loader

Principal

Alimentation électrique

Insulinothérapie en tant que méthode complexe de traitement des patients atteints de diabète sucré

Les méthodes les plus progressives de traitement du diabète comprennent l'insulinothérapie, qui combine des mesures avec la direction principale - la compensation des violations du métabolisme glucidique par l'introduction de préparations d'insuline. La technique a montré d'excellents résultats cliniques dans le traitement du diabète, de certaines maladies mentales et autres.

  • Traitement des patients présentant un diagnostic IDDM;
  • Thérapie temporaire des patients atteints de diabète de type 2 qui subissent des interventions chirurgicales en cas d’IRVA et d’autres maladies;
  • Traitement des patients atteints de diabète de type 2 en cas de consommation inefficace de médicaments réduisant le taux de sucre dans le sang.

Une complication, telle que l'acidocétose diabétique, est fréquente chez les personnes atteintes de diabète.

Règles de premiers secours pour le coma diabétique.

L'huile de lin est-elle utile? La réponse que vous apprendrez de cet article.

Le schéma de mise en œuvre de l'insulinothérapie est décrit dans le livre de Jorge Canales "Virtuosic Insulin Therapy". Le livre a absorbé toutes les données connues sur la maladie, les méthodes de diagnostic utilisées et beaucoup d'informations utiles.

La publication est recommandée pour la lecture par les patients atteints de diabète pour une approche compétente du traitement de leur maladie et la compréhension des règles de base pour la manipulation d'un médicament tel que l'insuline.

Si le patient n’a pas de poids excessif et qu’il n’ya pas de forte surcharge émotionnelle, le médicament est prescrit pour une demi-unité par kilo de poids corporel une fois par jour. Dans ce cas, une insulinothérapie intensifiée est conçue pour agir comme un imitateur de la sécrétion physiologique de l'hormone.

Cette tâche nécessite les conditions suivantes:

  1. L'insuline dans le corps du patient doit être fournie à un dosage suffisant pour éliminer le glucose.
  2. L'insuline injectée de l'extérieur devrait devenir une imitation absolue de la sécrétion basale, sécrétée par le pancréas (y compris le pic de sa séparation après les repas).

Ces exigences déterminent le schéma d'une insulinothérapie intensifiée, lorsque la dose quotidienne d'insuline est divisée en insulines ayant un effet court ou prolongé. Ces derniers sont introduits le plus souvent le matin et le soir, simulant complètement le produit de la vie du pancréas.

Une technique combinée impliquant la mise en commun de toute l'insuline dans un mamelon s'appelle l'insulinothérapie traditionnelle.

Le principal avantage de la technique est la réduction du nombre d'injections au minimum (de 1 à 3 au cours de la journée).

Absence de thérapie - absence de possibilité d'une imitation à part entière de l'activité physiologique du pancréas, qui empêche de compenser complètement le métabolisme glucidique du patient.

Ainsi schéma de l'insulinothérapie traditionnelle comme suit: Le patient a reçu 1-2 injections par jour, avec des insulines sont administrés simultanément ayant à la fois courte, de sorte que la longue période d'exposition. ISD (insulines période d'exposition moyenne) est de 2/3 de la SSc total, le tiers partie restante représente DAI.

Une pompe à insuline est une sorte d'appareil électronique qui fournit des injections d'insuline hypodermique 24 heures sur 24 avec une période d'action courte ou ultracourte en mini-doses.

La pompe à insuline peut fonctionner selon différents modes d'administration du médicament:

  • Administration continue d'hormone pancréatique microdosée, appelée débit basal.
  • La vitesse du bolus, lorsque la périodicité du médicament et son dosage sont programmés par le patient lui-même.

Lors de l’utilisation du premier mode, il se produit une imitation de la sécrétion d’insuline de fond, ce qui permet de remplacer l’utilisation des insulines «longues» en principe. L'utilisation du deuxième régime est justifiée immédiatement avant la prise de nourriture du patient ou au moment de l'augmentation de l'indice glycémique.

L'association de ces taux aussi près que possible simule la sécrétion d'insuline dans le corps du propriétaire d'un pancréas sain. Le patient doit remplacer le cathéter après 3 jours.

Avec diabète sucré

loading...

Insulinothérapie du diabète sucré de type 1

Le régime de traitement des patients atteints de DID implique l'administration d'une insuline basale une ou deux fois par jour et un bolus, juste avant les repas. La thérapie à l'insuline du diabète sucré de type 1 est conçue pour remplacer complètement la sécrétion physiologique de l'hormone produite par le pancréas d'un organisme sain.

La combinaison des deux schémas est appelée thérapie de bolus basal, ou un régime avec des injections multiples. Une des variétés de cette thérapie est simplement une insulinothérapie intensifiée.

Insulinothérapie du diabète sucré de type 2

Les patients atteints de diabète de type 2 ont besoin d'un traitement spécifique.

Dans ce cas, l'insulinothérapie du diabète de type 2 commence par l'addition progressive de petites doses d'insuline basale aux médicaments hypoglycémiants à faible dose pris par le patient.

Les patients d'abord face à une insuline basale Ainsi, l'analogue de l'hormone avec une période sans pic d'exposition prolongée (par exemple, l'insuline glargine) doit rester à une dose quotidienne de 10 UI. Dans cette injection, il est souhaitable de faire dans le même temps de la journée.

Si la maladie progresse et la combinaison des « agents hypoglycémiques en comprimés + insuline basale » ne fonctionne pas, le médecin conduisant l'insuline traduit pleinement au mode d'injection.

La teinture d'origine d'une noix à l'usage compétent aidera ou aidera à réguler le niveau de glucose dans le sang.

Lisez à propos des symptômes de l'angiopathie diabétique dans cet article.

Les enfants

L'insulinothérapie chez les enfants nécessite une approche individuelle. Des schémas plus courants d’administration du médicament en 2 ou 3 fois. Pour réduire le nombre d'injections chez les enfants, la combinaison de l'insuline avec une période d'exposition courte et moyenne est pratiquée.

Le mode le plus simple est important, dans lequel une bonne compensation est maintenue. Le nombre d'injections n'affecte pas l'amélioration de l'hémoglobine glyquée. Les enfants de plus de 12 ans ont montré une intensification de l'insulinothérapie.

La sensibilité à l'insuline des enfants étant supérieure à celle de l'adulte, un ajustement progressif de la dose du médicament est très important. La plage de variation recommandée doit être de 1 à 2 unités par 1, la limite maximale étant de 4 unités.

Il faut plusieurs jours pour évaluer les résultats du changement. Dans ce cas, les médecins ne recommandent pas un changement simultané des doses d'insuline matin et soir.

Pendant la grossesse

Tenue d'insuline pendant la grossesse est de maintenir les niveaux de glucose de 3,3 à 5,6 mmol / l - diagnostic le matin à jeun, de 5,6 à 7,2 mmol / l - après avoir mangé.

La détermination des valeurs de l'hémoglobine A glycosylée permet d'évaluer l'efficacité du traitement sur une période de 1 à 2 mois.

Le métabolisme du corps d'une femme enceinte est extrêmement instable, ce qui nécessite une correction fréquente du schéma de traitement à l'insuline.

L'insuline est administrée avant le premier et avant le dernier repas, avec une période d'exposition courte ou moyenne. Leurs doses combinées peuvent être utilisées.

Il existe une répartition précise de la dose quotidienne totale, à laquelle les 2/3 de la partie insuline tombent avant le petit-déjeuner et 1/3 avant le dîner.

Pour prévenir l'hyperglycémie nocturne et à l'aube, la dose du soir "avant le dîner" est remplacée par une injection faite juste avant le coucher.

En psychiatrie

L'insulinothérapie prescrite en psychiatrie concerne le plus souvent les patients - les schizophrènes.

La première injection d'insuline se fait à jeun le matin. La dose initiale est de 4 unités. ajouter quotidiennement 4 à 8 unités d'insuline. La caractéristique de la thérapie est l'absence d'injection le week-end (samedi, dimanche).

Le traitement du premier stade consiste à maintenir le patient en état d’hyperglycémie pendant environ 3 heures. Pour "arrêter" la situation, le patient se voit proposer un verre contenant un thé sucré chaud contenant au moins 150 grammes de sucre. Le thé riche en glucides est complété par du thé. Progressivement, le niveau de sucre est rétabli et le patient arrive à son état habituel.

Le deuxième stade de la thérapie, dans lequel la dose de médicament augmente, est associé à une aggravation du degré de désactivation de la conscience du patient. L'assourdissement se développe progressivement en sopor. Pour éliminer l'hyperglycémie, ils commencent 20 minutes après le début de la sopor.

Le troisième stade du traitement, associé à la poursuite de l'augmentation quotidienne de la posologie de l'insuline, conduit à l'apparition d'un état limite entre le coma et la copulation. Cette condition ne peut durer plus d'une demi-heure, après quoi il est nécessaire d'arrêter l'hyperglycémie. Le contour est similaire à celui utilisé pour la "coupure" du patient.

La durée du traitement couvre 2 ou 3 douzaines de séances avec la comorbidité coma obtenue. Lorsque le nombre requis de ces états critiques est atteint, la dose quotidienne d'insuline nécessite une réduction progressive (de 10 à 14 unités par jour) jusqu'à l'annulation de l'hormone.

Effectuer l'insulinothérapie

loading...

L'insulinothérapie est réalisée selon un schéma particulier:

  • Avant l'injection sous-cutanée, il est nécessaire d'étirer correctement le site d'injection.
  • Pour effectuer des injections, utilisez des seringues à insuline munies d'une aiguille fine ou d'un stylo-seringue.

L'utilisation de seringues est préférable aux seringues pour plusieurs raisons:

  1. Une aiguille spéciale réduit au minimum les douleurs de l'injection.
  2. Commodité de fonctionnement, permettant de faire des injections à tout moment et au moment voulu.

La prise d'aliments après l'injection d'insuline doit avoir lieu dans un intervalle de temps ne dépassant pas une demi-heure. La dose maximale est de 30 unités.

Dans ce cas, le schéma exact de l'insulinothérapie ne doit être établi que par un médecin qui prend en compte les facteurs les plus divers et l'état de santé du patient dans son ensemble.

Une approche individuelle permet de minimiser les complications possibles de l'insulinothérapie.

Le schéma de l'insulinothérapie comprend:

  • Injection d'insuline de courte ou longue durée avant le petit déjeuner;
  • Injection de pré-insuline d'insuline avec une courte période d'exposition au corps du patient;
  • Injection du soir avant le dîner, qui comprend une insuline "courte";
  • Injection d'insuline avec une longue période d'action avant le sommeil du patient.

On distingue sur le corps du patient différentes zones d'injection, le taux d'absorption du médicament dans lequel il diffère. L'estomac est le plus "sensible" à l'insuline. Les endroits pour les injections choisis de manière incorrecte peuvent causer des problèmes de patient liés à l'insulinothérapie.

Ce phénomène, comme l’augmentation de la miction chez l’homme, peut être le signe du développement du diabète.

Quelle devrait être la nutrition au prédiabète, vous pouvez apprendre d'ici.

Les complications

loading...

Conséquences possibles de l'insulinothérapie:

  • L'apparition de réactions allergiques au niveau des sites d'injection sous la forme de rougeurs et de démangeaisons de la peau. L'émergence de telles réactions est le plus souvent associée à la mauvaise technologie de l'acupuncture, qui se traduit par l'utilisation d'aiguilles épaisses ou contondantes, l'introduction d'insuline trop froide, le mauvais choix du site d'injection,
  • Réduire le taux de sucre et le développement de l'hypoglycémie. Ces conditions s'expriment par une aggravation de la faim, une augmentation de la transpiration, l'apparition de tremblements et une augmentation du rythme cardiaque. Le développement de ces symptômes est facilité par l'utilisation de fortes doses du médicament ou un volume alimentaire insuffisant. Parfois, le développement de l'hypoglycémie est facilité par des troubles mentaux, des chocs ou une surcharge physique.
  • L'apparition de lipodystrophie post-insulinique, qui se manifeste par la disparition d'une couche de graisse sous-cutanée au niveau des sites d'injection.

Pour réduire le risque de ce phénomène, il convient de choisir avec beaucoup de soin les lieux d’injection, respectez toutes les règles d’administration de l’insuline.

Effets secondaires de l'insulinothérapie;

loading...

1) Réactions allergiques. Dans la plupart des cas, ils sont liés à la présence de contaminants protéiques de préparations d'insuline avec une activité antigénique considérable, et les propriétés antigéniques de l'insuline humaine est moins prononcée par rapport à d'autres médicaments d'insuline. Réactions Locales se produit sur le site de l'insuline habituellement dans les 1-2 semaines de traitement et exprimé des rougeurs, des démangeaisons de la peau, l'enflure, sensation de brûlure, peut infiltrer dans le site de l'administration de l'insuline, il est possible (rare) nécrose aseptique du tissu. Réactions générales peut être exprimée par l'urticaire, bronchospasme, troubles gastro-intestinaux, des douleurs articulaires, gonflement des ganglions lymphatiques, dans les cas les plus graves - choc anaphylactique. Dans le cas de réactions allergiques nécessaires pour remplacer la préparation de l'insuline et de prescrire des antihistaminiques - Tavegilum, Suprastinum etc.

2) Gonflement de l'insuline. Le gonflement de l'insuline est associé à la rétention de sodium et d'eau, elles passent généralement d'elles-mêmes et ne nécessitent pas de traitement particulier, mais rarement - avec un œdème de plus de 2 à 3 mois.

3) Lipodystrophie - est la disparition ou la réduction de la graisse sous-cutanée au site d'injection de l'insuline sous la forme d'une petite dépression ou d'une fosse. Prévention et traitement de la lipodystrophie: 1) pour l'introduction de l'insuline, il faut utiliser des aiguilles tranchantes; 2) tous les 7-10 jours, vous devez changer le site d'injection de l'insuline, n'entrez pas au même endroit; 3) vous ne pouvez pas entrer l'insuline froide (immédiatement du réfrigérateur); 4) pour traiter la lipodystrophie apparue dans le site de tissu altéré, un volume égal de solution à 0,5% de novocaïne est injecté avec une dose thérapeutique d'insuline une fois tous les 2-3 jours. L'effet arrive dans une semaine et atteint un maximum de 2-3 semaines à 2-4 mois à partir du début du traitement.

4) résistance à l'insuline - un état de sensibilité réduite des tissus à l'insuline et une augmentation du besoin en insuline de plus de 100 à 200 unités par jour. Mesures thérapeutiques: assainissement des foyers d'infection; transfert d'un patient à l'insuline humaine; remplacement d'une partie d'une dose quotidienne d'insuline par son administration intraveineuse; normalisation de la fonction hépatique; utilisation de la plasmaphérèse, hémosorption, qui réduit les taux sanguins d'anticorps anti-insuline chez le patient.

Traitement du diabète sucré de type 2 commencer par un traitement non médicamenteux: tous les patients doivent changer de mode de vie (des exercices physiques réguliers, une perte de poids et un régime alimentaire sont recommandés). Si ces activités ne suffisent pas, ajoutez agents hypoglycémiants oraux. S'il n'y a pas d'effet du traitement, les moyens peuvent être combinés, si cela ne fonctionne pas, vous devez passer à l'insuline. insulinothérapie temporaire à long terme dans le deuxième type de diabète est généralement attribué dans des situations stressantes, les maladies graves (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral), les opérations, les blessures, les infections et autres. En raison d'une forte augmentation des besoins en insuline dans ces périodes. La thérapie hypoglycémique quotidienne est annulée pendant cette période. Lors de la récupération, le patient est de nouveau transféré à la thérapie hypoglycémique habituelle pour lui. Insulinothérapie permanente est prescrit dans les cas suivants: lorsque les cellules bêta sont épuisées et que la sécrétion de leur propre insuline diminue; s'il existe des contre-indications à l'utilisation de médicaments hypoglycémiants oraux (foie, reins, sang, intolérance individuelle aux hypoglycémiants).

À agents hypoglycémiants oraux sont:

1) les médicaments sulfonylurées: le glibenclamide (diabeton, mannil), le gliclazide, le glenororm, ils stimulent la production de cellules bêta de l'insuline, normalisent les troubles métaboliques;

2) biguanides: Buformine, bucarban, glyburide (Adeb, silubin), la metformine (Glucophage, siofor), ils potentialiser l'effet de l'insuline, ce qui augmente la perméabilité des membranes cellulaires du tissu musculaire pour le glucose, mais la sécrétion et la libération de l'insuline n'a pas d'incidence contribuent également à la perte de poids. Effets secondaires préparations hypoglycémiques orales: réactions allergiques, dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, etc.

Pancréas et transplantation de cellules bêta. À l'heure actuelle, des méthodes de transplantation de l'ensemble du pancréas ou d'îlots isolés ont été mises au point et sont en cours d'application. Les cellules bêta des porcs, des lapins et des embryons humains sont utilisées. La transplantation est effectuée dans le rectus abdominis, dans le foie (suspension des cellules bêta ainsi introduit dans la veine porte et pénètre ensuite dans le foie), la culture des cellules bêta peut être implanté dans le pancréas. Cette méthode permet d’améliorer le degré de compensation du diabète et, ainsi, d’empêcher ou de ralentir la progression des complications. Cependant, l'effet positif de la transplantation de cellules bêta est à court terme, il dure jusqu'à 1 an.

Phytothérapie du diabète sucré. Phytothérapie est principalement utilisé pour les patients atteints de diabète de deuxième type, il y a environ 150 plantes médicinales: racines et les germes de blé, l'orge, le blé, les feuilles, des extraits des tiges et des feuilles de mûrier, une graine de renoncules, le cumin, l'ail, le zeste de citron, le houblon, décoctions de feuilles de myrtilles. Les salades de plantes sauvages sont utiles: feuilles fraîches d'un pissenlit, feuilles d'ortie, asota, etc.

Traitement de physiothérapie. Des méthodes telles que gOxygénation de sang pour éliminer l'hypoxie tissulaire, qui améliore l'absorption du glucose par les tissus; pour améliorer le métabolisme à l'intérieur appliquer cocktails à l'oxygène, pour la préparation desquels utiliser des infusions et des décoctions de plantes médicinales-Cette procédure permet de réduire le poids corporel avec son excès, car la mousse étend l'estomac et donne une sensation de satiété, et l'oxygène a un effet positif sur les processus redox; s'appliqueThérapie par micro-ondes sur la zone de projection du pancréas, ce qui améliore les processus métaboliques dans le tissu de la glande, améliore la circulation sanguine, stimule la production d'insuline, stimule également la production d'insuline échographie stimulation du pancréas.

L'acupuncture est l'introduction d'aiguilles spéciales dans les points actifs et est utilisé pour la neuropathie. Il en résulte une amélioration de l'état général des patients, une diminution de la douleur et une amélioration de la sensibilité des membres inférieurs.

Dans le diabète sucré sévère, des méthodes de traitement telles que l'hémosorption, l'entérosorption, la plasmaphérèse. Hémosorption Il est utilisé pour le diabète sucré, compliqué par la néphropathie diabétique. Entérosorption(apport de sorbants à l'intérieur) vous permet de réduire la dose d'insuline et d'autres agents hypoglycémiants, d'améliorer le métabolisme des lipides. La plasmaphérèse Il est utilisé pour les complications septiques et pour l'insuffisance rénale.

Traitement au sanatorium L'effet global du sanatorium et du centre de bien-être sur la santé est bénéfique pour les diabétiques. La condition principale dans ce cas est une forme légère de la maladie ou une forme moyennement lourde dans la phase de compensation, et également que les patients dans le sanatorium ont la possibilité de pratiquer l'insulinothérapie et le respect du régime alimentaire.

Hygiène des patients atteints de diabète sucré.1) Les patients apprennent les règles ghygiène de la cavité buccale: il est nécessaire de consulter régulièrement le dentiste (une fois tous les six mois), de traiter les caries dentaires en temps opportun et de retirer le tartre. 2) Enseigner les règles soins des pieds: le danger des pieds dans le diabète est très élevé, il y a même un terme « pied diabétique ». Si elle affecte les nerfs périphériques, les vaisseaux sanguins est considérablement réduit la sensibilité et le flux sanguin vers les membres inférieurs distales. Dans ces cas, les chaussures ordinaires peuvent provoquer des déformations du pied, une ulcération et le développement d'une gangrène diabétique. En outre, des dommages à la peau à un niveau élevé de glucose dans le sang, une mauvaise irrigation sanguine conduit à une infection massive avec la propagation de l'appareil ligamentaire et ostéoarticulaire. Le traitement du pied diabétique - processus long et complexe, mais les complications peuvent être évitées en appliquant des mesures de prévention individuelles pour les soins des pieds. Ils comprennent: un suivi régulier de l'état du patient de leurs pieds - besoin quotidien inspecter soigneusement les pieds en bonne lumière, vu de prêter attention aux changements de la peau dans les espaces interdigitaux (pour les infections fongiques, consultez immédiatement un médecin, dermatologue), callosités, fissures (ils peuvent cause du processus d'infection), sur les doigts corns (ce qui est une conséquence de porter des chaussures incorrecte), le patient doit soigneusement mettre en œuvre des soins d'hygiène des pieds: pieds de lavage quotidien L'eau chaude, à l'aide d'une éponge douce et du savon neutre, essuyer leurs pieds, en particulier les espaces interdigitaux avec une serviette douce; nécessaire pour enseigner la bonne sélection des patients de chaussures - la chaussure parfaite devrait conférer une résistance à être de la taille, la chaussure doit supérieure être fabriqué à partir de matériaux naturels (en cuir), il est nécessaire de prendre des chaussures dans l'après-midi, quand les pieds gonflent.

Soins infirmiers pour le diabète. Une infirmière est nécessaire de connaître les symptômes cliniques du diabète, pour pouvoir en temps opportun de fournir des soins médicaux aux complications aiguës du diabète, connaître les règles d'administration de calcul de l'insuline et la dose avant son introduction, pour être en mesure de former les méthodes de lutte contre les maladies du patient, à savoir sur les complications du diabète et parler de leurs patients, de promouvoir l'emploi dans "l'école du diabète", où les patients reçoivent des informations modernes sur la maladie, la nutrition et le traitement. Nurse fournit: le respect du patient, prescrit par le médecin, l'alimentation, la formation de la nutrition alimentaire, la surveillance des parents des transmissions du patient, assure la surveillance de l'état général du patient, le pouls, la pression artérielle, fréquence respiratoire, les fonctions physiologiques, la production d'urine par jour, le poids corporel, l'état de la peau, porte soins de la peau, par voie orale, claire et en temps opportun effectuer le médecin prescripteur, offre une formation et de l'échantillonnage de matériel biologique pour la recherche en laboratoire, la préparation Outilleur e recherche et des conseils de distribution de médicaments et d'administration des médicaments, effectuer des injections d'insuline, la prévention des complications, nutritionniste de consultation organise, physiothérapeute, thérapie d'exercice de formateur. Dans un entretien avec le patient l'infirmière doit fournir un soutien psychologique pour le patient, pour assurer le succès de la maladie, expliquer les causes et les symptômes de la maladie du patient et ses proches, organiser l'échange d'informations avec d'autres patients, a longtemps souffert de diabète, ramasser la littérature sur le mode de vie des patients atteints de cette maladie, éduquer le calcul de la puissance des unités de pain, de faire des recommandations sur l'utilisation des substituts du sucre pour l'exercice physique, les techniques de thérapie physique pour former, éduquer l'utilisateur le seringue à insuline IJU, seringue stylo, la méthode de calcul de la dose et l'administration de l'insuline montrer les sites d'injection, les méthodes d'administration de l'insuline, pour vérifier que le patient a appris les informations reçues, pour prévenir les complications de l'insulinothérapie, enseigner l'utilisation des bandes d'un mètre et d'essai dans la maison, pour montrer la méthode de détermination sucre dans le sang et l'urine.

Processus infirmier dans le diabète sucré. vieux K. patient, 28 ans, est en cours de traitement dans le service d'endocrinologie avec un diagnostic de diabète, le premier type de gravité moyenne, décompensation, polyneuropathie diabétique. Lorsque l'examen des plaintes en soins infirmiers établi: la soif constante, sécheresse de la bouche, une miction excessive, fatigue, démangeaisons de la peau, la douleur et paresthésies dans les mains, réduit la force musculaire, l'engourdissement et la froideur dans les jambes. Il souffre de diabète depuis environ 15 ans. Récemment, l'insuline est injectée de manière irrégulière. Prend souvent indépendamment des préparations hypoglycémiques. Le contrôle de la glycémie et de la glucosurie est irrégulier. La dernière fois remis un sang et l'urine de sucre il y a plus de 2 mois. Il est marié et a un fils en bonne santé depuis 4 ans. Père en bonne santé, la mère a le diabète.

Objectivement: l'état général est sévère. Température corporelle 36,3 С. La peau et les muqueuses sont propres, pâles et sèches. Un rougissement sur les joues. Les muscles des bras sont atrophiés, la force musculaire est réduite. CHDD 18 par minute. Dans les poumons, la respiration est vésiculaire. Impulsion 97 par minute, rythmique, qualités satisfaisantes. Pression artérielle 150/100 mm Hg. Art. Cœur - les tons sont étouffés, rythmés. La langue est humide, recouverte d'un revêtement blanc. Un ventre de forme correcte, symétrique, participe à l'acte de respirer. Chaise 1 fois par jour, décorée. Sucre dans le sang: 11 mmol / l. L'analyse de l'urine: уде 1026, sucre - 0,8 mmol / l, quantité quotidienne d'urine - 4800 ml.

Devoirs: 1. Identifier les besoins dont la satisfaction est violée, formuler les problèmes du patient. 2. Fixer des objectifs et planifier une intervention infirmière avec motivation.

1. Les besoins ne sont pas satisfaits: manger, boire, isoler, être en bonne santé, éviter le danger, communiquer, travailler.

Les problèmes du patient sont réels: soif constante, sécheresse de la bouche, une miction excessive, la fatigue, les démangeaisons de la peau, la douleur et paresthésies dans les mains, réduit la force musculaire dans les mains, l'engourdissement et la froideur dans les jambes.

Problèmes potentiels: risque de coma hypo- et hyperglycémique.

Problème prioritaire: soif.

2. Objectif à court terme: le patient notera une diminution de la soif à la fin du 7ème jour de traitement. Objectif à long terme: le patient notera un manque de soif de décharge.

Processus de soins infirmiers dans le diabète sucré

loading...

Processus infirmier dans le diabète sucré. Le diabète sucré - une maladie chronique, caractérisée par une perturbation de la production ou de l'action de l'insuline et conduisant à la rupture de tous les types de métabolisme, et, surtout, le métabolisme des glucides. La classification du diabète sucré, adoptée par l'OMS en 1980:
1. Type insulino-dépendant - 1.
2. Type non insulino-dépendant - type 2.
Le diabète sucré de type 1 est plus fréquent chez les jeunes, le diabète sucré de type 2 - chez les personnes d'âge moyen et les personnes âgées.
Dans le diabète sucré, les causes et les facteurs de risque sont si étroitement liés qu'il est parfois difficile de les distinguer. Un facteur de risque majeur est l'histoire familiale (plus défavorable du diabète de type 2 héréditaire), jouent également un rôle important de l'obésité, une alimentation déséquilibrée, le stress, les maladies du pancréas, des substances toxiques. en particulier l'alcool, les maladies des autres organes endocriniens.
Stades du diabète sucré:
Le 1er stade - le prédiabète - un état de prédisposition au diabète sucré.
Groupe de risque:
- Personnes ayant un fardeau héréditaire.
- Les femmes qui ont donné naissance à un enfant mort ou vivant avec un poids de plus de 4,5 kg.
- Personnes souffrant d'obésité et d'athérosclérose.
Le 2ème stade - diabète latent - est asymptomatique, le taux de glucose à jeun est normal - 3,3-5,5 mmol / l (selon certains auteurs - jusqu'à 6,6 mmol / l). Le diabète latent peut être identifié test de tolérance au glucose lorsque le patient après la prise de 50 g de glucose dissous dans 200 ml d'eau, il y a une augmentation du niveau de sucre dans le sang: 1 heure ci-dessus 9,99 mmoles / l. et après 2h - plus de 7,15 mmol / l.
Le troisième stade - le diabète évident - se caractérise par les symptômes suivants: soif, polyurie, augmentation de l'appétit, perte de poids, démangeaisons (surtout dans le périnée), faiblesse, fatigue. Dans l'analyse de la glycémie élevée, il est également possible de libérer du glucose dans l'urine.
Avec le développement de complications associées à la défaite du système nerveux central. du fundus. les reins, le cœur, les membres inférieurs, les symptômes d'affection des organes et systèmes correspondants sont attachés.

Processus de soins infirmiers dans le diabète sucré:
Problèmes du patient:
A. Existant (présent):
- soif;
- polyurie:
- démangeaisons. peau sèche:
- augmentation de l'appétit;
- perte de poids
- faiblesse, fatigue; diminution de l'acuité visuelle;
- douleur dans le coeur;
- douleur dans les membres inférieurs;
- la nécessité de suivre constamment un régime alimentaire;
- la nécessité d'une administration continue d'insuline ou de l'utilisation de médicaments antidiabétiques (mannil, diabeton, amaryl, etc.);
Déficience de connaissances sur:
- la nature de la maladie et ses causes;
- thérapie de régime;
- auto-assistance avec l'hypoglycémie;
- soins des pieds;
- le calcul des unités de grains et la compilation des menus;
- utilisation d'un glucomètre;
- les complications du diabète sucré (coma et angiopathie diabétique) et l'auto-assistance avec le coma.
B. Potentiel:
Risque de développement:
- conditions précomateuses et comateuses:
- gangrène des membres inférieurs;
- infarctus aigu du myocarde;
- insuffisance rénale chronique
- la cataracte et la rétinopathie diabétique avec altération de la vision;
- infections secondaires, maladies cutanées pustuleuses;
- complications dues à l'insulinothérapie;
- guérison lente des plaies, y compris les plaies postopératoires.
Collecte d'informations dans une enquête primaire:
Enquête du patient sur:
- respect du régime alimentaire (physiologique ou régime numéro 9), régime alimentaire;
- activité physique pendant la journée;
- traitement:
- insulinothérapie (nom de l'insuline, dose, durée d'action, schéma thérapeutique);
- préparations antidiabétiques en comprimés (nom, dose, caractéristiques de leur administration, tolérance);
- prescription de tests sanguins et urinaires pour l'examen du glucose et de l'endocrinologie;
- le patient a un glucomètre, la capacité de l'utiliser;
- la possibilité d'utiliser la table des unités de grains et de créer un menu d'unités de pain;
- la possibilité d'utiliser une seringue à insuline et un stylo à seringue;
- connaissance des lieux et des techniques d'administration d'insuline, prévention des complications (hypoglycémie et lipodystrophie aux sites d'injection);
- tenir un journal des patients atteints de diabète sucré:
- visite dans le passé et maintenant "école de diabétiques";
- le développement dans le passé du coma hypoglycémique et hyperglycémique, de leurs causes et de leurs symptômes;
- la capacité de fournir de l'aide personnelle;
- le patient a un "passeport pour diabétiques" ou une "carte professionnelle pour le diabète";
- prédisposition héréditaire au diabète sucré);
- maladies associées (pancréas, autres organes endocriniens, obésité);
- plaintes du patient au moment de l'examen.
Examen du patient:
- couleur, humidité de la peau, présence de peignes:
- détermination du poids corporel:
- mesure de la pression artérielle;
- la détermination du pouls sur l'artère radiale et l'artère de l'arrière du pied.
Interventions de sœurs, y compris travailler avec la famille du patient:
1. Mener une conversation avec le patient et ses proches sur les caractéristiques de la nutrition, en fonction du type de diabète, du régime alimentaire. Pour un patient atteint de diabète de type 2, donner plusieurs échantillons de menu par jour.
2. Pour convaincre le patient de la nécessité de suivre le régime prescrit par le médecin.
3. Convaincre le patient de la nécessité d’activités physiques recommandées par le médecin.
4. Conduisez une conversation sur les causes, la nature de la maladie et ses complications.
5. Informer le patient de l'insuline (types d'insuline. Le début et la durée de son action, en raison du repas. Caractéristiques de stockage, les effets secondaires, les types de seringues à insuline et stylo).
6. Assurer l'introduction rapide de l'insuline et l'utilisation de médicaments antidiabétiques.
7. contrôle:
- affection cutanée;
- poids corporel:
- pouls et pression artérielle;
- impulsion sur l'artère de l'arrière du pied;
- respect de l'alimentation et de l'alimentation; transférer au patient de ses proches;
- recommander une surveillance régulière du glucose dans le sang et l'urine.
8. Assurez-vous que le patient a besoin d'endocrinologue de surveillance constante, tenir un journal d'observation, où les taux de taux de glucose sanguin sont spécifiés, l'urine, la pression artérielle, par produits consommés par jour recevant un traitement, les changements dans la santé.
9. Recommander des examens périodiques de l'oculiste, du chirurgien, du cardiologue et du néphrologue.
10. Recommander des cours à la "School of Diabetics".
11. Informer le patient sur les causes et les symptômes de l'hypoglycémie, le coma.
12. Pour convaincre le patient du besoin, avec une légère détérioration de l'état de santé et de la numération globulaire, contactez immédiatement l'endocrinologue.
13. Former le patient et ses proches:
- calcul des unités de grains;
- compiler un menu sur le nombre d'unités de grains par jour; une administration et une administration sous-cutanée d'insuline avec une seringue à insuline;
- règles de soins des pieds;
- faire de l'auto-assistance avec l'hypoglycémie;
- mesure de la pression artérielle.
Conditions d'urgence pour le diabète sucré:
A. État hypoglycémique Coma hypoglycémique.
Causes:
- Une surdose d'insuline ou de comprimés antidiabétiques.
- Manque de glucides dans l'alimentation.
- Apport alimentaire insuffisant ou sauter des repas après l'administration d'insuline.
- Charge physique importante
états hypoglycémiques manifestent un fort sentiment de la faim, la transpiration, tremblement des membres, une faiblesse grave. Si cet état n'arrête pas, les symptômes de l'hypoglycémie augmenteront: tremblements intensifier, il y aura confusion dans l'esprit, des maux de tête, des étourdissements, une vision double, l'anxiété générale, la peur, l'agressivité dans le comportement et le patient va dans le coma avec perte de conscience et des convulsions.
Symptômes du coma hypoglycémique: le patient est inconscient, pâle, il n'y a pas d'odeur d'acétone dans la bouche. Peau humide, sueurs froides abondantes, tonus musculaire accru, sans respiration. La pression artérielle et le pouls ne sont pas modifiés, le ton des yeux ne change pas. Dans le test sanguin, le taux de sucre est inférieur à 3,3 mmol / l. il n'y a pas de sucre dans l'urine.
Auto-assistance avec hypoglycémie:
Il est recommandé aux premiers symptômes de l'hypoglycémie manger 4-5 morceaux de sucre ou de thé de boisson chaude sucrée, le glucose ou prendre 10 comprimés de 0,1 g ou une boisson de 2-3 ampoules de 40% de glucose, ou de manger des bonbons (bonbons mieux ).
Premiers secours en cas d'hypoglycémie:
- Appeler un médecin
- Appeler un assistant de laboratoire.
- Donnez au patient une position latérale stable.
- Mettez 2 morceaux de sucre sur la joue sur laquelle repose le patient.
- Fournir un accès intraveineux.
Préparer des médicaments:
Solution de glucose à 40 et 5%. Solution de chlorure de sodium à 0,9%, prednisolone (amp.), Hydrocortisone (amp.), Glucagon (amp.).
B. Coma hyperglycémique (diabétique, cétoacidotique).
Causes:
- Dose insuffisante d'insuline.
- Dysfonctionnement du régime alimentaire (augmentation des glucides dans les aliments).
- Maladies infectieuses.
- Le stress
- Grossesse
- Blessures
- Intervention opératoire.
Précurseurs: soif accrue, polyurie. vomissements possibles, perte d'appétit, vision floue, somnolence inhabituellement forte, irritabilité.
Les symptômes de coma: hors ligne de la conscience, l'odeur de l'haleine de l'acétone, la rougeur et la sécheresse de la peau, respiration bruyante profonde, une diminution du tonus musculaire - globes oculaires « soft ». Pulse-thread-like, la pression artérielle réduite. Dans l'analyse de sang - l'hyperglycémie, dans l'analyse d'urine - glycosurie, les cétones et l'acétone.
Lorsqu'il y a un précurseur du coma, il est urgent de contacter l'endocrinologue ou de l'appeler chez lui. Avec des signes de coma hyperglycémique, appelez d'urgence des soins d'urgence.
Premiers secours:
- Appeler un médecin
- Pour donner au patient une position latérale stable (prévention du lancement de la langue, aspiration, asphyxie).
- Prenez le cathéter d'urine pour un diagnostic rapide du sucre et de l'acétone.
- Fournir un accès intraveineux.
Préparer des médicaments:
- insuline à action rapide - actropide (fl.);
- Solution de chlorure de sodium à 0,9% (fl.); Solution de glucose à 5% (fl.);
- glycosides cardiaques, agents vasculaires.

«Technologie de l'insulinothérapie»

loading...

Indications: sur rendez-vous d'un médecin

Contre-indications: - détermine le médecin (hypoglycémie, réaction allergique);

Note: L'insuline est administrée par voie sous-cutanée en 30 minutes. avant de manger L'insuline est conservée au réfrigérateur pendant 20 à 40 minutes. avant l'introduction, il faut le sortir du réfrigérateur. Après 30 minutes. le patient a besoin de nourriture. Dans 1 ml contient 40 unités. insuline, une division 1,0 gr. La seringue contient 2 unités. l'insuline.

Zones d'injection: tiers supérieur et moyen de la surface externe de l'épaule; tiers supérieur et moyen de la surface antérieure et latérale de la cuisse; surfaces latérales de la paroi antérieure de l'abdomen;

Des savons, des antiseptiques pour la peau, des boules de coton stériles dans 70% d'éthanol, recouverts d'un plateau stérile avec des outils, plateau stérile, le plateau pour le matériau de déchets, une seringue jetable d'insuline stérile avec une aiguille amovible, préparation d'insuline, un ensemble de récipients pour la désinfection (solution à 3% de chloramine 5% de la solution de chloramine).

Algorithme de l'infirmière.

Expliquer au patient le but, au cours de la prochaine manipulation, de donner des informations sur l'utilisation de la préparation d'insuline prescrite, afin d'obtenir le consentement volontaire du patient pour effectuer la manipulation;

Aider le patient à prendre une position confortable, sans vêtements, à examiner et à palper le site d’injection prévu;

Pour traiter des gants avec deux boules de coton dans de l'alcool à 70%, jetez les billes usagées dans le bac à déchets;

Recueillir seringue à insuline jetable pour composer une dose prédéterminée d'insuline et prêt à mettre la seringue dans un plateau stérile, mis dans un bac tampon d'ouate 3 à 70% d'alcool;

Procédé 1 boule de coton dans 70% d'alcool, une grande surface de la peau, le coton bille 2 dans un site de ponction d'alcool à attendre jusqu'à ce que l'alcool évapore de la peau;

Rassemblez la peau dans le pli, avec l'autre main insérez l'aiguille avec une coupe vers le haut dans la base du pli cutané sous un angle de 45 * à la surface de la peau à une profondeur de 15 mm.

Pour transférer un bras ou une main, je fixe un pli sur le piston et introduis lentement une insuline;

Appliquer 3 billes (stériles sèches) sur le site de ponction et verrouiller rapidement la canule pour retirer l'aiguille;

Assurez-vous que le patient se sent à l'aise, lui enlever 3 balles et porter le patient;

Faire tremper des balles dans 3% du district de Chloramina - 120 min.

Trempez l'aiguille dans 5% de la solution de chloramine - 60 minutes;

Trempez la seringue démontée dans 5% de la solution de chloramine - 60 min;

Trempez le plateau dans 3% de la solution de chloramine - 60 minutes;

Retirer les gants et laisser tremper dans 3% de solution de chloramine - 60 minutes;

Retirer le masque et laisser tremper dans 3% de la solution de chloramine - 120 min.

11. Manipulez les mains à un niveau hygiénique.

"La technologie des soins aux patients dans les vomissements"

loading...

But: premiers soins au patient; prévention de l'aspiration du vomi; La prise de vomi pour les études diagnostiques;

Indications: - le médecin détermine

Contre-indications: - détermine le médecin (hypoglycémie, réaction allergique);

Du savon, des boules de coton stériles dans 70% d'éthanol, de la gaze stérile, recouverts d'un plateau stérile à instruments (forceps), le bac pour le conteneur de déchets pour recueillir les vomissures, gant, couche jetable, un sac à linge, bain de bouche bouillie de l'eau, une tasse, une cuillère et un récipient pour recueillir les vomissures de direction de recherche de diagnostic pour l'examen de diagnostic, le récipient pour transporter le matériau biologique, un ensemble de récipients pour la désinfection (solution à 3% de la chloramine, une solution à 5% de chloramine).

"Caractéristiques anatomo-physiologiques du système endocrinien. Soins infirmiers pour les troubles thyroïdiens et le diabète chez les enfants »

loading...

Dans le monde, plus de 100 millions de personnes souffrent de diabète et la tendance au rajeunissement est constante. Le diabète survient chez les enfants de tous âges, y compris la petite enfance et même des nouveau-nés, mais se produit le plus souvent chez les jeunes l'école et de l'adolescence.

La maladie affecte aussi souvent les deux sexes.

Le diabète est un cours progressif et est un danger pour l'enfant en raison de complications de toute personne diabétique et hypoglycémique nécessitant des mesures urgentes, ainsi que des troubles du système cardio-vasculaire, le foie, les reins et le développement précoce de l'athérosclérose, la rétinopathie, conduisant à une perte de vision, etc..

La reconnaissance rapide de la maladie et un traitement adéquat contribuent à prévenir les complications graves.

L'insuline assure le transport à travers les membranes cellulaires du glucose, du potassium, des acides aminés, le transfert du glucose dans les graisses, la formation de glycogène dans le foie. L'insuline inhibe la formation de glucose à partir de protéines et de graisses.


Teneur en sucre dans le sang
Au coeur du développement du diabète se trouve un changement homéostasie, en raison de l'insuffisance relative ou absolue d'insuline, qui entraîne des violations du métabolisme des glucides, des protéines et des graisses.

L’hyperglycémie (plus de 8,8 mmol / l) entraîne glucosurie, puisque plus de sucre est filtré dans l'urine primaire et qu'il ne peut pas être complètement réabsorbé dans le tubule proximal des reins. La densité relative de l'urine augmente en raison de l'excrétion de sucre dans l'urine, qui est un signe caractéristique de la maladie.

La glucosurie cause polyurie à la suite de

augmentation de la pression osmotique de l'urine due à une violation de la synthèse des protéines, du glycogène et des graisses. Une concentration élevée de glucose dans le sérum sanguin et la polyurie déterminent hyperosmolarité sérum et un symptôme de soif (polydipsie). Violé la conversion des glucides en graisses, il se produit une mobilisation accrue des acides gras provenant des réserves de graisse, se développe perte de poids, qui en plus est dû à la déshydratation (déshydratation) organisme. Une carence en insuline entraîne des violations du métabolisme des graisses. Le sang reçoit un grand nombre d'acides gras et, en raison d'une combustion incomplète, l'accumulation de produits de métabolisme des graisses sous-oxydés (corps cétoniques), ce qui entraîne une augmentation de la formation du cholestérol, des triglycérides et du développement Seuil rénal de glucose

émergence de l'acétone dans l'air expiré.


Le mécanisme de l'apparition de l'acétone dans le diabète sucré.
En raison de l'appauvrissement du foie en glycogène, les graisses s'y déposent, ce qui entraîne une infiltration graisseuse du foie et son augmentation. La carence en insuline provoque hypercholestérolémie, qui contribue au développement précoce l'athérosclérose. Ceci est important dans le développement du diabète angiopathie, conduisant à des changements vasculaires graves dans les yeux, les reins, le cœur, le foie, le tractus gastro-intestinal et d'autres organes. À la suite d'une carence en insuline, échange d'eau et de minéraux, qui est largement associée à l'hyperglycémie, à la glucosurie et à l'acidocétose. Avec l'acidocétose diabétique, il y a une excrétion accrue d'électrolytes dans l'urine: sodium, potassium, chlorures, azote, ammoniac, phosphore, calcium, magnésium. L'effet toxique de l'acidocétose et de graves troubles hydro-électrolytiques entraîne le développement du coma dans le diabète sucré.
Manifestations cliniques du diabète sucré
Au cours de la maladie, il y a trois étapes: une violation potentielle de la tolérance au glucose (diabète potentiel), une violation de la tolérance au glucose (diabète latent), un diabète sucré évident (manifeste).

Les facteurs de risque dans l'enfance sont la présence du diabète chez les proches parents, un grand poids à la naissance (plus de 4100G), le diabète chez les vrais jumeaux, l'obésité, l'état hypoglycémique spontanée, ptosis siècle, la pancréatite chronique, stomatite récurrente, les maladies purulentes-inflammatoires de la peau, thyrotoxicose. Un examen attentif est nécessaire pour les enfants atteints de nicture nouvellement diagnostiquée.

La maladie se manifeste comme une vive préoccupation, les enfants saisissent avidement le mamelon et la poitrine, puis se calment un peu après avoir bu. Il y a une diminution du poids corporel. Intertrigo persistant caractéristique, en particulier dans la région génitale externe. Les foyers d'une infection purulente se rejoignent souvent, il y a une tendance aux maladies des voies respiratoires supérieures. Souvent, les parents font attention aux couches inhabituelles "amidonnées" en raison du dépôt de cristaux de sucre sur elles, d'urine collante.

Si le patient ne reçoit pas une assistance en temps opportun, la diminution de la réserve de sang alcalin, l'augmentation de la déshydratation, l'acidose métabolique et les corps cétoniques conduisent au développement du coma.

Chez les nourrissons, le diabète sucré nouvellement diagnostiqué est souvent diagnostiqué dans un coma cétoacidotique.

Chez les enfants, c'est rare. La base est une augmentation significative de l'osmolarité du sang à la suite d'une perte importante de liquide.

Il se développe dans le contexte de l'hypoxie (chez les enfants présentant des malformations cardiaques congénitales, une pneumonie sévère, une anémie). Le coma est causé par l'accumulation d'acide lactique dans l'organisme.

Avec l'hypoglycémie, l'absorption du glucose diminue fortement par les cellules et, en premier lieu, par les cellules du cerveau. Le glucose est la principale source d'énergie cérébrale. L’apparition de l’hypoglycémie résulte de la réaction du SNC à une diminution du taux de sucre dans le sang et à une inhibition du métabolisme cérébral.

Les aliments doivent être équilibrés à tous égards (compte tenu de la nature de la thérapie à vie).

L'alimentation n ° 9 doit être adaptée au stéréotype de la nutrition familiale et aux préférences alimentaires de l'enfant autant que possible.

L'heure de prise alimentaire et son volume doivent être fixés.

Sont exclus des aliments les glucides raffinés, la préférence est donnée aux aliments riches en glucides contenant une quantité suffisante de fibres alimentaires, avec des aliments «diabétiques» spéciaux et un traitement culinaire spécial lors de la préparation des plats n'est pas requis.

Après chaque repas, l'enfant devrait ressentir une sensation de satiété.

La nourriture doit être organisée de telle manière que la nourriture apporte du plaisir, crée une bonne humeur.

L'enfant doit également apprendre les règles de base du traitement diététique, le remplacement adéquat des aliments, l'autosurveillance de l'insulinothérapie, la planification préalable de la nutrition à la maison et à l'extérieur de la maison.

Des préparations d'insuline ayant une durée d'effet hypoglycémique différente sont utilisées à différentes périodes de la journée:

Préparations action rapide mais courte: l'effet arrive dans 15-30 minutes, la durée d'action est de 5-8 heures action ultracourte - le début après 10 minutes, la durée de l'action est de 2-3 heures (insuline simple, insuman-Rapid, maxyrapid, etc.).

Préparations durée moyenne d'action: l'effet se produit après 1,5-3 heures, la durée de l'action est de 12-22 heures (insuman-basal 100, insuline-rapitard, humulin-M, insuline semilente, etc.).

Préparations action prolongée: L'effet est disponible dans 4-6 heures, la durée de l'action est de 20-24 heures (ruban d'insuline, protafan, insulong, humulin-L, etc.).

Préparations action trop prolongée: l'effet arrive en 3 heures, le maximum d'action en 12-24 heures, la durée d'action - 36 heures (insuline ultralente, ultralong, ultradard, etc.).

Les médicaments sont sélectionnés individuellement par des indicateurs profil glycémique et glucosurique. Il est recommandé de commencer le traitement avec des médicaments à courte durée d’action et de passer rapidement à des combinaisons d’insuline à longue durée d’action en doses individuelles adaptées. Lors de la distribution de la dose d'insuline, il faut se rappeler que le besoin d'insuline est plus important pendant la journée, surtout après avoir mangé, relativement faible - la nuit.

Récemment reçu méthode généralisée de calcul d'une insuline d'action, en fonction de la quantité de glucides dans le régime alimentaire adopté pendant le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Un tel dosage de l'insuline permet d'éviter une forte augmentation de la glycémie après l'ingestion. Dans ce cas, calculé régime pauvre en calories par jour, la quantité quotidienne d'hydrates de carbone dans les unités de pain (BU) et le montant distribué pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. En conséquence, l'insuline à action rapide dosé: avant le petit déjeuner - 2 unités sur 1HE, avant le déjeuner - 1,5ED sur 1HE avant le dîner - 1,2ED au niveau de la dose d'insuline de correction 1HE de glycémie (traitement de bol). À gauche, puis le calcul de la quantité d'insuline (à partir d'une dose journalière totale) est administré sous la forme d'une action prolongée de l'insuline (thérapie de base).

un traitement adéquat implique le mode précis de l'administration d'insuline (multiplicité, l'introduction de montres, médicaments dose), en prenant en compte le mode de la journée, et la capacité des membres du patient ou de la famille dans des situations d'urgence régler indépendamment le plan de traitement (si nécessaire d'introduire une dose supplémentaire d'insuline ou diminuer, ou même d'abandonner la prochaine administration ).

Montre l'utilisation d'anticoagulants, des agents antiplaquettaires, des médicaments hypolipidémiants angioprotectors, les préparations contenant le composé de phosphore (ATP), les vitamines C, B (avec des troubles de la microcirculation, lipides, vitamines et des échanges d'électrolyte). Avec l'ajout de maladies concomitantes, un traitement général réparateur et symptomatique est effectué.

L'hôpital doit être hospitalisé d'urgence dans l'unité de soins intensifs spécialisée.

Les patients formés à l’autosurveillance du niveau de glycémie et possédant la technique de correction de la dose d’insuline peuvent refuser un apport alimentaire fixe, Insulinothérapie "physiologique" leur permettra de changer les heures de prise alimentaire, la quantité de glucides, en fonction de l'appétit, des conditions, des envies.

Le calcul de la dose d'insuline est effectué sur la base des paramètres glycémiques, en utilisant le concept conditionnel "Unité de pain" (CB) et un tableau pour le remplacement équivalent des aliments par les glucides.

Aider les parents, sur l'organisation du régime, autant que possible le mode de vie habituelle appropriée de la famille avec l'inclusion de toutes les mesures médicales (traitement de l'alimentation, le calcul de l'apport calorique, la dose et la durée de l'injection), apprendre à vivre avec un enfant qui est une maladie chronique, à vivre avec « diabète ». Conseiller régulièrement pour tenir un journal de la vie.

Conseiller aux parents de répondre aux besoins physiques, émotionnels, psychologiques de l'enfant, de surveiller le niveau de développement intellectuel, d'éduquer à la fois en bonne santé, mais il doit être conscient que le non-respect des règles, qui font relativement bonne santé, il s'expose à des dangers qui peuvent conduire à de graves complications et aggraver le pronostic de la maladie.

Conseiller l'enfant et les parents sur l'organisation d'activités physiques (avec compensation de la maladie):


  • aider à choisir le moment optimal pour l'entraînement physique (dépenser dans la période d'augmentation maximale de la glycémie, soit 1 à 1,5 heure après avoir mangé);

  • en fonction du volume d'activité physique, vous apprendrez à effectuer une auto-surveillance de l'état et du niveau de glycémie;

  • être en mesure de procéder à une dose de correction de l'insuline et de l'alimentation: si aucune activité physique prévues fournissent l'apport en glucides supplémentaires, si vous envisagez de surcharge du moteur - réduire la dose d'insuline par 2 unités ou augmenter la consommation de glucides à 10-20g.

Parlez à un enfant de visiter les groupes de santé spéciaux ou les clubs sportifs (avec surveillance médicale), où la communication avec leurs pairs qui ont une maladie similaire, contribuera au développement de l'adéquation psychologique, ainsi que la création d'une atmosphère d'auto-apprentissage, d'entraide et d'entraide.

Aider la famille à surmonter la situation de crise, pour aider les parents à tous les stades de la maladie de l'enfant, de leur donner l'occasion d'exprimer leurs doutes et leurs angoisses, apprendre à vivre sans la crainte constante, les sentiments de désespoir et de percevoir la maladie comme un inconvénient inévitable qu'il faut surmonter pour vivre une vie active normale. Assurez-vous que le niveau de rémunération de la maladie, l'espérance de vie, la santé et la capacité de travail dépend à la fois sur l'enfant et sur l'assistance mutuelle entre tous les membres de la famille, de la mise en œuvre rapides et efficaces de tous les conseils médicaux.

Il est nécessaire de s’engager le plus tôt possible dans l’adaptation sociale de l’enfant dans la société, de le motiver à choisir des professions qui ne sont pas liées à une surcharge physique, de contribuer activement au développement de ses loisirs et de ses loisirs.

Recommander aux parents de communiquer avec les familles ayant des enfants atteints de maladies similaires, suivre des cours à l’école du diabète. Fournir aux parents des adresses d'organismes publics, de fondations traitant du diabète.

Convaincre les parents de la nécessité d’une observation dispensaire de l’enfant par un endocrinologue, un oculiste, un néphrologue, un neurologue, un dentiste, un psychologue.
Tableau de remplacement équivalent des produits par les glucides

Les quantités de produits obtenues contiennent 12 g de glucides (1XE)

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Avantages et inconvénients du fructoseLes glucides sont l'une des substances les plus indispensables dans les processus métaboliques du corps humain. Les glucides les plus facilement assimilables sont les saccharides - les substances sucrées.

Les diabétiques afin de ne pas prendre beaucoup de médicaments pour cette maladie, il est utile d'utiliser d'autres moyens, par exemple, le vinaigre est très utile et efficace dans le diabète sucré.

Le sucre est un glucide facilement absorbé par l'organisme. Par conséquent, les plats sucrés saturent rapidement et neutralisent la sensation de faim. Mais pas pour longtemps.

Types De Diabète

Catégories Populaires

Blood Sugar