loader

Principal

Alimentation électrique

Causes du diabète sucré de type 1

Bien que le diabète soit l’une des maladies chroniques les plus répandues sur la planète, en science médicale, il n’existe toujours pas de preuve non équivoque des causes de cette maladie. De plus, dans chaque cas de diagnostic de diabète, les médecins ne disent jamais exactement ce qui a causé le diabète. Vous ne direz jamais au médecin ce qui a causé votre diabète, cela ne peut être que supposé. Considérons les principales causes du diabète, connues de la médecine moderne.

Qu'est-ce que le diabète?

Le diabète est un groupe complexe de maladies causées par diverses causes. Les diabétiques ont tendance à avoir une glycémie élevée (hyperglycémie).

Avec le diabète, le métabolisme est perturbé - la transformation de l'organisme en énergie alimentaire.

Les aliments qui entrent dans le tube digestif sont divisés en glucose, une forme de sucre qui pénètre dans la circulation sanguine. Avec l'aide de l'hormone, les cellules d'insuline du corps ont la possibilité d'obtenir du glucose et de l'utiliser pour obtenir de l'énergie.

Le diabète sucré se développe lorsque:

  • le corps ne produit pas assez d'insuline;
  • les cellules du corps ne peuvent pas utiliser efficacement l'insuline;
  • dans les deux cas ci-dessus.

L'insuline est produite dans le pancréas - un organe situé derrière l'estomac. Le pancréas consiste en un groupe de cellules endocrines appelées îlots. Les cellules bêta dans les îlots produisent de l'insuline et la libèrent dans le sang.

Si les cellules bêta ne produisent pas suffisamment d'insuline ou le corps ne répond pas à l'insuline, qui est présent dans le corps, le glucose commence à accumuler dans le corps, plutôt que absorbé par les cellules, conduisant au diabète ou de prédiabète.

Causes du diabète de type 1 chez les enfants

Le pré-diabète est une condition dans laquelle le taux de glucose sanguin et de l'hémoglobine HbA1c glyquée (taux de sucre dans le sang moyenne au cours des derniers mois) plus élevé que la normale, mais pas encore suffisamment élevé pour avoir reçu un diagnostic de « diabète ». Avec le diabète, les cellules du corps éprouvent une faim d'énergie, malgré le taux élevé de sucre dans le sang.

Au fil du temps, d'importants dommages de glucose dans le sang les nerfs et les vaisseaux sanguins, conduisant à des complications telles que les maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, les maladies rénales, la cécité maladie, et les dents d'amputation des membres inférieurs. D'autres complications du diabète peuvent être exprimées par une sensibilité accrue à d'autres maladies, une perte de mobilité avec l'âge, une dépression et des problèmes de grossesse.

Personne n'est sûr que cela déclenche les processus à l'origine du diabète, mais les scientifiques pensent que dans la plupart des cas, les causes du diabète sont l'interaction de facteurs génétiques et environnementaux.

Il existe deux principaux types de diabète: le diabète sucré de type 1 et le diabète sucré de type 2. Le troisième type, le diabète gestationnel, ne se développe que pendant la grossesse. D'autres types de diabète sont causés par des anomalies dans des gènes spécifiques, des maladies du pancréas, certains médicaments ou produits chimiques, des infections et d'autres facteurs. Certaines personnes présentent des signes de diabète de type 1 et de type 2 en même temps.

Causes du diabète sucré de type 1

Le diabète de type 1 résulte du manque d'insuline en relation avec la destruction des cellules bêta productrices d'insuline du pancréas. Dans le diabète de type 1, une maladie auto-immune, le système immunitaire de l'organisme attaque et détruit les cellules bêta. Habituellement, le système immunitaire protège le corps contre les infections en détectant et en éliminant les bactéries, les virus et autres substances étrangères potentiellement nocives. Mais avec les maladies auto-immunes, le système immunitaire peut détruire les propres cellules du corps.

Les causes de l'apparition du diabète sucré

Dans le diabète de type 1, la destruction de leurs propres cellules bêta peut survenir pendant plusieurs années, mais les symptômes se développent généralement rapidement.

Le diabète de type 1 est courant chez les enfants et les jeunes, bien qu'il puisse apparaître à tout âge. Dans le passé récent, le diabète de type 1 était appelé diabète juvénile ou diabète sucré insulino-dépendant.

Le diabète auto-immune caché chez l'adulte (diabète de type LADA ou diabète de type 1) peut être un type de diabète de type 1 à développement lent. Le diagnostic est généralement fait après 30 ans. Avec le LADA, comme avec le diabète de type 1, le système immunitaire du corps détruit les cellules bêta. Au moment du diagnostic, les patients atteints de diabète LADA peuvent encore faire leur propre insuline, mais la plupart d'entre eux ont besoin d'injections d'insuline ou une pompe à insuline pour ramener les niveaux de sucre dans le sang à la normale.

Prédisposition héréditaire

La diabétologie moderne estime que la prédisposition héréditaire est la cause la plus probable du diabète de type 1.

Les gènes sont transmis du parent biologique à l'enfant. Les gènes portent des instructions pour fabriquer des protéines nécessaires à la structure et au fonctionnement du corps. De nombreux gènes, ainsi que leurs interactions, affectent la sensibilité et la survenue du diabète de type 1. Les gènes clés peuvent différer selon les groupes de population. Les modifications des gènes chez plus de 1% de la population sont appelées variantes génétiques.

Certaines variantes géniques qui contiennent des instructions pour fabriquer des protéines sont appelées antigènes leucocytaires humains (HLA). Ils sont associés au risque de développer un diabète de type 1. Les protéines dérivées des gènes HLA peuvent aider à déterminer si le système immunitaire reconnaît une cellule comme faisant partie du corps ou la perçoit comme une matière étrangère. Certaines combinaisons de variantes du gène HLA peuvent prédire si une personne aura un risque plus élevé de développer un diabète de type 1.

Alors que l'antigène leucocytaire humain est le gène principal du risque de développer un diabète de type 1, de nombreux gènes et régions génétiques de ce risque ont été découverts. Non seulement cela, ces gènes aident à identifier les personnes le risque de diabète de type 1, ils donnent aussi des scientifiques des indices importants pour comprendre la nature du diabète, ainsi que d'identifier les orientations possibles pour le traitement et la prévention des maladies.

Les tests génétiques peuvent montrer quels types de gènes HLA sont présents dans le corps humain et peuvent également révéler d'autres gènes associés au diabète. Cependant, la plupart des tests génétiques sont encore effectués au niveau de la recherche et ne sont pas disponibles pour une personne moyenne. Les scientifiques étudient comment les résultats des tests génétiques peuvent être utilisés pour étudier les causes du développement, de la prévention et du traitement du diabète de type 1.

Destruction des cellules bêta auto-immunes

Dans le diabète de type 1, les globules blancs appelés cellules T détruisent les cellules bêta. Le processus commence bien avant l'apparition des symptômes du diabète et continue de se développer après le diagnostic. Souvent, le diabète de type 1 n'est diagnostiqué que lorsque la plupart des cellules bêta ne sont plus détruites. A ce stade, le patient doit recevoir des injections quotidiennes d'insuline pour survivre. La recherche de moyens de modifier ou d'arrêter ce processus auto-immun et de préserver la fonction des cellules bêta est l'une des principales orientations de la recherche scientifique actuelle.

Des recherches récentes montrent que l'insuline elle-même peut être la cause principale d'une attaque immunitaire sur les cellules bêta. Les systèmes immunitaires de personnes susceptibles de développer un diabète de type 1 réagissent à l'insuline en tant que corps étranger ou antigène.

Les lésions auto-immunes des cellules bêta sont l'une des causes du développement du diabète de type 1

Pour combattre les antigènes, le corps produit des protéines appelées anticorps. Les anticorps dirigés contre l'insuline produite par les cellules bêta se retrouvent chez les personnes atteintes de diabète sucré de type 1. Les chercheurs étudient ces anticorps pour aider à identifier les personnes présentant un risque accru de développer la maladie. Le dépistage des types et des niveaux d'anticorps dans le sang peut aider à déterminer si une personne est atteinte de diabète de type 1, de diabète LADA ou d'un autre type de diabète.

Facteurs environnementaux défavorables

Des facteurs environnementaux défavorables, tels qu'une atmosphère polluée, des aliments, des virus et des toxines, peuvent causer le diabète de type 1, mais la nature exacte de leur rôle n’a pas encore été établie. Certaines théories suggèrent que les facteurs environnementaux provoquent une destruction auto-immune des cellules bêta chez les personnes ayant une prédisposition génétique au diabète. D'autres théories suggèrent que les facteurs environnementaux jouent un rôle continu dans le diabète sucré, même après l'établissement du diagnostic.

Virus et Infections

Le virus ne peut pas provoquer le développement du diabète par lui-même, mais parfois les personnes atteintes de diabète de type 1 tombent malades pendant ou après une infection virale, ce qui indique un lien entre elles. De plus, le développement du diabète de type 1 est plus fréquent en hiver, lorsque les infections virales sont plus fréquentes. Les virus, éventuellement associés au diabète de type 1, comprennent: le virus Coxsackie B, le cytomégalovirus, l'adénovirus, la rubéole et les oreillons. Les scientifiques ont décrit plusieurs façons dont ces virus peuvent endommager ou détruire les cellules bêta et provoquer une réaction auto-immune chez les personnes sensibles.

Par exemple, antiostrovkovye anticorps ont été trouvés chez les patients atteints du syndrome de rubéole congénitale, infection à cytomégalovirus était associée à une quantité importante de dommages aux cellules bêta et l'apparition d'une pancréatite aiguë - inflammation du pancréas. Les scientifiques tentent d'identifier un virus qui cause le diabète de type 1, de sorte qu'un vaccin peut être développé pour prévenir le développement viral de cette maladie.

La pratique de nourrir les bébés

Certaines études ont montré que les facteurs nutritionnels peuvent également augmenter ou diminuer le risque de développer un diabète de type 1. Par exemple, les nourrissons et les nourrissons recevant des suppléments de vitamine D ont un risque réduit de développer le diabète de type 1, alors que l'exposition précoce au lait de vache et les protéines de céréales peut augmenter le risque. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer comment les aliments pour bébés affectent le risque de développer un diabète de type 1.

Dommages ou enlèvement du pancréas

La pancréatite, le cancer et les traumatismes peuvent endommager toutes les cellules bêta du pancréas ou aggraver la production d'insuline, provoquant ainsi le diabète. Si le pancréas endommagé est enlevé, le diabète se développera par la perte des cellules bêta qui produisent l'insuline.

Maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes affectent les organes qui produisent des hormones. Le syndrome de Cushing et l'acromégalie - exemples de déséquilibre hormonal, ce qui peut conduire au développement du diabète sucré pré-diabète et le diabète, ce qui provoque une résistance à l'insuline.

  • Syndrome de Cushing caractérisée par une production excessive de cortisol - parfois, cette maladie est appelée "hormone de stress".
  • Acromégalie Il se produit lorsque l'organisme produit trop d'hormone de croissance.
  • Glucagon - une tumeur pancréatique rare, peut également conduire au diabète. Une tumeur amène le corps à produire trop de glucagon.
  • Hyperthyroïdie - Un trouble qui survient lorsque la glande thyroïde produit trop d'hormones thyroïdiennes peut également entraîner une augmentation de la glycémie.

Maladies auto-immunes

De rares violations du fonctionnement des anticorps peuvent perturber l'action de l'insuline, qui peut également être à l'origine du développement du diabète de type 1. Cette cause est souvent associée au développement de diverses maladies auto-immunes, telles que le lupus érythémateux disséminé.

Drogues et toxines chimiques

Certains médicaments, tels que l'acide nicotinique, certains types de diurétiques, les médicaments anti-narcotiques, psychotropes et médicaments pour le traitement du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) peut conduire à des cellules bêta pauvres du fonctionnement ou nuire à l'action de l'insuline.

La pentamidine, un médicament utilisé pour traiter la pneumonie, peut augmenter le risque de pancréatite, de lésions des cellules bêta et de diabète.

De plus, glucocorticoïdes - hormones stéroïdes, qui sont chimiquement similaires à produit naturellement, le cortisol peut aggraver l'action de l'insuline. Les glucocorticoïdes sont utilisés pour traiter des maladies inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde, l'asthme, le lupus et la colite ulcéreuse.

Certaines études montrent qu'une consommation élevée de produits chimiques azotés, tels que les nitrates et les nitrites, peut augmenter le risque de développer un diabète.

L'arsenic est également activement étudié pour des liens possibles avec le diabète.

Conclusion

Les principales causes d’apparition du diabète de type 1 sont d’abord les facteurs génétiques et héréditaires. En outre, le diabète peut se développer en raison de la destruction auto-immune des cellules bêta, la présence de facteurs environnementaux, les virus et les infections, les pratiques alimentaires dans la petite enfance, diverses maladies endocriniennes et auto-immunes, et aussi en raison de la prise de certains types de médicaments ou toxines chimiques.

À ce jour, le diabète sucré de type 1 n'est pas traité, mais seul le fonctionnement normal du corps peut être maintenu (injections d'insuline, contrôle de la glycémie, etc.). Des scientifiques de différents pays du monde étudient activement cette maladie, développent des moyens modernes de traitement et de contrôle du diabète, et tentent également de trouver un remède qui guérisse complètement cette maladie.

Basé sur les matériaux de l'Institut national américain du diabète, des maladies gastro-intestinales et rénales // NIH Publication. 11-5164, septembre 2011.

Causes du diabète sucré de type 1

Le diabète de type 1 est une maladie caractérisée par l'incapacité totale de l'organisme à produire de l'insuline de manière indépendante. C'est pourquoi les patients présentant ce diagnostic sont appelés dépendants de l'insuline. Pour quelles raisons cela se produit, nous découvrirons plus loin.

Pourquoi les enfants développent-ils le diabète de type 1?

Le diabète sucré de type 1 peut affecter le corps d'un enfant pour les raisons suivantes:

  • Prédisposition héréditaire. Il y a une forte probabilité que l'enfant hérite de la maladie si l'un des parents ou les deux ont le diabète sucré. Cela est dû au fait qu’à partir de la naissance chez l’enfant, on fixe le nombre de cellules qui produisent de l’insuline. Dans ce cas, ses signes peuvent apparaître dès les premières années de vie ou plus tard (voir également - symptômes du diabète de type 1).
  • Un mode de vie sédentaire. Grâce à l'activité physique, le glucose dans le sang est intensément brûlé, ce qui est bon pour le pancréas. Si l'enfant n'est pas suffisamment actif, le sucre n'est pas converti en énergie et stocké sous forme de graisse. Ainsi, à cause de l'obésité, le pancréas n'aura pas le temps de faire son travail, ce qui cause le diabète.
  • Mauvaise nourriture. En conséquence, la consommation quotidienne de bonbons, des chocolats, des gâteaux faits avec de la farine blanche et d'autres aliments de la malbouffe en quantité illimitée à l'enfant peut développer l'obésité, mais c'est la première étape vers l'émergence du diabète de type 1.

Pourquoi les femmes sont-elles diagnostiquées avec un diabète de type 1?

Les causes communes de la maladie chez les femmes comprennent:

  • Maladies infectieuses différées (en particulier entérovirus - virus Coxsackie B). Le fait est qu'avec ces maladies, les cellules pancréatiques sont détruites.
  • Prédisposition génétique à la maladie.

Dans le même temps, un certain nombre de facteurs sont distingués, qui ne sont caractéristiques que du corps féminin. Ils comprennent les éléments suivants:

  • Diabète gestationnel en période de gestation. Cette maladie est diagnostiquée au cours de la grossesse par des femmes n'ayant jamais souffert de diabète, mais pendant la période où l'enfant est atteint, la glycémie augmente. Après l'accouchement, la maladie peut passer ou se développer en diabète de type 1.
  • Diminution de la tolérance au glucose à la suite d'un stress, d'un excès de poids, d'un manque de mobilité, d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, les cellules perdront leur sensibilité à l'insuline, ce qui entraînera un diabète.
  • Interprétation d'un grand foetus. Dans ce cas, il y a une forte probabilité que le métabolisme d'une femme soit perturbé, de sorte que le glucose pénètre dans le sang en grande quantité, provoquant une prise de poids et le diabète.

Quelles sont les causes du diabète de type 1 chez les hommes?

Chez les hommes, le diabète sucré de type 1 se développe le plus souvent à l'adolescence et à la puberté. La principale raison de cela - les troubles du système immunitaire, qui est causée par des maladies virales et une prédisposition génétique. Dans ce cas, le corps masculin tente de se protéger et commence à produire des anticorps qui causent un coup destructeur aux cellules du pancréas.

Si les hommes de la famille ont une personne atteinte de diabète de type 1, la probabilité de diagnostiquer la maladie est de 80%.

Mauvaise alimentation provoque souvent le développement du diabète. Ainsi, dans le groupe à risque, il y a les hommes qui aiment manger de la nourriture rapide, du soda, de la bière et d'autres aliments riches en glucides. En raison de ce régime, l'organisme manque de fibres, ce qui nuit au pancréas et constitue le principal organisme responsable de la production d'insuline.

Le stress chez les hommes, il peut aussi être une raison importante pour le développement du diabète de type 1, en particulier si elle déclenche l'adrénaline et la noradrénaline, ce qui explique pourquoi le système immunitaire passe beaucoup de ressources pour la récupération et, par conséquent, fragilise.


Pour les causes secondaires du diabète de type 1, les hommes peuvent inclure:

  • ischémie cardiaque - la circulation sanguine du myocarde est perturbée;
  • athérosclérose - Les grandes et moyennes artères accumulent le cholestérol, ce qui entraîne des problèmes systémiques;
  • hypertension artérielle - hypertension chronique, à la suite de laquelle vous observez un épaississement de la paroi artérielle.

Dans ces trois cas, l'apparition du diabète n'est qu'une conséquence d'une autre maladie.

Quelle est la cause physiologique?

Dans tous les groupes - enfants, femmes, hommes -, cela tient au fait que les cellules bêta du pancréas commencent à se dégrader. En conséquence, leur dysfonctionnement provoque l'incapacité du corps à produire de l'insuline.

Le manque d'insuline entraîne un manque d'énergie, et le sucre dans le sang commence à perdre de son efficacité à cause de cela, il n'est tout simplement pas traité. Les cellules adipeuses commencent à se dégrader rapidement et le corps présente beaucoup de graisses libres, dont l'accumulation se produit également dans le sang.

De l'incapacité du corps à produire les protéines se décomposent pour former des acides aminés, dont le niveau augmente brusquement. En raison de ces changements est une perturbation du métabolisme: essayer de purifier le sang, le foie les transforme en corps cétoniques, les organismes qui remplacent l'insuline qui ne peut se passer, par exemple, le cerveau. Trop de corps cétoniques dans le corps peuvent causer quelqu'un.

Le coma diabétique est une conséquence terrible du diabète non contrôlé. Par conséquent, nous vous exhortons à être attentif à vous-même, car les causes du diabète de type 1 ne sont pas seulement liées à la prédisposition génétique, mais également au mauvais mode de vie. Par conséquent, pour ne pas être victime d'un tel diagnostic, il est nécessaire de bien manger et de pratiquer une activité physique, tant chez les adultes que chez les enfants.

Quelles sont les causes du diabète sucré de type 1?

Le diabète de type 1 est un diabète dit insulino-dépendant ou juvénile. C'est une maladie du système endocrinien caractérisée par une carence absolue en insuline dans l'organisme.

La principale différence entre le diabète de type 1 est l'âge de manifestation. Ils sont le plus souvent touchés par les enfants et les adolescents. Les symptômes ne vont pas au-delà du classique ou du général:

  • soif;
  • Perte de poids
  • conditions cétoacidotiques (excès dans le sang des corps cétoniques, qui dans l'état normal du corps sont utilisés par des organes indépendamment).

Ce type de diabète représente 15% de tous les cas. Une caractéristique importante - les symptômes se manifestent brusquement, mais pas progressivement et rapidement progresser.

La cause physiologique du développement du diabète sucré de type 1

Au coeur de cette maladie se cache dégradation, c'est-à-dire la destruction fonctionnelle et réelle des cellules pancréatiques spécialisées. Ils sont situés dans les îlots de Langerhans et sont appelés cellules bêta. Sous l'influence de facteurs externes et internes, plus précisément, de tout un complexe de ces facteurs, les cellules se décomposent et cessent de produire de l'hormone insuline.

En d’autres termes, contrairement au diabète de type 2, l’insuline ne fonctionne pas comme elle le devrait, elle n’existe pas du tout.

Commencez à souffrir des organes insulino-dépendants et de ceux du corps. En outre, les cellules des organes souffrent d’un grave manque d’énergie, mais en même temps, tout le glucose qui n’a pas réagi reste dans le sang, c’est-à-dire augmente le niveau de sucre dans le sang.

  • En raison d'un manque d'insuline, les tissus adipeux souffrent.
  • C'est la raison de la perte de poids importante dans le contexte d'une augmentation constante de l'appétit du patient.
  • Les cellules graisseuses se décomposent rapidement, libérant dans l'organisme un grand nombre de graisses libres qui s'accumulent à nouveau dans le sang.

Dans les muscles, un processus similaire commence. Commencez à briser les protéines en formant des acides aminés. Leur quantité dans le sang d'une personne en bonne santé n'est pas importante, mais le diabète sucré de type 1 augmente considérablement.

Pour compenser les désordres métaboliques de l'organisme et purifier le sang des excès d'impuretés sous forme de graisses et d'acides aminés, le foie commence à transformer ces substrats en corps cétoniques. Ils sont utilisés par des organes non dépendants de l'insuline, tels que le cerveau, pour maintenir leur travail dans des conditions d'insuffisance d'insuline. Mais pour le reste du corps, l'excès de corps cétoniques est désastreux et peut mener au coma.

La raison principale

La cause principale et la plus fréquente du diabète de type 1 est individuelle dysfonctionnement du système immunitaire. Par conséquent, ce type de diabète est appelé maladies auto-immunes.

À cause de origine génétique de la maladie croire que le premier type de diabète est le plus souvent héréditaire. Si les deux parents ne mangent pas correctement et sont atteints de diabète de type 1, alors avec une probabilité d'environ quatre-vingts pour cent, l'enfant sera également malade. Mais il y a beaucoup de cas et la naissance d'enfants absolument en bonne santé dans des familles où plusieurs générations souffrent de cette maladie.

Infections virales

Les causes exactes du diabète de tout type ne sont pas complètement comprises, mais les faits prouvés par les statistiques existent toujours. Les spécialistes ont trouvé une corrélation entre les lésions du diabète de type 1 et les infections virales transférées.

Parmi les maladies "dangereuses" figurent:

  • varicelle;
  • la rubéole;
  • la rougeole;
  • hépatite virale;
  • oreillons ou oreillons.

Comme on peut le voir sur cette liste, les enfants et les adolescents sont les plus exposés. C'est ce facteur en présence d'une prédisposition génétique qui joue souvent un rôle clé dans le développement de la maladie.

La raison de cette relation est que de nombreuses infections virales en elles-mêmes ont la propriété de détruire ou significativement endommager les cellules bêta pancréas. Le corps essaie de compenser ce dommage, mais dans la plupart des cas, c'est impossible. Par conséquent, il peut s'écouler un certain temps entre l'apparition du diabète et la période de l'infection.

Encore plus dangereux sont types d'infections virales sous forme de rubéole congénitale, le virus Coxsackie. Dans ce cas, des îlots entiers de tissu pancréatique produisant de l'insuline sont détruits. Il est déjà impossible de restaurer de tels dommages.

Les infections virales comme glomérulonéphrite, processus auto-immuns sont démarrés. Les protéines qui pénètrent dans l'organisme pendant la vie du virus sont très similaires aux cellules bêta. L'immunité combat la maladie et détruit une partie du pancréas. Et même après la destruction du virus, les cellules du corps continuent d'être perçues comme dangereuses en raison de l'interruption des processus d'adaptation et de compensation.

Stress chronique

Les expériences fortes ne sont pas aussi inoffensives que cela puisse paraître. Pendant le stress, pour s'adapter à la situation, une quantité considérable de diverses hormones sont libérées dans le sang, alors que leur approvisionnement est épuisé et que la récupération est nécessaire. Pour ce faire, besoin de glucose, donc la tradition de "saisir" le stress est douce.

Le sang contient beaucoup de glucose, dont le clivage et l'assimilation nécessitent une quantité importante d'insuline. Pancréas forcé de travailler dans un régime renforcé, et lorsque le stress passe, une telle quantité d'hormone insuline est déjà inutile.

Dans le contexte des changements hormonaux et des sauts brusques de la glycémie, le calendrier naturel du travail pancréatique est perturbé. Surtout, il concerne les cas où les stress prennent forme de chronique et même un phénomène stable dans la vie humaine.

Diabète sucré de type 1: causes, symptômes, traitement

Le diabète sucré de type 1 (diabète insulino-dépendant) est une maladie endocrinienne caractérisée par une production insuffisante de l'hormone insuline par les cellules pancréatiques. De ce fait, la concentration de glucose dans le sang augmente, il existe une hyperglycémie persistante. Les adultes diabétiques de type 1 (après 40 ans) tombent rarement malades. On considère aujourd'hui que le type 1 est le diabète des jeunes. Voyons maintenant pourquoi nous souffrons de diabète.

Causes et pathogenèse

Une des causes du diabète est la prédisposition héréditaire. La probabilité d'apparition de la maladie est faible, mais néanmoins présente. La cause exacte est encore inconnue, il n'y a que des facteurs prédisposants (maladies auto-immunes et infectieuses transférées, violation de l'immunité cellulaire).

Le diabète sucré se développe en raison d'un manque de cellules bêta du pancréas. Ces cellules sont responsables de la production normale d'insuline. La fonction principale de cette hormone est d'assurer la pénétration du glucose dans les cellules. Si la quantité d'insuline diminue, tout le glucose s'accumule dans le sang et les cellules commencent à mourir de faim. En raison du manque d'énergie, les graisses sont divisées, de sorte qu'une personne perd rapidement du poids. Toutes les molécules de glucose attirent l'eau. À forte concentration de sucre dans le sang, le liquide et le glucose sont excrétés dans l'urine. Par conséquent, le patient commence la déshydratation et il y a une sensation constante de soif.

En raison de la division des graisses dans le corps, l'accumulation d'acides gras (LC) se produit. Le foie ne peut pas «traiter» tous les CL, de sorte que les produits de décomposition s'accumulent dans les corps cétoniques sanguins. En l'absence de traitement pendant cette période, le coma et la mort peuvent survenir.

Symptômes du diabète sucré de type 1

Les symptômes augmentent très rapidement: quelques mois ou même quelques semaines, il y a une hyperglycémie persistante. Le principal critère de diagnostic par lequel vous pouvez suspecter le diabète est:

  • forte soif (le patient boit beaucoup d'eau);
  • mictions fréquentes;
  • une sensation de faim et de démangeaisons cutanées;
  • forte perte de poids.

Avec le diabète, une personne peut perdre de 10 à 15 kg en un mois, avec de la faiblesse, de la somnolence, de la fatigue et une efficacité réduite. Au début, la maladie augmente généralement l'appétit, mais à mesure que la maladie progresse, le patient refuse de manger. Cela est dû à une intoxication du corps (acidocétose). Il y a des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, une odeur spécifique de la bouche.

Diagnostic et traitement

Confirmer le diagnostic diabète sucré de type 1, vous devez effectuer les recherches suivantes:

  1. Test sanguin pour le sucre (sur un estomac vide) - la teneur en glucose dans le sang capillaire est déterminée.
  2. Hémoglobine glycosylée - la glycémie moyenne pendant 3 mois.
  3. Dosage avec peptide ou proinsuline.

Avec cette maladie, le traitement principal et fondamental est le traitement de substitution (injection d’insuline). En outre, un régime strict est prescrit. La dose et le type d'insuline sont administrés individuellement. Pour surveiller régulièrement la glycémie, il est recommandé d’acheter un glucomètre. Si toutes les conditions sont réunies, une personne peut mener une vie normale (bien sûr, il y aura beaucoup de restrictions, mais il n'y a pas d'échappatoire).

Le premier type de diabète sucré

Le diabète de type 1 est une pathologie endocrinienne grave qui touche principalement les personnes de moins de 35 ans. La maladie est la conséquence de l'absence complète de sa propre insuline, ce qui entraîne l'apparition de violations par la plupart des organes.

Une personne malade peut vivre longtemps à condition de consommer constamment des médicaments spéciaux et de suivre un régime avec le régime du jour.

Causes du diabète de type 1

Le diabète sucré de type 1 est une conséquence de changements pathologiques dans le corps, entraînant la destruction des cellules bêta du pancréas. Cela conduit à la cessation de la production d'insuline physiologique dont la fonction principale est la coupure du glucose qui accompagne l'aliment.

En conséquence, le glucose est excrété sous forme inchangée avec l'urine, les tissus et les cellules des organes internes reçoivent moins que l'énergie nécessaire à leur travail et toutes les réactions d'échange sont violées.

Le signe principal du diabète de type 1 est l’hyperglycémie - augmentation des taux de sucre. La maladie peut survenir chez des personnes de presque n'importe quel âge, mais le plus souvent, elle se manifeste pour la première fois chez les jeunes et chez les enfants, avec une prédisposition héréditaire.

La pathologie est également indiquée par le diabète insulino-dépendant ou insulinique, le diabète insulino-dépendant, le diabète juvénile. Ces dernières années, la maladie a eu tendance à se développer chez les individus de plus de 40 ans.

Les causes du diabète de type 1 ne sont pas complètement établies, c’est-à-dire qu’il n’ya pas de moyen principal de destruction des cellules hormonales sécrétées. Les endocrinologues distinguent un certain nombre de facteurs provoquants, sous l'influence desquels un diabète juvénile peut survenir, à savoir:

  • Prédisposition héréditaire. Si l'un des parents est atteint du premier type de diabète, la probabilité de transférer les gènes modifiés aux enfants atteint 10%;
  • Pathologie infectieuse. Les réactions auto-immunes qui détruisent les cellules bêta peuvent entraîner le virus de la rubéole, Epstein-Barr, Coxsack, les rétrovirus;
  • Acceptation d'un certain nombre de substances médicinales. Les effets négatifs sur le fonctionnement du pancréas reflètent un traitement à long terme par des glucocorticostéroïdes, des neuroleptiques et des bêta-bloquants. Le médicament Streptozocin, utilisé dans le traitement des lésions cancéreuses de la glande, a également un effet toxique;
  • Une pathologie hépatique sévère;
  • Stress à long terme et conditions dépressives;
  • L'hypodinamie conduisant à l'obésité;
  • Habitudes nocives - le tissu pancréatique se décompose rapidement chez les personnes qui consomment de l'alcool. Négatif pour le corps et la nicotine;
  • Consommation incontrôlée de bonbons.

Aux caractéristiques du diabète de type 1, les caractéristiques climatiques de la région de résidence peuvent également être attribuées. Plus de patients atteints de diabète lié à l'insuline sont détectés dans les latitudes nordiques. La migration des pays à faible prévalence vers les pays où l'incidence du DID est plus fréquente augmente la probabilité de développer la maladie.

Chez les jeunes enfants, la prédisposition génétique a le plus grand impact sur l'apparition de la maladie. Le diabète sucré insulino-dépendant peut être diagnostiqué même chez un nourrisson.

Tableau clinique du diabète de type 1

Contrairement au diabète non insulino-dépendant, le diabète de type 1 se développe assez rapidement. À partir du moment de la destruction des cellules du pancréas avant l'apparition des premiers symptômes, cela peut prendre quelques semaines. Alors que les symptômes d'une maladie indépendante de l'insuline se développent progressivement et ne se manifestent clairement que pendant deux, voire plusieurs années.

Le diabète sucré de type 1 se manifeste par divers symptômes. Les principales manifestations de la maladie sont la soif exprimée et la production excessive d'urine. La forte demande en apport de liquide est due au fait que le corps tente de faire face à une liquéfaction trop épaisse due à une hyperglycémie sanguine.

Vous pouvez faire attention à l'apparition d'autres signes de diabète insulino-dépendant, c'est:

  • Sécheresse des muqueuses;
  • Fatigue accrue;
  • Irritabilité, troubles du sommeil et insomnie;
  • Nausées, vomissements sont possibles;
  • Démangeaisons de la peau, les femmes peuvent être plus préoccupées par l'irritation de la région génitale;
  • Transpiration excessive;
  • Douleurs musculaires, maux de tête.

Avec le diabète de type 1, les symptômes se développent rapidement, dès les premiers stades de la pathologie, le malade devient rapidement fatigué, surmontant des distances insignifiantes à pied. En général, l'appétit augmente, mais il y a une perte de poids.

Avec la progression du diabète de type 1, d’autres modifications pathologiques sont ajoutées:

  • Une circulation sanguine violée dans les vaisseaux des membres inférieurs, ce qui provoque l'apparition d'ulcères, de plaies, de crevasses dans la plante mal soignables;
  • La fonction visuelle diminue;
  • Il existe des signes de polyneuropathie.
  • Le désir d'avoir des relations sexuelles diminue;
  • Violé le travail de l'immunité, qui à son tour conduit à l'exacerbation des infections chroniques, à l'émergence de nouveaux foyers inflammatoires, à la formation de multiples furoncles sur le corps;
  • Fragilité osseuse.

Tout ce qui concerne le diabète de type 1 et l'évolution de la maladie ne peuvent être appris qu'après l'examen. Chez certaines personnes, seul le besoin accru en eau et en polyurie apparaît, lorsque ces symptômes apparaissent, consultez immédiatement un thérapeute ou immédiatement un endocrinologue.

Stades du diabète sucré insulino-dépendant

Le diabète insulino-dépendant est divisé en étapes, il n'y en a que six:

  • Au premier stade, la pathologie ne peut être détectée qu'en identifiant des gènes défectueux présentant une prédisposition héréditaire. Leur détection aidera à temps à faire attention à la prévention de la maladie, ce qui augmente considérablement les chances de ne pas devenir un "otage" d'une maladie sucrée;
  • Au deuxième stade, les cellules bêta sont déjà endommagées par des facteurs déclencheurs du diabète. Dans le sang, un petit titre d'anticorps dirigés contre les cellules des îlots de la glande peut être déterminé;
  • Dans le troisième stade, le titre d'anticorps augmente, certaines des cellules bêta sont détruites et moins d'insuline est produite;
  • Le quatrième stade est un diabète sucré tolérable du premier type. A ce stade, les principales manifestations de la maladie sont un léger malaise, des furonculoses récurrentes, des infections respiratoires fréquentes, des conjonctivites récurrentes;
  • Au cinquième stade, plus de 90% des cellules bêta sont détruites. Les symptômes de la pathologie sont prononcés.
  • La sixième étape est présentée si les îles produisant de l'insuline sont complètement détruites. Les principales manifestations sont accompagnées de complications graves et parfois mortelles.

S'il y a un diabète sucré de 1 degré, les chances d'une personne de ne pas progresser davantage sont élevées. C'est pourquoi avec une prédisposition génétique à la pathologie, vous devriez être périodiquement examiné et adhérer à un mode de vie sain.

Les complications

Le diabète sucré est le premier type, la maladie est dangereuse en raison de ses complications. Ils sont divisés en aigus et se développant progressivement (plus tard). Des complications rapides en l'absence de soins médicaux opportuns peuvent entraîner la mort du patient. Ils comprennent:

  • Acidocétose. C'est une conséquence de l'accumulation dans le corps de corps cétoniques qui apparaissent dans le corps dans le diabète en raison de la violation du métabolisme glucidique due au manque d'insuline. La cause de la complication peut être un traumatisme, un non-respect de la thérapie diététique, du stress, des maladies infectieuses, c'est-à-dire des conditions dans lesquelles une administration accrue d'insuline est nécessaire. Sur l'acidocétose, les symptômes de la maladie augmentent - la soif du patient augmente, une odeur d'acétone apparaît, le rythme cardiaque et la respiration augmentent. La conscience est confuse;
  • L'hypoglycémie est une chute brutale de la glycémie. Causes - Surdose de médicaments contenant de l'insuline, exercice, consommation d'alcool. Pour soupçonner une hypoglycémie en augmentant l'irritabilité, la faim, l'anxiété, les maux de tête, les tremblements des mains, la tachycardie;
  • Coma Lactocidal. La complication est typique du diabète sucré insulinodépendant de type 1 avec évolution sévère, lorsqu'il existe déjà des violations persistantes des reins, du cœur, des vaisseaux et du foie. Elle est causée par l’accumulation d’une grande quantité d’acide urique dans le sang. Symptômes - hypotension, diminution du débit urinaire ou absence complète, vision trouble, vertiges, insuffisance respiratoire, douleurs cardiaques.

Les symptômes et le traitement des complications du DSID doivent être déterminés par un médecin expérimenté. Le patient doit être immédiatement conduit dans un établissement médical ou appelé une ambulance. Lorsque l'hypoglycémie, le sucre dans le sang peut être augmenté en consommant du thé sucré, un morceau de pain, mais le patient a toujours besoin d'une correction du traitement.

Le premier type de diabète entraîne des complications tardives:

  • Rétinopathie - lésion des vaisseaux de la rétine, pouvant entraîner une exfoliation complète et une perte de vision;
  • L'angiopathie - la fragilité pathologique des parois vasculaires, qui entraîne une violation de l'apport en nutriments, modifie pathologiquement le flux sanguin et entraîne éventuellement des complications secondaires - l'athérosclérose, la thrombose;
  • Néphropathie diabétique. La cause des lésions rénales est l’angiopathie, la progression de la complication entraîne une insuffisance rénale chronique;
  • Pied diabétique - formation sur les pieds, les jambes des abcès, les ulcères, les zones de nécrose;
  • Polyneuropathie - la défaite de la gaine de myéline des nerfs. Il se manifeste comme une violation de la sensibilité à la température et à la douleur. La neuropathie autonome du diabète sucré entraîne la défaite de la partie végétative du SN, ce qui entraîne l'apparition de symptômes de perturbation du travail par les principaux systèmes internes.

Lorsqu'il existe des symptômes inhabituels au cours des symptômes du diabète insulino-dépendant, de quoi s'agit-il et comment arrêter le développement ultérieur de pathologies concomitantes, il est nécessaire de se renseigner auprès de votre endocrinologue traitant.

Principes de traitement

Le traitement du diabète insulino-dépendant nécessite une administration continue d'insuline. La dose au patient et la multiplicité de la formulation sont déterminées individuellement. Il existe trois types de médicaments contenant de l'insuline: ils peuvent être:

  • Mécanisme d'action court;
  • Prolongé
  • Combiné

Les insulines à action brève sont placées avant ou après un repas, elles aident à décomposer les aliments glucidiques. L'insuline à longue durée d'action est nécessaire pour maintenir un taux normal de sucre entre les repas.

Le diabète sucré insulino-dépendant est habituellement traité en utilisant l'un des schémas suivants:

  • L'insuline de type court est mise avant un repas, les préparations prolongées sont utilisées deux fois par jour - le matin et le soir;
  • L'insuline de type court est également utilisée comme dans le premier cas et les médicaments prolongés ne sont administrés que pour la nuit.

Les patients atteints de diabète de type 1 doivent recevoir de l'insuline toute leur vie. Mais la médecine moderne développe et, dans de nombreux cas, utilise avec succès des méthodes innovantes. La transplantation de cellules bêta pancréatiques dans un groupe témoin de patients opérés a permis d'arrêter la thérapie à l'insuline chez environ 50% des patients.

Les injections d'insuline ne permettent pas d'éviter l'hyperglycémie si le patient ne suit pas un régime prescrit et ne fait pas d'exercice. Seule cette approche du traitement permettra à un patient atteint de diabète de type 1 de se sentir normal, de travailler et de mener une vie personnelle.

Diétothérapie

Le diabète sucré n'est pas une maladie dans laquelle vous pouvez oublier le régime thérapeutique pendant un certain temps. Les patients doivent être conscients que le bien-être quotidien dépendra de la qualité de leurs produits.

Complètement de l'offre doit être exclu:

  • Des bonbons;
  • Produits à base de lait aigre gras;
  • Viande fumée
  • Jus de fruits, soda;
  • Produits semi-finis;
  • Cuisson et pain blanc;
  • Condiments épicés, sauces grasses;
  • Alcool;
  • Aliments en conserve;
  • Types de poisson et de viande gras.

Il est nécessaire de prendre en compte les glucides consommés. Ils sont mesurés en unités de grains. Une XE correspond à 10-12 grammes de glucides, cette quantité est contenue dans un morceau de pain noir pesant 25 g.

Des tables spéciales ont été développées, selon lesquelles il est possible d’apprendre le contenu de XE dans un certain produit. Le calcul de la dose d'insuline dépend de la quantité de XE ingérée avec les aliments.

Les diabétiques doivent respecter le régime alimentaire:

  • La nourriture devrait être prise à l'horloge, les repas devraient être au moins 5 par jour;
  • La nourriture doit être variée, avec suffisamment de calories, vitamines et oligo-éléments;
  • Le menu devrait être des plats à base de protéines et des aliments contenant des fibres;
  • Il faut boire au moins 2 litres par jour.

Dans le cas du diabète, l'exercice physique est important. Il est souhaitable de faire des exercices physiques quotidiens, nager, skier. Mais faire du sport devrait être modéré par rapport à la charge sur le corps, sinon il y aura une surutilisation du glucose, qui provoque une hypoglycémie.

Il est permis d'utiliser des méthodes thérapeutiques traditionnelles, mais elles doivent être associées à l'utilisation de médicaments prescrits. Vous ne pouvez pas annuler l'insuline seule, même si le glucomètre affiche constamment des valeurs de glucose normales.

Diabète sucré de type 1 - une pathologie qui nécessite un traitement constant. Les patients atteints de DID doivent subir des examens périodiques, ce qui aidera à établir le développement de changements indésirables dans le temps. La prise de médicaments, le respect de saines habitudes et une attitude positive empêchent de ressentir toutes les manifestations négatives de la maladie.

Diabète sucré type 1: symptômes et traitement

Le diabète sucré de type 1 - les principaux symptômes:

  • Des faiblesses
  • Démangeaisons de la peau
  • Nausée
  • Trouble du sommeil
  • Mictions fréquentes
  • Perte de poids
  • Vomissements
  • Irritabilité
  • Bouche sèche
  • Augmentation de l'appétit
  • Sécheresse de la peau
  • Un sentiment constant de faim
  • Diminution des performances
  • Déficience visuelle
  • Sécheresse des muqueuses
  • Faible immunité
  • Soif
  • Incontinence urinaire la nuit
  • Convulsions des membres inférieurs

Le diabète sucré de type 1 est un type de maladie dépendant de l'insuline, il a des causes plutôt spécifiques. Affecte le plus souvent les jeunes jusqu'à l'âge de trente-cinq ans. La principale source de cette maladie est une prédisposition génétique, mais les experts en endocrinologie identifient d'autres facteurs prédisposants.

La pathologie présente des symptômes spécifiques et s'exprime par une soif constante et une envie rapide d'urine, une diminution du poids corporel, observée avec une augmentation de l'appétit, ainsi que des démangeaisons inexpliquées.

Pour établir le diagnostic correct et la différenciation du diabète de type 1 par rapport au second, une large gamme de tests de laboratoire sera nécessaire. De plus, l'examen physique ne joue pas le rôle le plus important.

Le traitement implique l'utilisation de techniques conservatrices basées sur une insulinothérapie de remplacement.

Étiologie

Les causes sous-jacentes du diabète de type 1 sont une prédisposition génétique. Il est à noter que la probabilité que l'enfant développe une maladie sera légèrement différente selon le membre de la famille qui souffre d'une maladie similaire. Par exemple:

  • avec une mère malade, les chances ne dépassent pas 2%;
  • si la maladie est diagnostiquée chez le père, la possibilité varie de 3 à 6%;
  • l'évolution d'une pathologie telle que le diabète sucré de type 1 chez un frère ou une sœur augmente la probabilité de six pour cent ou plus.

Parmi les autres facteurs prédisposants qui augmentent significativement les chances de développer une maladie, les endocrinologues distinguent:

  • l'évolution d'un diabète sucré de type 2 chez l'un des proches parents;
  • vif pour une maladie d'origine virale ou infectieuse chez les humains sensibles aux maladies - ces troubles comprennent la rougeole ou la rubéole, la varicelle ou les oreillons, et l'influence pathologique de cytomégalovirus et le virus Coxsackie B;
  • la destruction des cellules bêta d'un organe tel que le pancréas responsable de la sécrétion d'insuline et d'une diminution du taux de sucre. C'est pour cette raison qu'il devient clair pourquoi ils appellent le diabète sucré insulino-dépendant de type 1;
  • impact soudain ou prolongé de situations stressantes - ceci est dû au fait qu’elles sont provocatrices de la rémission de maladies chroniques ou des actions de pathogènes;
  • La présence chez l'homme de processus auto-immuns qui perçoivent les cellules bêta comme étrangères, ce qui provoque leur destruction par l'organisme;
  • prise désordonnée de certains médicaments, ainsi que traitement prolongé de tout processus cancéreux chez les hommes ou les femmes utilisant la chimiothérapie;
  • influence des produits chimiques - des cas ont été enregistrés lorsque le diabète était causé par la pénétration du poison dans le corps humain;
  • le déroulement du processus inflammatoire dans les îlots du pancréas, appelés insulites;
  • processus de rejet des processus de cet organe, pourquoi des anticorps cytotoxiques sont attribués;
  • présence d'un excès de poids chez une personne.

Il convient de noter que, dans certains cas, les causes du développement d’une telle maladie restent inconnues.

La réponse à la question - si le diabète sucré est traité complètement, est dictée par le facteur étiologique.

Classification

L'endocrinologie distingue deux formes de la maladie:

  • La - le diabète de type 1 est présent chez les enfants et a un caractère viral;
  • 1b - est la forme la plus commune de la maladie, comme des anticorps distingués à des cellules des îlots, pourquoi il y a une diminution ou la cessation complète de la production d'insuline par le pancréas. Ce type se développe chez les adolescents et les personnes de moins de 35 ans.

Au total, ce diabète sucré est diagnostiqué dans environ 2% des cas.

Pour des raisons de développement, ces types de pathologie sont distingués:

  • autoimmune - la survenue est due au déroulement d'un processus auto-immun;
  • inflammatoire - s'exprime sur le fond des lésions inflammatoires des cellules pancréatiques;
  • idiopathique - dans de tels cas, les causes de la maladie restent inconnues.

Lors de sa formation, la maladie passe par trois étapes:

  • prédiabète - il n'y a donc pas de déviation de l'état de santé du patient ou d'analyses en laboratoire;
  • forme cachée - caractérisé par le fait que la symptomatologie sera totalement absente, mais lors d'essais en laboratoire sur l'urine et le sang, il y aura des écarts mineurs;
  • forme explicite, les symptômes sont exprimés aussi brillamment que possible.

On distingue en outre les types suivants de diabète sucré de type 1:

  • lumière - les signes cliniques n'apparaissent pas, mais il y a une légère augmentation du glucose dans le sang et son absence totale dans les urines;
  • modéré - est tel, si le glucose est présent à la fois dans le sang et dans l'urine. Il y a aussi une expression insignifiante des principaux symptômes - faiblesse, soif et miction rapide;
  • lourd - Les symptômes sont prononcés, ce qui se traduit par l'apparition d'un coma diabétique et d'autres complications chez l'homme et la femme.

Symptomatologie

Malgré son évolution chronique, la maladie, sous l'influence de facteurs défavorables, se caractérise par un développement rapide et le passage d'un stade de gravité à un autre.

Les signes les plus caractéristiques du diabète de type 1 sont:

  • soif constante - cela conduit au fait qu'une personne peut boire jusqu'à dix litres de liquide par jour;
  • la sécheresse dans la cavité buccale - s'exprime même sur le fond d'un régime de consommation abondant;
  • envie d'uriner abondante et fréquente;
  • augmentation de l'appétit;
  • peau sèche et muqueuses;
  • démangeaisons cutanées sans cause et lésion purulente de la peau;
  • troubles du sommeil;
  • faiblesse et baisse d'efficacité;
  • convulsions des membres inférieurs;
  • diminution du poids corporel;
  • un trouble de la vision;
  • des nausées et des vomissements qui, pendant un certain temps, apportent un soulagement;
  • faim constante;
  • irritabilité
  • incontinence nocturne d'urine - un tel symptôme est le plus typique chez les enfants.

En outre, au cours d'une telle maladie, les femmes et les hommes développent souvent des conditions dangereuses qui nécessitent des soins immédiats et qualifiés. Sinon, des complications se produisent entraînant une issue fatale pour l'enfant ou l'adulte. Ces conditions incluent l'hyperglycémie, caractérisée par une augmentation significative des taux de glucose.

En outre, avec une évolution prolongée de la maladie se produit:

  • réduction de la quantité de cheveux, jusqu'à leur absence totale, sur les jambes
  • apparition d'un xanthomium;
  • la formation de balanoposthite chez l'homme et la vulvovaginite chez la femme;
  • une diminution de la résistance du système immunitaire;
  • défaite du système osseux, pourquoi une personne devient plus sujette aux fractures.

Il est également intéressant de considérer que la grossesse avec le diabète sucré de type 1 augmente considérablement le cours de la pathologie.

Diagnostic

Le diagnostic de la maladie n'est possible qu'avec l'aide d'études en laboratoire du sang et de l'urine, ainsi que lors de tests et tests spécifiques. Cependant, leur mise en œuvre est précédée du travail personnel du gastro-entérologue avec le patient, visant à:

  • collection de l'histoire de la vie et l'étude de l'histoire en tant que patient et sa famille immédiate - et il est possible de déterminer avec précision la cause ou un facteur qui a influencé le développement de la maladie;
  • effectuer un examen physique approfondi, qui doit nécessairement comprendre l'étude de l'état de la peau et des muqueuses;
  • un entretien détaillé du patient est nécessaire pour établir le premier moment et le degré de gravité des symptômes, ce qui permettra au médecin d'établir le stade de la pathologie.

Le diagnostic de laboratoire du diabète sucré de type 1 comprend:

  • analyse clinique générale du sang - pour détecter l'évolution de l'inflammation dans le corps;
  • des tests pour déterminer la glycémie à jeun - il est très important que le patient meurt de faim au moins huit heures, mais pas plus de quatorze heures;
  • test de tolérance au glucose par voie orale - effectué avec des indicateurs douteux de la méthode de diagnostic précédente. Il est également très important que le patient respecte les règles de préparation, y compris une alimentation illimitée de trois jours et une activité physique habituelle. Avant le test, pendant huit heures, vous ne pouvez boire que de l’eau, et vous devez également cesser complètement de fumer;
  • test pour déterminer l'hémoglobine glycosylée;
  • des échantillons pour l'établissement de profils glycémiques - tout en évaluant la fluctuation du glucose tout au long de la journée;
  • analyse générale de l'urine;
  • biochimie du sang;
  • tests pour déterminer la teneur en acétone dans l'urine et les peptides C dans le sang.

Les examens instrumentaux sont limités à l'utilisation de l'échographie ou de l'IRM pour confirmer la présence d'IP.

Traitement

Après avoir confirmé le diagnostic de nombreux patients, la question est-elle possible de guérir le diabète de type 1? Ce n'est pas complètement curable, mais il est possible d'améliorer l'état du patient pendant de nombreuses années à l'aide de telles mesures thérapeutiques:

  • remplacement de l'insulinothérapie - la posologie d'une telle substance est choisie individuellement en fonction de la sévérité du cycle et de la catégorie d'âge du patient;
  • régime économe;
  • mode d'activité physique spécialement conçu - en général, on montre aux patients au moins une heure par jour pour effectuer des exercices de gymnastique légers ou modérés.

L'alimentation dans le diabète de type 1 nécessite le respect des règles suivantes:

  • l'exclusion complète de produits tels que le sucre et le miel, la confiture maison et toute confiserie, ainsi que les boissons gazeuses;
  • enrichir le menu recommandé par pain et céréales, pommes de terre et fruits frais;
  • apport alimentaire fréquent et fractionné;
  • restriction de l'ingestion de graisses d'origine animale;
  • contrôle de la consommation de céréales et de produits laitiers;
  • élimination des excès alimentaires.

Une liste complète des ingrédients autorisés et interdits, ainsi que d'autres recommandations pour la nutrition, est fournie uniquement par le médecin traitant.

En outre, le traitement du diabète chez les enfants et les adultes vise à informer le patient et ses proches du principe de l’utilisation de l’insuline et à fournir les premiers secours pour le développement du coma.

Les patients doivent prendre en compte le fait que la pathologie est traitée uniquement par des méthodes traditionnelles et que l’utilisation de remèdes populaires ne peut qu’aggraver la situation.

Les complications

Ignorer les symptômes et un traitement inadéquat peut entraîner des complications graves du diabète de type 1. Ceux-ci comprennent:

  • acidocétose diabétique - un tel état pathologique est également connu sous le nom de coma cétoacidotique;
  • hyperosmolaire à qui;
  • hypoglycémie;
  • ophtalmologie diabétique et néphropathie;
  • cardiopathie ischémique et accident vasculaire cérébral;
  • la formation d'ulcères sur la peau, jusqu'à la nécrose.

Avec le développement de la maladie chez une femme enceinte, les complications seront une fausse couche spontanée et des malformations du fœtus.

La prévention

À ce jour, la prévention spécifique du diabète de type 1 n'a pas été développée. Pour réduire la probabilité de développement d'une maladie, il est recommandé:

  • abandonner complètement les mauvaises habitudes;
  • bien manger;
  • Prenez des médicaments uniquement selon les directives du clinicien;
  • éviter le stress autant que possible;
  • garder le poids dans les limites normales;
  • planification minutieuse de la grossesse;
  • traitement rapide de toute maladie infectieuse ou virale;
  • un examen régulier chez l'endocrinologue.

Le pronostic, ainsi que le nombre de personnes vivant avec le diabète de type 1, dépendent directement de la conformité du patient à toutes les recommandations thérapeutiques de l'endocrinologue. Les complications peuvent entraîner la mort.

Si vous pensez que vous avez Diabète sucré de type 1 et les symptômes caractéristiques de cette maladie, alors l'endocrinologue peut vous aider.

Nous suggérons également d'utiliser notre service de diagnostic en ligne qui, en fonction des symptômes, sélectionne les maladies probables.

Diabète sucré chez les enfants - un trouble métabolique, y compris les glucides, basé sur un dysfonctionnement du pancréas. Cet organe interne est responsable de la production d'insuline qui, dans le diabète sucré, peut être excessivement faible ou une immunité complète peut être observée. Le taux d'incidence est de 1 enfant pour 500 enfants et chez les nourrissons de 1 à 400 000.

Le diabète sucré est une maladie chronique dans laquelle le système endocrinien est affecté. Le diabète, les symptômes qui sont basées sur l'augmentation à long terme de la concentration de glucose dans le sang et des procédés qui accompagnent les changements du métabolisme, se développe en particulier en raison de la carence en insuline, comme une hormone produite par le pancréas, en raison de laquelle dans le corps est régulée par le glucose de traitement dans les tissus corporels et dans ses cellules.

L'insuffisance du corps, qui est inhérente à la progression de l'affaiblissement de l'apport sanguin au tissu cérébral, s'appelle l'ischémie. Il s'agit d'une maladie grave qui affecte principalement les vaisseaux du cerveau, les obstruant et provoquant ainsi une carence en oxygène.

La stéatogépatite est une maladie inflammatoire inflammatoire qui se développe à la suite d'une violation du métabolisme des graisses et du remplacement des cellules hépatiques saines par un tissu conjonctif. Progresse chez les personnes de différentes catégories d'âge.

L'hypervitaminose est une maladie qui provoque la pénétration d'une grande quantité de cette vitamine dans l'organisme. Récemment, cette pathologie est devenue plus courante, les suppléments vitaminiques devenant plus populaires.

Grâce à des exercices physiques et à la maîtrise de soi, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Sucre dans le sang 7 et plus

Alimentation électrique

Les écarts par rapport au niveau normal de glucose sont associés au stress, au déséquilibre hormonal, à la malnutrition et au développement de maladies. Le sucre dans le sang de 8 personnes ou plus est une hyperglycémie.

Régime doux avec augmentation du taux de sucre dans le sang - condition indispensable à la normalisation du corps. Si le patient ne veut pas prendre de médicaments à l'avenir, vous devrez bien manger et faire de l'exercice régulièrement.

-

Diagnostic

2.,. .,.