loader

Principal

Traitement

Symptômes du diabète de type 1: quelles sont les prévisions à connaître?

Le diagnostic moderne, la thérapie et la pharmacologie permettent à un patient diabétique de travailler et de mener une vie normale. Tout cela n'est possible qu'au désir du patient lui-même. Il doit suivre un régime, mener une vie saine, observer toutes les prescriptions médicales et surveiller sa santé, en faisant périodiquement les tests nécessaires. Les médecins divisent le diabète en deux types selon le processus ultérieur de la maladie elle-même - insulino-dépendant (type 1) et non insulino-dépendant (2 types). Dans le diabète sucré insulino-dépendant, les symptômes de type 1 apparaissent chez des personnes apparemment en bonne santé qui suivent leur santé et mènent un mode de vie sain. Le diabète sucré semble venir de nulle part. Symptômes communs à tous les types de diabète: mictions fréquentes avec odeur d'acétone, soif constante, faim insensée et perte de poids importante.

IMPORTANT: La médecine moderne estime que le diabète n’est pas une phrase. Les personnes atteintes de diabète qui veulent vivre à la vieillesse, et de faire tous les efforts pour cela, il peut goûter le goût « doux » de prendre soin de leurs petits-enfants - ils ont même permis aux diabétiques.

Symptômes secondaires du diabète de type 1

loading...

Les deux types de diabète présentent les premiers symptômes identiques. Mais les patients atteints d'une maladie insulinodépendante peuvent toujours se rappeler quand la maladie a commencé, lorsque des changements ont commencé dans le corps. Les signes de la maladie s’expriment assez clairement dans le contexte d’une détérioration générale de la santé sans traitement nécessaire. Dans le diabète de type 1, les symptômes peuvent être secondaires:

  • Fatigue générale du corps.
  • Sensation de goût sec de fer dans la bouche.
  • Problèmes de peau: démangeaisons, sécheresse, lésions fongiques, égratignures longues et non cicatrisantes.
  • Mal de tête.
  • Détérioration de la vision.
  • L'odeur de l'acétone dans l'urine.
  • Démangeaisons dans les organes génitaux.
  • Des picotements dans les membres, parfois des engourdissements.
  • Irritabilité.

Qui est à risque d'un diabète sucré de type 1?

loading...

Le diabète sucré insulino-dépendant, en règle générale, tombe malade chez un enfant ou un jeune âge. Par conséquent, il s’agit du diabète juvénile - l’âge varie de l’enfance à 35 ans. Diabète de type 1 parce que la maladie est divisée en deux types: 1a - diabète juvénile nature virale, 1b - diabète sucré commun, dans laquelle le pancréas ou réduit ou même cesse de produire de l'insuline. Le diabète sucré insulino-dépendant est associé à une prédisposition héréditaire.

Tout le problème est que les symptômes "perfides" du diabète de type 1 peuvent tuer jusqu'à 80% des cellules bêta avant qu'une personne puisse reconnaître les signes de sa maladie. Ces cellules pancréatiques, à cause du virus pénétrant dans le corps humain avec une prédisposition génétique au diabète, peuvent mourir avec la formation d'anticorps. Le terme de destruction des cellules bêta peut aller de plusieurs mois à plusieurs années. À la suite de cette action "silencieuse", le patient s'avère immédiatement dépendant de l'insuline.

Scénario pour le développement du diabète sucré de type 1

loading...

Toute personne ayant découvert des symptômes du diabète de type 1 devrait subir un examen médical. Plus le patient commence à recevoir de l'insuline rapidement, plus il est possible de prévenir rapidement le processus irréversible de l'effet du diabète sur tout le corps humain. D'un point de vue médical, le processus de la maladie associé au diabète insulino-dépendant commence chez les personnes génétiquement prédisposées à cette maladie. De plus, la mort des cellules bêta se produit à la suite d'une attaque auto-immune ou d'une infection virale. Les virus peuvent être différents: rougeole, varicelle ou rubéole. Fort stress psychologique, qui est devenu un provocateur de la maladie du diabète, les médecins considèrent une cause grave de la maladie. Dans la partie du pancréas responsable de la production d'insuline, le processus inflammatoire commence. En outre, les cellules bêta commencent à être perçues par le système immunitaire comme étrangères, les anticorps apparaissent et les cellules bêta sont finalement détruites.

IMPORTANT: Le diabète sucré est terrifiant par son influence destructrice sur les vaisseaux sanguins humains, petits et grands. Médecins aux patients qui ne sont pas engagés dans le traitement du diabète sucré de type 1, les prévisions donnent des résultats décevants: le développement de toutes les maladies cardiaques, des dommages aux reins et aux yeux, la gangrène des extrémités. Par conséquent, tous les médecins recommandent seulement que, dès les premiers symptômes, vous devez vous rendre dans un établissement médical et effectuer des tests de dépistage du sucre.

Dans la médecine moderne, le diabète est considéré comme une maladie incurable, mais la réception de l'insuline en temps opportun aidera à normaliser le métabolisme et à arrêter la destruction fatale du corps de cette maladie. L'alimentation et l'insuline sont les principales méthodes de traitement. Malheureusement, les cellules bêta du pancréas ne peuvent pas être restaurées. Bien que les tentatives de transplantation du pancréas soient infructueuses, les scientifiques ne perdent pas espoir de transférer le diabète de la catégorie des maladies incurables aux maladies pouvant être traitées.

Les entreprises pharmacologiques tentent constamment d'inventer les moyens improvisés les plus pratiques pour l'introduction de l'insuline. Maintenant stylos d'injection populaires, qui sont pratiques pour le transport et les injections. L'endocrinologue choisit le dosage approprié pour le patient pour une concentration de glucose normale. Il peut s'agir de médicaments de validité différente: intermédiaires, rapides ou à longue durée d'action.

IMPORTANT: Une alimentation équilibrée pour le diabète insulinodépendant est un strict équilibre de sucre et de graisse nécessaire légumes, pain de blé entier - le nombre de repas doit être d'au moins 5-6 fois en petites portions. En ce qui concerne le sucre, les sucreries et toutes sortes de confitures, les diabétiques devront être oubliés, ainsi que l'alcool.

Tout diabétique doit savoir que le diagnostic de diabète de type 1 peut améliorer ses pronostics uniquement grâce à ses propres efforts. Si vous ajoutez à l’insuline et au régime des exercices physiques qui amélioreront la circulation sanguine, un patient diabétique pourra

Il est difficile de déterminer l’apparition du développement du diabète, car ses symptômes sont précoces.

L'hyperglycémie et la fatigue, la perte de poids et la soif constante sont les premières.

Des centaines de maladies affectent le mode de vie et nécessitent des restrictions nutritionnelles. Un des.

Quelles sont les prévisions des médecins pour le diabète de type 1? Et quelle est l'espérance de vie d'un patient souffrant de cette maladie?

loading...

MINISTERE DE LA FEDERATION DE RUSSIE: "Jeter le glucomètre et les bandelettes de test. Plus de Metformine, Diabeton, Siofor, Glukofazh et Yanuvia! Traitez-le avec ceci. "

Le diabète de type 1 est une maladie incurable, dont le nombre de cas représente jusqu'à 10% du nombre total de personnes atteintes de diabète. Le développement de la maladie résulte d'une altération de la fonction pancréatique, entraînant une sécrétion insuffisante d'insuline et une augmentation de la glycémie. En règle générale, le diabète se développe très tôt.

Le traitement du diabète de type 1 est le respect strict d'un régime alimentaire, un certain ensemble d'exercices physiques, une utilisation adéquate et rapide de l'insulinothérapie.

Le pronostic et les conséquences du diabète de type 1

loading...

Le pronostic pour la durée de vie d'un patient atteint de diabète de type 1 est inférieur à la moyenne. Jusqu'à 45 à 50% des patients meurent dans les 37 à 42 ans suivant l'apparition de la maladie due à une insuffisance rénale chronique. Grâce 23-27 ans, les patients développent des complications de l'athérosclérose, ce qui conduit à la mort d'un accident vasculaire cérébral, la gangrène, l'amputation, les lésions ischémiques des jambes ou une maladie cardiaque coronarienne. Les facteurs de risque indépendants de décès prématuré sont la neuropathie, l'hypertension, etc.

Pour prévenir et ralentir la progression de la maladie, pour améliorer le cours des complications déjà existantes, il est nécessaire de contrôler strictement le niveau de sucre. Lorsque cette condition est remplie, une rémission initiale se produit chez un quatrième patient atteint de diabète de type 1. Pendant la période de rémission initiale, qui dure de 3 mois à 6 mois (dans de rares cas jusqu’à 1 an), l’état général se stabilise et le besoin en insuline diminue considérablement.

Les pharmacies veulent à nouveau profiter des diabétiques. Il existe une drogue européenne moderne et sensée, mais elle reste discrète. Ceci

Il est prouvé que le diabète progresse progressivement à condition que les conditions de travail et de vie soient respectées. Par conséquent, pour les patients atteints de diabète, il est essentiel d'éviter la surcharge de stress physique et émotionnel qui permettra d'accélérer le développement de la maladie. Il est très important de maintenir en permanence les valeurs cibles pour la compensation du diabète de type 1, afin que les complications aiguës de la maladie se développent beaucoup plus tard. Afin de minimiser le risque de complications dans le diabète de type 1, il est également nécessaire d'auto-surveillance de la glycémie par jour, le maintien de taux d'hémoglobine dans le sang et le changement rapide de la dose d'insuline. Tout ce qui précède affecte grandement l'espérance de vie des patients.

Le pronostic pour la durée de la vie d'un patient atteint de diabète de type 1 dépend d'un certain nombre de facteurs, notamment le diagnostic en temps opportun, la gravité, le diagnostic et le traitement corrects et l'âge du patient. Malheureusement, une personne sur deux, qui souffre de diabète, ne vit pas à un âge moyen. Cependant, si vous maintenez une glycémie normale et, si possible, bloquez le développement de complications associées au diabète, la qualité et l'espérance de vie augmentent.

J'ai souffert de diabète pendant 31 ans. Maintenant il va bien. Mais ces capsules sont inaccessibles aux gens ordinaires, elles ne veulent pas vendre de pharmacies, elles ne sont pas rentables pour elles.

Critiques et commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires et de commentaires! S'il vous plaît, exprimez votre opinion ou quelque chose pour clarifier et ajouter!

Diabète sucré

loading...

Diabète sucré - une maladie métabolique chronique, qui est basée sur la formation de sa propre carence en insuline et une augmentation des taux de glucose sanguin. Un sentiment de Manifestes soif, augmentation de la production d'urine, augmentation de l'appétit, une faiblesse, des étourdissements, la cicatrisation lente, et ainsi de suite. D. Une maladie chronique, souvent avec évolution progressive. Risque élevé d'accident vasculaire cérébral, d'insuffisance rénale, d'infarctus du myocarde, de gangrène des extrémités, de cécité. De fortes fluctuations du taux de sucre dans le sang entraînent des conditions potentiellement mortelles: coma hypo- et hyperglycémique.

Diabète sucré

loading...

Parmi les désordres métaboliques, le diabète est le deuxième après l’obésité. Dans le monde, le diabète affecte environ 10% de la population, mais si vous prenez en compte les formes cachées de la maladie, ce chiffre peut être 3 à 4 fois plus élevé. Le diabète sucré se développe à la suite d'une carence chronique en insuline et s'accompagne de troubles du métabolisme des glucides, des protéines et des graisses. La production d'insuline se produit dans le pancréas par les cellules ß des îlots de Langerhans.

En participant au métabolisme des glucides, l'insuline augmente l'apport de glucose dans les cellules, favorise la synthèse et l'accumulation de glycogène dans le foie, inhibe la dégradation des composés glucidiques. Dans le processus de métabolisme des protéines, l'insuline améliore la synthèse des acides nucléiques et des protéines et supprime sa dégradation. L'effet de l'insuline sur le métabolisme des graisses est d'augmenter la consommation de glucose dans les cellules adipeuses, les processus énergétiques dans les cellules, la synthèse des acides gras et de ralentir la dégradation des graisses. Avec la participation de l'insuline, le processus d'entrée dans la cellule sodique est amélioré. Des perturbations des processus d'échange contrôlés par l'insuline peuvent se développer en cas de synthèse insuffisante (diabète de type I) ou d'insulinorésistance des tissus à l'insuline (diabète de type II).

Causes et mécanisme du diabète sucré

loading...

Le diabète sucré de type I est plus souvent détecté chez les jeunes patients de moins de 30 ans. la synthèse du rapport de l'insuline est causée par des lésions du pancréas et la destruction auto-immune des cellules ß-insuline. Dans la plupart des patients, le diabète se développe après une infection virale (les oreillons, la rubéole, l'hépatite) ou des effets toxiques (nitrosamines, pesticides, médicaments, etc.), une réponse immunitaire qui provoque la mort des cellules du pancréas. Le diabète se développe si frappé plus de 80% des cellules productrices d'insuline. Comme une maladie auto-immune, le diabète de type I est souvent associée à d'autres processus d'origine auto-immune: hyperthyroïdie, goitre diffus toxiques et autres.

Dans le diabète de type II, l'insulino-résistance des tissus se développe, c'est-à-dire l'insensibilité à l'insuline. Dans ce cas, la teneur en insuline dans le sang peut être normale ou augmentée, mais les cellules y sont immunisées. La plupart des patients (85%) ont un diabète de type II. Si le patient est obèse, la sensibilité des tissus à l'insuline est bloquée par les tissus adipeux. Le diabète sucré de type II est plus sensible chez les patients âgés qui, avec l'âge, présentent une diminution de la tolérance au glucose.

L’émergence du diabète sucré de type II peut s’accompagner d’une exposition aux facteurs suivants:

  • génétique - le risque de développer la maladie est de 3 à 9% si les parents ou les parents souffrent de diabète sucré;
  • l'obésité - avec une quantité excessive de tissu adipeux (en particulier de type obésité abdominale) il y a une nette diminution de la sensibilité des tissus à l'insuline, favorise le développement du diabète;
  • malnutrition - principalement la nutrition en glucides avec un manque de fibres augmente le risque de diabète sucré;
  • maladies cardiovasculaires - Athérosclérose, hypertension artérielle, IHD, réduction de la résistance à l'insuline des tissus;
  • situations stressantes chroniques - dans un état de contrainte dans le corps augmente la quantité de catécholamines (norépinéphrine, épinéphrine), glucocorticoïdes, qui contribuent au développement du diabète;
  • effets diabétogènes de certains médicaments - hormones synthétiques glucocorticoïdes, diurétiques, certains antihypertenseurs, cytostatiques et autres.
  • insuffisance chronique du cortex surrénalien.

En cas d'insuffisance ou de résistance à l'insuline, l'apport de glucose dans les cellules diminue et son contenu dans le sang augmente. Le corps active des méthodes alternatives de traitement et d'assimilation du glucose, ce qui conduit à l'accumulation dans les tissus de glycosaminoglycanes, de sorbitol et d'hémoglobine glycylée. L'accumulation de sorbitol conduit au développement de cataractes, de microangiopathies (violations des fonctions des capillaires et des artérioles), à la neuropathie (troubles du travail du système nerveux); les glycosaminoglycanes provoquent des lésions articulaires. Pour que les cellules manquent d'énergie dans le corps, les processus de dégradation des protéines commencent, entraînant une faiblesse musculaire et une dystrophie des muscles squelettiques et cardiaques. L'oxydation des peroxydes de graisses est activée, l'accumulation de produits d'échange toxiques (corps cétoniques) a lieu.

L'hyperglycémie dans le sang chez les diabétiques entraîne une augmentation de la miction pour éliminer l'excès de sucre de l'organisme. Avec le glucose, une quantité importante de liquide est perdue par les reins, entraînant une déshydratation (déshydratation). Avec la perte de glucose, les réserves énergétiques du corps diminuent, de sorte que chez les patients atteints de diabète sucré, la perte de poids est notée. L'augmentation du taux de sucre, la déshydratation et l'accumulation de corps cétoniques dus à la dégradation des cellules graisseuses provoquent un état dangereux d'acidocétose diabétique. Au fil du temps, en raison du niveau élevé de sucre, des lésions des nerfs, des petits vaisseaux sanguins des reins, des yeux, du cœur et du cerveau se développent.

Classification du diabète sucré

En conjugaison avec d'autres maladies, l'endocrinologie distingue le diabète symptomatique (secondaire) et le diabète véritable.

le diabète accompagne les maladies des Symptomatique des glandes endocrines: le pancréas, la thyroïde, surrénales, hypophysaire et sert une des manifestations de la maladie primaire.

Le vrai diabète sucré peut être de deux types:

  • type insulino-dépendant I (I type I), si votre propre insuline n'est pas produite dans l'organisme ou produite en quantités insuffisantes;
  • type non insulino-dépendant II (DNID de type II), si l’insensibilité des tissus à l’insuline est notée avec son abondance et son excès dans le sang.

Il existe trois degrés de gravité du diabète: légère (I), secondaire (II) et lourd (III) et trois compensation de l'état des troubles du métabolisme des hydrates de carbone: compensation et décompensée subcompensated.

Symptômes du diabète

loading...

Le développement du diabète sucré de type I se produit rapidement, type II - au contraire progressivement. Il existe souvent un diabète asymptomatique et sa détection se produit accidentellement lors de l'examen du fond de l'œil ou de la détermination en laboratoire du sucre dans le sang et l'urine. Cliniquement, le diabète sucré de type I et II se manifeste de différentes manières, mais les suivants sont communs:

  • soif et bouche sèche, accompagnée de polydipsie (apport hydrique accru) à 8-10 litres par jour;
  • polyurie (mictions abondantes et fréquentes);
  • polyphagie (augmentation de l'appétit);
  • peau sèche et muqueuses, accompagnées de démangeaisons (y compris périnéales), d'infections cutanées pustuleuses;
  • troubles du sommeil, faiblesse, diminution de la capacité de travailler;
  • crampes dans les muscles du mollet;
  • déficience visuelle.

Les manifestations de diabète sucré de type caractérisés par une forte soif, besoin fréquent d'uriner, des nausées, une faiblesse, des vomissements, de la fatigue, la faim constante, perte de poids (à puissance normale ou élevée) irritabilité. Le symptôme du diabète chez les enfants est l'apparition d'une incontinence nocturne, surtout si l'enfant n'a pas encore uriné au lit. Dans le diabète de type I diabète plus susceptibles de développer hyperglycémique (avec du sucre sanguin élevé critique) et hypoglycémiques (sucre sanguin critique faible) nécessitant des mesures d'urgence.

Dans le diabète de type II prurit dominé, la soif, la vision brouillée, exprimée somnolence et de la fatigue, les infections de la peau, les processus de cicatrisation lente, paresthésies et un engourdissement dans les pieds. L'obésité est souvent observée chez les patients atteints de diabète de type II.

Pour le diabète est souvent accompagnée d'une perte de cheveux sur les membres inférieurs et ont augmenté leur croissance sur le visage, l'apparition de xanthomes (petites excroissances jaunâtres sur le corps), balanoposthite chez les hommes et chez les femmes vulvovaginitis. Comme la progression du diabète sucré, la violation de tous les types de métabolisme entraîne une diminution de l'immunité et de la résistance aux infections. La longue durée du diabète, la perte osseuse se manifeste l'ostéoporose (perte osseuse). La douleur dans le bas du dos, les os, les articulations, les luxations et subluxations des vertèbres et des articulations, des fractures et des déformations osseuses, conduisant à l'invalidité.

Complications du diabète sucré

loading...

L'évolution du diabète sucré peut être compliquée par le développement de troubles polyorganiques:

  • angiopathie diabétique - augmentation de la perméabilité vasculaire, leur fragilité, la thrombose, aterosklerozirovaniem, conduisant au développement de la maladie coronarienne, claudication intermittente, l'encéphalopathie diabétique;
  • polyneuropathie diabétique - lésion nerveuse périphérique chez 75% des patients, ce qui entraîne une violation de la sensibilité, de l'enflure et de la froideur des membres, une sensation de brûlure et de « ramper » frissons. Neuropathie diabétique se développe des années après la maladie avec le diabète sucré, est plus fréquent dans le type insulinodépendant;
  • rétinopathie diabétique - destruction de la rétine, des artères, des veines et des capillaires de l'œil, vision réduite, décollement de la rétine et cécité totale. Dans le type I, le diabète sucré se manifeste après 10 à 15 ans, dans le cas du type II - plus tôt, il est révélé chez 80 à 95% des patients;
  • néphropathie diabétique - atteinte rénale avec altération de la fonction rénale et insuffisance rénale. Il est noté chez 40 à 45% des patients diabétiques dans les 15 à 20 ans à partir de l'apparition de la maladie;
  • pied diabétique - une violation de la circulation des membres inférieurs, des douleurs dans les muscles du mollet, des ulcères trophiques, la destruction des os et des articulations des pieds.

Les états critiques critiques d’émergence du diabète sont le coma diabétique (hyperglycémique) et hypoglycémique.

L'état hyperglycémique et le coma se développent à la suite d'une augmentation nette et significative du taux de glucose dans le sang. Les précurseurs de l'hyperglycémie sont le malaise général croissant, la faiblesse, les maux de tête, la dépression, la perte d'appétit. Ensuite, il y a des douleurs dans l'abdomen, une respiration bruyante de Kussmaul, des vomissements avec une odeur d'acétone de la bouche, une apathie progressive et une somnolence, une baisse de la tension artérielle. Cette affection est due à une acidocétose (accumulation de corps cétoniques) dans le sang et peut entraîner une perte de conscience - le coma diabétique et la mort du patient.

L'état critique opposé dans le diabète sucré - le coma hypoglycémique se développe avec une chute brutale de la glycémie, plus souvent due à une surdose d'insuline. L'augmentation de l'hypoglycémie est soudaine, rapide. Il y a une sensation soudaine de faim, de faiblesse, de tremblement des membres, de respiration superficielle, d'hypertension artérielle, la peau du patient est froide, humide, parfois des convulsions se développent.

La prévention des complications du diabète sucré est possible avec un traitement constant et une surveillance attentive de la glycémie.

Diagnostic du diabète sucré

loading...

La présence de diabète sucré est indiquée par le taux de glucose dans le sang capillaire à jeun, dépassant 6,5 mmol / l. Normalement, il n'y a pas de glucose dans l'urine, car il est retenu dans le corps par un filtre rénal. Avec une augmentation de la glycémie de plus de 8,8-9,9 mmol / l (160-180 mg%), la barrière rénale ne peut pas faire face et permet au glucose de pénétrer dans les urines. La présence de sucre dans l'urine est déterminée par des bandelettes spéciales. La quantité minimale de glucose dans le sang, à laquelle elle commence à être déterminée dans l'urine, est appelée «seuil rénal».

L'examen pour suspicion de diabète sucré comprend la définition du niveau:

  • glucose sur un estomac vide dans le sang capillaire (du doigt);
  • corps de glucose et de cétone dans l'urine - leur présence indique un diabète sucré;
  • hémoglobine glycosylée - augmentation significative du diabète sucré;
  • C-peptide et insuline dans le sang - dans le diabète sucré de type I, les deux indicateurs sont significativement réduits, avec le type II - presque inchangé;
  • procéder à un essai de charge (OGTT): la détermination de la glycémie à jeun et 1 et 2 heures après la prise de 75 g de sucre dissous dans 1,5 tasses d'eau bouillante. Négatif (pas de diabète confirmant) est considéré comme un résultat de test lorsque des échantillons: le jeûne 6,6mmol / l au cours de la première mesure et> 11,1 mmol / L à 2 heures après la charge de glucose.

Pour diagnostiquer les complications du diabète sucré, des tests supplémentaires sont effectués: échographie des reins, rhéovasographie des membres inférieurs, rhéoencéphalographie, EEG du cerveau.

Traitement du diabète sucré

loading...

La mise en œuvre des recommandations d'un spécialiste du diabète, l'auto-contrôle et le traitement du diabète sucré sont réalisés à vie et permettent de ralentir ou d'éviter de manière significative les variantes compliquées de l'évolution de la maladie. Le traitement de toute forme de diabète sucré vise à abaisser la glycémie, à normaliser les étapes clés des processus métaboliques et à prévenir les complications.

Le traitement de toutes les formes de diabète repose sur une thérapie diététique tenant compte du sexe, de l'âge, du poids corporel et de l'effort physique du patient. Une formation est dispensée sur les principes de calcul du contenu calorique du régime alimentaire, en tenant compte de la teneur en glucides, en lipides, en protéines, en vitamines et en micro-éléments. Dans le diabète sucré insulinodépendant, il est recommandé de consommer simultanément des glucides pour faciliter le contrôle et la correction de l'insuline glucose. Avec le DSID de type I, la consommation d'aliments gras favorisant l'acidocétose est limitée. Avec le diabète sucré insulino-dépendant, tous les types de sucres sont exclus et la teneur totale en calories des aliments est réduite.

Les aliments doivent être fractionnés (au moins 4 à 5 fois par jour), avec une répartition uniforme des glucides, contribuant à un niveau de glucose stable et au maintien du métabolisme de base. Produits diabétiques spéciaux recommandés à base de substituts de sucre (aspartame, saccharine, xylitol, sorbitol, fructose, etc.). La correction des troubles diabétiques uniquement à l'aide d'un régime alimentaire est utilisée dans le cas d'une maladie bénigne.

Le choix du traitement médicamenteux du diabète est dû au type de maladie. Les patients atteints de diabète sucré de type I insuline montré au II de type - médicaments de régime et le diabète (insuline formes affectées lors de la réception de comprimés d'inefficacité, le développement et ketoazidoza état prekomatosnoe, la tuberculose, pyélonéphrite chronique, insuffisance rénale et hépatique).

L'introduction de l'insuline s'effectue sous le contrôle systématique du taux de glucose dans le sang et l'urine. Les insulines par mécanisme et durée d'action sont de trois types principaux: à action prolongée (prolongée), intermédiaire et à courte durée d'action. La nature prolongée de l'insuline est administrée une fois par jour, indépendamment de la prise alimentaire. Plus souvent, les injections d'insuline prolongée sont prescrites en même temps que des médicaments à action intermédiaire et courte, permettant de compenser le diabète sucré.

L'utilisation d'une surdose d'insuline est dangereux, ce qui conduit à une forte baisse de sucre, le développement de l'état de l'hypoglycémie et le coma. médicaments de sélection et la posologie de l'insuline est effectuée en tenant compte des changements dans l'activité physique du patient au cours de la journée, la stabilité de la glycémie, l'alimentation calorique, puissance fractionnaire, la tolérance à l'insuline et ainsi de suite. D. Lorsque l'insuline développement possible locale (douleur, rougeur, gonflement au site d'injection) et réactions allergiques générales (jusqu’à l’anaphylaxie). En outre, la lipodystrophie peut compliquer l'insulinothérapie - «échecs» dans le tissu adipeux au niveau du site d'administration de l'insuline.

Des comprimés réducteurs de sucre sont prescrits pour le diabète insulino-dépendant en plus du régime alimentaire. Les groupes d’agents hypoglycémiants suivants sont affectés au mécanisme de réduction du sucre dans le sang:

  • sulfonylurées (gliquidone, le glibenclamide, le chlorpropamide, le carbutamide) - sécrétion d'insuline stimulée des cellules ß pancréatiques et favorisent la pénétration du glucose dans les tissus. La dose optimale de médicaments dans ce groupe maintient un taux de glucose supérieur à 8 mmol / l. En cas de surdosage, il est possible de développer une hypoglycémie et un coma.
  • Les biguanides (metformine, buformine, etc.) réduisent l'absorption du glucose dans les intestins et contribuent à la saturation des tissus périphériques. Biguanides peuvent augmenter les taux sanguins d'acide urique et provoquer le développement de l'état grave - d'acidose lactique chez les patients âgés de plus de 60 ans, ainsi que les personnes souffrant d'insuffisance hépatique et rénale, infections chroniques. Les biguanides sont plus souvent prescrits pour le diabète sucré insulino-dépendant chez les jeunes patients souffrant d'obésité.
  • les méglitinides (natéglinide, répaglinide) - entraînent une diminution du taux de sucre, stimulant la sécrétion d'insuline par le pancréas. L'effet de ces médicaments dépend de la teneur en sucre dans le sang et ne provoque pas d'hypoglycémie.
  • des inhibiteurs d'alpha-glucosidase (miglitol, l'acarbose) - lente augmentation de sucre dans le sang en bloquant les enzymes impliquées dans la digestion de l'amidon. Effet secondaire - flatulence et diarrhée.
  • thiazolidinediones - réduire la quantité de sucre libérée par le foie, augmenter la sensibilité des cellules adipeuses à l'insuline. Contre-indiqué en cas d'insuffisance cardiaque.

Dans le diabète, il est important de l'éducation du patient et de ses compétences de contrôle de la famille pour le bien-être et l'état du patient, les mesures de premiers secours dans le développement de prekomatosnoe et états comateux. L'effet thérapeutique bénéfique dans le diabète sucré se traduit par une réduction du surpoids et de l'activité physique modérée individuelle. En raison de l'effort musculaire, l'oxydation du glucose augmente et sa teneur dans le sang diminue. Cependant, l'exercice ne peut pas être démarré à un taux de glucose> 15 mmol / l, il faut d'abord attendre sa diminution sous l'action de médicaments. Dans le cas du diabète, la charge physique doit être répartie uniformément sur tous les groupes musculaires.

Pronostic et prévention du diabète sucré

loading...

Les patients atteints de diabète sucré sont enregistrés auprès d'un endocrinologue. Avec l'organisation du mode de vie approprié, la nutrition, le traitement, le patient peut se sentir satisfait pendant de nombreuses années. Nous avons pesé le pronostic du diabète et raccourci l'espérance de vie des patients présentant des complications aiguës et chroniques.

La prévention du diabète sucré de type I se réduit à l'augmentation de la résistance du corps aux infections et à l'exclusion des effets toxiques de divers agents sur le pancréas. Les mesures prophylactiques du diabète sucré de type II préviennent l'obésité, la correction de la nutrition, en particulier chez les personnes présentant une anamnèse héréditaire. La prévention de la décompensation et la complication du diabète sucré consistent en son traitement correct, systématique.

Diabète sucré

loading...

Maladie associée à la pathologie pancréatique. Le diabète sucré est l'insuffisance de la production d'insuline.

On sait que l'insuline sécrète le pancréas. À cet égard, la maladie est associée à cette glande.

Il existe donc diverses perturbations métaboliques. Le métabolisme dans le corps est principalement associé au métabolisme des glucides.

Dans le même temps, l'absorption du sucre est perturbée. Son niveau est considérablement augmenté. Le sucre commence à excréter dans l'urine.

Quelle est l'étiologie de la maladie? La cause de la maladie est liée aux facteurs suivants:

  • traumatisme mental;
  • surmenage du système nerveux;
  • traumatisme au crâne;
  • infection.

Dans ce dernier cas, les infections peuvent également être divisées selon les types suivants:

L'apport alimentaire chez l'humain est un facteur important dans l'apparition du diabète. À condition qu'une personne consomme de la nourriture contenant une grande quantité de glucides.

Les aliments riches en glucides se trouvent dans les sucreries, les produits de boulangerie. Les facteurs de risque peuvent également inclure un manque d'activité musculaire, l'obésité.

On sait qu'un mode de vie passif conduit à l'obésité. L'obésité contribue à son tour au développement du diabète.

L'hérédité peut également être un facteur de risque. Plus souvent qu'autrement, les personnes dont la famille a développé cette pathologie sont les plus sensibles au développement du diabète.

Pour d'autres raisons, la contribution au développement du diabète comprend:

  • fonction accrue de la glande pituitaire;
  • fonction accrue des glandes surrénales;
  • pathologie de la glande thyroïde.

Plus d'informations sur la maladie que vous pouvez lire sur le site: bolit.info

Consultez d'urgence un spécialiste!

Les symptômes

loading...

Selon la gravité de la maladie, le diabète sucré se divise en plusieurs étapes:

Avec une maladie bénigne, le sucre ne dépasse pas 150-180 mg%. Dans ce cas, la maladie peut être facilement guérie. Vous avez juste besoin d'ajuster le régime. C'est-à-dire réduire la quantité de sucre consommée.

L'évolution légère du diabète sucré suppose la préservation de la capacité de travail. C'est-à-dire qu'une personne vit une vie ordinaire et ne perd pas sa capacité à travailler.

Avec l'évolution moyenne de la maladie, la situation ne s'améliore pas uniquement avec les mesures alimentaires. Il est nécessaire d'introduire une dose modérée d'insuline.

En cas de maladie grave, le taux de sucre est assez élevé. Il atteint 250 mg%.

Il y a beaucoup de sucre dans les urines. L'odeur de l'acétone est ressentie. Dans le même temps, la capacité de travail est réduite. La personne se sent mal. Il nécessite l'introduction d'une grande quantité d'insuline.

Cependant, il convient de garder à l’esprit qu’il existe une forme latente de la maladie. Il prend une teneur en sucre modérée dans le sang, ou en général sa quantité normale.

Avec les formes latentes du diabète sucré, les maladies suivantes se produisent:

Les symptômes généraux du diabète comprennent:

  • la faiblesse
  • fatigue accrue;
  • mictions fréquentes;
  • le vertige
  • pâleur;
  • transpiration.

En outre, les symptômes du diabète sont la soif, la perte de poids et les démangeaisons cutanées. La sécheresse de la peau est un symptôme très courant du diabète.

Si l'un de ces symptômes se produit, une consultation de spécialiste est nécessaire. Ne vous soignez pas!

Diagnostic

loading...

Dans le diagnostic du diabète, il est très important de recueillir les informations nécessaires. Ou, d'une autre manière, collecter une anamnèse.

Lors de la collecte des informations nécessaires, la prédisposition héréditaire est prise en compte. Et aussi les causes possibles de la maladie et de l'alimentation humaine.

En outre, dans le diagnostic du diabète, des tests de laboratoire sont utilisés. Disons que le sang est donné pour le sucre. Dans le même temps, le taux de sucre dans le sang est élevé.

Le glucose dans le sang est diagnostiqué comme suit:

  • l'analyse est soumise le matin;
  • sur un estomac vide;
  • du doigt.

Le diagnostic du diabète comprend également la détermination du sucre dans les urines. Puisque les reins ne supportent pas les effets de grandes quantités de glucose.

Il y a un test spécial. Ce test a un nom spécifique. C'est ce qu'on appelle une bandelette de test. Le glucose dans l'urine est le plus révélateur de la maladie.

Il est également très important d’utiliser un test de charge. Il vous permet de déterminer le diabète avec la plus grande précision.

Une méthode supplémentaire de diagnostic du diabète est l'examen échographique d'un organe spécifique. Dans ce cas, un tel corps est le rein.

La prévention

loading...

Afin de prévenir le développement du diabète, il est important de respecter un mode de vie sain.

Un mode de vie sain implique non seulement le rejet des mauvaises habitudes. Mais aussi la correction de la nutrition.

La nourriture devrait être correcte et équilibrée. L'augmentation de la teneur en sucre dans les aliments affecte négativement la santé humaine.

Il est également nécessaire de renforcer les propriétés protectrices du corps. À savoir immunité. Cela aidera à prévenir le développement de diverses maladies infectieuses.

Une prévention non spécifique visera à prévenir les effets des effets toxiques sur le pancréas.

Les personnes sujettes au diabète, à savoir, ayant une prédisposition génétique est important de respecter les mesures suivantes:

  • une alimentation saine;
  • correction du poids (avec obésité).

C'est-à-dire que les personnes ayant une prédisposition héréditaire sont importantes pour suivre le régime.

Il se concentrera non seulement sur la prévention du développement du diabète, mais également sur la correction du poids.

Le diabète peut également être la cause d'une forte surcharge émotionnelle, il est donc important d'éviter le stress et la dépression.

Rappelez-vous que toutes les perturbations métaboliques dans le corps sont directement liées à l'état mental d'une personne. Essayez de rester calme!

Traitement

loading...

Dans le traitement du diabète, une thérapie complexe est utilisée. En conséquence, la thérapie du diabète sucré comprend:

  • restriction des glucides;
  • traitement à l'insuline.

Le traitement à l’insuline est le suivant. À une certaine quantité de sucre dans l'urine, calculer la dose d'insuline. Habituellement, une unité d'insuline est administrée par 5 grammes de sucre dans l'urine.

En outre, l'injection d'insuline est très importante. L'insuline dans ce cas est administrée quinze ou trente minutes avant les repas.

Après trois heures, vous devez prendre un glucide. Ceci est fait pour prévenir le développement de l'hypoglycémie.

Dans les cas de diabète sucré sévère, l'insuline est injectée plus souvent. Il peut y avoir trois ou deux injections par jour. Mais généralement à intervalles réguliers.

Il est important que les personnes dépendantes de l'insuline se souviennent que les injections sont effectuées le matin ou l'après-midi. Ne pas injecter la nuit.

Pourquoi un tel avertissement? Cela est dû au fait que la nuit, le risque de développer une hypoglycémie est élevé.

Quels sont les médicaments utilisés dans le traitement du diabète? Pour de telles préparations, il est possible de transporter:

  • protamine-zinc-insuline;
  • suspension d'insuline - zinc.

L'effet de ces médicaments est long. Jusqu'à un jour après l'injection. Quatre ou cinq heures après l'injection.

Les médicaments sont administrés une fois par jour. Dans le traitement du diabète, on utilise des sulfamides.

Ils sont recommandés pour les personnes âgées. Cependant, il est important de surveiller le taux de leucocytes et de plaquettes dans le sang.

Avec le développement du coma diabétique, l'insuline est administrée immédiatement. Par la méthode de la voie intraveineuse et sous-cutanée. De plus, du sérum physiologique est utilisé.

Lorsque l'hypoglycémie est administrée, du glucose. Généralement par voie intraveineuse. Si hypoglycémie dans les poumons, alors assez pour manger du sucre.

Chez les adultes

loading...

Le diabète est une maladie assez courante. En même temps, des personnes d'âges différents tombent malades. S'il existe une pathologie concomitante, la maladie devient alors chronique.

La complication de la maladie chez l'adulte est souvent un coma diabétique. Il se développe en raison d'un traitement intempestif et incorrect.

Le facteur de risque dans ce cas est l’infection, l’intervention chirurgicale, l’accouchement et les traumatismes mentaux.

Un coma se caractérise par un état inconscient. Au coma, les signes suivants se développent:

  • le tonus musculaire diminue;
  • la sécheresse de la langue;
  • vomissements;
  • diminution de la température corporelle.

La leucocytose neutrophile est également observée. Dans l'urine, on trouve une grande quantité d'acétone. Il peut même y avoir un effondrement. Ce qui aggrave grandement le pronostic de la maladie.

Les enfants

loading...

Le diabète sucré chez les enfants est une maladie très grave. Selon les statistiques, parmi les maladies chroniques, il se classe deuxième.

Pour les enfants, le diabète est une maladie insidieuse. Puisque les perturbations métaboliques affectent le développement de l'enfant.

Les symptômes chez les enfants grandissent rapidement. Quels sont les principaux signes du diabète? Les principaux signes de diabète comprennent:

  • envie d'uriner;
  • perte de poids
  • un sentiment de faim;
  • lésions fongiques.

Si vous ignorez ces signes de la maladie, des complications peuvent apparaître.

L'étiologie du diabète sucré chez l'enfant est associée à une prédisposition héréditaire. Les facteurs qui provoquent le développement de la maladie sont les infections.

Les parents sont obligés de se rappeler que le développement du diabète est associé aux enfants peut être évité. Cependant, cela ne suffit souvent pas.

Cependant, il existe des moyens de prévenir le développement de la maladie. L'enfant devrait bien manger.

Buvez de l'eau purifiée. Dans la période néonatale, il est préférable d'utiliser du lait maternel plutôt que du lait de vache.

Ces mesures aideront à prévenir le diabète. Il conviendra de renforcer le système immunitaire pour prévenir l'introduction d'infections et de virus.

Prévision

Le diabète sucré a le plus souvent un pronostic décevant. Cela est dû au développement de divers types de complications. Jusqu'au coma diabétique.

Le pronostic peut être favorable avec un traitement rapide. Le traitement doit être complet et correct.

Avec le respect de l'alimentation et de l'administration d'insuline, le pronostic s'améliore. Cependant, le diabète est une maladie chronique. Vous ne pouvez prévenir que les complications possibles.

Résultat

Comme mentionné ci-dessus, le diabète est souvent causé par le développement d'infections ou l'introduction de virus. Par conséquent, lorsque l'immunité est renforcée, l'infection peut être évitée.

Cependant, l'issue de la maladie dépendra de la prédisposition héréditaire. À son tour, le diabète conduit au développement du coma diabétique.

Mais le coma peut ne pas se développer avec un traitement intensif. Vous pouvez sortir du coma si l'évolution de la maladie est légère.

Dans le cas contraire, dans les cas graves, un effondrement se développe. Dans ce cas, le résultat du diabète sucré peut être la mort.

Durée de vie

Avec le développement de complications, l'espérance de vie diminue fortement. Avec un traitement en temps opportun, le diabète ne peut pas affecter l'espérance de vie.

Cependant, dans les cas graves, le tableau de la maladie est aggravé. Cela est aggravé par le fait que la qualité de vie diminue.

Les personnes atteintes de diabète peuvent mener une vie normale et active. Mais seulement si le régime de traitement est observé.

Si une personne n'est pas traitée correctement, le diabète peut réduire son espérance de vie. Rappelez-vous que vous ne devez pas vous soigner. Il est important de consulter un médecin à temps!

Pronostic, complications possibles et recommandations pour le traitement du diabète de type 1 chez l'enfant

Diabète sucré - le trouble endocrinien le plus courant chez les enfants et les adolescents. Le plus souvent, les jeunes de moins de 18 ans sont malades diabète de type 1.

Le diabète est une augmentation persistante du glucose sérique. Le diabète est une maladie chronique et évolutive qui, sans thérapie adéquate, entraîne toujours un décès prématuré du patient. Il est donc très important de soupçonner la maladie chez l'enfant au bon moment et de poser le bon diagnostic.

L'introduction rapide du traitement prolonge considérablement la vie du patient et améliore sa qualité.

Étiologie de la maladie

Diabète sucré de type 1 chez l'enfant caractérisé par une quantité extrêmement faible d’insuline produite par le pancréas. Cela conduit au fait que le patient a constamment besoin d'insuline. Cet état est communément appelé dépendance à l'insuline.

Il est très difficile de déterminer la cause d'une maladie chez chaque individu. Cependant, plusieurs facteurs étiologiques majeurs contribuent à l'apparition du diabète de type 1. Voici les principaux:

  1. L'hérédité pesée. Chez les parents d'enfants atteints de diabète insulinodépendant, cette maladie est 3 à 4 fois plus fréquente que la moyenne de la population. Les raisons de cette dépendance ne sont pas complètement révélées, car les scientifiques n’ont pas encore découvert un seul gène muté responsable de l’apparition de la maladie.
  2. Prédisposition génétique. Par cette phrase, on entend que le patient a un certain ensemble de gènes normaux, qui ne font que prédisposer à l'apparition de la maladie. Cela signifie qu'il ne peut jamais se manifester ou qu'il peut se développer sous l'influence de certains facteurs externes.
  3. Les virus. Il est prouvé que certains virus peuvent contribuer à la formation du diabète insulino-dépendant. Ceux-ci incluent le cytomégalovirus, la rougeole, la coxsack, la parotidite et Epstein-Barra.
  4. Alimentation électrique. On sait que les enfants qui reçoivent une formule de lait adaptée au lieu du lait maternel sont plus susceptibles de développer un diabète sucré.
  5. Exposition à certaines substances et préparations. Un certain nombre de produits chimiques ont un effet toxique sur les cellules pancréatiques. Cela comprend certains antibiotiques obsolètes, le poison à rat (Vacor), ainsi que des composés chimiques contenus dans les peintures et autres matériaux de construction.

Groupe de risque

Un enfant, quel que soit son âge, peut tomber malade - la maladie ne contourne même pas les nouveau-nés.

Le premier pic l'incidence est due à l'âge 3-5 ans. Cela est dû au fait qu'à cette époque, les enfants commencent généralement à visiter le jardin d'enfants et sont constamment confrontés à de nouveaux virus. Les particules virales affectent les cellules immunitaires du pancréas, responsables de la production normale d'insuline.

Le deuxième pic l'incidence est due à l'âge 13-16 ans et est associé à la puberté active et à la croissance de l'enfant. Les garçons et les filles souffrent également de diabète du premier type.

Qui est à risque de diabète de type 1 chez les enfants et les adolescents?

Si un enfant entre dans l'un des groupes à risque suivants, une attention particulière doit être accordée à sa santé et à la réalisation d'analyses sanguines préventives pour déterminer les taux de glucose:

  • les proches parents souffrent de diabète insulino-dépendant,
  • les enfants qui souffrent souvent de diverses maladies virales,
  • hypertrophie à la naissance (poids du nouveau-né supérieur à 4,5 kg),
  • les enfants atteints d'autres troubles endocriniens (par exemple, l'hypothyroïdie),
  • avec des troubles congénitaux de l'immunité.

Symptômes de la maladie

Le diabète sucré du premier type chez l'enfant est une maladie particulièrement insidieuse, qui peut être masquée pour d'autres conditions.

Il est très important de consulter un médecin à temps, car les enfants souffrent de diabète rapidement et peuvent causer des dommages irréparables au corps en peu de temps. Si vous remarquez des symptômes chez l'enfant à partir de la liste suivante, consultez immédiatement un endocrinologue:

  • Polyurie. Ce symptôme est un excès d'urine. Les parents le confondent très souvent avec l'énurésie nocturne.
  • Soif permanente. Le patient peut consommer 8-10 litres d'eau par jour, mais même cette quantité de liquide ne peut pas étancher votre soif et éliminer la sécheresse de la bouche.
  • Perte de poids sans cause. L'enfant perd soudainement du poids, bien qu'il éprouve une sensation constante de faim et consomme beaucoup plus de nourriture que d'habitude.
  • Perte visuelle. Le patient se plaint d'une nette détérioration de la vision. Pendant une courte période, la vision peut tomber de plusieurs dioptries.
  • Réactions cutanées. Sur la peau de l'enfant, il existe diverses éruptions, pustules, plaies non cicatrisantes.
  • Maladies fongiques. Les filles se plaignent souvent de muguet dans la région génitale.
  • Des faiblesses. L'enfant devient somnolent, perd son intérêt pour le jeu, pour étudier, ne veut pas marcher. Irritabilité, nervosité et apathie se produisent souvent.

Diagnostic

Le diagnostic du diabète de type 1 comprend deux étapes. La première consiste à déterminer si un enfant est vraiment atteint de diabète. La seconde consiste à déterminer le type de diabète dont il souffre.

La première chose est assignée test de glycémie. Cela peut être fait à l'aide d'un lecteur de glycémie à domicile, mais plus précisément, le niveau de sucre sera déterminé dans un laboratoire spécialisé.

Si le le taux de glucose dans le sang du patient dépasse 6,7 mmol / l, alors il n'y a aucune raison de douter de la présence du diabète.

Analyse d'urine aussi, peut aider à diagnostiquer. Si un enfant souffre de diabète, la partie matinale de son urine contient du glucose et des corps cétoniques.

Lorsque la présence de diabète sans aucun doute, il est nécessaire de déterminer sa variété. Pour détecter le DM 1, la définition d'anticorps spécifiques est utilisée. Leur présence dans le sang de l'enfant suggère que les cellules pancréatiques sont détruites:

  • des anticorps contre l'insuline,
  • des anticorps dirigés contre les cellules des îlots de Langerhans,
  • anticorps contre la tyrosine phosphatase.

Traitement

Le pancréas des patients atteints de DM 1 de l'enfant ne produit pas d'insuline. Cela signifie que l'insuline doit être injectée de l'extérieur.

Cela permet à l'enfant de vivre une vie longue et bien que, il y a cent ans, lorsque l'insuline était incapable de produire, un tel patient est décédé très rapidement.

Les méthodes de traitement du diabète de type 1 chez les enfants comprennent:

  • insulinothérapie,
  • bonne nutrition,
  • activité physique,
  • maintien de la stabilité mentale.

L'insulinothérapie est choisie exclusivement par le médecin sur la base d'indicateurs individuels de l'enfant.
Toutes les insulines peuvent être divisées en 4 catégories:

  1. action ultracourte (3-4 heures),
  2. action courte (6-8 heures),
  3. durée moyenne d'action (12-16 heures),
  4. action à long terme (jusqu'à 30 heures).


Pour simuler le processus naturel de production d'insuline, il est nécessaire de combiner l'insuline courte et l'insuline longue. Optimal est d'abord considéré comme le choix de la nourriture, puis le calcul de la dose requise.

Il est important de se souvenir et à propos de activité physique. Leur nécessité est due au fait que les muscles absorbent le glucose sous la charge sans insuline.

Les charges doivent être régulières, mais mesurées. Avant le début de la formation, il est préférable de consulter un endocrinologue.

Pour maintenir un niveau de sucre stable, besoin de prendre soin de la santé mentale de l'enfant, puisque le stress augmente le niveau de glucose.

Il est préférable de contacter un psychologue ou un psychothérapeute qui a de l'expérience avec des patients souffrant de maladies chroniques.

Le régime alimentaire pour DM 1 chez un enfant est un sujet important, nous allons donc le couvrir dans une section séparée de cet article.

Comment contrôler le traitement?

Le contrôle du traitement doit toujours être effectué en tandem avec le médecin, mais cela dépend beaucoup du patient et de sa famille. Pour contrôler l'efficacité de l'insulinothérapie, appliquez:

  • tous les jours contrôle du glucose en utilisant un lecteur de glycémie à domicile,
  • régulier abandon d'urine pour l'analyse d'exclure la présence de cétones et de sucres,
  • détermination du taux d'hémoglobine glyquée.

Diabète sucré de type 1 chez l'enfant: pronostic

Prévision un diabète insulino-dépendant chez l'enfant est considéré conditionnellement favorable. Mais de telles déclarations optimistes ne peuvent être faites que si le diabète est compensé, c'est-à-dire qu'un niveau de glucose normal stable est déterminé et qu'une observance élevée du traitement est observée.

Les complications les plus courantes du diabète de type 1 chez les enfants:

  • rétinopathie,
  • insuffisance rénale,
  • pied diabétique,
  • neuropathie,
  • violations du métabolisme des lipides,
  • diminution de la fertilité.

Handicap pour le diabète de type 1 chez les enfants:

Tous les enfants souffrant de diabète de type 1, indépendamment des complications handicap approprié.

Régime alimentaire

Les enfants diabétiques doivent suivre un régime strict jusqu'à ce qu'ils parviennent à un contrôle stable de la maladie.

Le régime alimentaire pour le diabète de type 1 chez les enfants est le suivant:

  1. Les parents doivent exclure les glucides légers de leur alimentation quotidienne. Ceux-ci comprennent des gâteaux, des gâteaux, des glaces, du miel, des jus emballés, des bonbons, du chocolat. Cela est dû au fait que ces produits ont un indice glycémique élevé, ce qui signifie qu'ils augmentent immédiatement le taux de sucre dans le sang à des valeurs énormes.
  2. Les macaronis, les céréales, le pain ne sont pas interdits, mais il est nécessaire de contrôler la quantité consommée.
  3. Les parents vous devez acheter une balance culinaire et trouver des tables spéciales, indiquant la teneur en glucides, afin de savoir exactement quelle est la quantité consommée par un enfant et combien il a besoin d'insuline.

Le diabète insulino-dépendant est une maladie chronique grave qui nécessite le strict respect des recommandations médicales. Les parents d'un enfant malade doivent donc s'informer sur les informations modernes sur le diabète 1 et leur expliquer l'importance du traitement, de l'alimentation et de l'exercice.

Vidéo utile

Nous vous suggérons de vous familiariser avec le programme sur le diabète de type 1 chez les enfants sur la vidéo suivante:

Plus D'Articles Sur Le Diabète

La vie normale sans graisse est impossible. Après ingestion d'aliments, clivage dans l'intestin, les acides gras sont absorbés dans la circulation sanguine à travers la paroi du tractus gastro-intestinal et pénètrent dans le foie pour être traités ultérieurement.

Kvass est une boisson ancienne et très savoureuse. Beaucoup d'entre nous, avec plaisir, le boivent par une journée chaude, car il désaltère parfaitement et a un goût incomparable.

Le diabète sucré est une maladie chronique qui implique de nombreuses restrictions.Pour minimiser les violations du métabolisme glucidique, une sélection rigoureuse des produits alimentaires avec le calcul des portions optimales est nécessaire.

Types De Diabète

Catégories Populaires

Blood Sugar