids. L'organisation de la nutrition dans ce cas a les tâches suivantes:

  • correction du métabolisme;
  • réduire la charge sur le pancréas;
  • perte de poids et le maintenir dans la fourchette normale.

Dans le régime alimentaire, la valeur calorifique quotidienne des aliments chez les écoliers atteints de diabète de type 2 est réduite par les glucides et les graisses.

Indice glycémique

Lors de la compilation d'un menu pour enfants, une attention particulière est accordée aux glucides. Il est important non seulement de prendre en compte leur nombre, mais aussi les suivants après la modification de la glycémie. Complexes (lents) hydrates de carbone ne provoquent pas une forte augmentation du sucre et simple (rapide), d'autre part - étant donné le coup « saut », affectant la santé de l'enfant.

Les produits à indice glycémique élevé (IG) sont riches en glucides simples et pauvres en fibres. Ce sont:

  • betterave et canne à sucre;
  • bonbons;
  • chocolat;
  • confiture et confiture;
  • les bananes;
  • raisins;
  • produits de boulangerie cuits à partir de farine blanche;
  • maïs et flocons d'avoine.

Il est interdit d'inclure tout ce qui précède dans la nutrition diététique du diabète sucré. Exception: manger de ce groupe comme aide d'urgence pour l'hypoglycémie.

Produits avec GI moyen:

  • le riz;
  • oeufs de poulet et de caille;
  • la semoule;
  • pommes de terre bouillies;
  • les pâtes

Le faible indice glycémique des produits glucidiques vous permet de maintenir un équilibre entre l'augmentation du taux de sucre après leur consommation et l'effet réducteur de l'insuline.

Absolument contre

  • bonbons traditionnels: sucre, confiture, jus sucrés de préparation industrielle, chocolat;
  • sources d'acides gras saturés, sinon - graisses réfractaires (agneau, porc, bœuf);
  • marinades, ketchups et sauces tranchés et salés, sauce sucrée;
  • pain à base de farine blanche, pâte cuite et pâte feuilletée;
  • produits fumés;
  • Raisins, raisins secs, dattes, kakis, bananes, figues;
  • caillé sucré, crème;
  • boissons gazeuses sucrées.

Unité de pain

Une condition préalable à la création d'un menu pour un enfant diabétique est la cohérence de l'apport calorique quotidien en général et de chaque repas séparément (petit-déjeuner, déjeuner, dîner).

Pour maintenir une variété de régimes, de nouveaux produits sont introduits chaque jour, en comptant leur contenu calorique. Pour faciliter les choses, a présenté le « unité de pain » conditionnel (XE), dont la valeur correspond à un morceau de pain noir pesant 25 Le numéro de l'absorption des glucides dans il est 12 g

En utilisant publiquement des tables disponibles sur le contenu des produits dans les Xe est beaucoup plus facile de déterminer la teneur en calories des méthodes habituelles de mesure (tasse, cuillère à café ou à soupe, tranche et ainsi de suite. D.), sans avoir recours à chaque fois à peser.

Régime de diabète

La description est actuelle sur 08/08/2017

  • Efficacité: effet thérapeutique après 14 jours
  • Calendrier: constamment
  • Coût des produits: 1300-1400 roubles par semaine

Règles générales

Diabète sucré Est une maladie qui survient lorsque la production est insuffisante l'insuline pancréas. La principale raison en est la suralimentation et la consommation de grandes quantités de graisses et de glucides. Cela provoque un "travail à la limite" du pancréas, qui est soumis à une "attaque glucidique". Lorsque, après un repas, le taux de sucre augmente, le fer augmente la libération d'insuline. Au cœur de la maladie se trouvent des troubles du métabolisme glucidique: altération de l’absorption de glucose par les tissus et augmentation de la formation de graisses et glycogène.

Le plus commun diabète de type 2, se développant plus souvent chez les adultes de plus de 40 ans et chez les personnes âgées. Le nombre de patients est particulièrement augmenté après 65 ans. Ainsi, la prévalence de la maladie est de 8% à l’âge de 60 ans et atteint 23% en 80 ans. Chez les personnes âgées, une activité physique réduite, une diminution de la masse musculaire, qui utilise le glucose, et une obésité abdominale aggravent la résistance à l'insuline existante. Chez les personnes âgées, le métabolisme du glucose est déterminé par la sensibilité des tissus aux l'insuline, ainsi que la sécrétion de cette hormone. La résistance à l'insuline est plus prononcée chez les personnes âgées en surpoids et la réduction de la sécrétion domine chez les personnes sans obésité, ce qui permet de différencier le traitement. Une caractéristique de la maladie à cet âge est l'évolution asymptomatique jusqu'à l'apparition de complications.

Cette forme de diabète est plus fréquente chez les femmes et sa probabilité augmente avec l'âge. La prévalence globale de la maladie chez les femmes âgées 56-64 ans à 60-70% plus élevé que celui des hommes. Et cela est lié à des troubles hormonaux - la ménopause et la carence en oestrogènes active une cascade de réactions et de troubles métaboliques, qui est accompagnée d'une augmentation du gain de poids, la tolérance au glucose, l'apparition de la dyslipidémie.

Le développement de la maladie peut se présenter comme suit: excès de poids - une résistance accrue à l'insuline - l'amélioration du sucre - augmentation de la production d'insuline - une résistance accrue à l'insuline. Il se trouve dans un cercle vicieux, un homme sans le savoir, consomme des glucides, réduit leur activité physique et d'obtenir plus gras chaque année. Les cellules bêta travaillent sur l'usure et le corps cesse de répondre à un signal qui envoie de l'insuline.

Les symptômes du diabète sont assez typiques: sécheresse de la bouche, soif constante, uriner, fatigue, fatigue, perte de poids inexpliquée. La caractéristique la plus importante de la maladie est l'hyperglycémie - glycémie élevée. Un autre symptôme caractéristique est une sensation de faim dans le diabète (polyphagie), et est causée par la famine glucose des cellules. Même en prenant un bon petit déjeuner, le patient a faim après une heure.

L'appétit accru s'explique par le fait que le glucose, qui sert de "carburant" pour les tissus, n'y pénètre pas. Pour la livraison du glucose dans les cellules est responsable l'insuline, que les patients n'ont pas, ou les tissus ne sont pas sensibles à elle. En conséquence, le glucose ne pénètre pas dans les cellules, mais pénètre dans la circulation sanguine et s'accumule. Les cellules privées de nutrition sont envoyées au signal cérébral, stimulant l'hypothalamus, et une personne a un sentiment de faim. Avec les attaques fréquentes de polyphagie, on peut parler de diabète labile, qui se caractérise par une grande amplitude des fluctuations du glucose au cours de la journée (0, 6 - 3, 4 g / l). Il est dangereux développement acidocétose et coma diabétique.

Quand diabète insipidee, associés à des violations du système nerveux central, il existe des symptômes similaires (augmentation de la soif, augmentation de la production d'urine à 6 litres, peau sèche, perte de poids), mais pas de symptôme majeur - augmentation de la glycémie.

Les auteurs étrangers ont tendance à croire que le régime alimentaire des patients recevant un traitement de substitution ne doit pas restreindre les glucides simples. Cependant, la médecine domestique maintient l'approche précédente au traitement de cette maladie. Une bonne nutrition dans le diabète est un facteur thérapeutique dans la phase initiale de la maladie, le principal élément du diabète lors de la prise de médicaments hypoglycémiants oraux et nécessaire au diabète insulino-dépendant.

Quel type de régime dois-je suivre les patients? Ils sont nommés Diet №9 ou sa variété Ce régime alimentaire normalise le métabolisme des glucides (réduit la glycémie et se stabiliser à un niveau proche de la normale, et pour prévenir les violations du métabolisme des graisses. Les principes de la thérapie de l'alimentation de ce tableau est basé sur une limitation forte ou l'exclusion des glucides simples et l'inclusion complexe d'hydrates de carbone allant jusqu'à 300 grammes par jour.

Le nombre de protéines est dans les limites de la norme physiologique. La quantité de glucides est ajustée par le médecin en fonction du degré d'augmentation du sucre, du poids du patient et des maladies concomitantes.

Diabète avec diabète de type 2

Le diabète de type 2 se développe après 40 ans et est généralement associé à un surpoids. L'une des conditions les plus importantes pour un traitement efficace est l'auto-surveillance, qui aide à maintenir une glycémie normale. C'est un moyen fiable de prévenir les complications du diabète. Le traitement du diabète de type 2 commence par une thérapie diététique qui parvient à normaliser le poids et à contrôler le taux de sucre.

Quel devrait être un régime alimentaire pour les diabétiques de type 2? Habituellement au poids normal la base Numéro de tableau 9 avec apport calorique jusqu'à 2500 kcal et la quantité de glucides 275-300 g, qui est distribuée par le médecin entre le pain, les céréales et les légumes.

On préfère les produits ayant un index glycémique minimal, une teneur élevée en fibres végétales et, de préférence, non cuits ou extraits. Le tableau principal est indiqué pour une utilisation permanente avec le diabète de type 2 de sévérité légère et modérée chez les patients de poids normal.

La nutrition en présence de l'obésité est d'une grande importance, car la perte de poids affecte positivement l'évolution de la maladie. Pour l'obésité, des variétés sont prescrites - des régimes réduits (à teneur calorique réduite) contenant 225 g, 150 g ou 100 grammes de glucides par jour.

Tout d'abord, le régime 9 pour le diabète de type 2, élimine l'utilisation de glucides faciles à digérer, qui sont rapidement et facilement absorbés (15 minutes), augmenter considérablement le sucre, et ne créent pas un sentiment de satiété:

  • sucre;
  • du miel
  • confitures, confitures, confitures;
  • confiserie;
  • les sirops;
  • crème glacée;
  • pain blanc;
  • fruits et légumes sucrés, fruits secs;
  • les pâtes

Il y a une restriction d'utilisation:

  • les pommes de terre en tant que produit riche en amidon;
  • la betterave, qui se distingue par un indice glycémique élevé;
  • pain, céréales, maïs, pâtes et produits à base de soja.

Pour perdre du poids, le régime calorique est réduit à 1 700 calories en raison de la restriction des glucides à 120 grammes par jour, avec la norme des protéines (110 g) et des matières grasses (70 g). Il est recommandé de tenir les jours de déchargement. Outre les recommandations ci-dessus, les produits à haute teneur en calories sont exclus:

  • beurre (crème et légumes), crème sure, margarine, mayonnaise, tartinades;
  • saindoux, saucisses, saucisses, saucisses, produits fumés, viande et poisson gras, poulet avec peau, en conserve dans l'huile;
  • fromages gras, fromage blanc, crème;
  • Noix, graines, pâtisseries, mayonnaise, boissons alcoolisées.

Augmentation de la consommation de légumes sous forme de plats d'accompagnement:

  • aubergine;
  • concombres;
  • chou-fleur;
  • légumes verts à feuilles;
  • piment rouge (teneur élevée en vitamines);
  • navet, radis;
  • citrouille, courgettes et courges, qui affectent favorablement le métabolisme des glucides.

Le régime doit être varié, mais contient moins de calories. Cela est possible si davantage d'aliments riches en calories (par exemple, saucisses ou saucisses) sont remplacés par une quantité égale de viande maigre bouillie et de beurre en sandwich - sur un concombre ou une tomate. Ainsi, la sensation de faim est satisfaite et vous avez consommé moins de calories.

Avec le diabète non insulino-dépendant, vous devriez réduire l'utilisation de produits contenant des "graisses cachées" (saucisses, saucisses, noix, graines, saucisses, fromages). Avec ces produits, nous recevrons sans problème un grand nombre de calories. Étant donné que les graisses sont très caloriques, même une cuillère à soupe d’huile végétale, ajoutée à la salade, réduira les efforts visant à réduire le poids. 100 g de graines ou de noix contiennent jusqu'à 600 kcal, mais nous ne les considérons pas comme aliments. Un morceau de fromage riche en matières grasses (plus de 40%) est beaucoup plus calorique qu'un morceau de pain.

Comme les glucides devraient être présents dans le régime alimentaire, vous devez inclure des glucides à absorption lente, riches en fibres alimentaires: légumes, légumineuses, pain à grains entiers, céréales à grains entiers. Vous pouvez utiliser des substituts de sucre (xylitol, stévia, fructose ou sorbitol) et les compter dans la quantité totale de glucides. Le xylitol est équivalent au sucre ordinaire pour la douceur, donc sa dose est de 30 g. Le fructose est suffisant pour 1 c. pour ajouter au thé. Il convient de privilégier l'édulcorant naturel à la stévia.

Il est très important que les patients connaissent l'indice glycémique (IG) de tous les produits. En cas d'utilisation de produits à IG élevé, il y a hyperglycémie, ce qui entraîne une augmentation de la production l'insuline. Les produits à IG moyen et faible sont divisés progressivement et ne provoquent presque pas d'augmentation du sucre. Est nécessaire pour sélectionner les fruits et légumes avec un indice allant jusqu'à 55: abricots, prunes, pamplemousse, les canneberges, les canneberges, les pêches, les pommes, les prunes, argousier, groseilles, cerises, groseilles, concombres, brocoli, pois verts, chou-fleur, lait, noix de cajou, amandes, arachides, soja, haricots, pois, lentilles, laitue frisée. Ils sont autorisés à manger en quantité limitée (pas plus de 200 g de fruits par portion). Il ne faut pas oublier que le traitement thermique augmente l'IG. Les protéines et les graisses le réduisent, donc le régime alimentaire des patients doit être mélangé.

La base de la nutrition devrait être les légumes et les produits à faible teneur en matière grasse. Un régime approximatif comprend:

  • Salades de légumes frais, légumes bouillis ou cuits au four. Essayez de limiter les betteraves et les pommes de terre (vous pouvez les exclure complètement).
  • Viande et poisson à faible teneur en matière grasse sous forme bouillie, car la teneur en calories des aliments frits augmente 1,3 fois.
  • Le pain est grossier, une quantité modérée de céréales (à l'exclusion des céréales de riz et de blé).
  • Produits laitiers faibles en gras

Le sucre est exclu pour les maladies bénignes et 20 à 30 g de sucre par jour sont autorisés dans le cadre du traitement insulinique des maladies modérées et graves. Ainsi, le traitement diététique par un médecin varie en fonction de la gravité de la maladie, du poids, de l'intensité du travail du patient et de son âge.

Les patients sont également encouragés à augmenter leur activité physique. Les charges physiques sont obligatoires, car elles augmentent la sensibilité des tissus à l'insuline, diminuent la résistance à l'insuline et abaissent la tension artérielle et réduisent l'athérogénicité sanguine. Le mode de chargement est choisi individuellement en tenant compte des maladies accompagnant et de la gravité des complications. L'option la plus optimale pour tous les âges sera les promenades à l'heure tous les jours ou tous les deux jours. Une bonne nutrition et un mode de vie flexible aideront à lutter contre un sentiment accru de faim.

Régime pour le diabète sucré de type 1

Cette forme de diabète est plus fréquente à un jeune âge et chez les enfants, une caractéristique dans laquelle il se produit une apparition soudaine de troubles métaboliques aigus.acidose, cétose, déshydratation). On constate que l'apparition de ce type de diabète n'est pas connecté avec le facteur de puissance et est causée par la destruction des cellules B pancréatiques, ce qui implique que la carence absolue en insuline, l'utilisation du glucose, diminution de la synthèse des protéines et des graisses. Tous les patients ont besoin d'une insulinothérapie à vie, si la dose n'est pas suffisante, une acidocétose et un coma diabétique se développent. Tout aussi important, la maladie entraîne une invalidité et une létalité élevée en raison de complications micro et macroangiopathiques.

La nutrition pour le diabète de type 1 ne diffère pas d'un régime sain et normal et augmente le nombre de glucides simples. Le patient est libre de choisir le menu, en particulier avec une insulinothérapie intensive. Maintenant, presque tous les experts pensent que vous pouvez tout manger, sauf le sucre et le raisin, mais vous devez savoir combien et quand vous pouvez manger. Strictement parlant, le régime se résume à calculer correctement la quantité de glucides dans les aliments. Il existe plusieurs règles importantes: à la fois, vous ne pouvez pas consommer plus de 7 unités de pain et exclure catégoriquement les boissons sucrées (thé sucré, limonade, jus sucrés).

Les difficultés résident dans le comptage correct des unités de grains et la détermination des besoins en insuline. Tous les glucides sont mesurés en unités de pain et leur quantité prise avec de la nourriture en même temps est ajoutée. Un XE correspond à 12 g de glucides et est contenu dans 25 g de pain, d'où son nom. Une table spéciale a été préparée pour les unités de pain contenues dans différents produits et il est possible de calculer avec précision la quantité de glucides consommés.

Lors de la création du menu, vous pouvez modifier les produits, sans dépasser la quantité de glucides prescrite par le médecin. Pour le traitement, 1 XE peut être nécessaire au petit-déjeuner 2-2,5 unités d'insuline, à l'heure du déjeuner 1,5-2 ED, pour le dîner 1-1,5 ED. Lors de la préparation d'un régime, il est important de ne pas manger plus de 25 XE par jour. Si vous voulez manger plus, vous devrez introduire de l'insuline supplémentaire. Lorsque vous utilisez de l'insuline courte, la quantité de XE doit être divisée en 3 repas de base et 3 repas supplémentaires.

Un XE est contenu dans deux cuillères de n'importe quelle bouillie. Trois cuillères à soupe de pâtes sont égales à quatre cuillères de riz ou de sarrasin, et deux morceaux de pain et contiennent tous deux XE. Plus les produits sont digérés, plus vite ils sont absorbés et le sucre augmente plus rapidement. Les pois, les lentilles et les haricots peuvent être ignorés, car 1 XE contenu dans 7 cuillères à soupe de haricots. Prestations en ce légumes respect: une XE contient 400 g de concombre, 350 g de la laitue, 240 g de chou-fleur 210 g de tomates, 330 g de champignons frais 200 g de poivre vert, 250 g d'épinards, 260 g de choucroute, 100 g de carottes et 100 g de betterave

Avant de manger des bonbons, vous devez apprendre à appliquer une dose adéquate d'insuline. Sweet peut être administré aux patients qui contrôlent la glycémie plusieurs fois par jour, qui peuvent compter la quantité de XE et, en conséquence, modifier la dose d'insuline. Il est nécessaire de contrôler le taux de sucre avant et après la consommation d'aliments sucrés et d'évaluer la dose adéquate d'insuline.

Chambre Régime 9b est indiqué pour les patients atteints d'une maladie grave recevant de fortes doses d'insuline et se caractérise par une teneur accrue en glucides (400 à 450 g) - plus de pain, de céréales, de pommes de terre, de légumes et de fruits sont autorisés. La quantité de protéines et de graisses augmente légèrement. Le régime est similaire en composition à la table générale, 20-30 g de sucre et de substituts de sucre sont autorisés.

Si le patient reçoit de l'insuline le matin et l'après-midi, alors 70% des glucides doivent être présents dans ces repas. Après l'injection d'insuline, vous devez manger deux fois - après 15 minutes et après 3 heures, lorsque l'effet maximal est observé. Par conséquent, les repas fendus d'insuline diabète donné une grande importance: le déjeuner et le thé de l'après-midi devrait se faire à travers une 2,5-3 heure après le repas principal et il doit contenir des aliments en glucides (céréales, fruits, pommes de terre, jus de fruits, du pain, des biscuits avec du son ). Avec l'introduction de l'insuline le soir avant le dîner, vous devez laisser un peu de nourriture pour la nuit, pour éviter les réactions hypoglycémiques. Le menu de la semaine pour les diabétiques sera présenté ci-dessous.

Les deux plus grandes études ont démontré de manière convaincante les avantages du contrôle du métabolisme des glucides en termes de prévention du développement de complications microvasculaires et macrovasculaires. Si le taux de sucre pendant une longue période dépasse la norme, alors diverses complications se développent: athérosclérose, dégénérescence graisseuse du foie, mais la plus redoutable - néphropathie diabétique (dommages aux reins).

Protéinurie - le premier signe de ce processus pathologique, mais il apparaît seulement au stade IV, et les trois premiers stades sont asymptomatiques. Son apparence indique que 50% des glomérules sont sclérotisés et qu'il existe un processus irréversible. Depuis l'apparition de la protéinurie, l'insuffisance rénale progresse, ce qui conduit finalement au développement d'une CRF terminale (généralement 5 à 7 ans après l'apparition d'une protéinurie persistante). Lorsque le diabète est limité à la quantité de sel (12 grammes par jour) et à la néphropathie des reins, sa quantité est encore réduite (3 g par jour). Le traitement et la nutrition sont également ajustés accident vasculaire cérébral.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Le diabète sucré de type 2 est une maladie endocrinienne caractérisée par une augmentation constante du glucose dans le sang.La maladie se caractérise par une violation de la sensibilité des cellules et des tissus à l'insuline produite par les cellules du pancréas.

L'endocrinologue est engagé dans le diagnostic des maladies et prescrit également le traitement du système endocrinien. À cet égard, ses fonctions comprennent la prévention du diabète.

Les glucomètres modernes sont ceux où le cholestérol et le sucre dans le sang se retrouvent en quelques secondes, ce qui n’aurait pas été possible plus tôt.