loader

Principal

Traitement

Polyurie: symptômes, causes, traitement chez les enfants et les adultes

La formation et l’excrétion subséquente d’un grand volume d’urine s’appelle polyurie. Caractérisé par cette pathologie de l'urine incolore ou légère avec un excès de sucre, qui est ainsi excrété par l'organisme. La quantité d'urine libérée par jour peut atteindre 10 litres. Cependant, ne confondez pas les symptômes de la polyurie avec ceux avec des mictions fréquentes (pollakiurie). Ce dernier est caractérisé par l'excrétion de l'urine en petites portions.

Causes de la polyurie.

Physiologique isolé (en raison de la diminution de la fonction rénale de l'eau reabsorbtsionnoy n'est pas absorbé par le corps en bonne quantité) et la variété résultant des maladies systémiques des organes internes (hyperparathyroïdie primaire, hyperaldostéronisme, diabète) et directement les reins.

Dans certaines maladies, la polyurie est associée à une altération de la fonction des tubes et tubules collecteurs du rein (néphrite interstitielle, adénome de la prostate, maladie des calculs rénaux).

La polyurie peut être permanente ou temporaire La forme permanente se développe avec des maladies des reins et des glandes endocrines. Parfois, la polyurie effectue un traitement incontrôlé des maladies en utilisant des diurétiques.

La forme temporelle est souvent un symptôme de la maladie sous-jacente (crise diencéphale, tachycardie paroxystique, crise hypertensive). Autre il se développe après un grand volume de liquide rapidement bu (bière, kvass, eau gazeuse).

Polyurie chez les enfants

La polyurie chez les enfants est rare. Les causes de l'augmentation de l'excrétion urinaire chez l'enfant peuvent servir;

  • Consommation excessive de liquide;
  • Habitude de l'enfant (polyurie nocturne);
  • Troubles mentaux;
  • Syndrome de Connes;
  • Polyurie avec diabète sucré;
  • Syndrome de Tony-Debreu-Fanconi (paralysie périodique, hypertension, adynamie);
  • Maladies des reins et du coeur.

Les symptômes

Les symptômes sont plus prononcés en cas de sucre et légèrement moins avec le diabète insipide.

La quantité d'urine libérée pour frapper, avec différentes options pour le développement du diabète peut atteindre 10 litres. L'augmentation de la diurèse s'accompagne souvent d'une forte diminution de la densité des urines. La raison en est la violation de la capacité de concentration des reins, que le corps tente de compenser en augmentant la quantité totale d'urine libérée.

Il est important de faire la distinction entre polyurie physiologique et pathologique. Contrairement à cette dernière, la forme physiologique de la concentration des reins n’est pas endommagée.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur l'interrogatoire du patient et les résultats de toutes les méthodes d'enquête nécessaires. La méthode la plus fiable et la plus répandue pour diagnostiquer la polyurie est le complexe d’échantillons spéciaux avec privation de liquide. Cependant, dans tous les cas, la définition de cette pathologie est considérée comme conditionnelle, car la diurèse quotidienne dépend directement d'un grand nombre de facteurs de l'environnement interne et externe.

Traitement de la polyurie.

Le plus souvent, la polyurie est le symptôme d'une maladie plus grave. Dans le traitement, l'objectif principal est d'éliminer la maladie sous-jacente.

Ainsi, dans le traitement de la polyurie, le diabète insipide, lorsqu'il est utilisé des diurétiques thiazidiques, qui réduisent le volume de fluide extracellulaire, ainsi que l'eau a augmenté et la réabsorption du sel dans le tubule proximal. Cependant, leur utilisation pendant la grossesse est discutable en raison de l’effet tératogène possible. Il est également sûr de prescrire les jeunes enfants thiazides, comme il est parfois très difficile de trouver le dosage nécessaire du médicament.

Polyurie, elle a également augmenté la formation d'urine: causes de pathologie et voies de traitement

Parfois, une personne remarque qu'il est de plus en plus susceptible de se rendre aux toilettes dans une petite mesure.

Une telle condition peut être troublante, car changer le mode d'excrétion urinaire est un symptôme de maladies du système urinaire ou d'autres organes.

Le phénomène, dans lequel la quantité d'urine produite au cours de la journée augmente, s'appelle les polyurées.

Il ne faut pas le confondre avec un syndrome similaire - la pollakiurie - qui se manifeste uniquement par une envie accrue d'aller aux toilettes et s'accompagne de l'excrétion de petites portions d'urine. A la polyurie, le volume d'un liquide augmente nécessairement. Pourquoi est-ce le cas et est-ce dangereux pour la santé?

Les causes

Normalement, chaque jour à travers les reins passent des centaines de litres de sang, à partir desquels 200 litres d'urine primaire sont formés par filtration. Presque tout son volume est renvoyé dans le sang avec réabsorption dans les tubules rénaux - de sorte que le corps récupère lui-même les solutés dont il aura encore besoin pour la vie.

Le volume quotidien normal d'urine est de 2 litres

En conséquence, on n'obtient que 2 litres d'urine, qui sont éliminés progressivement du corps lors de l'urination (avec une fréquence normale - jusqu'à 8 à 10 fois par jour). En cas de polyurie, une défaillance de réabsorption se produit, le retour de fluide dans la circulation sanguine devient plus difficile et le volume d'urine finie augmente à 3 litres ou plus (jusqu'à 10 litres dans les cas graves). Le phénomène de polyurie peut être temporaire et permanent, et ils se produisent pour diverses raisons.

L'augmentation temporaire du volume du liquide libéré provoque:

  1. l'utilisation de produits et de boissons ayant des propriétés diurétiques (café, thé, boissons sucrées, alcool, pastèques). Une telle polyurie est considérée comme physiologique, car elle se développe en raison d'une réaction rénale normale;
  2. utilisation de diurétiques;
  3. crise hypertensive;
  4. tachycardie;
  5. crise diencéphale;
  6. forte tension nerveuse.

La polyurie permanente de jour et de nuit provoque ce qui suit:

  1. insuffisance rénale;
  2. maladie de la prostate.
  3. lithiase urinaire;
  4. violation de l'innervation des organes;
  5. tumeurs dans la région pelvienne;
  6. maladie rénale polykystique;
  7. déformation de l'hydronéphrose des reins;
  8. maladie mentale;
  9. myélome
  10. les troubles endocriniens, les pathologies pancréatiques avec le développement du diabète sucré, les perturbations des fonctions de l'hypophyse et de la glande thyroïde;
  11. sarcoïdose.

En outre, une augmentation de la production urinaire est observée chez de nombreuses femmes enceintes en raison de changements dans la position et le mode de fonctionnement des organes internes.

Les raisons du développement de la polyurie sont si nombreuses qu’une personne sans l’aide d’un médecin et un complexe d’examens ne peuvent pas révéler la source d’une telle violation.

Les symptômes

Le principal symptôme de la polyurie est l’excrétion d’un volume accru d’urine.

À la différence d'autres processus pathologiques, la polyurie ne s'accompagne pas de douleur, de résistance, d'incontinence urinaire ou d'une forte envie d'uriner (sauf si ces manifestations sont des symptômes de maladies concomitantes).

Avec des volumes croissants d'urine, l'environnement interne du corps peut varier légèrement, mais dans certains cas, la composition chimique de l'environnement tissulaire varie sensiblement. Par exemple, dans une polyurie provoquée par des anomalies des tubules rénaux, une personne perd beaucoup de calcium, de sodium et d'autres ions vitaux, ce qui affecte son état physiologique.

D'autres manifestations de la polyurie sont directement liées aux maladies qui l'ont provoquée. En particulier, des douleurs peuvent se manifester (avec processus inflammatoires et tumeurs), des vertiges et une sensation de soif constante (polyurie dans le diabète sucré), une augmentation de la taille des reins (hydronéphrose). La manifestation vivante de deux signes associés - polydipsie, polyurie et polyphagie avec émaciation - vous fait penser au diabète.

En vous référant à un médecin qui se plaint de polyurie, vous devez également lui parler de tous les symptômes suspects apparus récemment.

Diagnostic

Le médecin envoie le patient au complexe d'examens. Les examens urinaires sont les plus urgents (échantillons de Zimnitskiy et Nechiporenko, analyse générale).

Pour exclure les troubles endocriniens, des hormones et du glucose dans le sang et l'urine sont nécessaires.

En cas de polyurie, il est également nécessaire de prélever avec une privation de liquide. Cet examen repose sur l'élimination de l'apport en liquide jusqu'à ce que la déshydratation du corps commence.

Normalement, cette condition stimule la synthèse de l'hormone antidiurétique, ce qui contribue à la concentration réflexe maximale de l'urine (pour une perte d'eau moindre pendant la miction). La période précédant le début de la déshydratation est d'environ 4 à 18 heures. Des échantillons horaires d'urine sont prélevés et analysés pour déterminer l'osmolarité (selon laquelle le bilan hydrique du corps est évalué).

Les résultats d'une telle enquête permettent de différencier les diagnostics qui ont provoqué la polyurie (par exemple, pour clarifier le diagnostic du diabète insipide).

En cas de suspicion de tumeur, le médecin prescrit une échographie, une IRM, une TDM et des calculs rénaux. En tout état de cause, les enquêtes viseront à trouver la cause profonde du développement d'une telle violation, en fait, elle n'apparaît pas d'elle-même (à moins qu'il s'agisse d'une polyurie physiologique à court terme).

Si une personne commence à remarquer une augmentation de la quantité d'urine formée, il doit effectuer le diagnostic le plus tôt possible, car certaines des causes de cette maladie sont très dangereuses.

Traitement

Le traitement temporaire de la polyurie physiologique ne nécessite pas de traitement particulier - une personne en bonne santé subit elle-même, sans laisser de traces, car les reins, en l'absence de pathologies elles-mêmes, peuvent réguler les processus de la miction.

Une polyurie constante chez les enfants et les adultes peut entraîner de graves conséquences pour le corps, ainsi qu'une maladie qui déclenche une augmentation de la production d'urine.

Pour éliminer les mictions intenses, les diurétiques thiazidiques sont prescrits. Ce sont des médicaments qui inhibent la réabsorption des ions sodium et empêchent ainsi la dilution maximale de l'urine.

Si une personne perd beaucoup d'ions nécessaires au fonctionnement normal, elle est administrée au moyen de médicaments spéciaux. Dans le cas contraire, il existe une possibilité de développement d'une hypovolémie, lorsqu'il y a trop peu de sang dans le lit cardiovasculaire en raison d'une perte de liquide.

Les médecins notent également les avantages de l'exercice de Kegel pour éliminer la polyurie.

L'entraînement des muscles a un effet bénéfique sur le système urinaire. Il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques du régime alimentaire - il ne doit pas contenir de produits ayant des propriétés diurétiques.

Plats nocifs contenant de nombreuses épices et du sel, du chocolat, de l'alcool et des boissons contenant de la caféine. La quantité de liquide bue doit être sous contrôle strict, le volume quotidien optimal est déterminé par le médecin traitant. Il existe un traitement avec des remèdes populaires polyuria.

Par ailleurs, le traitement de la polyurie dépend directement du diagnostic. Avec le diabète, l'hormonothérapie est nécessaire. Les maladies rénales inflammatoires sont traitées avec des agents anti-inflammatoires, ainsi que des agents antibactériens ou antiviraux.

Avec la lithiase urinaire, une intervention chirurgicale visant à éliminer les calculs peut être indiquée s’ils ne se prêtent pas à la dissolution du médicament. Les néoplasmes doivent être enlevés ou traités avec des médicaments, des radiations, une thérapie chimique.

Un traitement rapide et minutieux peut aider même dans le traitement de maladies très dangereuses.

Vidéos connexes

À ce propos, qu'est-ce que la polyurie primaire et secondaire, dit l'urologue:

Ne paniquez pas s'il y a une augmentation à court terme de la miction, il est seulement nécessaire d'analyser votre régime alimentaire au cours des deux derniers jours. Mais si ce phénomène est retardé et accompagné d'autres symptômes, vous devez consulter un médecin et passer des diagnostics.

Polyurie: symptômes, causes, traitement chez les enfants et les adultes

La formation et l’excrétion subséquente d’un grand volume d’urine s’appelle polyurie. Caractérisé par cette pathologie de l'urine incolore ou légère avec un excès de sucre, qui est ainsi excrété par l'organisme. La quantité d'urine libérée par jour peut atteindre 10 litres. Cependant, ne confondez pas les symptômes de la polyurie avec ceux avec des mictions fréquentes (pollakiurie). Ce dernier est caractérisé par l'excrétion de l'urine en petites portions.

Causes de la polyurie.

Physiologique isolé (en raison de la diminution de la fonction rénale de l'eau reabsorbtsionnoy n'est pas absorbé par le corps en bonne quantité) et la variété résultant des maladies systémiques des organes internes (hyperparathyroïdie primaire, hyperaldostéronisme, diabète) et directement les reins.

Dans certaines maladies, la polyurie est associée à une altération de la fonction des tubes et tubules collecteurs du rein (néphrite interstitielle, adénome de la prostate, maladie des calculs rénaux).

La polyurie peut être permanente ou temporaire La forme permanente se développe avec des maladies des reins et des glandes endocrines. Parfois, la polyurie effectue un traitement incontrôlé des maladies en utilisant des diurétiques.

La forme temporelle est souvent un symptôme de la maladie sous-jacente (crise diencéphale, tachycardie paroxystique, crise hypertensive). Autre il se développe après un grand volume de liquide rapidement bu (bière, kvass, eau gazeuse).

Polyurie chez les enfants

La polyurie chez les enfants est rare. Les causes de l'augmentation de l'excrétion urinaire chez l'enfant peuvent servir;

  • Consommation excessive de liquide;
  • Habitude de l'enfant (polyurie nocturne);
  • Troubles mentaux;
  • Syndrome de Connes;
  • Polyurie avec diabète sucré;
  • Syndrome de Tony-Debreu-Fanconi (paralysie périodique, hypertension, adynamie);
  • Maladies des reins et du coeur.

Les symptômes

Les symptômes sont plus prononcés en cas de sucre et légèrement moins avec le diabète insipide.

La quantité d'urine libérée pour frapper, avec différentes options pour le développement du diabète peut atteindre 10 litres. L'augmentation de la diurèse s'accompagne souvent d'une forte diminution de la densité des urines. La raison en est la violation de la capacité de concentration des reins, que le corps tente de compenser en augmentant la quantité totale d'urine libérée.

Il est important de faire la distinction entre polyurie physiologique et pathologique. Contrairement à cette dernière, la forme physiologique de la concentration des reins n’est pas endommagée.

Le diagnostic repose sur l'interrogatoire du patient et les résultats de toutes les méthodes d'enquête nécessaires. La méthode la plus fiable et la plus répandue pour diagnostiquer la polyurie est le complexe d’échantillons spéciaux avec privation de liquide. Cependant, dans tous les cas, la définition de cette pathologie est considérée comme conditionnelle, car la diurèse quotidienne dépend directement d'un grand nombre de facteurs de l'environnement interne et externe.

Traitement de la polyurie.

Le plus souvent, la polyurie est le symptôme d'une maladie plus grave. Dans le traitement, l'objectif principal est d'éliminer la maladie sous-jacente.

Ainsi, dans le traitement de la polyurie, le diabète insipide, lorsqu'il est utilisé des diurétiques thiazidiques, qui réduisent le volume de fluide extracellulaire, ainsi que l'eau a augmenté et la réabsorption du sel dans le tubule proximal. Cependant, leur utilisation pendant la grossesse est discutable en raison de l’effet tératogène possible. Il est également sûr de prescrire les jeunes enfants thiazides, comme il est parfois très difficile de trouver le dosage nécessaire du médicament.

Qu'est ce que la polyurie

La condition pathologique, dans laquelle le volume d'urine excrété par le système urinaire en un jour est considérablement augmenté, s'appelle polyurie. La polyurie n'appartient pas à une maladie isolée, mais elle est incluse dans une série de signes de troubles du système urinaire ou de l'appareil neuroendocrinien. La maladie provoque beaucoup d'inconfort en raison du besoin fréquent d'uriner avec l'affectation de quantités abondantes d'urine. Chez les femmes, la polyurie se développe plus souvent, en particulier pendant la grossesse.

Mécanisme de développement de pathologie

Chez les personnes en bonne santé, le volume optimal d'urine libéré par jour est de 1500 ml. C'est l'indicateur moyen de la norme, indiquant que le système urinaire fonctionne de manière optimale, sans défaillance, et que les reins supportent la charge. Avec polyuria diurèse (volume quotidien d'urine excrété) atteint 2000-3000 ml, avec certaines formes d'insuffisance rénale ou de diabète - jusqu'à 10 litres.

Le mécanisme de l'origine de la pathologie est associé à une violation du processus de retour en arrière de l'eau lors du passage de l'urine primaire à travers le système tubulaire rénal. Normalement, seules les toxines et les substances nocives sont filtrées de l'urine primaire, qui pénètre ensuite dans la vessie, et les composants nécessaires et l'eau restent dans le corps. En polyurie, ce processus est perturbé - le corps perd beaucoup de liquide.

Classification

En urologie, le syndrome de polyurie est classé en fonction des schémas d'écoulement et des facteurs provoquants. En ce qui concerne le cours de la polyurie, il y a:

  • temporal - est apparu en réponse aux processus inflammatoires ou bactériens du corps, ou à la période de gestation chez la femme;
  • constante - développée en raison d'un dysfonctionnement rénal pathologique.

Types de polyurie, basés sur des facteurs pathogéniques:

  • pathologique - se développe comme une complication des maladies transférées; la polyurie pathologique est souvent accompagnée de polydipsie - soif excessive, qui survient après la prise de grandes portions de liquide; la combinaison des symptômes est polyéthiologique et s'appelle syndrome polyurie-polydipsie;
  • physiologique - se produit chez les personnes en bonne santé lors de la prise de médicaments qui améliorent la diurèse.

Mérite une attention particulière à la classification de la pathologie par les types de diurèse accrue et sa spécificité:

  • une augmentation de la diurèse aqueuse avec excrétion de l'urine à une concentration plus faible peut se produire chez les personnes en bonne santé avec l'utilisation de grands volumes de liquide ou lors du passage d'un régime d'activité physique accrue à un régime à faible activité motrice; la polyurie associée à une urine hypo-soluble est typique chez les personnes souffrant d'hypertension, de diverses formes de diabète, d'alcoolisme chronique, d'insuffisance rénale;
  • l'augmentation de la diurèse osmotique est associée à la libération de grands volumes d'urine avec la perte simultanée de substances actives endogènes et exogènes (glucose, sucre, sel); polyurie avec diurèse osmotique accompagne l'évolution des maladies associées à la violation des processus métaboliques - sarcoïdose, néoplasmes dans le cortex surrénalien, syndrome d'Isenko-Cushing;
  • Une augmentation de la diurèse rénale (rénale) est due à un trouble de la fonction rénale adéquat dû à des modifications congénitales et acquises, à des formes aiguës et chroniques d’insuffisance rénale;
  • extrarénal (extra-rénal) - se produit à la suite d'un ralentissement du flux sanguin total, d'un dysfonctionnement de la régulation neuroendocrinienne et de problèmes avec les organes génito-urinaires.

La nicturie, une miction rapide et abondante la nuit, occupe une place particulière dans la classification de la polyurie. La nicturie est plus susceptible d'affecter les personnes souffrant d'insuffisance rénale ou cardiaque. Cela est dû au fait que la nuit, le volume total de plasma circulant dans le corps augmente et que la majeure partie du liquide est activement filtrée par les reins. Chez la femme enceinte, la nycturie périodique est incluse dans le concept de norme et ne nécessite aucun traitement. Cependant, en présence de pathologies endocriniennes concomitantes, il est nécessaire de contrôler le volume quotidien et nocturne d'urine sécrétée par les reins.

Les causes

Les causes de la polyurie sont de nature physiologique et pathologique. Physiological pas associé à la présence de la maladie dans le corps - la réception d'une plus grande quantité d'eau et d'autres liquides, des médicaments avec un effet diurétique, les produits ayant une teneur élevée en glucose augmente naturellement la quantité d'urine alloué. Une légère sous-refroidissement entre les raisons physiologiques polyurie - le froid diminue la transpiration, respectivement l'excès de liquide est éliminé dans l'urine. La cause de la polyurie chez les hommes peut être un travail difficile avec un stress physique intense dans la chaleur.

Pour des raisons pathologiques, les polyuries comprennent:

  • des concrétions dans les reins;
  • maladies inflammatoires - cystite, pyélonéphrite;
  • inflammation de la prostate chez l'homme;
  • diverticules dans la vessie;
  • néoplasmes malins dans le rein et la vessie;
  • multiples kystes dans les reins;
  • hydronéphrose;
  • Syndrome du troc;
  • troubles du système nerveux.

Manifestations cliniques

La polyurie se caractérise par des symptômes cliniques:

  • mictions fréquentes, l'urine est excrétée en quantité abondante;
  • baisse de la tension artérielle;
  • sensation de sécheresse dans la bouche, sensation de soif;
  • état général affaibli avec vertige et assombrissement dans les yeux;
  • violation du rythme cardiaque.

Une polyurie de longue durée associée à une pathologie rénale entraîne une déshydratation du corps, même si une personne consomme beaucoup d'eau. En même temps que l'urine, les électrolytes sont excrétés, il existe donc des signes de déshydratation: la peau devient sèche, pâle, les yeux tombent. Des fissures profondes peuvent apparaître sur la peau et les muqueuses.

Si la polyurie accompagne l'évolution des maladies du système urinaire, accompagnée d'une augmentation de la diurèse, des signes caractéristiques se développent:

  • syndrome de la douleur avec une variété d'intensité (de douleurs douloureuses à aiguës sous la forme d'attaques) et la localisation dans la région lombaire, les côtés, le bas de l'abdomen;
  • inconfort dans le processus de miction - de la brûlure légère à des coupures intenses;
  • augmentation de la température en cas d'infection;
  • Incontinence urinaire
  • le matin se gonfle sous les yeux et les pieds;
  • malaise général - somnolence, fatigue, douleurs musculaires;
  • la diarrhée;
  • attaques de nausées, vomissements.

En présence de pathologies du système endocrinien et de polyurie, des symptômes spécifiques apparaissent:

  • polyphagie - sensation constante de faim, ne pas passer après avoir mangé, voracité;
  • l'obésité;
  • déséquilibre des proportions du corps;
  • excès de croissance des cheveux chez les femmes dans des endroits inhabituels - visage, poitrine, dos.

Le cours de la pathologie chez les enfants

La polyurie chez les enfants est confirmée occasionnellement. Les reins du bébé ne sont pas initialement capables de filtrer de grandes quantités de liquide. Par conséquent, les enfants sont hypersensibles à la déshydratation et à la consommation excessive d'eau. Pour chaque stade d'âge, la diurèse quotidienne optimale est caractéristique. Ainsi, pour les nourrissons, une diurèse dans le volume de 600 à 700 ml est considérée comme la norme pour les jeunes enfants d'âge préscolaire (4-6 ans) - 900 ml pour les adolescents - 1400 ml. À 18 ans, la diurèse quotidienne atteint un taux stable de 1500 ml, en fonction de l'adéquation du régime alimentaire et du mode de vie.

Les symptômes de la polyurie chez les enfants sont importants pour se différencier de l’habitude d’attirer l’attention des adultes par des visites privées de toilettes et l’utilisation incontrôlée de liquides (eau, jus, lait). Pour une polyurie de nature persistante, l'enfant doit être examiné au centre néphrologique.

Les raisons fréquentes du développement de la polyurie chez les enfants portent:

  • maladies rénales cachées (y compris congénitales);
  • décompensation latente dans les maladies cardiaques;
  • Syndrome de Connes (une tumeur dans les glandes surrénales);
  • troubles mentaux;
  • diabète sucré;
  • La maladie de Fanconi est une pathologie héréditaire grave associée à des anomalies dans la structure de l'épithélium tubulaire des reins.

Diagnostic

L'autodiagnostic de la "polyurie" sans examen complet n'est pas possible. Une personne sans formation médicale est difficile à distinguer entre la véritable polyurie et la miction fréquente et banale. Si vous soupçonnez une augmentation de la diurèse à caractère pathologique, vous devriez consulter un néphrologue ou un urologue.

La méthode principale de détection de la polyurie est le test de Zimnitsky - la collecte d'urine extraite par jour, avec détermination du volume de chaque portion et étude ultérieure en laboratoire. L'étude est sujette au déplacement de la production d'urine et à sa densité. Si le volume quotidien dépasse légèrement la norme, le patient présente alors des mictions fréquentes.

Un échantillon spécial avec une perte de liquide peut identifier de manière fiable la maladie sous-jacente qui est devenue la cause de la polyurie. L'essence de la méthode est l'introduction consciente de l'organisme dans l'état de déshydratation pendant une période de 4 à 18 heures. Pendant ce temps, le patient est contrôlé par osmolalité - un indicateur spécial caractérisant la capacité de concentration des reins. Dans le même temps, le bilan hydrique dans le plasma sanguin est évalué.

Les procédures sont moins informatives, mais utiles pour confirmer le diagnostic et sa différenciation:

  • Analyse d'urine avec examen microscopique du sédiment;
  • biochimie du sang pour détecter la concentration de la protéine C libre, de la phosphatase alcaline, des composants azotés, des ions;
  • coagulogramme - test de coagulation;
  • cytoscopie;
  • Échographie des reins et des organes du péritoine;
  • urographie excrétrice des reins;
  • CT et IRM.

En cas de suspicion de maladies endocriniennes, les médicaments suivants sont prescrits:

  • un test sanguin pour le sucre et les hormones;
  • échographie de la glande thyroïde;
  • Radiographie des os;
  • test de tolérance au glucose;
  • examen pneumorénal des glandes surrénales par une série d'images radiographiques;
  • Radiographie de la selle turque pour exclure une augmentation de l'hypophyse.

Méthodes de traitement

Le traitement de la polyurie vise à éliminer la pathologie sous-jacente. Pour accélérer le processus de guérison et de l'établissement d'une activité complète du patient rénale doit suivre un régime alimentaire restreint le sel commun et des épices et des produits alimentaires gras avec des additifs, en préservant le contenu de vinaigre, café, confiseries. En présence du diabète à exclure de l'alimentation des animaux gras et de sucre sous toutes ses formes. Réduire la consommation d'aliments contenant des glucides - pâtes et produits de boulangerie, pommes de terre.

Les principaux groupes de médicaments utilisés dans le traitement de la polyurie:

  • solutions pour perfusion d'électrolytes (chlorure de calcium, sulfate de magnésium) - pour prévenir et éliminer la déshydratation, les effets de l'intoxication, en créant un équilibre dans l'équilibre acido-basique du sang;
  • glycosides cardiaques (digoxine, verapamil) et les diurétiques thiazidiques (Hlortizid, Indapamed) - pour rétablir le fonctionnement normal du système cardio-vasculaire et le traitement des maladies du cœur, chargé par une diurèse excessive;
  • l'hormonothérapie est indiquée pour les pathologies endocriniennes.

Pour obtenir une intervention rapide, on a eu recours à la détection de néoplasmes malins et de grands kystes multiples dans les reins. En alternative, dans le traitement complexe de la polyurie, on utilise une gymnastique thérapeutique dont le but est de renforcer les muscles pelviens et les muscles de la vessie. Les exercices de Kegel se sont avérés très utiles, en particulier pour les femmes atteintes de polyurie.

Médecine traditionnelle

Dans la médecine traditionnelle, il existe des recettes qui peuvent améliorer la condition d'un patient atteint de polyurie. Mais traiter la pathologie à l'aide de la phytothérapie doit être soigneusement pris en compte, en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps, et avant d'utiliser des méthodes traditionnelles, la consultation du néphrologue est nécessaire. Une grande popularité dans le traitement de l'augmentation de la diurèse et d'autres problèmes avec les reins sont deux recettes:

  1. la perfusion d'anis - avec une utilisation régulière aide à soulager l'inflammation et à améliorer le processus de miction; pour la cuisson, prendre 5 g d'anis, voler 200 ml d'eau bouillante, laisser infuser une demi-heure; Boire 50 ml 4 fois par jour, au moins un mois ou jusqu'à amélioration persistante de la condition;
  2. infusion des feuilles de plantain - favorise la guérison des maladies inflammatoires des reins et normalise le travail du système génito-urinaire; pour préparer 10 grammes de feuilles broyées, verser 200 ml d'eau bouillante, insister 2-3 heures, filtrer; prendre 100 ml deux fois par jour pendant 2 semaines.

Mesures préventives

Les mesures préventives contre la polyurie sont simples, mais une observance régulière peut minimiser le risque de problèmes de santé, y compris le système urinaire:

  • optimisation de la nutrition à l'exception des produits semi-finis, des aliments avec des colorants et des conservateurs;
  • utilisation dans des quantités limitées de nourriture, capable d'augmenter la production d'urine - thé et café forts, chocolat, épices, sel;
  • contrôle de l'apport quotidien en liquides, volume optimal pour un adulte - pas plus de 2 litres d'eau par jour;
  • refus de boire de l'alcool;
  • diagnostic rapide de l'apparition des signes d'avertissement (besoin fréquent d'uriner, n'est pas caractéristique plus tôt, l'inconfort et la douleur dans l'abdomen et le bas du dos, changer la couleur et la transparence de l'urine) et le traitement rapide des maladies qui peuvent provoquer polyurie;
  • passer des examens médicaux préventifs au moins une fois par an.

La polyurie n'est pas une maladie, c'est sa manifestation. Pour éliminer efficacement la maladie, il est important de déterminer sa cause et de ne pas s’auto-administrer. Un examen rapide aidera à trouver le mécanisme de la violation et des spécialistes spécialisés - urologue, néphrologue, endocrinologue et neurologue - choisiront un traitement efficace.

Qu'est-ce que la polyurie: définition, description, causes chez les enfants et les adultes atteints de diabète

Pour un traitement efficace des maladies rénales, il est nécessaire que les voies urinaires et les processus inflammatoires dans les organes soient diagnostiqués en temps opportun. S'il y a des symptômes de lésions rénales, n'hésitez pas, mais vous devez immédiatement contacter un urologue.

Si cela n'est pas fait, le processus inflammatoire peut devenir chronique. En l'absence de traitement compétent, cela peut entraîner une altération de la fonction rénale, entraînant une polyurie, une nycturie ou une anurie.

Types de polyurie

La polyurie est un trouble du système urinaire résultant d’une augmentation du taux de production journalière d’un facteur de deux. La maladie est divisée en deux formes:

  • temporaire - est souvent un signe de crise hypertensive et de tachycardie.
  • constante - se développe avec une maladie rénale et la sécrétion interne.

Faites attention! L'augmentation de l'urine (jusqu'à 10 litres) contribue à l'apparition de différents types de diabète sucré.

De plus, une augmentation de la production d'urine peut indiquer la présence de sarcoïdose et de myélome.

Causes de la maladie

L'apparition de la polyurie est due à des facteurs pathologiques et physiologiques. Les causes pathologiques de la polyurie sont des maladies qui provoquent la forme chronique de la maladie. Ces maladies comprennent:

  • kystes pluriels et calculs rénaux;
  • insuffisance chronique;
  • diverticulite;
  • inflammation des reins;
  • maladie de la prostate;
  • La maladie de Schauman;
  • cancer de la vessie;
  • hydronéphrose;
  • myélome multiple;
  • Maladie de troc;
  • processus inflammatoires dans le système génito-urinaire;
  • dysfonctionnement du système nerveux.

Pour des raisons physiologiques comprennent beaucoup de liquide que vous buvez pendant la journée, l'utilisation d'une pluralité de fruits et légumes, les diurétiques et les produits qui encouragent constamment envie d'uriner.

Une autre raison de l'augmentation de la quantité quotidienne d'urine est le diabète sucré.

La miction nocturne peut indiquer un dysfonctionnement de certains organes.

Souvent, ces violations sont causées par:

  1. le diabète;
  2. pyélonéphrite aiguë;
  3. insuffisance cardiaque;
  4. néphrose amyloïde (secondaire);
  5. forme chronique de pyélonéphrite chez les femmes en position.

Les derniers jours de la grossesse, une envie fréquente d'uriner peut indiquer une pyélonéphrite asymptomatique. Pour ces raisons, même un tel facteur devrait alerter les femmes enceintes et devenir une raison sérieuse d'aller chez l'urologue.

Les symptômes de la polyurie

Les principaux symptômes de la maladie résident dans l'augmentation de la diurèse (plus de 2 litres). Avec divers troubles, la diurèse est différente. Par conséquent, le volume attribué à l'urine peut être négligeable.

La polyurie, dans laquelle la fonction tubulaire est affectée et le volume d'urine atteint dix litres, fait référence à la forme grave de la maladie. En même temps, le corps se déshydrate et perd des minéraux utiles.

Important! L'urine, qui est libérée en grande quantité, a une densité réduite. Cela est dû à la rétention des scories due aux changements dans la concentration des ressources rénales et à l'augmentation de la quantité d'urine afin de compenser.

Cependant, cela ne s'applique pas aux diabétiques, car leur urine a une bonne densité en raison de la teneur élevée en sucre.

Les autres symptômes du patient ne le dérangent pas, car il est tourmenté par les signes de la maladie principale qui a provoqué la polyurie.

Vous devez également savoir comment la polyurie diffère de la cystite. La cystite se caractérise par des symptômes dans lesquels l'anxiété est ressentie avec un volume d'urine minimal. La polyurie se caractérise également par des pulsions fréquentes, mais en même temps, le volume d'urine dépasse la norme.

Comment traiter la maladie?

Le traitement séparé de cette maladie n'est pas effectué. Parce que la quantité d'urine se normalise après l'établissement des reins. Dans la plupart des cas, cette méthode est justifiée, car le traitement de la maladie sous-jacente conduit au fait que presque tous les patients ont normalisé la quantité d'urine excrétée.

Si aucun progrès n'a été réalisé, le médecin vous prescrira un diagnostic supplémentaire pour détecter un dysfonctionnement du système urinaire afin que le traitement soit efficace. Le médecin étudie également l'historique de la maladie afin de trouver la raison de l'apparition de la polyurie et de prescrire le traitement optimal.

Lorsque la cause de la maladie est établie, la première étape consiste à traiter la principale maladie. Avec la perte autorisée d'électrolytes, leur stock est reconstitué à l'aide d'aliments spéciaux.

Mais les patients gravement malades reçoivent un traitement spécial qui tient compte de la perte d'électrolytes. La polyurie d'une telle forme complexe nécessite une administration de liquide d'urgence, qui prend en compte l'état des vaisseaux et du cœur et le volume de sang circulant.

Pour que la polyurie recule, on prescrit un traitement par diurétiques thiazidiques qui affectent les tubules rénaux et prévient la dilution de l'urine.

Les diurétiques peuvent réduire l'excrétion d'urine de 50%. Ils sont bien tolérés et n'ont pas d'effets secondaires importants (à l'exception de l'hypoglycémie).

Important! Pour que la polyurie ne soit pas perturbée par des mictions fréquentes, il est nécessaire de surveiller le volume de liquide utilisé.

Aussi du régime, vous devez supprimer les aliments qui irritent le système urinaire:

  • boissons aux couleurs artificielles;
  • l'alcool;
  • produits de chocolat;
  • épices.

Médecine traditionnelle

Pour se débarrasser des problèmes rénaux et de la vessie, l'utilisation de l'anis est recommandée. Pour préparer une solution de 1 c. À thé d'anis, verser 200 ml d'eau bouillante et, après 20 minutes, infiltrer et filtrer. Le médicament est bu 20 minutes avant de manger un mois pour 50 ml.

Le plantain est également utilisé pour restaurer le système excréteur. L'infusion de plantain se fait de cette façon: 25 g de graines sont versées dans un verre d'eau bouillante, puis la solution est agitée et filtrée. Le médicament est pris trois fois par jour avant le début du repas à 1 cuillère à soupe. cuillère

Caractéristiques de la polyurie chez les enfants

Les enfants sont rarement exposés à cette maladie. Mais si cela se produit, les raisons de la polyurie peuvent être:

  1. consommation incontrôlée de liquide;
  2. maladie rénale;
  3. une habitude néfaste lors d'une visite régulière aux toilettes;
  4. maladie cardiaque;
  5. troubles mentaux;
  6. La maladie de Fanconi;
  7. le diabète;
  8. Syndrome de Connes.

En outre, la polyurie chez un enfant peut être causée par une simple habitude consistant à visiter constamment les toilettes et à boire des quantités excessives de liquide.

Important! Si un enfant a une vessie neurogène, contactez immédiatement un médecin qui vous prescrira un traitement complet.

Pour traiter la violation était efficace, vous devriez trouver la cause de son occurrence. L'effet des médicaments prescrits vise à éliminer la cause de la maladie. Et une thérapie supplémentaire favorisera l'immunité et normalisera l'équilibre du sel et de l'eau dans le corps.

La polyurie: ce que vous devez savoir sur la maladie

Au cours de leur vie, de nombreuses personnes ont été confrontées à un besoin urgent d'uriner. La plupart des patients n'attachent pas beaucoup d'importance à ce symptôme, refusant de subir des tests de laboratoire et des tests instrumentaux, qui peuvent en révéler la cause. La polyurie est un signe plutôt redoutable d'une violation de la fonction de concentration et de filtration des reins, qui peut indiquer de graves défaillances dans les systèmes neuroendocrinien, génito-urinaire et autres.

Quel est le phénomène de la polyurie

La polyurie est un état physiopathologique du système urogénital humain, qui se manifeste par une augmentation de la formation d'urine dans le corps et un besoin fréquent d'uriner. Cela modifie également la quantité d'urine libérée et sa densité: une personne peut ainsi perdre jusqu'à six litres de liquide par jour. La polyurie peut être l'un des symptômes d'une violation des organes internes, ainsi qu'une pathologie indépendante, qui peut être due aux caractéristiques individuelles du corps.

Un adulte en bonne santé émet jusqu'à 1,5 litre d'eau par jour. Si ce taux est dépassé, trente à quarante pour cent disent le phénomène de la polyurie. Si le volume de liquide libéré est nettement inférieur à ces valeurs, le patient peut être diagnostiqué avec une oligurie ou une anurie.

Normalement, tout fluide entrant dans le corps est soit excrété par la sueur et l'urine, soit participe aux processus de construction des cellules et des tissus internes, leur fournissant ainsi l'eau nécessaire. Si cet équilibre est perturbé, les mécanismes d'adaptation échouent, les reins ne retiennent pas la quantité d'eau nécessaire à l'organisme, ce qui entraîne la formation d'une déshydratation sévère et la violation de l'équilibre hydrique et électrolytique. La carence en électrolytes provoque des défaillances dans le travail contractile des muscles striés et cardiaques squelettiques, qui se manifestent par une hypotension et une atonie, ainsi que des arythmies sévères. Aux premiers signes d'arythmies cardiaques, il convient de contacter immédiatement le médecin: il s'agit d'une complication très dangereuse susceptible de provoquer un arrêt cardiaque. Ne le laissez donc pas sans attention.

Douleur dans le cœur et sensations de contractions spontanées - le premier signe du développement de l'arythmie

Classification de la maladie

Actuellement, il n’existe pas de classification unique de la polyurie. Étant donné que la maladie est multisystémique et reflète l’état du tractus génito-urinaire, qui est apparu à l’heure actuelle dans toute pathologie, il est particulièrement important de tenir compte de la classification clinique de la polyurie. Cela aidera à identifier la cause et à définir clairement les stratégies de traitement. Il est également nécessaire de prendre en compte la tranche d’âge des malades: cela déterminera en grande partie les mesures prises par la thérapie et la quantité de médicament.

Classification de la polyurie en fonction du mécanisme d’occurrence:

  • polyurie pathologique, associée à la présence chez le patient de toute maladie des systèmes neuroendocrinien, cardiaque, génito-urinaire;
  • Polyurie physiologique causée par une consommation d'eau accrue pendant la journée;
  • la polyurie médicamenteuse, déclenchée par l’utilisation de diurétiques ou de remèdes populaires.

Classification en fonction de l'âge:

  • polyurie chez les nouveau-nés (enfants de moins d'un an);
  • polyurie chez l'enfant de un an à trois ans;
  • polyurie chez les enfants d'âge préscolaire et d'âge scolaire (de quatre à quatorze ans);
  • période de puberté polyuria (de quatorze ans à vingt et un ans);
  • polyurie d'adultes (catégorie d'âge jusqu'à cinquante ans);
  • polyurie d'âge sénile (plus de cinquante cinq ans).

Classification de la polyurie en fonction du volume d'urine perdue:

  • degré initial: de deux à trois litres d'urine pendant la journée;
  • degré moyen: de quatre à six litres par jour;
  • diplôme final: plus de dix litres pendant la journée.

Classification des polyuries pathologiques dues aux causes:

  1. Miction excessive avec le diabète. Cette pathologie est directement liée à la violation de l'utilisation du glucose par l'organisme en raison d'une déficience en insuline (une hormone pancréatique responsable du transport des glucides). En raison de l'accumulation de glucose dans le sang, il en résulte un rendement accru dans l'urine, ce qui permet d'éliminer l'eau du corps en parallèle avec le corps.
  2. Polyurie dans le diabète insipide. Une maladie, également connue sous le nom de diabète insipide, se caractérise par une violation du système hypothalamo-hypophysaire, qui régule la synthèse d'une hormone appelée vasopressine. Il est responsable de la normalisation du passage de l'eau à travers les tubules rénaux. Avec son absence, une grande quantité de liquide est retirée du corps, la perte pouvant atteindre dix litres par jour.
  3. Augmentation de la miction avec la dystonie végétovasculaire. Ce syndrome est associé à une sensibilité accrue du système nerveux à l'action des stimuli externes. En raison de l'innervation abondante des voies urinaires, l'influx nerveux stimule la formation d'une plus grande quantité d'urine par les reins.
  4. Polyurie avec consommation excessive d'alcool. Cette pathologie survient chez les personnes âgées ayant des antécédents de consommation d'alcool depuis plus de quinze ans. Les boissons alcoolisées ont la capacité d'augmenter la quantité d'urine produite dans le corps, ce qui est dû à leur influence sur certaines zones du système neurovégétatif.
  5. Augmentation de la production d'urine en réponse à l'action d'un stimulus de stress grave. Sous l'action du facteur de stress, le système sympathique-surrénalien est activé chez le patient, ce qui s'accompagne d'une éjection massive d'adrénaline. Il stimule une libération intensive d'eau et une violation de son absorption inverse dans les reins.

Particularités de l'évolution de la maladie selon le sexe et l'âge

Chaque personne est unique à sa manière et présente certaines caractéristiques de la structure et du fonctionnement de l'organisme, en fonction du sexe, de l'âge et de l'état du système reproducteur. Comme le montrent des études récentes de spécialistes de premier plan, les femmes en âge de procréer et pendant la grossesse sont le plus souvent affectées par la formation de polyurie. Chez les personnes âgées et les femmes ménopausées, la maladie est beaucoup plus grave que dans les autres groupes. Les enfants ne souffrent pratiquement pas de polyurie: il s'agit principalement d'un symptôme de violation du régime de consommation.

Faites attention à votre style de vie: souvent la polyurie est une conséquence directe de mauvaises habitudes, de la malnutrition ou de l’utilisation de médicaments.

Tableau: évolution de la maladie et choix du traitement en fonction du sexe et de l'âge

Polyurie de nuit et de jour

Normalement, chez une personne en bonne santé, la majeure partie de l'urine (jusqu'à soixante-dix pour cent) est libérée pendant la journée. On appelle nicturie une condition dans laquelle la quantité d'urine sécrétée par les reins, principalement la nuit ou le soir, prévaut sur la formation d'urine pendant la journée. Dans des conditions normales, ce niveau de diurèse est typique chez les nourrissons: comme ils se nourrissent à la demande, la quantité d'urine libérée est répartie uniformément sur vingt-quatre heures. Chez plus de personnes adultes, cela indique une lésion du système rénal.

Les principales causes de la nycturie comprennent:

  • la cystite;
  • urétrite;
  • pyélonéphrite;
  • la glomérulonéphrite;
  • néphrite du tissu conjonctif;
  • atteinte rénale allergique de nature auto-immune.

La nicturie se caractérise par des réveils fréquents au cours de la nuit, au cours desquels le patient ressent une gêne importante dans la vessie et une sensation de débordement. Ces élévations peuvent être observées jusqu'à cinq fois pendant la nuit.

La polyurie diurne est un phénomène assez courant qui survient dans diverses maladies des systèmes nerveux et endocrinien. Il se caractérise par la formation d'une grande quantité d'urine uniquement le jour: la nuit, les patients dorment paisiblement, ne souffrent pas de réveils et d'insomnie. Traiter une polyurie d'un jour, c'est seulement après avoir trouvé la cause de son apparition.

Les réveils nocturnes fréquents appauvrissent le système nerveux

Causes pouvant conduire au développement de la polyurie et facteurs provoquants

La polyurie est un symptôme clinique, en raison duquel il est possible de suspecter l'apparition dans le corps humain de certaines maladies qui affectent directement ou indirectement la fonction excrétrice des reins. La pathologie est causée par une seule cause et leur totalité. Pour assigner un traitement adéquat à la maladie sous-jacente et découvrir sa cause, vous devez étudier attentivement les antécédents médicaux du patient et écouter ses plaintes. Comme vous le savez, la polyurie peut être à la fois pathologique et physiologique, ce qui est directement lié aux particularités de la structure du corps humain.

Les principales raisons de l'apparition et de la provocation des facteurs de développement de la polyurie comprennent:

  • utilisation de médicaments à effet diurétique: cela comprend tous les diurétiques et certains médicaments antibactériens;
  • l'utilisation de collections d'herbes: camomille, absinthe, millepertuis, mélisse et de nombreuses autres herbes ont un effet diurétique;
  • réception d'un grand nombre de boissons fortes et peu alcoolisées (bière, vodka, alcool de lune, gin);
  • consommation de caféine et de produits contenant de la caféine (cocktails, boissons énergisantes, chocolat amer);
  • réception de chicorée;
  • diabète sucré;
  • pyélonéphrite;
  • bourgeons de kyste;
  • néoplasmes malins du système urinaire;
  • infusion d'un grand nombre de solutions isotoniques avec un compte-gouttes;
  • la glomérulonéphrite;
  • l'insipidémie du diabète;
  • dystonie végétovasculaire;
  • troubles des connexions hypothalamo-hypophysaires;
  • grossesse;
  • période climatérique;
  • tubules sclérosants;
  • appauvrissement de la fonction de concentration des reins due à un empoisonnement avec des sels de métaux lourds;
  • consommation excessive d'eau et d'aliments riches en protéines;
  • dépassement de la consommation de sel recommandée (plus de cinq grammes par jour);
  • anomalies dans le développement du système génito-urinaire;
  • traumatisme de la moelle épinière et du cerveau;
  • tumeur du système neuroendocrinien.

La principale symptomatologie clinique de la polyurie

La séparation accrue de l'urine a ses propres caractéristiques symptomatiques, qui vous permettent de déterminer clairement le degré de la maladie et l'intensité de l'implication du tissu rénal dans le processus inflammatoire. Tous les symptômes cliniques qui caractérisent la polyurie peuvent être divisés en local et en général. L'émergence de signes communs est directement associée à une élimination excessive des fluides du corps: le développement de violations de l'équilibre hydrique et électrolytique ainsi que de l'eau, des substances utiles, des micro-éléments et des macro-éléments sont éliminés. Le corps s'affaiblit et est beaucoup plus facilement exposé à des facteurs environnementaux nocifs. La symptomatologie locale résulte de l'irritation du tissu rénal et des voies urinaires par l'urine en circulation constante.

Les signes généraux de développement de la polyurie comprennent:

  • diminution ou augmentation de la pression artérielle;
  • perte de poids;
  • arythmies;
  • crampes et spasmes musculaires;
  • nausées et vomissements en dehors de la prise alimentaire;
  • maux de tête et vertiges;
  • évanouissement;
  • faiblesse, léthargie, apathie;
  • résistance réduite au stress physique;
  • sensibilité aux maladies infectieuses (infections respiratoires aiguës fréquentes, grippe);
  • palpitations;
  • faiblesse des muscles;
  • douleur dans les articulations;
  • troubles du sommeil, insomnie.
Assurez-vous de regarder le poids: cela aidera à corriger ses changements

Dans le contexte des signes ci-dessus, les patients deviennent souvent en colère et irritables, la résistance au stress et la productivité du travail sont réduites, ce qui affecte négativement le processus de travail et la vie personnelle.

Les signes locaux de miction rapide sont:

  • Fréquent (quinze fois ou plus par jour) la miction;
  • douleur dans la région lombaire;
  • de grands volumes d'urine libérés lorsque la vessie est vidée (jusqu'à cinq cents millilitres par portion);
  • changement de couleur de l'urine (il devient incolore, presque transparent, ne contient jamais d'impuretés);
  • douleur et douleur en urinant;
  • tension des muscles lombaires.
Le mal de dos est la preuve de l'inflammation

Comment diagnostiquer la polyurie

La polyurie est un syndrome clinico-biologique qui peut être établi à la fois sur la base de plaintes et d’apparence et lors de l’étude des tests effectués sur des patients. La première chose à laquelle le médecin fait attention lorsque le patient franchit le seuil de son bureau est l'apparence. Les patients souffrant de polyurie ont une peau sèche et pâle, souvent couverte de fissures et de rayures. Dans la langue il y a une plaque grise, le patient se plaint constamment de soif et de manque de production de salive. En raison de la perte de poids rapide, des vergetures et des déformations des lambeaux cutanés peuvent être observées: les patients sont minces et émaciés. Le sexe avec les yeux est souvent meurtri.

À la palpation de l'estomac et du champ de la longe, on observe la morbidité exprimée et le spasme des muscles de la longe. Cela est dû à la fixation d'une infection bactérienne secondaire et au développement d'une inflammation. Un autre symptôme spécifique est la rigidité des globes oculaires lorsqu'ils sont pressés, ce qui est dû à la déshydratation.

Maladies pour diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel de la cause de la polyurie repose sur l’étude des signes primaires et secondaires, qui indiquent la défaite de nombreux organes et systèmes. Par exemple, pour détecter la pathologie du profil neuroendocrinien, il sera nécessaire de faire des analyses d'urine et de procéder à des études instrumentales sur de nombreux organes. Dans la polyurie physiologique, le diagnostic repose sur la surveillance quotidienne de la quantité de liquide absorbé et isolé.

La thérapie de chaque maladie doit être prise en charge par un médecin d'une certaine spécialité. N'essayez pas de vous débarrasser vous-même de la cause de la polyurie: cela peut avoir des conséquences négatives et affecter la santé de la personne dans son ensemble.

Le plus souvent, un diagnostic différentiel est fait pour les maladies ou conditions paraphysiologiques suivantes:

  • maladie rénale de genèse inflammatoire (néphrite, glomérulonéphrite, pyélonéphrite);
  • insuffisance rénale chronique au stade de la décompensation;
  • diabète sucré du premier et du second type;
  • diabète insipide;
  • alcoolisme chronique;
  • tumeurs des glandes de sécrétion interne;
  • néoplasmes malins du système nerveux central et périphérique.

Méthodes de diagnostic en laboratoire de la polyurie

Les diagnostics de laboratoire sont utilisés pour isoler et identifier l'agent causal d'une maladie infectieuse, pour clarifier la quantité de sucre dans le sang et pour étudier le sédiment urinaire au microscope. La plupart des tests sont administrés le matin à jeun et, la veille, il est interdit de boire de l'alcool, des drogues et certains médicaments. L'analyse d'urine est effectuée après la toilette hygiénique des organes génitaux externes.

Pour déterminer le niveau de sucre, utilisez une goutte de sang pressée du doigt

Les tests de laboratoire les plus couramment utilisés sont:

  1. Un test sanguin commun aide à détecter les processus inflammatoires qui se produisent dans le corps. Pyélonéphrite et la glomérulonéphrite connaîtront un taux de sédimentation d'augmentation marquée, et le nombre de cellules leucocytaires dans deux ou trois fois plus élevé que la normale.
  2. Un test sanguin biochimique est nécessaire pour déterminer le niveau de glucose: le dépassement des indices peut être un signe de diabète. Une estimation est également faite du nombre d'électrolytes: potassium et calcium.
  3. L'analyse générale de l'urine montre de manière fiable les perturbations des fonctions des reins: la densité des urines change, sa couleur, les impuretés troubles apparaissent. Dans certains cas d'inflammation lente, l'apparition de cellules cylindriques ou épithéliales est possible.
  4. L'analyse de l'urine par Nechiporenko permet de compter les éléments cellulaires (érythrocytes, leucocytes et cylindres) dans un litre. Une augmentation de ces indicateurs peut indiquer le développement des changements inflammatoires du patient dans les tissus du rein.

Méthodes de diagnostic de polyurie instrumentale

Le diagnostic instrumental permet de déterminer la cause de la polyurie. Avec les maladies neuroendocrines et les tumeurs du système nerveux central ou périphérique, il est assez facile de visualiser la pathologie: le patient ne devrait visiter l'étude qu'une seule fois, en fonction de laquelle le diagnostic sera posé. Les méthodes instrumentales sont utilisées conjointement avec les techniques de laboratoire, ce qui permet d'évaluer l'étendue de la lésion et d'identifier le point du processus pathologique.

Pour diagnostiquer les maladies qui provoquent la polyurie, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Le diagnostic par ultrasons est une méthode pour obtenir des images de structures du corps humain dues à une onde sonore avec diverses oscillations. Ainsi, il devient possible d’examiner le système des coupes et du bassin des reins, de déterminer les niveaux de son expansion ou de sa constriction et de faire attention au développement des calculs dans le bassin. L'échographie est l'une des méthodes de recherche les plus sûres
  2. L'urographie excrétoire est la méthode de balayage aux rayons X du système génito-urinaire humain, basée sur l'introduction d'un agent de contraste dans la veine, que l'on peut voir clairement sur les images. Avec son aide, il devient possible de suivre l'évolution du flux d'urine et de déterminer le niveau de dommage.
  3. L'imagerie par ordinateur ou par résonance magnétique permet de déterminer si le patient présente une tumeur du système nerveux ou endocrinien: les images montrent clairement la formation de différentes tailles, ce qui peut provoquer une polyurie. La tumeur est l'une des causes les plus courantes de la polyurie

Comment traiter correctement la maladie

Le traitement de la polyurie peut viser à la fois à en combattre la cause et à normaliser l’état du patient dans son ensemble. Dans certains cas, il n'est pas possible de maîtriser complètement le problème - les médecins ont donc recours à un traitement symptomatique. Elle repose sur une combinaison de nutrition appropriée, d'activité physique rationnelle, de physiothérapie et de respect des prescriptions médicales. Pour prévenir le développement de complications sous forme d'arythmie, de déshydratation, de perte de conscience et d'équilibre, vous devez surveiller strictement votre condition et consulter régulièrement un spécialiste de la maladie sous-jacente.

Traitement médicinal de la polyurie

Les médicaments conçus pour réduire la quantité d'urine produite par l'organisme, la plupart d'entre eux affectent la maladie sous-jacente. Avec une application correcte, il sera possible d'éviter la déshydratation.

Rappelez-vous qu'il est strictement interdit de prendre des médicaments par vous-même: cela peut nuire au foie et aux reins. Les femmes enceintes et les enfants doivent consulter un spécialiste spécialisé.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Les deux types de diabète, peut causer d'innombrables problèmes de santé si la glycémie n'est pas strictement contrôlée. Un des problèmes qui peuvent survenir chez les patients diabétiques est la douleur articulaire.

Pour réduire rapidement la glycémie dans le diabète sucré, il existe de nombreuses façons. Parmi eux - un traitement efficace des remèdes populaires, une diminution du glucose à la maison en utilisant une nutrition appropriée.

La neuropathie diabétique (DN) est une lésion du système nerveux périphérique chez les patients atteints de diabète sucré (DM).PathogenèseLa pathogénie de la neuropathie diabétique n'a pas encore été établie et repose actuellement sur deux théories principales: métabolique et vasculaire.