loader

Principal

Traitement

Boris Zherlygin et son club "Adieu au diabète": une description de la méthodologie et une série d'exercices

Le diabète sucré est une maladie pathologique qui nécessite une surveillance constante et la prise de certains médicaments en fonction du type de maladie.

Son danger réside dans l'apparition de complications pouvant entraîner la mort. La maladie a un effet négatif sur certains systèmes corporels: cardiovasculaire, excréteur, sexuel et digestif.

Malheureusement, la médecine traditionnelle ne peut pas complètement sauver une personne de cette violation du métabolisme des glucides et de l'eau dans le corps. La seule chose qu'il peut faire est d'arrêter partiellement la progression de la maladie.

C'est pourquoi de plus en plus de personnes souffrant de cette maladie cherchent des moyens de l'éliminer complètement. À l'heure actuelle, le traitement du diabète à Zherlygin gagne en popularité, ce qui promet d'éliminer complètement cette maladie. Quelle est l'essence de la nouvelle méthodologie dira cet article.

L'essence de la méthodologie non conventionnelle "Au revoir, le diabète"

Pour commencer, il est nécessaire de connaître l'auteur de cette technique, qui s'appelle Boris Zherlygin. Il a fondé un club de sport spécial "Adieu au diabète". Un homme de profession est un physiologiste et un entraîneur de sport en combinaison. Boris a un dossier de travail impressionnant de plus de trente ans.

De sa biographie, vous pouvez apprendre que même dans sa petite enfance, il a rencontré une maladie dangereuse qui a conduit à la paralysie. À la suite des complications, il a sérieusement commencé à faire du sport et s'est littéralement mis sur ses pieds. Environ après avoir atteint l'âge adulte, il a acquis une renommée en tant qu'entraîneur, qui n'a pas élevé un seul maître du sport.

Un peu plus tard dans la société, un intérêt particulier s’est accru pour lui, en particulier parmi les personnalités de haut rang qui lui ont demandé d’aider à guérir cette maladie. En tant que jeune homme, il avait déjà la capacité d’aider les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral à retrouver la possibilité de bouger de façon autonome.

À la fin du siècle dernier, Zherlygin s'est intéressé au problème du diabète, principalement en raison du développement de la maladie chez son fils.

En conséquence, la méthode populaire de Zherlygin dans le traitement du diabète depuis longtemps était en phase de développement. Par la suite, il y a environ treize ans, le monde a vu le club "Adieu au diabète".

Son fondateur et président à ce jour est Boris Zherlygin. Cette organisation réunit des personnes qui ne font pas que du sport, mais qui se débarrassent progressivement d'une maladie qui était auparavant considérée comme incurable. Quant à la technique elle-même, elle consiste en un certain ensemble d’exercices physiques et en un schéma nutritionnel spécialement conçu.

Selon le fondateur, la principale cause du diabète est une violation du métabolisme des glucides. C'est à cause de cela que les tissus et certaines parties du corps humain sont progressivement endommagés. Toujours avoir un impact significatif sur la maladie peut des chocs émotionnels graves et des propriétés physiques minimales des cellules.

Exercices complexes sur la méthode de Boris Zherlygin

Le complexe des exercices de Zherlygin "Adieu au diabète", que l'on peut trouver sur vidéo, est capable de restaurer complètement tous les tissus endommagés.

Habituellement, à la suite de l'apparition de violations du métabolisme des glucides, le système cardiovasculaire souffre avant tout.

Cette technique unique permet la germination de nouveaux vaisseaux, ce qui élimine simultanément les maladies graves qui leur sont associées.

Tous les exercices de diabète de Zherlygina, qui font partie de la méthodologie, nécessitent avant tout le dévouement, la persévérance, le désir et le désir du patient de vaincre le diabète. Son principal avantage est qu'il n'est pas difficile d'effectuer les exercices nécessaires.

Vaincre complètement la maladie peut être de quelques mois et quelques années. Chaque cas est individuel et nécessite une approche particulière. De plus, l'évolution du traitement dépend directement de la négligence du processus et de la forme de la maladie. Chez les personnes atteintes de diabète insulino-dépendant, le processus de traitement est beaucoup plus difficile que pour celles qui ont une forme d'insuline indépendante.

Les exercices de Boris Zherlygin "Adieu au diabète" aident à atteindre les améliorations suivantes dans l'état du corps:

  • la glycémie est significativement réduite;
  • normalise la pression sanguine;
  • Réduit la quantité de graisses nocives dans le sang;
  • améliore la capacité du corps à utiliser plus rationnellement l'insuline;
  • Le poids corporel redondant diminue;
  • il y a plus d'énergie pour les modes de vie actifs;
  • éliminé le stress des droits de la vie quotidienne.

Il est important de noter que la réduction de l'excès de poids avec cette technique chez les personnes souffrant de la seconde forme de la maladie contribue à prolonger un peu leur vie. Si, dans l'état de pré-diabète, vous commencez à pratiquer ces exercices sur une base régulière, alors vous pouvez complètement éviter la survenue de cette maladie dangereuse.

Chez un patient atteint de cette maladie, il a ses propres particularités. Avant la première séance, il est nécessaire de mesurer la glycémie.

Pour répéter cette procédure est nécessaire et après l'achèvement du complexe d'exercices par Boris Zherlygin sous le titre "Adieu au diabète", qui est présenté en format vidéo.

Il est important de ne pas négliger cette exigence que la fatigue due à la mise en œuvre des exercices obligatoires pourrait conduire à une forte baisse du taux de sucre dans le sang, ce qui menace l'apparition de l'hypoglycémie et le coma.

Le complexe de santé comprend les classes suivantes:

  1. aérobic;
  2. marche rapide
  3. Jogging facile pour des distances insignifiantes;
  4. le cyclisme;
  5. l'aviron;
  6. aquagym;
  7. la danse
  8. équitation;
  9. entraînement musculaire.

Efficacité des méthodes de recherche médicale

Il n'y a pas si longtemps, des experts médicaux du Canada ont mené une expérience sur l'efficacité du complexe d'exercices offert par le club Boris Zherlygin appelé "Adieu au diabète", dont l'adresse se trouve sur le site officiel de l'entraîneur.

Au cours de celle-ci, environ trois cents participants souffrant de troubles métaboliques ont été impliqués.

Les objectifs principaux de cette étude sont de réduire la teneur en sucre dans le sang et de réduire le taux de cholestérol. Tous les jours pendant deux semaines, tous les participants ont exécuté la gymnastique obligatoire le matin et l’échauffement approprié.

Après un certain temps, les participants ont été répartis en quatre catégories principales:

  1. le premier groupe a poursuivi sa formation sur les vélos d’entraînement. Les gens qui y entrent, se sont engagés environ trois fois par semaine pendant quarante-cinq minutes;
  2. le second groupe s'occupait exclusivement de simulateurs de puissance;
  3. La troisième catégorie combinait les exercices cardio-vasculaires et les exercices de force. La durée des cours ne dépassait pas une heure et demie;
  4. le quatrième groupe n'a effectué que l'échauffement.

Après la fin de l'expérience, il a été conclu que la diminution du glucose et des graisses nocives dans le sang diminuait dans tous les groupes. Les plus grandes réalisations pourraient être vantées par les participants du troisième groupe. En raison de l'efficacité de la formation, les patients diabétiques se sentaient beaucoup mieux. C'est ce qui a permis à l'avenir de limiter la consommation de drogues réductrices de sucre.

Ceux qui sont intéressés par cette technique, il est nécessaire de visiter le site "Goodbye, Diabetes".

Vous pourrez y trouver des informations utiles et informatives qui deviendront un point de référence pour les personnes qui ont décidé de changer radicalement leur propre vie - pour surmonter le diabète sucré. Il semble étrange que cette maladie soit toujours considérée comme incurable.

Très probablement, cela représente un revenu important pour les sociétés pharmaceutiques qui ne veulent pas perdre leurs clients habituels, qui supportent la viabilité grâce à l’insuline. Boris Zherlygin n'a pas voulu supporter les revenus des pharmaciens après que la maladie eut renversé un membre de sa famille.

Il a laissé toutes ses forces pour résoudre ce problème en créant un club "Goodbye, Diabetes" pour les personnes désespérées qui croient encore pouvoir se débarrasser des chaînes de la maladie. Le physiologiste du sport a commencé à traiter son enfant avec une technique développée de manière indépendante.

En ce moment, il est possible de se familiariser avec le livre de Boris Zherlygin "Adieu au diabète", qui décrit l'essence de la technique, des exercices efficaces et donne de bons conseils sur la nutrition en présence de cette maladie sous une forme ou une autre.

Vidéos connexes

Comment le club "Adieu, Diabète" BS a été créé Zherlygina? Exercices et historique de la méthode dans la vidéo:

Il n'y a pas longtemps, Boris Zherlygin a commencé à aider les gens, et son club appelé "Goodbye, Diabetes" rassemble les patients chaque jour. Cette organisation ne peut être accédée qu'après une enquête complète par le personnel médical approprié.

Afin d'obtenir un résultat positif, vous devez respecter toutes les recommandations des spécialistes, effectuer l'ensemble des exercices physiques et observer une nutrition appropriée. Une approche compétente ne vous fera pas attendre longtemps pour améliorer votre santé, ce qui vous permettra de dire adieu au diabète pour toujours.

  • Stabilise le niveau de sucre pendant longtemps
  • Restaure la production de pancréas d'insuline

Au revoir, le diabète! Projet "Salut"

A propos du livre "Goodbye, Diabetes!" Projet "Salvation"

En 75 ans, Olga Zherlygina a reçu un diagnostic de diabète. En raison de la méthode développée par son fils - connu physiologiste et entraîneur sportif Boris Zherlyginym, créateur du club de santé, « Au revoir, le diabète! » - elle a réussi à surmonter la maladie. À 94 ans, Olga Zherlygina n'est pas seulement saine: elle est en pleine forme physique: capable de faire mille squats!

La maison d'édition "Peter" lance le projet grandiose sur l'amélioration de la nation. Le salut de sévère, "incurable", selon les médicaments officiels, parfois même des maladies mortelles - est maintenant entre les mains de tous. Santé a créé un système révolutionnaire qui vous permet de ne pas traiter les symptômes, la prise de comprimés de placers et renouvelez les cellules, les mitochondries, les capillaires et même de contrôler le génome! technique de l'auteur physiologiste Zherlygina Boris retourne à l'espoir de la santé non seulement pour les diabétiques, mais aussi pour les personnes souffrant de cardio-vasculaires, endocriniennes (maladie de la thyroïde), neurologique (sclérose en plaques), et bien d'autres maladies. Tout le monde peut retrouver sa santé!

Sur notre site, vous pouvez télécharger le livre « Adieu au diabète! Le » salut « » Olga Zherlygina gratuitement et sans inscription FB2, rtf, epub, pdf, txt, lire un livre ou en ligne pour acheter un livre dans la boutique en ligne.

Au revoir, le diabète! Projet "Salut"

Introduction

Vous avez entre vos mains la deuxième édition augmentée du livre, dont la première publication a déjà donné des résultats étonnants. Depuis 7 ans, il a sauvé des personnes dans divers pays du monde et continue de le faire maintenant.

La première édition a montré que les personnes ayant une expérience sportive, grâce aux recommandations de ce livre, ont commencé à se débarrasser elles-mêmes du diabète. Ils ont envoyé des lettres dans lesquelles ils ont raconté leurs histoires, et certains anciens diabétiques qui se sont débarrassés de la maladie avec l'aide de la première édition du livre d'Olga Fedorovna sont déjà diffusés à la télévision, des journaux et des magazines en parlent.

Un autre résultat de la publication du livre a été la création de clubs et de groupes sportifs "Goodbye, Diabetes!" Par les lecteurs du livre. Les membres de ces clubs et groupes pratiquent des exercices à partir du livre, leurs réalisations dans la restauration de leur santé sont également diffusées à la télévision. Certains d'entre eux ont atteint les résultats de manière indépendante, ce qui a amené les médecins à reconnaître l'efficacité des méthodes «Goodbye, Diabetes!» Visant à développer les capillaires et les mitochondries. De nombreux médecins ont commencé à distribuer ce livre parmi leurs patients.

Et la principale réalisation a été que la psychologie de la société a changé et que le diagnostic de «diabète» n’est plus un verdict. Maintenant, cela signifie seulement qu'une personne devra changer son mode de vie, et non un verdict sévère et inévitable, comme c'était le cas avant sa publication.

Les résultats de l'application des techniques "Au revoir, diabète!" Ont été réalisés lors de diverses conférences scientifiques, y compris internationales. Il y avait des branches du club dans plusieurs pays et maintenant la diffusion des techniques s'accélère.

L'école d'instructeurs "Adieu, diabète!" A été créée pour aider les gens à se débarrasser de la dépendance à la drogue. Dans le cas du diabète de type 2, l'élimination des médicaments a lieu dans les 72 heures si le patient prend la pilule. Se débarrasser de la dépendance à l'insuline prend plus de temps, mais c'est maintenant possible.

Les nouvelles techniques ont entraîné un changement dans la philosophie de la guérison, et le diabète dans notre club est maintenant considéré comme un grand cadeau pour une personne raisonnable. Cette maladie vous fait apprendre les lois de la nature. Une personne qui comprend la nature, vivant selon ses lois, peut devenir un long foie et travailler avec succès jusqu'à un âge très avancé.

Olga Feodorovna l'a déjà confirmé avec son expérience. Elle est allée à l'année 94e, mais elle creuse un jardin, l'entretien des arbres de jardin, les lits, toutes les eaux très, fleurs des plantes peuvent sans lunettes pour lire le petit texte de journal, Enfiler une aiguille, bien que, bien sûr, des problèmes de vision à gauche au-dessus de temps de maladie, il y a encore. Quand elle ne travaille pas dans le pays, il est en train de faire des exercices, des squats, monte sur le pied, effectuer d'autres exercices (voir. Insérer), faire une promenade. En reposant à Kislovodsk l’année dernière, elle a de nouveau escaladé la montagne Little Saddle, qui se trouve à 400 mètres à la verticale.

Partie 1. Au revoir, le diabète!

Chapitre 1.
La maladie s'est glissée soudainement

La date exacte à laquelle j'ai commencé à développer le diabète, je ne sais pas. Généralement, le diabète de type 2 (indépendant de l'insuline) est détecté accidentellement. Maintenant, je comprends que mon développement a été facilité par mon excès de poids et beaucoup de médicaments que j'ai pu prendre pendant le traitement de maladies très différentes.

Il y a une trentaine d'années, une fois au travail, je me suis légèrement blessé au pouce de la main gauche et, au début, je n'y ai pas prêté attention. A cette époque, alors que j'étais déjà à la retraite, je travaillais toujours. Et travaillé des semaines en équipes - sept jours au travail, sept jours à la maison. Par conséquent, j'ai décidé que la plaie au doigt guérirait en une semaine de repos et que je ne me rendais pas chez le médecin.

Cependant, le doigt a commencé à dessiner une tête, je devais aller à la clinique, où j'avais une assistance opérationnelle appropriée et pendant un mois, je suis incapable de travailler selon un congé de maladie. Je suis allé habiller correctement, en respectant toutes les règles et procédures, mais pas d'amélioration - au contraire, le processus inflammatoire a progressé, est devenu brosse malade, puis enflammé tout le bras jusqu'à l'aisselle, tout cela était accompagné par la douleur et la fièvre.

J'ai dû me tourner vers le chef de la polyclinique, qui m'a orienté vers la clinique. Là-bas, les médecins ont immédiatement diagnostiqué des "crimes osseux" et ont immédiatement subi une intervention chirurgicale. Pour que le processus de rétablissement soit couronné de succès, on m'a assigné les médicaments et les procédures appropriés dans de tels cas. Malheureusement, les médicaments prescrits n’ont pas eu les effets escomptés. Les médecins m'ont changé les médicaments prescrits, ont essayé beaucoup de médicaments - à l'époque, à l'époque soviétique, tout était gratuit et disponible pour tous les patients. Cependant, il n'y avait pas de soulagement, la plaie ne cicatrisait pas, l'inflammation ne passait pas. Bien entendu, le bien-être général ne s'est pas amélioré non plus. Ensuite, le médecin a annulé tous les médicaments et prescrit uniquement des comprimés de charbon actif et d'autres médicaments.

En fin de compte, j'ai été diagnostiqué avec l'hypertension. Les perspectives de traitement décrites par les médecins me paraissaient sinistres, longues et, en principe, sans espoir. Les médecins ont expliqué que la maladie hypertensive est incurable et que je ne dois pas compter sur une guérison complète. Je n'ai même pas aimé cette phrase.

Peut-être à ce moment-là j'ai développé le diabète, mais le moment exact de l'apparition de la maladie est inconnu. Probablement, elle a progressé progressivement. À 75 ans, le taux de sucre était élevé et la pression était de 200/100. Les bandelettes permettant de déterminer le glucose dans l'urine s'assombrissent instantanément, et plus que la marque de contrôle la plus sombre sur le pot. La vision s'est aggravée, des ulcères sont apparus sur les jambes, il y avait des problèmes de reins.

Les premiers pas dans la lutte contre la maladie

J'étais presque déprimé, mais je me suis progressivement senti et j'ai décidé de me battre avec mes maladies. Le fait que le développement d'un grand nombre d'entre eux peut être arrêté, et quelques-uns à éradiquer, je l'ai appris que plus tard sur lui-même après avoir essayé des méthodes particulières de traitement de toutes les plaies chroniques et se rendre compte que les méthodes traditionnelles de traitement pratiquées dans nos cliniques et les hôpitaux, rien de bon ne sera pas.

En passant, l'Organisation mondiale de la santé reconnaît depuis longtemps que le diabète peut causer certains médicaments et a publié une grande liste de ces médicaments. Mais au-delà, l'OMS reconnaît depuis longtemps que le traitement le plus efficace du diabète de type 2 est l'exercice et le régime alimentaire. J'ai arrêté d'aller dans les hôpitaux, j'ai arrêté de prendre des médicaments prescrits pour moi. Et j'ai commencé à consacrer plus de temps au repos actif, aux promenades au grand air et aux charges physiques modérées.

Heureusement pour moi, mon fils Boris, être un coach sportif professionnel, a toujours montré un intérêt pour les méthodes de rétablissement de la santé des athlètes après les maladies et les blessures causées par l'effort physique élevé, et a fini par devenir très habile dans ce domaine. Bien sûr, il me répétait sans cesse sur les avantages et même effet curatif entraînement physique et des sports, sur les régimes spéciaux et la possibilité de se débarrasser d'une variété de maladies à l'aide de certains sports et des techniques et des procédures spéciales de l'exercice physique. Cependant, étant un homme très loin de tout (sport, je jamais eu affaire à la gymnastique, même srodu n'a pas fait), je ne crois pas vraiment Boris - bien, une partie de mon athlète maintenant, à mon âge.

Et pourtant il m'a progressivement convaincu. Cela a commencé avec un petit: j'ai commencé à apprendre petit à petit des exercices de gymnastique, moins pour manger du sucre et des produits carnés. Exclus les conserves, la viande fumée. Et là aussi le cas s'est produit, me dégoûtant toujours de ce produit. J'ai cuisiné avec mon dîner de belle-fille, j'ai commencé à couper la saucisse du médecin, qui, je m'en souviens, coûtait 2 roubles 90 cents. Et il y avait dans cette saucisse une queue de rat avec un morceau de peau de rat. Il est clair qu'un tel choc ne passe pas pour rien, puisque je n'ai plus acheté de saucisse ni mangé.

En outre - plus. J'ai commencé à écouter plus attentivement les recommandations de mon fils et j'ai commencé à faire plus diligemment l'éducation physique. Et le régime alimentaire et la quantité de nourriture sur ses conseils ont radicalement changé. Très utile pour moi, par exemple, la famine thérapeutique. Nos médecins font peur patients que le diabète ne peuvent pas mourir de faim, mais le refus de pilules et de l'excès de poids jeûne se sont révélés très utiles. Soit dit en passant, le jeûne à l'étranger a été longtemps utilisé dans les cliniques privées pour le traitement du diabète de type 2 de glucose dans l'urine pendant la famine disparu très rapidement, et en un jour ou un peu plus que je suis revenue à la normale et les taux de glucose sanguin. Le jeûne doit être spécialement préparé et, avant de commencer, il est préférable de consulter des spécialistes. Vous ne pouvez pas affamer que ceux qui sont obligés de piquer l'insuline.

En jeûnant, comme dans le développement physique, la progressivité est nécessaire. Au début, je ne pouvais pas mourir du tout. Si je ne prenais pas le petit-déjeuner, à midi, ma tête commençait à me faire mal et à tourner au vertige. Mais Boris m'a persuadé d'essayer à nouveau dans quelques jours et en même temps d'augmenter le temps sans nourriture pendant au moins une heure ou même une demi-heure. Je n'ai pas toujours été capable de me brancher à la famine et je l'ai souvent arrêté avant l'heure. Mais petit à petit, j'ai pu me passer de nourriture avant le dîner, puis avoir faim pendant une journée. Une fois par mois, je répétais le jeûne quotidien, et cela devenait la norme pour moi. Elle a ensuite poursuivi sa grève de la faim pendant trois jours. L'appétit, bien sûr, tourmenté, mais seulement le premier jour, et alors c'était déjà plus facile - surtout dans la nature, au grand air. Il est préférable de se promener dans une forêt ou dans un parc pendant un jeûne. Vous pouvez effectuer des exercices légers sur la flexibilité et la respiration. Pendant cinq ans, à l'âge de 80 ans, j'ai porté la durée du jeûne à sept jours. Je n'ai pas conseillé de longues périodes de famine. A cette époque, l'exercice et la famine avaient fait leur travail. Le sucre s'est normalisé et la pression, si elle augmente parfois, n'est pas longue et pas aussi élevée qu'auparavant.

L'activité physique est la base d'un mode de vie sain

Les exercices physiques sont devenus pour moi le salut de la vie et de la santé. Le plus difficile, mais aussi le plus efficace, je considère les squats avec une déviation en arrière. À l'âge de 75 ans, pendant la période d'exacerbation, je ne pouvais m'asseoir que dix fois. Accroupi, essayant d’observer l’augmentation progressive de la charge, en ajoutant plusieurs squats, mais pas tous les entraînements, mais seulement pendant un état de santé relativement bon.

A cette époque, à cause de l'aggravation de diverses plaies, je devais parfois sauter des cours. Mais progressivement mes capacités physiques ont augmenté. A 77-78 ans, je pouvais m'asseoir une fois et à l'âge de 80 ans j'avais ramené le nombre de squats à trois cents. Les possibilités du cœur et des vaisseaux sanguins, ainsi que le bien-être général, ont été améliorés. La vision a commencé à se rétablir et j'ai pu lire le journal sans lunettes. Pour améliorer l'acuité visuelle, j'ai développé un programme spécial.

Au moment de la normalisation du glucose, j'ai utilisé divers appareils, y compris "ASIR". De ce fait, non seulement la vision s’est améliorée, mais la pression, quand elle était encore élevée, a diminué. Bien que les appareils sont peu coûteux, mais de les utiliser sur leur propre, je ne recommande pas: on m'a dit que, à des niveaux élevés de glucose dans le sang ne sont pas seulement utiles, mais il peut même être nuisible. Il y a beaucoup d'autres conditions qui doivent être observées, en utilisant un équipement capable de restaurer la vision. Au fait, en plus de moi, de nombreux membres du club «Au revoir, diabète!

Je suis devenu encore plus actif dans l'éducation physique et j'ai commencé à fréquenter un terrain de sport scolaire. Au début, sauf les squats, je suis allé beaucoup et j'ai effectué de nombreux exercices de développement général. Puis, lentement, a commencé à courir lentement. D'abord un cercle autour du site, le lendemain, le troisième et ainsi de suite - deux cercles, trois, quatre...

Un jour, un professeur d'éducation physique à l'école m'a félicité d'être allé travailler dans ces années-là et m'a permis d'utiliser le stade de l'école à n'importe quel moment. Et à propos des écoliers a dit, que parmi eux de plus en plus indifférents à la culture physique, et beaucoup d'entre eux ne peuvent pas exécuter des exercices élémentaires. Au cours d'éducation physique, j'ai vu des lycéens, certains d'entre eux ne pouvaient même pas courir quelques tours - ils ont commencé à suffoquer. Je pensais qu'ils allaient rejoindre les rangs des patients dans les institutions médicales, car plus la performance était mauvaise, pire et la capacité du corps à se protéger de diverses maladies. Dans un avenir proche, avec de tels écoliers, les travailleurs médicaux ne sont pas menacés de chômage.

Peu à peu, quelques semaines plus tard, dans le stade de l'école, la course atteignait dix et même douze tours, et chaque cercle, il faut le noter, n'est pas petit, quelque part à environ deux cents mètres. En général, il était même question de participer à des compétitions sportives. Au début, j'ai participé à des compétitions et à des entraînements de démonstration du club "Adieu, diabète!", Puis à 82 ans, j'ai décidé de participer à plusieurs compétitions entre vétérans. Trois kilomètres, j'ai couru légèrement mais, bien sûr, lentement. La participation à des compétitions sportives ne donne pas seulement une charge à tous les systèmes du corps, mais elle augmente également l’atmosphère.

Une fois, il y avait une croix dans le parc de la ville. L'un des spectateurs, qui ont regardé la compétition, se penchant sur un bâton, alors qu'il avait vingt ans de moins que moi, il a dit: « Avez-vous le temps de jeter une course » Je n'ai pas arrêté, il a dit que vient de commencer.

Inutile de dire que grâce à une éducation physique régulière, ma santé est renforcée de la manière la plus radicale. Je me sentais très bien et je n’avais pas de mauvaises surprises désagréables que mon corps m’a données depuis, et le niveau de glucose est revenu à la normale.

Le travail dans le pays est un gage de santé

En plus de l'éducation physique, des changements de régime alimentaire et d'une diminution importante de la quantité de nourriture disponible pour moi, le travail physique dans les banlieues est devenu très important pour améliorer la santé. Je creuse les lits, secoue l'eau, arrose le jardin, si je dois transporter quelque chose, alors je me débrouille avec la brouette, la mauvaise herbe, même les fleurs que je plante. La chose principale - ne plaisante pas, ne pas se vautrer dans l'immobilité, ne pas gagner de poids excessif. Même Boris, cherchant à intensifier mon activité et mon efficacité, a commencé à conseiller plus souvent de se reposer et de travailler moins. Et je ne peux pas le faire autrement - l'activité physique est devenue un plaisir, je suis devenu joyeux. De plus, le levain de village a été affecté - depuis mon enfance, je connais le travail rural.

Oui, puis forcé le besoin. Mon père est mort en 1921 et nous avions neuf mères: trois garçons et six filles. Ma soeur aînée avait 18 ans, j'étais la plus jeune - j'avais seulement trois ans à cette époque. A cette époque, même selon l'ancienne coutume, la terre était réservée aux paysans, nous n'avions donc pas assez de terres. Nous étions constamment affamés et vivions dans un besoin terrible. Heureusement, le décret de Lénine sur la répartition égale des terres aux familles en fonction du nombre de mangeurs sans différence de sexe et d'âge a été établi et nous avons été répartis en dix terres. Nous avons à peine raclé le matériel de semis, mais nous avons tout semé. Et nous sommes nés de pain, de pommes de terre et de légumes en abondance pour nous émerveiller. Je me souviens que ma mère est tombée très malade cette année-là et elle s'est rendue à Moscou, où vivait son frère, pour y être soignée. Au moment de son retour, nous avions enlevé tous nos pains nous-mêmes, les battions, un gros tas de grains s'était avéré. Sa mère l'a vue quand elle est rentrée chez elle. Elle a été très surprise alors, n'a pas immédiatement cru en cela, a même éclaté en larmes de joie. A partir de ce jour, nous avons mangé notre pain et nos légumes. Bien sûr, ils ont gardé un oiseau et du bétail. J'ai donc dû tout faire depuis mon enfance: récolter le seigle avec une faucille, tondre le gazon obliquement, faire cuire la nourriture et le bétail avec le bétail. En treize ans, j'avais tout appris, mais à ce moment-là, les fermes collectives commençaient à s'organiser. J'étais particulièrement doué pour tondre, j'étais même inclus en tant qu'adulte dans un groupe de tondeuses. Et j'ai fauché avec les paysans, pas en retard. Par conséquent, les jours de travail, j'ai été chargé de la même manière qu'eux, pas moins.

Ma mère nous a également appris à utiliser judicieusement les dons de la nature - nous avons ramassé des champignons et des baies avec beaucoup de diligence. Surtout ma mère aimait les champignons blancs: séchés, ils se sont bien vendus. Nous en avons aussi assez: quels champignons consommons-nous, que conservons-nous en saumure? Le berry forestier était également dans le commerce - des confitures étaient préparées pour l'hiver...

Pourquoi est-ce que je me souviens de tout ça? Oui, très probablement, car le mode de vie naturel est intrinsèquement proche d'un mode de vie sain. Toute la structure de l'existence d'un homme de village est soumise à un travail physique et à un travail journalier, ainsi qu'à des rythmes et à des routines saisonniers et annuels. Dans une attitude consciencieuse vis-à-vis de ses responsabilités collectives et familiales, une personne conserve sa santé pendant une période maximale, à condition bien sûr de ne pas avoir de mauvaises habitudes, principalement liées à la consommation d'alcool, Le plus important pour une longévité saine est également le caractère qui contribue à une perte de santé minimale pour éprouver du stress. Les personnes qui ne savent pas comment gérer l'anxiété meurent jeunes. Et les personnes qui ne savent pas doser le travail physique au travail, à la maison ou ailleurs, se rendent malades avec de nombreuses maladies, car c'est un autre extrême. L'épuisement par le travail physique sans aucune mesure, particulièrement associé à la levée de poids, entraîne de graves conséquences. Mais une sélection réussie de moyens de rétablir la santé peut éliminer le diabète et vivre mieux. Est-ce que cela ne vaut pas l'effort de profiter de l'occasion pour déplacer, travailler, être utile aux personnes proches de vous et la joie de voir la nature environnante, par exemple, les fleurs qui poussent dans ma datcha?

Chapitre 2. Un peu sur le club "Au revoir, le diabète!"
Comment le club et les méthodes ont été créés "Adieu, diabète!"

Les techniques et le club lui-même ont été créés pour moi et mon petit-fils, qui ont également failli souffrir de diabète. Probablement, nous avons une prédisposition familiale à cette maladie. premières techniques ont été créées pour moi, et puis ils ont été complétées par des procédures pour traiter le diabète débutant dans l'enfance, car elle est traitée différemment que le diabète chez les adultes, bien que les principes du développement physique d'un pour tous et bon nombre des exercices peuvent être effectués par les adultes et les enfants. Et quand il est devenu clair que les techniques peuvent aider beaucoup de gens et que la maladie est mieux lutter ensemble - parce que la capacité de communiquer, d'échanger des informations sur les progrès dans la lutte contre l'homme tune du diabète à gagner - le club a été créé. Dans l'équipe, les charges physiques sont beaucoup plus faciles à transférer et la tension nerveuse avec les charges plus faibles.

Mon fils Boris a créé les méthodes avec ses collègues du Centre de recherche et de production "Klyazma", qu’il a supervisé. Son PNJ était engagé dans la création de nouvelles méthodes d’entraînement et de méthodes de restauration des athlètes et autres astuces sportives, dans lesquelles je ne suis pas très versé. Certains développements conçus pour les athlètes sont utiles pour le traitement du diabète et des maladies associées, de l'hypertension, des cardiopathies ischémiques et bien d'autres. Après tout, des résultats élevés dans certains sports ne peuvent être obtenus qu'avec une capacité bien développée à «brûler» les glucides pour l'exercice. Par conséquent, les méthodes de développement de la "combustion" des hydrates de carbone, prises sur des athlètes, ont aidé un grand nombre de patients diabétiques à réussir. De nombreux membres du club "Au revoir, diabète!", Qui ont suivi les recommandations des entraîneurs, ont été pratiquement guéris. Certains d'entre eux ont même été en mesure de participer à des courses, du ski et maintenant, ils aident les nouveaux membres du club à réussir dans la lutte contre le diabète.

Mon fils n'est pas devenu accidentellement un entraîneur et un créateur de techniques récréatives. Il a dû faire du sport depuis son enfance pour retrouver la capacité de bouger normalement après avoir été atteint de polio. Boris a étudié diverses méthodes de développement physique et a très tôt commencé à travailler comme coach. A 19 ans, il prépare son premier master de sport et prépare les vainqueurs des compétitions internationales. Mais son travail lui procure plus de plaisir, en voyant comment une personne précédemment paralysée à la suite d'un accident vasculaire cérébral participe à des compétitions ou comment d'anciens diabétiques fixent leurs dossiers personnels, oubliant la maladie.

Maintenant, les branches du club "Au revoir, diabète!" Ont commencé à être créées dans d'autres pays. En Bulgarie, "Au revoir, le diabète!" Se traduit par "Avec Dieu, le diabète!".

Travailler avec les archives du club

Dans les archives du club "Goodbye, Diabetes!", Que je travaillais sur le livre, beaucoup de littérature spéciale. Pour ceux qui veulent améliorer leur santé par eux-mêmes, il sera utile de se familiariser avec les principes théoriques du développement physique et les causes du diabète - extraits de cette littérature. Ayant maîtrisé la partie théorique des techniques d'auto-guérison, ayant compris le mécanisme de développement des maladies, elles peuvent être prévenues et traitées avec succès. Je lis souvent des brochures et des articles, chaque fois que je trouve quelque chose d'important pour moi, quelque chose auquel je n'ai pas prêté attention auparavant.

L'efficacité des méthodes de lutte contre le diabète, créées dans le club "Au revoir, diabète!", Est très élevée. Par exemple: en seulement 72 heures, la plupart des personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent se débarrasser de la nécessité de prendre des comprimés réducteurs de sucre. Mais la principale réalisation du club est qu'il y a eu des cas d'auto-soulagement du diabète en raison du respect des recommandations des patients concernant les brochures et les articles du club. Il y a neuf ans, le club "Goodbye, Diabetes!" Publiait des informations sur les causes du diabète. Et certains lecteurs d'articles et de brochures se sont complètement débarrassés du diabète et ont refusé de prendre des médicaments, y compris de l'insuline. A propos de ces cas de guérison, les journaux ont écrit, y compris "Rossiyskaya Gazeta", "Trud" et beaucoup d'autres.

Olga Zherlygina - Au revoir, le diabète! Projet "Salut"

99 Veuillez attendre votre tour, nous préparons votre lien de téléchargement.

Le téléchargement commence. Si le téléchargement ne démarre pas automatiquement, veuillez cliquer sur ce lien.

Description du livre "Adieu, diabète!" Projet "Salut"

Description et résumé de "Goodbye, Diabetes!" Projet "Salvation" en ligne gratuit.

Au revoir, le diabète! Projet "Salut"

Vous avez entre vos mains la deuxième édition augmentée du livre, dont la première publication a déjà donné des résultats étonnants. Depuis 7 ans, il a sauvé des personnes dans divers pays du monde et continue de le faire maintenant.

La première édition a montré que les personnes ayant une expérience sportive, grâce aux recommandations de ce livre, ont commencé à se débarrasser elles-mêmes du diabète. Ils ont envoyé des lettres dans lesquelles ils ont raconté leurs histoires, et certains anciens diabétiques qui se sont débarrassés de la maladie avec l'aide de la première édition du livre d'Olga Fedorovna sont déjà diffusés à la télévision, des journaux et des magazines en parlent.

Un autre résultat de la publication du livre a été la création de clubs et de groupes sportifs "Goodbye, Diabetes!" Par les lecteurs du livre. Les membres de ces clubs et groupes pratiquent des exercices à partir du livre, leurs réalisations dans la restauration de leur santé sont également diffusées à la télévision. Certains d'entre eux ont atteint les résultats de manière indépendante, ce qui a amené les médecins à reconnaître l'efficacité des méthodes «Goodbye, Diabetes!» Visant à développer les capillaires et les mitochondries. De nombreux médecins ont commencé à distribuer ce livre parmi leurs patients.

Et la principale réalisation a été que la psychologie de la société a changé et que le diagnostic de «diabète» n’est plus un verdict. Maintenant, cela signifie seulement qu'une personne devra changer son mode de vie, et non un verdict sévère et inévitable, comme c'était le cas avant sa publication.

Les résultats de l'application des techniques "Au revoir, diabète!" Ont été réalisés lors de diverses conférences scientifiques, y compris internationales. Il y avait des branches du club dans plusieurs pays et maintenant la diffusion des techniques s'accélère.

L'école d'instructeurs "Adieu, diabète!" A été créée pour aider les gens à se débarrasser de la dépendance à la drogue. Dans le cas du diabète de type 2, l'élimination des médicaments a lieu dans les 72 heures si le patient prend la pilule. Se débarrasser de la dépendance à l'insuline prend plus de temps, mais c'est maintenant possible.

Les nouvelles techniques ont entraîné un changement dans la philosophie de la guérison, et le diabète dans notre club est maintenant considéré comme un grand cadeau pour une personne raisonnable. Cette maladie vous fait apprendre les lois de la nature. Une personne qui comprend la nature, vivant selon ses lois, peut devenir un long foie et travailler avec succès jusqu'à un âge très avancé.

Olga Feodorovna l'a déjà confirmé avec son expérience. Elle est allée à l'année 94e, mais elle creuse un jardin, l'entretien des arbres de jardin, les lits, toutes les eaux très, fleurs des plantes peuvent sans lunettes pour lire le petit texte de journal, Enfiler une aiguille, bien que, bien sûr, des problèmes de vision à gauche au-dessus de temps de maladie, il y a encore. Quand elle ne travaille pas dans le pays, il est en train de faire des exercices, des squats, monte sur le pied, effectuer d'autres exercices (voir. Insérer), faire une promenade. En reposant à Kislovodsk l’année dernière, elle a de nouveau escaladé la montagne Little Saddle, qui se trouve à 400 mètres à la verticale.

Partie 1. Au revoir, le diabète!

Chapitre 1. Comment j'ai vaincu le diabète

La maladie s'est glissée soudainement

La date exacte à laquelle j'ai commencé à développer le diabète, je ne sais pas. Généralement, le diabète de type 2 (indépendant de l'insuline) est détecté accidentellement. Maintenant, je comprends que mon développement a été facilité par mon excès de poids et beaucoup de médicaments que j'ai pu prendre pendant le traitement de maladies très différentes.

Il y a une trentaine d'années, une fois au travail, je me suis légèrement blessé au pouce de la main gauche et, au début, je n'y ai pas prêté attention. A cette époque, alors que j'étais déjà à la retraite, je travaillais toujours. Et travaillé des semaines en équipes - sept jours au travail, sept jours à la maison. Par conséquent, j'ai décidé que la plaie au doigt guérirait en une semaine de repos et que je ne me rendais pas chez le médecin.

Cependant, le doigt a commencé à dessiner une tête, je devais aller à la clinique, où j'avais une assistance opérationnelle appropriée et pendant un mois, je suis incapable de travailler selon un congé de maladie. Je suis allé habiller correctement, en respectant toutes les règles et procédures, mais pas d'amélioration - au contraire, le processus inflammatoire a progressé, est devenu brosse malade, puis enflammé tout le bras jusqu'à l'aisselle, tout cela était accompagné par la douleur et la fièvre.

J'ai dû me tourner vers le chef de la polyclinique, qui m'a orienté vers la clinique. Là-bas, les médecins ont immédiatement diagnostiqué des "crimes osseux" et ont immédiatement subi une intervention chirurgicale. Pour que le processus de rétablissement soit couronné de succès, on m'a assigné les médicaments et les procédures appropriés dans de tels cas. Malheureusement, les médicaments prescrits n’ont pas eu les effets escomptés. Les médecins m'ont changé les médicaments prescrits, ont essayé beaucoup de médicaments - à l'époque, à l'époque soviétique, tout était gratuit et disponible pour tous les patients. Cependant, il n'y avait pas de soulagement, la plaie ne cicatrisait pas, l'inflammation ne passait pas. Bien entendu, le bien-être général ne s'est pas amélioré non plus. Ensuite, le médecin a annulé tous les médicaments et prescrit uniquement des comprimés de charbon actif et d'autres médicaments.

En fin de compte, j'ai été diagnostiqué avec l'hypertension. Les perspectives de traitement décrites par les médecins me paraissaient sinistres, longues et, en principe, sans espoir. Les médecins ont expliqué que la maladie hypertensive est incurable et que je ne dois pas compter sur une guérison complète. Je n'ai même pas aimé cette phrase.

Peut-être à ce moment-là j'ai développé le diabète, mais le moment exact de l'apparition de la maladie est inconnu. Probablement, elle a progressé progressivement. À 75 ans, le taux de sucre était élevé et la pression était de 200/100. Les bandelettes permettant de déterminer le glucose dans l'urine s'assombrissent instantanément, et plus que la marque de contrôle la plus sombre sur le pot. La vision s'est aggravée, des ulcères sont apparus sur les jambes, il y avait des problèmes de reins.

Les premiers pas dans la lutte contre la maladie

J'étais presque déprimé, mais je me suis progressivement senti et j'ai décidé de me battre avec mes maladies. Le fait que le développement d'un grand nombre d'entre eux peut être arrêté, et quelques-uns à éradiquer, je l'ai appris que plus tard sur lui-même après avoir essayé des méthodes particulières de traitement de toutes les plaies chroniques et se rendre compte que les méthodes traditionnelles de traitement pratiquées dans nos cliniques et les hôpitaux, rien de bon ne sera pas.

En passant, l'Organisation mondiale de la santé reconnaît depuis longtemps que le diabète peut causer certains médicaments et a publié une grande liste de ces médicaments. Mais au-delà, l'OMS reconnaît depuis longtemps que le traitement le plus efficace du diabète de type 2 est l'exercice et le régime alimentaire. J'ai arrêté d'aller dans les hôpitaux, j'ai arrêté de prendre des médicaments prescrits pour moi. Et j'ai commencé à consacrer plus de temps au repos actif, aux promenades au grand air et aux charges physiques modérées.

Heureusement pour moi, mon fils Boris, être un coach sportif professionnel, a toujours montré un intérêt pour les méthodes de rétablissement de la santé des athlètes après les maladies et les blessures causées par l'effort physique élevé, et a fini par devenir très habile dans ce domaine. Bien sûr, il me répétait sans cesse sur les avantages et même effet curatif entraînement physique et des sports, sur les régimes spéciaux et la possibilité de se débarrasser d'une variété de maladies à l'aide de certains sports et des techniques et des procédures spéciales de l'exercice physique. Cependant, étant un homme très loin de tout (sport, je jamais eu affaire à la gymnastique, même srodu n'a pas fait), je ne crois pas vraiment Boris - bien, une partie de mon athlète maintenant, à mon âge.

Et pourtant il m'a progressivement convaincu. Cela a commencé avec un petit: j'ai commencé à apprendre petit à petit des exercices de gymnastique, moins pour manger du sucre et des produits carnés. Exclus les conserves, la viande fumée. Et là aussi le cas s'est produit, me dégoûtant toujours de ce produit. J'ai cuisiné avec mon dîner de belle-fille, j'ai commencé à couper la saucisse du médecin, qui, je m'en souviens, coûtait 2 roubles 90 cents. Et il y avait dans cette saucisse une queue de rat avec un morceau de peau de rat. Il est clair qu'un tel choc ne passe pas pour rien, puisque je n'ai plus acheté de saucisse ni mangé.

En outre - plus. J'ai commencé à écouter plus attentivement les recommandations de mon fils et j'ai commencé à faire plus diligemment l'éducation physique. Et le régime alimentaire et la quantité de nourriture sur ses conseils ont radicalement changé. Très utile pour moi, par exemple, la famine thérapeutique. Nos médecins font peur patients que le diabète ne peuvent pas mourir de faim, mais le refus de pilules et de l'excès de poids jeûne se sont révélés très utiles. Soit dit en passant, le jeûne à l'étranger a été longtemps utilisé dans les cliniques privées pour le traitement du diabète de type 2 de glucose dans l'urine pendant la famine disparu très rapidement, et en un jour ou un peu plus que je suis revenue à la normale et les taux de glucose sanguin. Le jeûne doit être spécialement préparé et, avant de commencer, il est préférable de consulter des spécialistes. Vous ne pouvez pas affamer que ceux qui sont obligés de piquer l'insuline.

La méthode de Zherlygin "Goodbye Diabetes": une vidéo du complexe d'exercices

L'auteur de la technique "Goodbye Diabetes" Boris Zherlygin propose à tous les patients ayant un diagnostic de diabète sucré insulino-dépendant de se débarrasser définitivement de cette pathologie. À ce jour, la maladie est incluse dans la catégorie des incurables. Est-il possible d'oublier le diabète avec cette méthode? Et comment faire face à la maladie pour éviter un développement ultérieur de la maladie et la manifestation de diverses conséquences négatives? Après tout, ce processus pathologique conduit à la perturbation de nombreux processus métaboliques survenant dans le corps, détruisant la capacité de travail normale des organes et des systèmes internes.

À ce jour, il existe différentes méthodes pour lutter contre le diabète de type 2, qui constituent le passage d’un traitement complet. Il convient de noter qu’il est impossible de se débarrasser complètement de cette maladie, mais il est possible d’empêcher le développement de complications et de surveiller constamment son évolution.

Les principales composantes de la thérapie complexe devraient être:

  • respect constant et attentif de la nutrition nécessaire "
  • faire du sport ou de la physiothérapie "

De plus, la composante de la thérapie complexe est l'admission de médicaments prescrits par le médecin traitant.

Quels sont les facteurs de risque pour le développement du diabète?

Le diabète sucré de type 2 se manifeste généralement chez les personnes après trente ans.

Un des facteurs de cette évolution est souvent la présence d’un excès de poids causé par la malnutrition.

De plus, il existe un certain nombre d'autres raisons pouvant causer le diabète.

Ces raisons incluent les suivantes:

  1. Si l'un des parents avait une manifestation d'un tel processus pathologique. De nombreuses maladies, y compris le diabète, peuvent se développer sous l'influence du facteur héréditaire et de la prédisposition génétique.
  2. Forte crise émotionnelle, situations stressantes constantes.
  3. Garder un style de vie actif ou sédentaire, manque d'activité physique pour le corps.
  4. À la suite de diverses maladies virales qui peuvent être chroniques.
  5. Travail lourd et manque de repos
  6. Des défaillances dans le fonctionnement normal et la pathologie du pancréas, qui provoquent la production de l'insuline en quantités insuffisantes.

Pour commencer à lutter contre le diabète, il est nécessaire d'effectuer les diagnostics appropriés et, à tout le moins, de donner du sang pour analyse. Souvent, les premiers signes de pathologie se manifestent même lorsque la maladie prend de l'ampleur. C’est pourquoi il est important de faire au moins deux fois par an une recherche médicale préventive.

Néanmoins, il est nécessaire de faire attention aux signaux que le corps donne sous la forme de tels symptômes:

  • soif constante, sécheresse de la bouche, entraînant un apport important de liquide (souvent la nuit) ꓼ
  • une personne accompagnée d'apathie, de somnolence constante et de fatigue élevée, de plus l'irritabilité augmente
  • le besoin fréquent d'uriner et l'enlèvement abondant de liquide du corps indiquent le développement de la maladie et la violation du métabolisme de l'eau.
  • excès constant de tension artérielle normale;
  • une envie irrésistible de sucreries et une augmentation de l'appétit, même si, malgré la consommation de plus de nourriture, une personne peut perdre du poids.

En outre, il se produit une détérioration de la peau qui peut se manifester par l'apparition de diverses taches, éruptions cutanées ou rougeurs.

La peau devient sèche et rugueuse, son élasticité est perdue.

Quelle est la méthode traditionnelle de "Goodbye Diabetes"?

Le club de Zherlygin "Goodbye Diabetes" propose à ses membres de se débarrasser en permanence du diabète sucré non insulino-dépendant.

Au début des années quatre-vingt du vingtième siècle, l'auteur s'est intéressé au problème de la propagation active et du développement de cette pathologie. Au centre de l’intérêt réside le fait que son fils a reçu un diagnostic aussi décevant de la part de son fils.

La méthode du «diabète d'adieu» Zherlygin est un moyen d'échapper progressivement, progressivement, au développement du diabète et de traiter la maladie à l'aide d'exercices spéciaux.

À ce jour, il y a des vidéos et un livre "Adieu au diabète", qui fournissent des informations complètes sur ce traitement non conventionnel.

L’opinion principale de l’auteur Boris Zherlygin est que le diabète, tout d’abord, résulte de la violation du métabolisme glucidique dans l’organisme, ce qui entraîne la destruction progressive de tous les tissus et systèmes.

C'est pourquoi sa méthodologie repose sur deux composantes principales:

  1. Un régime spécialement conçu pour les diabétiques.
  2. Exercices nécessaires et un ensemble d'activités physiques spécialisées.

Selon l'auteur, le choix d'un agent susceptible d'affecter le développement du diabète dépend de l'exactitude des exercices physiques sélectionnés. Tout d'abord, pendant la pathologie, le système cardiovasculaire d'une personne subit une influence négative. Des exercices spécialement développés aident à la germination de nouveaux vaisseaux, ce qui a également un effet positif sur l'état du système nerveux.

Pour se débarrasser du diabète par cette méthode, le patient devra déployer beaucoup d'efforts et d'efforts. Seules des cours réguliers et une mise en œuvre stricte de toutes les recommandations nous permettront de ressentir un résultat positif dans le futur. Ne vous attendez pas à ce que la maladie recule quelques jours après le début du traitement. La durée d'une telle thérapie pour éliminer les symptômes du diabète peut nécessiter plusieurs mois, voire plusieurs années. Tout d'abord, les principaux facteurs qui affectent la durée du cours sont la forme de la maladie et la gravité de son développement.

Il convient de noter que les spécialistes médicaux modernes ne reconnaissent pas cette technique comme un moyen réel de se débarrasser de la pathologie. Dans le même temps, des sommités médicales d'autres pays ont mené des expériences spéciales pour confirmer ou infirmer les déclarations de l'auteur sur le «diabète d'adieu».

Le programme proposé par le club "Goodbye Diabetes"

Après avoir enregistré le passage du complexe médical dans le club de Boris Zherlygin, tous les patients doivent subir un certain nombre de tests de diagnostic obligatoires.

Les examens diagnostiques sont effectués dans tout établissement médical disposant d'un équipement approprié et d'un laboratoire clinique.

Avant l'examen, vous devriez consulter votre médecin sur l'application de la méthode.

Ces analyses comprennent:

  • détermination du statut immunitaire du patientꓼ
  • analyse de la présence d'anticorps anti-insuline
  • analyse pour l'insuline, la proinsuline et l'hémoglobine
  • diagnostic des hormones thyroïdiennesꓼ
  • diagnostic spectrométrique des cheveux.

Ce sont les résultats de ces études diagnostiques qui nous permettent de suivre pleinement le degré actuel de développement de la pathologie, d’évaluer les fonctions de la thyroïde et du pancréas.

Le programme proposé par l'auteur change complètement le mode de vie habituel du patient. Tout d'abord, ces changements concernent le régime alimentaire. Le cours curatif comprend:

  1. Refus total du sel.
  2. Produits glucidiques exclus, sauf pour les légumes.
  3. Le régime quotidien devrait inclure des plats à base de chou marin.
  4. Produits à haute teneur en zinc.

Le régime et le menu corrects sont compilés individuellement par des nutritionnistes professionnels pour chaque patient. De plus, la diétothérapie implique la prise régulière de décoctions à base de plantes, ce qui contribue à améliorer la santé globale. Une alimentation saine et équilibrée pour un diabétique est la clé pour normaliser le métabolisme des glucides dans le corps.

La deuxième composante obligatoire de la technique est l'exécution d'une série d'exercices physiques spéciaux qui aident à restaurer les propriétés physiques des cellules et à normaliser le niveau de glucose dans le sang. En outre, la troisième composante de la thérapie est l'attitude positive du patient, sa confiance dans la réalisation de son objectif et son rétablissement.

Certains diabétiques préfèrent étudier à la maison sans suivre de cours au club.

Pour cela, l'auteur a développé un cours que l'on peut trouver dans son livre ou en utilisant du matériel vidéo.

Charges physiques par la méthode de Boris Zherlygin

Le choix de l'activité physique dans le diabète doit être basé sur l'état de santé du patient.

Des exercices épuisants dans la salle de sport ou des courses pour des distances insurmontables n'apporteront pas de résultat positif, mais inversement, ils peuvent entraîner une hypoglycémie ou l'état du coma diabétique.

Tout d'abord, la thérapie par l'exercice doit être simple et agréable.

Le médecin spécialiste, basé sur la sévérité du développement de la pathologie et la présence de maladies concomitantes, développe des exercices spécifiques pour chaque patient.

À la suite de leur mise en œuvre, les conditions suivantes doivent être remplies:

  • normalisation de la glycémie et de la pression artérielleꓼ
  • améliorer le taux de cholestérol (mauvais devrait diminuer et bon - augmenter)
  • utilisation rationnelle de l'insuline par l'organismeꓼ
  • normaliser le poids et se débarrasser des graisses accumuléesꓼ
  • neutralisation du stress.

Les médecins spécialistes recommandent souvent l'utilisation de l'exercice aérobie dans le diabète sucré. En raison de cette activité physique, il y a une diminution progressive du poids, il n'y a pas de stress accru sur le système cardiovasculaire. Il comprend:

  1. La marche sportive
  2. Jogging facile sur de courtes distances.
  3. Vélo ou équitation.
  4. Danse

Le yoga et la natation avec le diabète seront également utiles.

Efficacité des méthodes de recherche médicale

Des experts médicaux canadiens ont mené une expérience spéciale sur l'efficacité de la méthode "Goodbye Diabetes", proposée par Boris Zherlygin.

Au cours d'une telle expérience, deux cent cinquante participants ont été impliqués dans un diagnostic de diabète de type 2.

Les principaux objectifs d'un tel événement étaient de réduire la glycémie, de réduire la quantité de cholestérol nocif.

Tous les jours pendant deux semaines, tous les participants ont effectué des exercices et un échauffement le matin. Après l'heure spécifiée, ils ont été divisés en quatre groupes:

  1. Le premier groupe a poursuivi ses études sur les vélos d’exercice - trois fois par semaine pendant quarante-cinq minutes.
  2. Les participants du deuxième groupe étaient engagés avec la même intensité uniquement sur des simulateurs de puissance.
  3. Le troisième groupe a utilisé des vélos de force et d’exercice pendant une heure et demie par semaine.
  4. Le quatrième groupe n'a pas changé d'activité physique, continuant à effectuer l'échauffement.

Le résultat d'une telle expérience était la réduction du sucre et du cholestérol dans tous les groupes (avec l'efficacité maximale des participants du troisième groupe), ce qui a permis de réduire les dosages des agents réducteurs de sucre à l'avenir.

A propos du programme "Au revoir, le diabète" est raconté dans la vidéo de cet article.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Très souvent, sur la base des taux de glucose dans le sang, l'état de divers systèmes et organes du corps humain est déterminé. Normalement, le sucre ne devrait pas dépasser 8,8-9,9 mmol par litre.

Un pas de plus

Traitement

Veuillez compléter le contrôle de sécurité pour y accéder.Pourquoi dois-je remplir un CAPTCHA?Compléter le CAPTCHA prouve que vous êtes un humain et vous donne un accès temporaire à la propriété Web.

Une détection précoce des signes d'hyperglycémie (taux élevé de sucre dans le sang) permet de demander rapidement une aide qualifiée, d'effectuer des diagnostics et de sélectionner le traitement approprié.