loader

Principal

Traitement

Avec résistance à l'insuline

La résistance à l'insuline correspond à la diminution de la sensibilité des cellules du corps aux effets de l'insuline. Même une petite perte de poids peut augmenter la sensibilité des tissus à cette hormone. Par conséquent, tous les diabétiques souffrant de surpoids recommandent un régime pauvre en glucides pour perdre du poids.

Caractéristiques de la nutrition

Tous les patients souffrant de troubles endocriniens doivent contrôler leur poids. Cela est dû au fait que les tissus adipeux ne prennent pas d’insuline, donc avec un excès de poids, le métabolisme des glucides est perturbé. Avec l'insulinorésistance, les patients doivent surveiller l'indice glycémique de la prise alimentaire. Le régime ne devrait comprendre que des produits à faible IG, ce qui facilitera le processus de transformation du glucose dans l'organisme.

Changer le régime avec une résistance à l'insuline est nécessaire, car cette condition est la cause de la progression du diabète et du développement de l'athérosclérose. Mais vous ne pouvez pas exclure complètement les glucides du menu. Après tout, cela peut provoquer l'apparition d'une dysbiose intestinale et l'accumulation de corps cétoniques.

Chaque jour, au moins 2 litres de liquide doivent pénétrer dans le corps. Il est également important d'utiliser des médicaments et des vitamines prescrits par un endocrinologue. Si vous suivez toutes les recommandations, les premières améliorations seront visibles dans une semaine. Au fil du temps, la situation peut complètement se normaliser.

Charge sur le corps

Si la sensibilité des tissus aux hormones du pancréas diminue, le glucose cesse alors d'être entièrement absorbé. C'est pourquoi. Les glucides introduits dans le corps ne peuvent devenir une source d'énergie qu'après avoir été connectés à l'insuline et peuvent pénétrer dans les cellules. Si le glucose n'est pas absorbé dans les tissus dans le volume requis, le pancréas augmente la production de l'hormone. Son nombre augmente, mais cela aggrave la situation.

Le mécanisme compensatoire déclenché entraîne une hyperinsulinémie, mais ne permet pas de faire face à la résistance à l'insuline. Si, en même temps que cette pathologie, le taux de glucose du patient augmente, le corps commence à s'user.

Causes de la maladie

Chez l'homme, l'état de résistance à l'insuline est généralement associé au diabète. Mais cette pathologie peut avoir d'autres prérequis. Les raisons de l'apparition de ce problème sont les suivantes:

  • prédisposition génétique;
  • les échecs du fond hormonal;
  • un grand nombre de glucides simples dans le régime alimentaire;
  • prendre des médicaments qui nuisent au processus d'assimilation de l'hormone.

Si une personne n'a pas de problèmes de santé, ses muscles utiliseront jusqu'à 80% de tout le glucose entrant. C'est la principale source d'énergie. La probabilité de développer une résistance à l'insuline augmente avec:

  • obésité abdominale;
  • hypertriglycéridémie;
  • faible niveau de HDL (bon cholestérol);
  • pré-diabète ou même la maladie elle-même;
  • hypertension;
  • microalbuminurie.

En cas de défaillance du processus d'absorption de l'insuline, les cellules peuvent également diagnostiquer de telles maladies:

  • cardiopathie ischémique;
  • l'obésité;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • hypertension;
  • lésions inflammatoires chroniques;
  • la dystrophie du tissu hépatique;
  • stress;
  • troubles de la croissance;
  • La maladie d'Alzheimer.

L'augmentation des taux d'insuline aggrave de manière significative l'état de santé.

Il en résulte un cercle vicieux: avec l'augmentation de la teneur en hormone dans le sang, le processus de transformation du glucose en graisses commence. De ce fait, il y a un surpoids. Et ceci, à son tour, augmente la résistance à l'insuline.

Liste des produits autorisés

Normaliser l'état du corps et améliorer votre santé viendra avec une révision complète du régime alimentaire. Lors de la compilation du menu, vous devez vous concentrer sur l'index glycémique bas. Pendant 2 semaines, il est conseillé d'utiliser uniquement des aliments ayant un petit IG. Cela réduira le fardeau sur le pancréas.

Les produits autorisés pour un régime pauvre en glucides comprennent:

  • des légumes verts;
  • les oeufs;
  • fruits de mer: poisson, crevettes;
  • produits laitiers: fromage cottage, fromages, yaourt plus de 3,5% de matières grasses;
  • huile;
  • aubergines, courgettes, tomates;
  • salade de feuilles, épinards, oseille;
  • haricots d'asperges;
  • les olives;
  • citrouille;
  • Poivre bulgare;
  • framboise, canneberge, groseille, sureau, myrtille, argousier;
  • Nectarines, coings, poires vertes;
  • amandes, cacahuètes, noisettes, graines de citrouille, pistaches (autorisés en petites quantités).

Vous pouvez boire du thé ou du café sans sucre.

Après deux semaines de telles restrictions et le traitement par thérapie diététique, il est permis d'étendre le régime alimentaire. Dans le menu ajouter:

  • pommes vertes, pamplemousses, mandarines, abricots, melons, kaki, kiwis, mangues, pêches, prunes, figues fraîches;
  • cassis, fraise, cerise, mûre;
  • lait faible en gras, kéfir pas moins de 1,5%, yaourt 1,5%;
  • les huîtres;
  • sarrasin, variétés dures de manga, millet, flocons d'avoine, riz sauvage;
  • foie
  • pois, haricots blancs;
  • pain de blé entier et de seigle;
  • chocolat avec une teneur en cacao supérieure à 75%;
  • le maïs;
  • betteraves, carottes, oignons, jeunes pommes de terre;
  • ananas, goyaves, litchis.

Vous pouvez boire des compotes et du cacao déjà non sucrés.

Les betteraves, les carottes et les oignons doivent être soudés, cuits ou cuits à la vapeur. Si ces légumes sont nécessaires pour la salade, alors ils sont recommandés pour au moins échaudure.

Comprendre comment perdre du poids avec une résistance à l'insuline, il est utile de se familiariser avec la liste des produits autorisés et de ne les manger que. La perte de 5 à 10% du poids améliore considérablement la santé et augmente la sensibilité des tissus à l'hormone.

Les diabétiques doivent être coordonnés avec un endocrinologue. Il est impossible de refuser les médicaments nécessaires lorsque vous changez la ration immédiatement. Après tout, dans certains cas, lorsque la thérapie diététique est un traitement obligatoire avec des médicaments basés sur la metformine.

Liste des produits interdits

Les diabétiques et les personnes souffrant d'insulinorésistance doivent comprendre qu'il est impossible de rompre un régime alimentaire jusqu'à ce que la condition s'améliore et se stabilise. Sinon, tous les efforts seront vains. Jusqu'à ce que la normalisation des indicateurs sanguins soit possible, les indicateurs sanguins doivent être complètement exclus du régime alimentaire:

  • pain blanc, pain pita, craquelins, flocons de maïs;
  • riz (sauf sauvage), pommes de terre, millet, orge perlé;
  • farine, amidon;
  • chips, pommes de terre en purée, craquelins;
  • macaroni;
  • bonbons, sucettes, miel;
  • cerises, bananes, baies et fruits en conserve;
  • lait de coco;
  • yaourt à teneur en matières grasses inférieure à 1,5%;
  • le ketchup;
  • bière, jus, vin, liqueurs, limonades et boissons avec du sucre.

Si vous les ajoutez au régime, il sera difficile de se débarrasser de la résistance à l'insuline. Avec une telle nutrition, il se révélera une perte de poids satisfaisante. Par conséquent, la quantité de tissu adipeux diminuera et la sensibilité des cellules à l'hormone augmentera.

Sélection du menu

Ayant décidé de se débarrasser de la résistance à l'insuline, vous devez planifier soigneusement le menu. Malgré la variété des produits autorisés, il est difficile de ne manger que par eux. Après tout, la plupart des gens sont habitués à la bouillie, aux pommes de terre et aux pâtes.

Au cours des deux premières semaines de traitement, vous pouvez manger de la soupe, des soupes à base de céleri, d’avocat, de citrouille. Le fromage blanc et le yaourt peuvent être combinés avec des fruits / baies de la liste des aliments inoffensifs.

De légumes et de légumes, il est bon de faire des salades. Le chou aigre est également autorisé.

Avec l'apparition d'améliorations, le régime alimentaire est élargi avec la bouillie de sarrasin, le riz sauvage bouilli, le gruau. Du pain complet est ajouté. Le menu peut également être varié avec bortsch, soufflé au caillé, soupes, saupoudré de croup.

Les médecins recommandent avec un nutritionniste de préparer un menu pour chaque jour de la semaine, sinon le patient abandonnera rapidement un tel régime. Après tout, avec un choix limité de plats, beaucoup, dès le troisième jour, commencent à souffrir de monotonie. Et ensuite briser les aliments nocifs.

Symptômes de la pathologie

Avant de savoir comment manger, pour augmenter la sensibilité des tissus aux hormones pancréatiques, vous devez vous assurer que vous souffrez d'insulinorésistance. Les symptômes de la pathologie comprennent:

  • l'apparition de somnolence après avoir mangé;
  • fréquence accrue de flatulences;
  • attention distraite;
  • accumulation de graisse à la taille et à l'abdomen;
  • sentiments fréquents de faim;
  • troubles dépressifs.

Complétez un sondage avec ces signes.

Analyses

Pour faire un diagnostic précis, vous devez vérifier:

  • s'il y a des protéines dans l'urine;
  • niveau de triglycérides;
  • concentration en glucose;
  • le rapport entre le bon et le mauvais cholestérol.

Confirmer que la résistance des tissus peut utiliser des indices spécialement conçus:

  • L'indicateur HOMAIR ne devrait pas dépasser 2,7;
  • le critère CARO est inférieur à 0,33.

Si leurs valeurs sont plus élevées, les tissus absorbent mal l'insuline. Dans ce cas, toutes les forces doivent viser à réduire le poids du patient. Mais gardez à l'esprit que les tests doivent être correctement préparés. Seulement dans ce cas, ils seront informatifs.

Avant de collecter du sang pour la recherche, il faut:

  • 8-12 heures pour ne pas manger de nourriture;
  • cesser de fumer 30 minutes avant la collecte;
  • éviter les efforts physiques, souligne à la veille de l'analyse.

Tous les médicaments doivent être notifiés au médecin, ils peuvent affecter les résultats des tests.

Les patients doivent être conscients qu’avec une résistance à l’insuline diagnostiquée, il ne faut pas désespérer. Ceci est une pathologie assez grave, mais vous pouvez y faire face à l'aide d'un régime alimentaire faible en glucides.

Vous devez manger des aliments à faible indice glycémique. Dans l'alimentation, l'accent est mis sur eux. Lorsque l'état du patient est normal, le menu est étendu. Les produits avec un IG moyen sont inclus. La perte de poids de 10% améliore significativement le bien-être et le pronostic du patient.

Avec résistance à l'insuline

La description est actuelle sur 04/06/2018

  • Efficacité: effet thérapeutique dans un mois
  • Calendrier: constamment
  • Coût des produits: 1500-1600 frotter. par semaine

Règles générales

Résistance à l'insuline (IR) est une maladie caractérisée par une diminution de la sensibilité des tissus à l'action de l'insuline et une réponse biologique insuffisante à celle-ci. Le danger de cette condition est qu’il est associé à un risque élevé de développer diabète de type 2.

La résistance à l’insuline périphérique entraîne la libération d’insuline en grande quantité - la compensation hyperinsulinémie, maintenir un taux de glycémie normal. L'augmentation de l'insuline inhibe la dégradation des graisses et conduit à la progression de l'obésité. L'augmentation des dépôts graisseux implique encore plus la résistance à l'insuline des tissus à l'insuline et provoque encore plus sa production. Il y a un cercle vicieux.

Première fois cellules β le pancréas produit suffisamment l'insuline, pour compenser ces violations et les niveaux de sucre restent normaux. Avec l'épuisement des réserves, la condition d'une déficience relative en insuline se développe - la glycémie augmente régulièrement et le diabète se manifeste. Un autre risque associé à cette maladie - des dommages au foie et le développement de la stéatose du pancréas (stéatose et pancréas stéatose du foie).

Avec la résistance à l'insuline, les mécanismes récepteurs de la transmission du signal de l'insuline sont perturbés en raison d'une violation de la liaison du récepteur à l'insuline. Ces mécanismes sont différents selon les tissus. La diminution du nombre de récepteurs à l'insuline se trouve sur les cellules du tissu adipeux et dans les cellules musculaires. En conséquence, le métabolisme des acides gras est perturbé dans le tissu musculaire, ce qui entraîne une augmentation de la quantité de triglycérides dans le sang. L'augmentation de leur niveau augmente l'état de résistance à l'insuline. Egalement dans des conditions de RI, il y a une augmentation de la synthèse des lipoprotéines de très faible densité et de faible densité.

La sensibilité des tissus à l’insuline est influencée par de nombreux facteurs, par exemple: grossesse, la vieillesse, inactivité physique, une période de puberté et même une nuit de sommeil sont autant de conditions physiologiques. Cependant, plus souvent, il est causé par des conditions pathologiques: l'obésité, consommation excessive d'alcool et troubles métaboliques. Il existe une base de données probantes: l'obésité est un mécanisme de déclenchement du développement de l'IM et du diabète sucré de type 2, qui, au fur et à mesure de leur progression, contribuent à les entraver mutuellement. À cet égard, il est nécessaire de détecter rapidement cette condition. Pour la détection, l'indice HOMA est utilisé - plus il est élevé, plus la sensibilité est faible et plus la résistance à l'insuline est élevée.

La base du traitement est la suivante:

  • Diminution du poids corporel et changement radical des stéréotypes alimentaires. Une perte de poids progressive mais constante est nécessaire. Même une légère diminution de poids réduit considérablement ir. Les patients sont recommandés des exercices aérobiques d'intensité modérée régulière (natation, marche, ski, cyclisme). Ils devraient être quotidiens et durer au moins 45 minutes. Remplacez-les par une éducation physique. Les charges physiques activent les récepteurs de l'insuline et stimulent l'absorption du glucose.
  • Exclusion des mauvaises habitudes (fumer, alcool).
  • Activité physique accrue et mode de vie sain.
  • Réception metformine (une préparation du groupe biguanide).

Puisque l'obésité est étroitement liée à cette condition, un régime avec une résistance à l'insuline devrait viser à réduire le poids et à corriger les troubles du métabolisme des lipides / glucides.

Il est recommandé d'équilibrer physiologiquement (c'est-à-dire contenant des protéines, des graisses et des glucides), mais un régime hypocalorique. Ceci est réalisé en réduisant la consommation de graisses animales (leur part ne devrait pas dépasser 25-30% du régime, en termes quantitatifs, il est de 30-40 g par jour) et des glucides simples rapidement absorbés.

Il est prouvé qu'une nutrition pauvre en glucides (ou avec des produits à faible indice glycémique) entraîne une perte de poids plus importante qu'un régime sans gras. Lentement, les hydrates de carbone digestibles (fruits, légumes, pain de farine de blé, des céréales, de la bouillie de grains entiers) sont également limitées et ne doivent pas dépasser 55% de l'alimentation, et de protéines dans le régime alimentaire sont maintenus à 15%.

La base de l'alimentation devrait être de légumes riches en fibres grossières en fibres alimentaires (important de consommer au moins 20 grammes de fibres par jour), les produits laitiers faibles en gras, la volaille, le poisson, la viande. Les aliments devraient contenir des gras polyinsaturés (poisson, noix) et des aliments à index glycémique. Les aliments à faible IG ont des légumes à feuilles vertes et des fruits non sucrés, des légumineuses, des haricots verts, des champignons, des grains entiers et des grains entiers.

Les patients peuvent choisir un régime méditerranéen comprenant des acides gras monoinsaturés, beaucoup de légumes et de fruits. Il est prouvé qu'il réduit la résistance à l'insuline. Il est conseillé d’enrichir le régime avec des aliments riches en holin et antioxydants, vitamine A, E, C.

En général, la nourriture devrait présenter un déficit en calories (une moyenne de 600 kcal par jour par rapport à la normale). Dans le même temps, une réduction de poids à 0,5-1 kg par semaine sera atteinte. La perte de poids et la diminution de la graisse viscérale s'accompagnent d'une amélioration de la sensibilité des tissus à l'insuline. Cependant, la perte de poids devrait être progressive. Le jeûne et une perte de poids importante ont un effet négatif sur le foie.

En résumant tout ce qui précède, il est possible de distinguer les principes de base de la nutrition des patients:

  • Équilibre dans les composants principaux.
  • Distribution correcte de la teneur en calories pendant la journée (le petit-déjeuner et le dîner ne dépassent pas 25%, le déjeuner 30%, les repas supplémentaires devraient représenter 10% chacun).
  • Réduire le contenu calorique du régime.
  • La diminution de la quantité de glucides complexes (pâtes, céréales, pain de farine de blé, pommes de terre), et l'exclusion complète des simples (les bonbons, le sucre, les boissons gazeuses, pâtisseries, gâteaux et pâtisseries).
  • Limiter la consommation de graisses animales et l'inclusion d'acides gras insaturés en raison de l'utilisation d'huiles végétales, de noix et de poissons gras en quantités raisonnables. À cet égard, il est nécessaire d'exclure la consommation de diverses saucisses, produits semi-finis, plats de restauration rapide, dans lesquels il est impossible de calculer la teneur en matières grasses, car ils contiennent des graisses "cachées".
  • L'introduction de produits laitiers à faible teneur en matière grasse, de fruits et de légumes à faible teneur en calories. Les légumes-fruits doivent être consommés jusqu'à cinq fois par jour.
  • Consommation d'eau suffisante.
  • Limitation du sel (une cuillère à café par jour dans tous les repas). Les aliments doivent être préparés sans sel, puis dosalivatsya.
  • La nourriture est cuite dans de l'eau bouillie, cuite au four ou à l'étouffée.
  • Repas fréquents (toutes les 3-4 heures) en petites portions.
  • L'élimination de l'habitude est la nuit et les collations "sur le pouce" avec des sandwichs, des frites, des noix salées, des craquelins et des biscuits.

Le régime peut être formé sur le principe de la « pyramide alimentaire »: illimitée utilisé la viande maigre, du poisson et des légumes frais, qui donnent un sentiment de plénitude et de la nécessité de baies et de fruits sucrés trempés.

Il faut exclure les produits à haute index glycémiquepain blanc, brioches, sucre, pommes de terre en purée, pommes de terre frites (peut être cuit au four, mais très rarement), chips, yaourts, fruits sucrés, du miel, des pâtisseries, des gaufres, des beignets, des céréales et du maïs soufflé, les boissons avec sucre, l'orge l'orge, le millet, la semoule et d'autres céréales écrasées, des bonbons, de la bière, les carottes bouillies et betteraves à l'esprit la teneur élevée en amidon, tous les plats à base d'amidon, pastèque, potiron, courgette, nouilles de riz, de la bière, des petits pains.

IG moyen sont: le bœuf, le poisson, le riz, brun, céréales, pâtes de blé dur, les canneberges, les haricots verts, la banane, le sarrasin entier et la farine d'avoine, ananas, figues, pêches, jus d'orange, la mangue, kakis, nectarine, jus de raisin, melon, raisins secs, pommes de terre bouillies.

IG bas - oeufs, sous quelque forme, pain de seigle, pain de grains germés ou entiers, produits laitiers, le fromage, les pistaches, les noix, les arachides, l'arbre, le pin, d'amande, de noisette, de fruits non sucré (mandarines, oranges, pamplemousse, coings, pommes, les framboises, les fraises, les cerises, groseilles, grenade, pêche, citron, groseille, fruits de la passion, cerise, pomelo, poires, abricots, prunes, mûres, fraises, bleuets), chocolat noir, jus, tomates, concombres, champignons, haricots, les légumes verts, les pois verts, avocat, brocoli, les lentilles, les carottes crues et betteraves, honnêtement à, navets, céleri, jus de tomate, les poivrons, la rhubarbe, les radis, l'aneth, les olives, les épinards, le persil, le basilic, les choux, décapé, chou, chou-fleur, les haricots verts, le gingembre, le poivre, l'oignon et le vert.

Pour la perte de poids, il est recommandé de prévoir une journée de déchargement par semaine (kéfir, légume-viande, lait caillé ou légume-poisson).

Résistance à l'insuline et surpoids

Résistance à l'insuline

Comment perdre du poids rapidement> MINCEUR> Résistance à l'insuline

Résistance à l'insuline et surpoids

Signes de résistance à l'insuline:

  • La restriction de l'apport calorique quotidien ne donne plus un effet de perte de poids aussi rapide qu'auparavant;
  • Vous prenez souvent des collations entre les aliments préparés à partir de glucides raffinés (biscuits, pain d'épice, bonbons) ou mangez dans des aliments de préparation rapide;
  • Vous êtes presque constamment tourmenté par la faim;
  • Votre poids augmente lentement mais régulièrement, même si vous ne mangez pas trop.

La raison du développement de la résistance à l'insuline:

Syndrome métabolique et diabète sucré.

  1. L'obésité dans l'abdomen
  2. Hypertension artérielle
  3. Changement des paramètres lipidiques du sang
  4. Intolérance au glucose
Dans ce contexte, les changements dans le pancréas commencent et le diabète se forme. Constamment produite par les cellules bêta, une quantité accrue d'insuline peut ne pas suffire à surmonter la barrière d'insulinorésistance. Un déficit relatif en insuline se développe. Hyperglycémie provoque une détérioration de la fonction pancréatique des cellules bêta (effet de la toxicité du glucose), parfois même formé et carence absolue en insuline se produit lorsque le second type de diabète.

Effets négatifs de la résistance à l'insuline pour le corps:

  1. L'augmentation de la consommation de glucides raffinés entraîne une hyperinsulinémie persistante et une régulation insuffisante des taux de glucose.
  2. Une faible activité physique contribue à réduire la consommation d'énergie et la sensibilité des cellules musculaires au glucose.
  3. La résistance à l'insuline accélère la lipogenèse et provoque l'obésité, en particulier dans la région abdominale.
  4. Changer le mode de fonctionnement du pancréas entraîne une déplétion progressive, le manque d'insuline se développe - le diabète sucré se développe.
  5. Il n'y a pas assez de glucose dans les cellules, de sorte que l'énergie générale de l'organisme en souffre.
  6. La concentration accrue de glucose extracellulaire endommage les protéines et favorise la formation de radicaux libres, accélérant le vieillissement des organes et des tissus.

Formation de la résistance à l'insuline: troubles de l'alimentation

Il existe trois principaux types de troubles de l'alimentation:

  • PP externe,
  • PP émotiogène,
  • PP restrictif.

Le PP externe se manifeste par une réponse accrue aux stimuli externes: une vitrine, une table bien couverte, une personne mangeant de la nourriture, annonçant des produits alimentaires. C'est la raison de trop manger. Pratiquement tous les patients souffrant d'obésité d'un degré ou d'un autre ont un PC prononcé transmis de manière externe. La sensation de satiété chez les personnes grasses est retardée et n'est ressentie que comme un débordement mécanique de l'estomac. C'est à cause d'un manque de sentiment de satiété que certaines personnes sont prêtes à manger toujours si de la nourriture est disponible et croise leurs yeux.

Causes des troubles de l'alimentation:

  • l'hérédité;
  • mode de vie et culture alimentaire dans la famille;
  • faible estime de soi et relâchement du système nerveux.

Puis-je faire face au problème des troubles de l'alimentation? La correction de cet état déviant est un processus complexe et progressif.

Principales recommandations:

  • Formation progressive d'un stéréotype alimentaire normal.
  • Refus au cours du premier mois de traitement par les deux produits les plus caloriques et le plus souvent utilisés par vos produits alimentaires. Refusez-les pas pour un moment, mais pour de bon. Ainsi, vous pouvez supprimer progressivement et sans douleur de votre alimentation tous les aliments à indice glycémique élevé.
  • Vous devriez vous habituer progressivement à manger à une certaine heure, au même endroit, à une table bien servie.
  • Vous devez manger très lentement, avec de petits morceaux, bien mâcher. Après avoir mangé la moitié de la portion, faites une pause de trois à cinq minutes puis continuez le repas. En mangeant, ne vous laissez pas distraire par des problèmes extérieurs.
  • Il est recommandé de distribuer toutes les restrictions alimentaires à toute la famille. A la maison, il ne doit en aucun cas y avoir des produits qui vous sont interdits. Cette recommandation réduit le PCB externe.
  • Essayez de briser le stéréotype habituel de "saisir" le stress. Pour réduire les manifestations de PP émotiogénique, il faut apprendre d'autres moyens de relaxation. Cela peut être l'exercice physique, l'entraînement autogène, l'arôme, la marche, la danse, le chant, les exercices de respiration, la musique, le tricot.
  • Ne pas avoir faim pour la nourriture. Dans le magasin, choisissez soigneusement les produits à faible teneur en calories, lisez les étiquettes. Commencez à magasiner avec des légumes, des fruits, des jus de fruits, puis allez au rayon du lait, puis au rayon des viandes et tout à la fin, à la confiserie.
  • Avant de commencer à manger, il est très utile de répondre à la question suivante: pourquoi est-ce que je veux le manger, est-ce que c'est utile pour moi, est-ce que j'ai vraiment faim? Cela vous évitera de trop manger et vous permettra de mieux vous contrôler.
  • Il est souhaitable d'augmenter progressivement leur activité physique. Tout ce qui peut être fait debout, vous devez faire debout, par exemple, parler au téléphone, marcher plus souvent, ne pas utiliser l'ascenseur.
  • Prendre des mesures pour normaliser la glycémie.

Des auxiliaires très puissants dans la lutte contre la résistance à l'insuline - phytogels de jour et de soir. Ils peuvent être utilisés en tant qu’agent auxiliaire et préventif dans la thérapie complexe de l’obésité, du syndrome métabolique, de la résistance à l’insuline, diabète sucré type 1 et 2. Ils ont un effet bénéfique sur le métabolisme des glucides et des graisses, améliore la fonction du pancréas et le système digestif en général, le cholestérol sanguin et prévenir ainsi le développement de lésions athéroscléreuses dans les vaisseaux sanguins.

L'auteur de l'article: Likandrova Natalia
Source: http://www.hudeem-tut.ru

Dans la suite de ce sujet, lisez:

Comment perdre du poids en 20 jours?
Perte de poids efficace et remise en forme
Résistance à l'insuline
Perte de poids des hommes et des femmes.
Trop manger Débarrassez-vous de la frénésie alimentaire du soir

Avec résistance à l'insuline

La résistance de l'organisme à l'insuline est un trouble physiologique dans lequel les cellules sont moins sensibles aux effets de l'hormone. Les tissus ne réagissent pas aux deux types de substances: endogènes et exogènes. Autrement dit, il n'y a pas de différence, l'hormone provient de l'extérieur par des injections ou est produite par le corps même, la réponse métabolique à l'insuline est perturbée. La nutrition avec la résistance à l'insuline joue un rôle clé, elle peut aggraver et sauver la situation. Nous comprendrons pourquoi.

Régime avec résistance à l'insuline comme élément essentiel du traitement

L'insuline est responsable de l'assimilation du glucose, principale source d'énergie. S'il ne fait pas face à sa tâche, la concentration de sucre dans le sang augmente. Pour le pancréas, c'est un signe de la nécessité de produire plus d'hormones. Le fer fonctionne à l'usure, en essayant de compenser l'insuffisance apparente de l'insuline. En fait, l'hormone dans le sang devient plus grande, mais le glucose ne peut toujours pas pénétrer librement à travers les membranes cellulaires. Il se trouve que le pancréas est pour rien.

De plus, la situation due au développement de l'hyperinsulinémie devient encore plus dangereuse. Tout d'abord, la faible assimilation du glucose est bloquée, de sorte qu'il devient plus difficile de diagnostiquer la maladie. Le sucre dans l'urine et le sang est observé. Deuxièmement, tôt ou tard, le pancréas est épuisé, ce qui réduit considérablement le rythme du travail, certaines de ses cellules bêta peuvent complètement se refuser. En conséquence, développe le diabète de type 2.

L'insensibilité à l'insuline est également dangereuse pour le système cardiovasculaire. L'hormone remplit une autre fonction importante: elle détend les parois des vaisseaux. Sinon, la lumière se rétrécit, le risque de blocage augmente.

Une mauvaise nutrition, d'une part, augmente la concentration de glucose dans le sang, d'autre part, affecte négativement le travail du système cardiovasculaire. En utilisant des aliments nocifs, vous compliquez la tâche du corps, qui a du mal à faire face au problème existant. L'insuline est de plus en plus nécessaire, mais le pancréas fonctionne à la limite de ses capacités. Les médicaments réducteurs de sucre ne peuvent que partiellement normaliser la situation. Le traitement médicamenteux est symptomatique.

Un régime alimentaire correctement sélectionné, à son tour, normalise la production d'insuline, réduit la concentration de sucre dans le sang, nettoie et renforce les vaisseaux sanguins. Selon les estimations des experts, chez les patients souffrant d’obésité, la résistance aux hormones est beaucoup plus fréquente et plus sévère, presque impossible à traiter. Par conséquent, l'élimination de l'excès de poids est une tâche primordiale pour toute personne soucieuse de sa santé.

Comment perdre du poids avec une résistance à l'insuline

La première chose que vous devez assimiler à un patient dont le métabolisme est perturbé n'est pas une grève de la faim. Le désir de perdre du poids pousse rapidement à des mesures extrêmes. À un choc similaire, un organisme affaibli peut réagir de la manière la plus imprévisible. Il n'est pas exclu et la détérioration de l'état. Par conséquent, ne vous torturez pas avec la faim, la nourriture doit être pleine et équilibrée. Selon les diététiciens qui font autorité, les régimes «affamés» ne profitent même pas aux personnes absolument en bonne santé.

La nutrition fractionnelle est la plus appropriée pour la résistance à l'inuline: 5 à 6 fois par jour en petites portions. Donc, le patient ne mange pas trop, mais la sensation de faim comme un menu ne provoque pas. Des repas fréquents contribuent à la consommation uniforme de nutriments et à leur absorption plus confortable. La nourriture devrait être facile et diététique.

Dans les premières semaines, vous devrez manger très soigneusement, en choisissant soigneusement les produits. Cela donnera aux organes internes, affaiblis par l'état anormal, le répit nécessaire. Après deux semaines de "repos", le menu peut être étendu.

La cuisine peut être faite de telle manière:

  • faire la cuisine
  • pour un couple;
  • faire cuire;
  • sur le gril;
  • au micro-ondes;
  • dans le multivark.

Le sel devrait être limité à 10 grammes par jour. Vous ne pouvez pas surcharger les reins. Le liquide doit être consommé en quantité normale: environ 2 litres par jour.

Ne pas oublier l'activité physique. Ils devraient être modérés, ne vous épuisez pas trop. Augmenter l'intensité de l'entraînement devrait être lente.

Glucides, lipides, protéines

La résistance à l'insuline est associée à une absorption diminuée du glucose. Limiter l'utilisation des glucides peut normaliser la situation. Mais il est important de rappeler qu'un rejet complet des aliments glucidiques se heurte au développement de divers dysfonctionnements, dont le moins dangereux est la dysbiose. Le glucose est une source d'énergie universelle. Nous ne pouvons pas nous en passer.

Le régime le plus approprié pour les patients insulino-résistants est un régime pauvre en glucides. Son principe de base est le contrôle de l'indice glycémique des aliments inclus dans l'alimentation. Cet indicateur détermine la quantité de sucre dans le sang qui augmente considérablement tel ou tel aliment. Plus il est faible, plus les glucides contenus dans un produit particulier sont dégradés lentement. Et vice versa. Une IG élevée signifie que ce plat provoque une forte augmentation du taux de sucre.

Évidemment, avec l'assimilation problématique du glucose, les produits qui saturent lentement le corps en énergie sont préférables. Les glucides facilement digérés, au contraire, sont très dangereux. Contrôlez le GI lorsque vous planifiez le menu pendant une semaine, cette approche vous évitera une détérioration drastique et accélérera la récupération.

Il faudra aussi refuser des graisses, mais heureusement, pas de tout le monde. Sous l'interdiction des produits alimentaires nuisibles de la production industrielle. Ceci est la restauration rapide et divers aliments pratiques. En revanche, les lipides monoinsaturés améliorent le fonctionnement du système cardiovasculaire, augmentent la sensibilité des cellules à l’insuline et aident à perdre du poids. Ils sont contenus dans:

  • olives et huile d'olive;
  • avocat;
  • amandes;
  • arachides;
  • noix de cajou;
  • les oeufs;
  • viande rouge

Consommer ces aliments devrait être modéré, car ils sont assez caloriques.

L'alimentation protéique est la plus utile de ce que vous pouvez manger avec une sensibilité à l'insuline réduite. Son GI est nul. La protéine est le matériau de construction de notre corps. Pour restaurer rapidement les tissus endommagés, vous devez utiliser des plats de protéines. Ceci est particulièrement important si vous faites du sport.

N'oubliez pas d'inclure dans le régime des vitamines et des minéraux. Le chrome, le magnésium et la coenzyme Q10 sont très utiles pour la résistance hormonale. Il est important de consulter votre médecin avant de commencer à prendre des médicaments améliorant votre santé.

Quels aliments puis-je manger avec un régime?

Nous discuterons plus spécifiquement du menu curatif. Au cours des deux premières semaines de traitement, il peut inclure de tels aliments et repas:

  • légumes verts et fruits;
  • fruits de mer;
  • produits laitiers et au lait aigre;
  • viande maigre et plats de poisson;
  • verts;
  • haricots;
  • les oeufs;
  • chou
  • noix;
  • huile;
  • citrouille;
  • soupes de légumes;
  • poivre;
  • radis;
  • oignons;
  • tomates;
  • les olives;
  • champignons;
  • baies

Les boissons sont autorisées uniquement sans sucre.

Un régime léger de deux semaines peut être élargi après avoir constaté des améliorations. Les fruits et les légumes sont utilisés. Le régime inclut des produits de pain diététiques. Introduire dans le menu des bouillies bouillies sur l'eau. Les viandes maigres et les soupes de poisson sont autorisées. Vous pouvez prendre soin de vous avec des desserts à faible teneur en glucides. De temps en temps, vous pouvez même acheter du chocolat noir amer.

Vérifiez l'index glycémique d'un traitement particulier avant de l'activer dans le menu. Ne pas oublier la teneur en calories des plats.

Produits interdits

L'immunité aux expositions hormonales est un trouble métabolique très grave. Comme nous l’avons déjà expliqué, cela entraîne de graves complications. Cure complètement n'est pas possible. En votre pouvoir seulement pour normaliser la situation, mais lorsque vous revenez au menu nuisible précédent, les problèmes reprendront. Certains produits qu'il vaut mieux abandonner une fois pour toutes. Ce sont ceux qui ne profitent même pas aux personnes en bonne santé sans problèmes de métabolisme. Cette liste comprend:

  • produits de boulangerie à base de farine blanche;
  • produits contenant de l'amidon (pommes de terre, riz, légumineuses);
  • sucre, desserts avec elle;
  • produits semi-finis;
  • aliments en conserve;
  • sauces d'atelier;
  • alcool contenant du sucre;
  • délices de confiserie;
  • collations salées (chips, craquelins);
  • viande fumée

Tous les plats à index glycémique élevé sont interdits. Ils sont particulièrement dangereux dans les premières semaines de traitement.

Pour ne pas être dérangé par la nécessité d'exclure de votre régime vos friandises préférées, planifiez un menu quotidien aussi soigneusement que possible. Votre régime devrait être varié et savoureux.

Régime avec résistance à l'insuline: que pouvez-vous manger?

Souvent, la résistance à l'insuline a un symptôme prononcé - l'obésité abdominale, c'est-à-dire que le tissu adipeux est dans l'abdomen. Ce type d'obésité est dangereux car la graisse se trouve sur les organes internes et provoque une diminution de la sensibilité des cellules à l'insuline produite.

Vous pouvez établir une résistance à l'insuline en passant certains tests. Lors de la confirmation du diagnostic, vous devez immédiatement passer à un système alimentaire spécial. Il devrait viser à réduire le poids et à prévenir le développement du diabète de type 2.

Ci-dessous, un régime avec une résistance à l'insuline sera décrit, un menu approximatif sera présenté, ainsi que des recommandations pour des mesures supplémentaires visant à réduire le poids du patient.

Pourquoi avez-vous besoin d'un régime

La résistance à l'insuline est une réduction de la réponse des cellules et des tissus corporels à l'insuline, qu'elle soit produite par l'organisme ou injectée. Il s'avère que le glucose qui pénètre dans le sang, le pancréas produit de l'insuline, mais il n'est pas perçu par les cellules.

En conséquence, le sucre dans le sang augmente et le pancréas le perçoit comme un besoin de plus d'insuline et le produit en plus. Il se trouve que le pancréas fonctionne à l'usure.

L'insulinorésistance entraîne une obésité abdominale, avec une sensation fréquente de faim, de fatigue et d'irritabilité chez une personne. Le diagnostic de la maladie peut être effectué par des tests, les principaux critères étant le cholestérol et le glucose dans le sang. De même, le médecin fait une anamnèse du patient.

L'alimentation pour cette maladie est une thérapie clé dans le traitement, après une semaine de thérapie diététique, le bien-être du patient s'améliore de manière significative. Mais si vous n'adhérez pas à une nutrition adéquate, les conséquences suivantes sont possibles:

  • développement du diabète de type 2 (indépendance à l'insuline);
  • hyperglycémie
  • l'athérosclérose;
  • crise cardiaque;
  • accident vasculaire cérébral.

La résistance à l'insuline nécessite que le patient adhère à la thérapie diététique tout au long de la vie, afin d'éviter des conséquences négatives pour le corps.

Bases de la diétothérapie

Cette maladie montre un régime alimentaire faible en glucides, ce qui exclut la famine. La nourriture est fractionnée, cinq à six fois par jour, la norme de consommation de liquide sera de deux litres et plus.

Dans ce cas, les glucides doivent être difficiles à séparer, par exemple, la cuisson à partir de farine de seigle, de diverses céréales, de légumes et de fruits. Produits à base de farine interdite, bonbons, sucre, une gamme de fruits, légumes et produits animaux.

Le traitement thermique des produits élimine le processus de friture et de trempe avec l'ajout d'une grande quantité d'huile végétale, en raison de sa valeur calorique. En général, tous les aliments gras doivent être exclus du régime.

Ce régime interdit de tels produits:

  1. variétés de viande et de poisson gras;
  2. le riz;
  3. la semoule, la semoule;
  4. bonbons, chocolat et sucre;
  5. produits de boulangerie et de farine à partir de farine de blé;
  6. jus de fruits;
  7. pommes de terre;
  8. produits fumés;
  9. crème sure
  10. Beurre

Le régime alimentaire du patient doit être formé uniquement à partir d'aliments à faible indice glycémique (IG).

Indice glycémique des produits

Le concept d'IG implique un indicateur numérique du taux de dégradation des glucides après leur consommation dans les aliments. Plus l'indice est bas, plus le produit est sûr pour le patient. Ainsi, les régimes à résistance à l'insuline du menu sont formés à partir d'aliments à faible IG, et ce n'est qu'occasionnellement qu'il est possible de diversifier l'alimentation avec des produits ayant un indice moyen.

Les méthodes de traitement thermique n'affectent pas de manière significative l'augmentation de l'IG. Mais dans ce cas, il y a quelques exceptions. Par exemple, un légume comme les carottes. Sous forme fraîche, il est permis avec la résistance à l'insuline, puisque l'IG est de 35 U, mais sous forme cuite sous l'interdiction la plus stricte, puisque l'indice est en grande valeur.

Le choix des fruits pour cette maladie est vaste et ils ne sont pas autorisés à plus de 200 grammes par jour. Seulement, il est interdit de préparer des jus de fruits, car leur IG peut provoquer une forte augmentation de la glycémie, jusqu'à 4 mmol / l en dix minutes après avoir consommé juste un verre de jus. Tout cela est causé par la "perte" de la cellulose, responsable de la circulation régulière du glucose dans le sang.

L'indice est divisé en trois catégories:

  • jusqu'à 50 unités - faible;
  • 50 - 70 UN - moyenne;
  • plus de 70 unités - haut.

Il existe également des produits sans IG. Et puis les patients ont souvent une question - est-il possible d'inclure de tels aliments dans le régime alimentaire. La réponse sans équivoque est non. Souvent, ces produits ont une teneur élevée en calories, ce qui les rend inacceptables dans le régime alimentaire du patient.

Il existe également une liste de produits à faible IG, mais à haute teneur en calories, notamment:

Lors de la compilation d'un menu de régime, il faut tout d'abord faire attention aux produits GI et à leur teneur en calories.

Produits autorisés

Les légumes, les fruits, les céréales et les produits d'origine animale doivent être présents quotidiennement sur la table des aliments. Lorsque vous utilisez et préparez certains produits, vous devez suivre plusieurs règles.

Donc, les fruits sont meilleurs à manger le matin. Étant donné que le glucose reçu avec eux dans le sang est très bien absorbé par l'activité physique d'une personne, elle se produit la première moitié de la journée.

Les premiers plats sont préparés sur un second bouillon de viande, végétal ou non. Le deuxième bouillon est préparé comme suit: après la première ébullition de la viande, l'eau se fond et une nouvelle est versée et le bouillon pour les premiers plats y est obtenu. Néanmoins, les médecins ont tendance à consommer des soupes de légumes, dans lesquelles la viande est déjà ajoutée.

Viande et produits de poisson autorisés avec un indice faible:

  • dinde
  • veau;
  • viande de poulet;
  • lapin;
  • cailles
  • foie de poulet et de boeuf;
  • langue de boeuf;
  • perche;
  • pique;
  • goberge

Le poisson devrait être présent dans le menu hebdomadaire au moins deux fois. La consommation de caviar et de lait est exclue.

Pour la viande et les produits à base de poisson, les légumes et les céréales sont autorisés comme garniture. Ce dernier est préférable de ne cuire que sur de l'eau et de ne pas remplir de beurre. L'alternative est l'huile végétale. De grains sont autorisés:

  1. sarrasin;
  2. orge perlé;
  3. riz brun (brun);
  4. gruau d'orge;
  5. macaroni de blé dur (pas plus de deux fois par semaine).

Les œufs sont autorisés avec un régime ne dépassant pas un par jour, bien que la quantité de protéines puisse être augmentée, leur IG est nul. Le jaune a un indice de 50 unités et contient une quantité accrue de cholestérol.

Presque tous les produits laitiers et laitiers ont un IG faible, à l'exception des graisses. Une telle nourriture peut devenir un excellent deuxième dîner à part entière. Les produits suivants sont autorisés:

  • lait entier et écrémé;
  • crème 10%;
  • kéfir;
  • yaourt non sucré;
  • femme fermentée;
  • yaourt;
  • fromage blanc;
  • tofu au fromage.

Les légumes avec ce régime sont la moitié de l'alimentation quotidienne. Parmi ceux-ci, des salades et des plats d'accompagnement complexes sont préparés. Les pommes de terre sont interdites en raison d'une IG élevée, environ 85 unités. Si c'est décidé, ajoutez de temps en temps des pommes de terre aux premiers plats, alors une règle doit être observée. Les tubercules doivent être coupés en cubes et trempés toute la nuit dans de l'eau froide. Cela soulagera partiellement les pommes de terre de l'amidon.

Légumes à faible indice:

  • patisson;
  • oignon
  • ail;
  • aubergine;
  • la tomate;
  • concombre;
  • la courgette;
  • poivrons verts, rouges et doux;
  • les pois sont frais et secs;
  • toutes sortes de choux - blanc, rouge, coloré, brocoli.

Vous pouvez ajouter des épices et des herbes aux plats, comme le persil, l'aneth, l'origan, le curcuma, le basilic et les épinards.

De nombreux fruits et baies ont un faible IG. Ils sont utilisés frais, comme les salades, les garnitures pour les pâtisseries diabétiques et dans la fabrication de bonbons sans sucre.

Fruits et baies alimentaires:

  1. groseilles rouges et noires;
  2. myrtille;
  3. une pomme, qu'elle soit aigre ou douce;
  4. abricot;
  5. nectarine;
  6. fraise;
  7. framboises;
  8. prune
  9. poire
  10. fraises.

De tous ces produits, vous pouvez préparer une variété de plats qui aideront à lutter contre la résistance à l'insuline.

Vous trouverez ci-dessous un menu approximatif. Il peut être respecté et peut être modifié en fonction des préférences du patient. Tous les plats sont préparés uniquement par des méthodes autorisées - à la vapeur, au four à micro-ondes, au four, grillés et bouillis.

La quantité de sel est mieux limitée, car elle aide à retarder le liquide dans le corps, provoquant ainsi une charge sur les reins. Et de nombreux organes souffrent déjà de ces maladies. Ne pas dépasser la norme - 10 grammes par jour.

Il est également nécessaire de se rappeler la consommation d'une quantité suffisante de liquide, au moins deux litres par jour. Vous pouvez calculer et le taux individuel - une calorie consommée un millilitre d'eau.

Avec cette maladie, l'eau, le thé et le café sont autorisés sous forme liquide. Mais quoi d'autre pouvez-vous varier le régime des boissons? Un dogrose est très utile pour le diabète et la résistance à l'insuline. Il est permis de boire jusqu'à 300 ml par jour.

  • petit-déjeuner - œufs brouillés, café noir à la crème;
  • deuxième petit-déjeuner - salade de fruits assaisonnée de yaourt non sucré, thé vert au tofu;
  • déjeuner - soupe au sarrasin sur un bouillon de légumes, deux tranches de pain de seigle, escalope de poulet à la vapeur, chou braisé au riz brun, tisane;
  • collation en après-midi - soufflé au lait caillé avec fruits secs, thé vert;
  • premier dîner - goberge cuite avec des légumes, du café et de la crème;
  • Le deuxième dîner est un verre de ryazhenka.
  1. petit déjeuner - fromage blanc, café vert à la crème;
  2. deuxième petit-déjeuner - légumes cuits, œuf dur, thé vert;
  3. dîner - soupe de légumes, orge perlé avec une poitrine de poulet bouillie, une tranche de pain de seigle, thé noir;
  4. goûter - salade de fruits;
  5. premier dîner - riz brun et boulettes de dinde avec sauce tomate, café vert;
  6. deuxième dîner - un verre de lait caillé.
  • le premier petit-déjeuner - kéfir, 150 grammes de bleuets;
  • deuxième petit-déjeuner - flocons d'avoine avec fruits secs (abricots secs, pruneaux), deux biscuits au fructose, thé vert;
  • dîner - soupe avec de l'orge perlé, aubergines, ragoût de tomates et oignons, merlu cuit au four, café à la crème;
  • goûter - salade de légumes, une tranche de pain de seigle;
  • le premier dîner - sarrasin avec une côtelette de foie, thé vert;
  • le deuxième dîner - lait écrémé, thé.
  1. premier petit déjeuner - salade de fruits, thé;
  2. deuxième petit-déjeuner - omelette aux légumes, café vert;
  3. dîner - soupe de légumes, pilaf de riz brun et poulet, une tranche de pain de seigle, thé vert;
  4. thé de l'après-midi - tofu, thé;
  5. premier dîner - légumes cuits, côtelettes de vapeur, thé vert;
  6. deuxième dîner - un verre de lait caillé.
  • premier petit déjeuner - soufflé au caillé, thé;
  • deuxième petit-déjeuner - salade de topinambour, carottes et tofu, une tranche de pain de seigle, décoction de cynorhodons;
  • dîner - soupe au millet, steak de poisson à l'orge perlé, café vert à la crème;
  • La collation de l’après-midi peut inclure une salade de topinambours pour les diabétiques tels que les topinambours, les carottes et les œufs, assaisonnés d’huile d’olive;
  • le premier dîner - un œuf à la coque, du chou cuit dans du jus de tomate, une tranche de pain de seigle, du thé;
  • le deuxième dîner - un verre de yaourt.
  1. premier petit déjeuner - salade de fruits, décoction de cynorhodons;
  2. deuxième petit-déjeuner - omelette à la vapeur, salade de légumes, thé vert;
  3. dîner - soupe de sarrasin, escalope hépatique avec riz brun, une tranche de pain de seigle, thé;
  4. collation en milieu de matinée - fromage cottage sans gras, café vert;
  5. le premier dîner - le lieu jaune, cuit sur un coussin de légumes, une tranche de pain de seigle, du thé vert;
  6. Le deuxième dîner est un verre de ryazhenka.
  • le premier petit déjeuner - une tranche de pain de seigle avec du tofu, du café vert avec de la crème;
  • deuxième petit-déjeuner - salade de légumes, œuf à la coque;
  • soupe - soupe aux pois, langue de boeuf bouilli avec du sarrasin, une tranche de pain de seigle, décoction de cynorhodons;
  • collation en milieu de matinée - fromage cottage sans gras avec fruits secs, thé;
  • le premier dîner - boulettes de viande à la sauce tomate, café vert à la crème;
  • deuxième dîner - un verre de lait caillé.

La vidéo de cet article poursuit le sujet de la nutrition avec résistance à l'insuline.

Perdre du poids avec une résistance à l'insuline

Un bon masseur - Julia

Avis sur le massage à Moscou et à Saint-Pétersbourg par les auteurs du site

L'effet du massage sur la peau. Examen de Julia, St. Petersburg Masha, Moscou. Massage après la cellulite Massage après l'accouchement. Révision Nade, Petersburg Correction du corps. Commentaires,леоноры, МСК Masseur Alexander à propos de la massothérapeute Valentine Denisov-Melnikov Massage spécial anti-cellulite. Julia, Moscou Nastya, Saint-Pétersbourg. Réduire le volume de Julia, Moscou. Les résultats du massage Catherine, Peter, un conseil sur le massage anti-cellulite. Veronica, Moscou. Sensation de massage Julia, MSK: Valentine est un très bon masseur. Essayez-le!
Version archivée du forum

Comment perdre du poids avec les examens de résistance à l'insuline. Régime avec résistance à l'insuline pour la perte de poids. Nutrition avec résistance à l'insuline et perte de poids.

Dites-nous, s'il vous plaît, comment perdre du poids avec la résistance à l'insuline, partagez vos commentaires. Poids 97 kg, hauteur 168 cm, âge 37 ans.

- J'ai vu glyukofazh, à mon avis, une bonne nutrition (PP) - le meilleur régime pour la perte de poids et la résistance à l'insuline pour le traitement, le menu est assez varié. Mon résultat est moins 18 kg pendant 4 mois.

- Je n'ai rien bu, seulement du PP, bien sûr, du sucre, de la farine complètement exclue. Pour 14 mois moins 35 kg.

- Tout est redevenu normal sans pilules, je pratique une bonne nutrition avec une résistance à l'insuline, maintenant je maintiens mon poids.

- Un compte de calories?

- Non, je n'ai pas Manger en petites portions toutes les 2,5-3 heures. Je me suis acheté une plaque pour 250-300 grammes et rien de nocif.

- Buvez le Siofor. Observez le régime avec une résistance à l'insuline, écrivez littéralement le menu pour chaque jour, gardez la liste des produits à portée de main jusqu'à ce que vous vous y habituiez.

- Et maintenant vous permettez aussi le nuisible?

- J'ai trouvé toutes sortes de choses délicieuses dans la boutique en ligne, je l'écris. Tout y est sans sucre. Et comme les saucisses, la viande grasse, la mayonnaise, etc. ne pas manger Depuis deux ans, c'est devenu une habitude de bien manger.

- Prenez-vous des pilules maintenant?

- Non, grâce à Dieu, tout était rentré dans l'ordre. C'était il y a 2 ans, mais au fil des ans, je n'ai pas pris de poids et le diagnostic semble avoir été enlevé de moi.

- Merci Je vais essayer sans pilules et, dit-on, un régime pauvre en glucides aide à lutter contre l'insuline. Mais si ça ne marche pas, alors je commencerai à les boire.

- Mais moi, quand j'ai perdu du poids, j'ai pris des pilules, le médecin m'a prescrit, et puis, à propos du régime, elle n'a pas dit un mot, dans la description qu'elle lisait qu'il était souhaitable d'adhérer. Elle a perdu du poids, a passé des tests, tout est revenu à la normale et les a immédiatement lancées, mais avec eux un mois comme, je ne me souviens pas, j'ai aussi bu du foie, dit le médecin.

- Je veux perdre du poids, aider, s'il vous plaît, de bonnes personnes! Poids 105 kg, 40 ans, 160 en croissance. Dites-moi, s'il vous plaît, la bonne nutrition avec la résistance à l'insuline et la perte de poids, est-ce compatible?

- Adresse à la diététicienne. Un exercice physique PP + aidera la cause.

- Oui, allez-vous aider une autre question controversée? Parfois, il en manque un, une poussée d'un étranger.

- Et vous ne m'aiderez pas! Pourquoi voyez-vous négatif dans l'appel? Vous pouvez argumenter et vouloir beaucoup, mais cela ne suffit pas, vous devez le faire! Combien maintenant autour de l'information à ce sujet, des programmes de soutien, etc. Qu'est-ce qui empêche une personne d'agir? Votre pitié! Continuer - regrette seulement le chemin et maintenant là! 40 ans. Et tout, aussi petit.

- Tout le monde n'a pas d'argent pour un nutritionniste et un entraîneur, mais l'auteur a apparemment un Internet. Google pour aider, si vous avez une résistance à l'insuline, vous avez besoin d'un régime quotidien. Demandez les options du menu correspondant à votre catégorie de poids, calculez les calories par programme, enregistrez-vous. Trouvez des exercices pour les personnes ayant un poids comme le vôtre (il est important de ne pas surcharger le cœur) et d'avancer. Tout est sur Internet, beaucoup d'articles. Pourquoi poser des questions locales comme par où commencer, aider à perdre du poids, etc.? Il me semble que des détails sont spécifiés ici, si la réponse n’est pas trouvée sur le site ou sur Internet.

- Dites-moi, s'il vous plaît, si vous mangez dans le déficit calorique calculé, mais n'a pas jugé précisément comment BZHU, vous pouvez perdre du poids sur un régime les jours où la détection de la résistance à l'insuline?

- Je réussis

- C'est possible, mais avec des problèmes de santé.

- C'est possible, mais en fait, il peut y avoir des problèmes de santé si vous n'obtenez pas tous les nutriments.

Et la qualité du corps ne le sera pas.

- Ne fais pas ça. Votre objectif n'est pas seulement de perdre du poids, mais de ne pas nuire à votre santé et de bien paraître. Si la nourriture est déséquilibrée, alors rien de bon n'en ressortira.

- Je me soucie aussi de cette question. Eh bien, si banal de manger une variété d'aliments et utile (bien, fromage cottage et des fruits, et myasko et de la bouillie), entrer en calories, ce sera un résultat normal?

- Je pense que oui. Il suffit de ne pas aller au lait écrémé.

- Et pourquoi est-ce si mauvais? J'en ai beaucoup entendu parler, mais je n'ai rien compris.

- Ici, vous avez écrit les fruits, la viande et le fromage, donc en général tout a commencé, et puis il y a des problèmes avec cd, etc., si la viande - la poitrine, si caillé - 0%, sans compter BZHU, beaucoup délibérément sous-estiment la graisse.

- Je voulais dire la diversité. Certaines personnes très "intelligentes" excluent les fruits ou autre chose. Et je suis pour un repas varié et complet.

- Dans votre cas, le fait que vous puissiez tellement réduire les graisses dans votre alimentation, ce qui entraînera de nombreux problèmes. Et il n'y a rien de mal avec le lait écrémé.

- J'ai eu une histoire si houleuse, que je connais déjà. Maintenant, j'ai récupéré partiellement et je veux perdre du poids normalement. Mais je suis tellement fatigué de BJU que je veux juste respecter le taux de déficit calorique. Ici aussi, je demande l'efficacité de maigrir.

- Bien sur Tout de même, vous connaissez la calorie du plat.

- Ce n'est pas dangereux du tout. Juste dans le lait, il y a de la vitamine A, qui n'est absorbée qu'avec les graisses. C'est comme avec une carotte. Pourquoi ne pas utiliser 2% de fromage cottage si vous l'aimez?

- Et si j'aime environ%, puis-je manger?

- Bien sûr, si vous voulez, et non pas parce qu’il est dégraissé. Ce n'est pas nocif, mais pas aussi utile que le fromage blanc gras en raison de la très grande teneur en vitamine A. Pour que la vitamine soit absorbée, vous pouvez manger avec de la crème sure ou des noix. Une protéine dans le caillé ne diminue pas à cause de 0% de matières grasses.

- Merci pour la clarification. Je ne pouvais pas le comprendre longtemps.

- Je suis plus récemment, j'observe un régime avec une résistance à l'insuline, quelle proportion devrait BZHU pour la perte de poids (trop de poids)? Et quand vous pensez BJU, alors regardez les indicateurs de sucre (sucre sous sa forme pure, je ne mange pas, que des fruits, du miel, des fruits secs un peu). Chez moi, pour un jour, il y a un sucre 65g, il me semble que c'est beaucoup?

- Je ne considère pas le sucre, je ne mange pas de bonbons. Et BJU j'ai 40/20/40.

- Le formateur m'a dit que nous ne mangeons pas de miel en perdant du poids, un fruit est dans la collation, eh bien, nous ne sommes pas trop saouls avec des fruits secs, deux ou trois morceaux. Et qu'est-ce que le sucre signifie 65g, si vous ne le mangez pas?

- Très probablement, juste le même sucre de produits comme les fruits.

- Et comment comprendre combien de sucre? Glucides? Eh bien, ce n'est pas effrayant, ils sont en fibre. Une autre chose est le jus fraîchement pressé, il y a du fructose d'eau pure.

- Et j'ai une application écrit immédiatement la quantité de sucre dans le fruit, en tout cas, il vaut mieux ne pas exagérer avec eux.

- Ceci est compréhensible, 1-2 pcs. avant 15h00. La question était fruit lors de la perte de poids. Les dommages causés par la pomme ne le seront pas et je ne m'inquiète pas de la quantité de sucre qu'il contient. Les fruits mangent des collations, en plus de manger. Il est confortable pour l'estomac et pour perdre du poids.

- Je ne vous interdit pas de les manger, regardez "That Sugar Film", il y a une couverture très détaillée de ce sujet.

- Minimum: protéines 1,5 g / kg, graisse 1 g / kg, charbons 3 g / kg. Le sucre est 30 grammes ou un peu plus, mais j'ai un poids de 48 (1 400 calories en perte de poids).

- Combien coûte trop de poids? Peut-être, pour le début, ne pas respecter le ratio b / w / y. Gardez juste la calorie. Pour minimiser le stress pour le corps.

Et que recommanderiez-vous à l'auteur de l'article?

Préparé spécifiquement pour le site Krasotulya.ru

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Les patients chez qui on a diagnostiqué un diabète sont obligés d'abandonner de nombreux produits. Il est important que les gens forment un menu pour que le niveau de glucose dans leur sang ne change pas de manière significative.

C-peptide signifie "peptide de liaison", en traduction de l'anglais. Ceci est un indicateur de la sécrétion de votre propre insuline.

Un test sanguin pour le sucre est administré à un adulte ou à un enfant s'il existe des symptômes suspects sous forme de fatigue, de fatigue, de faiblesse, de soif.